Renouer avec l’impossible // #intestinirritable

L’historique de mon évolution

Si vous tombez par hasard sur cet article (sans connaitre mon histoire), sachez que j’ai publié plusieurs ressources retraçant mon évolution liée au SII :
• «L’éclat d’une Fée» // septembre 2015
• Un dossier pour ceux ayant le SII // décembre 2015
• «Pourquoi je ne suis plus végétarienne (après 5 ans)» // janvier 2017
• Mon livre publié chez Hachette // février 2017
L’évolution + point + réponses à vos questions // mars 2018

 

♡ Tous mes articles retraçant mon parcours quant au Syndrome de l’Intestin Irritable : ICI ♡

 


Je tenais à partager une mise à jour de mon état digestif, car de nouveaux éléments sont venus me surprendre très agréablement… mon article précédent (datant de mars) étant très complet, celui-ci sera assez court.

 

Petits rappels & chronologie

2010, le Syndrome de l’Intestin Irritable s’invite dans ma vie : mon état digestif est fragile, mais stable.
2015, une flambée me met KO pendant près de 18 mois : de semaines en semaines, mon état s’empire. Je souffre TOUS les jours, la fatigue me gagne, des carences s’installent. En parallèle, et tout aussi progressivement, mon état psychique se teinte de gris, je perds ma nature joyeuse et optimiste…
Fin 2016, je commence à aller mieux. Doucement et sûrement. Je remonte la pente. Je mets en place les mille choses que j’ai acquises par le biais de mes recherches, rencontres, expérimentations, lectures et formations (Naturopathie + Ayurvéda).
2017, mon état continue de s’améliorer. Le chemin est long, difficile, il y a des rechutes (nombreuses). Je ne désespère jamais. Je m’accroche. Je réussis à faire de ces blessures une force, une ressource pour aider les Autres, pour aider tous ceux qui ont des troubles digestifs (SII et autres).
Hiver 2018, les maux se raréfient, les crises sont inexistantes.

 

Aujourd’hui (été 2018)

L’été 2018 signera l’avénement d’une chose que je n’aurai jamais cru possible : je remange des crudités variées et mélangées (salades composées), ainsi que des fruits. Tous les jours, et sans souffrir.
La fréquence et la quantité de ces aliments que j’ai réintégrée m’étonnent moi-même… une métamorphose incroyable ✩

Durant les semaines écoulées, je me suis délectée de figues (fraiches et sèches), de mirabelles, d’abricots et de pêches.
Les salades de crudités m’ont comblée chaque soir : tomate, salade, épinards, carotte, radis, concombre ou betterave, etc. que j’accompagnais généralement de pain et de fromages de qualité (brebis, chèvre, parfois affiné).
J’ai aussi pu remanger de l’oignon et de l’ail cuits, quelques légumineuses, et toutes les noix + graines oléagineuses.

C’est délicieusement fou et doux…
Comme quoi.
Avec du temps, de la patience, beaucoup d’amour, beaucoup de travail sur soi, et de la Foi… les maux peuvent se dissoudre ♥
J’ignore de quoi demain sera fait : depuis enfant, mon ventre est sensible, et j’ignore donc si l’avenir me réserve d’autres phases d’inflammations. Toutefois, je n’ai pas de crainte à ce sujet : je sais que la vie est belle, et que derrière le gris des nuages, se cache toujours des sources de bonheur, de lumière, de couleur, et de saveurs douces et fruitées

✤ ✤ ✤

Que cet article puisse redonner espoir à ceux concernés et leurs proches 

 D’autres chouettes articles à (re)découvrir :
Prendre rendez-vous pour avoir un accompagnement bienveillant et personnalisé
Mon livre : le Syndrome de l’Intestin Irritable
Tous mes articles où je parle du SII

Je souhaite recevoir ta Newsletter

Vous aimerez peut-être

0 commentaires

Laisser un commentaire

Recevoir un mail si Mély me répond ?

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité.