Mes récentes lectures favorites ✧ 3

Une nuit magique remplie de secrets dévoilés, des poèmes poignants et puissants qui subliment et illuminent les blessures féminines, se retrouver dans l’Autre et se souvenir que les blessures de l’Amour sont universels, regoûter à l’innocence de son enfance et se souvenir que la vie est belle, poignante, cinglante et merveilleuse, tout en même temps.

Voici les rencontres et les promesses issues de ces quatre nouvelles lectures.

✩ ✩ ✩

Dans cette série, je vous fais part de mes récentes lectures favorites.
Après m’être interrogée sur le fait d’intégrer toutes mes lectures, incluant celles qui m’ont déçues, j’ai choisi de ne conserver que les lectures pour lesquelles j’ai eu un coup de cœur, en sachant que toutes mes lectures, incluant mes avis sont disponibles sur mon profil LivrAddict.
Les livres sont pour moi une occasion de voyager, de vivre par procuration des histoires fantastiques, d’expérimenter par la pensée des situations que l’on pourrait difficilement vivre : que ce soit des histoires fantastiques, historiques ou tragiques telles que la guerre, nous n’aurons jamais d’une seule vie pour vivre ce que l’Humanité a connu. Les livres sont également un excellent moyen d’apprendre, de s’enrichir et de grandir.

J’espère que cette série de lectures vous permettra de découvrir de nouveaux titres, et vous donnera envie de (vous) en offrir.

♡ Le dernier article «livresque» : ✩ Mes lectures favorites 2
Tous mes articles «livres» : ✩ Mes lectures

 

 


 

L’aube sera grandiose, de Anne-Laure Bondoux
(296 pages – sorti en 2017)

Ce roman a remporté le premier prix Vendredi de littérature jeunesse, l’équivalent du prix Goncourt pour la littérature jeunesse. Si ce roman a été publié dans une catégorie destinée aux adolescents, les lecteurs de tout âge y trouveront du plaisir à le lire, notamment car il traite d’un sujet intemporel…
De quoi ça parle ? : Il s’agit d’une histoire fictive : celle de Titiana et de sa fille qui, durant une nuit magique, dans une cabine perdue et secrète, vont replonger et se voir dévoilés des secrets de famille. L’ambiance est fantastique, mais nullement pesante ou effrayante, bien au contraire…
Pourquoi je l’ai aimé : Pour l’histoire elle-même (quels secrets !), pour les personnages à qui je me suis attachée, pour la jolie plume de l’auteure. Pour cette thématique sur le partage et la transmission entre générations.
À qui je le conseille : à ceux qui aiment les romans mêlant secrets de famille, suspens, et amour filial.

«Un air léger flotte sur la terrasse. Les crapauds et les grenouilles se sont endormis, un oiseau chante, l’eau du lac est lisse comme un miroir, et il n’y a plus un seul clapotis. Tout semble fragile et transparent. 
Au fond d’elle, Titania sent grandir un mélange de joie et de crainte.
Dans quelques heures, si tout va bien, les personnages de son récit seront…»

 

✩ ✩ ✩

 

Milk and honey, de Rupi Kaur
(204 pages – sorti en 2015)

C’est le premier recueil de poèmes que je lis. C’est assez amusant, lorsque l’on sait que j’écris moi-même des poèmes depuis mes quinze ans. J’avais vu ce recueil de poèmes en tête des ventes depuis plusieurs mois, mais ne m’y étais jamais arrêté… jusqu’à ce que cet ouvrage fût choisi dans le cadre d’une rencontre du Club de lecture féministe que j’ai rejoint à la fin de l’année.
De quoi ça parle ? Le recueil compte quatre chapitres, chacun dédié à une thématique en lien avec les relations amoureuses : Souffrir, Aimer, Rompre et Guérir. Si les poèmes sont souvent courts, ils sont d’une puissance et d’une beauté extraordinaire.
Pourquoi je l’ai aimé : L’appréciation d’un recueil de poésie est  – à mon sens – plus subjective qu’un roman, ou du moins, le rapport que l’on entretient avec, plus intime. Et pourtant. Je suis convaincue que ce recueil est universel. Ces poèmes m’ont bouleversée, touchée, émue. Les mots, et leurs articulations sont apaisants, pansants. Quelque soit notre vie, notre passé de femmes, on se reconnait forcément dans un / plusieurs des poèmes. On est touché. On se sent moins seule. Cette sororité, combinée aux poèmes eux-mêmes sont une potion magique réparatrice et bienfaisante.
À qui je le conseille : À toutes les femmes qui ont été touchées dans leur corps et/ou dans leurs âmes. Lisez-le. Faites-vous ce cadeau ♥

 

✩ ✩ ✩

 

Pour te perdre un peu moins, de Martin Diwo
(284 pages – sorti en 2017)

C’est Mélusine de Carnet Parisien qui me l’a conseillé lors de ces soirées «Club de lectures féministes» en octobre dernier. Cela faisait moins d’un mois que je venais de me séparer de mon ancien compagnon, et Mélusine, avec un regard appuyé m’avait dit : «Lis-le. Vraiment».
De quoi ça parle ? Un garçon, une fille, une histoire universelle. Ils s’aiment, se déchirent, elle s’en va. Lui s’écroule. La jeunesse et l’innocence avec. Un roman qui nous hypnotise, nous touche, nous subjugue tant l’auteur arrive l’exploit de matérialiser le flot d’émotions qui nous habitent, nous traversent et nous secouent lors d’une séparation. Tant de justesse, tant de profondeur… c’est fascinant.
Pourquoi je l’ai aimé : Les mots de Martin Diwo sont les mots de nos sentiments que l’on vit, que l’on subit, lorsque cette histoire universelle saisit notre vie. Il a eu le don, l’audace, le courage de ne pas «raconter», mais d’écrire «nos maux» avec cette vérité et cette extraordinaire poésie. Sa plume décomplexée nous aide à vivre nos propres deuils d’amour avec la matérialisation de nos maux en mots.
À qui je le conseille : À tous ceux qui ont vécu une rupture récente ou lointaine si la blessure est encore en processus de cicatrisation. Offrez-le, vraiment, à ceux qui vous entourent et traversent une séparation. Ces mots panseront leur âme.

«Est-il normal d’espérer son retour et d’avoir peur qu’Elle revienne ? D’avoir envie de la croiser au hasard d’une rue et d’éviter son quartier ? Est-il normal de savoir qu’Elle est en vie et de croire qu’Elle est morte ?
Est-il normal d’être célibataire et de ne pas avoir envie de la tromper ? De penser qu’elle m’aime alors qu’elle m’a quitté ?
[…]
Je ne sais pas ce qui me fait le plus mal, qu’Elle souhaite mon bonheur, ou qu’Elle s’en moque.»

 

✩ ✩ ✩

 

Les mijaurées, d’Elsa Flageul
(250 pages – sorti en 2017)

J’ai choisi ce livre pour le fil conducteur qu’il nous promettait : celui de voyager dans le temps, de revivre les années 90 et la première décennie de 2000. J’avais envie de regoûter à mon enfance, de retourner dans ce bout de vie où tout n’était qu’innocence, naïveté, pureté. À ce morceau du passé où l’amour de ma mère et la complicité de ma sœur m’entouraient encore.
De quoi ça parle ? C’est l’histoire de deux jeunes filles d’une douzaine d’années début 90 qui se lient d’amitié. À la fin du livre, elles ont 30 ans, et sont mamans. Entre deux, la vie. Avec la maladie, l’amour, la mort, les trahisons, le pardon, les relations ambiguës, les petits boulots, sa quête de soi, un métier pour lequel on se bat.
Pourquoi je l’ai aimé : parce qu’il a rempli sa promesse, celle de me faire voyager dans les souvenirs, de rappeler à mon cœur des morceaux du passé, de cette époque où internet, les portables et les réseaux sociaux n’existaient pas.
Je l’ai aussi aimé, car il m’a rappelé que la vie est belle, difficile, chaotique, douce, violente, poignante, attendrissante. Et, aussi, surtout, pour sa plume : les mots de ce livre se déroulent comme si c’était un cœur qui s’exprimait, sans transition aucune par le cerveau. Facile, poignant, doux, attendrissant. Ce livre est une pépite. Il émeut et nous rend plus vivants.
À qui je le conseille : ceux et celles qui se souviennent des années 90, que cette décennie fût celle de votre enfance, adolescence, ou début d’âge adulte. Ceux qui aiment les plumes atypiques, faciles et belles.

«J’ai peur soudain, non de grandir mais de ne pas arriver à le faire : trop de blessures, trop de peur, trop de feu à l’intérieur qui rend glacée à l’extérieur.»

 

✤ ✤ ✤

 Que ces livres puissent vous inspirer, vous divertir, vous apaiser le cœur, ou vous donner des idées de cadeaux

 

D’autres chouettes articles à (re)découvrir :

Mes récentes lectures favorites n°2
Les livres de cuisine qui m’ont tout appris
La saga «La Passe-Miroir» de Christelle Dabos

Cet article contient des liens affiliés d’Amazon : en commandant via ces liens, chacun de vous participe à soutenir l’activité de mon blog (voir ici pour plus de détails).
Libre à chacun d’agir selon ses priorités (pratique, financière, soutien, etc.), et de se fournir auprès de librairie locale / indépendante, sur Amazon, ou d’autres sites. Dans tous les cas, MERCI pour votre soutien, votre présence ici ♥︎

De la magie, ici aussi : Patreon Pastel ♥

Des jolies choses exclusives + un groupe grandissant et rempli de bienveillence…
En savoir plus

Je souhaite recevoir les lettres Pastel

Vous aimerez peut-être

14 commentaires

  1. Oféeit

    Coucou Mély,
    Tous tes coups de coeur me donnent envie ! Surtout le recueil de poèmes. C’est certain je vais me laisser tenter, peut être que pour le livre de Martin Diwo, j’attendrais un peu.
    Merci pour ce partage.
    Belle journée

    dimanche 11, février 2018 à 9h57
  2. Corinne

    Bonjour Mely !

    Merci pour cet article. J’aime énormément ce partage de lectures passionnées que tu fais.

    Cela m’interpel pourtant que tu conseils d’offrir un livre tel que  »Pour te perdre un peu moins » aux personnes qui nous sont proches et qui vivent une rupture récente. Je n’ai pas lu ce livre mais le petit extrait que tu nous mets me laisse imaginer que si j’offrais ce livre à une soeur, cela lui ferait plus de mal que de bien, la replongeant dans sont mal être plutôt que de l’aider à en sortir. Je me trompe peu être… peux tu me donner ton avis s’il te plais ? Ou nous partager ce qui a pu t’aider par cette lecture. Est ce vraiment une lecture pour tous ? Ou devons nous épargné les âmes sensibles ?

    Amicalement
    Corinne

    dimanche 11, février 2018 à 9h58
    1. Mély

      @ Corinne : Bonjour 💚
      Ta question est pertinente (et j’espère que ma réponse servira à d’autres qui se poseront la même question !).
      Lorsqu’il m’a été conseillé (courant octobre), la séparation était toute fraiche (moins d’un mois), et je craignais aussi que lire ce livre soit comme retourner le couteau dans la plaie. J’ai donc hésité, et en ai fait part à la personne qui me l’avait conseillée, qui a insisté sur le fait qu’il serait vraiment parfait et bénéfique pour moi. Surtout si la rupture était toute fraiche.
      Et, au final, cette lecture m’a fait beaucoup de bien 📖💜
      Bien sûr, chaque personne a une sensibilité (et une manière de vivre les choses, dont les lectures) qui peuvent différer… je ne peux donc pas assurer que cela soit de même pour toutes les personnes.
      (D’une manière générale, face à une souffrance, je ne fais jamais l’autruche, et ai un mouvement d’ouverture est d’accueil, donc cela doit aussi « aider » à cette lecture).
      En espérant que ma réponse ait pu t’aider 💛

      lundi 12, février 2018 à 18h47
  3. Nathalie

    Coucou Mély 🌸 J’aime ces articles qui me font découvrir toujours des nouveaux livres !
    Moi en ce moment je lis : La tresse de Laetitia Colombani. Tu connais ?
    Belle soirée !

    dimanche 11, février 2018 à 21h17
    1. Mély

      @ Nathalie : Oui ♡ J’en ai entendu parler plusieurs fois (notamment de part le Club de lectures féministe que j’ai rejoint à la fin de l’année). Je ne l’ai pas encore lu pour le moment.

      lundi 12, février 2018 à 8h15
  4. Louise

    J’ai pas mal entendu parler de « L’aube sera grandiose », j’étais curieuse de le lire mais pas pressée.
    Le petit extrait que tu nous as offert me donne envie, l’écriture a l’air très belle. Je viens de le réserver à la médiathèque de ma ville.
    Depuis janvier, j’ai surtout lu des BD (j’étais sur un projet autour du festival d’Angoulême dans la bibli où je fais un remplacement actuellement).
    Voici 2 coups de cœur qui pourrais te plaire :
    – Ces jours qui disparaissent (Un jeune acrobate se cogne la tête un soir, quand il se réveille une journé a passé sans qu’il ne s’en soit rendu compte. Il va comprendre qu’il vit un jour sur deux, une deuxième personnalité prenant sa place les autres jours. Cette bd est l’histoire de cette cohabitation entre ses deux personnalités. C’est beaucoup centré sur les relations avec les proches. Je ne m’y attendais pas, mais cet ouvrage était très émouvant.
    – Emma G.Wildford : l’ouvrage est un magnifique objet (coffret, carnet, enveloppe, petits détails). Une jeune poétesse un peu fantasque et surtout diablement en avance sur son temps, décide de partir à la recherche de son fiancé disparu en Norvège. J’ai beaucoup apprécié le personnage d’Emma, les atmosphères étaient vraiment bien rendues par le dessin.

    lundi 12, février 2018 à 14h40
  5. Abigail Lumiere

    Avec l’aide de Google, j’écris en français pour dire que vos descriptions m’enchantent à prendre ces livres. C’est un agréable rappel que les livres peuvent être notre ami et notre conseiller et notre transporteur lorsque nous en avons le plus besoin. Je suis entièrement d’accord avec vous sur votre description de Milk & Honey. Maintenant, cet auteur a publié le Soleil et ses fleurs, dont je n’ai eu qu’un petit goût à la librairie et c’était divin. S’il vous plaît pardonner toute erreur dans l’expression!

    jeudi 15, février 2018 à 2h29
    1. Mély

      @ Abigail : You are so kind Abi 💞 Thank you 💛
      I’m currently reading her second book two ! I’m at the page 113 😊 I don’t know which one I prefer for the moment 💚

      jeudi 15, février 2018 à 17h55
  6. Choouquette13

    Merci Mély pour ces beaux partages, j’ai tellement hâte de pouvoir plonger dans ces histoires.
    je me posais la question pour le recueil de poème qui a l’air juste sublime de me tourner vers la version française, n’étant pas assez à l’aise pour saisir la magie des mots en anglais. Qu’en penses tu ? as tu eu des échos de cette version ?
    Encore merci de me faire rêver, de m’émouvoir parfois et d’enrichir mes connaissances. Belle journée

    jeudi 15, février 2018 à 13h10
    1. Mély

      @ Chouquette : Bonjour ♡
      Je ne l’ai pas lu (ni eu entre les mains), mais j’en ai entendu de très chouettes écho des autres du dit Club de lectures féministes 💙

      jeudi 15, février 2018 à 17h54
  7. Solenn

    Bonjour et Merci Mely pour ces suggestions je suis très tentée par Les mijaurees et Milk and Honey. Sinon je profite de cet article, pour te demander si tu as des ouvrages à conseiller sur la thématique du Féminin sacré? Je m’y intéresse de plus en plus. Merci pour tous tes partages si enrichissants et très belle journée! Solenn

    mardi 20, février 2018 à 11h08
    1. Mély

      @ Solenn : Bonjour ♡
      Un article sur les livres autour du Fémini(sme) est en cours d’écriture ✩

      mardi 20, février 2018 à 18h47
  8. Solenn

    Oh super j’ai très très hâte de le lire :-) Merci pour la réponse!

    mercredi 21, février 2018 à 3h10

Laisser un commentaire

Recevoir un mail si Mély me répond ?

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité.