✩ Boisson de Noël festive + digestive

Que diriez-vous d’un verre de cette boisson aux couleurs de Noël ?
J’ai imaginé cette boisson, autant pour :
– ses bienfaits digestifs : parfait pour soutenir notre système digestif, parfois mis à mal durant les fêtes de fin d’année,
ceux et celles ne buvant pas (ou peu) d’alcool, que ce soit pour des raisons de santé (éventuelle grossesse), religieuses, ou purement gustatives… pour pouvoir trinquer avec les siens

Cette recette, c’est un peu grâce à vous qu’elle a pu voir le jour : après vous avoir demandé en Insta-Stories il y a quelques jours, quelles étaient les thématiques que vous souhaiteriez que je crée pour Noël, parmi vos nombreuses réponses, deux sujets se sont nettement démarqués… et j’ai décidé de vous offrir deux articles traitant de vos deux sujets les plus demandés.
Voici le premier, avec cette boisson festive, aux jolies couleurs de Noël (et aux nombreuses propriétés, parfaites en cette période de fin d’année).
Le deuxième suivra la semaine prochaine (#teasing).

Comme un grand nombre de mes recettes, cette boisson a l’avantage d’avoir une «base commune» qui peut être modifiée en fonction de nos envies, de nos besoins.
Si l’on est invité, et que notre hôte n’y voit pas un manque d’irrespect (certains peuvent le prendre personnellement, et voir votre geste comme un manquement de leur part), on peut la réaliser chez nous, et l’apporter là où on est invité.
Si on fête Noël chez nous, cette boisson enchantera les enfants, comme les grands enfants que nous sommes.

 

 


 

Si vous souhaitez soutenir mon travail, c’est par ici

Mes autres articles de Noël :
Réaliser son thé de Noël maison
Bavarois de Noël
Trois cookies de Noël aux superaliments
Menu de Noël pour intestins sensibles
Risalamande : dessert traditionnel du pays du Père Noël
Lectures de Noël

 


Recette

Ingrédients (pour environ 1,5 L)

  • 3 cac de clous de girofle
  • 1/2 cac de baies roses
  • 2 badiane (anis étoilé)
  • 1 morceau d’environ un centimètre de gingembre frais
  • 2 cas de fleurs d’hibiscus séchées
  • (option : aloe vera séché)
  • 1,6 L environ d’eau
  • Base liquide : décoction (chaude), température ambiante (refroidie), cidre ou kéfir / kombucha

Préparation de la «base»

  1. 1e partie de la base : infusion d’hibiscus
  2. Amener à ébullition 1 litre d’eau.
  3. Faites infuser les fleurs d’hibiscus séchées dans cette eau.
    Pour le temps d’infusion : comme toute infusion, plus le temps est long, plus le goût sera fort. L’hibiscus a un goût mêlant un peu d’acidité (comme un citron) avec une pointe d’âpreté. Sachant sa dominance gustative, à chacun d’ajuster : laissez 5 minutes (minimum) pour avoir la couleur rose/rouge et un léger goût. Laissez 15 à 20 minutes pour un goût plus prononcé OU si vous comptez l’utiliser pour la mélanger avec une boisson pétillante (cidre, eau pétillante – voir plus bas).
  4. 2e partie de la base : décoction d’épices
  5. Pendant ce temps, préparez la décoction d’épices : dans une petite casserole, versez environ 600 ml d’eau, ainsi que les épices : clou de girofle, baies roses, badiane (anis étoilé), et le gingembre frais. Amenez à ébullition, et laissez frémir environ 10 minutes à feu doux (légers frémissements). Baissez le feu, si besoin, lorsque l’ébullition commence.
  6. Finalement… éteignez ensuite le feu, filtre les épices, et mélangez à votre infusion d’hibiscus.

 

 


 

Bienfaits + variantes

Bienfaits / propriétés de cette synergie

Plusieurs boissons traditionnelles en cette période de fin d’année – le vin chaud, le thé de Noël – contiennent un grand nombre d’épices : leur présence est un bon moyen d’apporter des bénéfices intéressants pour contrer le froid présent.
Les plantes ont des propriétés actives qui ont un impact sur notre organisme : ici, on utilisera des épices pour leur action bénéfique de soutien sur notre système digestif. Selon certaines médecines ancestrales, notamment l’Ayurvéda et la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC), en plus de ces propriétés physiques, l’utilisation de ces épices aurait également un intérêt plus subtil, nommé «énergétique», en soutenant notre«feu digestif» (cet ancien article aborde plus en profondeur la thématique de feu digestif).

♦ L’anis étoilé (badiane) aide à diminuer les ballonnements (par son action de stimulant carminatif), stimule les sécrétions biliaires, sera bénéfique en cas de spasmes intestinaux, et soutiendra l’action des reins (diurétiques).
En Ayurvéda, elle est chauffante, et elle diminuera kapha, et augmentera pita (neutre pour vata).
♦ Les clous de girofle soutiendront notre système immunitaire (qui peut-être mis à mal : un excès alimentaire peut avoir une répercussion sur nos intestins, eux-mêmes en lien avec notre système immunitaire) grâce à ses propriétés antifongiques, anti-bactériennes. En plus, bien sûr, de stimuler la digestion grâce à son action sur notre «feu digestif».
En Ayurvéda, ils sont chauffants, et ils augmenteront pita.
♦ Les baies roses ont des propriétés purgatives (bénéfiques en cas de repas riches par exemple), et soutiennent également notre système immunitaire grâce à ses propriétés antiseptiques, et antibactériennes.
En Ayurvéda, elles sont «chauffantes», et augmenteront pita, et diminueront kapha.
♦ Le gingembre frais a un grand nombre de propriétés, faisant une épice bénéfique pour une multitude de cas. Ici, on retiendra qu’il stimule notre appétit (parfait pour des repas de fête), est un bon soutien digestif, et est carminatif (aide à l’évacuation des gaz intestinaux). notre «feu digestif»
En Ayurvéda, le gingembre est chauffant, et il augmentera pita, diminuera vata et kapha.
♦ Les fleurs d’hibiscus (séchées) nous permettent de donner une jolie couleur rouge, parfaitement accordée pour Noël. En revanche, en Ayurvéda, elles sont dites «refroidissantes» : bénéfiques pour pita (excès ou conserver un équilibre), en hiver, il faudra donc veiller à les préparer en association avec des épices réchauffantes, comme ici.

 


 

Variantes : une multitude d’autres boissons possibles !

Grâce à cette base, on peut réaliser une multitude d’autres boissons :

Chaude

Servie telle quelle, cette boisson chaude sera une merveilleuse tisane digestive pour préparer le repas (à boire pendant l’apéritif), pendant ou après le repas.
Si on la prend après un repas copieux : vaut mieux attendre 2-3 heures après le repas, de manière à éviter qu’elle dilue nos sucs digestifs (et impact donc notre digestion).
Elle peut être réchauffée (à la casserole – évitez le micro-onde) à plusieurs reprises sans souci : elle n’en perdra aucune de ses propriétés.

 

Température ambiante

Une fois qu’elle a refroidi, on peut la servir telle qu’elle.
On peut y ajouter des morceaux de gingembre confis, ou des morceaux d’aloe vera légèrement sucrés (j’ai trouvé cette petite gourmandise dans mon magasin en vrac à Troyes) : ils sucreront subtilement cette boisson pour les plus réfractaires au goût du gingembre, épices ou à l’hibiscus.

 

Pétillante

Mélangée (coupée) avec un autre liquide pétillant, on obtient une boisson aux couleurs de Noël et qui pétille !
On peut utiliser du kéfir, du kombucha (fait maison ou trouvés en magasin bio), et même du cidre doux (pourquoi pas).

 

 

Accordée aux couleurs de Noël avec sa belle couleur rouge, elle sera une alliée idéale pour soutenir notre digestion tout en permettant à tous, enfant et adultes ne buvant pas d’alcool de se réunir pour trinquer, boire, rire… et célébrer le magie de Noël. Je prédis que même parmi ceux buvant des boissons alcoolisées, elle fera des émules…

 

✤ ✤ ✤

Que vos fêtes de fin d’année soient remplies d’Amour, de sourires, de chaleur, de gourmandises
✩ Prenez soin de vous 

 

D’autres articles à (re)découvrir :

Tous mes articles de Noël (de 2013 à aujourd’hui)
Réaliser son thé de Noël maison
Bavarois de Noël
Trois cookies de Noël aux superaliments
Menu de Noël pour intestins sensibles
Risalamande : dessert traditionnel du pays du Père Noël
Lectures de Noël

Je souhaite recevoir ta Newsletter

Vous aimerez peut-être

11 commentaires

  1. Hélène

    Bonsoir, j’ai très envie de tester cette boisson ! J’aimerais savoir combien de temps il faut faire infuser les fleurs d’hibiscus (est-ce que le goût devient trop fort au delà d’un certain temps ?)
    Merci ?

    mardi 11, décembre 2018 à 22h48
    1. Mély

      @ Hélène : Bonjour ♡
      Tu fais bien de me pointer cet oubli (et quel oubli !). J’édite de suite mon article pour compléter cette étape importante d’infusion ✩

      mercredi 12, décembre 2018 à 8h22
  2. Gabrielle - Plume Curieuse

    Bonjour Mély ?
    Cette boisson est tellement belle ? J’adore les précisions ayurvédiques concernant chaque épice, c’est très instructif. Vu que les épices augmentent toutes Pitta, je me demandais si la boisson peut être consommée par des personnes avec un dosha Pitta ou avec un déséquilibre Pitta ?
    Merci pour ce bel article ?

    mercredi 12, décembre 2018 à 10h07
    1. Mély

      @ Gabrielle : Bonjour ♡
      En plein cœur de l’hiver (refroidissant), avec la présence de l’hibiscus (refroidissante), une personne ayant un dosha Pita peut consommer cette boisson, oui. Selon s’il est en déséquilibre ou selon le repas de fête qu’il consommera, il peut ajouter quelques feuilles de menthe (digestive + refroidissante) pour tenter de contrebalancer ??

      mercredi 12, décembre 2018 à 10h36
  3. Coralie

    Chère Mély,
    Ton article me donne un peu de baume au cœur pour les fêtes de fin d’année. C’est toujours frustrant de trinquer en famille ou avec les amis avec un verre d’eau, parce que mon ventre sensible ne supporte rien d’autre. Hâte de l’essayer! Merci <3

    mercredi 12, décembre 2018 à 13h37
  4. Malula

    Bonjour Mely
    Où trouve t-on des fleurs d’hibiscus ?
    J’ai ton livre sur l’intestin irritable et j’en parle souvent autour de moi, je le consulte quotidiennement.
    Merci de tout ce que tu fais pour notre bien être.

    mercredi 12, décembre 2018 à 19h28
    1. Mély

      @ Malula : Bonjour ♡
      On peut trouver des fleurs d’hibiscus dans la majorité des magasins bio ?
      Merci pour ton adorable message, très touchant ✨

      jeudi 13, décembre 2018 à 8h34
  5. Malula

    Merci Mély,
    Je te souhaite de très belles fêtes pleines d’amour, de joie et de bonheur.

    jeudi 13, décembre 2018 à 12h25
  6. Kila

    Rien que la couleur, ça me donne envie de tester !

    mardi 18, décembre 2018 à 10h19
  7. Léa

    Bonjour Mély,
    Je viens juste de tester ta recette, merci beaucoup. Par contre, elle a beaucoup le goût de l’hibiscus (infusions 10 min) et des clous de girofle mais peu des autres épices. Dois-je les laisser infuser plus longtemps ? Faut-il râper le gingembre pour qu’il ai plus de goût ?

    vendredi 21, décembre 2018 à 11h49
    1. Mély

      @ Léa : Bonjour ♡
      Oui, le goût acidulé de l’hibiscus est très présent, effectivement ?? Personnellement, j’adore cela (surtout refroidie !), mais comme toutes épices / herbes et nos différents goûts, il est possible que ce soit « trop » pour certaines personnes (idem pour les clous de girofle).
      ➜ Pour l’adapter, n’hésite pas à :
      – diminuer les clous de girofle (j’ai modifié ma recette en diminuant légèrement les doses).
      – pour l’adoucir, tu peux ajouter un peu de vanille (hypoglycémiante), de cannelle (hypoglycémiante + chauffante), de cardamome (digestive + chauffante).

      Pour le gingembre : je le découpe en tous petits morceaux (râpé, c’est encore mieux, ça libère plus de goût).

      vendredi 21, décembre 2018 à 11h54

Laisser un commentaire

Recevoir un mail si Mély me répond ?

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité.