Purée chocolatée (légume inside)

J’ai une confidence à faire.
Je fais partie des gens qui ne peuvent manger la même chose le midi & le soir.
Ce n’est pas tant que je trouve cela redondant.
C’est plutôt dû au fait que mes attirances gustatives s’opposent totalement à ces 2 moments de la journée.
Vraiment totalement.

A l’écoute de mes ressentis, encore, et toujours.
C’est une forme de respect de soi.
De ce que mon corps a besoin, me réclame.
Plus le temps passe, plus je me rends compte à quel point je me nourris, instinctivement, un peu beaucoup à travers l’énergie des aliments.
Toujours, et encore, cette notion de MTC (Médecine Traditionnelle Chinoise) qui revient.
Plus les mois passent, les saisons défilent, et plus je m’en rends compte.
Je suis très sensible à l’énergie des aliments.
Je l’ai toujours été, quelque part, même si, ces dernières années, mes sens & mes ressentis se sont affûtés.
Je l’ai toujours été, et je n’ai pu les mettre en évidence qu’en les étudiant.
Mettre des mots, des logiques, derrière mes ressentis, mes goûts, mes attirances.
C’est merveilleux.
Enrichissant, magique, quelque part.
Parfois, j’en suis étonnée moi-même.
Je joue avec.
A l’écoute de mes ressentis, je m’adapte.
J’adapte mon assiette. Je tends vers ce que mon corps, mon coeur, et mon âme me réclament.

IMG_5857

Mon corps me dit merci pour toute cette nourriture si saine que je lui confie.
Son « merci » se traduit par une très jolie peau (bien loin de celle que j’avais, il y a quelques années), la possibilité de dormir seulement 7 heures par nuit (10 heures m’étaient nécessaires auparavant), et une immunité assez puissante.
Car, oui, je n’ai pas été malade (physiquement) depuis octobre 2008. Pas une fois (j’en suis la première épatée).

Et.
En étant à l’écoute de mes envies.
En adaptant le contenu de mon repas, à mes ressentis dictés par mon âme, mon coeur, les couleurs, les notes prédominantes varient, elles aussi.
Il est amusant de voir que le midi, c’est l’énergie du Printemps qui domine.
En ce moment, le midi, j’ai envie de vert.
De vert, de notes acidulées, de crudités, et de cuidités.
Généralement, je me fais une portion de céréales (quinoa, riz, sarrasin ou un mélange de deux), beaucoup de crudités (mâche, épinard, salade), un avocat (miam…), et un légume décrudit.
Le tout arrosé d’un filet de jus de citron, et d’huile de chanvre (miam bis).
Je me délecte de ce tableau qui honore l’énergie du Printemps. J’avais partagé une photo d’un de mes derniers déjeuners sur ma page Facebook.

Le soir, mon âme de fée a besoin de se lover dans l’énergie Terre.
L’énergie nourricière.
Cette douce énergie qui me fait (toujours) cruellement défaut.
J’allume quelques bougies, mets une musique (Josh Groban, en ce moment), et me laisse inspirer.
Inlassablement, ce sont les veloutés, crèmes, mousselines, et purées de légumes qui se retrouvent à l’honneur à ma table du soir.

IMG_5852

Il est normal que nos goûts changent au cours de l’année : on suit ainsi la danse de Dame Nature.
C’est également normal que ces changements se ressentent au cours de notre vie : on respecte ainsi le cheminement de notre coeur, ce que l’on vit & traverse. On peut s’en servir pour nous aider à traverser des difficultés, des obstacles, à conforter notre détermination, notre voie, notre coeur.
Et, il est aussi normal que nos préférences gustatives se modèlent sur les énergies qui nous traversent, nous suivent, au cours de la journée.
Le matin, ce que l’on ressent est différent de l’état qui nous habite le soir, n’est-ce pas ?
Il parait donc normal, légitime & respectueux (pour soi-même), de respecter ce changement.
C’est une façon de respecter, de prendre soin de ce qui est en nous.

Aujourd’hui, je combine deux notes.
Totalement opposées.
Qui, combinées, créent une synergie étonnante.
Une belle synergie.

Associer deux notes opposées s’avère une chose plus complexe que d’associer deux notes différentes, mais se ressemblant.
Cela peut donner un résultat décevant, et même mauvais.
Mais.
Parfois.
Le résultat est au-delà de tout ce que notre imagination pouvait se figurer.
Ce fut le cas ici.

IMG_5844

Le cacao : énergie Feu

Le cacao. A son état brut.
Le cacao. Cru.
Le vrai chocolat.

Le chocolat pur est amer.
On retrouve la note amère dans le café, le thé, les endives. Entre autres.
Le goût amer, c’est la note gustative rattachée à l’élément Feu en MTC.

Ceux qui me suivent depuis un moment savent a quel point la MTC (Médecine Traditionnelle Chinoise) & son rapport a l’alimentation me passionnent.
J’ai une (délicieuse) nouvelle : toutes mes recettes reliées à la MTC sont maintenant listées ici (clic).
Pour les retrouver en fonction de l’élément auquel elles sont rattachées : on peut aller les chercher dans l’index (onglet Recettes / MTC / choix de l’élément).

4_elements

L’amer, c’est le Feu.
Les organes reliés à l’élément Feu sont le coeur et l’intestin grêle.
La MTC intègre dans la notion du « coeur » l’organe lui-même, ainsi que son concept : c’est notre centre émotionnel et psychique, qui est constamment relié à notre mental.
D’ailleurs, le méridien du coeur a un impact sur le coeur (sur son plan physique), mais agit aussi sur l’esprit.
Les expressions « Apprendre par coeur », « Mets-y du coeur » illustrent bien cette interaction entre notre esprit & notre coeur.

En MTC, le coeur influe donc sur notre plan physique (en ayant notamment un impact sur notre circulation sanguine), tout en étant lié à notre esprit & notre mémoire.
Le magnésium (naturellement présent dans l’alimentation, pas celui sous forme de petits cachets sous une forme synthétique, peu respectueuse du processus de vie) serait bénéfique pour guérir les déséquilibres liés au fonctionnement (énergétique) du coeur.
La MTC est surprenante, non ?
Surprenante de logique, aussi.
Car, sur le plan purement physiologique, le cacao (cru) est (doit-on le rappeler) extrêmement riche en magnésium.
En plus d’être amer (et donc d’énergie Feu).
La boucle est bouclée.

feu

Je suis dans une période assez cacao, je dois l’avouer.
Pendant quelques mois, je l’ai délaissé de mon petit déjeuner, mais il y est revenu, à des doses assez grandes (miam).
Le cacao (cru) est un réel trésor nutritionnel, qui n’a plus de secrets pour nous.
Le fait qu’il soit amer sous sa forme brute est une chance.
On peut ainsi le décliner comme on le souhaite :
– en version sucrée, bien sûr. Après tout, c’est la forme sous lequel on le connait le plus.
– en version salée, aussi. Ma cousine Brésilienne fait un chili au cacao à tomber par terre. Sol Semilla, avec son xoco wok en est aussi un parfait exemple.
– et pourquoi pas, soyons fou, en version sucrée / salée.

Peu de gens aiment l’amer (endive, cacao brut…).
Combiné à une note radicalement opposée, à un goût délicieusement & légèrement sucré, l’amer peut s’adoucir.
Se crée alors une synergie étonnante.
Révélant un alliage parfait.

IMG_5848

Le panais : énergie Terre

Les légumes racines, dont fait partie le panais, appartiennent tous à l’énergie Terre.
Avec ses notes sucrées (un peu comme la carotte, ou la betterave), et sa pointe anisée, il se marie divinement bien avec la vanille, la cardamome, les notes acidulées & anisées comme les agrumes (citron, orange), l’aneth, la badiane (l’anis étoilé).
C’est un légume assez fibreux, qui a l’avantage, lorsqu’il est mixé, de créer une texture épaisse, douce & onctueuse, sans que l’on ait besoin d’ajouter de purée d’oléagineux, de lait végétal, ou de flocons de céréales (qu’on utilise généralement pour épaissir les soupes, et en faire de délicieuses mousselines & purées de légumes).
Ainsi, à lui seul, il donne une saveur naturellement douce, et une texture douce & épaisse.
Bref.
C’est du concentré de douceur à lui seul.
Du concentré d’énergie Terre.

terre

L’énergie Terre se caractérise aussi par toutes les textures moelleuses (porridge, riz au lait, crèmes sucrées, mousselines de légumes…).
Les organes liés à l’énergie Terre sont la rate, le pancréas, et l’estomac.

L’énergie Terre est l’énergie qui nous aide à nous équilibrer.
C’est elle qui est sollicitée à chaque fois que l’on vit un changement dans notre vie.
C’est l’énergie de la compassion, de l’intuition.
La plupart des thérapeutes sont liés, très fortement, à l’énergie Terre.

Trop d’énergie Terre peut toutefois léser & abimer le foie (énergie Bois).
Est-ce que cela vous est déjà arrivé de manger trop de sucré, puis, ensuite, les jours suivants, d’être attirés par des notes acidulées (jus d’orange, citron, salades en vinaigrette…) ?
Vous avez l’explication.
Tout est logique.
Tout est lié.
Il suffit de s’écouter.
De se respecter.

Ingrédients : (pour 1 personne)

  • 1 très grand panais (ou 2 moyens)
  • 200 ml de lait d’amandes (ou de riz)
  • 1 cas bombée d’huile de coco (ou de purée d’amandes blanches)
  • 2 cac de cacao cru en poudre

citation

Deux possibilités s’offrent à vous pour réaliser cette mousseline :
– si vous êtes l’heureux propriétaire d’un Vitamix, vous pourrez préparer cette mousseline en moins de 5 minutes, temps de mixage inclus (oui, je sais, c’est fabuleux).
– si vous n’avez pas de Vitamix, le temps de préparation sera d’environ 15 minutes.

Préparation avec le Vitamix

  1. Lavez, et épluchez votre panais.
  2. Découpez-le en gros dés.
    Pour faciliter la coupe : procédez dans le sens de la longueur, la découpe du panais en sera facilitée.
  3. Dans le Vitamix, versez le panais, le lait d’amandes (ou de riz), et l’huile de coco.
  4. Allumez le Vitamix, et augmentez progressivement la vitesse, jusqu’à mettre le turbo.
  5. Laissez à vitesse maximale jusqu’à ce que votre mousseline atteigne la température souhaitée (plus le temps de mixage sera long, plus votre mousseline sera chaude).
  6. Arrêtez le Vitamix, rajoutez le cacao cru en poudre, et remixez (vitesse moyenne) quelques secondes.
  7. Versez. C’est prêt.

Préparation avec un mixeur normal

  1. Laver, et épluchez votre panais.
  2. Découpez le en petits dés.
    Pour faciliter la coupe : procédez dans le sens de la longueur, la découpe du panais en sera facilitée.
  3. Faites cuire à feu doux vos dés de panais, pendant environ 10 à 15 minutes.
  4. Dans un mixeur, versez le panais, le lait d’amandes (ou de riz), et l’huile de coco.
  5. Mixez jusqu’à obtenir une texture homogène, et rajouter le cacao cru en poudre à la fin.
  6. Versez. C’est prêt.

La Médecine Traditionnelle Chinoise m’apparait comme une mine d’informations merveilleuse, passionnante, et pouvant apporter beaucoup à ceux qui font la démarche de la découvrir.
Au vu du nombre important de mails que j’ai reçus à ce sujet, j’ai pu constater que nombre d’entre vous, aussi, se trouvent attirés par ce sujet, à la fois riche, passionnant & complexe.
J’encourage vivement toutes ces personnes à rencontrer un thérapeute pratiquant une branche de la MTC (acupuncteur, ou praticien de shiatsu) avec qui vous pourrez faire le point sur de potentiels déséquilibres, et ré-équilibrages à effectuer.
Ils vous prodigueront un soin d’amorce qui agit sur le court terme (quelques jours, maximum).
L’alimentation, quant à elle, s’applique à un traitement de fond, sur le long terme, et accompagne à merveille dans la durée le soin prodigué.
Je travaille de concert avec un de chaque (acupuncteur & praticien de shiatsu), et j’ai totalement confiance en chacun d’eux, pour les connaitre tous deux aussi bien personnellement que professionnellement.

Certains disent qu’une telle démarche est un travail personnel.
Peut-être est-ce parce que, me concernant, c’est plus une passion qu’autre chose, mais je la vois plus comme un cadeau que l’on se fait à soi.
Un cadeau d’Amour, pour soi.
C’est une manière d’apprendre à être à l’écoute de soi.
Et, au-delà de l’écoute, de la compréhension de ce qui se peut se cacher, derrière nos envies, nos goûts, c’est aussi une manière de prendre soin de soi, sur des plans que l’on ne peut maitriser seul, au début.
Notre corps, notre âme, et notre coeur nous en seront reconnaissants.
Se sentir accordés à ce qui nous habite.
Se savoir encadrés, guidés.
Pour, ensuite, pouvoir s’envoler, seul.
Et, se révéler plus beau, plus soi.

IMG_6010

✤ ✤ ✤

Montrez-moi vos purées sur les réseaux sociaux en utilisant le mot-magique (hashtag) : #chaudronpastel
Vos clins d’œil me font toujours plaisir

Je souhaite recevoir les lettres Pastel

Vous aimerez peut-être

48 commentaires

  1. Claude Muyl

    Bonjour,
    J’ai fait hier soir une purée de panais., mais pour cette fois sans cacao, je voulais connaître et distinguer vraiment le goût du panais.
    Cuits à la vapeur, puis écrasés avec du lait de soja, sel, poivre et cardamome. Tout simple, tout bio, tout bon!
    Etonnée par la saveur très sucrée du panais, quasi plus que la carotte!
    Purée très fine et qui va en étonner plus d’un!

    mercredi 27, février 2013 à 10h53
  2. Mély

    @ Claude : Hello,
    Ta recette ressemble fortement à ma mousseline étoilée de panais (ici).
    J’avais simplement ajouté un peu de purée d’amandes blanches (pour le côté onctueux, et lisser la mousseline), et pas mis le sel (que je n’utilise jamais, ou rarement, et dans ce cas, je privilégie le sel rose d’Himalaya ou d’autres sels colorés – ici), et le poivre (beaucoup trop « feu » et agressif pour moi).

    Le panais est un légume racine (oublié) absolument fabuleux… A découvrir encore & encore ♡
    Merci Claude, d’avoir pris le temps de laisser ton avis, et tes essais, c’est gentil à toi :-)

    mercredi 27, février 2013 à 14h15
  3. Nathalie

    Bonsoir Mélanie, merci pour cette recette qui me fait très envie pour ce soir :) Petit bémol je n’ai toujours pas d’huile de coco et je voulais savoir quelle huile serait la meilleure pour la remplacer de façon générale…? Olive ? Noix ?
    Je suis aussi très attirée par le panais ces temps-ci mais Jérémie ne le mange qu’en pseudo-frites, un vrai enfant çuilà parfois ;) voyons si le cacao reussira à le séduire..
    Merci aussi de nous attirer l’attention sur le fait de s’écouter par rapport à l’alimentation. Je le fais un peu sans trop y penser, mais avec le boulot et les déj rapides ça n’est pas tous les jours possible. En tout cas j’essaye d’analyser cela un peu plus.
    Merci aussi de mettre plus de petites infos sur la MTC, j’adore, si je peux je continuerai de me former à vie et la MTC est sur ma liste !
    Je tenais aussi à te dire que tes photos sont vraiment très belles ! Bravo !
    Je te souhaite un très beau we, à bientôt. Je t’embrasse !

    vendredi 1, mars 2013 à 18h06
  4. Mély

    @ Nathalie : Hello ☼
    Ca fait plaisir de te voir ici!
    Jérémie apprécie déjà le panais sous une forme : c’est un premier pas :)
    Gustativement parlant, aucune huile peut remplacer l’huile de coco dans cette recette, mais j’en vois plusieurs qui peuvent créer une belle alliance gustative avec le panais et la poudre de cacao cru : l’huile de noisette, et l’huile de noix.
    Bien sûr, toutes les deux ne doivent pas être cuites (surtout l’huile de noix).
    Je trouverai dommage d’utiliser l’huile d’olive qui, selon moi, se marierait mal ici.
    Energétiquement parlant (MTC), l’huile de noix, de noisette, de macadamia, de sésame (non grillée) pourrait aussi convenir.

    vendredi 1, mars 2013 à 18h52
  5. Antigone XXI

    Mais oui, je suis une cruchette ! Pourtant, j’ai bien lu et relu ta recette mais je ne sais pas, je suis partie avec l’idée qu’il s’agissait d’un plat sucré… C’est l’effet Green me Up qui s’incruste ! ;-) Oh du coup, j’ai encore plus envie de goûter ta recette, car j’adore le cacao dans les plats salés… je me suis d’ailleurs fait un petit mélange d’épices à base de cacao et un brin piquant (très feu) que j’ai toujours sous la main et que j’utilise de temps à autre pour faire rôtir des légumes (surtout les courges, ça balance le côté sucré, comme tu le dis pour le panais). C’est trop miam !
    En ce moment, je ne peux pas trop manger de panais, hélas (pas plus que de courges, méga hélas), alors j’attendrai patiemment pour pouvoir à nouveau les dévorer… et faire honneur à ton petit plat gourmand !

    samedi 2, mars 2013 à 14h49
  6. Galatée

    Bonjour Mély,
    j’aimerai beaucoup faire ta recette de mousseline panais/cacao. Seulement voilà, pas d’huile de coco ni de lait d’amande chez moi! Penses-tu que purée d’amande à la place de l’huile de coco (comme mentionné et lait de coco en poudre+ eau à la place du lait d’amande puissent rendre un goût similaire?

    Merci encore pour cet espace de partage et de douceur!

    mercredi 13, mars 2013 à 14h08
  7. Mély

    @ Galatée : Bonjour :-)
    Alors, avant tout, je t’invite à lire la réponse que j’ai écrit en commentaire à Nathalie, qui se posait une question ressemblant un peu à la tienne (notre échange date du 1e mars).
    Autrement, pour remplacer le lait d’amandes, je te conseille le lait de riz, qui se marie très bien avec cette recette, que ce soit avec le panais, et le cacao.
    Pour l’huile de coco : tu trouveras ma réponse plus haut (dans ma réponse à Nathalie).
    Autrement, si tu as du lait de coco en poudre (chez La Mandorle, par exemple, ils en font), tu peux faire cette combinaison :
    – panais & cacao restent inchangé en quantité
    – lait de coco (que tu prépares toi-même avec la poudre)
    – 1 cac de purée d’amandes blanches
    Voilà, jolie Galatée, j’espère que toutes ces idées raviront tes papilles :-)

    mercredi 13, mars 2013 à 15h06
  8. Gwendoline

    Bonjour Mély,
    Recette testée et approuvée hier soir. Miam! Quel délicieux mélange! En plus, il n’y a pas de sel et on n’en resent pas le manque.
    Voilà quelques semaines que j’ai découvert ton site et que tu me fais du bien par l’intermédiaire de ton site. C’est magnifique ce que tu écris. Tu m’as même donné envie de devenir naturopathe, car tu en parles tellement bien…
    Comment fais-tu pour être autant à l’écoute de tes envies, de tes intuitions? Bravo, en tout cas, pour toute cette poésie que tu ajoutes à ta cuisine.

    mercredi 10, avril 2013 à 8h58
  9. Mnêmosunê

    Je viens de tester : j’ai mis, très exactement 1h22 pour manger mon bol de purée de panais (et je n’avais qu’un panais moyen, je précise).
    C’était très bon, mais comment fais-tu pour manger quelque chose avec ça (et quelles associations sont possibles) ? Je ne suis même pas sûre d’avoir faim ce soir !

    En tout cas je me la garde soigneusement dans un coin, elle est très chouette cette recette, et je suis sure qu’elle sera merveilleuse quand le froid se sera vraiment manifesté (il fait 24°C aujourd’hui ici…).
    Bon week-end Mély !

    samedi 26, octobre 2013 à 13h44
  10. Mély

    @ Mnêmosunê : Bonjour :)
    On peut dire que tu as savouré, et mâcher convenablement la recette du coup… !
    Il y a certaines recettes et/ou certains légumes que je n’arrive à manger que par temps froid. Le panais (et cette recette) en font partis (ainsi que le potimarron, les purées de carottes que je t’ai glissée dans le PHV…).
    Im-po-ssi-ble pour moi de les avaler s’il fait plus de 19 ou 20°C… !
    Pour les associations : une petite tartinade avec du pain au levain ?
    Ou des oeufs à la coque… ?
    (On dit que c’est « tu » ici, et « vous » autrement ?… :))

    dimanche 27, octobre 2013 à 7h01
  11. Mnêmosunê

    @ Mély : Bonjour !
    Ah oui j’ai savouré ! Par contre je me demande si j’avais fait cuire le panais suffisamment longtemps, je trouvais la purée encore un peu « croquante ». Et j’ai aussi trouvé que j’ai mis du temps à le digérer, peut être effectivement que lorsqu’il fera plus froid ce sera plus approprié…
    Par contre, avec un œuf à la coque en plus ou une tartine, je n’aurais pas pu finir la purée, pas possible. Prochaine étape : arriver à me dire que ce n’est pas grave si je ne finis pas, que je pourrai manger les restes plus tard :)
    (Ah oui, oups, le naturel revient au galop, mais « tu » ici et « vous » autrement, ça sera parfait pour moi si ça te /vous va aussi ;) )

    dimanche 27, octobre 2013 à 13h12
  12. Florence

    Bonsoir Mély,
    Le Vitamix est arrivé cet après-midi dans ma cuisine ! Cette recette de purée panais/cacao est le premier test. Résultat : en quelques minutes, une belle purée tiède, toute douce. Mais… très vite un goût très amer !! Je ne pensais pas que les panais pouvaient avoir une saveur aussi amère. J’ai dû mal les choisir sur le présentoir cet après-midi… Nous n’avons pas pu la manger… Quel dommage…
    Par contre, le beurre de coco est parfait. Et j’ai testé une pâte à tartiner aux dattes/cacao extra. Je n’ai pas fini de faire tourner ce Vitamix magique. Je passe du temps sur ton blog en ce moment !
    Florence

    vendredi 8, novembre 2013 à 21h41
  13. Mély

    @ Florence : Bonsoir, je suis ravie de lire que tu as accueilli ce nouveau « joujou » chez toi ! Tu vas pouvoir t’amuser à créer plein de synergies étonnantes…
    Les premiers tests (beurre de coco + purée panais / cacao) semblent relativement concluants… sauf pour la touche d’amertume de la purée… non prévue au programme !
    Je pense que cela peut-être dû à 2 choses :
    – la quantité de cacao mise : le cacao cru est (trèèèèès) amer.
    Il faut l’utiliser avec une infinie parcimonie… ! Une dose sûre : une cuillère à café rase pour environ 400 g de panais.
    Il vaut mieux en mettre trop peu au début, et en ajouter au fur et à mesure, si on trouve que la note cacaotée n’est pas au rendez-vous.
    – le panais lui-même. Comme tous les légumes… c’est absolument fou à quel point le goût d’une recette peut varier en fonction de la qualité du légume choisi (je ne compte plus les fois où j’ai été étonnée du goût de cette crème ou de cette purée, variant en fonction des potimarrons & patates douces… !). Le panais fait parti des légumes avec lesquels une grande différence peut être ressentie… mais… un panais (même peu goûteux), ne sera jamais amer ! Au pire, son goût doux, anisé, et légèrement sucré sera peu présent (voir totalement absent), mais jamais amer…
    Pour le problème que tu as rencontré, j’opterai donc pour la 1e option.
    Je te souhaite plein de jolies & gourmandes découvertes avec ton nouveau Vitamix (de quelle couleur l’as-tu pris ?).

    samedi 9, novembre 2013 à 8h15
  14. eikooonz

    Bonjour Mély,

    J’ai essayé ta recette hier soir et je découvre ce légume grâce à elle !
    Merci beaucoup pour ce partage ! Je vais pouvoir décliner à l’infini maintenant que je connais le truc :D
    Par contre tu as un sacré appétit, j’ai pris un panais moyen et, avec le lait et le chocolat ça m’a fait deux bols de purée. C’est tellement dense que je n’ai pas pu finir un bol.. Je n’imagine pas pouvoir manger le double de ces portions en un seul repas et en plus l’accompagner d’autres chose…

    lundi 13, octobre 2014 à 11h01
  15. Mély

    @ Eikooonz : Bonjour :)

    Oh, je suis contente que tu aies pu découvrir ce légume ancien & racine grâce à cette purée gourmande !
    (Une autre recette très yummy ici aussi – clic)

    Ce qu’il y a d’agréable avec le panais, c’est qu’il est si fibreux & doux, que sa texture se porte à merveille pour la conception de crème / purée sain & gourmand sans ajout de pommes de terre, épaississants !

    Pour l’appétit : tu n’es pas la première à m’avoir fait la remarque… !
    J’imagine que cela dépend de plusieurs paramètres, dont les habitudes alimentaires de la personne, ainsi que ce qu’elle a mangé durant la journée.
    Mangeant de manière très saine, sans consommer de pâtisserie, de choses toutes préparées, de purées d’oléagineux & autres denrées qui ont une haute valeur nutritionnelle, j’imagine que les quantités de légumes passent facilement en plus grande quantité ♥
    (et en même temps, hop, l’organisme est ravi d’avoir plus de micro-nutriments qu’il en aurait eu avec d’autres denrées moins saines).

    mardi 14, octobre 2014 à 8h10
  16. eikooonz

    Humm, c’est vrai que les oléagineux sont mon gros point faible… -_-‘

    L’autre recette c’est laquelle ? Il n’y a pas de lien sur ton « clic ».
    Cependant j’en ai parcouru d’autres (les deux autres recettes de ton chaudron, et d’autres sur des blogs de recettes), les idées ne me manqueront pas pour les prochains essais !

    mercredi 15, octobre 2014 à 15h23
  17. Mély

    @ Eikoonz : Oh, un petit oubli… rectifié ❀

    mercredi 15, octobre 2014 à 15h26
  18. natasha

    Je viens de découvrir ton blog j’adore j’ai également le vitamix depuis peu tes crèmes sont parfaites j’en ai fait déjà plusieurs
    je suis une grande fan de porridges en tout genre.

    jeudi 9, juin 2016 à 19h50

Laisser un commentaire

Recevoir un mail si Mély me répond ?