Beurre de coco

120
Time
Mardi 24 juillet 2012 à 08h07

J’ai une nouvelle addiction.
Pour être tout à fait sincère, le mot « addiction » est un euphémisme.
Le beurre de coco est rentré dans ma vie il y a 1 mois.
Et, en un mois, j’ai mangé 1 kilo de beurre de coco.
Oui, un kilo.
À la petite cuillère.
C’est trop bon.

Si, en lisant ces lignes, vous êtes tentés de lancer : « haaa, mais c’est plein d’acides gras saturés », je vous invite à lire mon article sur les acides gras de la noix de coco ici (clic).
Et, la curiosité étant un trait de caractère naturel, je prends les devants en répondant à une question que nombre d’entre vous se seront certainement posée en lisant les 7 premières lignes : mon reflet dans le miroir ne semble pas indiquer que j’ai enflé comme un ballon de baudruche – bande de petits curieux ^^).

Le beurre de coco, j’en entendais parler depuis plusieurs mois sur des blogs anglophones, sous le terme « coconut butter ».
J’étais alors persuadée qu’il s’agissait tout simplement d’huile de noix de coco…
Jusqu’à ce qu’un jour, je tombe sur l’article de Lexie’s kitchen sur la manière de faire son propre beurre de coco.
Je me souviens très bien, en lisant le titre, m’être demandé : « Mais pourquoi elle s’embête à faire son huile de coco ? »
Ma curiosité attisée, j’ai lu son article.
Et j’ai découvert que l’huile de coco ET le beurre de coco étaient deux choses différentes.

Cette découverte déclencha en moi une espèce de fébrilité qui n’a été que renforcée par Löu & Antigone.
Fébrilité que j’ai calmée bien rapidement en me lançant dans la réalisation (et la dégustation) de ce beurre.

Je vous avertis tout de suite : je ne suis pas une fana de noix de coco, en temps normal.
J’aime bien son goût, mais suis loin d’être une adepte de la noix de coco.
Mais son beurre fait exception ♥

Réalisation du beurre de coco maison
Pour réaliser ce beurre, c’est vraiment simple : deux ingrédients suffisent (facilement trouvables en magasin bio).
En 5 à 15 minutes (maximum), le beurre est prêt à être mangé à la petite cuillère.

Le temps de réalisation dépend, en partie :
♦ de la température ambiante de la pièce (par temps chaud, ça ira beaucoup plus vite, alors que par temps froid… Il faudra être un peu plus patient).
♦ de la qualité des copeaux de noix de coco utilisés.
Je conseille les copeaux de noix de coco achetés en sachets hermétiquement fermés (j’utilise ceux de la marque Rapunzel, vendus par paquet de 250g). Il s’agit bien de copeaux de noix de coco, ou de « poudre » (et non pas de « chips » appelés aussi « lamelles » de noix de coco).
Après plus d’une vingtaine d’essai, je me suis rendue à une évidence…
Au début, je réalisais mon beurre de coco avec des copeaux de noix de coco achetés ensachets individuels (paquet de 250g de la marque Rapunzel).
Puis, comme cela revenait à moins cher (et que j’en consomme beaucoup beaucoup), j’ai commencé à acheter les copeaux de noix de cocoen vrac (certains magasins bio en proposent à la vente, il suffit de se servir).
La différence est vraiment incroyable.
Réaliser son beurre avec des copeaux achetés en vrac est beaucoup plus long, pénible (même avec le Vitamix), et chauffe beaucoup plus le moteur du blender (oui, oui, même avec le Vitamix).
Alors que lorsque le beurre est réalisé avec des copeaux achetés en sachets hermétiquement fermés, le beurre se réalise en moins de 5 minutes (avec le Vitamix), même lorsque la température de la pièce est assez basse.
Conclusion : tous types de blender confondus, je conseille de réaliser son beurre de coco avec des copeaux de noix de coco achetés en sachets hermétiquement fermés. On y gagne en temps, ainsi qu’en qualité nutritionnelle (l’acide laurique n’est pas atteint par la chauffe du mixeur, mais les autres nutriments, le sont).
♦ de la puissance de votre mixeur (ou blender). Plus votre mixeur (ou blender) est puissant (du style Vitamix, blendtec ou autre), plus cela sera facile, et rapide.
Ayant la chance d’avoir un Vitamix (cliquez ici pour découvrir comment l’acheter avec des avantages tarifaires), ça ne m’a pas posé de problème.

Pour ceux qui se poseraient la question : je n’ai pas essayé avec un mixeur à puissance normale, mais la blogueuse anglophone Sheena s’y est lancée, et a réussi).
Si certains se lancent dans les tests, c’est avec plaisir que j’accueille vos expériences (que vous pourrez laisser en forme de commentaires, en bas de l’article, les autres lecteurs pourront ainsi voir les expériences de chacun).

Ingrédients : (pour un pot d’environ 500 gr)

Préparation :

  1. Versez l’huile de coco dans votre mixeur, et les copeaux de noix de coco ensuite.
  2. Allumez votre mixeur, et augmentez progressivement la vitesse, jusqu’à son maximum.
  3. A l’aide du pilon (si vous utilisez un Vitamix), veillez à bien mélanger.
  4. Mixez jusqu’à obtenir une consistance totalement homogène. Faites des pauses, au besoin.

Conservation du beurre de coco
Une fois le beurre réalisé, on le transvase dans un bocal en verre (comme pour une confiture).
Il se conserve à température ambiante, et peut être conservé pendant 1 an, sans problème (chez moi, il fait 2 semaines, donc bon).

Utilisation du beurre de coco
Le beurre de coco reste à un état solide en dessous d’une température de 25°C en moyenne.
À partir de 22 – 23°C, sa texture commence à être plus tendre, et il devient peu à peu maléable.
À 25 / 27°C, il est liquide, et sa texture ressemble à une crème fraiche liquide allégée.

En cuisine, on peut l’utiliser sous plusieurs formes.
Que ce soit en version sucrée, ou même en version salée, on peut l’utiliser :
♦ pour réaliser un glaçage (gâteau, muffins, tartes…). On peut alors l’utiliser tel quel, ou y ajouter quelques notes de son choix (vanille en poudre, cannelle, cacao, thé matcha, un sucrant…)
♦ en l’incorporant dans une pâte à gâteau (muffins…) : il convient tout à fait pour remplacer le beurre ou la margarine.
♦ pour faire un fond de tarte en remplacement du corps gras habituel (que ce soit un beurre au lait de vache, de la margarine, ou une purée d’oléagineux)
♦ le mélanger à un smoothie
♦ l’utiliser pour cuire des légumes, ou des féculents. Il se marie à merveille dans toutes recettes indiennes & exotiques (curry…).
♦ dans des purées de légumes… ou de fruits !
♦ de par sa consistance solide à température ambiante, il fait des miracles dans les recettes « crues » (découvrez l’introduction de cet article pour savoir ce qu’est l’alimentation crue) : fudge, truffe, brownie, cheesecake, tarte…
♦ à la petite cuillère ^^

Propriétés nutritionnelles
Concernant ses propriétés nutritionnelles, je vous invite à (re)lire mon article sur la richesse de la noix de coco (ici).
On notera que, contrairement à l’huile de noix de coco, le beurre de coco contient des fibres, en plus du corps gras (alors que l’huile de coco en est dépourvue).

Où en trouver ?
Le jour où j’ai écrit cet article (juillet 2012), aucun site en France ne le commercialisait.
Le temps (et la gourmandise) faisant son œuvre, le beurre de coco est désormais disponible, et en vente sur internet :
♦ Le site NutriNaturel propose celui de la marque Nutiva à 11,50 € / 425 gr.
Une petite vidéo présentant le produit ici (clic).
Keimling en propose sous l’appellation « mousse de coco » (il s’agit bien de beurre) à 6,95 € le pot de 200 gr.

Voilà.
Je vous laisse, j’ai un pot de beurre de coco qui m’attend…

 À la recherche d’une petite info sur le beurre de coco ?
Une jolie astuce…

Voici une petite astuce bien utile pour rechercher une information facilement & rapidement parmi les commentaires : la fonction «recherche» permet d’accéder à toutes les fois où le mot-clé mentionné.
Pour cela :
• cliquez sur les boutons (Ctrl + F) en même temps,
• entrer votre mot-clé en le tapant sur le clavier (exemple : « chair fraiche », « magimix », « thermomix », « frigo »…)
• taper (Entrée)…
… et vous pourrez découvrir toutes les fois où ce mot-clé aura été cité, et mes réponses associées ❀
Bonne lecture & découverte des astuces.

Note obtenue
  1. Ouiiii, la suite de la saga !!! Merci, ça démystifie le beurre de coco !

    Ca a l’air simple comme tout ! Cela s’utilise donc plus ou moins comme l’huile de coco (en moins gras) ? En tout cas, c’est drôlement pratique de le garder à température ambiante, chez moi le frigo déborde déjà d’huiles, purées et graines… Grrr !

  2. Tes photos sont vraiment ravissantes!
    Quant au beurre de coco, je ne connaissais bien sûr pas non plus…
    J’avoue que la texture et le goût de ce produit m’intriguent ! :)

  3. Merci beaucoup pour cette découverte, j’adore !
    Je crois que je ne vais pas tarder à intégrer cette petite merveille dans ma cuisine !
    Bonne journée !
    Emilie

  4. Je me suis bien amusée aux States en effet avec l’huile de coco ^^
    J’en ai amené d’ailleurs dans mon déménagement !
    Mais de la a manger a la petite cuillère du coco butter, t’es trop forte ^^ Je ne sais pas si je saurais ! Neanmoins… juste comme ça, j’adore ton dernier visuel tout doux, il donne envie de se laisser tenter !
    Des bises jolie Mely ^^ A très bientôt.

  5. Hummm là tu me donnes carrément d’envie de goûter tout de suite ce beurre de coco !
    Par contre, je ne crois pas être équipée, je n’ai pas de mixer à grande puissance donc j’ai peur que ça ne marche pas bien.
    J’essaierai quand même, ça a l’air trop bon, merci pour la découverte.
    Bises

  6. Oh carrément un kilo en un mois! Ca doit être un vrai délice alors :)
    Vous commencez à me tentez toutes avec votre beurre de coco, je sens que je vais tester dès que je rachète de la coco rappée!
    Super tous ces articles sur la noix de coco, on va être incollables :D

  7. Ce doit être une vraie tuerie !

  8. Simple, original et efficace ! Je vais tester ta recette avec grand plaisir !

  9. Ouah bah dis donc, ça a l’air drolement chouette.
    Moi qui aime la noix de coco (occasionellement, hein! pas tout le temps).
    Je m’empresses de faire ca, j’ai justement des copeaux dans le placard…

  10. Oulala moi qui adore la noix de coco je cours cet après-midi en boutique bio pour acheter l’huile !
    Un grand merci pour cette recette qui me plaira coup sûr !

  11. Beurre de coco? Je ne connaissais pas, et à vrai dire la préparation m’intrigue! Il ne faut que deux ingrédients, c’est magique cette recette…!

  12. Whaouuu !!
    Magnifique !
    Je suis ravie de faire cette découverte que je ne vais pas tarder à utiliser dans la confection de mes petits plats!!
    En glaçage ça doit tout simplement excellent !!
    Merci pour cet article !

  13. Très jolies photos et texte très complet – décidément, j’aime de plus en plus ta série sur la noix de coco !
    Merci beaucoup de m’avoir citée ✿, c’est tout gentil, mais je me rends compte que ton article est mille fois plus complet ! C’est amusant que tu utilises de l’huile de coco pour former le beurre, cela doit effectivement aider pas mal pour que celui-ci prenne (comme l’ajout d’huile quand on fait des beurres de noix maison aussi).
    Je n’ai pas encore ‘utilisé’ le beurre autrement que dans ma variante de Nutella (chococo) et mes fleurs de coco/cacao, et j’entrevois par ton article tout ce qu’on peut faire avec – sauf que moi, c’est comme toi, c’est plutôt à la petite cuillère et… oh, il n’y en a déjà plus pour le gâteau !.. ^^
    Le plus drôle dans tout cela, c’est que moi non plus, à la base, je ne suis pas si fan que cela de la saveur ‘noix de coco’, mais je raffole du beurre (et de la farine – oh, et de l’eau aussi, et puis peut-être quand même du lait maison… ;-) )
    Ah, décidément, la noix de coco ne finit pas de nous surprendre… ✿

  14. Rooo lalala mais tu me donnes envie d’essayer très vite, moi qui adore la noix de coco en + !

  15. J’en ai les yeux à la Tex Avery dis donc…
    Moi vouloir goûter beuuuurre de coco ! Schnell !
    J’adore la noix de coco, alors tu penses si tu me fais saliver avec ce post… En plus tu m’en remets une couche pour l’interêt du Vitamix …
    Tes photos sont sublimes, et celle où tu apparais est particulièrement suggestive… Le glamour arrive en cuisine ;) bravo superbe ! (le glamour chic bien sur…)
    Bon je vais de ce pas aller m’instruire avec ton post précédent sur la farine de coco (et génial tes infos sur les acides gras de la noix de coco, mille mercis la fée)

  16. Superbe découverte que je m’empresserai de mettre en pratique prochainement…!! Et merci pour ce billet si joliment illustré et documenté, comme toujours passer chez toi est un plaisir… à la hauteur d’une cuillère de beurre de coco visiblement! ^^ Bises, à bientôt

  17. Salut!
    Hummm j’adore la coco! D’habitude je l’utilise en lait pour des plats salés mais en beurre ça m’a l’air DIVIN
    J’aimerais beaucoup en utiliser pour une de mes recettes filmées https://www.youtube.com/user/LJOCharlotte

  18. OOh super tentant ce beurre de coco, d’ailleurs moi non plus je ne suis pas une fan de coco mais si tu dis que c’est bon à ce point là :) Difficile de ne pas craquer

  19. Tiens je ne connaissais pas, merci pour cette recette, je vais tester dès que possible !

  20. Merci pour cette recette originale!
    Je suis toujours à la recherche de bonnes choses à tartiner (ou à manger à la cuillère, pour être honnête…) et là, je suis conquise.

  21. Oh merci pour la mention.
    Pour ma part, comme je l’avais dit dans mon article (euh peut-être pas), j’avais un blender (enfin je l’ai toujours) Krups, qui est assez basique.
    Il est puissant, mais pas de là à égaler le Vitamix.
    Du coup, avec un tel blender, il faut bien doubler le temps de préparation (c’est scotchant ce pas à pas en photo !) – mais surtout être ultra précautionneux parce qu’il y a de quoi claquer son électroménager en voulant y aller d’un coup.
    Repos repos repos, quitte à ce que ça prenne plus de temps. Je me souviens la première fois le mien était ultra chaud quand je l’ai coulé dans le pot en verre, à cause des lames qui avaient chauffé.

    Enfin je te rejoins (comme Antigone), la noix de coco, je n’en suis pas ultra adepte à la base. Mais je crois que quand on cuisine soi même on s’ouvre un peu à différente chose, on s’éduque le goût etc.

  22. C’est super, je l’utilise comme soin pour mes cheveux ou ma peau et ça coûte un peu cher. Je vais tester avec mon Kenwood.
    Bises

  23. Si c’est aussi addictif que le beurre d’érable, je veux bien essayer :-)

  24. Je connaissais pas du tout le beurre de coco mais fan de tout ce qui est cuisine exotique je vais essayer sans plus tarder.
    Et donc merci pour ton article très enrichissant, et très bien écrit

  25. Une totale découverte !! J’adore l’idée :) Bisous petite fée **

  26. Quel bel article Mely !
    A ton image… merci tout plein
    Dès que je rentre de vacances, je teste cette recette. La petite cuillere est prête !

  27. Fa-bu-leux! Je vais tester ça tout de suite! Et quand je dit tout de suite, c’est tout de suite… Juste le temps de refermer mon ordi!

  28. J’aime pas la coco normalement, mais là ca a l’air bien bon.

  29. A la petite cuillère !?! Ah quand même !
    En fait, moi j’ai envie d’essayer depuis un moment pour trouver une alternative à la satanée margarine de mon amoureux. Cette fois, c’est bon, je ne remets pas à plus tard, je vais essayer. Merci à toi et ta petite cuillère !

  30. En course il y a environ 1h30 j’ai vu de l’huile de coco mais j’ai pas osé en acheter ne sachant pas quoi en faire !
    Sur une crêpe, avec un peu de chocolat… hummm

  31. De nouveau une découverte pour moi que je vais tester rapidement et cerise sur le gâteau ça ne fait pas grossir!! :)

  32. Lorsque j’avais fait mon 1er beurre de coco, ouhla ça date de plus d’un an maintenant, je l’avais intégré à ma pâte à tartiner crue (crutella), je n’avais pas osé le faire avec le Vitamix, j’avais utilisé mon robot muni de la lame en « S »
    J’ai utilisé le reste de mon beurre il y a un mois, autant dire que ça se garde longtemps, d’autant plus qu’il était dans mon placard.
    Ok donc toi tu utilise le pilon du Vitamix, j’essayerai car je n’ai plus de beurre et que ça pourrais m’être utile :)
    C’est chouette en tout cas de faire ça soi-même :)
    1 kg à toi toute seule ? A la cuillère ? Outch ouep t’es plus qu’addict là, t’es tombée dedans ahahaha :)

  33. Coucou miss, je viens de lire ton article et je dois dire que je n’ai jamais mangé du moins je pense, de beurre de coco. Moi la noix de coco je n’en suis pas fan mais si le gout n’est pas tout à fait le même, ça peut être une alternative sympa en effet aux autres matières grasses.
    Le beurre, je trouve ça trop riche et ne cuisine pas avec, j’en mange seulement quelques fois sur un peu de pain frais mais pas plus. Je préfère l’huile d’olive vierge, pour le gout et le coté plus sain. Mais comme j’aime beaucoup les produits naturels et home made, je pense que je vais creuser un peu la question, mais en tout cas merci pour cet article qui me semble très complet et je tiens à te dire que tu fais vraiment de superbes photos :) Bises à toi miss, bonne journée :)

    Clara

  34. Ha très sympa cette recette !
    Cela fonctionne sur le même principe de broyage que les amandes pour en faire une purée… Je retiens l’idée, merci !

  35. A la petite cuillère, c’est pas écœurant! J’adore la noix de coco pourtant. Ceci dis, je vais tester ça au plus vite.

  36. Merci pour le lien vers le blog de Sheena, j’adore.

  37. Merci pour cette découverte… Je n’ai pas de bon mixeur alors je vais la mettre de côté pour plus tard mais j’ai hâte de tenter l’expérience !

  38. Oh ça a l’air délicieux ! Surtout en étant intolérante au lactose, une bonne manière de remplacer le beurre !
    Mais par contre je n’ai pas d’huile de coco : peut on remplacer par une autre huile à tout hasard ?
    Merci beaucoup pour ce super blog, j’aime y passer du temps même si je ne laisse pas de commentaires, je le trouve vraiment intéressant, joli, complet, bravo !

    Très bonne continuation,

  39. Essai avec mon blender Kitchenaid, mais il est malheureusement pas assez puissant !
    Avec mon Bamix, après un bon moment de galère j’ai obtenu un résultat semi-satisfaisant, mais j’ai du arrêter sinon c’est mon robot m’aurait lâché !
    J’ai utilisé de la noix de coco rapée : était-ce bien ça qu’il fallait prendre?
    A défaut d’avoir le bon robot, peut on trouver du beurre de coco de bonne qualité?

  40. Oulala cette histoire de beurre de coco m’intrigue. Je vais de ce pas lire ton article sur la richesse de la noix de coco!

  41. J’adore le beure de coco, et à la petite cuiilère, même pas peur!
    Merci pour ce bel article!

  42. Je me délecte de lire tous vos petits mots :-)
    Et je vois que ce petit beurre (maison & sain) est bien aimé ♥

    @ Marine : il est (vraiment) dommage d’utiliser une autre huile que la coco pour cette recette : autant d’un point de vue gustatif, que nutritionnel (je pense que tu as lu mon article sur « la richesse de la noix de coco » :-)).
    Surtout que l’huile de coco se trouve très facilement, dans tous les magasins bio :-)

    @ Val : ho, je suis désolée :-(
    Oui, c’est bien de la noix de coco râpée qu’il faut utiliser.
    J’ai pris de la rapunzel, mais d’autres marques suffisent très bien.
    A ma connaissance, en France, il est impossible de se procurer des pots tout prêts de beurre de noix de coco, malheureusement…

  43. Ah ben moi aussi je pensais que l’huile de coco et le beurre de coco était la même chose… Dans les recettes où il y a du « coconut butter », je mets toujours l’huile de coco. Quelle est la différence?

  44. Bon, c’est décidé, il me FAUT un blender (je ne te remercie pas pour les dépenses à venir^^) (mais je te remercie pour ces recettes qui font trop envie !)…
    Je me demandais, quand tu dis que tu n’est habituellement pas fan du goût de la noix de coco, tu veux dire que le beurre de coco n’en a pas beaucoup la saveur ? Moi je n’aime pas trop la noix de coco sucrée, mais je l’adore dans les plats salés, là je devrais y trouver mon compte puisque le beurre n’est pas sucré.
    Et sinon, tu est vraiment jolie !

  45. Bonjour Mély
    je confirme qu’à la petite cuillère… c’est TERRIBLE !
    Merci de ce bel article encore une fois. Je l’ai réalisé au thermomix en 3 fois 1 minute, et ça a super fonctionné !
    bisous et bel été à toi ;)

  46. Whaou ! Super cet article…
    Je faisais parti de ceux qui pensaient « oh la la mais c’est plein d’acides gras saturés ce truc…! », mais je me doutais bien que si ce délicieux aliment avait sa place sur ton blog, c’est qu’il y avait de très bonnes raisons ;)
    Merci pour le partage, j’y avais déjà goûté et je m’étais fait une raison (bon ben oui, c’est trop bon, comme le Nutella, mais stop, exit, finsh ! Trop de mauvaises graisses !) Alors tu n’imagines pas mon bonheur que de découvrir que si, c’est pas des blagues : le beurre de coco (par kilo chez moi aussi je pense !) va bientôt pouvoir réintégrer mon placard bio ! Génial ! Merci pour le partage et bravo pour la qualité de tes articles ;) Bises parfumées à la coco…

  47. Je me demande si mon mini mixer tiendrait le coup ?
    30g par jour : c’est de la petite gourmandise, je te trouve bien raisonnable Mely, finalement.
    C’est étonnant la liquéfaction à 25°C (il fait plus chaud que ça dans mes artères donc c’est sur, ça ne bouchera rien)

  48. Aussitôt découvert, aussitôt testé… Une tuerie ce beurre de coco !
    Je n’ai pas pu attendre le petit dèj, je l’ai attaqué dès ce soir !
    Je ne me rappelais pas que c’était aussi bon… Et puis je trouve qu’il est magique, car il nous replonge dans le monde de l’enfance avec son parfum si prononcé et ses notes douces et chaleureuses, il m’ a tout de suite rappelé les boules de coco des fêtes forraines (enfin ces gourmandises-ci, elles étaient moins saines…).
    Bref, un pur moment de bonheur. Merci Mély :)

  49. C’est malin : maintenant, j’ai une folle envie de beurre de coco ;-) J’adore déjà l’huile de coco (hum, le glaçage au cacao cru du brownie de Crudessence : http://youtu.be/oA9M4hSRWv0 ), alors le beurre de coco, j’imagine… En plus, mon Prince Gourmand n’aime pas la noix de coco ; je n’aurai même pas besoin de partager :-p
    Pas de Vitamix par ici (mais j’en rêve), j’ai déjà fait de la purée d’oléagineux avec mon Soyabella, j’imagine qu’avec la noix de coco, cela fonctionnera aussi.

  50. @ Yasmine : Hello :-)
    la différence entre huile de coco & beurre de coco ?
    Oh… Je suis sûre que si tu prends le temps de relire attentivement le dernier paragraphe, tu y trouveras ta réponse ;-)

    @ Grenadine : heu, oui, désolée… Mon amour pour ce blender est très communicatif (mes amis sourient souvent en voyant à quel point je l’adore… mais ils ne se moquent jamais de cette addiction, car… ils se délectent avec grand plaisir de chacune des créations qui sort de ce blender magique !
    Pour le goût : hum, si, bien sûr que l’on retrouve le goût de coco, mais… Il n’est pas (trop) sucré.
    C’est assez difficile à décrire en fait (le plus simple est de goûter ♥)

    @ Coriandre et cie : ravie qu’il t’ait plu :-)

    @ Ellen : ravie que cet article te réconcilie un peu avec la (fabuleuse) noix de coco (pense à répandre sa magie à toutes les futures que tu rencontreras bientôt ;-))

    @ Mamapasta : hihi, ton commentaire m’a bien fait rire ;-)
    L’huile de coco ne te bouchera donc pas les artères (vegan en plus, pas de risque d’un surplus de cholestérol !)

    @ Belleblé : ouiii, je connais bien ce fameux brownie (je l’avais cité avec délice dans ma recette de tartelettes crues au citron d’ailleurs, pour partager cette recette qui m’a l’air super yummy !)

  51. Oups! Désolée, à force de lire l’article, j’avais raté l’info que je cherchais :) Merci!

  52. Bonjour Mély,
    Voilà un très bel article et très belle découverte.
    Une question. Comment conserves-tu ton huile de coco? Une des revendeuses de Bio planète à un salon bio m’a conseillé de le mettre au réfrigérateur.
    Du coup quand je la sors elle est friable et non liquide.
    Est-ce que ton huile est préchauffée pour la recette?

  53. @ Christel : il est inutile de conserver l’huile de coco au frigo.
    C’est une des huiles qui ne se conserve pas au frigo.
    D’ailleurs, ça complique même son utilisation, vu qu’elle est solide en-dessous de 25°C environ.
    Les acides gras saturés de l’huile de coco sont stables à température ambiante, et peuvent se conserver longtemps.

  54. Ca y’est ! J’ai dénichée cet après-midi un pot d’huile de coco bio ! Et le dernier qui plus est :) Quelle chance mon magasin bio habituel étant fermé jusqu’à la fin du mois j’aurais du prendre mon mal en patience pour pouvoir faire enfin ce fameux beurre de coco, qui j’avoue m’a donné l’eau à la bouche ;)
    Mais c’était sans compter ma détermination de le dénicher ce pot d’huile et maintenant que c’est fait je file le tester immédiatement… J’inaugure par la même occasion mon blender flambant neuf ! Que du bonheur ! Merci pour cette recette

  55. Bonjour Mély!
    De fil en aiguille, ce beurre de coco m’a conduite à me demander s’il ne serait pas possible d’utiliser du lait de coco pour faire de la « crème glacée »!? Comme je n’ai pas de blender (pour le moment?), et comme j’avais une boîte de lait de coco au frigo (enfin il me restait surtout la « crème » du lait, plus que le lait lui-même!), je me suis lancée et, avec du cacao et du sucre, battu à la fourchette, hop là!
    C’est un délice! http://deboutdanslesfleurs.blogspot.fr/2012/08/glace-vegan-coco-cacao.html
    Je précise que ne suis guère « cuisinière » d’habitude, et que je commence tout juste à explorer l’univers vegan et « raw vegan »!… Merci pour l’inspiration! :D

  56. @ Kathiyaa57 : Je me joins à toi dans ton enthousiasme de tester (et goûter !) cette recette :-)
    J’ai fini mon pot d’huile de coco il y a 2 jours, et j’attends avec impatience mon nouveau pot (commandé sur internet).

    @ Caroline : (j’ai été voir ton blog, tout nouveau si je comprends bien : je te souhaite une jolie aventure avec lui)
    La crème de coco donne une autre texture dans les recettes, mais elle est aussi très intéressante en cuisine (et très yummy).
    Elle apportera plus une texture fromage blanc / crème / yaourt (que du beurre), et niveau conservation, comme elle contient de l’eau, elle se conservera beaucoup moins longtemps que le beurre de coco.
    Ton commentaire donnera des idées pour les gourmands qui, tout comme toi, n’ont pas de blender, et ont une envie de coco.
    Merci donc pour ce partage ❀

  57. Bonjour,

    J’ai essayé tout de suite le beurre de coco après avoir lu l’article, c’est délicieux en effet.
    Par contre j’ai une question s’il vous plait : j’ai un vitamix tout comme vous, et ma préparation était chaude lorsque je l’ai versée dans le pot, est ce normal ?
    Le beurre a-t-il gardé ses qualités nutritionnelles même avec la chauffe induite par le mixeur ?
    Ma préparation était un peu liquide également, mais je pense que c’est a cause de l’huile de coco, comme elle était au frigo, donc elle était solide, je n’ai pas bien pu mesurer correctement le nombe de cuillères.
    Merci de votre réponse, bonne continuation je suis fan de votre blog

  58. @ Nawal : Bonjour :-)
    Votre remarque est judicieuse Nawal, car elle soulève une question intéressante quant à la qualité nutritionnelle préservée de la noix de coco lors de la réalisation de son beurre :-)

    Lors de mes réalisations de beurre de coco, j’ai pu remarquer une différence notable en fonction de la qualité des copeaux de noix de coco.
    Certains permettent d’obtenir un beurre plus rapidement que d’autres (et donc le temps de chauffe est moindre, ainsi que la température atteinte lors de la confection du beurre).
    Par exemple, au début j’achetais me copeaux par paquet hermétiquement fermé (marque rapunzel, paquet de 250gr).
    Puis, pour une question de coût, j’ai commencé à acheter des copeaux en vrac (donc exposés à l’air ambiant, et par conséquent plus facilement altérables).

    La qualité de fabrication des copeaux (processus de déshydratation plus ou moins poussé) joue également : des copeaux plus secs mettront plus de temps à se transformer en beurre.

    (et, comme je l’explique dans l’article, la température ambiante de la pièce influe aussi : plus il fera chaud, et plus les copeaux se transformeront rapidement en beurre)

    Tout ceci pour dire qu’il faut bien sur faire attention à ne pas surchauffer le beurre lors de sa fabrication (on peut faire des temps de pause & attendre qu’il refroidisse avant de continuer), mais les acides gras de la noix de coco supporte une chaleur supérieure à l’huile d’olive !
    Ça seraient plutôt les autres nutriments (vitamines, minéraux & oligoéléments) qui seraient atteints avant (d’où les temps de pause parfois utiles).

    Concernant l’état solide ou liquide de votre beurre : comme je l’explique dans mon article, lhuile comme le beurre ont une consistance liquide au dessus d’environ 25 degrés. Il est donc normal que votre beurre soit liquide, lorsque vous venez de le finir, comme il est chaud…
    Il suffit de le lettre au frigo pour qu’il se fige & devienne très dur !
    Il faut le sortir du frigo environ 1 heure avant sa consommation :-)

    Et merci tout plein pour vos mots encourageants ♡

  59. Merci pour votre réponse, à très bientôt

  60. J’ai réussi !!! :)
    Je souhaitais te faire part de ma nouvelle tentative, mon kitchenaid après plusieurs pause est venu à bout de cette noix de coco, je n’ai pas encore obtenu un beurre super lisse mais je sus tout de même contente du résultat :)
    Je n’ai pas mis d’huile de coco tout comme « lou » ou « Antigone » car je craignais que ce soit du gras en plus, mais toi tu en mets, peux tu me dire si il y a une différence nutritionnel ? et pour la « ligne » n’est-il pas préférable de ne pas en mettre ?

  61. @ Val : je suis heureuse que tu puisses enfin plonger ta cuillère dans du beurre de coco, et délecter ainsi tes papilles.
    Son goût est-il à la hauteur de tes espérances ?

    Pour l’huile de coco : 1 à 2 cas pour 500 gr de copeaux de noix de coco, c’est une portion vraiment infime.
    Dans les copeaux de noix de coco il y a les acides gras de la noix de coco (les mêmes que ceux présents dans l’huile de coco), ainsi que ses précieuses fibres.
    Comme l’huile de coco a un rôle pour faciliter le démarrage du mixage/broyage, la supprimer est un petit plus lorsque l’on a un robot moins puissant que le Vitamix.
    D’ailleurs, j’ai fait le tester sans huile de coco, et avec 1 seule cuillère, et 4 cuillères (à soupe), et la différence est vraiment énorme (même avec le Vitamix).
    Avec les 4 cuillères, en moins de 2 minutes chrono, le beurre est prêt (et absolument aucun problème de surchauffe), alors que sans, c’est tout de même plus long (environ 10 minutes, et en faisant des pauses).

    Pour la ligne, il est préférable de regarder autre part que dans le beurre de coco (de voir autrement tout le reste de sa consommation alimentaire, et ses habitudes) :)
    L’équilibre alimentaire ne se trouve pas dans UN produit, mais dans l’ensemble de ce que l’on consomme, et aussi comment on le consomme (dans quel état d’esprit).

  62. Coucou Mély :)

    Juste un petit message pour te demander un renseignement. J’ai tout le nécessaire pour faire mon beurre maison mais voilà :

    1 ) Tu indiques dans ta recette pour un pot d’environ 500 gr : 500 gr de copeaux de noix de coco et 5 cas d’huile de coco bio.

    Mais dans un commentaire tu indiques 2cas pour 500gr de noix de coco râpée.

    2 ) utilises-tu pour tes mesures : l’huile de coco durcie ou l’huile de coco chauffée et donc, liquide?

    Merci de tes réponses :)

  63. @ CrispX : Bonsoir,
    1°) Pour la réalisation du beurre de coco, 3 facteurs jouent sur sa facilité de réalisation :
    - la quantité d’huile de coco. Plus on en met, plus le mixage sera facilité (et donc rapide).
    Inutile, non plus, d’en mettre la moitié d’un flacon :-)
    C’est un petit détail utile à savoir, si le blender que l’on utilise n’est pas aussi puissant que le Vitamix.
    Donc, pour en revenir à ta question : plus tu mettras d’huile, plus cela aidera le mixage (voir mon commentaire du 22 août).
    - la température ambiante de la pièce : plus il fera chaud, plus le mixage sera écourté.
    - la qualité des copeaux de noix de coco (je t’invite à relire mon commentaire du 18 août à 19h36)

    2°) L’huile de coco dure.
    Je ne suis pas (du tout) au gramme près.
    Je plonge ma cuillère dans le pot, et j’en resors une cuillère légèrement bombée, tout simplement :-)

  64. (Petite rectification : C’est pas Philips, c’est le Moulinex Direct Serve)

  65. Bonjour à tous

    Je viens d’essayer de faire du beurre de coco et malheureusement le résultat est plutôt mitigé : je pense que c’est dû à mon blender (un brandt assez bon marché, quand je vois le prix de ton vitamix).
    J’ai utilisé une noix de coco entière (environ 300g de chair) et l’eau qu’elle contenait (n’ayant pas d’huile de coco).
    Après plus d’une demi heure (très bruyante, je ne recommande vraiment pas ce blender), j’ai obtenu une pâte bien broyée mais pas totalement lisse, la texture est encore un peu rapeuse.
    D’après vous, est ce que ça aiderait si je rajoute un peu d’eau (pour rendre un peu plus liquide et facilité le lissage) ?

  66. @ Julien : Bonsoir,
    Il est vrai que la puissance du blender influence beaucoup.

    En revanche, je pense que l’utilisation de la chaire (fraiche), ainsi que l’eau de coco sont 2 mauvaises idées :
    - la chaire fraiche, n’ayant pas été séchée, est plus facilement périssable, et en la mixant, on obtient plutôt une texture de crème (qui se garde moins longtemps, donc)
    - remplacer l’huile de coco par l’eau… est un peu comme si l’on remplaçait l’eau d’un smoothie (ou le lait) par… de l’huile !
    Les 2 ne sont pas (du tout) interchangeables !
    Même en utilisant des copeaux de coco séchées, l’ajout de l’eau rendrait le produit obtenu périssable rapidement.

    Je vous conseille donc de suivre la recette, en utilisant des copeaux de coco séchés (avec ou sans) huile… et un blender un peu plus puissant.
    A savoir : NutriNaturel vend maintenant son beurre de coco en ligne, en France (voir l’édit en fin d’article).

  67. Merci pour cette recette, je la fais des demain tellement c’est simple. Ca va me permettre de virer le beurre d’un tas de plats et j’en suis ravie !

  68. Merci pour cette recette, je vais tester dès que possible mais avant une petite question, sûrement très bête: est-ce que le goût de coco est prononcé? Je pose la question car j’ai eu la « bonne » surprise de constater que le sucre de fleur de coco n’avait pas de goût fort, ce qui est pratique quand on veut remplacer le sucre traditionnel (dans une recette qui l’est tout autant) par le sucre de coco. En revanche, je ne peux pas en dire autant du lait, de la farine ou de l’huile. Comme je pars sur l’idée de me servir du beurre de coco en remplacement de margarine ou de beurre de lait de vache pour des desserts (toujours « traditionnels ») j’aimerais savoir à quoi m’attendre. Merci tout pleiiiin! :)

  69. @ Estelle : Bonjour :-)
    J’essaie de préciser le goût dans mon commentaire (réponse à la même question que toi, d’une lectrice) du 6 août : ça peut t’aiguiller :-)
    C’est difficile de décrire via internet un avis.
    Dans mes articles, j’essaie toujours de donner mon avis, et de décrire au mieux.
    Comme on est tellement tous tellement différents (notre sensibilité gustative, et nos références gustatives étant différents, de par notre vécu), une note gustative pourra être perçue différement.
    Le mieux… est de tester par soi-même :-)

  70. Merci Mély! J’avais cherché dans tes réponses mais je suis passée manifestement trop vite, mea culpa! Je testerai donc à l’occasion en espérant ne pas devenir accro hihihi! ;) Bonne journée.

  71. Bonjour Mély,

    Alors voilà j’ai quelques questions.

    Je n’ai pas encore de « bon » mixeur, le mien étant un peu poussif je ne me suis pas vraiment risquée à la fabrication de ce beurre ayant peur pour la survie du dit mixeur …

    Par contre, curieuse que je suis, j’ai voulu essayer celui vendu par Nutrinaturel que tu mentionnes à la fin de ton article.
    Et comme je n’ai pas reçu quelque chose d’identique à ta description, je m’interroge sur pas mal de points.
    Déjà il était séparé en 2 phases. Le dessus c’est de l’huile de coco. Pure. Sur à peu près 2cm.
    En dessous c’est solide et poudreux, pas vraiment blanc, plutôt couleur crème, blanc cassé, un peu beige.
    Très difficile à gratter à la petite cuillère, très dure à manger, dans le sens trop, beaucoup trop pâteux (impression de manger de la farine pure à la petite cuillère).
    J’ai tenté de mélanger (un peu car c’est vraiment solide de chez solide) la pâte dure avec l’huile de coco.
    J’obtiens alors quelque chose d’un peu plus ressemblant niveau texture mais c’est toujours pas blanc.

    Par contre, c’est très bon mais très écœurant aussi.
    Je serais rigoureusement incapable d’en manger plus qu’une petite cuillère d’un seul coup.
    Un peu comme une truffe en chocolat, ou de la pâte d’amande pure. On ne peut jamais en manger beaucoup.

    As-tu essayé d’acheter ce beurre ? Est-ce que ces sensations d’aliment très bourratif sont normales (et sont communes au beurre maison) ?
    Y a-t-il aussi 2 phases qui se décomposent au bout d’un moment dans le beurre maison ? Pourquoi ce beurre n’est-il pas blanc comme le tient semble l’être ?

    Voilà je suis un peu intriguée !

  72. @ Lehla : Bonjour :-)
    J’ai goûté à celui que vend NutriNaturel (marque Nutiva).
    Tout comme toi, j’ai été étonnée de voir 2 phases dans le pot.
    A vue de nez (ou d’oeil, plutôt ;-)), je pense que le beurre de coco de Nutiva est fait d’environ 20 à 30 % d’huile de coco (contrairement à celui que je fais, qui n’en contient quasiment pas).

    Comme l’explique si bien la vidéo que j’indique à la fin de mon article, ils préconisent de mettre leur beurre en contact avec une source tiède.
    J’ai mis mon pot au bain-marie une bonne heure à feu très très doux, le but étant de le liquéfier, et non de le cuire. Comme le centre du pot met plus de temps à être atteint par la chaleur, le processus peut sembler long (moi, il m’a semble long !).

    Concernant la couleur : je n’ai pas remarqué quelque chose de particulier.
    Le beurre fait maison & celui de Nutiva (une fois homogène) m’ont semblé identique.
    La couleur tire sur le blanc cassé.

    Pour le goût : j’ai perçu une légère différence, mais rien d’énorme.
    Pour la sensation bourrative : ha ben… Ca reste du beurre, hein :-)
    Même si le beurre de coco est contient moins de lipides (gras) que les purées d’oléagineux, il contient aussi beaucoup de fibres.
    Ca ne m’empêche pas de le manger à la petite cuillère… ^^
    Je me suis un peu calmée en proportions depuis l’été, mais pas en fréquence : je dois bien en manger tous les jours, ne serait-ce qu’une petite cuillère (oui, je suis officiellement addicte).

    J’espère que cela t’aura aidée :-)
    Belle soirée à toi (cocotée ?)

  73. Merci beaucoup !

    Naïvement je pensais que la vidéo montrait la façon dont eux ont fait les pots, pas ce qu’on devait faire une fois les pots reçus !
    La texture n’a plus rien à voir, elle est fondante maintenant !
    Le goût reste sensiblement le même mais c’est beaucoup moins écœurant et bourratif.

    Ce matin j’ai versé quelques gouttes de miel sur ma petite cuillère, miam !

    En tout cas merci beaucoup pour les découvertes culinaires que tu partages !
    Par exemple, je suis fière de pouvoir inviter un ami allergique au lactose sans qu’il ai besoin de se bourrer de médicaments avant et sans prise de tête de ma part pour réussir quelque chose de bon (et sans faire systématiquement la même chose) …

  74. @ Lehla : oh, merci Lehla…
    Je suis heureuse que mes gourmandises puissent tinspirer, et participer à rendre tes amis plus attentifs à la cuisine saine : tu participes à exaucer mon voeu le plus cher (répandre la cuisine saine & gourmande) ✭

    Bon, finalement, je suis contente que tu ne sois pas déçue du beurre de coco, après l’avoir « retravaillé » un peu.
    J’ai fini mon pot hier (je ne sais plus à combien j’en suis depuis que je l’ai découvert… Je ne compte plus, depuis longtemps !), je vais en refaire un aujourd’hui (ou demain…), ça me manque déjà (hihi)

  75. Bonjour à tous!

    J’ai testé la recette du beurre de coco avec le thermomix, dans les proportions qu’indiquent cet article.

    Après deux minutes de mixage à pleine puissance ( vitesse 10 ), pas de changement de texture de la coco mais elle commence déjà à chauffer, alors première pause.

    J’ai continué avec trois séries de deux minutes à pleine puissance, pour obtenir une pâte ou les flocons de coco sont très présents et pas vraiment mixés.

    Pour moi l’ expérience s’est arrêtée là, la pâte étant vraiment très chaude et le vacarme du robot me dissuadant de continuer.

    Je dois dire que j’ai été surprise par ce résultat! Le thermomix étant un robot très puissant, je m’attendais a obtenir le beurre rapidement.
    Finalement, cette jolie pâte a fini son aventure en délicieuse truffettes!

    Tant pis, puisque Mély m’a mis l’eau la bouche, je commanderais mon pot sur nutrinaturel!

  76. @ Laety : Merci pour ton témoignage :-)
    Je suis sûre qu’il servira, car plusieurs lecteurs m’avaient posée la question avec le thermomix & le magimix (et, j’étais persuadée que l’on pouvait obtenir quelque chose… Ces robots sont aussi tellement puissants !).
    Belle dégustation cocotée avec celui de NutriNaturel :-)

  77. Bonjour,
    argh, je viens de lire la réponse à ma question : pas de coco fraîche! Quelle frustration : j’ai des noix plein le jardin, je ne me sens pas du tout capable d’aller au mag bio le plus proche acheter de la noix râpée venant d’un autre pays…
    En plus, je me demande comment de la noix de coco peut ne pas être bio?! En 7 ans de vie sous les tropiques en divers lieux, je n’ai jamais entendu parler d’un quelconque traitement sur les cocotiers, qui poussent tous seuls et n’attirent que les rats, il suffit alors de baguer le tronc, rien de chimique.
    Bref, je m’égare et je suis un peu frustrée, c’était tellement appétissant! Si quelqu’un trouve une idée?

  78. Tes photos me donnent envie de me précipiter dans un magasin pour acheter de la noix de coco et réaliser ce beurre très prometteur.

    Accessoirement, tu réponds à une question que je me pose depuis quelques temps. En effet, depuis que j’ai un robot magimix, je réalise des tonnes de purées d’amandes et de noisettes (mon addiction). Et je me demandais ce que ça donnerait avec de la noix de coco dont je raffole.

    Bref, merci car maintenant, je sais que je peux me lancer les yeux fermés dans la réalisation d’un beurre de coco.

  79. Il est au frigo !
    Et avec le Vitamix, 3 cs d’huile de coco et 250 g de coco râpée (je n’avais que ça) ça m’a pris à peine une minute :)
    Je vais le tester en tartine au goûter, avec mon lemon curd sans oeufs et sans beurre.
    Merci Mely!

  80. Impressionnant ce pas à pas minute après minute!
    J’aimerais avoir le même pas à pas avec du beurre d’amandes ou dautres choses!
    Donc avec le Vitamix il est conseillé d’arrêter le robot, puis de reprendre une fois qu’il ait refroidi?

  81. @ Clem : j’espère que tu t’es régalée ? :-)

    @ Nouna : Pour un autre beurre végétal (noix), tu as mieux qu’un pas à pas… Tu as une vidéo ici (clic) :-)

    Pour répondre à ta question (sur le Vitamix) : avec le beurre de coco, lorsque j’utilise des copeaux (et non des chips) : je n’ai même pas besoin de me servir du pilon, ni de faire de pause.
    Le tout est mixé en moins de 2 minutes, montre en main.
    En revanche, pour les autres beurres (de noix), je me sers du pilon, et là, oui, généralement, j’attends / fais des pauses, afin de ne pas trop chauffer (l’appareil & pour les nutriments du beurre, surtout).

  82. Bonjour Mely,
    Aucun souci pour faire le beurre de coco au thermomix. Il n’était même pas chaud, à peine tiede… et cela s’est solidifier en moins de deux minute dans le bocal (il faut dire que dans la cuisine il devait faire à peine 19°)
    j’ai suivi scrupuleusement tes instructions : montée en puissance progressive, touillage avec ma spatule thermomix dans le trou, arret fréquent (pour rassembler le tout dans le bol) et arrêt compris j’ai mis moins de 8 mn.
    Je suis RA VIE !!
    A telle point que je te poste le commentaire mais que je n’ai pas encore rediger l’article sur le sujet sur mon blog, je reviendrais te mettre le lien !
    Merci! si tu savais ce que ton blog m’est précieux dans ma nouvelle façon de me nourrir , avec en prime de la poesie et des photos sublime ( ma fille est photographe et apprécie !)
    Mes voeux les meilleurs pour 2013 et continue !

  83. Moi qui suis fan de noix de coco et d’huile de coco, je vais de ce pas essayer ta recette !
    En tout cas ton article est passionnant! (comme toujours d’ailleurs !)

  84. Bonjour,

    Est ce qu’il serait possible avec ce beurre comme avec d’autres beurres végétaux, de le mixer avec de l’eau pour obtenir un lait ou une crème ?

  85. @ Isa Miaou : Oh… Ca, c’est le genre de commentaires que j’adore recevoir & lire :-)
    Je suis ravie que ce beurre te comble (ainsi que mon blog, et les photos… Ca fait un beau « tout » donc :-)).
    J’ai été voir sur ton blog ton article : merci pour avoir continuer à répandre ce partage cocoté Isa ❀
    Et, j’apprécie toujours d’avoir le retour de lecteurs sur la marche à suivre & la réalisation de leur beurre de coco en fonction de l’équipement qu’ils ont : je pense que ça aide aussi les autres lecteurs qui souhaitent se lancer, pour voir en fonction de ce qu’ils ont chez eux :-)

    @ Marlene : Merci Marlene :-)
    Je ne sais pas si tu as pu l’essayer, mais serais ravie d’avoir ton avis.
    Est-ce que ce beurre t’a finalement plu, même si tu n’es pas une amoureuse de notes cocotées ?

    @ Bent C. : Bonjour,
    le beurre de coco est à distinguer des autres purées d’oléagineux par sa teneur en fibres (beaucoup plus importantes que les purées d’oléagineux, donc), et sa haute teneur en acides gras saturés (l’acide l’aurique, qui est très spécifique, et beaucoup plus intéressant nutritionnellement parlant que les autres acides gras saturés que l’on peut retrouver dans le beurre, les produits laitiers, et autres produits animaux – toutes les infos ici (clic)).
    De par sa teneur en acide laurique, le beurre se fige à une température inférieure à 23 /25°C.
    Donc, si l’on souhaite obtenir un lait / une crème, on peut tout à fait le réaliser, mais il faudra tenir compte :
    - du fait d’utiliser un liquide d’une température supérieure à 25°C pour que le beurre fonde
    - utiliser la crème obtenue (ou le lait) tout de suite après (dans une boisson, une sauce pour légumes type curry…), sous risque de voir le résultat se déphaser & se solidifier.

    Amusez-vous bien à vous délecter de notes cocotées Bent. C :-)

  86. Coucou, je n’ai pas de bon mixeur (j’en possède un mais il n’est pas particulièrement puissant…)
    Par contre j’ai le Jazz Max pro, tu penses que je peux me débrouiller avec ça ? Si quelqu’un a déjà tenté cette recette avec le Jazz Max avec la douille à beurre végétaux, je suis preneuse de bons conseils ^^’

  87. @ Mam Cerise : Bonjour :-)
    Je ne connais pas le Jazz Max, et je n’ai jamais essayé de réaliser le beurre de coco avec un extracteur de jus (tu as raison : certains ont un embout pour réaliser des glaces, sorbets & beurres végétaux maison).
    Si tu te lances dans ce test, je serai vraiment heureuse d’avoir ton retour : ton expérience pourrait aider de futurs lecteurs…
    Merci beaucoup Mam Cerise ❀

  88. Alors je reviens parler de mon expérience avec le thermomix.
    J’ai refait un essai en changeant de marque de coco, et cela a une grande importance, comme tu as pu le préciser Mély..
    J’ai obtenu le beurre en moins de quatre minutes cette fois çi! Avec la coco de la marque rapunzel
    Donc je suis super contente!!

  89. Merci Laety pour ton témoignage : cela ne fait que renforcer ma propre expérience.
    Donc, effectivement, la qualité de la noix de coco râpée fait BEAUCOUP.
    Je suis ravie que tu aies fini par trouver un moyen de le faire maison, facilement & rapidement (et maintenant : on plonge la petite cuillère dans son pot !)

  90. J’arrive ici via emilie and lea’s secret et ta recette commence déjà à me travailler… Merci d’avoir partagé avec nous cette addiction ! Je vais peut-être l’acheter car je crois que mon robot mixer n’y survivrait pas :-S

  91. Je viens de lire tous les messages sur le beurre de coco que je voudrais avoir à la maison pour la future visite d’un de mes petits enfants qui ne doit pas manger de produits laitiers. Mais je suis vieille et de plus, je sors d’un long séjour à l’hôpital, donc je ne ne veux pas acquérir un de ces blenders, mixers, ou autre machine qui m’effraie un peu. Quelqu’un a-t-il une suggestion pour m’aider? Merci chaleureusement

  92. @ Monique : Bonjour Monique,
    Déjà, je vous remercie d’avoir pris le temps de lire l’article en entier, ainsi que tous les (nombreux) commentaires.
    Je pense que le plus simple, serait de commander le beurre de coco sur le site de NutriNaturel ? Vous n’aurez ainsi rien à faire, et pas de risque à prendre, ni de source de stress d’un potentiel essai qui tournerait en raté.
    Vous trouverez dans l’article : l’adresse du lien pour acheter le beurre de coco, ainsi que mes recommandations pour l’utiliser & mon avis sur sa qualité (par rapport à celui fait maison).
    Bonne dégustation à vous toute votre famille.

  93. A la petite cuillère… franchement je doutais… mais je confirme… c’est un délice… Merci Mély (ou pas… mais bon vu les températures le maillot de bain n’est pas encore de sortie ;) )

  94. Merci pour cet article: à l’époque où il est paru, j’ai testé avec mon petit mixer-hâchoir, et je confirme: ça se mange très bien à la cuillère: c’est délicieux.
    Récemment, j’ai voulu refaire une recette apprise en cours de cuisine, où il fallait de la purée de coco: ingrédient introuvable dans mes commerces habituels. Je l’ai donc remplacée par du beurre de coco maison et j’ai pu faire mon gâteau (ici: http://petit-pou.blogspot.fr/2013/05/entremet-douceur-dagrumes.html)
    Je découvre l’édit de Septembre: la prochaine fois que je veux faire mon gâteau, j’achèterai probablement le beurre de coco de nutri-naturel qui doit être plus fin que le mien…
    Doublement merci, donc!

  95. Bonjour Mély,
    J’avais lu ton article il y a déjà un bon moment et maintenant que j’ai (enfin) un robot digne de ce nom pour réaliser ce petit beurre de coco, je me suis lancée…
    Il me tarde de le tester dès demain dans une recette (je pense préparer des cookies) mais je comprends ton addiction, car je l’adore à la cuiller moi aussi… ;)
    A bientôt Mely et merci pour tous ces articles de grande qualité dont tu nous fait don…
    J’apprécie beaucoup ton blog que j’ai découvert sur le blog de Gilda…
    Cath

  96. J’avoue, c’est une tuerie. Dans tous les sens du terme xD
    La veille je viens en effet de casser mon mixeur plongeant en faisant le beurre de coco, du coup il est pile entre ton étape 3 minutes et 5 minutes (il me faut mixer VINGT minutes perso… Arrghl). Il est quand même utilisable à ton avis? ^^

  97. @ Samantha : Bonjour,
    oh, je suis désolée que ton mixeur ait rendu l’âme (excellent jeu de mots !).
    Oui, bien sûr. L’étape 3 est déjà bien avancée : en texture, il sera assez « dense », mais on peut tout à fait l’utiliser, et le manger :)

  98. Bonjour Mély !
    Merci beaucoup pour cette recette (et toutes les autres d’ailleurs). Je l’ai testée récemment et j’ai ADORE, c’est juste délicieux. J’ai aussi une nette tendance à en manger à la petite cuillère !
    C’est la première fois que je poste un commentaire sur ton blog, mais je l’apprécie énormément. J’aime lire des articles, ta façon poétique et sage de voir la vie… Te lire m’apaise et me fait du bien
    Un grand merci !

  99. Coucou
    Je viens de faire le beurre de coco pour la première fois mon mixeur est un kitchende (très bon mixer ) j ai tâtoner pour bien mixer ma coco car il na pas de choix de vitesse mais de type de fonction une fois trouver la bonne fonction : parfait
    J’avais juste tellement hâte de faire le beurre que je n’ai pas bien lu et je n’avais pas vu qu il fallait de l’huile de coco je pense que son absence a dû jouer sur le fait que ça a mis un peu plus de temps, et que le beurre soit pas ultra lisse.
    Merci beaucoup pour ta super recette

  100. Je n’aurai jamais imaginé que ça existait ! Dès que je possède un vitamix je me le ferai !

  101. J’étais déjà vendue à l’huile de coco, je me réveillais la nuit pour l’aimer… je me demandais si on pourrait en faire une tartinade…
    Quand je suis tombée sur ta recette: en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, j’ai mis de la noix de coco en flocons dans le mixer, un peu d’huile de coco, on pèse sur le bouton, on pense que ça ne fonctionnera pas puis voilà, d’un coup on voit que ça se transforme et tout va très vite.
    Ooooooh, c’est un péché que ce beurre de coco!
    Je me mets tout de suite à la recherche d’un groupe de Cocoholiques anonymes.

  102. Super article, merci ! Je m’étais également posé la question de la différence entre coconut butter et coconut cream. Affaire résolue ! Etant complètement accro à la noix de coco depuis quelques mois, j’ai vraiment hâte de réaliser ce beurre de coco ! :-)

  103. Bonjour Mély et merci pour ton blog que j’ai découvert depuis peu et que j’apprécie beaucoup.

    J’ai bien compris que le Vitamix est l’outil idéal mais penses-tu que je puisse me satisfaire du robot-mixeur Personal Blender de la marque Tribest pour réaliser le beurre de coco ou les autres crèmes et recettes ?

    Je te remercie par avance (ainsi que tes lectrices qui connaissent ce matériel) pour les éventuelles informations que vous pourriez me fournir.

  104. @ Clovis : Bonsoir, merci pour la délicatesse du début de ton petit mot ☆
    Je connais bien le Personal Blender (un de mes meilleurs amis l’a, et je le conseille souvent à certains de mes clients pour élaborer des Super-Smoothies que je leur confectionne dans leurs PHV), mais je suis presque sûre qu’il n’est pas assez puissant pour réaliser du beurre de coco.
    En revanche, on peut l’utiliser pour moudre des céréales & noix (tournesol, lin, sésame…), des smoothies, et des purées de légumes (en veillant à ajouter un peu de liquide – lait ou bouillon – pour ce dernier).
    Douce soirée à toi.

  105. Merci Mély pour ta réponse rapide.
    Je vais donc plutôt acheter le beurre de coco déjà préparé.
    Et m’amuser avec d’autres recettes plus accessibles pour moi. :-)

  106. Denise Trottier le 27 novembre 2013 à 18 h 21 min

    Je viens d’être introduite à ton site qui est génial… j’aimerais savoir que signifie 1 cas ou 2 cas : je suis du Canada et je n’ai jamais entendue ce terme dans une recette… et pour faire le beurre de coco est-ce qu’il y a une différence entre de l’huile de coco et du beurre de coco? Merci infiniment pour les informations… ce serait très utile…
    Denise

  107. @ Denise : Bonjour,
    Merci pour vos encouragements :)
    Voici le petit décodeur français :
    «1 cas» = 1 cuillère à soupe
    «1 cac» = 1 cuillère à café
    Un lien bien pratique concernant les conversions entre l’Europe et l’Outre-Atlantique : CLIC.

    Concernant la différence entre l’huile de coco et le beurre de coco : la réponse est bien dans l’article, dans le paragraphe «Propriétés nutritionnelles» (vers la fin).

    Chaleureuses bises françaises !

  108. Ca y est je me suis lancée! beurre de coco en moins de 5 mn , bon j’ai un robot hyper puissant, le thermomix.

    Ce beurre est succulent et je comprends toutes celles qui le mangent à la cuiller, excellent !!!

    Merci pour cette recette.

  109. Bonjour Mély

    Fait hier soir au TM et gouté à la petite cuillère à l’aube ! tu as raison, c’est addictif !
    Ton site est une très jolie découverte me concernant, merci :)

  110. Bonjour Mély !
    J’habite Tahiti, donc ce matin j’ai demandé au marché que l’on me râpe une noix de coco, puis j’ai essayé la recette, hélas avec la coco fraiche je ne crois pas que ça réussisse…
    Il va donc falloir que j’achète de la coco séchée en sachet… le comble.

  111. @ Natalia : Bonjour Natalia,
    Effectivement, réaliser son beurre de coco avec de la chair fraîche ne fonctionne pas.
    La question avait été posée par un lecteur, et j’y avais répondu en commentaire en date du 1e octobre 2012.
    Une petite astuce utile pour rechercher une information facilement parmi les commentaires : la fonction «recherche» (Ctrl + F) permet de rentrer un mot-clé, et d’accéder à toutes les fois où le mot a été cité ❀
    Bonne lecture & découverte des astuces :)

  112. Ca y est !
    Après avoir lu et relu cet article, je me suis lancée !
    J’y ai passé l’après-midi ! J’ai un mixeur plongeant pas hyper puissant et du coup, je devais faire régulièrement des pauses assez longues avant de reprendre… jusqu’à obtenir une texture bien lisse ! Mais c’est pas grave, je le ferai pas tous les jours et puis, ça vaut le coup !
    Je sens que je vais en mettre dans -et sur- tout ce qui me passera sous la main ! Humm

    Merci beaucoup pour ta recette ! Je l’avais déjà vu sur un autre blog sans trop la remarquer, mais tes photos et tes descriptions alléchantes m’ont conquises !

  113. Oh-MY-GOD!!!!
    Vitamix reçu hier !!!!!!
    et première recette: beurre de coco
    Oh-MY-GOD!!!!
    c’est juste indesriptible tellement que c’est bon et cette texture….en 2monutes 30!!!!!

    ****MERCI*******

  114. Après avoir réalisé ce fameux beurre de coco avec mon Magimix, je partage mes astuces :

    - Utiliser le mini bol (dans le grand, la coco se disperse trop et l’hélice finit par tourner dans le vide) ;
    - Pour utiliser le mini bol, il faut utiliser 250g de noix de coco râpée et non pas 500 ! ;) ;
    - Mettre l’hélice du grand bol sur le mini bol (celle avec les 4 « crochets » donc, pas la plate) ;
    - Mixer 1 minute sur puissance 1, faire une petite pause, recommencer, faire une petite pause, etc ; lorsque le tout est un peu ramolli (ça commence à ressembler à du beurre mais il y a plein de mini morceaux), faire la même chose puissance 2, et lorsque les morceaux ont presque disparus, passer à la puissance 3.

    Il faut vraiment y aller petit à petit car le dessous de l’hélice chauffe beaucoup, et casser un Magimix serait trop bête ! En tout cas, avec un peu de patience, c’est possible (et ça vaut VRAIMENT le coup, c’est tellement bon…).

    Bonne chances à tou-te-s et surtout merci Mély pour cette découverte toute douce et super gourmande. :)

  115. @ Chloé : Bonsoir Chloé,
    Merci mille fois d’avoir pris le temps & le soin de partager tous ces précieux conseils ! Je suis certaine que cela servira grandement aux utilisateurs de Magimix qui souhaitent se plonger dans la réalisation du beurre de coco ♡
    Merci, merci d’avoir pris ce temps… vos conseils sont si soignés & précis :)

  116. J’en ai fait ! Merci de la recette . :-) J’ai réussi à en faire avec un mortier et un blender de base et ma fille, le résultat était satisfaisant (histoire d’encourager ceux qui n’ont pas d’équipement au « top » ) ;-)
    C’est délicieux en effet, et en plus génial pour la peau c’est vrai. Je recommence… bientôt ! ;-) merci de ces belles recettes, je les essaie souvent avec des matériels simples et ça fonctionne bien en général :-)

  117. Je pressens une très belle découverte (grâce au site « Tout cru dans le bec » http://toutcru.blogspot.ca/2012/08/glace-bleuets-coco.html).
    A tester bientôt pour cette recette et autres smoothies glacés… il était temps que je varie les goûts et textures. Merci pour toutes ces explications et ce joli blogue.

  118. Bonjour Mély!
    Tout d’abord mille merci pour ce blog magique et délicieux que je me régale de lire!
    J’ai une petite question concernant ce magnifique beurre de coco et je ne trouve la réponse nulle part sur le net.
    Je viens de réaliser le mien mais j’ai utilisé 2 fonds de sachets de coco de marques différentes et assez « vieilles » donc elles n’ont plus trop de goût et surtout, je pense, qu’elles sont trop sèches du coup mon beurre (que je n’ai peut-être pas assez mixé) à une consistance assez liquide mais contient beaucoup de copeaux encore et en bouche cela reste assez râpeux.
    D’où ma question est ce que le beurre de coco à une consistance 100% crémeuse ou est-ce que malgré tout les fibres restent présentes une fois la recette finie?
    Je m’excuse mille fois si vous avez déjà répondu à cette question mais je ne l’ai pas vu si c’est le cas..
    Merci d’avance de votre réponse de fée de la cuisine!

  119. @ Mimie : Bonjour ✿

    Merci pour la délicatesse de votre message, notamment celle de souligner que vous avez pris soin de rechercher par vous-même avant de venir ici déposer votre question ♪
    Merci, merci :-)

    Une réponse en plusieurs petits points :
    • il serait intéressant que vous réalisiez à nouveau le beurre de coco avec des sachets de coco râpée neufs.
    Oh, bien sûr, afin d’éviter le gachis, vous avez bien fait d’utiliser ceux que vous estimez « vieux » :-)
    Cela pourrait en partie répondre à votre question.
    • vous décrivez le beurre obtenu « très liquide », ce qui montre bien que vous avez réussi à mixer totalement les copeaux de coco.
    J’ignore la puissance de votre robot, mais j’en déduis donc que le processus de mixage a atteint le résultat final (très liquide = tout totalement mixé).
    Une fois que mon beurre a atteint l’état liquide, je laisse mon Vitamix mixer pendant environ 30 secondes à 1 minute (à vitesse maximale), afin qu’il finisse de broyer toutes les fibres / copeaux.
    • le beurre de coco ne doit avoir aucun copeau restant à l’intérieur.
    Sa texture est totalement lisse.
    En revanche, pour les palais délicats et/ou étant habitué aux crèmes liquides classiques (animales ou végétales), on peut effectivement dénoter une pointe que l’on pourrait qualifier comme « râpeuse ».
    La texture du beurre de coco (légèrement râpeuse) se rapproche plus des beurres (ou purées) d’oléagineux (elles aussi avec cette même texture) que les crèmes (animales ou végétales) liquides.
    • quant au goût : oh… si, si, le beurre de coco a bien un goût merveilleux ♡ Subtil, mais délicieux & rond ♥

  120. Ah je n’avais pas vu votre message si rapide! :)
    Alors merci mille fois pour votre réponse plus que complète à propos de ce fameux beurre de coco!
    Je vais donc essayer avec une autre noix râpée plus « neuve » et retenter l’expérience!
    En tout cas je me régale quand même de ce beurre que je me tartine le matin miam miam :)
    Encore merci d’avoir pris le temps de me répondre si généreusement à ce sujet.
    Et merci de ce site qui regorge d’informations aussi délicieuses à lire qu’à gouter avec les yeux.

    Et une douce nuit au pays des fées et des lutins…