À la recherche de la culotte (éthique) parfaite // morphologie A (poire)

En 2016, j’ai amorcé un changement d’habitudes de consommation quant à mes achats de vêtements, après avoir pris conscience que privilégier une industrie de la mode (plutôt qu’une autre) induisait des conséquences (écologiques, humaines, empreinte carbone, etc.).
J’ai réalisé des recherches (la catégorie « mode » de Mango a Salt et l’annuaire de Happy New Green, ainsi que les chaines YouTube de Justine et My Green Closet m’ont beaucoup aidée (j’ai tout lu, tout regardé), et quelques d’autres ressources éparses, dont quelques documentaires.

Très progressivement, j’ai procédé à des tris (que j’ai donné ou vendu), attendu que certaines de mes pièces s’usent suffisamment pour avoir besoin de les changer, et tout du long, j’ai essayé différentes marques : chaussettes, jeans, robe, jupes, pulls, etc. Ça m’a pris environ 3 ans (et je continue d’ajuster ma penderie) : il m’était important d’y aller à mon rythme, lentement, pour prendre le temps de comparer, rechercher, essayer (retourner si besoin), et également éviter de tomber dans un piège de la frénésie de « je change tout, tout de suite ».
Durant ces trois années, j’ai testé BEAUCOUP de marques de culottes éthiques : ça a été, pour moi, le vêtement le plus difficile à trouver.
J’ignore qu’est-ce qui a rendu cette recherche particulièrement difficile ?… Suis-je considérablement exigeante (fort possible) ? Ultra-pointilleuse en terme de confort (fort possible aussi) ? Ou est-ce mes généreuses courbes au niveau des hanches (fait réel) qui ont rendu subtile cette quête ?
Toujours est-il que j’avais une idée très précise de ce que je recherchais (je détaille mes critères ci-dessous), et j’ai été de déceptions en déceptions durant ces trois années.

Pour rappel / info : j’ai une morphologie dite « en poire » (appelée aussi « morphologie A).
Et même pour cette morphologie, j’ai un rapport taille / hanches particulièrement marquée : j’ai une différence de 35 centimètres (entre ma taille et mes hanches).
J’adore ma morphologie : je la trouve féminine et jolie… mais c’est parfois bien difficile de trouver chaussure à son pied en terme de vêtements, et notamment les culottes.
(Si vous ne connaissez pas votre morphologie, je vous conseille vivement cette vidéo de 4 minutes : parfaite et succinct)

Ces trois années de recherches (et de patience) ont fini par aboutir à la découverte d’une marque qui regroupe tous mes critères recherchés…

 

 


 

Ce que je cherche…

Voici les critères que je désirais retrouver dans chacune de mes culottes :

Un confort absolu.
Ce premier critère est – selon moi – le plus important.
Par « confort », j’entends une culotte qui puisse englober toute la fesse (même celles aux hanches généreuses, comme les miennes et celles en morphologie A, O et 8), et ceci sans bouger tout au long de la journée.
Rien m’insupporte plus qu’une culotte qui finit par dévier progressivement vers la raie des fesses (et que l’on doit constamment ré-ajuster en tirant dessus).
Si la taille d’une culotte est parfois bonne, cela ne veut pas forcément dire qu’elle soit convenablement bien englobante : en effet, la taille correspondra peut-être à la largeur de nos hanches… mais pas au volume de nos fesses (plates, rebondies, musclées, etc.)Je préfère les culottes taille mi-haute (normale) ou taille haute plutôt que les tailles basses (toujours pour des raisons de confort).

Des matières naturelles telles que le coton, la laine, la soie, le cachemire, le lin, le tencel, le chanvre, font parties de mes priorités concernant mes vêtements.
D’ailleurs, les matières de mes vêtements sont un critère de choix qui remonte à 2009, après la lecture d’un livre de Naturopathie sur le lien entre le port des matières synthétiques et le respect de notre peau + notre système de sudation.
En terme de sous-vêtements, je cherchais donc des culottes majoritairement faites de matières naturelles, en acceptant qu’il puisse y avoir un petit pourcentage d’élasthanne pour des raisons de confort, celle-ci apportant un pouvoir d’élasticité à la culotte.
J’ai conscience que le coton fait parfois débat en terme d’écologie, et accepte aussi que l’intégralité de mes choix et actions ne peuvent être parfaits (la perfection n’est pas de ce monde).

Le fait que la marque ait une démarche responsable m’importe également.
Comme dit précédemment : la perfection n’étant pas de ce monde, je n’attend pas d’une marque qu’elle remplisse absolument tous les critères possibles en terme d’engagements responsables.
Je suis particulièrement sensible au lieu de fabrication (France ou Europe), ainsi que les conditions de travail des employés.

Le prix maximal auquel je suis prête à mettre dans une culotte est de 35€.
Un prix que je trouve déjà bien excessif (surtout lorsqu’on les voit des packs de trois ou cinq culottes à des prix dérisoires ). Lorsqu’on souhaite respecter nos choix en terme de valeurs et engagements qui nous importent, cela passe parfois par accepter que ces choses soient plus onéreuses (Coline nous détaille et synthétise merveilleusement bien tout ceci ici).

Les détails esthétiques (frou-frous, dentelle, coloris original, jolis petits motifs) restent optionnels pour moi, face aux critères précédemment listés.

 

Les marques que j’ai testées et qui ne me conviennent pas (mis à jour régulièrement)

Les 2 premières ont été celles qui s’approchaient le plus de ce que je cherchais… sans l’être totalement) :
Le Slip Français : durant les soldes d’hiver en 2018, j’avais acheté le modèle « chloé » qui a depuis été arrêté.
Le modèle était considéré comme « taille haut », mais je le décrirai plutôt comme une taille « normale », les autres modèles du SF étant, selon moi, plutôt taille basse.
Malheureusement, la très grande majorité de leurs modèles (outre le fait d’inclure aucune diversité corporelle en mettant en avant que des femmes avec une taille 34 ou 36 et des hommes body-buildés) n’est pas du tout enveloppant au niveau du fessier. En mai dernier, j’ai acheté le modèle « Charlotte », mais le galon élastiqué a fini par s’effilocher au bout d’un mois. Le modèle était pourtant confortable (même si légèrement au-dessus de mon budget). Dommage.
Matin d’Avril est une marque que j’ai déniché au cours de mes innombrables recherches. Peu connue du grand public, elle est fabriquée en France (tout comme pour LSF).
Impossible à trouver en boutique pour essayer, après plus de 6 mois à hésiter à acheter, à guetter des salons où la marque serait, j’ai fini par passer une commande après avoir demandé conseil à la créatrice de la marque (qui m’a répondu un mail détaillé répondant à absolument toutes mes questions).
J’ai choisi le modèle « Chloé » se déclinant en plusieurs coloris. Le seul reproche que je pourrai lui faire est qu’elle fait un peu « culotte de grand-mère » sur moi. J’ignore si c’est ma morphologie ou le fait qu’elle soit taille haute… il est possible que cela soit un peu des deux, et pourtant, je continue à être persuadée que je peux concilier confort, taille normale ou haute, et que le rendu soit joli sur moi. L’avenir (et la patience) me prouvera que j’ai raison…
Les autres marques que j’ai essayé en cours de chemin : Petit Bateau, Esquisse, Olly, Peau Ethique, La Bobette, Mohair. Si je ne détaillerai pas ce qui n’allait pas pour chacune d’elles, voici en vrac quelques défauts que je leur ai trouvé : trop taille basse, pas assez emboîtante, l’étiquette qui gratte derrière, trop chère, non durable (s’use rapidement).

 


 

Ma marque préférée

Un coup de cœur qui ne fût pas immédiat (merci le destin d’avoir insisté)

La découverte d’Organic Basics – ma marque de sous-vêtements coup de cœur – n’a pas été une révélation… il a fallu que le destin insiste un peu à me la remuer sous le nez pour que je finisse par prendre le temps pour la découvrir.

Il y a deux ou trois mois, j’ai commencé par voir des publicités sur Instagram (et comme toute pub qui se présente à moi, je zappe sans même prendre le temps de m’attarder). Puis, quelques temps après, j’ai été contacté par la marque me proposant de m’offrir un bon d’achat pour essayer leurs produits en échange (si je le souhaitais) d’en parler. J’ai tout d’abord décliné leur offre, car (sans avoir pris la peine de vérifier) je pensais qu’il s’agissait d’une marque « greenwashing) réalisant des sous-vêtements en coton bio, mais fabriqué en Chine.
Puis, complètement par hasard, en recherchant des conseils sur la manière de voyager en étant plus minimaliste (vu le nombre de mes déplacements ces deux derniers mois), j’ai découvert l’univers de Manon que j’ai apprécié et dont beaucoup de mes valeurs (dont le minimalisme), et traits de caractère (introvertie) se font écho. En lisant d’anciens articles, je me suis aperçue qu’elle parlait d’Organic Basics, et j’ai été étonnée qu’elle en parle, alors que c’était (je le pensais) fabriqué en Chine.

Je suis donc retournée sur leur site, et j’ai pris le temps de tout lire, notamment leurs pages dédiées à leurs lieux de productions et leurs usines, leur implication sur l’impact carbone, et j’ai ensuite scrupuleusement étudié toutes leurs gammes : coton, Tencel, Silver Tech, recyclées, etc.
Deux de leurs gammes correspondaient à mes valeurs en terme de matières : il me restait à les essayer, et j’avoue que j’ai redouté cette dernière étape, car c’est souvent le confort, la coupe qui ne me satisfait pas.

Avant de reprendre le fil, et de vous raconter comment cette dernière étape s’est déroulée, découvrons la marque :

 

Les valeurs d’Organic Basics

Qui ? Où ?

Organic Basics est une marque danoise basée à Copenhague. Ses différentes gammes sont fabriquées en Europe : Portugal, Autriche, Italie et Turquie dans des usines où les conditions de travail des employés sont établies par des certifications indépendantes (plus d’infos ici).

 

Quels types de vêtements ?

Si cet article traite de ma quête de culottes parfaites, ma marque coup de cœur fabrique d’autres types de sous-vêtements : chaussettes, leggings, soutien-gorge, hauts et débardeurs servant de sous-pulls.

 

Les matières

Chaque type de vêtement est décliné en plusieurs gammes, chacune d’elle désignant une matière naturelle ou recyclée :

• du coton biologique avec un peu d’élasthanne pour le confort et la tenue,
• du Tencel, une matière produite à partir de pulpe de bois. Le Tencel est une marque déposée (par Lenzing) qui est un type de lyocell (nom de la matière). Tous les lyocell ne se valent pas : certains sont fabriqués dans des conditions ne respectant pas les forêts (d’où sont issus le bois des arbres utilisés). Le Tencel a été approuvé par plusieurs organismes de gestion de forêts comme FSC ou Rainforest Alliance.
• du nylon recyclé,
• le SilverTech, une gamme idéale pour les vêtements de sports à base de nylon recyclé.

 

 


 

Mon avis

J’ai épluché leur site de long en large en travers avant de choisir ce que j’allais prendre pour essayer la marque, et voici les trois modèles que j’ai commandé :
Leur culotte en coton bio
Leur culotte en Tencel
Leur string en coton bio

 

 

Recevoir leur colis a été une agréable surprise : aucun plastique, aucun papier superflu. Le strict minimum, joliment empaqueté avec des mots positifs sur le dessus de la boite.
Quant aux produits commandés, je fus enchantée : les trois modèles ont un élastique large qui offre un maintien des plus confortables. La culotte en coton est très douce. La culotte en Tencel m’évoque un mélange entre le coton et la soie, tout aussi doux et un poil plus léger que la coton.
Un détail m’a particulièrement marquée et étonnée : les deux tissus sont légers ET épais à la fois : cela promet une bonne résistance su rue long terme (contrairement au Slip Français dont certaines se sont effilochées 2 mois après).

La coupe est parfaite : enfin des culottes qui EMBOÎTENT convenablement mes fesses, pour un réel confort restant en place (et donc sans risque de dévier et de rentrer dans la raie des fesses).
J’ai choisi des modèles noirs (moins de risque de se délaver dans le temps), mais avoue que le bleu clair et le rose poudre me font de l’œil (je me laisserai peut-être tenter pour ma prochaine commande).

 

 


 

Mes conseils

Choix du modèle et taille

Petit conseil pour la taille : en me référant à leur grille de tailles, j’étais entre le S (au niveau de ma taille) et le L (au niveau des hanches) (bienvenue dans ma vie). Je leur ai donc envoyé un petit mail pour leur demander conseil, et ils m’ont conseillé de prendre la taille L.
À titre de comparaison : pour les culottes menstruelles françaises par exemple, je prends du M ou du L, selon les marques.
J’aurai donc tendance à vous conseiller de prendre vos mensurations à l’aide d’un mètre de couturière, et de vous référer à la ligne « Hip » dans leur grille de mesures.

Pour le modèle : regardez les photos des différents modèles, et voyez ceux qui vous semblent le plus vous convenir. Les photos sont fidèles à la réalité.
Si le type de matière vous importe également : vérifiez en quoi elles sont fabriquées : coton, Tencel, nylon recyclé.

 

Prix plus doux

Dans le souci de continuer à être transparente avec vous, voici les liens que j’ai avec cette marque :
Après avoir épluché les différentes pages de la marque pour la découvrir davantage, notamment par rapport à ses valeurs et ses engagements, j’ai repris l’e-mail de contact de la marque (que j’avais précédemment reçu), en leur disant que j’étais prête à essayer leur marque, sans leur garantir que j’en parlerai si l’essayage de leurs produits me décevait (je fais toujours cela avec les marques). Ils m’ont donc offert un bon d’achat de 100€ grâce auquel j’ai pu recevoir ces trois sous-vêtements.
Vous l’aurez compris : je suis plus que satisfaite de cette découverte, et ai déjà planifié de repasser commande pour m’acheter de nouveau leurs culottes en coton et en Tencel

Dans cet article se trouvent des liens affiliés : cela veut dire que si je n’ai reçu aucune rémunération à écrire et publier cet article, je touche une commission sur les ventes générées par ces liens, ainsi que celles réalisées avec le code décrit ci-après.

J’ai mis en place un code tout doux afin que vous puissiez avoir une réduction de -10% sur vos commandes : il suffit d’utiliser le code PASTELOBC sur tout le site d’Organic Basics. Le code est valable jusqu’au 14 novembre 2019 inclus.

Dernière petite chose : Organic Basics propose des packs permettant d’avoir des culottes (ou autre sous-vêtemen) à un coût moindre que si on le prenait seul.

 

 

Quelques ressources

Annuaire éthique de sous-vêtements de Manon de Happy New Green.
Les vidéos YouTube de Justine : en fonction de notre morphologie et des conseils en fonction de ce que nous sommes réellement.
• Mon tableau Pinterest « Poire ».

 

 

Que ces partages puissent vous aider à découvrir des marques éthiques de sous-vêtements vous correspondant

 

D’autres articles à (re)découvrir :
Tous mes articles pour les morphologies en poire (à venir)
Mon visage : ma routine naturelle
Mes cheveux : ma routine naturelle

 

Article contenant des liens affiliés

• Plus d’informations quant à mon rapport aux marques ici : clic
Conformément à mon engagement, j’ai écrit cet article en étant totalement libre de mon expression •

Je souhaite recevoir ta Newsletter

6 commentaires

  1. Jennifer

    Coucou Mély 🌺,
    suite à ton post Instagram je t’avais demandé conseil sur ces culottes par rapport à ton ressenti sur les matières ☺️
    J’ai du coup passé commande d’un lot en coton et j’en suis vraiment ravie ❤️ quel confort, le tissus est qualitatif, on ne voit pas à travers et elles emboitent bien les formes de la petite pomme 🍏 que je suis ! Je vais en recommander d’autres et essayer également leurs brassières. Merci beaucoup pour tes recherches 😘

    vendredi 18, octobre 2019 à 12h57
  2. Clémentine

    Merci Mély pour le partage ! Ça m’a rappelé quelques recherches que j’ai faites il y a peu ! Je me suis tournée vers Do you green et pour l’instant je suis satisfaite !
    Une douce fin de journée ✨
    Bisettes stéphanoises

    dimanche 20, octobre 2019 à 17h00
  3. Marie-Luce

    Merci beaucoup, ton billet tombe à pic, je recherchais justement à acheter de la lingerie « différemment ». Je me suis intéressée au slip français mais en lisant ton article, je découvre d’autres marques qui semblent plus intéressantes.

    Ce serait top si tu pouvais faire le même genre de billet sur des habits autre que la lingerie (pantalon, manteau, etc).

    Merci beaucoup pour ce travail en tout cas !

    lundi 21, octobre 2019 à 13h08
  4. Martine

    Il existe aussi une marque éthique et française de sous-vêtements à base de fibres de pin. Les vêtements sont hyper doux et confortables (même pour les fesses rondes), sans étiquettes, fabriqués au Portugal et moins chers qu’Organic Basics. Il s’agit de Do you green. A tester également.. ;-)

    lundi 21, octobre 2019 à 16h13
  5. Maela

    Coucou Mély !

    C’est marrant car j’ai acheté il y a peu un leggins sur OrganicBasics ! J’ai été un peu déçue car le modèle ne correspondait pas tout à fait à ce que j’avais vu sur les photos (il est trop court pour moi , arg!). J’ai laissé un petit commentaire suite à mon achat et ils m’ont tout de suite recontactée pour en savoir plus (je les ai trouvés vraiment très réactifs et à l’écoute).

    En tout cas, je suis contente de savoir qu’ils ont une démarche relativement éthique. Merci pour toutes les informations que tu nous donnes :)

    Je testerai peut-être les culottes un de ces jours ! (mais je fais partie de la team dentelles :D).
    Bises de Savoie !!

    mercredi 23, octobre 2019 à 17h21
  6. Carole Yin Yang

    Merci pour ton retour ma jolie !
    J’utilise depuis quelques années une marque aux valeurs et concept assez similaire (Tencel, fabriqué en Europe, coupes simples…), c’est néerlandais et s’appelle Saint Basics.
    Mais je vais de ce pas tester Organic Basics car je devais justement renouveler un peu mon stock de culottes !
    Merci pour la réduction <3

    samedi 2, novembre 2019 à 9h31

Laisser un commentaire

Recevoir un mail si Mély me répond ?

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité.