Culottes menstruelles française sans nano-particules // Fempo

6,5 * : c’est le nombre existant de types de protections menstruelles.
Les plus connues sont les serviettes jetables et les tampons : ce sont ces deux options que j’avais à ma disposition lorsque j’ai eu mes premières règles. Avec ou sans ailettes (pour les serviettes), avec ou sans applicateurs (pour les tampons), ces deux protections se déclinent également en fonction du flux (faible, moyen ou abondant) que l’on a. Je les ai abandonnés depuis plusieurs années (et continuerai à les boycotter tant que les fabricants ne cesseront pas d’afficher clairement leur composition).
Depuis quelques années, les serviettes lavables et la coupe menstruelle ont fait leur apparition, et ont commencé à conquérir nos foyers. Moins connue, l’éponge menstruelle (http://www.eponge-menstruelle.fr/) a son concept proche de la coupe menstruelle
Préférant opter pour une protection externe, depuis quelque temps, je me suis tournée vers les serviettes lavables, et les «culottes de règles» qui rentrent dans la dernière catégorie de protections menstruelles. Ces sous-vêtements menstruels (culottes, shortys, strings, boxers…) sont le type de protection que je trouve la plus innovante et révolutionnaire.
(* Ah oui, le «0,5» des 6,5 recensant le nombre de protections menstruelles désigne le «flux instinctif libre» qui est un moyen de vivre ces règles, mais ne peut en aucun cas être défini comme une protection… dont le 0,5 :D )

Personnellement, depuis que j’ai lu ce livre (que toutes les femmes devraient lire) (les hommes aussi. Si, si), je parle librement des règles (lorsque l’occasion se présente, évidemment). Comme le dirait un certain personnage fictif : «la peur d’un mot ne fait qu’accroître la peur de ce qu’il désigne». Comme ce concept de peur peut, bien sûr, se juxtaposer à celui des tabous, le fait de parler plus librement de ce sujet on-ne-peut-plus-naturel (il concerne simplement près de la moitié de la population mondiale…) permettra, sur le long terme, de dépasser le tabou qui flotte parfois autour de la thématique du cycle menstruel.

Aujourd’hui, je vais donc vous faire part de mon avis concernant les culottes de règles : cet article retranscrira autant mon expérience – subjectif donc – que je vais enrichir par le fruit des recherches effectuées pour compléter cet article, et le rendre le plus objectif possible.

À l’international, plusieurs marques de disponibles : la plus connue est sans doute Thinx (américaine), et il existe également Dear Kate, PantyProp, Lunapanties, Anigan, Modibodi.
Un des inconvénients avec ces différentes marques (outre l’empreinte carbone élevée) se trouve dans les frais postaux : entre les frais de port qui sont eux-mêmes élevés, et les potentiels frais de douanes (l’automne dernier, lors de ma commande pour Thinx, j’ai dû payer 53€ de frais de douanes à la réception… ça fait mal).

Il y a quelques mois, est né «Fempo» : la première marque française de culotte menstruelle sans nano-particules, créée par Fanny Abes et Claudette Lovencin qui ont décidé d’agir à une grande échelle, suite au reportage diffusé sur France 5 au sujet des tampons (elles racontent leur histoire ici).

 

☽ Aucune des photos de cet article ont été retouchées #authenticité ☾

 

 


 

«La culotte à la loupe…»
{ Présentation }

Visuellement + au toucher

Visuellement, leurs sous-vêtements semblent être «normaux» : une culotte et un shorty basiques, incluant le fond de culotte auquel on pourrait s’attendre à être épais.
Au niveau esthétique, la culotte a une coupe classique et fonctionnelle.

Au toucher et à porter, c’est aussi confortable qu’une culotte normale. Là aussi, on ne peut suspecter une différence, fond de culotte inclus… et pour cause : plus fine qu’une serviette hygiénique, leur culotte a une épaisseur de moins de 2mm. À aucun moment, on a l’impression de porter une couche (comme pourraient le craindre certaines). Au cours de la journée, cette sensation de confort est renforcée par le fait que rien ne bouge (contrairement aux serviettes – jetables et lavables – que l’on doit parfois ré-ajuster.
On peut pratiquer tous les sports avec (endurance, cardio) : la culotte se fait vite oublier !

 

Les différentes couches (tissus) la composant

L’intérieur du shorty et de la culotte est composé de 3 tissus différents :
▸ Le premier est le tissu de la doublure (partie en contact avec la peau et les muqueuses) : il est en coton, et est aspirant : il permet au sang de ne pas rester en contact avec la peau, et donc d’éviter la désagréable sensation d’humidité.
▸ Le deuxième tissu est celui qui se trouve à l’intérieur de notre sous-vêtement : en bambou, c’est grâce à lui que le sang de notre flux est absorbé et maintenu à l’intérieur. Le bambou a des propriétés hyper-absorbantes, et serait naturellement anti-bactérien (ce qui limite le développement des odeurs).
▸ Le troisième tissu est celui de «l’extérieur» : imperméable, il est aussi respirant. Au toucher il ressemble à un maillot, et est fait de «pul» (aussi utilisé pour les couches lavables, PolyUréthane Laminé de son petit nom, est un enduit souple et respirant), et de polyester.

 

 

 

 

Différences entre les marques

Lorsque les culottes de règles ont commencé à se démocratiser, le magazine Cheek a publié un article très intéressant au sujet d’une controverse concernant la composition de la majorité des marques étrangères (dont la plus célèbre, Thinx) (l’article en question).
Pour résumer en quelques mots : afin que les sous-vêtements aient des propriétés anti-microbiennes et anti-odeurs, beaucoup de marques traitent le tissu de fond de culotte avec une application d’argent sous forme ionique, que l’on suspecte être des nanoparticules (plus petites que nos cellules, ces dernières peuvent traverser le corps et, potentiellement, se stocker dans notre organisme. Nous ignorons les conséquences que cela peut avoir sur le long terme sur notre homéostasie).

Fempo fait exception : en effet, contrairement à la majorité de ces marques étrangères, leur shorty et culotte ne contient pas de nanoparticules de métal : tous les textiles qui la composent sont certifiés OEKO-TEX® | STANDARD 100, le même que pour les nourrissons.

 

 


 

«Concrètement ?…»
{ Les Avantages / inconvénients }

 

Dans la vie, un grand nombre de caractéristiques peuvent être vues et appréhendées selon un angle différent… selon les goûts, l’histoire, la personnalité, les spécificités de chacun : certains critères seront les avantages de certains, et seront les inconvénients d’autres… Ainsi, pour cette partie, j’essaierai de partager mon point de vue, tout en restant le plus objective possible. À chacune de s’approprier chacun de ces critères selon ses valeurs, ses spécificités, ses priorités ♥

 

Confort

Personnellement, j’ai décidé d’acheter le shorty de Fempo (plutôt que la culotte) : j’ai effectué ce choix après avoir regardé la vidéo de Camille où la description commune d’Elise et Camille m’a permis de savoir que pour me rapprocher de mes propres préférences en termes de sous-vêtements, le modèle shorty aurait ma préférence. Mes bas de sous-vêtements, je les aime doux (au toucher), bien enveloppants (qu’ils couvrent la fesse entièrement), et taille haute ou mi-haute.
Et… pour la petite anecdote, c’est après avoir acheté et reçu leur shorty, que Fanny m’a contactée pour me demander si je souhaitais faire un partenariat avec elles (la vie fait bien les choses ♥).

Durant mes règles, le confort du port de leur shorty est identique en tout point à mes autres culottes (et est même plus agréable que certaines…). En comparaison avec les serviettes lavables (que je portais avant), le confort est supérieur, étant donné que je n’ai pas à ré-ajuster une serviette qui tenterait de se faire la malle !

Je réserve le port de mon shorty pour la journée : la nuit, pour dormir, je porte une culotte normale avec une de mes serviettes lavables. Cependant, pour celles qui se poseraient la question : la partie absorbante remonte jusqu’à mi-fesse à l’arrière (un peu plus bas si on a la fesse ronde, comme moi) et au-dessus de la naissance des lèvres, à l’avant. Donc, en théorie, on peut porter leurs sous-vêtements la nuit aussi, il n’y aurait pas de problème de fuite.

 

Variétés (couleurs, taille, etc.)

À l’heure actuelle, Fempo propose des tailles allant du 34 au 48, et elles prévoient de réaliser les tailles 50 et 52.
Personnellement, selon les marques et le type de vêtements, j’oscille entre un 38 et 40. Ayant une morphologie en poire particulièrement marquée (comprendre = avoir des fesses généreuses et une taille très fine :)), j’ai opté pour un 40 : c’était parfait.
Côté couleur, l’indémodable noir est l’unique disponible. D’ici quelques mois, Fanny et Claudette nous ont promis d’autres coloris (elles nous font même participer en nous permettant de voter sur leur page Facebook.
Fanny et Claudette prévoient également un modèle pour flux plus abondant.
À suivre ♥

 

Absorption / contenance, selon notre flux

Mes règles ont un flux très faible le premier jour, un peu plus abondant le deuxième et troisième jour (tout en restant dans la catégorie «faible»), et on clôture avec un quatrième (voir cinquième) jour très faible (comme le premier).
(Voilà, vous savez tout, presque plus de tabou entre nous ;-))
Avec mon flux, je n’ai pas eu d’impression d’humidité, et encore moins de saturation de la capacité d’absorption.

Pour les flux plus abondants, je ne peux (évidemment) pas vous faire de retour (en revanche, je serai ravie de recueillir le témoignage de certaines en commentaires : mettre en commun et partager sera forcément utile pour toutes).
Je sais que certaines créatrices de contenus dont j’ai lu les partages avancent porter leur cup ou utiliser un tampon les jours les plus abondants : elles retirent ce complément en cours de journée, et terminent avec la culotte seule.
Un conseil : lorsque vous essayez de porter un sous-vêtement menstruel pour la première fois, faites-le un jour de fin de semaine, ou un jour où vous êtes certaine d’être chez vous la majorité du temps. Ainsi, en cas de «débordements» , vous  pourrez vous changer sans essuyer de sueurs froides.
(Et pour celles aux flux abondants : suivez les nouveautés de Fempo, d’ici quelques mois, elles sortiront un modèle flux abondants.)

 

 

Entretien / Lavage

Le short et la culotte peuvent se porter environ 12 heures d’affilées. Personnellement, j’ai été jusqu’à 16 heures un jour, sans que cela pose problème.

Pour les nettoyer, il est conseillé de procéder en trois étapes :
❖ les faire tremper dans une petite bassine (ou votre évier) d’eau froide (surtout pas chaude : cela ferait «cuire» le sang).
❖ puis, de procéder au lavage : soit à la main, soit en machine, à froid ou à 30°C maximum (programme «linge délicat»), dans un petit pochon pour vêtements fragiles (j’avais acheté cet ensemble – il existe aussi un format unique, de taille parfaite pour les sous-vêtements).
❖ pour le séchage : suspendez-les simplement sur un étendoir. N’utilisez ni sèche-linge, ni à proximité d’une source de chaleur (radiateur ou fer à repasser), cela abimerait le tissu imperméable.
… L’entretien est donc identique à nos autres sous-vêtements !

 

 

 

 

Écologique, éthique… et notre santé ?

Depuis environ deux ans, je suis attentive aux valeurs des marques de prêt-à-porter. Comme mentionné dans cette vidéo, il existe différents critères et valeurs : chacun a les siens, ses priorités, et peut cheminer à son rythme (fabrication nationale ou européen, écologique, santé, type de matières utilisées pour raison de confort et/ou d’écologie, etc.).
Si l’on reprend les différentes valeurs pouvant être incluses, voici donc un aperçu des différentes valeurs de l’engagement responsable qu’engendre l’utilisation de ce type de sous-vêtements :
⁍ { Santé } Étant donné que les sous-vêtements sont fabriqués dans des matières naturelles, sans nano-particules, et que ce sont des protections externes, il n’y a ni risque de choc toxique, ni risque d’irritation.
⁍ 
{ Écologique } Comme elles sont ré-utilisables sur plusieurs cycles et plusieurs années (leur durée de vie est estimée à 5-7 ans), leur durabilité, couplée à leurs matières, limite notre production de déchets (contrairement aux serviettes jetables ou aux tampons).
⁍ 
{ Éthique – lieu/conditions de production } Fempo est une marque française (le siège, les bureaux de Fanny et Claudette, est basé à Paris). Elles travaillent avec une modéliste et une monteuse basée en France. Les différents tissus proviennent de France et d’Italie. Les ateliers de productions se trouvent en France, en Tunisie et au Portugal (elles détaillent chacun de ces sites de production ici).

 

 

Où peut-on acheter des culottes menstruelles ?

Deux modèles sont disponibles chez Fempo : le shorty à 32€ et la culotte à 30€.
Si l’on souhaite porter une culotte de règles durant toute la période de nos règles, on devra songer à investir dans plusieurs culottes (deux, trois ou quatre selon la durée de nos règles, et la manière dont on gère leur rotation : porter-laver-sécher) : cela représente, certes, un certain coût, mais celui-ci est amorti au bout de quelques mois.
J’ai demandé à Fanny et Claudette de mettre en place un code promo pour que vous puissiez adoucir l’achat du shorty ou de la culotte avec -10% de réduction sur votre première commande» :

 FEMPOPASTEL ✭

Pour les découvrir un peu plus : Leur FAQ ; leur Facebook ; et leur Instagram.

Parce que je suis un peu curieuse, je serai ravie de vous lire : connaissiez-vous ce type de protection ? L’aviez-vous testé ? Quel est votre type de protection menstruel ? De mon côté, je suis contente d’avoir trouvé la méthode de protection menstruelle qui me corresponde et combine mes exigences en termes de confort, mon flux, mes valeurs éthiques (marque française, sans nano-particules, se rapprochant du zéro-déchet) ♥

 

✤ ✤ ✤

Que la découverte de ces culottes, adoucissent vos journées menstruelles 

D’autres chouettes articles à (re)découvrir :
Mon visage : ma routine soins naturelle ♡
Mes cheveux : ma routine naturelle
Syndrome de l’intestin irritable : mon histoire, mon parcours, mon équilibre

Article sponsorisé
• Plus d’informations quant à mon rapport aux marques ici : clic •
• Conformément à mon engagement, j’ai écrit cet article en étant totalement libre de mon expression •

Je souhaite recevoir ta Newsletter

Vous aimerez peut-être

27 commentaires

  1. Roustang

    Bonjour,
    je n ai pas testé encore mais on m en a déjà parlé. Je pense que je vais tester car j ai souvent des mycoses dues aux serviettes hygiéniques donc je pense aussi à acheter des serviettes hygiéniques lavables. Je vais tester tout ça.
    Par contre pour ma part j’ai de gros flux donc j attendrais peut être la culotte à fort flux.
    Merci en tout cas pour ton article.

    samedi 10, novembre 2018 à 8h24
  2. Christine

    Ça y est je me suis lancée !
    Ça faisait un moment que ça me trottait dans la tête et ton article IG a fini de me convaincre. Elles sont commandées (j’en ai pris deux pour commencer) et maintenant j’ai hâte d’avoir mes règles 🤣! (Mais dans ma précipitation je n’avais pas vu le code réduction Pastel… c’est ballot ! Ça m’apprendra à tout bien lire jusqu’ Bout.)
    Bonne journée Mely

    Christine

    samedi 10, novembre 2018 à 8h45
  3. Virginie

    Bonjour Mely ! Ici non plus pas encore testé mais le concept fait son chemin et vais faire mon premier achat ! Par contre j ai une question sur les nanoparticules d argent : j ai achete un pyjama en fil d argent pour ma fille contre son exzema … que je soigne egalement a l argent coloidal : du coup ce sont des nanoparticules egalement ? J’avoue que je comprends plus rien 🤔 …

    samedi 10, novembre 2018 à 8h52
    1. Mély

      @ Virginie : Bonjour, aucune idée pour ta fille, je suis désolée 😶

      samedi 10, novembre 2018 à 9h31
  4. Marion

    Article très intéressant et fouillé comme à ton habitude 🙂
    Je suis intéressée aussi par les culottes de règles.
    J’ai eu entre 12 et 22 ans des protections de grande surface classiques par méconnaissance. Puis dans ma transition au végétarisme, et au bio, je suis passee à la cup, pour des raisons pratiques, de coût, d’aspect diminution des déchets et surtout d’être sûre de ce à quoi j’exposais mon corps.
    Un à deux ans sont passés et j’ai découvert que j’avais une endometriose à un stade avancé, et je me suis dit que peut être, il valait mieux que mon sang soit évacué, plutôt que stagner à l’intérieur (cela ne repose pas sur une base scientifique pour le coup, mais sur mon sentiment personnel). Et sur ma lecture du bloc de Natacha, avec son article sur le flux instinctif). Alors je suis repassée aux serviettes hygiéniques jetables mais des magasins bio. Pourquoi pas des lavables ? Je mets des tanga ou strings la plupart du temps, sauf les 1 ou 2 jours (sur les 10/12 environ mais qui ne sont pas abondants pour autant) où mes règles sont intenables (mal de ventre à en rester allongée/ventre de femme enceinte, tendu à l’extrême) je mets des culottes en coton pour un confort absolu… Donc les serviettes lavables ne convenaient pas à mon usage, elles sont trop épaisses et larges… Pourtant j’ai écumé de nombreux sites internet et pages etsy…
    Donc pour le moment je suis enceinte de 7 mois, je ne peux pas tester, mais quand mes règles reviendront à la fin de mon allaitement, je testerai cette marque qui m’a l’air très prometteuse. Le seul frein reste tout de même le prix (mais peut être que d’ici un an ça sera moins onéreux qui sait 😇)

    samedi 10, novembre 2018 à 9h05
  5. Estelle

    Bonjour Mély,

    Je connaissais tout à part l’éponge. Je tiens à ajouter qu’il existe une autre marque de culottes de règles, l’oCulotte par Marguette. Tous les modèles sont fabriqués EXCLUSIVEMENT en France. Le coton utilisé est issu de l’agriculture biologique. Pour les couches le principe reste le même que Fempo. Personne n’en parle, je trouve ça dommage.

    samedi 10, novembre 2018 à 9h15
    1. Mély

      @ Estelle : Oh, oui, la culotte de Marion (le prénom de la créatrice de Marguette) : j’ai participé à son financement participatif, le jour de mon anniversaire (29 mai) 😇
      Je n’ai pas encore pu la tester, et la porter… car je crois que Marion l’a envoyée il y a une dizaine de jours, mais comme j’ai déménagé entre temps, elle doit m’attendre bien sagemetn, dans ma maison de campagne : je m’y rends la semaine prochaine, je me réjouis de pouvoir la tester 😊 (je vous en parlerai certainement en Insta-Story !)

      J’en profite pour donner une autre info concernant les marques : ce matin, en regardant les différents partages avec les mots-clés sur Instagram, j’ai découvert une nouvelle marque française : @rejeanne 😱😍
      Je suis SI heureuse que ça se démocratise (et croise très très fort les doigts pour que chacune de ses marques éthiques puissent trouver sa place, et être viable sur le long terme 💚)

      samedi 10, novembre 2018 à 9h36
  6. Marie

    Merci pour ce super article douce Mély. J’ai commandé un shorty et deux culottes fempo il y a 10 jours et j’ai hâte de pouvoir les tester ! :)
    L’arrêt de la pilule me poussant encore plus à me tourner vers ce genre d’option naturelle !
    Belle journée 😘💫

    samedi 10, novembre 2018 à 9h38
  7. Adam

    Super article Mely ! :)
    Je porté aussi des Thinx depuis 2 ans, mais uniquement au début et à la fin de mon cycle (je n’ai jamais osé pendant les journées plus abondantes). Mais je ne savais pas pour les nanoparticules !
    J’ai aussi découvert la marque Rejeanne sur Ulule, et j’attends avec impatience ma petite commande ^^
    Bonne journée !!

    samedi 10, novembre 2018 à 10h27
    1. Mély

      @ Maëla : Je viens aussi de passer commande auprès de Rejeanne (deux modèles) : je me réjouis de pouvoir comparer Fempo (que je connais donc déjà), oCulotte (que je devrai avoir la semaine prochaine ?), et Rejeanne 😊

      samedi 10, novembre 2018 à 11h56
  8. Luciole

    Bonjour Mély,
    Merci pour cet article qui tombe à pic car je me pose beaucoup de questions…J’ai 23 ans, j’ai été réglée tard (15 ans) et depuis je n’ai porté exclusivement que des serviettes de grande surface pour le côté « pratique » et très absorbant. J’ai un flux hypeeeer abondant avec des règles de 7 jours (mais quasi zéro douleur, on ne peut pas tout avoir…😉), et j’avoue que ça me freine à me tourner vers des moyens de protection alternatifs 😕
    Mais les serviettes lavables et les culottes que tu nous présente on l’air intéressants et pourrait me convenir donc j’attends avec impatience qu’ils sortent leur nouvelle gamme pour les torrents comme moi ! 😊

    samedi 10, novembre 2018 à 10h34
  9. Delphine

    Bonjour Mély.
    Je viens de passer ma première avec ma culotte.
    J’etais perplexe sur la sensation d’humidité entre les cuisses.
    Mais finalement, c’est plutôt agréable et je n’ai pas eu de sensations d’humidité du tout.
    Je crois que je vais acheter une seconde et augmenter vers 3, histoire de pouvoir « tourner » tranquillement.
    C’est revolutionnaire pour ma part.
    Il me semble de sortir enfin des cavernes de Cro-magnon à ce sujet.
    Et puis, c’est tellement doux au toucher….
    Bien à toi.
    Delphine

    samedi 10, novembre 2018 à 10h37
  10. Lola

    Bonjour,
    Merci pour cet article très intéressant. Je crois que je vais passer le pas. Merci !
    Aurais tu une marque de sous vêtement « clean » a conseiller ? Je cherche des sous vêtements coton dont la composition est saine mais Jai du mal à trouver. Merci d’avance de la réponse.

    samedi 10, novembre 2018 à 10h48
  11. Pinkveggie

    Bonjour Mély, merci pour ce joli partage ! Ton article m’a donné très envie d’essayer ces culottes!
    J’ai voulu commander 2 shorty sur le site ce matin, mais le code promo ne fonctionne pas :(

    samedi 10, novembre 2018 à 12h27
    1. Mély

      @ Pinkveggie : Bonjour ♡
      Je viens d’appeler Agathe et Fanny :il y a eu 7 commandes de passer, donc normalement, tout devrait être bon !
      Je me suis rendue compte que j’avais mis un tiret en trop dans le code (entre « fempo » et « pastel »). Et, je crois que la casse joue aussi (il faut mettre en majuscules).
      Tu me diras si tu as réussi à passer commande ? 😊

      samedi 10, novembre 2018 à 14h47
  12. Pinkveggie

    Ça a fonctionné cette fois-ci. Merci beaucoup pour ton retour !
    J’ai très hâte de recevoir ma commande. :-)
    Merci aussi pour tous ces jolis partages, j’ai toujours autant de plaisir à suivre ton blog depuis plusieurs années.
    Belle journée à toi!

    samedi 10, novembre 2018 à 16h00
    1. Mély

      @ Pinkveggie : Ah, très bien, merci de m’avoir tenue au courant 💚 Et… merci pour ton petit mot adorable ✨

      samedi 10, novembre 2018 à 21h36
  13. Cindy

    Bonsoir Mély,

    Je porte des tampons 100% coton bio de la marque Organics. Et depuis quelques années maintenant.

    Je pensais que c’était bien et sans danger. Qu’en penses-tu ?

    Merci pour ce bel article exhaustif comme toujours :)

    Bonne soirée

    Cindy

    samedi 10, novembre 2018 à 21h34
    1. Mély

      @ Cindy : Bonjour,
      Je n’ai pas d’avis dessus… je ne connais pas la marque, et n’ai pas fait des recherches dessus 😊
      Je sais qu’il existe des tampons « safe » (je crois que Coline de « Et pourquoi pas Coline » en parle dans une de ses anciennes vidéos).
      Bonnes recherches ✨

      dimanche 11, novembre 2018 à 10h27
  14. Marie Kleber

    Merci pour cet article Mely. C’est important d’en parler et librement surtout.
    Après les tampons que j’ai porté pendant des années, la cup que j’ai dû arrêter après la pose de mon sterilet je me suis tournée vers les serviettes lavables – un vrai changement. Puis récemment vers les . culottes FEMPO. C’est vrai qu’elles sont très agréables à porter. Par contre pour moi qui ai un flux abondant c’est un peu léger – je tiens maximum 4h. Du coup je reste connectée pour la suite des événements. La nuit je continue de porter mes serviettes lavables adaptées. Je trouve le prix très correct pour la qualité du produit et le bien être aussi.
    Merci pour le partage des autres marques également. Je vais tester.

    samedi 10, novembre 2018 à 21h56
  15. Cecile

    Merci pour ton article très intéressant, je ne connaissais pas du tout ces culottes et ça me donne vraiment bien envie d’en acheter pour essayer, j’en ai marre des serviettes qui me donnent tjs une impression d’irritation !

    dimanche 11, novembre 2018 à 0h47
  16. Pauline

    Merci pour ton article ! J’ai testé il y a peu le shorty Fempo et je suis à 100% convaincue par ce type de protection qui me réconcilie avec mes règles. J’ai des cycles très irrégulier et un flux important et tout s’est bien passé avec le shorty ;) Je m’en suis recommandé un d’ailleurs !
    Merci pour ton article, j’espère que ca donnera envie à d’autres lectrices de passée à ce mode protection qui est vraiment une révolution dans le domaine !

    dimanche 11, novembre 2018 à 16h50
  17. Magda Hoibian

    Bonjour Mély,
    Merci pour ces infos, c’est tellement important de parler des règles, et de tout ce qui va avec…!
    Pendant des dizaines d’années je n’ai connu que les tampons et serviettes hygiéniques classiques,qui,on le sait maintenant, n’étaient pas des produits sains… J’ai 53 ans. Je suis tellement contente que ma fille de 19 ans puisse avoir ses règles et absorber son flux sans danger en ayant le choix. Moi aussi d’ailleurs, puisque ma pré ménopause (autre sujet tabou) 😉 dure, dure, dure avec de belles règles abondantes !!

    Chez nous, après les tampons bios, maintenant c’est cups, et serviettes lavables.

    Mais je vais me renseigner sur ces culottes , (3 marques françaises en plus !) pour ma fille, si elles ont une gamme pour les flux abondants.

    C’est vraiment chouette qu’enfin, les femmes aient le choix dans un esprit de respect global. Elles et la planète.

    Très jolie semaine Mély et les lectrices.

    Magda Hoibian artiste peintre Abstraction 🎨 Intuition ✨ Émotions 💙

    lundi 12, novembre 2018 à 9h49
  18. Lilie

    Bonjour Mély,
    Cela fait plus d’un an que je te suis sur ton blog mais je ne t’avais jamais écrit.
    Suite à la lecture de ton article sur les culottes FEMPO, j’en ai commandé 2. Merci à toi pour ton code promo! :)
    C’est toujours avec un très grand plaisir que je lis tes articles et que je me plonge dans ton si joli univers…J’y apprend mille choses intéressantes! Quel bonheur! Ton blog m’apaise énormément.
    Merci beaucoup.
    Je t’embrasse,
    Lilie

    lundi 12, novembre 2018 à 9h57
  19. Phany

    Merci Mely pour cet article, je viens de commander une culotte avec ton code de réduction 😃
    J’utilise une cup qui fuit assez régulièrement donc je suis ravie d’essayer cette culotte en complément car les serviettes lavables sont difficiles à garder en place 😝
    C’est toujours un réel plaisir de te lire 😊
    J’aime beaucoup toute l’attention que tu mets pour être la plus objective possible ça donne une réelle qualité à tes connaissances et tes expériences . Donc encore merci pour tous ces partages que tu diffuses ✨💝

    lundi 12, novembre 2018 à 22h30
  20. Annie

    Génial, merci pour ce partage, les miennes ne devraient plus tarder à arriver, trop tard pour le code promo :D
    Merci pour tes partages en général :)

    mardi 13, novembre 2018 à 7h24
  21. Gabrielle - Plume Curieuse

    Mercy Mély pour ton article très informatif, il tombe à pic car je souhaite passer aux culottes menstruelles, au moins pour la nuit. Ca a l’air tellement pratique et le tissu semble tellement doux.
    Je vais aller voir la vidéo de Camille, histoire de me faire une idée du modèle qui me conviendrait le mieux.
    Merci encore à toi et belle journée ✨

    mardi 13, novembre 2018 à 8h43

Laisser un commentaire

Recevoir un mail si Mély me répond ?

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité.