Mélanie // Chaudron Pastel

 

En quelques mots…

J’ai créé mon blog, le Chaudron Pastel, en 2007 : à cette époque, je l’ai créé comme un journal d’expérimentations gourmandes, où j’y inscrivais mes essais culinaires.

Au fil du temps, le Chaudron Pastel a suivi ma propre évolution : il s’est calqué à mon chemin de vie personnel. Progressivement, il s’est enrichi par un plus grand nombre de thématiques abordées, de réflexions personnelles, et de la Naturopathie qui est devenue mon métier en cours de route.

Pour en découvrir plus sur mon métier et mon parcours : beaucoup d’informations sont accessibles dans mes interviews. J’ai également créé une série en 4 épisodes pour répondre aux nombreuses questions et demandes de conseils que je recevais régulièrement sur mon métier de Naturopathe, et sur ma reconversion.

 

On peut me retrouver…

• Sur Instagram qui est mon réseau social préféré, et là où je suis le plus présente.
• Si vous souhaitez soutenir mon travail sur le blog, vous pouvez le faire avec un petit don sur ma page Patreon
• Pour en découvrir davantage sur moi, mon parcours, ma personnalité… les interviews auxquelles j’ai répondues vous raviront certainement. Elles sont accessibles ici : «Presse».

 


 

Dans la vie…

Quelques mots sur mes origines…

Je suis française, mes parents sont d’origine française, je suis née à Paris, mais j’ai été conçue au Moyen-Orient, et j’ai vécu en tant qu’expatriée avec mes parents à l’étranger jusqu’à mes 15 ans. Cette enfance a grandement contribué à faire de moi celle que je suis aujourd’hui : idéaliste, curieuse et ouverte d’esprit, altruiste, rêveuse.
J’ai ensuite vécu en Picardie (d’où une branche de ma famille paternelle vient), puis à Paris, et me suis installée à Troyes durant l’été 2018.
Les articles les plus personnels de mon blog peuvent être trouvés ici.
 

J’aime…

J’aime me lever tôt. J’aime me lever alors que le ciel est encore noir, éclaboussé d’étoiles et de nacre lunaire. J’aime me lever pour être témoin de l’éveil des oiseaux, du ciel qui se colore et décide de ses couleurs du jour. L’aube est mon moment préféré de la journée.
Je suis née mes parents avaient déjà un chat (il parait qu’il dormait même dans mon berceau pour me veiller…), et j’ai toujours eu des chats depuis : ils font partis de ma vie, et ne me vois pas sans.
J’aime lire, et mes goûts littéraires sont quelque peu éclectique : romans fictifs, poésie, ouvrages abordant différentes thématiques ayant pour but d’aider à vivre davantage en pleine conscience.
Je suis toujours enjouée à l’idée de me promener dans la nature : montagne, mer, campagne, forêt… en toute saison, les sorties nature me procurent beaucoup de joie.
Dans la vie, comme tous, j’ai vécu des choses difficiles. J’ai rebondi, j’en suis sortie grandie. J’ai une telle Foi en la Vie. Je n’explique pas trop d’où elle me vient. Elle est arrivée presque «comme ça», lors d’un joli jour de l’été 2009. Je m’en souviens très bien, de ce jour-là.
Les boissons chaudes : thé noir nature bien corsé, café de qualité, infusions et décoctions de plantes… j’en bois tout au long de l’année, au fil de mes journées, et alternent en fonction de mes envies.

Si la thématique beauté vous intéresse (elle m’a été beaucoup demandée), ma routine capillaire se trouve ici, et celle des soins minimaliste de mon visage ici.

 

Ce que je trouve de plus beau sur terre, c’est…


L’Amour.

De la vie, des choses simples du quotidien, de la beauté de la nature, des gens.

 

Les valeurs qui me sont les plus précieuses…

Le respect.

Des choses, du vivant, des autres, de notre planète.

La bienveillance et l’authenticité sont d’autres valeurs auxquelles je tiens. Hypersensible et empathique de nature, j’essaie de les intégrer dans mon quotidien et dans celles des autres : mes proches, ma famille et amis, les personnes que je suis en Naturopathie, et les articles que je créé ici, sur mon blog.

 

 

 


 

 

Mon alimentation…

Voici quelques éléments de réponses aux questions que l’on me pose régulièrement au sujet de ma vision de l’alimentation, et mes habitudes concernant celle-ci :

 

La cuisine « holistique », pour moi, c’est…


… une nouvelle façon de consommer et de cuisiner.

La cuisine holistique consiste à apporter de la conscience afin de respecter et de se rapprocher de nos valeurs (propres à chacun de nous, et pouvant évoluer au fil de notre propre cheminement et besoins). La cuisine holistique s’inscrit à chaque étape qui se dessine en amont de notre repas : lors de nos achats (épicerie, marché), au cours de la préparation du repas, ainsi qu’au moment de passer à tablea.


Cuisiner de manière plus responsable et saine, peut aussi passer par la découverte de nouveaux ingrédients, et leur intégration dans nos habitudes. Au fil du temps, on apprendra à créer des plats à la fois simples, rapides à réaliser, délicieux, tout en respectant les saisons et nos propres besoins (selon notre constitution, nos potentiels déséquilibres).
La cuisine saine / holistique passe aussi par l’acceptation que ce processus de découverte se déroule progressivement, en respectant notre propre rythme.
L’alimentation saine est, pour moi, un équilibre entre la gourmandise, le plaisir, l’adaptation par l’écoute de nos propres besoins, le respect des produits et de la planète.

 

L’alimentation en Naturopathie

L’alimentation fait partie d’un des piliers majeurs de la Naturopathie, et est personnalisée à chacun, car nous sommes tous différents les uns des autres.

Malgré la place importante qu’occupe l’alimentation dans la Naturopathie, elle doit être rattachée et enrichie à d’autres éléments pour parfaire et maintenir un équilibre.
L’alimentation est infiniment plus qu’un ensemble de molécules impactant sur notre santé : elle fait partie d’un tout, d’un ensemble.

L’alimentation saine est un des composants influant sur l’équilibre physique et psychique de notre vie.


 

 

 

 

Suis-je végétarienne ? Végétalienne ?


Le Chaudron Pastel présente majoritairement des recettes végétariennes, mais je ne suis ni végétalienne, ni végétarienne.
Après avoir eu une alimentation végétarienne pendant 5 ans (octobre 2010 – décembre 2015), j’ai ré-introduit des produits animaux dans mon alimentation. J’ai partagé mon expérience dans une vidéo ici :

 

À mon sens, une différence subtile, mais importante se situe entre «être végéta*ien» et «avoir un régime végéta*ien».

Dans cette différence se niche une certaine limitation : au-delà d’une limitation évidente en terme de choix des aliments, se situe aussi, et surtout une limitation de notre propre chemin et évolution personnelle.

Nous évoluons tous au fil de notre vie.
 Et nos goûts, tout comme tous les autres aspects nous composant, évoluent, eux aussi.

Je comprends, conçois et respecte que l’on puisse choisir d’opter pour des raisons légitimes et pertinentes pour un régime, quel qu’il soit, mais me concernant, je ne souhaite pas me définir (ou être définie) par mon régime alimentaire.

L’alimentation, la cuisine, et les plaisirs sensoriels qui en découlent occupent une partie de ma vie et de mon métier.

J’aime cuisiner, partager, manger, découvrir, transmettre tout ce qui a attrait à l’alimentation.

Mais, aussi importante cette place soit-elle en mon cœur, je suis aussi plus que ce que contient mon assiette.

Et je ne souhaite pas que son contenu limite ma personnalité : j’écoute mes envies, mon corps, mes besoins.

J’ai conscience d’un (trop) grand nombre de choses se cachant derrière l’industrie agroalimentaire.

Et, je fais donc mon possible pour tendre vers un certain équilibre mêlant imparfaitement le respect de la vie animale, de notre planète, de mes envies, et de mon propre chemin de vie.

 

 

À bientôt… 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer