Faire ses courses bio

Des aliments courants aux aliments précieux & rares

Chacun a une manière différente d’appréhender, et de vivre sainement (vous en souvenez-vous, nous l’avons vu ici – clic).
Il est légitime de se sentir perdu dans ce labyrinthe de nouveaux ingrédients aux noms énigmatiques.
Il serait en revanche dommage de se laisser décourager devant cet obstacle…
… Munissez vous d’une pincée de courage, et poussez le portail de l’inexploré pour découvrir le fabuleux monde de la cuisine saine qui vous permettra d’avoir une alimentation saine & gourmande à la fois.

Dans ma cuisine, j’utilise beaucoup d’ingrédients peu familiers des magasins conventionnels (non bio), et dont le nom ne sera pas familier pour certains, tandis que d’autres les connaitront, mais n’auront jamais cuisiner avec :
– flocons (de céréales ou légumineuses)
– purées d’oléagineux (amandes, sésame, noisette, cajou…)
– agar-agar
– des farines aux noms bizarres (quinoa) ou inattendues (châtaignes)
– … et bien d’autres !
La très grande majorité de ces ingrédients se trouvent dans les magasins bio.
Un même produit peut être commercialisé par différents producteurs/marques : prenez le temps de goûter les différentes marques, et de les comparer.
Avec le temps, vous trouverez vos marques favorites pour tel ou tel produit.
Selon les marques, le goût d’une huile d’olive diffère, l’intensité d’une purée d’oléagineux (noisette, amande, sésame…) change, la texture d’un tofu varie, la saveur d’un riz basmati est différente…

Plus rarement, certaines de mes recettes comptent des ingrédients peu ou pas commercialisés en boutique bio.
C’est le cas, par exemple du cacao cru, de l’huile de coco, des graines de chanvre, ou du sucre de fleur de coco, de la farine de lucuma.
A chaque fois qu’un ingrédient rare est utilisé dans une recette, j‘insère un lien vers l’ingrédient en question qui vous ramène à un article complet & détaillé sur ce dit aliment, et contient notamment plusieurs endroits où vous pourrez le dénicher : il peut s’agir d’un site internet en ligne, ou bien d’une adresse parisienne ou provinciale.
Certains lecteurs m’informent d’autres bons plans, adresses en me laissant un commentaire, ou en m’envoyant un e-mail : n’hésitez pas à en faire de même.

 superaliments

 

Il y a magasin bio et… magasin bio

Comme je l’ai dit ici (clic), il existe plusieurs définitions du Bio.
Habitant à Paris, les magasins bio ne sont pas rares : on trouve plusieurs chaines d’enseignes connues. C’est très pratique pour faire ses courses.
Le Bio se démocratise, et quelque part, c’est bien.
Toutefois, ces dernières années, la notion du Bio s’est légèrement modifiée en parallèle de ce mouvement de démocratisation.
On trouve toujours des produits certifiés Bio, mais qui amènent à nous interroger sur notre notion du Bio : comment veut-on vivre le Bio ?
Des aubergines (ou courgettes, concombre…) venant de pays étrangers en hiver.
Les variétés anciennes se raréfient.
Les denrées alimentaires certifiées Nature & Progrès ou Demeter paraissent rares.
… Qu’en est-il du respect des saisons ? Et des petits artisans français ?

La directrice commerciale d’une chaine de magasin bio (dont je tais volontairement le nom de l’enseigne) m’a avouée « être obligés de proposer de tels produits, sinon, notre clientèle irait faire leurs courses chez les concurrents ».

Il me parait dommage d’adopter une telle attitude, mais cette directrice a soulevé un point non négligeable : l’attente des clients.
Il semble qu’au sein de la capitale, la notion de Bio soit plus fréquemment un effet de mode qu’une philosophie de vie.
Alors qu’en Province, on retrouve plus facilement un état d’esprit éthique, écologique & responsable.
Des variétés anciennes viennent ravir nos papilles désireuses de découvertes.
Des petits producteurs locaux sont sélectionnés & mis en avant.

petit-producteur-4

Sur Paris, je connais toutefois un magasin bio qui sort du lot, et que j’affectionne particulièrement : Retour à la Terre.
Catherine Chalom (créatrice & gérante) a choisi de ne proposer que des fruits & légumes de saison, et ce, même si certains de ses clients râlent.
Les fruits & légumes vendus ont été sélectionnés avec soin : aucun n’est venu par avion, et aucun n’a poussé sous serre chauffée.
Cerise sur le gâteau : ils proposent même de temps à autre, des variétés anciennes issues de leur propre verger en Normandie, ou achetés à de petits producteurs.
On trouve des farines originales & peu connues (petit épeautre blanche, pépin de raisin…), ainsi que des produits Demeter (oeufs, thés, tisanes…), etc.

Bien sûr, tout n’est pas à prendre ou à jeter, que ce soit en Province ou à Paris.
Tous ces états de faits ont leurs avantages & leurs inconvénients.

Autre chose : si vous habitez en Province, privilégier les petits producteurs & artisans locaux… même s’ils n’ont pas la certification bio !
Parce que faire pousser, élever & fabriquer de la nourriture avec le coeur & soin est parfois beaucoup plus sain que des denrées certifiées bio qui ont poussés sous serre, viennent de l’autre bout de notre jolie Planète…

 

Flocons, flocons… telle de la neige fine & cristalline tombe dans votre assiette…
Agar-agar… Sous ce nom un chouilla barbare, se cache une petite algue… La cuisiner n’est nullement une tare !
Petit-épeautre, grand épeautre, épeautre… Ces mots, des synonymes ? J’en ai le tournis !
Lait de riz, d’amande ou de noisette… Après la vache violette & son chocolat célèbre, d’autres vaches fantastiques auraient-elles vu le jour ?
Sucre de fleur de coco… Les betteraves se seraient-elles transformées en magnifiques fleurs ? 

3-laits-chanvre

 

Lectures suggérées

Bibliographie
Vous pouvez retrouver ici l’intégralité de mes coups de cœur littéraire.
Parmi eux, voici une sélection autour de la cuisine saine :
Cuisiner bio & pas cher, de Valérie Vidal
Bio, bon & gourmand de Valérie Cupillard : c’est LE livre de la cuisine saine & gourmande, selon moi
Les légumes bio, mode d’emploi de Valérie Cupillard : comment cuisiner tous les légumes de saison de manière simple & rapide
Les protéines végétales : une mini plaquette de 6 pages, juste pour les bases, pour débuter
Le grand ménage, de Raffa : comment garder sa maison propre sans avoir 150 produits d’entretien
Créez vos cosmétiques bio, de Sylvie Hampikian : faire ses propres cosmétiques bio, mais simplement (il existe plein de livres sur la cosmétique maison, mais, à mes yeux, celui-ci est le plus simple)
Toxic de William Reymond : un livre sur l’industrie agro-alimentaire & la politique américaine
DVD Solutions locales pour un désordre global : un film documentaire français à voir & à revoir