Des nouvelles // Bible des superaliments

J’apprécie pouvoir interagir avec vous.
Sur Instagram, une à deux fois par mois, je lance des «FAQ» afin de découvrir vos interrogations (sur mon activité, ma personne, etc.) d’une part, et de pouvoir vous répondre, d’autre part.
Ainsi, nos doubles curiosités (les vôtres et les miennes) se rencontrent, et sont étanchées.
Oh, bien sûr, il y a mille autres manières d’interagir ensemble : en commentaires (si je ne réponds pas toujours, je continue à toujours tout lire), en message privé (tout pareil), et parfois… je visite vos profils, en silence, pour voir qui se cache derrière tel ou tel avatar que je vois revenir souvent dans mes notifications ♥

Dimanche en huit, en fin de journée, j’ai lancé une FAQ en InstaStory.
Parmi les questions que j’ai reçues, une question m’a été posée : une récurrente, qui me parvient sous différentes formes (message privé, via mon formulaire de contact, par e-mail pour ceux qui ont mon adresse, etc.)

«Mély, où en es-tu de l’écriture de la Bible des superaliments

Sachant que vous êtes nombreux à connaitre ce projet éditorial, et à l’attendre, cette énième question m’a donné l’impulsion de faire le point, «publiquement».

 

 


 

Avancée + état des lieux

J’avais prévu, l’été dernier, de réserver les mois de juin, juillet et août à l’écriture et la finalisation de la partie «écriture + photos» de mon livre (ensuite, ma graphiste, mes correctrices volontaires et mon webmaster auraient pris le relai dans les mois qui suivent).
J’avais prévu, pour cette «retraite d’écriture», de la réaliser, au calme, dans ma grande maison de famille à la campagne, juste avant de déménager dans ma nouvelle ville.
Tout était planifié, chaque étape joliment écrite dans mon carnet réservé à ce grand projet numérique autoédité.

 

 

Puis, une opportunité folle et imprévue m’a amenée à précipiter mon déménagement.
Les déménagements, nous le savons tous, peuvent être chronophages, stressants pour certains (pas pour moi).
Ils bousculent un peu, beaucoup.
Celui-ci m’a tendrement bousculée. Ma vie à Troyes, depuis mon arrivée, a réellement signé un tournant charnière dans ma vie (j’en parlais un peu ici).

Avant de partir, de signer mon bail, et de devoir précipiter mon déménagement, au début de l’été, j’ai toutefois pu avancer sur La bible des superaliments. Pas autant que je l’eusse prévu, mais j’aie avancé tout de même.
Alors, voici un état des lieux :
♦ J’ai passé plusieurs commandes de superaliments, et ai réalisé toutes les photos des superaliments, soit en tout 113 photos pour 27 superaliments. Pour chaque superaliment, j’ai réalisé quatre photos : deux photos en «macro» (gros plan) dans le but de distinguer les moindres détails du dit superaliment ; puis, deux autres photos en plan plus large, et où j’ai mis l’accent sur la mise en scène, pour un rendu plus joli et esthétique.
♦ J’ai sélectionné et établi la liste des recettes que contiendraient mon livre : leurs titres, leurs listes d’ingrédients, les variantes possibles (comme pour mon premier ouvrage). Elles sont donc choisies et détaillées de manière succincte… il me reste à les écrire (ce qui représente environ cinq jours de travail : assez rapide en comparaison avec le reste).
♦ En revanche, je n’ai pas réussi à réaliser les autres parties initialement prévues, et restantes, à savoir :
❶ l’écriture des 27 fiches des superaliments (entre 7 à 10 pages Word).
Pour le moment :
– trois (sur les 27) ont été rédigées et sont terminées,
– quatorze (sur les 27) ont été commencées (chacune est réalisé à environ 40%),
– il en reste cinq à faire entièrement (sur les 27).
❷ l’écriture de la première partie (détaillée ici)
❸ la réalisation des photos des recettes (je me suis d’ailleurs interrogée sur le fait de déléguer cette partie et de la confier à une professionnelle, mais après avoir demandé 3 devis différents à 3 professionnelles différentes, je sais que je ne pourrai pas me le permettre, ce budget étant quasi l’équivalent de la campagne Ulule dont les fonds restants sont réservés à ma graphiste et mon webmaster).

 

 

 


 

Et maintenant ?

 

Mai 2015 : c’est la date de la campagne Ulule de La bible des superaliments. Plus de trois ans.
Il y a eu ceci, un déménagement, mon premier livre, un passage à vide dédié à une reconstruction, un parent proche souffrant, une rupture et un autre déménagement, précipité… Bref, la vie.
Aucun de ces faits n’est une excuse. Aucun. D’ailleurs, d’excuse, je n’en ai pas.
Comme beaucoup, comme tous, comme vous, le facteur «temps» est relatif.
Ni ces faits de vie ni mon activité à multiples casquettes (mes consultations, mon blog / ma chaine YouTube, mon nouveau travail en tant qu’enseignante à Lausanne) sont des excuses valables.
Nous le savons tous : lorsqu’on le veut vraiment, le temps, on le saisit, on le trouve, on le façonne.

Dire que j’avance à pas d’escargot quant à l’écriture de cet ouvrage serait un euphémisme.
Pourtant, croyez-moi, il ne se passe pas une seule semaine sans que j’y pense. À ce projet, à vous, à cette promesse. Il ne se passe pas une semaine sans que je ressente mon cœur qui se serre (un peu), une pointe de culpabilité mêlée à de la honte. C’est très étrange, car voyez-vous, je ne suis pas du genre à avoir des regrets, à avoir honte de quelque chose que j’aurai fait ou n’aurai pas fait. Oh… je suis loin d’être parfaite. Mais, disons que mes faiblesses ne sont pas là. Sans aucun doute, ce projet est le seul et unique de mon parcours professionnel qui me dépasse.
Courant septembre, j’ai enfin pris conscience que, derrière cette lenteur, devait se cacher un blocage.
J’en ai parlé sur Patreon (d’ailleurs, merci, merci encore pour tous vos mots + ces pistes de réflexion communes).
Fin septembre, j’ai contacté une coach de confiance pour qu’elle puisse m’aider : elle m’a donnée une piste (un exercice) à explorer par moi-même, ce qui me semble bien trop peu pour réellement m’aider.
Depuis, je fais face à cette prise de conscience.
J’ai déjà commencé à explorer les racines de mon (mes ?) blocage(s), notamment au cours de la 3e Journée Inspirante de fin septembre. Certaines zones s’éclairent.

Si vous me lisez / êtes familiers avec mon univers depuis un moment, il est fort probable que vous ayez remarqué le soin que j’apporte à mes créations, et ce, indépendamment de la forme qu’elles prennent et du fond qu’elles traitent (poétiques ou techniques, article ou vidéo), je suis toujours soigneuse, rigoureuse. Avec le temps,sur mon blog, YouTube et les réseaux sociaux, si j’ai appris à concilier ce soin apporté, avec une meilleure gestion émotionnelle (moins de stress, plus de lâcher prise sur des détails insignifiants, etc.)… je dois me rendre à l’évidence que ce projet éditorial me tient tant à cœur, et est tant attendu / a été soutenu, que ma rigueur à allier sérieux (source, informations), poésie (pédagogie, accessible et agréable à lire) et détails (afin de ne rien oublier… n’étant pas modifiable comme peut l’être un article, après publication) empêche ma créativité et la fluidité habituelle de mon écriture à s’exprimer.

Voilà.
J’ai tout dit, tout mis sur le tapis.
Cet article n’a pas pour but de m’excuser, de me plaindre, ni de faire appel à votre aide, et encore moins de votre pitié.
J’assume, tout.
Si je vous ai écrit, ici, c’est par souci de transparence. Pour vous livrer un état des lieux : du projet lui-même, et de mon état intérieur (culpabilité, blocage, réflexions rares allant même aux remboursements… pour s’évaporer et voir renaître une volonté encore plus forte de ne pas abandonner, et de trouver une énergie, un déblocage afin de finaliser ce projet qui me tient tout autant à cœur que le premier jour où il a germé dans mon esprit alors que je n’étais qu’une étudiante en Naturopathie).

J’ignore ce que demain sera.
Je sais simplement qu’il sera beau, doux.
Pour vous, pour moi, pour nous, pour tous.

Tags : Catégories :

Je souhaite recevoir ta Newsletter

Vous aimerez peut-être

9 commentaires

  1. Paillette

    Gros, gros love <3 et tout mon soutien!

    samedi 20, octobre 2018 à 20h20
  2. Adeline

    J’ai hâte de l’avoir dans ma bibliothèque ne lâche rien surtout .Tu en feras des heureuses comme moi . Mon amie aussi. Ce sont des bibles à avoir et de bonnes bible .donc tu ne travail pas pour rien .on te soutient.

    samedi 20, octobre 2018 à 21h15
  3. mythsouko

    Coucou mely
    Je te comprend sur ce perfectionnisme et pourtant rien n’est parfait n est ce pas? C’est tellement subjectif
    Un ouvrage sera toujours aimé par beaucoup et moins par d autres
    L important c’est qu il soit écrit avec le cœur avec les tripes…et crois moi ça se ressent au fil des pages😊
    Dans ma vie perso je manque d’un lâcher prise qui me rend la vie difficile
    Seule je m en sors plus et ai décidé de suivre une thérapie comportementale
    Un manque de lâcher prise aussi de ton côté ?peut être en parler à une amie de confiance qui saurait être objective sur la question?
    Bon courage en tout cas merci de ton partage.
    Je t envoie plein de bonnes énergies et n oublies pas que le plus important c’est que tu prennes plaisir à rédiger ton livre ❣️Il ne doit pas être source de stress 😉😘

    samedi 20, octobre 2018 à 21h53
  4. Luciole

    Merci pour ta transparence Mély 🌸 prends le temps qu’il faut pour réaliser ce projet, tes lecteurs ne l’apprécieront que plus 📙

    dimanche 21, octobre 2018 à 0h47
  5. nath_veget

    Merci Mély Bise arc en ciel

    dimanche 21, octobre 2018 à 5h27
  6. Emmavegetalista

    Il y a une raison à tout, et c’est que tu as besoin de ce temps. Lorsque ce projet sera terminé tu auras certainement avancé plus loin dans ton chemin intérieur. Est-ce que tu as déjà pensé à la psychologie énergétique pour t’aider ? EMDR, EFT peut-être y a-t-il un travail à faire de ce côté là ?
    Il y a peut-être un blocage qui fait que ta confiance en toi t’échappe sur ce projet là en particulier. Peut-être que ce projet est bien plus important et est relié à toi par des énergies et des sentiments bien plus profond encore que ce que tu pense ? Je dis ça sans te connaître personnellement simplement en lisant ton blog et en te suivant sur Instagram. Je te dis cela par rapport à mon expérience et mes sensibilités. Bonne continuation à toi, hâte de voir la suite 💕

    dimanche 21, octobre 2018 à 17h46
  7. Sophie

    Laisse venir la plume, le temps… Le temps pour toi, nécessaire, pour écrire, pour te nourrir… Ce livre prend le temps qu’il lui faut, il n’est pas là pour être une performance et être réalisé sans que la vie de tous les jours n’ait d’incidence sur sa construction, sur sa maturation.
    J’ai hâte de le lire et de t’aider à le rendre aussi beau et parfait que tu le souhaites, mais je me fiche du moment où cela se fera. C’est toi qui gère, avec la vie et ses tourbillons.
    Je t’embrasse,
    Sophie, gomme magique, fière de l’être et compréhensive 😘💕

    dimanche 21, octobre 2018 à 23h37
  8. Martune Bourgy

    Chère Mely
    L écriture de ton deuxième ouvrage tant attendu par nous toutes ne doit oas être freinée par notre enthousiasme et il faut que tu prennes le temps pour le realiser.
    Il sera sans nul doute a l’image de ton premier livre
    Qui est une reussite.
    Ton soin et l’envie de tout fzire dans le detail fait partie de ta personnalité et c’est aussi ce qui te rend si attachante lais aussi tres pro.
    Si nous pouvions T aider cela serait avec plaisir
    mais comment ?
    Le mieux est de te faire confiance pour mener a bien la naissance de ce deuxième bébé.
    Reste toi.
    Amicalement

    mercredi 24, octobre 2018 à 13h22
  9. V

    Bon courage dans la réalisation de ce merveilleux projet ❤️

    vendredi 26, octobre 2018 à 22h30

Laisser un commentaire

Recevoir un mail si Mély me répond ?

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité.