Un rêve, d’enfant à adulte

 

C’est la rentrée… le temps de faire le point en soi, pour soi.
Remarquez. Il est toujours le temps de faire le point en soi.
C’est important. De savoir où l’on va, ce que l’on aime. Nos limites. Nos vœux espérés et inespérés.
Ce sont nos panneaux indicateurs intérieurs.
C’est difficile, parfois. De jongler avec nos balises émotionnelles, intellectuelles… tout en évoluant au cours de la vie avec son rythme souvent trop effréné.
Difficile, mais possible.

 


 

Septembre, le mois de la naissance de l’automne.
Septembre, mon mois préféré.

 

Septembre, le temps de faire le point…

♦ Peut-être m’avez-vous vu en parler : j’ai intégré le corps professoral de l’EPSN (École de Naturopathie basée à Lausanne, Suisse), où j’enseignerai 3 à 5 jours par mois. J’y avais donné des cours, en tant qu' »intervenante », deux jours par an depuis 2013.
Désormais, cela sera un rythme plus soutenu, plus régulier.
C’est fort, doux, intense et merveilleux d’enseigner. Je me souviens, enfant, vouloir déjà être professeure.
Après le BAC, j’avais même commencé un cursus pour le devenir.
Le fil de la vie, ayant ses propres secrets et surprises, m’a éloigné de cette première aspiration, afin de la polir davantage à mon image, pour y inclure mes valeurs profondes de vie.
C’est si beau, d’enseigner certains secrets d’équilibre, de la vie.

♦ Durant l’été, j’ai également commencé à créer du contenu exclusif sur Patreon
Avec ceux qui m’y ont rejoint, nous avons commencé à tisser notre «Bulle Pastel» comme nous avons aimé appeler cet endroit intimiste.
J’y publie trois à quatre fois par mois, des articles et des vidéos, tout en veillant à interagir avec ceux qui y sont.

♦ Un germe de projet est né en mon esprit. S’il est encore beaucoup trop tôt pour en parler… sachez que c’est grâce à vous (oui, vous), que l’idée m’est venue. Alors, merci, merci… d’être là, de me nourrir par votre présence, votre bienveillance, vos retours, vos commentaires et vos messages (je ne peux toujours répondre à tous, mais je vous lis, toujours) ✩
Si ce projet aboutit, il sera la continuité des Ateliers Pastel des années passées… avec l’avantage de pouvoir toucher plus de gens.

♦ Je continue ma formation des Journées Inspirantes du Solopreneur (je vous en parlais ici).
C’est enrichissant de pouvoir échanger avec d’autres entrepreneurs issus de différents milieux. Ces journées sont intenses humainement, follement boostantes.

♦ Cet été, j’ai continué à travailler sur un (très gros) projet éditorial.
J’ai pu cocher plusieurs petites cases marquant le progrès dans l’avancement de ce projet follement retardé, et ceux me suivant sur Patreon ont pu en voir l’avancée, les coulisses, les détails.
Ceci dit, malgré ces petites cases grisées, l’avancée s’est faite à un rythme bien inférieur à celui planifié. Je pourrai dire que c’est dû à mon déménagement très prenant, ou à une phase d’instabilité personnelle (familiale/maladie/matérielle). Ce serait en partie vrai, mais cela n’en excuse en rien ce retard de longue date, qui m’est plus intolérable que vous tous réunis, promis.
Lors de la dernière Journée Inspirante (18/9), j’ai pu mettre en lumière ce blocage dont j’ignorai l’existence, en moi. J’ai accepté de demander de l’aide. J’ai accepté mes limites, et ai accepté de prendre la main d’une personne qui m’aidera, me guidera, comme une éditrice pour mon premier livre.

♦ Mes consultations et accompagnements en Naturopathie ont repris un rythme normal.
Cela fait plus de cinq ans que je travaille à mon compte, avec comme activité principale, la Naturopathie (si vous avez des questions à ce sujet, j’ai créé une série en quatre épisodes ici).
Le temps passant, ce sont ajoutés d’autres parties à mon activité : la partie du blog devenu lucratif, les Ateliers Pastel sur Paris (2015-2018), la sortie de mon livre « Syndrome de l’intestin irritable » chez Hachette, et, dernièrement donc, ce rôle d’enseignante à l’EPSN.
La facette de mon activité que je préfère est assurément la première, celle avec laquelle tout a commencé : la Naturopathie, mes accompagnements auprès de jolies personnes. Si je ne devais garder qu’une activité, ce serait celle-ci : aider, accompagner, rendre autonome Autrui à travers la transmission et la personnalisation d’outils pour un mieux-être, savoir accueillir l’Autre lorsque lui-même n’y parvient pas.

 


 

 

Écrire. Accompagner. Rêver. Manger. Aimer. Vivre.

Je frôle un rêve.
Je crois que du bout des doigts, je caresse ce morceau de rêve que j’avais, petite fille. Celle de jouer, d’être au calme, de vivre la Vie en douceur.
En trente ans, certaines facettes de ce rêve ont été polies : loin d’être usées, elles se sont affinées pour correspondre davantage à une compatibilité d’adulte.
De mon cœur d’enfant à mon âme d’adulte, le jeu s’est transformé en écriture, le rêve en calme quasi constant m’amenant à des formes de complétude, les tartines de pâte à tartiner pralinée en délicieux repas variés et sains comme celui-ci.
Et pourtant…
Pourtant, en cours de route, j’ai failli me perdre. Je me suis perdue. Plus d’une fois.
Pourtant, aujourd’hui, alors que je vis au plus près de mes rêves, il y a des jours teintés de fragments de gris. C’est normal, c’est la vie.
J’ai appris à les modeler, à en sortir grandie.

Depuis mon emménagement à Troyes, j’ai l’impression que tout s’accélère et que tout ralentit en même temps.
C’est follement doux, c’est délicieusement fou.
Des projets naissent, je jongle entre mes différentes casquettes, je voyage un peu trop à mon goût, tout en savourant chaque trajet, chaque projet.
En parallèle, j’étreins un rythme de vie que je sens indispensable pour mon équilibre : celui de la « Slow Life ».
Je ne travaille plus le dimanche, je déconnecte complètement, je consulte moins mon téléphone, je suis plus efficace et efficiente. Je vis plus dans « la vraie vie ».

Le marché, les producteurs locaux, les produits d’ici, frais, échanges de la main à la main… m’inspirent follement.
Je fais le marché sans liste, en me laissant surprendre pour ce que j’y trouve.
De retour à la maison, je joue l’alchimiste. C’est souvent merveilleusement bon. Parfois, moins. Mais qu’importe. Je joue, et tire des leçons des mauvaises alliances tout en m’émerveillant des « réussies ».
La vie douce, est-ce ici ?
La vie douce… est à la fois un leurre, une réalité. La différence entre les deux perceptions ?
Nous ♡

 

✤ ✤ ✤

Que cette tranche de vie qu’est la mienne,
… vous rappelle l’importance de rêver,
… vous donne la force de vous relever
… renforce votre Foi en la Vie

 

D’autres chouettes articles à (re)découvrir :

♡ Troyes, ma nouvelle ville
Naturel et gris de nos vies
Équilibrer les différentes sphères composant notre vie

Je souhaite recevoir ta Newsletter

Vous aimerez peut-être

7 commentaires

  1. Green Scandi

    Comme j´aime tant te lire Mely… Merci et à très vite sur Patreon.

    lundi 24, septembre 2018 à 16h10
  2. Pascale Dupont

    J’ai appris à aimer l’automne ,et le mois de septembre qui est le mois de ma naissance … Les couleurs douces et fortes à la fois ,la richesses des récoltes ,fruits et légumes …les moments cocooning … Les journées encore ensoleillées …les promenades
    Enfin plein de douceurs ..
    Merci pour tous tes partages , à bientôt (sur patreon)
    Bises au chocolat belge 🍂🍁🍂

    lundi 24, septembre 2018 à 17h27
  3. Nathalie

    Je te suis depuis longtemps et j’évolue à tes côtés aussi.
    Merci pour tes partages, tes bouts de vie si inspirants.
    Tu m’as fais grandir, évoluer. Pour toi aussi, comme tu l’écris si bien, tout évolue, et c’est merveilleux.
    Belle soirée Mêly

    lundi 24, septembre 2018 à 21h12
  4. Black_dragon

    Je sais que ce choix que tu as fait a demandé beaucoup d’efforts, de ténacité pourtant aujourd’hui ta vie me semble d’ici très en harmonie avec toi. Cela me ramène à mes peurs et aux choix que je n’arrive pas à faire… beaucoup à cause de mes enfants que j’ai peur de ne pas pouvoir élever dans des conditions idéales financièrement… et en même temps est ce que je parviens à leur offrir une qualité de vie suffisante… bref cela reste douloureux pour moi et te voir t’epanouir me réjouit pour toi et de ce bel espoir que tu offres

    lundi 24, septembre 2018 à 22h32
  5. Roumi

    Tu as trouvé l’harmonie entre tes désirs, tes passions et la réalité. C’est un vrai privilège que malheureusement peu de gens n’osent. Ton écriture est un véritable enchantement. Merci

    mercredi 26, septembre 2018 à 15h28
  6. Véronique

    J’aime tant lire ces délicieux moments de vie, avec parfois l’impression de lire une lettre d’une amie lointaine, un contact épistolaire et fugace, un écrin pour des instants magiques et précieux.

    mercredi 26, septembre 2018 à 16h17
  7. Salomé

    Merci pour tes mots empreints de poésie et de douceur. Tes mots sont une petite bulle dans un quotidien parfois trop rapide et stressant. Quand je te lis, je me pose, blottie dans un plaid tout doux , une tisane à la main , et je me détends.
    Merci merci merci pour tout ce que tu nous apportes !

    mardi 2, octobre 2018 à 12h19

Laisser un commentaire

Recevoir un mail si Mély me répond ?

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité.