Mon visage : ma routine soins naturelle

Ma routine soins pour mon visage a très peu changé en dix ans.
En 2007, j’ai connu un grand tournant au niveau de mon visage : après avoir eu une peau catastrophique pendant neuf ans (je détaille plus loin), j’ai trouvé un semblant d’équilibre.

Aucune étiquette ne saurait définir ma routine beauté : elle est relativement minimaliste, mais n’est ni 100% bio, slow ou vegan.
Et, je l’aime comme ça. Pour le confort qu’elle m’apporte, le plaisir tout simple d’avoir une jolie peau (après avoir été traumatisé pendant neuf ans, c’est un plaisir quotidien dont je ne me lasserai jamais).

Je suis heureuse de partager ma routine (avec les cheveux, c’est une question qui m’a été très demandée), en espérant qu’il puisse vous inspirer, vous faire découvrir de nouvelles choses, vous aider à porter un regard différent sur certaines marques, ou prendre du recul avec certains mouvements. En aucun cas, je ne souhaite que l’on y voie une sorte de «mode d’emploi à suivre pour avoir une jolie peau», car nous avons tous un capital cutané très différent (en lien avec notre constitution de base), un niveau de stress qui diffère, des habitudes alimentaires variables, un équilibre hormonal unique, une fragilité cutanée différente.

Parmi mes valeurs les plus importantes se trouvent le respect des autres, et la reconnaissance de notre unicité
J’espère donc que cet article pourra vous divertir, vous aider à mieux me connaître (personnellement, j’apprécie beaucoup lire des articles un peu plus personnels sur les blogs que je suis), et que vous pourriez y puiser vos propres graines de réflexions, de pistes à explorer, et d’idées pour votre propre chemin ♥

 

 


 

Mon visage / ma peau, sa nature + son passé

 

Historique

Lorsque j’ai eu 15 ans, j’ai commencé à avoir des problèmes cutanés : au début, ça a pris la forme d’une acné assez banale. Puis, au fil des mois, elle s’est intensifiée, et s’y ai greffé une inflammation assez incroyable.
Côté acné, ma peau alternait – attention, moment glamour du jour – entre les petits boutons blancs, les points noirs, les gros boutons bien profonds / douloureux / ultra enflammé. Parfois, une combinaison de deux, d’autres fois, les trois à la fois.
Côté inflammation, ma peau s’exprimait là aussi, de manière variable : plaques rouges, sensation de brûlures (à me faire très mal), desquamation en de petites plaques de peau.

Neuf ans.
Neuf années de cauchemars, de tests variables : traitements dermatologiques externes (j’ai consulté trois médecins différents – tous n’ont fait qu’aggraver ma peau en la brûlant davantage), produits de soins + beauté de toute qualité (bas de gamme, acheté chez l’esthéticienne, en parapharmacie, et de qualité biologique).
Aucune crème, aucun soin, aucun produit, aucun rituel ne venait à bout de mes problèmes. J’étais désespérée.
J’ai une nature très patiente et persévérante, et je peux affirmer que j’ai vraiment testé un grand nombre de choses (j’ai passé un nombre d’heures incalculables sur des forums beauté à cette époque). Je pense que la marque qui m’a occasionné le plus de réactions est la marque Dr Hauschka : biologique, elle est même certifiée Demeter (une certification considérée comme supérieure aux labels bio). Ce n’est qu’après que j’ai compris que la présence d’alcool et d’huiles essentielles y était pour beaucoup (pour palier à l’absence des parabens – un conservateur interdit par la charte des produits biologiques – beaucoup de marques labellisées «bio» utilisent de l’alcool ou des huiles essentielles).
L’unique marque qui me convenait à peu près était Avène : avec elle, je pouvais tirer un trait sur toutes les réactions inflammatoires. Mes boutons restaient là, mais au moins, je ne souffrais pas physiquement (sensation de brûlure), et n’avais pas des lambeaux de peaux qui tombaient.

Aujourd’hui, ma peau n’est ni acnéique, ni enflammée, mais demeure sensible – cela fait partie de sa nature :

 

Nature

Ma peau est sèche en hiver, sèche à mixte en été. Sensible, elle peut réagir au quart de tour à un nouveau produit / geste qu’elle n’approuve pas. Je dois donc la nourrir, tout en veillant à utiliser des produits qui ne l’enflamment pas.
Côté boutons : au moment de mon ovulation (voir juste avant et juste après), j’ai parfois quelques boutons qui pointent leur nez. Ils ne sont jamais enflammés ou gros, et disparaissent en deux ou trois jours.
Ma constitution Ayurvédique de naissance (prakriti – à ne pas confondre avec celle que l’on acquiert : vikriti) est Kapha (je vous en parlais ici) : j’ai donc la chance d’avoir une nature de peau relativement facile une fois trouvé ce qui lui convient (en soins externes et internes).

Aujourd’hui et depuis environ dix ans, ma routine est donc assez minimaliste : je l’ai adoptée bien avant que le terme «minimaliste» devienne une mode, que la slow cosmétique devienne un idéal vers lequel tendre, et que le bio soit le minimum syndical sans risquer à passer pour une pécheresse (#ironie) (#quoique).
Utiliser le minimum de soin est un conseil que m’a transmis ma Maman qui n’a eu de cesse de me répéter : «Mélanie, ma chérie, pour avoir une jolie peau, veille à utiliser le moins de produits possible, et à la nourrir convenablement.»

 


 

J’en prends soin avec…

 ♡ Matin ♡

Nettoyage

Aujourd’hui : le premier geste que j’effectue est de me laver le visage à l’aide d’un savon au lait d’ânesse certifié Nature & Progrès (plus strict pour les animaux que le label «biologique»).
Le lait d’ânesse est utilisé en cosmétique depuis plus de mille ans. Il a beaucoup de propriétés intéressantes pour la peau, et est notamment intéressant pour les problèmes de peau de type inflammatoire : contenant de l’alkyl glycérol, il agit sur les réactions immunitaires en aidant à les diminuer et les réguler. Il contient également du lysozyme qui est un antiseptique naturel (il protège le lait des virus et des bactéries). Pour ces deux raisons, les soins contenant du lait d’ânesse sont réputés pour aider à apaiser les peaux sujettes à l’eczéma, au psoriasis, à l’acné inflammatoire, ainsi que les différentes réactions cutanées de nature allergique. Il convient ainsi aux peaux atopiques ou ayant tendance aux rougeurs.
Je découpe chaque pain en quatre, et les utilise morceau après morceau. Je n’ai jamais calculé, mais un pain doit bien me faire plus de six mois.

J’ai eu testé : des savons SAF (saponifiés à froid) mais ils dessèchent trop la peau de mon visage.
Il y a 4 ou 5 ans, j’ai dû opter pour des savons au lait de jument (plus doux encore que le lait d’ânesse) durant deux hivers d’affilés.

 

Nourrir

Aujourd’hui, j’utilise la même crème avec laquelle j’ai trouvé mon équilibre il y a dix ans : Célestial de Lush.
Je sais que cette marque est parfois critiquée (j’en ai déjà parlé ici).
La qualité de leurs produits, et notamment leur formulation est assez variable (il y a des références que j’évite chez eux, et d’autres que j’aime énormément).
Concernant cette crème, à mon sens, sa composition est de (très) loin nettement plus intéressante que la très grande majorité des crèmes conventionnelles (et même éthiques) : Eau de vanille, Huile d’amande douce, Lait d’amande, Glycérine, Beurre de cacao bio issu du commerce équitable, Extrait d’orchidée colombe fraîche, Alcool cétéarylique, Acide stéarique, Parahydroxybenzoate de méthyle (Methylparaben).
Seul le dernier composant est noté comme «passable» sur le site La Vérité des Cosmétiques (3 sur une échelle de 6). Je sais que les parabens sont considérés par certains comme le Mal incarné et déguisé dans les cosmétiques, et certains boycottent Lush pour cette raison. Comme je le disais plus haut, étant donné que la marque qui m’a valu le plus de réactions (intensité et de natures) est une marque biologique et Demeter, ça m’a appris à relativiser et prendre du recul (de plus, je ne me suis jamais sentie « trahie » dans le sens où j’ai toujours regardé les étiquettes, fait mes recherches en parallèle, et parfois même fait la démarche de contacter les marques pour entamer un dialogue avec eux).
Après neuf ans à avoir souffert quotidiennement, tant physiquement que psychiquement (ado, c’est toujours plus difficile de s’affirmer), si la crème avec laquelle j’arrive à avoir une jolie peau a une composition plus que correcte, et contient un unique paraben en guise de conservateur (listé en queue de liste – et donc en quantité infime), j’en suis très heureuse.
À l’utilisation : j’aime énormément son odeur de vanille (son premier ingrédient est de l’infusion de vanille ♥), sa texture crémeuse, nourrissante et épaisse sans qu’elle me laisse cette sensation désagréable d’étouffer. Elle a également l’avantage d’être très économique : elle est si nourrissante qu’une minuscule noisette suffit à nourrir ma peau, et un pot me dure près d’un trimestre.
J’envisage d’essayer d’utiliser une huile végétale en guise de remplacement à une crème : normalement, le gros barbu habillé de rouge devrait m’offrir une venant de chez Marguette. Je serai ravie qu’elle me convienne, et tout aussi heureuse de continuer avec Célestial dans le cas contraire.

J’ai eu testé beaucoup de crèmes, tous labels confondus. Aucune ne m’a réellement convenu : que ce soit par le plaisir d’utilisation (trop parfumé, trop grasse sans qu’elles pénètrent bien), que par les effets qu’elles engendraient (retour de boutons, de peau qui tiraille et s’enflamme).
J’ai toutefois utilisé deux crèmes qui m’ont beaucoup satisfaite, chacune pendant deux années : K.na Ride, une marque française à l’huile de chanvre (qui a des vertus incroyables pour la peau) et Raw Gaïa.
J’ai arrêté d’utiliser la première, car le producteur en avait arrêté la production (il l’a reprise depuis peu, c’est une lectrice qui m’en a informé, merci ♥). Puis, j’ai cessé d’utiliser Raw Gaïa en décembre 2016, car Jessica (sa fondatrice) a changé la formulation de la crème (sans le dire), et en recevant un nouveau pot, j’ai vu ma peau complètement partir en cacahuète (#boutonsleretour). J’ai mis un moment avant de comprendre ce qui se passait (j’ai d’abord cru que mon système hormonal passait en mode rébellion), avant de faire le lien avec mon nouveau pot et l’apparition de mes boutons : après vérification sur son site, j’ai vu que sa composition avait changé (intégration d’huiles essentielles que, décidément, ma peau ne supporte pas). J’ai racheté la crème Célestial (que j’avais arrêté d’utiliser depuis 2010), et en l’espace d’une semaine, ma peau est redevenue nette, douce et sans aucune imperfection ♡

 

Lotion – préparation maquillage

Aujourd’hui, j’utilise l’Eau Roma Water de Lush qui peut se rapprocher d’un hydrolat (de rose en l’occurrence). Encore une fois, la composition n’est pas exemplaire, mais je l’utilise pour les raisons évoquées plus haut.
Une fois mon visage lavé, ma crème appliquée, j’attends 30 minutes à 1 heure – le temps nécessaire pour que ma peau «boive» ce dont elle a besoin (je prends mon petit déjeuner, et démarre la journée tout en douceur et lenteur pendant ce temps). Puis, à l’aide d’un coton, après avoir aspergé mon visage avec cette lotion, j’enlève l’excédent de crème avant de passer au maquillage.

J’ai eu testé : des hydrolats biologiques et purs pendant près de 7 ans, ceux d’Aromazone et d’autres marques plus qualitatifs.
Cependant, ne conservant pas mes bouteilles au réfrigérateur (les hydrolats sont sensibles aux bactéries et à la chaleur), ils devenaient un bouillon de culture pour les bactéries. J’ai fini par remarqué un lien entre la présence d’un peu plus de boutons lorsque j’arrivais en fin de bouteille… et suis donc revenue à la lotion de Lush.

 


 

 ♡ Soir ♡

Démaquillage

Aujourd’hui, je me démaquille à l’huile de coco.
Se démaquiller avec une huile végétale peut s’avérer difficile au début (en tout les cas, c’est ainsi que j’ai vécu ma propre transition : j’en mettais trop ou pas assez, j’ignorais s’il fallait utiliser de l’eau ou le faire à sec, etc.), mais a un atout de taille pour les peaux ultra-sensible comme la mienne : celui d’être extrêmement douce pour la peau et de la nourrir (en plus de la débarrasser du maquillage et des résidus de pollution).

On peut utiliser d’autres huiles végétales. D’ailleurs, j’ai appris il y a peu que la coco n’est pas idéale pour se démaquiller pour celles ayant des problèmes d’acné, car elle est visiblement comédogène (Lyla a fait un utile récapitulatif ici des huiles et de leur indice de comédogénécité.
Personnellement, n’ayant plus de problème d’acné (sauf 3-4 jours durant mon cycle), et utilisant l’huile de coco pour beaucoup de ses autres propriétés, je pense continuer à l’utiliser pour me démaquiller.

Le démaquillage à l’huile est extrêmement simple, mais sa réussite tient toutefois en quelques clés qui, non suivies, peuvent rendre le démaquillage désagréable.
(Si le sujet vous intéresse, dites-le-moi en commentaires, je concevrai un article sur le sujet du démaquillage à l’huile)
Personnellement, j’humidifie ma peau, prélève une noisette d’huile du bout des mains, et masse doucement mon visage, en insistant sur mes yeux (la zone que je maquille le plus). Je passe un premier coton pour retirer l’huile et en même temps le démaquillage et toute autre trace comme la pollution. Puis, je prends un second coton sur lequel je glisse une minuscule quantité d’huile, et le repasse sur mon visage : je procède jusqu’à ce que le coton devienne blanc (généralement, deux suffisent, parfois trois sont nécessaires, notamment lorsque je suis à Paris, où l’air est plus pollué).
Après, je rince à l’eau. L’hiver, je rajoute un peu d’huile après le démaquillage, si je la trouve sèche.

J’ai eu testé : Baby Face de Lush (discontinué) est le premier produit que j’ai utilisé lorsque j’ai trouvé mon rituel minimaliste qui m’a sortie du cercle infernal inflammation / acné.
Lorsqu’il a été arrêté, ce fût un drame (j’exagère à peine), et plutôt que de trouver un remplaçant, j’ai essayé de le reproduire moi-même. Sa composition étant assez simple (beurre de karité, de cacao et beurre d’avocat), j’y suis parvenue, et ai fabriqué moi-même mon démaquillant solide pendant environ 5 ans… jusqu’à ce que je comprenne que le démaquillage à l’huile était plus rapide et simple, et identique sur le principe.
Étant composé de corps gras (beurre ou huile végétale, ça reste du gras !), j’ai jamais voulu opter pour autre chose : ma peau est démaquillée, nourrie et protégée en un seul geste et – cerise sur le gâteau – cela revient à moins cher que la majorité des démaquillants bio. Pourquoi chercher à faire autrement ?

 

 


 

♡ Autres dont soins occasionnels ♡

Lèvres

Aujourd’hui, comme hier, et ce depuis mes 10 ans, il m’est impossible de me passer de baume à lèvres (comment font les gens qui vivent sans ???). À 10 ans, j’ai développé une vilaine manie (me passer la langue sur les lèvres qui étaient trop sèches) qui a fini par inquiéter ma mère qui me réprimandait à chaque fois que je le faisais en sa présence. Jusqu’au jour où elle a eu l’idée de m’acheter un stick à lèvres en parapharmacie. Et j’ai arrêté cette vilaine habitude du jour au lendemain, et n’ai plus quitté mon baume à lèvres depuis.
(Avec le recul, et du haut de mes 10 ans, j’étais bien incapable de comprendre que ce qui me gênait était la sécheresse de la peau de mes lèvres, mais j’ai clairement un sacré problème avec ça : je ne supporte pas la sensation)
J’utilise depuis 10 ans le même baume (il y a eu une période de trois ans où je le faisais moi-même) : Lip Service de Lush dont la composition satisfait mes exigences.
Pour des raisons d’hygiène, le seul regret que je peux avoir c’est qu’il soit en pot (et non en stick), ce qui m’oblige à me laver les mains avant chaque application.

J’ai eu testé : toutes les autres références de Lush, et un nombre considérable d’autres marques.
Peut-être ai-je un côté maniaque avec la sensation que doivent avoir mes lèvres (toutes douces et bien nourries), soit je suis trop difficile (NB : les deux sont possibles), toujours est-il que toutes les références que j’ai testées m’ont déçue. Soient elles étaient bien trop peu nourrissantes et protectrices pour moi, soit leur odeur était bien trop forte (je suis vite écœurée par les odeurs de fraises au chocolat, le latte, le chaï, ou la tarte de potiron qui s’éternisent juste en dessous mon nez).

 

Masque, gommage, etc.

Aujourd’hui : quand j’y pense (comprendre : quand c’est le moment du mois où ma peau s’emballe), je me fais un masque à l’argile rose. La fréquence de ce soin est très variable : je pense en faire 1 ou 2 dans le mois, comme 4 ou 6, ou 0. J’utilise de l’argile rose d’Aromazone ou celui de Cattier, plus facile et agréable à l’application. Je laisse poser 30 minutes à une heure (oui, je dépasse largement le temps habituel), et rince à l’eau.
L’argile rose est l’allié des peaux sensibles et réactives : adoucissante, elle purifie en douceur tout en respectant les peaux les plus fragiles.

J’ai eu testé : l’argile verte (c’est un «no way» pour moi – beaucoup trop agressive), tous les masques de Lush (aucun ne me convient excepté Guerre des boutons qui fut un allié inestimable pour venir à bout de mes derniers boutons lorsque j’étais dans ma période transitoire pour trouver mon équilibre).
J’ai également fait beaucoup de masques maison, et ma formule préférée reste la suivante : 1 cas d’hydrolat de rose + 1/2 cac de miel d’acacia bio + 1 cas d’huile d’amande douce + 1 cac de son d’avoine.

 

Mes mains

Une règle d’or in-dis-pen-sable pour avoir une jolie peau (surtout si on a tendance à avoir des boutons) : ne jamais, jamais, Ô grand jamais touché la peau de son visage durant la journée, si on ne s’est pas lavé les mains soigneusement avant. Je ne touche jamais mon visage durant la journée (de toute manière, normalement, on n’en a pas besoin).
D’ailleurs (j’ignore si c’est mon côté «J»), je suis très à cheval sur la propreté, et déteste manipuler / toucher des objets qui sont sales (sans qu’on le sache forcément) : barre de métro, les pièces de monnaie, et nettoie régulièrement mon volant de voiture, mon clavier d’ordinateur et mon écran de téléphone portable.

 

Vous connaissez désormais tout de ma routine soins pour le visage.
Je n’ai pas détaillé le processus par lequel je suis passée pour trouver mon équilibre, et sortir de ce cercle infernal acné/inflammation que j’ai connu pendant neuf années, ni ma période pendant laquelle j’ai réalisé mes cosmétiques moi-même (cela a duré 3 ans, de 2010 à 2013), et n’ai pas intégré toutes les nombreuses clés holistiques (internes + externes) pour avoir une jolie peau (cet article aurait été beaucoup trop long) : si un de ces sujets vous intéresse, faites-le-moi savoir en commentaire, et si je vois que ça en intéresse beaucoup, je créerai un article sur la/les thématique(s) qui sont très demandées.

En terminant cet article, je me rends compte que je n’utilise que quatre produits (cinq avec mon baume à lèvres – ne pas l’oublier celui-là), ce qui est assez peu.
Aujourd’hui, je suis très heureuse avec ma routine, et ne cherche pas à la changer ou à la révolutionner. Ma routine convient à celle que je suis aujourd’hui : assez minimaliste, les produits correspondent à mes valeurs, sans être trop onéreux, et me donnent du plaisir à l’utilisation. Tous les produits ne sont pas parfaits dans le sens qu’ils ne réunissent pas tous les labels à la mode (bio, vegan, cruelty free, slow, homemade ou autre), et je dois avouer que je m’en fiche pas mal. Car, voyez-vous, neuf années avec une peau acnéique et très enflammée, ça marque (surtout à l’époque de l’adolescence + début de l’âge adulte).
Au final, sans vraiment le chercher, ma routine soins est à l’image de mon alimentation : elle me convient, me fait du bien, me va bien, sans être parfaite ni réunir toutes les étiquettes. Un peu comme la vie. Un peu comme nous. Parfait(e)s avec nos imperfections, nos traits rien qu’à nous.

 

✤ ✤ ✤

Que cet article puisse vous aider d’une manière ou d’une autre…
… pour découvrir de jolies références,
… pour garder foi si vous avez une peau à problèmes,
… pour vous aider à relativiser le choix de certains produits qui ne soient pas «parfaits»

 

D’autres chouettes articles à (re)découvrir :

Mes cheveux : ma routine naturelle
Conseils et Naturopathie pour la saison froide
Le bol déjeuner d’une fée : la base de mes déjeuners

 

 

Je souhaite recevoir les lettres Pastel

Vous aimerez peut-être

26 commentaires

  1. mythsouko

    Bonjour Mély
    J’approuve ta routine je fais presque la même j’alterne juste le démaquillage : parfois à l’huile parfois lait +lotion micellaire
    Que ce soit l’une ou l’autre je fzis systématiquement un nettoyage après avec une mousse nettoyante et une éponge konjac
    J’ai du mal à passer au savon saponifié à froid. L’éponge me permet de gommer ma peau doucement ( sensible et réactive) avant de Pschitter une eau florale de lavande en générale j’aime son côté purifiant.
    Côté crème j’utilise le contour des yeux karité de la marque Avril et une crème équilibrante de chez khadi (on en prélève peu le pot dure super longtemps et sa texture fondante j’adore)
    Le matin ce sera huile de jojoba ou d’amande douce en hiver avant un maquillage léger .
    Je n’ai fais qu une seule réaction dans ma vie c’était sur un soin contour des yeux à la rose de melvita j ai eu les yeux tout rouge 🙁
    Merci pour ton partage. Belle journée à toi

    samedi 16, décembre 2017 à 8h17
  2. adeline

    Il ya aussi la marque quinton dermo si jamais c’est un excelent produit pout les peaux acneiques. j’adore aussi les produits luch sinon en hydrolat je prends la matque herbes et traditions je trouve pour moi c’est la marque de luxe des hydrolats et HE . Il y’a aussi la fermentation en cascade le vinaigre de fruit du DR Dianeimer. j’aodre ce produit . Je l’utilise pour le soins cheveux et le visage et je soogne ma varice avec . bref il est bon poour tout. bon weekend melanie.

    samedi 16, décembre 2017 à 9h07
  3. Françoise Schkion

    Toute à ton image, cette routine! Douce et simple, équilibrée. 👍🏻🧜🏼‍♀️💓

    Je serais fort intéressée pour ma part par l´aspect holistique interne/externe de ton cheminement. 😇

    Belle fin de semaine à toi et à ceux qui t’entourent!

    😽 et caresses à Lotus

    samedi 16, décembre 2017 à 9h26
  4. Caroline

    Je n’achète plus de crème le mélange hv (nigelle noisette carotte) +aloe vera me convient bien. Pour le démaquillant du savon, maintenant que je maquille mon teint avec lily lolo ça ‘e s’incruste pas et le savon suffit. Et en lotion un hydrolat ou eau thermale ou eau précieuse sur les zones à risque ! Comme toi je suis sensible niveau hormonal et la cure d’huile essentielle de sauge sclaree à partir du 15e jour du cycle ou ergyfemina fonctionne bien pour éviter le spm pénible ! Ma peau va mieux également depuis que je mange le gras et le fromage le matin.

    samedi 16, décembre 2017 à 16h49
  5. Lehla

    Bonjour,
    Article très sympa qui me fait personnellement découvrir des savons que je ne connais pas 😳
    J’ai une routine encore plus simple que la tienne avec une crème hydratante (basique nivea) et une lotion miscellaire démaquillante pour les yeux le soir. Outre le trait de crayon et le masquara, je n’utilise rien. Pas une poudre, pas un blush (la peau de mes joues est fine, elles sont déjà roses en permanence), pas de baume à lèvres (ce dernier me dérange, et quand je veux colorer mes lèvres, je dois faire un effort pour ne pas passer ma langue pour m’enlever cet élément étranger… il fini mangé 😖).
    Du coup je n’enlève pas la pollution parisienne, sauf quand mon shampoing tombe sur mon visage…
    Ma peau est aujourd’hui très jolie, et l’est surtout depuis que j’ai arrêté de vouloir à tout prix la nettoyer quotidiennement.
    C’est notamment pour ça que j’ai trouvé intéressant les savons nettoyants doux que tu présentes.
    Douce journée ! ☺️

    samedi 16, décembre 2017 à 19h13
    1. Mély

      @ Lehla : Bonjour ♡
      J’ai lu d’autres témoignages de personnes expliquant que leur teint était éclatant et beau grâce au fait qu’elles utilisaient peu de choses (soit l’arrêt de crème soit l’arrêt – comme toi – de la nettoyer !). Ce type de témoignage est toujours très intéressant et enrichissant 💚 Notamment lorsqu’un des basiques est une crème assez « lambda » que beaucoup qualifieraient de « mauvaises crèmes (Nivea).
      Chaque peau est tellement différente… !
      Le fait de minimiser peut aider certaines, ou – au contraire – accentuer des déséquilibres (surtout s’ils sont internes, liés au foie ou autres).
      Merci pour ton petit mot : je suis sûre qu’il servira à d’autres Lehla 💜

      dimanche 17, décembre 2017 à 8h45
  6. Melodie

    J’ai adoré lire ton article et du coup j’ai bien envie de tester le savon au lait de jument! Ma routine est assez similaire à la tienne dans le sens où elle ne comporte que peu de produits. Le matin, je me lave le visage avec un tout petit peu d’huile de coco. Ensuite j’enlève l’excédent avec de la lotion à base d’eau de rose de la marque Skin and Tonic. Puis j’applique ma crème Egyptian Magic dont la composition est parfaite.
    Le soir, je me démaquille également (et grâce à toi!) à l’huile de coco. Puis une fois encore je me sers de ma lotion à la rose (la même que celle du matin) avant d’appliquer un sérum très hydratant de chez Rituals. Puis je termine avec la même crème que le matin. En tout : 4 produits :-) Comme j’ai la peau sèche et sensible, je préfère me concentrer sur des produits de bonne qualité, doux et hydratants pour ma peau. Bisous!

    samedi 16, décembre 2017 à 20h07
    1. Mély

      @ Mélodie : Bonjour ma jolie 💙
      C’est fou ! J’ignorais que tu était si minimaliste dans ton rituel (je ne pensais pas que tu utilisais beaucoup de choses ceci dit – en réalité, je ne m’étais rien imaginé en particulier).
      L’huile de coco 💛 (et je suis ravie d’avoir pu te l’enseigner !)
      Oh… La crème Edgyptian Magic : je l’avais vue sur ton blog, l’avais regardée, et m’étais faite la réflexion qu’elle semblait parfaite… mais n’ai ensuite jamais songé à l’acheter / l’utilisais. Tu l’achètes où ? La crème que je t’avais ramenée de Londres, l’utilises-tu toujours ?
      On a visiblement la même nature de peau 💞
      Bisou ma jolie 💜

      dimanche 17, décembre 2017 à 13h09
  7. Cindy

    Bonjour Mély,

    Ayant eu une acné sévère durant l’adolescence et jusqu’à l’âge adulte je comprends ton parcours. Tu as une peau magnifique aujourd’hui. Personnellement j’ai des cicatrices en creux qui ne partent pas. Si seulement quelqu’un avait une solution ça serait super mais je ne me fais pas d’illusions car le derme est atteint. Je teste l’huile de thé blanc de chez Make it beauty en ce moment. Elle est très bien.
    J’utilise aussi la marque anglaise Odylique qui donne une bonne hydratation à ma peau sensible et réactive. L’avantage de cette marque est l’achat d’échantillon pour tester si cela convient à la peau (si cela peut aider des personnes).
    Je serai heureuse de connaître mon profil ayurvédique de naissance. Est-ce que tu pourrais m’en dire plus ?

    Merci Mély pour cet article si intéressant.

    dimanche 17, décembre 2017 à 2h55
  8. Ophélie

    Article très intéressant car cela montre qu’il n’y a pas de bien et de mal dans le fait d’utiliser des produits « non bio » ou pas.
    J’ai eu de l’acné, aujourd’hui j’en ai moins…
    J’ai actuellement 26 ans et je crois que cela change enfin.
    A cause de cette acné on m’a prescrit la pilule sauf que maintenant je vais stopper ce poison. 10 ans que je la prends pour ma peau et que rien ne change.
    Je l’avais arrêté il y a 2 ans ce qui avait totalement chamboulé mon corps, j’ai eu une poussée d’acné hormonale affolante, à tel point que je ne pouvais plus dormir sur le ventre, la tête posée sur l’oreiller tellement mon visage était douloureux.
    J’ai du la reprendre… à mon plus grand désespoir. Mais voila que depuis 6 mois je la diminue, je prends les 3/4 pendant 2 mois, puis la moitié pendant 2 mois, puis le quart… pour finalement la terminer fin décembre, j’espère définitivement.
    Je crois que mon corps n’a pas supporté le choc hormonal, alors j’y suis allée en douceur pour sevrer mon corps et lui apprendre à gérer tout seul.
    J’ai peur de revivre l’enfer de cette peau boursouflée de boutons à presque 27 ans mais je ne peux plus continuer à prendre ce poison.
    Nous verrons bien…
    Merci Mély, pour cet article
    Belle soirée !

    dimanche 17, décembre 2017 à 19h01
  9. Melodie

    J’achète la crème Egyptian Magic chez Mademoiselle Bio :-) En ce qui concerne celle que tu m’as ramenée, elle sent divinement bon mais n’est malheureusement pas assez hydratante pour ma peau (bien qu’elle soit censée être une crème « peau sèche »). Du coup, c’est Dan qui s’en sert de temps en temps!

    lundi 18, décembre 2017 à 7h28
  10. Mylène

    Coucou Mély, personnellement je suis passée aux huiles végétales depuis plusieurs années et j’en suis ravie. Outre l’efficacité, des huiles sur ma peau sèche à tendance déshydratée, le fait de masser ma peau et de profiter d’un moment doux pour moi est un véritable bonheur. J’utilise des huiles pour me démaquiller (coco ou jojoba) et ensuite pour hydrater/nourrir en fonction des cas, je mélange de l’aloe vera avec HV de thé blanc et/ou carotte, jojoba aussi. L’hiver avec le froid et le vent ma peau a tendance à être très sèche sur les joues du coup je rajoute une crème ou du beurre de karité en toute petite quantité. D’ailleurs en cas de peau très sèche j’ai remarqué que l’application de beurre de karité le soir permet de retrouver une peau en meilleur état le lendemain matin. On sait que c’est la nuit que les cellules de la peau se renouvellent donc j’aime bien aussi ne rien appliquer sur ma peau 1 nuit et/ou une journée par semaine pour la laisser se reposer, se renouveler.
    Merci pour ce partage de ta routine, c’est la tienne elle te convient et c’est très bien comme ça. Je te souhaite une belle journée.

    lundi 18, décembre 2017 à 10h12
  11. Céline

    Bonjour Mély! ✿

    Encore un article très agréable à lire et enrichissant.
    Je garde dans un coin de ma tête le savon au lait d’ânesse pour le visage, ça me parle quand tu évoques les inflammations de la peau dont tu as souffert, moi ce n’est pas l’acné mais à à 34 ans je souffre encore et toujours d’eczéma au visage (et en cette fin d’année c’est le festival: eczéma accompagné de blépharite et conjonctivite, youpi).
    Alors des fois je souhaiterais acheter des soins 100% éthiques mais quand on souffre pendant des années et qu’on ne sait plus quoi faire pour guérir (j’en suis revenue à Avène en attendant)…
    Je me demande aussi si je n’ai pas un soucis avec l’alcool qu’ils disséminent un peu partout (même dans certaines marques d’hydrolats).
    J’aimerais bien être comme toi: trouver enfin ce qui me convient et avoir une réelle routine!

    Enfin, tu es très jolie sur la première photo (quel mignon petit pull)!
    Je te souhaite de très belles fêtes de fin d’année. ❄

    lundi 18, décembre 2017 à 15h18
    1. Mély

      @ Céline : Comme je te comprends 💚
      Le parcours du combattant, les essais (souvent décevants), la peau qui tire-souffre-rougit.
      Je te souhaite de trouver ta routine, ton confort 💛 Ca a été un tel soulagement pour moi (de trouver le mien) 💞

      jeudi 21, décembre 2017 à 8h22
  12. Julie

    Mes livres de chevet actuels :

    « Secrets d’une peau nette » d’Elodie-Joy Jaubert
    « Layering, secret de beauté des Japonaises »

    Je recommande vivement ces lectures !

    mardi 19, décembre 2017 à 22h43
  13. Alexandra

    Bonjour,
    Cet article me parle particulièrement car j’ai une peau « désespérante ». J’ai 25 ans et encore de l’acné, mais cela est surtout dû à l’hypersensibilité de ma peau. J’ai essayé des tonnes de produits. Surtout non bio, puis bio (car aujourd’hui, j’ai du mal avec l’idée d’appliquer des choses type pétrole sur ma peau…). Et je dois avouer que ma quête de la jolie peau est loin d’être terminée.
    Je me suis abonnée quelques mois à Nuoo, en me disant qu’en recevant des produits en petits formats, cela me permettrait de tester sans avoir à débourser à chaque fois une vingtaine d’euros pour un seul produit ne me convenant pas. Mais j’ai arrêté mon abonnement, car je me rends bien compte qu’au final, je ne fais qu’alterner les produits qui ne me conviennent pas.
    C’est très difficile de trouver, aujourd’hui, une crème sans plus de 10 ingrédients, qui ne contient ni composants douteux, ni huiles essentielles (ma peau n’aime pas), ni alcool (ça brûle!). Certes, il y a l’huile végétale, toute simple. J’en ai essayé plusieurs, de qualité différente. Rien n’y fait.
    Malgré tout, je ne perds pas espoir! J’ai la conviction qu’un jour, ma peau sera enfin apaisée. Et moi aussi du coup :)

    Belle journée!

    mercredi 20, décembre 2017 à 14h49
  14. LaBourseOuLaVie

    Bonjour Mely,

    À tout hasard et en passant (je suis une lectrice silencieuse et néanmoins attentive), j’avais la même « addiction » que toi au baume à lèvres. J’ai arrêté le baume pour le remplacer par de l’huile de chanvre (ou toute autre huile non comedogène) et depuis elles sont beaucoup moins sèches et me font moins mal. Ce fut pour moi un vrai progrès. Même chose pour les mains, et pourtant j’en ai testé, des crèmes. Et là, avec l’huile, elles sont nettement plus douces, même après le jardinage… Mais comme tu le dis, chacune sa peau ; je le précise au cas où !

    Bonne continuation,
    M.

    jeudi 21, décembre 2017 à 18h52
  15. Amandine

    Bonjour Mély!
    Merci pour ce billet!
    Ma peau a bcp changé, je suis passée d’une peau mixte/grasse adolescente (avec parfois de gros boutons sur la zone T très douloureux) à une peau très sèche. J’ai mis du temps, (trop) à m’en occuper (je m’en occupe depuis un peu plus d’1an seulement) du coup elle a bcp souffert de ne pas être hydratée et nourrie. Aujourd’huie j’utilise du gel d’aloe vera Bio pour l’hydrater et de l’huile d’avocat (ou jojoba) Bio pour la nourrir, j’y ajoute 1 goutte d’H.E de géranium rosat Bio. Je me maquille très rarement mais j’utilise une de ces 2 huiles végétales pour le faire. J’aime utiliser un hydrolat d’eau de rose Bio de la marque Lofloral (100% pure et naturelle) avant d’applique l’aloe vera et l’huile. Je ne pense jamais à faire des masques mais je vais tester ta recette (que des ingrédients que j’m), merci.
    Bonne journée!
    Amandine
    (IG amandineocm)

    vendredi 29, décembre 2017 à 13h47
  16. Flo

    Bonjour Mely,
    J ai découvert ton blog il y a peu, à propos de mes problèmes de ventre, gonflé et tendu presque en permanence – je vais acheter ton livre ! – et découvre en même temps tout ces univers des soins cosmétiques naturels… C est incroyable : pour la première fois de ma vie, ça me donne envie de m occuper de mes cheveux et de mon visage (j ai passé 40 ans!). J ai essayé l huile de coco en démaquillant (j avais arrête de me maquiller à cause des rougeurs provoquées par les diverses lotions démaquillante s), j ai trouvé ça magique, surtout pour quelqu un comme moi qui n arrive pas à passer plus de deux minutes à m occuper de ma peau : une peau douce pendant des jours, sans mentir!!

    J ai quand même une question : quel est l intérêt de se savonner le visage le matin? J ai grandi avec l idée que moins de produits je mettais sur mon corps, mieux c était, savon compris… Du coup, je ne m en mets que de temps en temps sur le visage (et encore, pain d argile le plus souvent), et sous la douche (gain de temps…).
    De même, quel est l intérêt des lotions, hydrolats, de rose pour toi? Ça fait très envie, mais tout bêtement à quoi ça sert?

    Ton article sur les cheveux m intéresse aussi beaucoup, d autant plus que j ai moi les cheveux raides et ultra fins, et deux filles plus proches de toi côté chevelure… Et je suis toujours perplexe pour les aider à en prendre soin… J aurai aussi une question, mais plus tard : je vais d abord bien étudier ton article sur les cheveux, et faire quelques essais!

    Merci Mely en tout cas pour la qualité de tes articles, leur ton toujours enjoué et gai. Je suis très impressionnée par ta maturité face à la vie et ce qu elle peut nous apporter, dans les petits plaisirs comme les grandes orientations. Ton professionnalisme, et ta pédagogie, dans tout ce qui traite a l alimentation est aussi
    remarquable. Bravo !

    mercredi 3, janvier 2018 à 8h41
    1. Mély

      @ Flo : Bonjour ♡

      Merci pour ton adorable message !
      Je ne suis pas experte en beauté (esthéticienne, dermatologue, blogueuse beauté), et ai simplement fait part de mes habitudes depuis près de 10 ans : cela ne reflète donc pas «l’idéal» à suivre, mais simplement mes habitudes (qui peuvent, comme je le souligne, ne pas convenir à tous) 💛

      Quant au fait de se savonner (ou laver) le visage le matin : j’ignore si c’est «bien» ou «mal», mais je sais que cela me convient.
      J’aime bien l’idée (c’est donc psychologique) de me nettoyer le matin en me réveillant. Ca me réveille, me rafraichit, et me fait du bien.
      Sur les aspects non psychologique : on transpire tout au long de la journée (et de la nuit !). Je sais que certains ont un discours mettant en avant que la peau s’auto-régule, et que l’on n’a pas besoin de la laver (cela l’agresse, et elle produit plus de sébum, etc.). Ce pourquoi j’utilise un nettoyant tout doux (qui n’agresse donc pas ma peau).
      Les propriétés de chaque hydrolat peuvent être trouver sur le site d’Aromazone (un excellent «dictionnaire» en ligne en terme de propriétés des hydrolats, huiles végétales, etc.) : tu pourras y dénicher plein d’informations à leur sujet.
      Douce journée ✨

      dimanche 14, janvier 2018 à 8h38
  17. dame.nina

    Merci pour le partage de ta routine dans laquelle je me reconnais assez !
    Inutile d’utiliser des dizaines de produits et surtout, une fois trouver la bonne routine, il ne faut pas la quitter ! Surtout que parfois ça prend du temps !
    Je ne sais pas comment font ces bloggueuses/youtubeuses pour faire toutes les semaines des nouveaux tests de soins, personnellement ma peau ne le supporterait pas !

    mardi 16, janvier 2018 à 10h10
    1. Mély

      @ Dame.Nina : Bonjour ♡
      Tout pareil : ma peau ne le supporterait pas ! Elle serait irritée, rougirait, et développerait sans doute des réactions inflammatoires (comme elle l’a fait dans le passé).
      Personnellement, avoir dans ma salle de bains autant de produits à tester (et dépenser autant d’argent – certains produits coûtent chers) me stresserait également.
      Mais… je sais que l’on est nombreuses à avoir des petites « passions », des jolis « pêchés mignons » qui nous détendent, nous amusent, et que l’on apprécie (moi incluse !) : je comprend (et respecte donc) que certaines femmes aiment acheter / tester / comparer ce type de produits 💛

      mercredi 17, janvier 2018 à 8h04
  18. Nade

    Grâce à toi j’ai commandé les produits lush.
    Crème pour le corps (exceptionnel), soin pour les lèvres, et l’eau Roma.
    Pour tester.
    Comme j’aime les produits je viens de repasser une commande crème pour les mains et la crème pour le visage.
    La commande est arrivée très rapidement le lendemain!
    J’ai découvert le maquillage 3 fées (toujours suite à tes conseils)qui fait mon bonheur tous les jours.
    Merci à toi pour la découverte de toutes ces merveilles!💫💕✨

    jeudi 25, janvier 2018 à 17h56
    1. Mély

      @ Nadine : Merci jolie pour ton retour 💚
      Je serai très intéressée par tes retours des produits Lush 💛
      Oh, oui Les 3 Fées ! Cette petite poudre se répand de mains en mains 😇
      Douce soirée 💫

      jeudi 25, janvier 2018 à 19h06
  19. Laura

    Bonjour, en lisant ton article, je me suis dit que je devrais jeter mon hydrolat vu qu’effectivement je ne le mets pas au frigo et que je souffre d’acné, ça doit faire un sacré bouillant. Comme toi j’adore Lush et j’adorais leur lotion ! Ça me donne envie d’y retourner.
    Je trouve incroyable que tu sois passée à une acné inflammatoire à une peau sèche, ce serait le rêve pour moi !
    Si un jour tu veux parler de ta routine pour l’acné, je suis preneuse.
    Bonne journée^^

    samedi 27, janvier 2018 à 9h26
  20. Marie

    Bonjour Mélanie,

    Déjà, un grand merci pour ton livre que ma naturopathe m’a conseillé et qui me permet de vivre des jours heureux sans maux de ventre. Ce que tu partages est si précieux!

    Malgré de nombreuses tentatives de traitements (naturels ou non), je n’arrive pas à me débarrasser de mon acné autour de la bouche et sur le menton, depuis l’arrêt de la pilule il y a maintenant 4 ans. Je suis très curieuse de ton expérience du « cercle infernal acné/inflammation » et de comment tu t’en es sortie.

    Si jamais tu as l’occasion d’écrire sur le sujet, je serai très très heureuse de te lire!

    Encore merci et belle journée à toi,

    Marie

    dimanche 4, février 2018 à 12h56

Laisser un commentaire

Recevoir un mail si Mély me répond ?

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité.