Mélanie Dufey sélectionnée pour La Miss Bio 2016 - Mouvement Colibris

Beurre de coco

Melanie-6088

J’ai une nouvelle addiction.
Pour être tout à fait sincère, le mot « addiction » est un euphémisme.
Le beurre de coco est rentré dans ma vie il y a 1 mois.
Et, en un mois, j’ai mangé 1 kilo de beurre de coco.
Oui, un kilo.
À la petite cuillère.
C’est trop bon.

Si, en lisant ces lignes, vous êtes tentés de lancer : « haaa, mais c’est plein d’acides gras saturés », je vous invite à lire mon article sur les acides gras de la noix de coco ici (clic).
Et, la curiosité étant un trait de caractère naturel, je prends les devants en répondant à une question que nombre d’entre vous se seront certainement posée en lisant les 7 premières lignes : mon reflet dans le miroir ne semble pas indiquer que j’ai enflé comme un ballon de baudruche – bande de petits curieux ^^).

Le beurre de coco, j’en entendais parler depuis plusieurs mois sur des blogs anglophones, sous le terme « coconut butter ».
J’étais alors persuadée qu’il s’agissait tout simplement d’huile de noix de coco…
Jusqu’à ce qu’un jour, je tombe sur l’article de Lexie’s kitchen sur la manière de faire son propre beurre de coco.
Je me souviens très bien, en lisant le titre, m’être demandé : « Mais pourquoi elle s’embête à faire son huile de coco ? »
Ma curiosité attisée, j’ai lu son article.
Et j’ai découvert que l’huile de coco ET le beurre de coco étaient deux choses différentes.

Cette découverte déclencha en moi une espèce de fébrilité qui n’a été que renforcée par Löu & Antigone.
Fébrilité que j’ai calmée bien rapidement en me lançant dans la réalisation (et la dégustation) de ce beurre.

Je vous avertis tout de suite : je ne suis pas une fana de noix de coco, en temps normal.
J’aime bien son goût, mais suis loin d’être une adepte de la noix de coco.
Mais son beurre fait exception ♥

Réalisation du beurre de coco maison
Pour réaliser ce beurre, c’est vraiment simple : deux ingrédients suffisent (facilement trouvables en magasin bio).
En 5 à 15 minutes (maximum), le beurre est prêt à être mangé à la petite cuillère.

Le temps de réalisation dépend, en partie :
♦ de la température ambiante de la pièce (par temps chaud, ça ira beaucoup plus vite, alors que par temps froid… Il faudra être un peu plus patient).
♦ de la qualité des copeaux de noix de coco utilisés.
Je conseille les copeaux de noix de coco achetés en sachets hermétiquement fermés (j’utilise ceux de la marque Rapunzel, vendus par paquet de 250g). Il s’agit bien de copeaux de noix de coco, ou de « poudre » (et non pas de « chips » appelés aussi « lamelles » de noix de coco).
Après plus d’une vingtaine d’essai, je me suis rendue à une évidence…
Au début, je réalisais mon beurre de coco avec des copeaux de noix de coco achetés ensachets individuels (paquet de 250g de la marque Rapunzel).
Puis, comme cela revenait à moins cher (et que j’en consomme beaucoup beaucoup), j’ai commencé à acheter les copeaux de noix de cocoen vrac (certains magasins bio en proposent à la vente, il suffit de se servir).
La différence est vraiment incroyable.
Réaliser son beurre avec des copeaux achetés en vrac est beaucoup plus long, pénible (même avec le Vitamix), et chauffe beaucoup plus le moteur du blender (oui, oui, même avec le Vitamix).
Alors que lorsque le beurre est réalisé avec des copeaux achetés en sachets hermétiquement fermés, le beurre se réalise en moins de 5 minutes (avec le Vitamix), même lorsque la température de la pièce est assez basse.
Conclusion : tous types de blender confondus, je conseille de réaliser son beurre de coco avec des copeaux de noix de coco achetés en sachets hermétiquement fermés. On y gagne en temps, ainsi qu’en qualité nutritionnelle (l’acide laurique n’est pas atteint par la chauffe du mixeur, mais les autres nutriments, le sont).
♦ de la puissance de votre mixeur (ou blender). Plus votre mixeur (ou blender) est puissant (du style Vitamix, blendtec ou autre), plus cela sera facile, et rapide.
Ayant la chance d’avoir un Vitamix (cliquez ici pour découvrir comment l’acheter avec des avantages tarifaires), ça ne m’a pas posé de problème.

Pour ceux qui se poseraient la question : je n’ai pas essayé avec un mixeur à puissance normale, mais la blogueuse anglophone Sheena s’y est lancée, et a réussi).
Si certains se lancent dans les tests, c’est avec plaisir que j’accueille vos expériences (que vous pourrez laisser en forme de commentaires, en bas de l’article, les autres lecteurs pourront ainsi voir les expériences de chacun).

Ingrédients : (pour un pot d’environ 500 gr)

  • 500 gr de copeaux (poudre) de noix de coco
  • 1 cas d’huile de coco bio

Préparation :

  1. Versez l’huile de coco dans votre mixeur, et les copeaux de noix de coco ensuite.
  2. Allumez votre mixeur, et augmentez progressivement la vitesse, jusqu’à son maximum.
  3. A l’aide du pilon (si vous utilisez un Vitamix), veillez à bien mélanger.
  4. Mixez jusqu’à obtenir une consistance totalement homogène. Faites des pauses, au besoin.

Conservation du beurre de coco
Une fois le beurre réalisé, on le transvase dans un bocal en verre (comme pour une confiture).
Il se conserve à température ambiante, et peut être conservé pendant 1 an, sans problème (chez moi, il fait 2 semaines, donc bon).

Utilisation du beurre de coco
Le beurre de coco reste à un état solide en dessous d’une température de 25°C en moyenne.
À partir de 22 – 23°C, sa texture commence à être plus tendre, et il devient peu à peu maléable.
À 25 / 27°C, il est liquide, et sa texture ressemble à une crème fraiche liquide allégée.

En cuisine, on peut l’utiliser sous plusieurs formes.
Que ce soit en version sucrée, ou même en version salée, on peut l’utiliser :
♦ pour réaliser un glaçage (gâteau, muffins, tartes…). On peut alors l’utiliser tel quel, ou y ajouter quelques notes de son choix (vanille en poudre, cannelle, cacao, thé matcha, un sucrant…)
♦ en l’incorporant dans une pâte à gâteau (muffins…) : il convient tout à fait pour remplacer le beurre ou la margarine.
♦ pour faire un fond de tarte en remplacement du corps gras habituel (que ce soit un beurre au lait de vache, de la margarine, ou une purée d’oléagineux)
♦ le mélanger à un smoothie
♦ l’utiliser pour cuire des légumes, ou des féculents. Il se marie à merveille dans toutes recettes indiennes & exotiques (curry…).
♦ dans des purées de légumes… ou de fruits !
♦ de par sa consistance solide à température ambiante, il fait des miracles dans les recettes « crues » (découvrez l’introduction de cet article pour savoir ce qu’est l’alimentation crue) : fudge, truffe, brownie, cheesecake, tarte…
♦ à la petite cuillère ^^

Propriétés nutritionnelles
Concernant ses propriétés nutritionnelles, je vous invite à (re)lire mon article sur la richesse de la noix de coco (ici).
On notera que, contrairement à l’huile de noix de coco, le beurre de coco contient des fibres, en plus du corps gras (alors que l’huile de coco en est dépourvue).

Où en trouver ?
Le jour où j’ai écrit cet article (juillet 2012), aucun site en France ne le commercialisait.
Le temps (et la gourmandise) faisant son œuvre, le beurre de coco est désormais disponible, et en vente sur internet :
♦ Le site NutriNaturel propose celui de la marque Nutiva à 11,50 € / 425 gr.
Une petite vidéo présentant le produit ici (clic).
Keimling en propose sous l’appellation « mousse de coco » (il s’agit bien de beurre) à 6,95 € le pot de 200 gr.

Voilà.
Je vous laisse, j’ai un pot de beurre de coco qui m’attend…

 À la recherche d’une petite info sur le beurre de coco ?
Une jolie astuce…

Voici une petite astuce bien utile pour rechercher une information facilement & rapidement parmi les commentaires : la fonction «recherche» permet d’accéder à toutes les fois où le mot-clé mentionné.
Pour cela :
• cliquez sur les boutons (Ctrl + F) en même temps,
• entrer votre mot-clé en le tapant sur le clavier (exemple : « chair fraiche », « magimix », « thermomix », « frigo »…)
• taper (Entrée)…
… et vous pourrez découvrir toutes les fois où ce mot-clé aura été cité, et mes réponses associées ❀
Bonne lecture & découverte des astuces.

✤ ✤ ✤

Montrez-moi votre beurre de coco sur les réseaux sociaux en utilisant le mot-magique (hashtag) : #chaudronpastel
Vos clins d’œil me font toujours plaisir

Je souhaite recevoir les lettres Pastel

Vous aimerez peut-être

143 commentaires

  1. Diaphane

    Bonjour Mély,
    as-tu essayé de le faire avec la noix de coco sèche ( à casser) ?
    Sur le site de keimling il y a une notion que je trouve très importante quant aux bienfaits associés au goût « garantie fraîchement récoltée ». Car même si les acides gras se stabilisent plus facilement quand ils sont saturés j’imagine que lorsque la coco est judicieusement choisie, on a à la fois le plaisir et les bienfaits. Ce qui expliquerait aussi les différences de prix d’un pot à l’autre, un peu le cru contre la deuxième gamme…

    Du coup j’ai une question: as-tu testé en mode « blind » celui que tu fais, et les deux des autres sites ?
    Je te remercie et signale à ce jour une belle promo du beurre de cacao cru sur le premier site que tu as mentionné: ne reste que 7 jours! hop hop hop !

    Diaphane

    Lundi 8, décembre 2014 à 9h48
  2. Mély

    @ Diaphane : Bonjour ❀
    Je n’ai jamais essayé de réaliser le beurre avec des gros morceaux de noix de coco sèche (à casser soi-même).
    Je suis sensible à l’aspect qualitatif de l’alimentation, ainsi que des acides gras (c’est toujours un sujet dans lequel j’adore plonger avec les jolies âmes que j’accompagne en Naturopathie).
    Comme vous le souligner si justement : les acides gras saturés sont ceux qui sont le plus stables… je privilégie les marques qui vendent des copeaux conditionnés sous-vide (plutôt qu’en vrac) : cela est un petit élément en plus pour préserver la qualité, mais ma rigueur s’arrête pour le moment là :)
    Concernant les acides gras plus fragiles, je suis extrêmement rigoureuse (huile de cameline, germe de blé, chanvre, bourrache, etc.).
    Et, enfin, dernière question : j’ai déjà testé les 2 autres beurres de coco, effectivement. J’ai même fait de cette dégustation un moment convivial avec 2 de mes amies (elles aussi amoureuse du beurre de coco), et notre avis était le même : celui fait maison est nettement meilleur… mais ce n’est que l’à des avis subjectifs… chacun est libre de goûter, tester, comparer, et de se faire une idée ♥

    Mercredi 10, décembre 2014 à 8h50
  3. Murielle

    Bonsoir Mély,

    Quand vous dites copeaux, qu’entendez-vous ! de la noix coco râpée ?

    Murielle

    Dimanche 18, janvier 2015 à 17h54
  4. Mély

    @ Murielle : Bonjour,
    Par « noix de coco râpée », j’entends de la noix de coco râpée à différencier des copeaux de noix de coco.
    - La noix de coco râpée : deux visuels sont disponibles sur l’article (2e photo, à droite, ainsi que la photo où sont montrés les différentes étapes : à 0 minute).
    - La noix de coco en copeaux ressemble à ceci.

    Lundi 19, janvier 2015 à 7h58
  5. Solenne

    Cela peut également servir de crème et de dentifrice etc comme je le fais avec l’huile de coco ?

    Vendredi 30, janvier 2015 à 9h13
  6. Mély

    @ Solenne : Bonjour :)
    Mmmh… Je ne pense pas, non :)
    Le beurre de coco se déguste, mais ne s’utilise pas en cosmétique (comme on pourrait le faire avec certains autres beurres végétaux type karité, cacao, etc.).
    Ses fibres ne sont pas assez « solides » pour réaliser des gommages.
    Douce journée ❀

    Vendredi 30, janvier 2015 à 9h16
  7. lauriane

    Bonsoir Mély,

    J’ai tenté le beurre de coco avec le Thermomix et ça été une réussite.
    http://lesdelicesdelauriane.blogspot.fr/2015/02/beurre-de-coco-thermomix.html

    Bonne soirée

    Mardi 10, février 2015 à 19h26
  8. Mary

    Juste un petit mot car je viens de faire gouter mon beurre de coco (dont la recette vient d’ici of course) et c’est un grand succès ;-)

    Mardi 21, avril 2015 à 17h58
  9. sandflower

    Bonjour, j’ai testé le beurre de coco avec thermomix et j’y ai ajoute un soupçon de poudre d amande. Un véritable délice… Merci par vos délicieuses découvertes… un site poétique, emprunt de douceur… Merci

    Vendredi 1, mai 2015 à 16h40
  10. @digital_ghost69

    Bonjour,

    Je me suis laissée tenter par cette réalisation, il y’a quelques jours. Cependant je ne disposais pas d’huile de coco, j’ai donc tenté l’opération avec la noix de coco rapée uniquement et ce fut une réussite ! Popopo qu’est-ce que c’est bon. On tomberait dans le pot ! xD

    Super article en tout cas !

    Bonne journée :)

    Jeudi 21, mai 2015 à 15h08
  11. tataco

    Bonjour,

    ca correspond à quel dosage « un cas » d’huile de coco?

    Je ne suis pas une grande spécialiste :-)

    Merci

    Jeudi 18, juin 2015 à 15h40
  12. Mély

    @tataco : Bonjour,
    « 1 cas » signifie : « 1 cuillère à soupe », et en huile, cela équivaut à environ 10 grammes :)

    Jeudi 18, juin 2015 à 20h49
  13. Lo

    Bonjour ! Super ton article ;) J’ai de suite été tentée d’essayer. Bon par contre après la phase de solidification mon beurre de coco est très rigide.

    J’ai essayé de le tester dans une recette (http://www.coconutalmondrecipes.com/coconut-butter-brownies/) et pas moyen d’avoir une consistance homogène ! Même en essayant de remettre le mélange au bain marie :/ Aurais tu une idée du problème ?

    Merci !

    Samedi 24, octobre 2015 à 23h12
  14. Mély

    @ Lo : Bonjour,
    Heureuse que vous ayez apprécié ce beurre de coco ♥
    J’ignore la raison de ce petit souci de texture du brownie… peut-être glisser un mot à son auteur en lui demandant serait utile pour avoir une réponse… ?
    Bonne dégustation !

    Mardi 27, octobre 2015 à 8h14
  15. Joëlle

    Merci,
    je fais mon beurre de coco comme toi, c’est très bien expliqué, bravo.
    En Asie, on utilise le coco pour se laver les dents,c’est naturel très efficace et ça les blanchit, l’huile est plus confortable !
    Il me semble qu’en Afrique, ça se fait aussi.
    Amicalement,
    Joëlle

    Lundi 14, décembre 2015 à 15h53
  16. FAnnyJoy

    Bonsoir Mély,

    Merci pour la recette. Elle ne faisait De l’oeil depuis un moment mais j’hésitais à me lancer avec mon mini blender… Mais la tentation est devenue tellement forte que tant pis j’ai essayé quitte à y laisser mon blender rendre l’âme.
    Et là du coup j’y suis allée par à coup en secouant bien et en raclant régulièrement. Et magie…. Même pas 10 minutes pour obtenir cette petite merveille.
    Pour celles et ceux que ça pourrait intéresser j’ai un Personal Blender de Tribest. Parfait. Il a même pas chauffé.
    En revanche, mon bol est trop petit j’ai pu préparer que 150gr à la fois, mais je n’ai pas osé charger. Je pense que j’aurais pu en mettre plus.

    Merci encore pour tous tes articles que je ne me lasse pas de lire et relire.

    Passe une douce soirée.

    Fanny

    Lundi 15, février 2016 à 20h23
  17. pauline

    Bonjour Mély !
    Pour être sûre : bien que l’on parle de poudre, il ne s’agit pas de farine de coco ?

    Samedi 5, mars 2016 à 15h52
  18. Mély

    @ Pauline : Bonjour,
    La farine est issue de la chaire de coco séchée ET dégraissée, et est effectivement bien différente des copeaux (ou chips) utilisées pour la réalisation du beurre de coco (qui sont eux issus de la chaire de coco simplement séchée) :)

    Dimanche 6, mars 2016 à 7h28
  19. pauline

    Merci beaucoup!

    Dimanche 6, mars 2016 à 9h55
  20. Eve

    Bonjour Mély !
    Je me suis permis d’écrire un article sur l’huile et le beurre de coco sur mon tout jeune blog. J’ai cité ton article que je trouve très complet, et puisque tu étais (et reste) un des précurseurs en matière de beurre de coco.
    Voilà, passe une très douce journée !
    Eve

    https://antidoteveggie.wordpress.com/2016/04/15/beurre-de-noix-de-coco-deux-recettes-gourmandes/

    Vendredi 15, avril 2016 à 11h23
  21. Marion

    J’ai testé beurre de coco avec le Thermomix de l’amie de ma papa.
    C’est juste délicieux. ! Ça me rappelle le goût de la crème qu’il y a dans les Ferrero Rocher coco ! En beaucoup plus sain. Divin!

    En revanche je pense que je ne vais pas le conserver au frais car il se durcie énormément.

    Merci pour la recette.

    Marion

    Vendredi 29, avril 2016 à 9h36
  22. chanig

    Bonsoir,
    je viens de réaliser du beurre de coco avec de la noix de coco râpée achetée en vrac . Je n’avais pas lu tes conseils avant!
    J’ai mis pas mal de temps à le réaliser . Mon mini mixeur n’est pas non plus assez puissant, je pense.
    Je tenterai avec de la noix en sachet la prochaine fois.
    Maintenant, je vais le déguster.

    Vendredi 29, avril 2016 à 22h02
  23. Levy anna

    Bonjour Mély,
    mon expérience avec le robot chef titanium : catastrophique. Je ne sais pas si c parce-que j’ai fait une petite quantité, mais ça a été laborieux… j’ai du déboiter l’ensemble à chaque fois pour tout pousser au fond, ça a chauffé,et je crois que je me suis arrêté avant… pas de pilon alors il a fallu se débrouiller. C’est quand même très bon!
    J’hésite du coup à acheter le vitamix mais j’ai déjà investi dans mon robot alors c’est vraiment embêtant…
    Pour la précision j’ai utilisé le blender puis le mini mixeur car la quantité était peu importante.
    Voilà pour mon expérience!

    Dimanche 1, mai 2016 à 12h10

Laisser un commentaire

Recevoir un mail si Mély me répond ?