Tartelettes au citron… crues

Le printemps est là, officiellement.
Et, officieusement, aussi : Dame Nature honore son rendez-vous avec un beau soleil, et de températures douces & agréablement chaudes.
Des envies de plats plus frais se font sentir…
Des grandes & belles salades composées, des jus de fruits bien frais, des glaces onctueuses pointent le bout de leur nez.
Durant la saison chaude, on mange plus facilement des aliments frais & crus.

Manger cru.
Manger tout le temps cru : matin, midi & soir, 365 jours par an…
C’est ce que font les “crudivores”.
Ca vous tente ?
Je pourrai presque entendre d’ici des “non” affirmés (teintés peut-être même de dégoût), et voir des sourcils se hausser.

Ha bon ?… C’est étrange…
Des salades flétries & détrempées par une vinaigrette acide… tous les jours… Ca ne vous tente pas ?
Cela m’étonne ( <— ironie).

Et la magie transforma la salade flétrie & détrempée de vinaigrette en jolies tartelettes au citron crues…

Figurez-vous que c’est exactement ce que j’ai ressenti, lorsque j’ai entendu parler du crudivorisme la toute première fois.
Oui, parce qu’à l’expression “manger tout cru, tous les jours, à tous les repas”, on associe vite l’idée de manger QUE des légumes & des fruits CRUS. Tout le temps.
Donc, forcément, vu ainsi, ça n’a pas l’air super yummy.

Bon.
Avant d’aller plus loin, on va peut-être essayer de comprendre pourquoi les crudivores mangent cru.
Il y a peut être des sado-maso dedans, mais il doit bien y avoir des gens sains d’esprit qui mangent cru, non ?
Alors… Pourquoi ?

Le crudivorisme a un autre nom : celui d’Alimentation Vive.
Et ce 2ème nom laisse entrevoir une des raisons qui anime les crudivores.
Les ingrédients d’origine végétale (céréales, légumes, fruits, légumineuses…) perdent la majorité de leurs nutriments lorsqu’ils sont chauffés au-delà d’une certaine température.
Le seuil varie selon le type de nutriments : pour les enzymes la température à ne pas dépasser sera de 40° à 46°C, tandis que pour la vitamine C ça sera 60°C, et les vitamines du groupe B : 90°C, les minéraux & oligo-éléments à 100°C…
Le but de cette alimentation est donc de conserver intacts tous les nutriments de leur alimentation qui est bien souvent végétalienne, et se compose de fruits, de légumes, d’oléagineux (graines & noix), de céréales & de légumineuses.

Ils utilisent aussi beaucoup la germination (des céréales, légumineuses & graines) afin de multiplier les nutriments de ces aliments, et consomment donc bien souvent du pain essène.
La germination est le processus où la graine se “réveille” au contact de l’eau… elle commence ainsi à se développer, prend vie & grandit.
Tout son potentiel de vie se déploie… c’est la Vie qui prend forme… c’est presque magique !

Pour cela, il faut utiliser des aliments (graines, céréales, légumineuses) non raffinés. Cela ne marche donc pas avec du riz “blanc” ou du blé pré-cuit. Puis, il suffit de les laisser tremper dans de l’eau (le temps de trempage varie en fonction des graines)… Puis… La magie de la Vie fait le reste : le germe sort, grandit, pousse…
La germination a 2 intérêts principaux :
– la haute digestibilité de l’aliment (il devient plus facile à digérer, et donc sollicite moins notre système digestif… laissant cette énergie de côté pour d’autres systèmes),
– et la quantité des nutriments présents dans l’aliment est multiplié, parfois d’une manière exponentielle assez étonnante. Ainsi, pour prendre exemple, la quantité de vitamine C dans un grain de blé est multiplié par 600 lors du processus de germination, de 300 pour la vitamine A et la vitamine B2, de 200 pour la vitamine B6…

Des amandes germées : on voit le petit germe qui est sorti & qui pointe… La magie de la Vie…

Manger cru n’est pas synonyme de manger “sain”. C’est un peu comme l’amalgame souvent fait entre le végétarisme, ou le végétalisme & une alimentation équilibrée.
Il est possible d’avoir une alimentation crue, et pas équilibrée du tout, ni saine (comme il est possible de manger vegan & non équilibrée, et manger omnivore & équilibré hein).

Bien sûr, on ne devient pas crudivore du jour au lendemain.
Ce type d’alimentation doit se faire trèèèèèèèès progressivement (et si possible, être accompagné par un spécialiste).
Je ne me vois pas (du tout) devenir crudivore, mais ce type d’alimentation originale attire ma curiosité de passionnée de cuisine & d’alimentation.
Titillée de curiosité, j’ai été à la pêche aux informations (blogs, livres, cours), et j’ai pu découvrir tout un nouveau monde.
Bien loin des salades flétries détrempées par de la vinaigrette.
Très loin.
J’ai été émerveillée devant la créativité gourmande qu’ont développée certains crudivores face aux contraintes de préparation que requiert cette alimentation.
Je vous invite à découvrir certaines de leur création en cliquant sur ces quelques liens : ici chez 100% Végétal avec une tartelette crue rose, là avec une tarte façon cheesecake aux myrtilles & à la lavande, ou encore ici avec une vidéo de 6 min présentant un brownie cru.

Pour ceux qui sont intéressés par ce type d’alimentation, je vous conseille le petit livre “Certains l’aiment cru” de Kate Wood.
Et, j’ai crée une nouvelle catégorie “Cuisine crue” (ici) où vous retrouverez mes recettes crudivores.

La majorité des recettes crues que j’ai déjà réalisées sont des recettes relativement simples.
Je me lance dans quelques tests & expérimentations de desserts & pâtisseries crus avec cette toute première recette de tartelettes au citron.
J’ai puisé mon inspiration dans 3 blogs (ici pour la base, et ici pour la crème de citron), et j’ai fait un mix, rajouté ma petite touche (notamment avec la présence de vanille & cardamome), et ça a donné ceci.

Bon, maintenant, passons à l’aspect pratique de la chose…

Comment fait-on une pâte à tarte crue ?
Il y a bien évidemment plusieurs variantes (comme pour la cuisine traditionnelle), mais en voici 2 principales :
pâte à tarte crue non germée est faite avec une base d’oléagineux (bien souvent des amandes) avec un sucrant (sirop d’agave, miel non pasteurisé…).
On peut y ajouter des épices (vanille, cannelle…) ou des super-aliments (farine de mesquite, maca…), mais ils sont facultatifs.
Un blender assez puissant est de rigueur de type Vitamix (cliquer ici pour le découvrir) sinon, vous risquez de lutter pour tout bien réduire en un mélange homogène.
pâte à tarte crue germée : exactement la même chose que la précédente, à 2 exceptions près : on fera tremper l’oléagineux (amande) dans de l’eau, afin de déclencher le processus de germination (qui augmente donc les nutriments présents dedans). Le temps de trempage varie de 4 heures à 12 heures : peu importe.
Il faut également avoir un bon blender, mais également un déshydrateur (c’est une espèce de mini-four qui chauffe à une température n’excédant pas 50°C afin de garder intacts tous les nutriments & les enzymes).
Cependant, on peut tricher un peu (si) : on peut utiliser un four si le thermostat descend assez bas (80°C ou moins).On aura certes perdu un peu de nutriments : les vrais crudivores ne le feront pas, mais les gourmands désireux d’expérimenter des pâtisseries crues, si !

Bon.
Je ne suis pas très gentille pour cette toute première recette de pâtisserie crue, car j’ai choisi la pâte à tarte crue germée… donc, avec la machine-bizarre-du-futur. Mais… N’oubliez pas que vous pouvez aussi la réaliser avec votre four (chut, on ne le dira pas aux crudivores !).

Ingrédients : (pour 2 tartelettes avec un moule de 10,5 cm de diamètre)

Pour la pâte à tarte :

  • 110 gr d’amandes
  • 1 cas rase de sucrant liquide, de préférence cru (sirop d’agave, miel bio)
  • 1 pincée de sel
  • 1 pincée de vanille en poudre
  • le zeste d’un citron

Pour la crème de citron :

  • 50 gr de noix de cajou
  • 1 cac rase de cardamome en poudre
  • 1 pincée de sel
  • 22 ml de jus de citron
  • 2 cas d’HV de coco

Préparation :

Pour la pâte à tarte :

  1. Faites tremper les amandes pendant 3 à 4 heures : ce processus réveille la graine, et elle commencera à germer. Vous verrez son germe pointer. C’est mignon :-)
    Puis retirez leur peau (elle se retirera toute seule).
  2. Dans le Vitamix, verser tous les ingrédients de la pâte à tarte, et mixez.
  3. Remplissez les moules à tarte avec la pâte à la main (la pâte ne colle pas trop, mais n’hésitez pas, au besoin, d’humidifiez un peu vos doigts).
  4. Faites cuire au four préchauffé à 100°C pendant environ 1h à 1h30 (jusqu’à ce que la pâte ne soit plus trop humide).
  5. Placez vos pâtes à tarte au frigo.

Pour la crème de citron :

  1. Faites tremper les noix de cajou pendant 4 heures minimum (vous pouvez les laisser une nuit, par commodité).
  2. Egouttez les noix de cajou, et versez tous les ingrédients de la crème au citron dans le blender. Mixez.
  3. Versez la crème de citron dans vos fonds de tarte, et réservez au frigo pour minimum 2 heures (l’huile de coco se figera, et la crème se tiendra bien).

La texture de la pâte est très fragile. Elle n’est pas spécialement friable, mais se casse facilement.
Son goût est cependant vraiment très très bon. Délicatement vanillée, sucrée tout en douceur, sans saturer nos papilles en sucres comme peuvent le faire certains desserts. Et, la présence de l’amande émondée (débarrassée de sa pellicule) en fait quelque chose de très doux.
Donc, mis à part sa texture peu commode, la pâte à tarte remporte donc un avis positif.

Quant à la crème crue (au citron pour cette recette) : elle est très moyenne. On sent bien le citron, sans qu’il soit trop acidulé. Mais, il y a un autre goût (sans doute les noix de cajous) qui domine aussi pas mal, et qui me dérange.
Selon moi, on peut l’améliorer. J’ai déjà ma petite idée… Je vous la réserve pour un prochain jour… 

Je souhaite recevoir les lettres Pastel

Vous aimerez peut-être

25 commentaires

  1. Douchka de chez Catbibi

    c’est extrêmement intéressant ce que tu proposes et je suis assez tentée par l’expérience d’autant plus que le citron et moi c’est une histoire d’amour

    mercredi 21, mars 2012 à 8h33
  2. mongraindesucre

    Oh, oui, c’est un peu étrange mais pourquoi pas? J’suis pas difficile…

    mercredi 21, mars 2012 à 8h43
  3. isabelle

    J’ai des doutes, je crois que ce qui apporte le croustillant a la pâte c’est justement la cuisson, je serais vraiment curieuse de goûter cette version !! … Merci pour la découverte, mais, comme toi, je ne me vois pas du tout devenir “crudivore” ;-)

    mercredi 21, mars 2012 à 8h51
  4. Reglisse

    Ton article est très intéressant, devenir crudivore … j’avoue que je passe mon tour, même si j’aime voir la créativité dont font preuve les crudivores pour reproduire des plats cuits en plats crus. Tu dois connaître aussi le blog “Golubka”, ses photos sont superbes et ses recettes aussi.
    D’ailleurs tes tartelettes au citron sont très jolies et appétissantes … Il faudra que je l’essaye, je vais attendre le deuxième essai de crème au citron ;)

    mercredi 21, mars 2012 à 11h08
  5. Zelda

    Je sais que c’est très bon pour la santé, et je mange d’ailleurs du citron, des carottes et certains légumes crus, (et les fruits bien sûr) mais j’aime bien aussi les aliments cuits, mijotés etc .. !
    Ce matin je me suis fait un délicieux crumble avec de la farine de quinoa et du sucre de canne complet, un pure délice !!!
    Bises

    mercredi 21, mars 2012 à 11h50
  6. Löu

    Oh je trouve que ton article est bien fait comme tout. J’ai vent de l’alimentation crue depuis de nombreux mois maintenant parce que autour de moi on s’y essaye. Je n’ai jamais vraiment osé encore. En fait j’ai peur d’exploser “mon” budget.
    Pas de déshydrateur non plus, et même si il n’est pas indispensable, il est vraiment très pratique. Surtout niveau de la consommation d’énergie (avec le four on fait péter le compteur écolo je crois …)
    Enfin bon, c’est très intéressant de lire quand même.
    Pour la base de cajou, j’ai déjà fait des crèmes (dans une salade) et c’est vrai que ça a un goût particulier. Peut-être que d’ajouter quelques choses comme des fruits secs pourraient aider à sucrer et cacher le goût de l’oléagineux ?

    mercredi 21, mars 2012 à 11h53
  7. la souris

    hmm ca a l’air tres bon! Mais j’avoue que je pense pas avoir la patience de le cuisiner.
    Par contre je pense tester une de tes recettes tres prochainement, je te redirais!

    mercredi 21, mars 2012 à 12h11
  8. Bulles de Gourmandises

    Très intéressant ton article.
    Pas franchement adepte du tout cru on ne dédaigne pas les nouvelles expériences culinaire… alors pourquoi pas cette tartelette somme toute très appétissante.
    Merci pour toutes tes recherches et tes jolies photos!
    Belle journée à toi
    bizzz

    mercredi 21, mars 2012 à 12h25
  9. Le Citron

    Merci pour cette belle note pleine d’informations à propos de l’alimentation vive.

    mercredi 21, mars 2012 à 14h32
  10. Elisa Boelle

    J’ai justement une forte envie de detox ! Quelles jolies photos :) Bisous**

    mercredi 21, mars 2012 à 15h44
  11. Delphine

    Je ne connaissais pas du tout cette habitude de consommer les ingrédients crus, c’est très intéressant ! Je vois que je ne suis pas la seule à avoir craqué pour les petits papiers de May (viedemiettes) ;)
    Bises !
    Delphine

    mercredi 21, mars 2012 à 15h47
  12. Laurence

    Quelle originalité dis-moi ! Je ne sais pas si je suis adepte ou conquise mais je rêverai d’en gouter un morceau. Je reste curieuse et tes ingrédients ( mis a part 1 ou 2 ont ma préférence aussi ) semblent bien se marier … Et je suis FAN de citron ^^
    Bises gourmandes Mely. A tres vite !

    mercredi 21, mars 2012 à 16h03
  13. mamapasta

    mon four électrique B….t commence à 40°C et en plus j’ai un deshydrateur…..donc je n’ai aucune excuse pour ne pas essayer..Au moins la pâte du dessous en attendant l’amélioration ” en cours ” pour le dessus..

    mercredi 21, mars 2012 à 17h29
  14. Karen (cuisine saine)

    Tu m’intrigues avec ta tarte au citron crue :) J’aime beaucoup l’idée de manger cru, mais il faut avouer que dans la vie de tous les jours ce n’est pas très évident et demande pas mal d’organisation :)

    mercredi 21, mars 2012 à 18h37
  15. Delphine

    Merci pour toutes ces infos… et je suis bien d’accord avec toi : végétarien / lien ne veut pas forcément dire équilibré ou bio.
    La créativité qu’on retrouve dans ce genre de dessert m’épate toujours… et je dois dire que je me laisserais volontier tenter par ces tartelettes!

