Faux far aux pruneaux

Il y a quelques jours, alors que j’étais en train de discuter pâtisserie (et plus précisement de clafoutis) avec une camarade de classe, je lui dis que j’avais repéré dans un de mes livres de cuisine saine & gourmande une recette de far breton sans lait, sans gluten & sans oeufs.
Ce à quoi elle me répondit du tac-o-tac : « Un far aux pruneaux sans tout ça, ce n’est pas un far aux pruneaux ! »
Si sa réaction m’a quelque peu étonnée & prise au dépourvu au début, après réflexion, je dois avouer qu’elle a raison.

Comme je l’ai eu dit bien avant de me mettre à la cuisine saine & gourmande dans ma recette de Tartiflette alternative, ou bien plus récemment, sur mon article où je compare le goût des différentes crèmes végétales : une tartiflette sans lardon, sans vin blanc & sans roblochon n’est pas une tartiflette.
De même que de la crème fraiche ne peut être comparée par une crème végétale, aussi bonne soit-elle.
Notre douce France est un pays riche dont la gastronomie est merveilleusement riche & variée.
La variété de nos fromages, et la qualité de nos vins (pour ne citer qu’eux) est une découverte sans fin…
N’abîmons pas notre héritage si précieux.

Cependant, il faut bien avouer que nombre des plats traditionnels et des desserts régionaux (hum, la tarte au sucre du Nord ou le kouign amann breton) ne sont pas forcement recommandés pour être la base d’une alimentation équilibrée au quotidien.
Ce qui peut se révéler néfaste, c’est l’abus sur le long court.
En outre, depuis quelques années, l’importance d’une productivité maximale ternit la qualité gustative & nutritionnels de nombreux aliments.

Dans un autre registre, depuis quelques années, la cuisine saine & gourmande est en plein essort : de nombreux ouvrages (théorique ou de recettes) sont publiés, et cette cuisine alternative fait de plus en plus d’adeptes.
Pour le coup, cette cuisine n’est pas traditionnelle du tout.
Pourtant… On a tant de choses à gagner avec cette cuisine : tant sur le plan de la santé… que du plaisir des papilles ! Car, si, si, on peut allier le côté « sain » d’une alimentation, avec le côté « gourmand » (sinon, je n’aurai jamais pu me mettre à cette cuisine, grande gourmande que je suis).
Ce qui est le plus difficile est sans doute arriver à quitter le côté « affectif » de nos souvenirs d’enfance (ou de grands enfants !) des petits gâteaux engloutis au goûter, et à quitter nos habitudes ancrées de notre quotidien depuis notre naissance (ou presque).
Mais… En y allant peu à peu, à son rythme, et en se faisant aider, pourquoi pas (ateliers culinaires, livres de recettes, blogs de cuisine saine & gourmande…), tout le monde peut y arriver.
Prenez votre temps, allez à votre rythme.

Donc, revenons en à notre far
A la place d’une recette traditionnelle de far aux pruneaux, je vous propose une recette de flan aux pruneaux.
Cette recette ne se veut nullement une alternative de remplacement au traditionnel far breton aux pruneaux (que l’on peut très bien déguster aux fêtes, anniversaires & autres occasions du même registre).
C’est plutôt une recette de dessert sain & gourmand du quotidien.
Aux pruneaux.
Point.

La rencontre de saveurs gourmandes & de saveurs saines.

Ingrédients : (moule en silicone de 20cm de diamètre & 3cm de hauteur – silicone = pratique pour cette recette)

  • 500 ml de lait de riz
  • 2 cac d’agar-agar
  • 3 cas de crème de riz (farine précuite, et non la crème liquide)
  • 1 cas d’arrow-root
  • 80 g de sucre de fleur de coco
  • 1/2 cac de vanille
  • 1 pincée de sel
  • 1 cas de purée d’amandes blanches
  • 12 à 15 pruneaux

Recette tirée & ré-adaptée de Recettes gourmandes pour personnes sensibles (sans gluten, sans oeufs, sans lait) d’Eva Pasquier.

Préparation :

  1. Dans un blender, versez tous les ingrédients, sauf les pruneaux & la purée d’amandes.
    Mixer.
  2. Versez dans une casserole, et portez à ébullition.
  3. Lorsque le mélange commence à bouillir, baissez le feu sur « doux », et laisser chauffer environ 5 minutes, en remuant constamment avec une cuillère.
  4. Eteignez le feu, reversez le mélange dans votre blender.
  5. Ajoutez la purée d’amandes blanches & re-mixez (afin d’éviter tout grumeaux).
  6. Dans un moule (je vous conseille un moule en silicone… même si ce matériau est prêté à débat parmi les adeptes de la cuisine saine : pour cette recette, c’est indéniablement plus pratique), disposez les pruneaux, et versez votre mélange crémeux par dessus.
  7. Laissez refroidir au frigo pendant minimum 1 heure.

J’ai trouvé ce flan délicieux.
On distingue les petits grains de vanille, et on fait la pêche aux pruneaux…
Ce flan n’a nullement le goût du far aux pruneaux.
Il est différent, et très bon à sa façon.
Sa texture extrêmement crémeuse a un petit côté régressif… Attention toutefois, car il est assez fragile.
Le goût sucré, vanillée & doux du flan contraste agréablement avec le côté plus acidulé & fruité des pruneaux.
Bref… J’ai beaucoup aimé, et je crois bien que mes amis aussi… Il a disparu en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.

Share on Facebook2Tweet about this on Twitter0Pin on Pinterest1

Je souhaite recevoir les lettres Pastel

11 commentaires

  1. BiÔna

    J’apprécie ton analyse quant aux desserts traditionnels et aux desserts « alternatifs ». Les seconds, dans la majeure partie des cas, ne peuvent remplacer les premiers, il faut accepter que c’est autre chose, qu’on a fait le choix de cet autre chose pour diverses bonnes raisons et qu’il peut néanmoins être délicieux.

    Cela semble bien être le cas avec ton faux-far. Je sens d’ici la vanille et la douceur en bouche :)

    mercredi 5, octobre 2011 à 16h17
  2. Mathilde

    Comme tout cela est bien dit Mély et Biona !
    En tout état de cause, un Faux Far Breton qui a l’air Vraiment bon (pour plein de raisons en effet ! )…
    Merci Miss…Il faudra que je teste

    mercredi 5, octobre 2011 à 18h01
  3. christel

    D’accord avec tout ce que tu as dis comme appeler le fromage végétal fromage etc… Il ne me reste plus qu’à acheter des pruneaux.

    mercredi 5, octobre 2011 à 19h14
  4. flou

    et bien moi il me tente bien, ce cousin du far aux pruneaux!

    mercredi 5, octobre 2011 à 20h26
  5. Coriandre et cie

    Merci pour cette jolie alternative mely et pour Etre aussi juste dans tes mots !
    Je ne me lasserai jamais de tes articles aussi complets ! Merci et belle journée a toi

    jeudi 6, octobre 2011 à 7h41
  6. cocotte et biscotte

    Grande Bretonne que je suis, c’est vrai que ce far, à première vue, est différent de ce que l’on mange habituellement…Mais, je crois que tu as raison, il faut sortir des sentiers battus et mettre de côté nos souvenirs d’enfance pour découvrir de nouvelles saveurs…à essayer !

    vendredi 7, octobre 2011 à 23h19
  7. Mlle Pigut

    Je ne connais pas l’histoire exacte du far breton, mais d’après mes lectures, il semblerait que ses origines remontent à 3 siècles et que c’était à l’époque une sorte de bouillie de blé ou blé noir dont on trouvait des versions aussi bien sucrées que salées. J’ai lu que pour les fêtes étaient ajouté des oeufs et du beurre dans la version sucrée. Aujourd’hui, il existe plusieurs versions du far breton.
    Tout ça pour dire que la « tradition » n’est pas figée, elle se construit, évolue, s’invente.
    Dans la cuisine végétale, il est souvent donné des noms de plats « tradictionnels » à des versions qui s’éloignent des recettes connues. Cela est surtout fait pour faciliter l’accès de ses recettes par tous. En effet, inventer de toute pièce un nom pour un nouveau plat rend souvent les gens frileux, car peu aiment sortir de leurs habitudes alimentaires.
    En tout cas, un grand merci pour ta superbe recette!

    dimanche 16, octobre 2011 à 11h33
  8. Mély

    Merci Mlle Pigut pour ce commentaire très constructif & intéressant !
    J’ignorais tous ces détails & cet historique.
    La gastronomie est donc bien en continuelle transformation… :-)

    dimanche 16, octobre 2011 à 11h50
  9. Sarah

    je suis bretonne…et j’ai plusieurs recettes de far aux pruneaux, les recettes évoluent, il faut quelles soient bonnes et je cherche toujours afin qu’elles meilleures pour la santé!je note la tienne!

    mercredi 19, octobre 2011 à 19h17
  10. Valkyrie

    bonjour Mély,
    je découvre ton blog.
    c’est un ravissement!!!

    je vais venir te voir très souvent!! :)

    mardi 25, octobre 2011 à 20h55
  11. DEVANNE

    Une vraie gourmandise et en plus très saine ;)
    Je n’ai pas trouvé d’arrow root alors j’ai mis plus de crème de riz : la texture n’était donc pas parfaite mais le goût fabuleux.
    Je conseille de ne pas mettre trop de pruneaux ou bien des tout petits !
    Je viens de faire la salade sirène : je vais la tester ce midi, et je vous dirai

    dimanche 22, juillet 2012 à 12h15

Laisser un commentaire

Recevoir un mail si Mély me répond ?