« Confipurée » ou la confiture des fées

Il y a un peu plus de 2 ans, j’avais découvert cette recette.

Personnellement, j’adore les fruits. Mais, en confiture, je n’aime pas cela.
Pourquoi ? Parce que, bien souvent, le goût du sucre est trop présent, et écrase trop le goût du fruit. Mon palais sature trop rapidement en sucre. Et ce, même avec les confitures « bio » qui sont faites généralement avec moins de sucre, et du sucre roux ou intégral.

Mais cette recette n’a pas cet inconvénient.
Elle est sucrée, mais juste ce qu’il faut. Le sucre de cette « confipurée », comme je l’ai appe
lée, est naturellement apporté grâce aux fruits séchés (dont la teneur en sucre est bien supérieur à celle des fruits frais).

Durant ces 2 années, cette recette a subie quelques modifications :

* En version bio
Lorsque j’ai commencé à consommer bio, j’ai voulu acheter mes dattes & mes abricots séchés en version bio.
Quels sont les avantages des fruits séchés bio (outre le fait, bien sûr,

que les bios sont exempts de pesticides & d’engrais chimiques), par rapport aux fruits séchés non bio, me demanderez-vous ?
–  pour sécher les fruits bio, on les place dans des clayettes au soleil, et ils sont retournés tous les jours, manuellement.
Les fruits non bio sont passés au four, pour accélérer le processus de séchage.
– pour détruire les éventuelles bactéries, les fruits bio sont surgelés à -20°C (procédé qui préserve la totalité de leurs richesses nutritionnelles & gustatives).
Les fruits non bio, quant à eux, subissent un procédé d’irradiation…
– Avez-vous déjà remarqué que les abricots secs non bio sont d’une jolie couleur orangé, tandis que les abricots bio sont marrons/noirs ?
Pourquoi selon vous ?…
En fait, les abricots (ainsi que les poires & les bananes) brunissent naturellement lorsqu’ils sont séchés.
En bio, on les laisse tels quels.
Dans le circuit non bio, afin de leur donner une jolie couleur orangé qui appâtera le consommateur, on traite les abricots secs… au souffre !

* En version bio… ET en version économique !
La 1er fois que j’ai voulu acheté mes dattes & mes abricots secs en bio, j’ai cru faire une attaque en voyant les prix.
Ca me donnait de la confiture de luxe… à un joli prix rondelet.
Puis, j’ai trouvé une astuce génialisme qui me permet, non seulement de réduire le coût de revient de cette recette, mais… le coût devient même inférieur que si l’on utilisait des fruits séchés non bio !
Pour cela, il suffit d’acheter de la pâte de fruits de dattes & de la pâte de fruits d’abricots séchés.
La marque Rapunzel en propose.
Grâce à cette astuce, mon confipurée me revient à 5,80 € (la recette entière, soit 2,5 kilos).

* En version basse température (cliquez ici pour découvrir ce mode de cuisson)
Cuits à basse température, les fruits séchés gardent tous leurs bienfaits nutritionnels (qui seraient sinon détruits avec une température élevée) : vitamines, fibres, minéraux, …

 

Ingrédients :
donne 2,507 kilos de confipurée

  • 500 gr de pâte d’abricots séchés
  • 500 gr de pâte de dattes
  • 1,5 l d’eau

Préparation :

  1. Découpez en petits carrés les 2 pâtes de fruits séchés.

  2. Dans votre faitout, versez l’eau & les carrés de pâtes de fruits séchés.
    Mélangez bien.

  3. Fermez le couvercle, et faites cuire sur feu moyen, pendant 20 minutes.
    Baissez le feu sur feu doux, et laissez mijoter durant 30 minutes supplémentaires.

  4. Soulevez le couvercle, et à l’aide d’un mixeur, réduire le mélange cuit en purée, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de morceaux.

  5. Pendant que c’est toujours bouillant, versez votre confipurée dans des bocaux, en vous aidant d’un entonnoir. Serrez bien, et posez votre bocal, la tête en bas.

Lorsque cela cuit, l’odeur n’est pas très ragoûtante (contrairement aux bonnes odeurs de confitures), et l‘aspect à la fin de la cuisson est plutôt déroutant (pour rester polie).
Mais, au goût, si vous n’êtes pas adeptes des confitures car vous les trouvez trop sucrées : je pense que vous apprécierez cette variante totalement santé, bio, & économique

En bref : une confiture digne d’une fée.
Pourquoi ? La fée l’a conçue de manière à ce que le commun des mortels ne soit pas attiré par cette confipurée à la fin de sa cuisson : tant au niveau de son aspect, que de son odeur.
… ainsi, la fée se réserve jalousement ce met pour ses délicates papilles…
Quelle petite maligne !

NB : Je n’ai connu aucun problème de conservation (en moyenne, je garde mes bocaux maximum 4 mois au frigo).

Je souhaite recevoir les lettres Pastel

Vous aimerez peut-être

7 commentaires

  1. Elodie

    [norm-ange] Voilà qui donne sacrément envie…en effet…une fée n’est pas loin ;)

    Bisous**
    Elo

    vendredi 30, juillet 2010 à 14h23
  2. Lexibule

    Ton blog est rempli de jolies et délicieuses surprises!! Cette confipurée est extra;) [envoi-bisou]

    vendredi 30, juillet 2010 à 12h51
  3. Kouka

    Je connaissais la pâte de datte, mais pas celle d’abricot. Jolie découverte donc et jolie recette aussi, car moi non plus je ne raffole pas de confitures trop sucrées!!

    samedi 31, juillet 2010 à 0h16
  4. Titenoon

    J’aime beaucoup! Et j’avais pas vu ce que tu avais fais a gauche de ton blog! j’aime beaucoup ![soleilhappyday]

    dimanche 1, août 2010 à 16h08
  5. sophie

    tres sympa cette confipurée !!

    lundi 2, août 2010 à 10h26
  6. mamapasta

    je n’ai jamais vu ces purées de fruits dans le commerce bio…..( sauf de la datte en pas-bio en période de ramadan )
    je serait curieuse de gouter à cette confiture.Le passage à -20°C détruit les parasites, mais surement pas les microbes….qui ne sont tués
     » naturellement » que par la chaleur

    jeudi 19, août 2010 à 13h10
  7. Lucie - Autrement bien

    Bonjour Mely,
    Hier j’ai repensé à cet article car j’ai goûté une confiture sans sucre raffiné (elle ne contient que des sucres de fruits) absolument délicieuse ! Je me suis dit qu’elle pourrait te plaire vu que tu n’aimes pas les confitures sucrées (comme je te comprends…) :)
    Il s’agit d’une confiture de la marque Vitabio. On peut la trouver dans certains supermarchés ou en magasins bio.
    Belle journée,
    Lucie

    jeudi 4, août 2016 à 8h36

Laisser un commentaire

Recevoir un mail si Mély me répond ?