    mercredi 21, mars 2012 à 19h30
  16. cocotte et biscotte

    Manger cru, pourquoi pas, mais, j’avoue qu’une alimentation exclusivement crue ne me tente pas trop pour le moment. Peut-être un jour, j’aurai le déclic. Pendant une semaine, dans un premier temps, pour voir, pourquoi pas ! En tout cas, ta tartelette crue au citron a l’air vraiment top ! Merci à toi :)

    mercredi 21, mars 2012 à 20h21
  17. Anna

    Je note ta pâte à tarte crue, je suis curieuse de voir ce que ça peut donner !

    mercredi 21, mars 2012 à 20h45
  18. belleble

    La crusine m’intéresse aussi beaucoup, mais pour l’instant, je ne m’y suis pas beaucoup frottée. Parmi mes recettes préférées, il y a un brownie aux noix de pécan et le sarrasin germé déshydraté. J’ai testé il y a peu une tarte au citron, mais j’ai moi aussi été déçue : j’avais choisi de préparer une pâte à l’amande et aux dattes plutôt qu’à la noix de coco et aux dattes (pour plaire aux papilles du Prince Gourmand),, elle était délicieuse seule mais ne s’accordait pas du tout avec la garniture au citron et à l’avocat (est-ce l’avocat, ta petite idée ?).

    mercredi 21, mars 2012 à 21h43
  19. nicolier

    miam, miam, je me régale rien que de lire la recette ; je suis un peu paresseuse pour me mettre à réaliser ces recettes, j’aime bien manger les fruits tel quel; mais c’est tellement bon ces desserts, ma fille me rend visite bientôt, je vais pouvoir lui préparer un bon dessert cru….

    mercredi 21, mars 2012 à 22h06
  20. Zelda

    J’ai oublié de te dire que je t’ai tagguée sur mon blog pour les onze questions, (je ne sais pas si tu réponds aux tags, mais j’ai tenté quand même !)
    Bises

    jeudi 22, mars 2012 à 18h34
  21. Saif

    Bonjour ! L’alimentation crue et la pâtisserie, c’est un joli challenge que tu relèves là, pour la crème ça doit être possible avec de la purée d’amande (y ont t’ils droit ?) et très bon

    dimanche 25, mars 2012 à 9h37
  22. Mély

    @ toutes : vos idées alternatives pour la crème pâtissière crue sont intéressantes.
    J’avais déjà songé à l’avocat, mais… non, non, ce n’est pas cela, et pour le moment, personne n’a trouvé… Il faut patienter quelques semaines pour que je réalise la prochaine :-)

    @ Saif : oui, ils ont droit à la purée d’amande (du moment qu’elle n’a pas été chauffé lors de son processus de fabrication)

    @ Zelda : j’ai répondu à ton tag directement sur ton blog, en commentaires :-)

    Merci pour tous vos petits mots :-)

    lundi 26, mars 2012 à 7h27
  23. Liliskit

    Trop chou le coeur dans le citron ! :) Quand on voit tes tartelettes, nous aussi on dessine des coeurs !!! :)

    lundi 26, mars 2012 à 10h51
  24. Sweet Faery

    En ce qui me concerne, tu enfonces une porte ouverte. Cela fait maintenant plusieurs mois que je teste et invente des recettes crues. Les ouvrages anglophones m’ont bien aidée.
    Quant à ta tarte au citron, c’est bien simple, il y a le mot magique dedans, “citron”… qui s’accorde d’ailleurs tellement bien avec l’amande.

    jeudi 29, mars 2012 à 13h23
  25. Julie

    Heureuse de voir comme l’alimentation vivante continue de germer un peu partout :) Cette recette est très appétissante.
    Il peut être intéressant de savoir que cette alimentation qui semble un peu compliquée au début se simplifie rapidement avec le temps, à mesure que de nouvelles habitudes alimentaires se créent et qu’on ne ressent plus le besoin de reproduire le cuit.
    Mais bon, moi c’est mon petit plaisir, la “gastronomie raw”!

    samedi 23, juin 2012 à 13h07

Laisser un commentaire

Recevoir un mail si Mély me répond ?