Les bienfaits du chanvre : huile, graine décortiquée & entière, lait, farine, poudre protéinée, beurre

A l’âge de 15 ans, comme un grand nombre d’adolescents, j’avais des boutons.
Beaucoup.
Vraiment, beaucoup (de tous les genres : petits au gros, blancs, noirs, rouges douloureux…).
Ce n’était pas très drôle au quotidien.
Je me souviens de ce livre que j’avais alors, «Nous, les filles» de la collection Oxygène…
À l’intérieur, un paragraphe conseillait de supprimer quelques aliments en cas d’acné. Il s’agissait des classiques aliments que l’on retrouve fréquemment : chocolat, charcuterie, chips…
J’ai un souvenir extrêmement net de la réaction que j’ai eue lorsque j’ai lu ce paragraphe… : j’ai éclaté de rire, refermé le livre, et me suis indignée devant une telle affirmation que je croyais profondément idiote & sans fondement.
J’étais alors persuadée qu’il n’y avait aucun lien entre notre alimentation & notre santé (physique & psychologique tel que l’état de notre peau, cheveux, ongles, notre potentiel à gérer le stress, augmenter notre immunité…).
Et, l’idée même me paraissait totalement farfelue & absurde.

Et, me voilà, près de 15 ans plus tard…
Amoureuse de la cuisine saine & gourmande, Naturopathe, avec une peau toute lisse, une immunité qui étonne réellement tout mes proches, et une énergie qui m’étonne moi-même ♡
La Vie nous réserve bien des surprises.
(En revanche, mon amour pour le monde des fées a toujours été là, lui…)

Car oui, ce cheminement qu’est le mien, ne s’est pas (du tout) fait du jour au lendemain.
Je ne me suis pas réveillée un beau matin, pétillante de vie, la peau toute douce, et le sourire aux lèvres.
Cela a été long.
Très long.
Mais, ce joli chemin a été tellement passionnant à réaliser…
Et, chaque jour, encore, je continue à apprendre de nouvelles choses, à remettre en question des choses ancrées en moi.
J’aime cela.
Et, j’aime aussi donner, transmettre.
Quand je vois tout ce que j’y ai gagné en faisant ce changement, j’ai envie de le transmettre, moi aussi, à tous ceux qui le désirent, et sont prêts à le recevoir (en suivant chacun son rythme, tout en douceur).

Pour en revenir à mes multiples (en nombre & en type) de boutons d’adolescente… et à ma peau toute lisse d’aujourd’hui…
Après tout… C’est assez logique.
On est fait d’un amas de cellules.
C’est un fait chimique, biologique, physiologique.
Et…
A votre avis, de quoi sont faites nos cellules ?
A partir de quoi elles se réparent, reconstruisent, & sont fabriquées ?
En majorité de la nourriture que l’on mange.

Dame Nature est merveilleuse, et regorge de ressources plus ou moins connues.
Une ressource absolument, incroyablement, puissante & magique est le… chanvre

Et aujourd’hui, à l’ordre du jour, on va avoir du chanvre.
Plein.

On va basculer dans un univers chanvré.
Pour y découvrir toutes les différentes formes comestibles dans lesquelles le chanvre peut se décliner : graines (entières, décortiquées), huile, farine, poudre protéinée, beurre, lait.

Avant toutes ces joyeusetés gourmandes, faisons connaissance avec un des cadeaux que nous a faits Dame Nature.
Faisons connaissance avec cette merveilleuse plante qu’est le chanvre.

Le chanvre… une si jolie histoire

Historique
La production du chanvre remonte à plus de 10 000 ans : une pièce de tissu de chanvre d’environ 8 000 avant JC a été retrouvée lors de fouilles archéologiques.

Aux États-Unis, sa place en agriculture a été tellement importante, qu’un bout de son nom («hemp» en anglais) s’est glissé dans les noms des villes l’ayant le plus cultivé : New Hampshire, Hampstead, Hampton

George Washington, et Thomas Jefferson ont tous deux fait cultiver du chanvre sur leur propriété.
Puis, en 1930, tout a basculé.

En 1930, une suite d’événements supprima la culture.
En 1930, William R. Hearst, un grand dirigeant d’une maison de presse, accompagné de la société DuPont Corporation, un groupe ayant des intérêts financiers dans l’industrie pétrolière, du coton, et des actions dans des banques internationales ont réduit à néant le chanvre, sa culture, son utilisation, et son exploitation du chanvre.
La famille Hearst fit l’acquisition de plusieurs millions d’hectares de forêt, à des fins d’éditions & de parution de leurs journaux.
A la même époque, le groupe Dupont breveta un processus de fabrication de cordes fait de nylon (un dérivé du pétrole).
Hearst se servit de son pouvoir médiatique pour influencer l’opinion publique du chanvre & du cannabis.
En 1937, avec le soutien d’Andrew Mellon (alors Ministre des Finances), le Congrès Américain fit passer une loi avec de nombreuses mesures limitant la culture, et la distribution du chanvre.

Le développement de la culture du chanvre est récent, et est encore bien fragile.
Et, petit à petit, elle gagne du terrain.

 

Sa culture, et ses nombreux débouchés
Le chanvre est exceptionnel.
Tellement exceptionnel, que je la soupçonne d’être magique

Premièrement, parce que sa culture est facile.
Nul besoin de mettre en place un système d’irrigation.
Et, elle ne nécessite aucun pesticide, insecticide : seules 8 des cent maladies les plus fréquentes en agriculture peuvent lui poser problème.

Deuxièmement, car toutes ses parties peuvent être valorisées : tiges, feuilles, graines…
Elle enrichit en effet notre assiette, et peut nous apporter tellement plus !

A l’heure actuelle, sa culture, et son utilisation tendent à se développer, mais elle regorge de richesses insoupçonnées, et peu développées :

  • en cosmétique pour ses excellentes propriétés régénérantes, revitalisantes, émollientes, assouplissantes
  • de plus en plus de fabricants de textile l’utilisent pour confectionner des vêtements. Le tissu fait de chanvre retient mieux la chaleur que le coton, et sa fibre est trois plus résistante.
    Oh… Et, elle est plus productive, aussi : un demi-hectare d’un champ de chanvre peut produire plus de textile qu’un hectare de coton.
  • on peut en faire du papier.
    Remplacer le papier fait à base de bois par du papier à base de chanvre entrainerait un immense impact pour notre jolie Planète…
    Quelques petits chiffres éloquents : pour la même surface cultivée, la récolte des fibres de chanvre serait environ 4 fois supérieure à celle des forêts. Oh… Ca serait aussi un gain de temps immense : les arbres mettent du temps à pousser (environ 20 ans sont nécessaires avant de pouvoir les abattre pour les transformer en papier), alors que le chanvre arrive à cette maturité à 4 mois
    Le papier fait d’arbres ne peut être recyclé que deux fois, alors que celui fait à base de chanvre peut être recyclé… 10 fois !
    Dame Nature nous en serait tellement reconnaissante de ce changement.
  • on en fait aussi… du plastique.
    J’ai été émerveillée de l’apprendre, et serais tellement ravie de voir plus des objets, ustensiles, récipients faits à base de chanvre, plutôt qu’issus de l’indrustrie pétrochimique.
    Mon petit doigt me dit que je ne suis pas la seule.
    Cellophane, résines, peintures, vernis, encres, solvants, lubrifiants… sont autant d’exemples où l’on pourrait utiliser le chanvre.
  • la construction : le centre de la tige des plants de chanvre sont utilisés dans la construction pour l’isolation, mortier…
    Les matériaux faits à base de chanvre sont entre 2 à 10 fois plus résistants que ceux faits avec du bois.
  • vroum-vroum : en 1941, un certain Henry Ford avait mis au point un modèle expérimental de voiture dont la carrosserie était faite de plus de 70% de résine de chanvre. La voiture était beaucoup plus légère que ces grandes soeurs, ce qui permettait de faire une économie d’essence (la voiture étant moins lourde, moins de carburant était nécessaire pour la faire avancer). Ce modèle ne fût jamais produit à grande échelle, l’affaire Hearst / Dupont (citée & expliquée précédemment) ayant réduit à néant toute exploitation de notre petite graine.
  • plusieurs études travaillent autour de la mise au point d’un carburant vert à base de chanvre.

 

Tu veux en fumer une ?
Le chanvre & le cannabis (haschisch ou marijuana) sont tous deux issus de la même espèce (Cannabis sativa), mais sont deux variétés distinctes.
Un peu comme le sarrasin & la rhubarbe.

Alors… Qu’est-ce qui les différencie ?
Est-ce que celui qu’en consommant le chanvre (alimentaire), on risque de se retrouver «droguer» ?
Souvent, le fait que le chanvre puisse être utilisé comme aliment (ou superaliment), étonne les gens.
Le discours tenu par le gouvernement & les médias a été tellement important autour du cannabis, que dans tous les esprits, cette plante est perçue comme une drogue, et impropre à la consommation alimentaire et/ou pour notre santé (physique, et psychique).
La réalité est tout autre.

Les points différenciant les deux variétés (chanvre VS cannabis) sont nombreux :

  • à commencer par les parties de la plante utilisée.
    Le cannabis (haschich / marijuana) est fait à base de feuilles et/ou de fleurs de la plante, alors que dans notre assiette, ce sont les graines du chanvre qui vont se retrouver déguster (et savourer ♥).
  • c’est bien connu, la gent féminine fait tourner la tête à ces messieurs (ben… c’est vrai, non ?).
    Ainsi, le cannabis (haschich / marijuana) provient majoritairement des plants femelles, tandis que le chanvre est issu majoritairement de plants mâles.
  • Dernier point, mais de loin le plus important : le THC (tétrahydrocannabinol) est une substance qui engendrent des effets psychotropes lorsqu’on y est soumis à certaines doses.
    Le cannabis contient entre 3 à 25% de THC (taux qui varie selon plusieurs paramètres, dont la météo).
    Le chanvre cultivé à des fins alimentaires (et industrielles : pour le textile, le bâtiment…) est d’une variété tout autre, et est soumis à une réglementation très stricte. Chaque agriculteur faisant pousser du chanvre doit pouvoir fournir des preuves de son achat de graines fournies par un semencier agréé. En cas de contrôle, le taux du THC doit être inférieur à 0,3%, en France. Aux Etats-Unis, il oscille entre 0,05 et 1%.
    Ainsi, pour arriver à obtenir un effet psychotrope en fumant des fleurs de chanvre (ne le faites pas…), on devrait fumer un minimum de 12 joints, ou manger 2,3 kilos de graines.

 

Infos nutritionnelles
Dans notre assiette, c’est une vraie petite merveille.
Tant gustativement, que nutritionnellement.

Protéines
La graine de chanvre est une des meilleures sources de protéines végétales.
D’une part, car elle est très très riche en protéines : la graine entière en contient 25%, et la graine décortiquée 35% la farine 28%, et le beurre 20%.

Et, d’autre part, les 8 Acides Aminés Essentiels (AAE) sont présents dans cette petite merveille.
Aucune autre source alimentaire, animale ou végétale, ne contient les 8 AAE sous une forme aussi digeste, et biodisponible, grâce aux protéines qui la composent (l’albumine & l’edistine qui ont toute deux une structure très similaire à nos protéines sanguines).

Aucune allergie connue au chanvre n’a été relevée.

Acides gras
La graine de chanvre contient aussi des lipides (du gras).
Encore une fois, sa proportion varie en fonction de sa forme : la graine entière en contient 30%, et la graine décortiquée 47%, l’huile 100%, la farine 9%, et le beurre 43 %.

Le chanvre, c’est donc beaucoup de gras.
Du bon gras.
Du très bon gras.

Tous les détails de ses lipides, si précieux, sont détaillés dans la partie de l’huile de chanvre (voir plus loin).

Un petit détail amusant au sujet de la culture du chanvre & de ses précieux lipides : la portion d’oméga 3 contenu dans le chanvre augmente en fonction de la région où il a poussé.
Plus le chanvre pousse dans les 2 extrémités du globe (nord ou sud), plus il contient d’oméga 3.
La Nature est franchement merveilleuse… En effet, les oméga 3 nous aident à protéger contre la surexposition au soleil où il est particulièrement fort & puissant près des 2 hémisphères (où la couche d’ozone est plus mince).

Glucides
La graine de chanvre est assez pauvre en glucides, en comparaison aux céréales : 25% pour ses graines entières, 12 % pour les décortiquées, 50% pour la farine, et 31% pour le beurre.
Les graines décortiquées contiennent 6% de fibres.

Vitamines, minéraux, et autres nutriments
Le chanvre est une source intéressante de vitamines B1, B2, B3, E, B6, et à une moindre mesure, de vitamine C.
Côté minéraux & oligo-éléments : elle contient du phosphore, potassium, magnésium, sulfure, calcium, fer, manganèse, zinc, sodium, silicium, cuivre platine, bore, nickel, germanium, iode, chrome, argent, lithium.
Leur quantité diffère selon sa forme (entière, décortiqué, farine).

La graine de chanvre contient de la lécithine : un lipide important de par sa présence dans chaque cellule vivante : chacune des membranes de nos cellules en sont constituées.

On trouve également de la chlorophylle, en petite quantité, dans notre fabuleuse graine de chanvre.

Acide phytique
L’acide phytique est un facteur antinutritionnel naturellement présent dans l’enveloppe des céréales.
Il a la propriété de se lier aux minéraux & de former des composés qui les rendent moins biodisponibles pour l’organisme.

Pour réduire la teneur en acide phytique des céréales, il existe plusieurs solutions :

  • les faire griller ou de les laisser tremper (au minimum 4 heures) avant leur cuisson
  • les faire germer (la germination hydrolyse l’acide phytique)
  • lorsqu’on les consomme en pain, on doit acheter (ou utiliser, si on le fait maison) un pain au levain (la fermentation au levain détruit l’acide phytique)

Or…
La graine de chanvre contient un taux d’acide phytique bien inférieure à celles des céréales.
Toute sa richesse nutritionnelle est donc beaucoup plus biodisponible (notre corps peut faire «son petit marché» plus aisément), et il est digeste cru.

Chacun des nutriments cités ci-dessus sera détaillé dans chacune des formes que le chanvre revêt (ci-dessous), car le processus de fabrication impacte sur la présence, et la quantité de chacun de ces nutriments.

 

Une large palette gustative…

Le chanvre se décline sous tout plein de yummy formes.
C’est une vraie explosion de générosité.
C’est la graine chanvre entière (non décortiquée) qui est à l’origine de toutes ces formes.
Grâce à des processus de transformation différents, on obtient tout plein de yummy déclinaisons de chanvre.
Toutes ces denrées auront donc des propriétés nutritionnelles différentes.

En cuisine, on pourra utiliser de mille & une manières différentes…
Une vraie richesse ✭
Et, on va toutes les déguster ensemble, une à une.

Entières

Présentation
C’est la graine de chanvre «brute».
La graine est entourée de sa fine coque. Sous la dent, elle croque. C’est fun.
Comme elles ont leur coque, c’est sous cette forme qu’elles sont le moins périssables : c’est l’atout majeur des graines entières.

Propriétés

Les graines de chanvre entières apportent :

  • 590 calories aux 100 grammes
  • 22 à 25 % protéines, avec les 8 acides aminés essentiels.
    Qualitativement parlant, ses protéines sont proches de celles de la viande, du poisson… mais sans cholestérol, ni acides gras trans.
    Elle se rapproche aussi de celle du soja, mais en étant plus digeste (moins difficile à digérer).
  • 25 à 34 % de glucides
  • 30 à 34 % de lipides
  • 35 % de fibres, dont 3% de solubles qui contribuent à faire baisser notre taux de cholestérol sanguin, et à ralentir l’absorption du glucose dans le sang (car elles modèrent la sécrétion d’insuline produite par notre pancréas en présence trop élevée de sucre).
    Ce sont les fibres solubles qui sont à privilégier (plus que les fibres insolubles) aux personnes atteintes de diabète de type II, d’obésité, et celles touchées par différentes maladies cardiovasculaires.
    Les pectines, gommes, mucilages, et les fibres présentes dans les algues sont toutes des fibres solubles.
    On en trouve dans les graines de lin, de psyllium, de chia, le son d’avoine, certains fruits (poire, pomme, prune, figue, pruneaux)…

Concernant les vitamines, elles sont un apport intéressant de vitamine E, B1, B2, B3, B6, et à moindre mesure, de vitamine C.

En cuisine
Utilisation – au niveau des papilles
Gustativement, vu qu’elles croquent sous la dent, cela limite assez leur utilisation.
D’ailleurs, on les consomme principalement tout simplement ainsi : à croquer.
Personnellement, j’adore les croquer ainsi, en apéritif (ou, pendant que je suis en train de faire à manger).
C’est un délicieux en-cas, goûter, ou petit supplément à emporter avec soi.

On peut la torréfier à sec (comme on le fait avec le sésame pour le gomasio) : de délicieux arômes torréfiés se développent.
Quelques secondes suffisent amplement.

En gardant à l’esprit que leur texture est croquante, on pourra les glisser dans des crumbles salés, appareil à tartes, des cakes salés, ou à saupoudrer sur des salades, dans des soupes, s’en servir en décoration / finition de n’importe quel plat (purée, tarte, salade)…

On en fait aussi des laits végétaux (voir plus bas).

Conservation
Comme les noix entières (avec leur écale / coque), on peut les garder aisément 1 an.

 

Décortiquées

Présentation
Pour les obtenir, on débarrasse les graines de leur petite coque brune.
La graine s’ouvre alors en deux petites amandes (un peu comme les noix de Grenoble se séparent en deux, lorsqu’on casse la coque), de couleur blonde dorée, assez claire, et d’une taille à peine plus grande que les graines de sésame.

Elles ont une texture toute douce, et très souple.
Leur coque les protégeant, elles sont plus périssables & plus fragiles (voir le paragraphe «conservation» pour plus de détails).

Propriétés
Comme elles n’ont plus leur petite coque, leur apport de nutriments se modifie : les fibres étant surtout présentes dans la coque, leur portion diminue (ainsi que les glucides), mais ses apports de protéines, et d’acides gras essentiels sont nettement augmentés :

  • 35% de protéines (toujours avec les 8 acides aminés essentiels)
  • 47% de lipides (essentiellement des acides gras essentiels)
  • 12% de glucides
  • 6% de fibres

En cuisine
Utilisation – au niveau des papilles
Je les adore (oui, je sais, cette phrase, purement subjective, ne vous avance pas beaucoup).
En bouche, elles ont une texture toute douce, très délicate.
Gustativement, elles sont à la fois douces, et ont une note caractéristique bien particulière & prononcée.

On peut les manger telles quelles (à la petite cuillère), en saupoudrer un peu dans tous les plats (salades, sur le sommet d’une crème de légumes au moment de servir…), les glisser dans des pâtes à pain.
On en fait aussi des laits végétaux (voir ci-dessous).

Conservation
Sous cette forme, elles sont plus fragiles (qu’entières) : elles doivent être gardées au réfrigérateur, et consommer dans les 4 à 5 mois après l’ouverture du sachet.
Je conseille de les acheter sous cette forme, dans des sachets fermés hermétiquement sous vide (la marque L Chanvre les vend ainsi).

 

Huile

Présentation
Souvenez-vous, je vous en ai parlé dans mon petit déjeuner.
Selon nos habitudes alimentaires, et notre constitution & tempérament naturopathiques, les huiles végétales que je conseille diffèrent d’un individu à un autre.

A mon sens, seule l’huile de chanvre fait exception.
Et peut être consommée par absolument tous les profils, à tout âge, par tous les sexes, quelles que soient vos habitudes de consommation.

D’une jolie couleur vert, assez foncée, elle est extraite des graines qui sont passées dans des presses à vis sans fin (à vitesse lente).
Nous l’avons vu, sa culture est facile, mais son rendement (pour l’huile) est très faible… d’où un coût assez élevé.
Le fait de les choisir de qualité «biologique», garantit qu’aucun solvant chimique n’a été utilisé, et que durant le processus, il n’y a pas eu de température élevée (ces 2 critères dénaturant les propriétés nutritionnelles de l’huile).

Propriétés
L’huile de chanvre a des propriétés nutritionnelles absolument fantastiques.
Au niveau des acides gras, elle est composée de :

  • 10% de saturés
  • 13% de mono-insaturés (oméga 9)
  • entre 75 à 90% d’acides gras poly-insaturés, appelés aussi «essentiels» (oméga 6, et oméga 3)

✿ Les acides gras essentiels sont dit «essentiels», car ce sont les seuls acides gras que notre organisme ne peut pas fabriquer. Ainsi, si on ne les lui apporte pas, via notre alimentation, il y a de (très) grandes chances qu’un jour, notre corps soit en carence.
Lorsque l’on sait que les acides gras essentiels jouent un rôle important dans (beaucoup) de processus vitaux & de régulation (hormonal, système nerveux, immunitaire, cardiaque, transport des vitamines liposolubles…), on se rend compte à quel point il est primordial de ne jamais les supprimer.
Jamais.

✿ On met souvent en avant l’importance des acides gras essentiels.
Mais, on rentre rarement dans un détail.
Important.
De taille.
Une huile peut être riche en acides gras essentiels, mais peu intéressante à consommer.
C’est le cas de l’huile de tournesol (oui, je sais, ça fera un choc à certains), mais aussi de bien d’autres huiles (sésame, onagre, carthame…).

Lors du choix d’une huile, cet autre facteur important à prendre en compte, c’est le ratio 1/3.
Il existe 2 grandes têtes de file d’acides gras essentiels : les oméga 6, et les oméga 3.
On peut les considérer comme des grands chefs. Des patrons.
Ces patrons vont avoir sous leurs «ordres» tout plein d’autres acides gras essentiels qui dérivent d’eux-mêmes.
Or, parmi ceux du «chef» oméga 6, il y a un petit coquin.
Un petit employé bien coquin, qui est «pro-inflammatoire».
C’est à dire, que si on le rencontre trop souvent (dans notre alimentation), il va prendre trop d’importance, et aura tendance à encourager tous les processus inflammatoires aiguë et/ou chroniques.
Lorsqu’on choisit une huile, on doit donc être attentif au ratio (rapport) entre les oméga 6 & les oméga 3.
Le rapport idéal est de 1 oméga 3 pour 3 oméga 6 : c’est ce que l’on appelle «le ratio 1/3».
L’huile de chanvre a ce ratio.
Tout pile.
Rares sont les huiles qui l’ont.

✿ L’huile de chanvre contient aussi environ 2% d’AGL : un acide gras essentiel (sous l’ordre du «chef» oméga 6).
Rares sont les huiles qui en contiennent, il est donc intéressant de le relever.
On en trouve principalement dans l’huile de bourrache (24%), ainsi que l’huile d’onagre (9%), et les graines de chia.
Il est chouette, lui.
Il joue un rôle important dans la constitution (fabrication) des phospholipides de nos membranes cellulaires.
En des termes plus simples moins barbants : on est fait de milliard de petites cellules (toute riquiqui).
Chacune de nos cellules contient un noyau, et une enveloppe (appelée «la membrane»).
Pour se passer des messages l’une à l’autre («Hé, Germaine, dépêche-toi de me donner ceci, j’suis en carence, il va y avoir un souci là… Grouille»), leur membrane doit être en bon état, et bien souple.
Les acides gras saturés (viande, charcuterie, beurre, fromage) ont tendance à rigidifier leur membrane («Germaiiiiiiine, tu m’entends ou quoi ?»), tandis que les acides gras essentiels (et beaucoup les AGL) aident nos petites cellules à avoir une membrane / enveloppe toute douce… pour que leurs messages circulent bien (Germaine : «Ouiiiiiiii, j’t’ai entendu ! Je t’envoie ça de suite, mon choupinou, ne t’en fais pas»).

✿ En dehors des acides gras, l’huile de chanvre apporte également environ 12 mg de vitamine E / 100 ml, ce qui n’est pas énorme, mais intéressant pour sa propre conservation (la vitamine E étant un anti-oxydant).
Sa couleur verte est dûe à la présence de chlorophylle, et elle contient également un peu de magnésium.

En cuisine
Utilisation – au niveau des papilles
Je trouve sa couleur verte jolie.
Quand j’en mets dans mon petit déjeuner, j’ai l’impression d’apporter un peu de printemps, de verdure, d’une autre saison, dans mon petit bol.

Elle a un goût très particulier, et très prononcé.
On aime, ou on déteste, mais on est rarement mitigé.
Un petit goût de verdure, de prairie, de champ de blé, de bottes de foin.

On ne s’en servira pas pour les cuissons (son point de fumé est très bas : 165°C), mais pour les assaisonnements (salades), ou sur les plats chauds, mais après cuisson : on verse un filet d’huile sur le plat, juste avant de servir (et de déguster).

Je trouve qu’elle se marie bien avec tous les légumes verts, les céréales, les salades.

Conservation
Une fois la bouteille ouverte, il faut impérativement la conserver au réfrigérateur, et la consommer dans les 3 à 5 mois.

Farine

Présentation
La farine de chanvre n’est pas obtenue en broyant simplement les graines (comme c’est le cas pour la grande majorité des farines : céréales, et oléagineux).

Ce sont des graines entières qui sont utilisées.
Tout d’abord, on va déshuiler les graines : c’est le même processus que celui utiliser pour la fabrication de l’huile (voir ci-dessus).
On obtient ainsi l’huile d’un côté, et une poudre de l’autre.
L’huile est mise en bouteille, et la poudre va servir à faire la farine.

La poudre (appelée «le tourteau») est meulée, puis tamisée pour écarter les morceaux de coque, et ne conserver que la pulpe du chanvre (la partie toute douce).

On pourrait dire que ce sont des graines décortiquées, que l’on a déshuilé, sauf que le processus de fabrication n’est pas identique (décortiquage, puis déshuilage).

Ce n’est pas merveilleux… Réaliser deux yummy produits avec un seul processus ?

Propriétés
Sans gluten, la farine de chanvre apporte :

  • 395 calories (aux 100 grammes)
  • 27,9 % protéines
  • 50,7 % de glucides
  • 8,9 % de lipides

En cuisine
Utilisation – au niveau des papilles
Jolie couleur dorée foncée, tirant sur le kaki : tout dépend de la lumière, et de l’angle de vue.
Elle est moins aérienne que les farines des céréales.

Son goût est très prononcé, et donne une couleur foncée aux préparations.
Pour ces raisons, on l’utilise avec parcimonie en cuisine.

En petite quantité (5 à 15 %), on peut l’ajouter dans des pains, des gâteaux (types pain d’épices), des fonds de tarte, des pâtes à crêpes, des biscuits…

Poudre protéinée

Présentation
En France, les produits autour de cette fabuleuse petite graine de chanvre commencent à s’étendre, se répandre, et se faire connaitre.
Peu à peu, mais surement, elles continueront à prendre de l’ampleur.
A l’étranger (Etats-Unis, Angleterre, Allemagne…), le chanvre est plus connu, plus consommé, et mis en valeur.
Et, parmi toute cette richesse liée au chanvre, se trouve de la «poudre protéinée de chanvre».
Plusieurs marques en proposent (Detox Your World, Hanf Natur, et certaines marques américaines).

Dubitative, je me suis demandée quelle était cette poudre.
De quoi était-elle faite ?
Le chanvre est riche en protéines, nous l’avons vu.
Mais… Comment la concentrent-ils en protéines ?
Quelle est sa différence, notamment, avec la farine de chanvre ?

La poudre est de la farine qui a été passé au tamis afin d’obtenir une poudre encore plus fine, dépourvue au maximum de fibres.

Propriétés
Nutritionnellement parlant, la poudre protéinée contient donc moins de glucides & de fibres, et plus de protéines que la farine :

  • 357 calories (aux 100 grammes)
  • 49 % de protéines
  • 7,3 % de glucides
  • 11,6 % de lipides

Ce produit peut être intéressant pour les sportifs, végétar*iens, les femmes enceintes, et en cas de besoin accru de protéines.
A mon sens, ce produit est très intéressant, mais ne doit pas être consommé comme seule source de protéines (que l’on soit végéta*iens ou non), mais bien en complémentation… pour donner un petit coup de pouce.
A mon sens, aucun aliment, même naturel & concentré, ne pourra remplacer une bonne synergie alimentaire.
Cette poudre a des vertus absolument géniales en termes de protéines, mais doit rester un supplément.

Beurre

Présentation
Les termes «beurre» & «purée» désignent la même chose : un produit que l’on trouve en magasin bio, conditionné en pot en verre.
En cuisine bio, leur utilisation est multiple (apporter onctuosité à une soupe de légume, faire une sauce, remplacer le beurre dans un gâteau, et beaucoup d’autres…).
Je les adore, et les utilise très souvent.
Purée d’amande (blanche ou complète), noix de cajou, noisette, sésame (blanc, demi-complet ou complet), cacahuète sont les plus courantes, en France.

Mais.
En théorie, on peut réaliser des beurres / purées de tous les oléagineux (et de certaines autres denrées, complètement addictives).
Tous.

Graines de courge, tournesol, noix de Grenoble (n’y goûter jamais : une fois goûté, le pot aura une durée de vie trèèès courte)…
… et chanvre.

En Angleterre, aux Etats-Unis, on trouve facilement ces purées / beurres (oui, je sais, moi aussi, je me demande ce que fait Jean Hervé & Perlamande… Ils attendent quoi, bon sang ? “Purée de Grenoble, viens à moiiii”).
J’ai de la chance d’avoir une amie qui va de temps à autre en Angleterre.
Et qui me ramène de délicieuses gourmandises (c’est grâce à elle que j’ai découvert le chocolat cru, et les graines de chia).
Un jour, elle m’a ramenée un pot de beurre de noix de Grenoble.
Il a fait une semaine, voilà, voilà…
Elle m’a aussi, ramenée, un pot de beurre de chanvre.
Le beurre de chanvre est fait à base de graines décortiquées.
Que l’on mixe, mixe, mixe, jusqu’à obtenir une consistance de beurre.
Certains fabricants ajoutent de l’huile de chanvre (jusqu’à 16% de sa composition totale).

Propriétés
Cette purée est plus riche en protéines que d’autres purées d’oléagineux, et est donc intéressante pour les sportifs, les végéta*iens, et les femmes enceintes.

100 grammes de purée apportent :

  • 460 calories
  • 20 gr de protéines
  • 43 gr de lipides (dont la majorité sont des acides gras essentiels)
  • 31 gr de glucides

En cuisine
Utilisation – au niveau des papilles
D’une couleur verte claire, elle est piquetée de petits éclats verts plus foncée (comme des éclats d’émeraude).
Sa texture est plus épaisse & granuleuse que la purée d’amandes, de noisettes, et de noix de cajou.

Aux papilles, on retrouve, bien sûr, le goût du chanvre décortiqué.
Son goût est à la fois doux & bien caractéristique, à la fois.

Lait

Présentation
En France, on trouve un large choix de laits végétaux (soja, avoine, riz, épeautre, quinoa, châtaigne, amande, noisette). Certains sont même aromatisés (vanille, chocolat, thé vert).
Le choix est large, et en fonction de nos goûts, des saisons, et des recettes utilisées, on variera la consommation de ces laits.
Varier, c’est aussi pouvoir bénéficier des bienfaits nutritionnels de chacun, et créer ainsi une synergie intéressante sur le long terme.

En France, le lait de chanvre ne se trouve pas en magasin bio.
A l’étranger, on le trouve en brique. Si vous habitez au Canada, aux Etats-Unis, ou en Angleterre, vous aurez peut être la chance d’en trouver dans vos magasins bio.

Faire son lait de chanvre maison
On peut aussi le faire soi-même, et il est même assez simple à faire.
La base est simple :
– de l’eau (de qualité : filtrée ou de source),
– des graines de chanvre,
– une pincée de sel.

L’ajout d’un sucrant liquide (sirop d’agave, d’érable, de riz, sève de kitul…) est facultatif, mais conseillé pour adoucir & tempérer un peu son goût.
On peut y ajouter de la vanille, de la cannelle, et pourquoi pas, même des fruits secs (raisins, dattes, figues…) qui sucreront alors le lait, et lui donnera un petit goût en plus (bien sûr, on supprimera alors l’ajout du liquide sucrant, le sucre naturel des fruits secs suffit à lui seul).
Pour une note gourmande, originale, et pour booster les bienfaits de notre lait de chanvre, on peut même y ajouter un peu de lucuma, de caroube, mesquite, de cacao cru, ou de maca.
Hum… Vous sentez la puissance nutritionnelle de ce lait ?…

D’une base très simple (eau, graines de chanvre, sel), on peut vraiment décliner ce lait à volonté, selon les goûts de chacun.

Quelle forme de chanvre ?
La question se pose : graines de chanvre entières ou graines de chanvres décortiquées ?
En fait, les deux sont possibles.
D’ailleurs, trois sont même possibles : graines entières, décortiquées, et avec le beurre (ou purée).

♦ Si on utilise des graines entières, il faudra :

  • prétremper les graines pendant 8 à 12 heures (pour supprimer les facteurs antinutritionnels)
  • jeter l’eau de trempage (les facteurs antinutritionnels étant dans l’eau de trempage),
  • rincer les graines à l’eau,
  • une fois les graines mixées avec l’eau & le sel, il faudra le passer à travers une étamine (ou tout linge assez fin & propre)

♦ Si l’on utilise des graines décortiquées, nulle phase de trempage ou de rinçage n’est nécessaire : on peut directement passer à l’étape du mixage des graines avec de l’eau (et du sel).
Une fois le lait obtenu, on peut le consommer tel quel, ou bien le filtrer, lui aussi.

C’est purement une question de goût de chacun, quant à la texture du lait obtenu : sans l’étape de filtrage, il peut y avoir des tout petits bouts de résidus qui peuvent déplaire à certains palets sensibles.

♦ Si on le réalise avec la purée : aucune étape de trempage, ni même de filtrage.
En moins de 15 secondes, le lait est prêt.
Il suffit de mixer l’eau (filtrée / de source), avec le sel, et un peu de purée.
Gustativement, il ressemble à un lait fait de graines décortiquées, mais il est moins intéressant à réaliser nutritionnellement (la purée ayant été fabriquée il y a plusieurs semaines / mois, une légère perte des acides gras est possible).

Quelles quantités ?
Il n’y a pas de règles : tout dépend de votre sensibilité gustative, de votre budget, et des effets recherchés.
On pourra ainsi le “booster” plus ou moins.
Sur une base de 500 ml d’eau filtrée, on peut varier entre ces fourchettes :
– 30 à 70 gr de graines de chanvres entières
– 20 à 50 gr de graines décortiquées
– 2 à 4 cac de purée de chanvre
– 1 à 3 cac de sucrant (facultatif)

Propriétés
C’est le lait végétal le plus riche en protéines.
Le fait que ses protéines soient complètes (rappelez-vous : le chanvre contient les 8 Acides Aminés Essentiels), et qu’il est plus digeste que le soja, le rende encore plus intéressant.

C’est aussi le lait végétal le plus riche en acides gras essentiels.

Ces deux atouts en font un lait végétal unique, d’une qualité remarquable.

En cuisine
Utilisation – au niveau des papilles
Le lait de chanvre est d’une jolie couleur blanche.
C’est amusant, car le tourteau restant dans l’étamine est noir charbon, lui.

Gustativement, le lait fait de graines décortiquées, qu’il soit filtré ou non change peu, même en texture.
En revanche, que l’on prenne les graines décortiquées ou entières, et là… ce n’est plus (du tout) la même chose !
C’est assez étrange, car le lait de chanvre entier est beaucoup plus fort, “roots”, mais je l’ai tout de même préféré à son cousin décortiqué.
Son goût est vraiment très prononcé.
Si votre lait végétal préféré est le lait de riz, pour sa douceur, ça risque de secouer pas mal.
En y ajoutant un peu de sucre (de coco), je l’ai trouvé très bon.

On peut l’utiliser dans son muësli, granola, porridge, ou ses céréales du matin.
Il est souvent intégré pour booster la valeur nutritionnelle de smoothies.
Sinon, on l’utilisera comme tous les autres laits végétaux (sauce salée ou sucrée, soupe, purée…), mais on privilégiera de le consommer dans des préparations non cuites, en raison de la fragilité des acides gras essentiels qui le composent.

Conservation
On conservera le lait au réfrigérateur, et on le consommera dans les 3 jours.

 

Où trouver ?

En magasin bio
On trouvera dans la plupart des magasins bio de l’huile de chanvre.
Plus rarement, on pourra trouver un petit paquet de farine de chanvre.
Pour les autres formes, il faudra être (très) chanceux, ou se tourner vers des salons bio, ou… Plus simplement… :

Sur internet
♦ Sur le site NutriNaturel, on trouve TOUTES les formes : entières, décortiquées, farine, huile, et beurre.
♦ Pour l’huile, mon plus beau coup de coeur va pour celle des noces de K.na.
Sa qualité est exceptionnelle : goût, couleur, parfum… Enivrante.
Sur leur site, on y trouve aussi des graines entières, de la farine, pesto (yum), des graines de chanvre en confiserie, et même des compléments alimentaires pour animaux.
♦ L Chanvre : on y trouve de l’huile, des graines entières, des graines décortiquées, et de la farine.
♦ Pour le beurre (ou purée), je préfère vous prévenir de suite : ça coûte un bras (les deux, en fait. Les deux jambes aussi. Et, un oeil. Voilà), on a le choix entre plusieurs sites internet : NutriNaturel (425 gr / 18,40 €) Market Veg (425 gr / 17,40 €), ou Keimling (250 gr / 8,95 € – NB : attention, un minimum de 25 € d’achat est nécessaire pour commander sur leur site).

SourcesSuperfoods de David WolfeChanvre d’Anne Bruner, mes connaissances en naturopathie

Ingrédients : Catégories :

Je souhaite recevoir les lettres Pastel

Vous aimerez peut-être

58 commentaires

  1. Elizabeth

    Mely, je suis parfaitement d’accord avec Emerald (sauf que je garde mon homme ! ;-) )
    Article qui a première vue semble passionnant, mais que je vais relire très attentivement dans les transports en rentrant ce soir. Tu sais que tu es le seul blog / site dont j’imprime beaucoup d’articles pour pouvoir les lire plus facilement ? Et pourtant, je n’aime pas imprimer… Mais à ce rythme-là tu vas avoir ton classeur bientôt dans la cuisine, sur mon étagère de livres !
    Sinon, grâce à toi, j’ai découvert la farine de coco et quel bonheur !

    vendredi 16, novembre 2012 à 11h02
  2. Guillaume

    Whaooo!! Excellent article. J’ai lu et écrit beaucoup sur le chanvre alimentaire, et c’est la première fois que je vois un article aussi complet et aussi bien fait. C’est grâce à des article comme le votre que plus de personnes découvrent les bienfaits du chanvre et l’essaie ensuite. Félicitations et bonne continuation.

    vendredi 16, novembre 2012 à 20h22
  3. Mély

    @ Elizabeth : Merci… De mon côté, tu sais, je suis sensible (et attentive) à tous les mots que tu mets (ainsi que tous ceux que je reçois de tous)… Je me souviens bien de toi & de tous les mots que tu glisses, si gentillement, et que tu prends le temps de faire, sur toutes mes recettes que tu testes. Merci tout plein ✿

    @ Guillaume : Merci :-)
    Le but de cet article était de démocratiser le chanvre, le faire connaitre, le mettre en avant… C’est une telle richesse, cette petite graine ! Alors, si je peux contribuer, à mon échelle, à la rendre plus jolie, j’en suis heureuse ❀

    samedi 17, novembre 2012 à 9h17
  4. l'elfe

    “le cannabis (haschich / marijuana) provient majoritairement des plants femelles, tandis que le chanvre est issu majoritairement de plants mâles.”

    Heu, ça doit être un miracle de la nature, mais peux-tu m’expliquer par quel prodige les plants mâles donnent des graines ?

    dimanche 9, décembre 2012 à 0h21
  5. Mély

    @ L’elfe : Je ne suis pas botaniste, mais je suppose que M. Google pourra t’aider dans ta recherche ? :-)
    Bonne question, soit-dit en passant !

    dimanche 9, décembre 2012 à 19h21
  6. Sophie

    Merci pour ce blog et pour tous les articles si agréables à lire et si complets ! C’est grâce à l’un d’eux que j’ai découvert avec bonheur les graines de chia qui viennent égayer mes p’tits déj ! Et comme elles trônent souvent à côté des graines de chanvre, je me suis toujours demandé ce qu’on pouvait en faire et en quoi elles étaient particulières : maintenant, je sais ! Je me suis aussi pas mal reconnue dans les 1eres lignes : j’ai aussi eu “nous les filles” à 15 ans, il y a presque 15 ans de cela, et je pensais aussi que c’était ridicule d’imaginer que le gras de la charcuterie sortait par les pores (ce qui reste assez caricatural quand même !). Mais depuis que mes problèmes dermato se sont réglés tout seuls avec l’arrêt du lactose, j’ai compris que j’étais sur la bonne voie en pratiquant une cuisine saine-faite maison !

    dimanche 31, mars 2013 à 23h40
  7. Vyoline

    Merci Mély pour ce sympathique témoignage qui m’a confortée dans mon envie d’aller voir de plus près les propriétés du chanvre en matière d’alimentation.
    Et encore plus merci d’avoir communiqué vos adresses en ligne, je ne trouvais de boutique qu’au Québec et au Canada !!
    J’attends ma commande d’un jour à l’autre, je ne manquerai pas de repasser par ici vous laisser mes impressions, et continuer de découvrir ce blog aussi instructif que sympa… J’aurais aimé trouver mieux que “sympa” mais je vous écris à une heure avancée de la nuit et le terme ne me vient pas, mais sachez que le coeur y est, vraiment !! ;)

    dimanche 8, septembre 2013 à 0h35
  8. MamanDine

    Coucou Mély, je me suis permise de mettre un lien vers ton article dans mon post de demain ;)
    Merci pour toutes ces explications
    A bientôt

    lundi 30, septembre 2013 à 22h18
  9. Christel

    Bonsoir Mély,
    Depuis que cet article existe peut-être que des magasins bio en vendent. Pour les graines j’en achète à Retour à la terre à Paris rue Philippe Auguste. Pour la farine je n’en ai pas encore vu mais vu qu’il y a souvent de nouveaux produits qui sont généralement vendus sur internet cela ne saurait tarder.

    dimanche 23, mars 2014 à 21h05
  10. Chloe

    Lait de chanvre: DONE! :)
    Merci pour la recette et les infos Mely!!

    jeudi 19, juin 2014 à 3h01
  11. GeneViève

    Mély…coucou
    et bonjour à toutes et tous !

    Je suis entrain de déguster mon PREMIER smoothie
    avec le Vitamix ! arrivé ce matin …
    déposé doucement par le gentil facteur…
    au milieu des cartons de mon emménagement !

    Bananes, épinards, guarana, CHANVRE en poudre, lucuma
    et le lait de cajou/tournesol:noix de Grenoble
    fait hier avec le Soyabella …arrivé hier !

    Ca y est j’ai franchi le pas …je suis équipée
    pour continuer à me remettre en forme ..en belle forme !
    grâce à toi Mély de miel !

    samedi 5, juillet 2014 à 11h32
  12. Tristan

    Votre site est très intéressant et m’a permit de récolter de nombreuses informations à ce sujet merci.

    jeudi 8, janvier 2015 à 14h29
  13. fred

    Bonsoir Mély,

    Merci, c’est toujours une parenthèse enchantée que de vous lire…
    Pour revenir sur le rapport idéal en A.G.E. du chanvre en W3 et 6 (1/3), vous dites 1 en W3 et 3 en W6? N’est ce pas le contraire?
    Merci pour vos “éclaircicements”

    dimanche 22, mars 2015 à 22h26
  14. Mély

    @ Fred : Bonjour ♪
    Je vous confirme que les recommandations idéales sont bien d’un oméga 3 pour 3 oméga 6.
    Douce journée ♡

    mardi 24, mars 2015 à 8h44
  15. Chedline

    Merci pour cet article très complet et instructif. Je sais tout sur le chanvre maintenant ! J’ai adopté les graines sur mes salades. C’est très bon

    jeudi 28, mai 2015 à 12h43
  16. valy

    Merci pour cette richesse d “informations,
    cette abondance.
    Merci Mely
    Merci Gaia

    dimanche 14, juin 2015 à 15h01
  17. Suzanne

    Bonjour j’avais commencé à manger de la graine de chanvre décortiquée, mais à cause de diverticules, j’ai cessé de le faire. Je me demandais si le trempage pourrait me permettre d’en manger de nouveau sans maux de ventre.
    Merci

    mardi 16, juin 2015 à 21h21
  18. Anneke

    J’apprend plein de choses, et j’adore. Je me lance! Et je regarderai plus de choses sur votre blog; il y a plein de noms que je connais pas! A bientôt et merci mille fois Anneke

    lundi 23, novembre 2015 à 12h00
  19. Sandra

    Bonjour,
    article très intéressant.
    Pourriez-vous m’informer si je peux donner des graines ou beurre de graines de chanvre à un jeune enfant de 2 ans?
    Merci pour vos articles.
    Sandra

    vendredi 4, mars 2016 à 15h12
  20. Mély

    @ Sandra : Bonjour,
    On peut donner du beurre de chanvre (tartiné sur un morceaux de pain / pain des fleurs ou au levain traditionnel), mais on évitera les graines (surtout non décortiquées) : étant très petites, si l’enfant mâche mal, de petites graines pourront passer de travers (en revanche, si ce sont des graines décortiquées & mixées dans une préparation type purée, c’est très bien !).
    Pour les enfants, on privilégiera la forme d’huile !

    dimanche 6, mars 2016 à 7h38
  21. Sandra

    Merci beaucoup, Mély pour votre prompte réponse.
    S’agissant d’un enfant intolérant à la proteine de vache et ayant beaucoup de problèmes de digestion et absorption je pense que ces petites merveilles peuvent aider à le maintenir en bonne santé.
    En ce qui me concerne, souffrant d’anorexie, j’ai commencer à introduire le beurre de chanvre dans mon assiette pour les mêmes raison. J’en ais fait un ‘pesto’ et je suis ravie.
    Je resterais alerte à vos publications.
    Je vous souhaite une journée ensoleillée de bonheur.
    Sandra

    dimanche 6, mars 2016 à 18h13
  22. Marion

    Bonjour Mely,

    J’ai une question concernant l’huile de chanvre mais aussi toutes les autres huiles.
    Je me demandais si les bouteilles en plastique PER altère la qualité de l’huile même si ce dernier est teinté?

    Douce journée

    Marion

    vendredi 29, avril 2016 à 9h12
    1. Mély

      @ Marion : J’ignore si des marques vendent leurs bouteilles dans un tel packaging (peut-être des marques américaines) ?
      Je ne saurai te répondre, connaissant peu ce plastique, j’en suis désolée Marion.
      Personnellement, je préférerai acheter chez des fabricants proposant leurs huiles dans des bouteilles en verre (rien que pour le côté écologique !).

      vendredi 29, avril 2016 à 11h19
  23. Marion

    Mince, j’ai voulu écrire PET …

    Merci pour la réponse Mély. :)

    vendredi 29, avril 2016 à 13h43
  24. arnaud

    Super article.
    Pour renseigner l’elfe le chanvre au début de sa croissance est hermaphrodite (ni mâle ni femelle) c’est sa croissance qui détermine son rôle (mâle ou femelle).
    C’est par les conditions de sa croissance (durée, lumière, température, etc.) qu’il devient mâle ou femelle.
    Et il y a besoin de mâle pour produire des graines (plants femelle).
    Les plants devenus mâle envoient du pollen qui fait pousser les graines sur les plants femelle c’est la fécondation du plant femelle par le plant mâle.
    C’est une plante bien organisée.
    Ce n’est pas un hasard si elle a traversé les siècles .
    Et la génétique aidant, ils ont développé des graines donnant fort % de femelles si bonne exposition à la lumière ou donnant des plants mâle.
    Le chanvre femelle est le résultat d’une belle croissance par bonne conditions météo etc.
    Si mauvaise condition il sera plus apte à devenir mâle, assurant ainsi une reproduction large pour le peu de plant femelle ayant pu arriver a maturitée.
    Bref cette plante est magique et intelligente !!

    lundi 9, mai 2016 à 21h22
  25. Fred

    Wouaw, super site !
    J’étais loin de soupçonner toutes les propriétés de cette plante magique qu’est le chanvre !
    Encore merci de partager ce savoir. :D
    Et je dirais que cerise sur le gâteau, elle dépollue même les sols radioactifs (études scientifiques menées à Tchernobyl) ! Je crois même qu’elle peut être utilisée pour recycler les déchets radioactifs.

    jeudi 21, juillet 2016 à 4h02
  26. Syl

    Merci pour ce passionnant article sur le chanvre.

    Une amie m’en avait parlé, je m’étais déjà un peu renseignée sur internet et trouvé qu’il a effectivement de belles propriétés pour la santé, et aujourd’hui, j’ai encore appris qu’il est excellent contre l’hypertension et les problèmes cardio-vasculaires.

    Mon compagnon y est sujet et par hasard, j’ai acheté un brick de lait de chanvre en magasin bio (La Vie Saine). Nous l’avons trouvé excellent, d’une belle couleur blanche, peu sucré, mais à mon avis, c’est un atout pour l’utiliser en cuisine, notamment pour une sauce blanche (avec de la farine de chanvre aussi, pourquoi pas ?).

    Je suis végétarienne et je prends de l’algue Klamath, très riche en protéines, vitamines, sels minéraux et nutriments, depuis 2 ans, notamment pour aider à la guérison d’un tendon à moitié rompu (sur le conseil de mon naturopathe – et d’ailleurs, après 2 ans, mon tendon va très bien) et réparer une double fracture de la jambe gauche (qui s’est parfaitement consolidée sans aucune séquelle).

    Je peux dire que la Klamath est extraordinaire, car elle a aussi la particularité de générer des cellules souches, très bon pour la régénération cellulaire. Alors, si je lui adjoins le chanvre, ma santé, qui va très bien à 64 ans (aucune pathologie, une super énergie, un corps tonique), va être du tonnerre.

    Tous les miracles sont dans la nature, dont nous faisons partie, et merci pour ces précieux conseils, tout ce temps que vous avez pris pour nous expliquer les vertus et les diverses utilisations du chanvre, ce que je trouve d’une grande utilité.

    mercredi 27, juillet 2016 à 16h31
  27. Laure

    Bonjour Mély,
    Merci pour ce précieux article. J’ai acheté de la protéine de chanvre et après coup je me suis demandée la différence avec la farine de chanvre.
    Me voici renseignée :)
    Chaleureusement,
    Laure

    lundi 15, août 2016 à 5h56

Laisser un commentaire

Recevoir un mail si Mély me répond ?