Mon yoga

Aujourd’hui, alors que je pars de Troyes pour retourner vivre en région parisienne, je renoue avec le yoga Et comme mon blog a toujours été, dès ses débuts, un endroit pour m’exprimer et partager des bouts de ma propre vie et de mes réflexions, j’ai pris ma plume pour vous parler du yoga, et pour être plus exacte de « mon yoga ».

J’espère que cet article pourra également répondre aux questions que je reçois régulièrement sur ma pratique du yoga et mes activités sportives en général. Gardez à l’esprit que cet article est un partage purement personnel : n’étant pas professeur de yoga, les lignes qui suivent retranscrivent mon parcours, ma vision, et mes préférences personnelles. À la fin de l’article, j’ai intégré quelques liens et adresses qui, je l’espère, pourront vous aider et vous guider si vous souhaitez investiguer davantage dans le monde du yoga.

 

 


 

Ma pratique de yoga

 

Mes débuts, mes années de pratique, mon niveau

J’ai commencé à faire du yoga en 2009 chez Tapovan. À l’époque, les studios se comptaient sur les doigts d’une main ! En 11 ans, il y a 4 années où je n’ai pas pratiqué : durant mes 2 années de formation en Naturopathie + ma première année d’installation où je n’avais tout simplement pas les moyens de m’offrir des séances. Puis, le temps où j’ai vécu à Troyes (lien), ville qui ne compte pas de studio de yoga. En prenant en compte ces deux temps de pause, j’ai cumulé environ 7 ans et demi de pratique. Pourtant, je ne m’estime pas du tout experte en la matière, et ne cherche nullement à l’être, à performer d’une quelconque manière. Pratiquer le yoga est avant tout, pour moi, un moment que je m’offre pour ces bénéfices physiques et émotionnelles : pour me retrouver, me recentrer, mouvoir mon corps, l’étirer, le renforcer, prendre soin de lui.

Avant de pratiquer le yoga, j’ai essayé un nombre considérable de sports : danse, golf, équitation, tennis, basket, plongée, natation, courir et autres activités cardio en salle. Aucune de ces activités m’a convenue : je ne me retrouvais pas, ce n’était pas moi. Je me forçais à pratiquer sans y prendre de plaisir. Souvent, par défaut, j’allais courir : le jogging a été ce que j’ai le plus pratiquer par le passé. Je le faisais pour « évacuer » mon stress. Grâce à ma formation en Ayurvéda, j’ai appris que cela ne me correspondait pas : si cette sensation d’évacuer était bien présente pendant et juste après le jogging, cela engendrait une hyperstimulation de Vata, et ne faisait que renforcer une hyper stimulation mentale et physique sur le long terme. Grâce au yoga, je me reconnecte à mon corps pour mieux accueillir cette potentielle sur-stimulation mentale, pour ensuite la laisser ensuite partir, sans passer par le ressentir le besoin de devoir évacuer par une sur-stimulation physique plus grande que celui de mon mental.

 

Styles / types de yoga

Le yoga est que c’est la seule activité physique qui combine : – un travail sur notre souplesse, – notre équilibre, – un renforcement musculaire, – et nous fait travailler au niveau cardiovasculaire.

Quant aux personnes qui pensent que le yoga n’est pas un « vrai » sport, car il n’y a pas de cardio, de réel effort physique / de travail musculaire, je les invite à faire une séance d’ashtanga ou de vinyasa de niveau 2 ou plus… et on en reparle après ? :)

Concernant les types de yoga, j’en ai essayé plusieurs : Hatha, Vinyasa, Yin, Ashtanga, Hormonal, Kundalini. Les trois premiers sont ceux qui me conviennent et me plaisent le mieux.

 

Mon rythme de pratique

J’ai toujours préféré faire du yoga en studio plutôt qu’en ligne (avec un tutoriel vidéo). C’est bien évidemment une préférence purement personnelle ! Si vous faites parties de ceux qui arrivent à pratiquer seul(e) (avec ou sans vidéo), c’est très bien. Pour ma part, j’ai essayé des dizaines de profs de yoga différentes aux personnalités différentes, des longueurs de vidéos courtes ou longues, rien n’y fait : je n’arrive pas à pratiquer seule.

Au niveau de mon rythme : j’ai pour habitude de pratiquer minimum une fois par semaine, et parfois jusqu’à deux ou trois fois. Je ne me suis jamais mise de pression sur un certain rythme : l’important est de respecter les aléas de la vie, un potentiel état de fatigue accru, etc.

 

Ce que représente pour moi le yoga

Le yoga est pour moi beaucoup plus qu’une pratique sportive : c’est une philosophie de vie. En tant que Naturopathe, je suis sensibilisée à la conception holistique de prendre soin de soi. Le yoga est une façon de mouvoir mon corps, d’en prendre soin, de m’offrir un temps pour me recharger en énergie. Une des premières choses qui m’a marquée dans mes premiers cours de yoga est cette approche personnelle et respectueuse de pratiquer : il n’y a pas de compétition (avec soi-même ou le voisin), il n’y a pas de performance qu’il faut atteindre à tout prix, il n’y a pas de jugement (de notre corps, de nos limites). Cette acceptation de nos corps, de nos différents rythmes, de notre souplesse, de notre force musculaire, de nos limites est quelque chose que je trouve formidablement merveilleux.

Depuis que le yoga est en pleine expansion (explosion du nombre des studios, multiplication des profs, abreuvent sur les réseaux sociaux, etc.), certaines dérives se sont installées. Je déplore le côté « fitness / perfect body / positions de folie » qu’on peut retrouver. Je suis chanceuse : ces dérives sur les réseaux sociaux ne m’atteignent pas (culpabilité, course quelconque). Je sais ce qu’est le yoga pour moi, et pourquoi je le pratique. Les dérives appartiennent aux autres… et on est libre de prendre la décision de fuir ce qui ne nourrit pas, et d’accepter plus grand ce qui nous convient et nous fait du bien

 

 


 

Mes partages d’adresses de yogi

Studios et profs

Professeurs

En pratiquant à Rasa Yoga Rive Gauche, où j’ai découvert trois professeurs extraordinaires : Niki Brown, Adriano Nogueira, et Emeline Roman. Ils sont tous les trois partis de Paris à quelques mois d’intervalle. J’ai donc commencé à rechercher d’autres studios et d’autres professeurs « coups de cœur ».

Cette période a coïncidé à quelques mois près à la nouvelle vie yogi de mon amie Carole Armoet. Après avoir été juriste durant les premières années de sa vie professionnelle, Carole a décidé de se reconvertir en professeur de yoga. Même si percer dans ce métier est désormais difficile, je savais qu’elle y parviendrait : c’est une des personnes les plus appliquées, persévérantes et passionnées que je connaisse. Par son biais, j’ai découvert Faustine Cressot, une amie à elle. Elles font désormais parties de mes professeurs préférées à Paris.

 

Studios

En 7 ans, j’ai testé un sacré nombre de studios à Paris, et ce, dans tous les arrondissements. Après avoir longtemps pratiqué à Rasa Yoga Rive Gauche, c’est en 2017, quelques mois avant de partir à Troyes, que j’ai découvert YUJ Yoga : ayant pour habitude de suivre les professeurs de yoga que j’aime sur Instagram (pour mieux être au courant de leurs prochains cours), j’ai vu que Faustine y donnait un cours. Ni une, ni deux, j’ai traversé tout Paris (à l’époque j’habitais dans le 13e arrondissement), pour aller à un de ses cours. YUJ a été un coup de cœur : la lumière tamisée et la température des pièces chauffées (moins qu’un bikram) renforce le côté apaisant, et donne l’impression qu’on est plongé dans un cocon.

Étant donné que je suis de retour en région parisienne, après avoir vécu un manque énorme du à cette absence de pratique pendant mes 18 mois à Troyes, je me suis offerte un abonnement illimité à YUJ. Leurs prix étant (très) élevés, c’est un beau cadeau que je me suis fait (après quelques suées froides) : je suis reconnaissante à cette partie de moi-même qui se l’ait accordée. Mon côté geek est comblée : ils ont une application mobile qui permet d’avoir leur planning au bout de ses doigts, et de réserver un cours très facilement.

 

En ligne

Pour des raisons financières ou pratique (si on habite loin de tout studio de yoga) : pour ceux qui arrivent à pratiquer en ligne : YouTube regorge littéralement de chaines de professeurs de yoga (Adriene, Candace, Yoga Lune, etc.). Il existe aussi des plateformes sur lesquelles on peut s’abonner (comme Yoga Connect ou My Qee) qui proposent des centaines de vidéos à un prix très doux (en général moins de 15€ par mois). Par le biais de filtres, l’embarras du choix se présente à nous : une grande variété de professeurs, de styles de yoga, et on peut également y choisir une durée.

 

 


 

Tapis et vêtements

Nul besoin de dépenser une fortune pour pratiquer le yoga : un simple pantalon stretch (type legging) avec un T-shirt sont parfaits pour débuter. Mes premières années de pratique, je prenais mon pantalon d’intérieur (un vieux jogging) avec un T-shirt basique. J’ai acheté mon premier tapis de yoga chez Decathlon (le premier prix) après deux années de pratique.

Aujourd’hui, sur internet ou en boutique, si on souhaite investir et/ou acheter des produits ayant été conçus par le respect de nos valeurs (humains et/ou écologiques), il n’y a que l’embarras du choix. Personnellement, j’apprécie énormément la marque Baya qui fait de jolis tapis, et des leggings + brassières avec une approche bodypositive (tous les modèles sont présentés en taille S et XL), et dont deux modèles sont en tissus naturels (coton + bambou), ce qui est assez rare en vêtements de yoga.

Étant donné que je pratique depuis plusieurs années à un bon rythme, j’ai fini par investir : – j’ai deux tapis de yoga Baya : le Bombay de la gamme Soft & Conscious, et un modèle édition limitée de la gamme Intense. Ces deux gammes ont une épaisseur et un toucher très différent, ce qui est utile pour pratiquer mes séances plus sportives (où un tapis ferme et anti-dérapant est indispensable) et plus calmes (plus épais et moelleux).

 

 


 

Ressources

Voici quelques articles très complets pour conseiller et nous guider dans nos achats, tous écrits par mon amie Carole : • [ Guide complet pour bien choisir son tapis de yoga ] • [ Guide détaillé pour bien choisir sa tenue de yoga ] • [ Guide pour choisir nos accessoires de yoga ]

 

D’autres articles à (re)découvrir :

Mes billets personnels Mes adresses à Paris

Je souhaite recevoir ta Newsletter

Vous aimerez peut-être

9 commentaires

  1. Adeline

    Coucou Mély,
    Merci pour ce chouette article.
    Pour ma part, je préfère pratiquer avec des vidéos YouTube car cela me permet de pratiquer quand je veux sans contraintes horaires. Je pratique depuis 2 ans presque chaque matin. J’adore les vidéos de Delphine Marie Yoga qui sont de vraies pépites 😊. Mais c’est vrai que l’on doit davantage progresser avec un prof en studio.

    mercredi 12, février 2020 à 18h40
  2. Angelique

    Un bel article pour renouer avec le yoga, son corps et l’instant présent 💙 merci Mélanie 😇

    mercredi 12, février 2020 à 19h01
  3. Jaeg nelly

    🙏🏻 Merci pour ce partage Mély, je vous propose DIVAYOGA sur YouTube, c est une belle personne et tout le monde trouvera son yoga sur ses vidéos 🧘🏻‍♀️🤗😊

    mercredi 12, février 2020 à 20h21
  4. Véronique

    Très chouette article ! J’ai envie de me remettre au yoga !!! Merci pour cette source de motivation. Cela nourrit aussi mes reflexions sur quitter Paris ou rester. Bien que je n’ai jamais sérieusement songé à partir définitivement, j’y suis trop attachée, surtout à ses multiples possibilités de cours, stage, de boutiques bio…Tout ça pour écrire et dire que j’adore cet article.

    mercredi 12, février 2020 à 20h42
  5. Celine

    Ah, le restorative yoga du vendredi soir avec Niki… Ça me manque encore… dommage que Rasa n’ait pas gardé le créneau. Qui conseillerais-tu dans le même genre genre de cours?

    mercredi 12, février 2020 à 21h19
    1. Mély

      @ Céline : On s’y est croisé ?
      Pour répondre à ta question : les ressentis avec le style, ainsi qu’un(e) professeur reste très personnel.
      Le mieux est d’essayer, de tester avec différents professeurs qui enseignent dans des studios près de chez toi.
      Me concernant, j’ai mis mes professeurs favoris actuels dans l’article, comme tu l’as peut-être vu.

      jeudi 13, février 2020 à 9h55
  6. Nicole

    Je pratique depuis 5 ans la gym De Gasquet qui est basée sur la respiration et le périnée .. gym yoga adaptée aux seniors et pas que …
    merci pour ce bel article

    mercredi 12, février 2020 à 22h39
  7. Celine

    J’imagine qu’on a dû s’y croiser, oui!
    Tout à fait d’accord avec toi sur les ressentis vis-à-vis des profs et de ce qui convient le mieux à chacun.e à tel moment de vie. Je me disais juste que si tu avais fait l’experience de ces cours avec Niki, tu connaissais peut-être d’autres cours qui y ressemblent à Paris où le restorative yoga est peu représenté et souvent mélangé au yin -que j’aime beaucoup par ailleurs, mais qui est pour moi une autre pratique.
    Je ne connais pas les enseignantes dont tu parles, mais y ai jeté un coup d’oeil. Ça fait des pistes! Et me donne envie de retourner sur un tapis! 😉

    jeudi 13, février 2020 à 10h04
  8. Léa

    Encore une doux article, riche et authentique (à ton image…)
    Merci pour ces partages, ces ressentis et ces conseils !
    Je te souhaite une belle pratique ;)

    jeudi 13, février 2020 à 10h29

Laisser un commentaire

Recevoir un mail si Mély me répond ?

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité.