Chroniques 05/2017 ? Fées de Cottingley, robes vintage, test ADN origines

 

Dans cette nouvelle série de vidéo de «Chroniques mensuelles», je réalise des souhaits que j’ai formulé en début du même mois… et vous emmène avec moi pour les réaliser. J’espère que ces chroniques vous donneront des idées, inspirations, ou simplement de la joie à découvrir ces jolies choses.

 


 

Chroniques / mai 2017

 

En ce mois de mai, on voyage dans le temps, et on s’interroge : légende, fantasy, ou réalité ?
Les Fées de Cottingley ont fasciné le monde : les deux cousines anglaises ont été soutenues par Arthur Conan Doyle en personne.

Je me suis lancée : mettant de côté mes apriori sur les vêtements d’occasion, vintage, qui me rebutaient jusqu’alors (j’ai un peu honte de le dire), j’ai fait de merveilleuses trouvailles sur Etsy en fouillant dans les boutiques en veillant à sélectionner tous les critères que je souhaitais (dans la colonne à gauche).
J’ai désormais des pièces uniques, dans des matières naturelles, et les ai trouvées à tout petits prix

Il était une fois… mes origines.
On remonte le temps, on remonte mon arbre généalogique grâce à un test ADN, et on découvre de quelle(s) région(s) du monde je viens.
Dire que le résultat est fantastique serait un euphémisme. Féerique serait plus juste. Féerique, magique, fantastique…
Berceau de l’Ayurvéda, Terres du Petit Prince, pays des Fées… mes liens du cœur correspondent à mes racines réelles ♡

Au-delà de mon enfance dans mes déserts & de mes attaches indiennes, mon âme a reconnu dans les terres britanniques ses origines.
Mon addiction (<- euphémisme) aux porridges, mon amour pour les boissons chaudes, ma préférence pour les fromages anglais plus que français (cottage cheese, halloumi, stilton), mon attirance pour les « puddings » (plus que les autres gâteaux ou desserts chocolatés).
Ma facilité déconcertante d’avoir appris l’anglais rapidement (je le parlais à 3 ans), tandis que je n’ai pu apprendre aucune autre langue (allemand, latin, espagnol).
Mon amour pour l’automne, les nuages, la pluie (infiniment plus que l’été, et le soleil !).
Mon rythme de vie « à l’anglaise » (my God, que les Français dinent tard ! J’ai l’impression d’être en constante décalage avec notre société, surtout à Paris… mais même après plusieurs années, je n’ai pas réussi à me résoudre à diner vers 20h, c’est infiniment trop tard pour moi.)
Le savoir-vivre anglais : très protocolaire, le « flegme anglais » (à l’opposé du caractère chaleureux & enflammé des Méditerranéens qui – je suis désolée de le dire – sont trop envahissants & fatigants à mon goût), le respect des règles (à Londres, j’étais fasciné par plein de détails allant dans ce sens qui me dépassent à Paris) ♡

 

 


 

☁️ Les liens utiles pour aller voir plus loin ☁️

Les Fées de Cottingley – le livre de Sébastien Perez & Sophie de la Villefromoit ;
Le livre de l’enquête d’Arthur Conan Doyle (VO), et sa version française (traduite) ;
L’article Wikipédia sur les Fées de Cottingley / Un deuxième article au sujet de cette légende-réalité féerique ;

Les articles vintage sur les boutiques Etsy-France : belles recherches !

♦ Le site du laboratoire où j’ai réalisé mon test ADN : Family Tree DNA ;
J’ai opté pour le « Family Finder » (celui qui était en promo lorsque je l’ai pris). Ceci dit, il en existe plusieurs types : je vous encourage à faire vos propres recherches sur le site, et à les comparer pour voir leurs différences, et découvrir ainsi celui qui vous correspondra le mieux.
Il faut compter environ 2 semaines entre le jour où l’on s’inscrit & que l’on commande le kit, et le moment où l’on reçoit le petit kit par la poste.
Je vous conseille vivement de le renvoyer avec un numéro de suivi (environ 4€ directement à la poste).
Le laboratoire nous envoie un e-mail à la réception de notre kit & échantillon, et il faut ensuite compter environ 6 semaines pour avoir les résultats qui nous sont envoyés par e-mail.

 


☁️ Musique ☁️

Soundtrack for a sunny day – Summer Trip – In our hands – Different Kind of Lonely // Epidemicsound.com

 

☁️ On me trouve aussi ici ☁️

• Instagram : @chaudronPastel
• DePop : @chaudronPastel
• Foursquare : @chaudronPastel
• Livraddict : @chaudronPastel
• Twitter : @Chaudronpastel
• Pinterest : @chaudronPastel

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Je souhaite recevoir ta Newsletter

11 commentaires

  1. Helychrise

    Bonjour Jolie Mély, j’ai beaucoup aimé cette nouvelle série de vidéos qui m’inspire! J’ajouterai désormais à mon bullet journal « mes souhaits du mois » en plus des objectifs, to do List et rendez-vous qui transformaient chaque mois en challenge trop stressant…
    Je te comprends pour ton attirance et lien très fort avec les îles britanniques. Depuis que je vis au Danemark, j’ai une vie plus apaisée. La France par contre est mon vrai chez moi, y ayant vécu depuis toute petite, mais cette pause en terre scandinave me fait un bien fou.
    Des bisous et de hygge danois (:-)

    samedi 10, juin 2017 à 11h09
  2. Karine

    Chère Mély, je suis désolée mais pour une fois je désapprouve ton post. Premièrement, associer gènes et territoire est un dangeureux raccourci, l’Histoire le prouve sans cesse. Mais surtout, en tant que scientifique,un test adn en kit peut permettre de déterminer que tu es Européenne, Africaine, etc. Pas de quel pays, de quelle ville, de quelle ethnie, pour vulgariser, tu viens. Bien à toi. <3

    dimanche 11, juin 2017 à 1h36
    1. Mély

      @ Karine : Bonjour,
      Je trouve dommage que tu interviennes pour dénigrer, sans expliquer clairement le problème (le « ça ne se fait pas » est rapidement obsolète dans un monde où l’avancée technologie & scientifique est régulière).
      La science, la biologie, et la biotechnologie a énormément avancé (et avance au moment même où j’écris ces lignes) : peut-être donc il y a des éléments que tu n’as pas en mains, en ta possession, à ta connaissance, et qui ont permis de mettre en place ce système de carte.
      Je t’invite à te renseigner (FAQ du site en question), avant de poser ta désapprobation un peu « floue ».
      Belle journée

      lundi 12, juin 2017 à 7h39
  3. Karine

    Chère Mely, je n’ai pas dénigré ton post, je n’ai jamais dit, « ça ne se fait pas ». Je comprends très bien cette quête de tes origines, par ton histoire etc. J’essayais, avec bienveillance, après avoir vu ta vidéo à 1h30 du matin, de t alerter sur les limites et les dangers d’une telle recherche sans avertissement. Avertissement d’un point de vue éthique, car la science, la biologie etc avancent souvent au détriment de celle-ci et de la déontologie. Le racisme, dont je ne t’accuse absolument pas, prend ses racines dans l’idée que l’appartenance à un territoire est forcément héréditaire. Je peux prendre le temps de te ressortir mes cours d’anthropologie si tu le souhaite, mais il y a pas mal de sites universitaires (sérieux) sur internet.. Je regrette que tu aies pris si mal mon désaccord, je suivais ton univers depuis plusieurs années. J’ai eu l’habitude de te lire très critique dans tes synthèses et très à cheval sur les avertissements, je maintiens ma désapprobation, car nous vivons dans une époque où ce genre de test peut être utilisé de façon très moche. Je précise être formellement contre le fichage ethnique. Bonne continuation.

    lundi 12, juin 2017 à 13h36
    1. Mély

      @ Karine : Jolie Karine,
      J’avais pris soin de « vérifier », et avais vu que tu me suivais depuis un moment (grâce à ton adresse e-mail j’ai retrouvé un commentaire de 2015).
      Oui, j’essaie toujours d’être juste, et de toujours veiller à agir sans impacter négativement autrui.
      Je reste humaine, et visiblement, ma démarche t’a froissée : j’en suis désolée.
      Je ne voyais pas ma démarche comme mon « fichage ethnique ». Après avoir vécu 15 ans à l’étranger (et 19 ans après mon arrivée en France), je tais toujours le nom d’un des deux pays où j’ai vécu (celui du Moyen-Orient), car 99% des personnes à qui je le disais le plus naturellement du monde au début de ma vie en France le dénigrer, et y voyaient le « mal » (alors qu’elles n’y avaient jamais mis les pieds)… l’aimant profondément, chaque réplique était un coup au cœur…
      Je ne pense donc pas être raciste, ou voir le « mal » dans les différentes origines qui nous habitent.
      J’y vois juste de belles différences, des souvenirs de l’âme, des trésors que notre cœur conservent.
      J’étais en quête & curieuse des miens.
      Voilà, j’imagine, ma seule erreur.

      lundi 12, juin 2017 à 15h38
  4. Marionette

    Bonsoir Mély,

    J’ai regardé ta vidéo samedi soir…comme une petite bulle de fraicheur. Ce que tu exprimes sur ton ressenti lors de ton voyage en Ecosse fait tellement échos en moi et à ce que j’ai ressenti à Montréal puis en Laponie…Je partage aussi le même décalage sur l’heure du dîner (dur quand on vit dans le sud sous influence espagnole!!) ;) entre autre…
    Voilà, juste un petit merci d’avoir exprimé cette sensation étrange et difficile à décrire de ce sentir chez soi ailleurs.
    Trés douce soirée ou journée.

    lundi 12, juin 2017 à 19h24
  5. Françoise

    Bonjour Mély!
    J’ai beaucoup aimé cette jolie vidéo spontanée et pleine de fraîcheur!
    J’ai été touchée par la partie dans laquelle tu parles de ton sentiment de bien-être (et d’appartenance!) en Ecosse.
    J’ai ce ressenti-là pour ma part dans tous les pays latins (je suis pourtant plutôt introvertie et de comportement discret, et j’ai toujours parlé d’une voix douce… ?), de quelque côté de la Méditerranée qu’ils se trouvent : Var où je vis, Italie la voisine, l’Espagne que je connais très peu, Maroc, Tunisie, Turquie… Les parfums et saveurs (ah, le jasmin, la rose, le néroli… ❤️), la douceur de l’air, la fraîcheur de l’eau sur ma peau me parlent tellement! Et les autochtones me parlent toujours dans leur langue, de prime abord, avant de se rendre compte que je ne suis pas du cru, ça m’a toujours beaucoup plu.
    Il y a sans doute un phénomène culturel (je suis prof de lettres classiques, à la base, et me reconnaissais plus spécialement en tant que « prof de latin », justement!) et familial, très profondément ancré en moi ; mais ce qui est sûr c’est que je n’ai ce sentiment de plénitude nulle part ailleurs, malgré mes voyages et séjours dans d’autres pays du monde!
    Connais-tu la nouvelle de Conan Doyle « À travers le voile »? Elle devrait te plaire…
    ??

    mardi 13, juin 2017 à 18h30
  6. Lauren

    Bonjour​ Mély,

    Merci d’avoir partagé ces jolies choses avec nous ! C’est tellement beau de voir quelqu’un se diriger vers ses aspirations…

    Le test ADN m’intéresse grandement, je suis allée consulter le site​ et ai constaté qu’il y avait 3 tarifs. Lequel as-tu choisi et sais-tu ce qui justifie les différences de prix ?

    Bien à toi.

    mercredi 14, juin 2017 à 7h29
    1. Mély

      @ Lauren : Bonjour ✩
      J’ai pris le Family Finder.
      Pour le prix : non, mais en faisant tes propres recherches sur le site (FAQ, les contacter, etc.), je suis sûre que chacun peut trouver ses réponses ?

      vendredi 16, juin 2017 à 17h38
  7. delphine P

    Bonjour Mély

    Ca résonne tellement en moi ce que tu écris au sujet des îles britanniques. Je suis allée en Irlande en 2011 et j’ai ressenti ce sentiment, tellement étrange de correspondre à ce pays, de m’y sentir vraiment moi… Difficile à expliquer. Ce qui est drôle c’est que je suis en formation naturo et je suis assistante de gestion. Et je suis depuis longtemps complètement sous le charme du petit peuple. D’ailleurs j’ai lu l’année dernière le livre « Un été avec Leprechauns » de Tanis Helliwell. C’est un tout petit livre qui se lit comme on se régalerait d’une friandise. Je te le conseille.
    Merci pour ton blog et tes vidéos, c’est mon petit refuge. Je m’y blottis quand j’ai un moment tranquille et ça me fait voyager. Je te fais des bisous et te souhaite plein de douceur et de bonheur.
    Delphine

    mardi 20, juin 2017 à 14h38
  8. Fanny Indiana

    Avec un peu de retard, je viens de regarder cette vidéo. Je me l’étais gardée pour un moment zen et cocooning et qu’est-ce que j’ai bien fait!
    J’ai été TRÈS émue de lire ton témoignage sur ton test ADN. Je comprends absolument ce que tu ressens en parlant de tes origines, des endroits où tu te sens chez toi. Je considère la France comme ma maison, mais j’ai ressenti des émotions toutes autres dans d’autres endroits de la planète (notamment à NYC où j’ai immédiatement su que ça serait ma deuxième maison). Merci d’avoir partagé ce doux moment plein d’émotion avec nous. Et surtout, je ne te justifie pas devant ton émotion, c’est parfait comme ça! Bisous Mély!

    lundi 26, juin 2017 à 21h06

Laisser un commentaire

Recevoir un mail si Mély me répond ?

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité.