Bien choisir ses pulls en cachemire : conseils + marques

Je suis une grande passionnée de cachemires depuis 15 ans maintenant.
L’hiver, je porte exclusivement des pulls dans cette matière qui a les avantages d’être :
douce (ne gratte pas), ce qui permet de le porter à même la peau,
chaude, thermorégulatrice et respirante,
légère (en comparaison avec d’autres matières naturelles)

… en revanche, et il faut bien l’avouer, « l’inconvénient » majeur est que le cachemire de qualité est assez onéreux. Notez que j’utilise ici des guillemets, car pour en porter depuis 15 ans, j’ai pu mesurer à quel point malgré le prix élevé à l’achat, ces pièces sont un des meilleurs investissements vestimentaires que j’ai fait.

 

J’ai donc eu envie de vous créer une mini-série en 4 épisodes dédié à la découverte du cachemire de qualité et durable :

  • des conseils pour en choisir de qualité et donc durable,
  • des précieuses clés pour les entretenir (un secret de durabilité),
  • des astuces pour en dénicher à des prix plus doux,
  • pour finir : de vous parler de ma propre « collection » et de mon histoire.
    (J’ai longuement hésité, dans ce premier épisode, à vous raconter comment et pourquoi j’en suis venue à être passionnée, et à ne porter plus que cela durant la saison froide. Mais j’ai décidé de réserver cette histoire pour le 4e épisode)

 

NB : cette mini-série n’est pas sponsorisée… mais j’aurai bien aimé !
J’ai notamment contacté une des marques (sans succès) que je vais citer dans mes recommandations plus loin : je suis cliente chez eux depuis 15 ans, et il s’agit de ma marque chouchou.

 

 


 

 Les épisodes de ma mini-série « Cachemire »

 

Épisode 1 (celui-ci) Conseils pour choisir son pull en cachemire : critères + marques

Épisode 2 Entretenir son cachemire : de précieux gestes pour la durabilité de nos pulls

Épisode 3 Astuces pour dénicher des pulls à prix plus doux

Épisode 4 Mes pulls en cachemire préférés (4 fils et plus)

 


 

4 critères objectifs
pour s’assurer de la qualité d’un cachemire

 

Mongolie

Les pulls en cachemire sont faits à partir de poils de la chèvre portant le même nom (chèvre cachemire ou chèvre du Tibet).
Ces chèvres sont originaires de Mongolie : l’altitude et le froid sont des facteurs influant sur le développement de la « matière » et texture des poils.
Opter pour des cachemires qui sont faits à base de poils peignés sur des chèvres vivant dans cette région est donc un premier important critère.
(NB : pour les besoins de la conception de cet article, j’ai découvert qu’il existait plusieurs « Mongolie » : Grande Mongolie, Mongolie Extérieure, Mongolie Intérieure, Mongolie « tout court ». Je n’ai pas creusé davantage ce sujet géo-politique, la thématique me dépassant complètement !)

 

Grade A

Une fois peignés et récoltés, les poils de la chèvre cachemire peuvent être catégorisés selon plusieurs « grades » de qualité : A, B ou C.
Le grade de meilleure qualité est le grade A qui sélectionne les fils longs, épais et les plus résistants.

 

Colorations naturelles (non chimique)

Le cachemire a 3 couleurs naturelles autour de dégradé de blanc, crème, marron (selon la robe de la chère cachemire).
Sur cette base, on peut colorer les fils avec des pigments naturels… ou des pigments plus agressifs (toxiques et polluants pour l’environnement + pouvant accentuer une sensibilité de notre peau).
Les 3 marques citées ci-dessous n’y ont pas recours.

 

Certification Oeko-Tex ou GOTS

Une marque présentant une de ces deux (ou les deux) certifications est une sécurité supplémentaire pour le respect de nos peaux.

 

Attention : toutes les marques intégrant ces critères dans leurs cachemire ne le mentionne pas forcément sur leurs étiquettes.
C’est à nous de vérifier par nous-mêmes : soit en vérifiant sur leurs sites internet et/ou en leur envoyant un petit message (réseaux sociaux ou e-mail via leur formulaire de contact).

 


 

Nombre de fils
(épaisseur)

 

Chaque pull en cachemire est fait d’un nombre pair de fils :
2 fils ➜ c’est l’épaisseur minimum et qu’on trouve le plus couramment.
Idéal pour les mi-saisons (automne + printemps), ou pour les personnes non frileuses durant la saison froide.
4 fils ➜ parmi les marques spécialistes de cachemire (voir ci-dessous), on peut trouver facilement cette épaisseur.
Plus épaisse et donc chaude, elle est idéale en hiver ou pour les plus frileux d’entre nous.
6 fils et plus ➜ plus rares et chers (étant donné qu’on utilise plus de matière première), ce sont de véritables pulls doudou : c’est un peu la « crème de la crème » pour le cachemire.

Personnellement, le pull le plus épais que j’ai en ma possession est un pull noir de 22 fils, acheté en 2008 ou 2009 (je vous raconterai son histoire dans l’épisode 4 de cette mini-série – c’est celui que l’on peut apercevoir en bas à droite sur la photo ci-dessous).
Depuis, je n’en ai jamais revu d’aussi épais… sauf cette année chez Bompard qui a sorti un pull 24 fils.

 

 


 

Éthique animal

 

Si vous suivez mon compte Instagram ou mon blog, vous savez sans doute que je suis sensible à la mode « engagée ».
J’ai prévu de consacrer un dossier entier à ce sujet, dans le courant 2021 : c’est un sujet très complexe, beaucoup plus nuancé qu’on pourrait croire de prime abord.

Évidemment, il n’existe pas de pulls en cachemire vegan, donc si cela vous dérange (je peux comprendre) : respectez vos valeurs, et essayez peut-être de trouver des pulls qui vous correspondent.

Personnellement, cela fait maintenant 10 ans que j’ai décidé de limiter les matières synthétiques, suite à la lecture d’un livre quand je préparais mes études de Naturopathie. Dans ce livre, j’ai appris que les matières synthétiques ne laissaient pas « respirer » notre peau, qui est un émonctoire (porte de sortie que notre organisme utilise pour évacuer des substances dont il n’a plus besoin).
Puis, quelques années plus tard s’est ajouté le facteur « respect de la planète » : étant donné que les matières synthétiques se recyclent mal et/ou polluent lors de leur fabrication (composés de plastique).
Certaines matières naturelles peuvent aussi « polluer »… autrement : par exemple, le coton qui est friand en eau… Encore une fois : c’est un vaste sujet que je souhaiterai approfondir en 2021.

Revenons-en à nos moutons : concernant les chèvres en cachemire, c’est comme dans la vraie vie, ce n’est pas « noir » ou « blanc », c’est nuancé.
Ce n’est pas parce que la matière première du cachemire provient de chèvres spécifiques qu’elles sont obligatoirement maltraitées (plus de liens ci-dessous).

 


 

Marques
de qualité et de confiance

 

Bompard

C’est une marque française spécialisée en cachemire, et ce depuis 1985.
C’est grâce à ma mère que j’ai découvert cette marque il y a maintenant 15 ans (je vous en parlerai davantage dans l’épisode n°4 où je vous parlerai de mes pulls).
Mes deux pulls les plus « anciens » proviennent de cette maison, et ils datent respectivement de 15 et 13 ans : ils n’ont pas bougé d’un poil.
La majorité de mes pulls en cachemire viennent de cette marque.
Bompard est – ne nous le cachons pas – cher… très cher. On paie à la fois la qualité et la marque, à mon sens.
(On verra dans l’épisode n°3 quelques astuces pour les dénicher à prix plus doux… sans que ce soit des astuces miracles !)

Chaque année, la collection peut être divisée en deux (ce n’est pas visible sur le site… c’est moi qui vous le dit, étant donné que je connais la marque pour être cliente depuis 15 ans !) :
les « classiques » : des références qui reviennent chaque année. Quelques variantes en terme de coloris, mais sinon ce sont les mêmes depuis plus de 15 ans. Prix plus doux, généralement des 2 fils.
les « spéciaux » : des références qui sont propres à la collection de l’année. On ne les retrouve jamais. Plus onéreux, des 2 fils à plus. Avec des dessins, motifs, strass ou tricot différent.

Leur lien d’engagement.

 

Hircus

Créé dans les années 2010, c’est une marque très transparente avec ses clients.
J’avais 4 pulls de chez eux : je parle au passé, car mon premier pull (acheté en février 2019) s’est troué durant le 1e confinement (mars 2020).
N’ayant que peu de recul, je ne saurai dire s’ils sont aussi durables que la première marque.

○ Les liens indiquant leurs engagements : ici et .

 

Kujten

Découvert grâce au Podcast Chiffon du 17/1/2020. (que je vous recommande d’ailleurs vivement, car il parle de la fabrication du cachemire, du respect animal, de grades, etc.).
J’ai un seul pull de chez eux : acheté en février 2020, j’ai donc peu de recul en terme de la durabilité. Je peux toutefois vous dire que l’ai énormément porté depuis, et qu’il ne bouge pas.

Lien de leur histoire + leurs engagements.

 


 

 Les différents chapitres de la vidéo 

00:00 Intro
00:38 Annonce du plan de la mini-série
02:36 Les avantages du cachemire
04:05 Les 4 critères objectifs pour s’assurer de la qualité d’un cachemire
7:30 Nombre de fils (épaisseur)
11:47 Éthique animal
15:28 Marques de qualité et de confiance

 



 

D’autres articles à (re)découvrir :

Tous mes articles « mode – vêtements »
Mon guide comparatif pour les 21 marques de culottes menstruelles françaises

Tags : Catégories : ,

Je souhaite recevoir ta Newsletter

Vous aimerez peut-être

5 commentaires

  1. léa Pointeaux

    Oh Mély, Merci infiniment !

    Je sais que je me répète (et peut-être en as-tu marre de lire mes commentaires ^^). Tes vidéos sont de véritables mines d’information !
    Et je suis tellement contente que tu partages autour des pulls en cachemire ! J’ai « découvert » cette fabuleuse matière il y a peu de temps et… quel bonheur <3
    Alors pouvoir en apprendre davantage, à tes côtés, me fait tellement plaisir (car je sais que ces informations sont sûres et qu'elles vont correspondre à mon coeur, aussi…)
    J'ai tellement hâte de savoir comment en prendre soin et surtout de découvrir ta collection et l'histoire de tes pièces :)
    Merci déjà pour ces premières choses à "savoir" pour un cachemire de qualité et le partage de tes marques "chouchou" !
    Je suis déjà allé jeter un coup d'oeil sur leur site et j'avoue que je pense me laisser tenter bientôt (peut-être après tes conseils pour les acquérir à un plus petit prix !!)

    Je te souhaite une très belle journée
    J'ai hâte de découvrir la suite !
    Je t'embrasse,
    Léa !

    vendredi 27, novembre 2020 à 10h01
    1. Mély

      @ Léa : Merci beaucoup Léa ♡ Pour ton message, et de continuer à être aussi présente, fidèle et douce dans tes interventions ✩

      samedi 28, novembre 2020 à 10h26
  2. Lésia

    Bonjour ! Merci pour tous ces précieux détails !
    Auriez-vous également des conseils naturo pour ceux qui malgré un petit Bombard douillet de 14 fils sont toujours frigorifiés dans une maison à 19-20°C ? Il semblerait que le cachemire ne suffise pas à compenser ma circulation sanguine difficile digne de celle d’un crocodile préhistorique…
    Merci ! Et j’attends également avec impatience les petites anecdotes de la dernière vidéo de cette série :)
    Belle journée !

    vendredi 18, décembre 2020 à 20h33
    1. Mély

      @ Lésia : Bonjour,
      il faudrait faire le point avec une Naturo (après qu’elle / il est réalisé votre bilan Naturopathique) pour voir d’où ça peut venir : consitution de base, potentiel déséquilibre, petit poids, etc.

      lundi 21, décembre 2020 à 11h59
  3. Lésia

    Merci de votre réponse ! Je pensais juste à 2-3 noms d’épices alimentaires qui réchauffent, pas à un bilan naturo complet :) J’en ai d’ailleurs déjà fait un qui s’est révélé décevant, du coup je n’ai pas trop envie de me replonger dans de faux espoirs pour un nouveau bilan :/
    Belles fêtes de fin d’année à vous !

    mercredi 23, décembre 2020 à 18h26

Laisser un commentaire

Recevoir un mail si Mély me répond ?

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité.