Mes cheveux : ma routine naturelle

Mes cheveux sont bizarres. Et je les aime beaucoup ainsi ♥
J’aurai bien du mal à définir leur nature. En fonction de paramètres inconnus (à croire qu’ils sont dotés d’une vie propre indépendante), ils sont épais, fins, ils ondulent légèrement ou bouclent carrément, puis ils deviennent raides comme des baguettes.
La seule chose que je peux dire avec certitude c’est qu’ils sont très faciles à vivre : ils ne s’emmêlent quasi jamais, et ne fourchent que très peu.

Avec cet article, vous saurez tout sur mes cheveux : les soins que je leur apporte, et même des détails croustillants sur leur histoire (si, si).
J’ai longtemps estimé ce sujet trop futile pour être écrire dessus, mais soyons honnête : d’une, j’apprécie beaucoup découvrir les habitudes et conseils des autres, et de deux, le sujet m’a été demandé plusieurs fois, notamment pour le premier épisode du Cosy Chatty Time.
Ma routine est d’une simplicité affolante (je ne suis pas patiente pour ce genre de choses), les produits que j’utilise n’ont rien de magique, et les soins que je réalise n’ont rien d’extraordinaire, mais ayant testé et expérimenté beaucoup de produits et de soins au cours des 10 dernières années, j’espère que mes expériences pourront vous servir.

 


 

 

Mes cheveux, leur nature + leur passé

Un petit historique et voyage dans le temps me semblent pertinents pour tenter de définir ma nature capillaire : enfant, j’étais blonde-doré. Je ne saurai jamais si c’était la couleur véritable de mes cheveux, ou si celle-ci a été influencée par le fait que je vivais dans des pays ensoleillés 360 jours par an.
J’ai alterné entre des cheveux longs (jusqu’à la taille), puis des cheveux coupés au carré. Puis, je les refaisais pousser (longs), puis je les recoupais.

Adolescente, j’ai voulu être rousse/châtain et avoir les cheveux ondulés (comme ceux-ci). Depuis, au fil du temps, appris à les aimer tels qu’ils sont. Depuis deux ou trois ans, je suis tentée de me faire une frange, mais j’hésite encore. (J’ai d’ailleurs repéré sur Pinterest plusieurs types de franges qui iraient avec la forme naturelle ronde de mon visage rond – mais je digresse complètement).
Fun fact (enfin pas si fun que ça) : lorsque ma mère et/ou ma sœur sont décédées, mes cheveux ont arrêté de pousser (difficile à dire si c’est dû au décès de l’une ou l’autre comme elles nous ont quittées à 7 mois d’intervalle).
Je m’en suis rendu compte un an après le décès de ma sœur, en regardant des photos de moi juste avant son décès, et en m’apercevant que sans avoir coupé mes cheveux, ils n’avaient pas poussé d’un iota.
J’en parlais ici et , j’ai vécu comme je pouvais mes deuils, mais force est de constater que sur un autre plan, mon corps s’est clairement exprimé à sa manière.
Cette pause de pousse a duré environ 4-5 ans, et ce n’est donc qu’assez récemment ils ont commencé à repousser (à peu près en même temps où mon SII s’est calmé).
Savoir si c’est lié à mon SII et/ou à ma réintégration de produits animaux et/ou à un travail émotionnel serait bien difficile. Mais, soyons lucide, le cœur et la vie n’étant pas une science exacte et mathématique, j’opterai pour un subtil mélange de tout ceci.
Et… maintenant, la vie qui continue, refleurit, continue de grandir ♥

Leur nature actuelle est assez changeante : lorsqu’ils viennent d’être lavés, ils sont ultra-épais, et bouclent naturellement.
Puis, plus le jour du lavage s’éloigne, et plus ils s’affinent, et deviennent lisses, et notamment si je les peigne.
J’ai conscience que je pourrai réaliser des gestes et utiliser des produits entretenant ces timides ondulations, mais n’en fais rien : je suis très soigneuse avec mes cheveux et prends volontiers du temps pour les soins, mais ne peux me résoudre à dédier du temps en termes de coiffage, et je dois avouer que j’aime cet aspect décoiffé naturel 
Ils sont normaux / secs sur les longueurs, et mes racines ne regraissent qu’au bout de 3-5 jours (ça dépend si je pratique du sport me faisant transpirer, et si je déborde un peu trop lors de mon démaquillage le soir, transférant un peu de gras sans le vouloir aux racines).
Si j’ai des piques de stress qui durent ou que je traverse des phases de vie trop denses pour mon hypersensibilité/ma nature introvertie, je développe alors parfois des pellicules (qui disparaissent rapidement lorsque je redeviens plus sereine).
Comme lors des jours où mes maux digestifs se réveillent, je ne vois jamais ces signes comme «négatifs», bien au contraire : je remercie mon corps de me parler, reconnais qu’il faut que je réajuste certaines choses (mon emploi du temps, mes priorités, etc.), et effectue ces changements ♥
Mes cheveux sont donc normaux à sec, mon cuir chevelu assez sensible. Leur longueur requiert qu’ils soient nourris et hydratés suffisamment pour éviter d’être abîmés au fil du temps.

Outre la nature de nos cheveux, rappelons également que notre constitution a une importance sur le choix que l’on apportera à nos soins réguliers et ponctuels (j’en parlais ici). Ainsi, selon ma constitution, j’ai les phanères (ongles et cheveux) qui sont naturellement forts et résistants, et s’abiment peu.
Autres éléments importants à prendre en considération : notre alimentation et la santé de notre système digestif (afin de s’assurer qu’il puisse bénéficier d’une alimentation équilibrée si l’on a acquis des habitudes à ce niveau-là).

Si vous avez les cheveux frisés, très fins, gras, il est possible que certains aspects de ma routine ne soient pas adaptés à vous, mais parmi chaque produit et gestes, j’espère que vous trouverez des idées à creuser (certaines marques proposent des gammes pour les autres natures de cheveux).

Passons donc à ma routine capillaire.


 

 

J’en prends soin avec…

J’ai commencé à porter attention à la composition de mes produits capillaires il y a 10 ans (2007 : époque à laquelle où j’ai commencé ce cheminement par arrêter d’utiliser des produits contenant des silicones).
En dix ans, j’ai testé un nombre de produits hallucinants : mes cheveux sont faciles à vivre, mais incroyablement enquiquinants, et se satisfont difficilement en termes de produits. Autant, j’ai trouvé ma routine parfaite pour ma peau, autant mes cheveux, je suis toujours en train de tâtonner, et continue de chercher d’autres produits qui pourraient convenir tout autant ou mieux que ceux que j’utilise aujourd’hui.
Toutefois, je dois bien avouer qu’aujourd’hui, même si je suis curieuse et heureuse de continuer à essayer des produits et apprendre de nouveaux gestes, je suis satisfaite de mes produits et mes rituels actuels.

Pour chacun, je vous donnerai mon avis personnel en tentant d’y combiner points objectifs et subjectifs, ces derniers tiendront compte de mes propres priorités et valeurs, et pourront donc être différents des vôtres (que chacun(e) y prenne ce qu’il/elle a envie d’y prendre, et laisse le reste).
Notez qu’aucun ne contenant de silicone, je ne mentionnerai pas ce point à chaque fois, pour éviter d’être redondante.

 

 

 

♡ Shampooings ♡

Liquides

Lavera (disponible ici)
Le premier shampooing qui m’a convenu à mes débuts de tests de produits plus naturels a été un shampooing Lavera. Leur gamme est assez large, et on peut facilement y trouver son bonheur si l’on a les cheveux gras, colorés, fins, etc.
Ses + : son odeur est agréable, il mousse bien, il ne contient pas de SLS (agent lavant synthétique réputé plus être plus agressif), il est vegan, son prix est assez doux (environ 5,50€ le flacon de 250ml)
Ses – : on le trouve très difficilement (rares sont les magasins qui proposent les produits capillaires de cette marque allemande), sur mes cheveux, à la longue, il leur enlève du volume (et la référence «volume» de la marque me les assèche).

♦ La gamme Desert Essence (disponible ici ou )
J’ai découvert cette marque grâce à un article de Victoria, et je lui dois une fière chandelle, car de tous les shampooings et après-shampooings que j’ai testés en dix ans, c’est la marque qui me convient (et de loin) le mieux.
Mon shampooing préféré est celui pour cheveux secs, à la coco.
Ses + : il sent divinement bon (tous ceux de la gamme), il remplit ses promesses (nourrit sans alourdir les cheveux), il mousse, il ne contient pas de SLS, vegan, il est sans : paraben, phtalates, couleurs artificielles, EDTA (dérivé polluant) ou ingrédients à base de pétrole
Ses – : on le trouve très difficilement (uniquement sur internet), il est assez cher (prix variable selon les sites)

 

Solides

Mis à part les shampooings Lush, toutes les marques que j’ai testées de shampooings solides finissaient par m’alourdir les cheveux et les rendre ternes (j’ai bien sûr essayé de revoir la manière dont je les utilisais, notamment en appliquant moins, mais rien n’y fait).
Toutefois, leur composition étant si douce, j’aime bien les alterner avec mes shampooings liquides :

Lamazuna (disponible ici ou )
Je me souviens avoir eu mon premier petit galet de cette marque française que j’aime beaucoup grâce à un petit concours auquel j’avais participé sur Instagram il y a plusieurs mois : j’étais tellement contente ♥
J’ai pu tester leur galet pour cheveux secs et normaux, et je préfère celui pour cheveux normaux. Il sont vraiment très doux pour les cheveux.
Ses + : la composition est extrêmement naturel et principalement bio (aucun sulfate, coco-sulfate inclus) : ils vont même juste décrypter la courte liste d’ingrédients dans leur fiche, est vegan, marque française, utile pour les voyages (plus léger qu’un shampooing liquide), au premier shampooing il rend mes cheveux tout doux et léger
Ses – : il font très (trop) vite, au bout de 2-3e shampooing, mes cheveux deviennent ternes et s’alourdissent (comme je le disais précédemment j’ai essayé plusieurs astuces, notamment d’en mettre moins)

Sweetie Pachamamaï (disponible ici)
Ce galet tout doux m’a été offert par mon amie Angélique pour Noël dernier.
Il est censé être 2 en 1, et je dois dire qu’il remplit ses promesses sans soucis pour moi.
Du coup, je l’ai glissé dans ma trousse de voyage, et l’emporte avec moi pour mes séjours professionnels ou personnels : il prend peu de place, et ai donc bien pratique !
Ses + : la composition (lait de riz, huile de coco, et certaines huiles essentielles), est vegan, marque française, utile pour les voyages (plus léger qu’un shampooing liquide), il remplit ses promesses de démêlage sur mes cheveux longs et sur cheveux bouclés inclus (d’après mon amie Angélique), il fond peu vite
Ses – : au bout de 2-3e shampooing, mes cheveux deviennent ternes et s’alourdissent (comme je le disais précédemment j’ai essayé plusieurs astuces, notamment d’en mettre moins)

Secrets de Provence (disponible ici ou )
J’ai découvert cette marque totalement par hasard, pendant un de mes séjours en Ardèche l’année dernière, tandis que je suivis ma formation en Ayurvéda, et faisais des petites courses dans un minuscule magasin bio du coin (je suis notamment tombée amoureuse de leur savon sentant le calisson).
Cette période correspondant à une période de stress, j’ai acheté leur shampooing antipelliculaire qui m’a aidée le temps de retrouver un équilibre.
Ses + : marque française, on le trouve assez facilement en magasin bio certifié biologique, il est sans sulfate, utile pour les voyages (plus léger qu’un shampooing liquide), il fond peu vite, sa forme permet de l’accrocher et donc d’éviter qu’il macère dans l’eau sur le rebord de la baignoire/douche.
Ses – : au bout du 2e shampooing, il alourdit mes cheveux, moins pratiques à utiliser de par sa forme (ronde et grande avec un trou au milieu)

♦ Les shampooings solides de Lush (disponibles sur leur boutique en ligne ou en physiques)
Lorsque j’ai connu Lush (il y a dix ans), leurs galets solides ne contenaient pas de SLS (un agent lavant réputé comme agressifs), et étaient réalisés avec du Coco-sulfate (un autre agent lavant réputé plus doux). Lorsqu’ils ont fait le changement (il y a 6-7 ans), je leur avais écrit un gentil e-mail leur faisant remarquer que j’étais un peu déçue de ce changement, et que je pensais ne pas être la seule. Malgré leur adorable réponse, j’ai arrêté de les utiliser pendant un ou deux ans, et y suis revenue, car, comme je le disais plus haut, mes cheveux finissent par avoir une apparence étrange que je n’aime pas du tout.
Il est probable que certaines s’offusquent que j’utilise leurs produits (si c’est le cas, je vous invite à (re)visionner ce passage). À chacun de faire le tri entre ce qu’il veut ou non, que ce soit en termes de produits ou de marques. Dans toute leur gamme de produits, il y en a qui ont une composition que l’on pourrait qualifier de plus «naturelle» / «clean» que d’autres. Personnellement, qu’ils aient changé cet ingrédient dans leur composition ou qu’ils l’aient maintenu, j’ai toujours apprécié cette marque, leur éthique, un grand nombre de leurs produits, et les efforts qu’ils fournissent pour certaines campagnes.
La seule chose que je pourrai critiquer (et, là aussi, je leur ai adressé un gentil e-mail), c’est la différence de prix entre le Royaume-Uni et la France (certains prix flambent d’une manière sidérante). J’ai pallié à ce point de manière très simple : allant à Londres en général une fois par an, j’y fais mes emplettes.
Ses + : la composition que je trouve personnellement bonne (huiles essentielles purifiantes et équilibrantes, miel, infusion d’aromates – plus doux que les huiles essentielles, ), ne teste pas sur les animaux, sans huile de palme, les solides ne contiennent pas de parabens
Ses – : ils contiennent du SLS, présence de parfum, présence de PEG (dans quelques shampooings), le prix nettement supérieur en France (!)

 

♡ Après-shampooings ♡

♦ L’après-shampooing à la noix de coco Desert Essence (disponible ici  ou )
En dix ans d’essais et de recherches, cet après-shampooing est le seul (!) qui me convienne : il me démêle les cheveux sans les alourdir, les ternir ou leur donner une texture étrange (et détestable) de carton.
Chez la même marque, j’ai également testé celui à la pomme verte et à la mangue, mais ils ne nourrissent pas assez mes cheveux à mon goût : je les utilise toutefois en alternance avec mon coco pour les terminer.
Ses + : il sent boooon, il démêle parfaitement sans alourdir ou ternir mes cheveux, est vegan, il est sans : paraben, phtalates, couleurs artificielles, EDTA (dérivé polluant) ou ingrédients à base de pétrole.
Ses – : coûte assez cher

Côté après-shampooing, c’est donc le seul qui me satisfasse. Je trouve ça assez fou qu’il y ait si peu d’après-shampooings à la composition assez naturels qui remplissent mes critères (qui ne sont franchement pas exigeants, pour une fois) : démêlage sans alourdir, ternir ou donner une texture de carton.
J’ai toutefois repéré trois autres marques, et viens de commander l’un d’eux, donc j’aurai peut-être de chouettes partages dans les semaines et mois à venir (je croise les doigts !).

 

 

♡ Soins ♡

Dans le passé, j’ai un peu tout fait en termes de soins :
• des masques à l’huile de coco (que je réalise toujours, mais plus rarement) : au fil de mes applications, j’ai notamment appris qu’en mettre une grande quantité n’allait pas les nourrir davantage (ou les rendre plus beaux), mais les alourdir plus qu’autre chose, ou être moins efficace étant donné qu’il y a de fortes chances qu’il nous faille faire deux shampooing pour retirer toute cette huile. Un peu suffit donc amplement !
• j’ai réalisé mes soins maison avec des ingrédients très faciles à trouver (huile, yaourt, miel).
Gael, une de mes meilleures amis, m’a offert ce livre en 2008, alors que je commençais tout juste à me mettre à la cosmétique maison : j’estime que c’est une petite pépite, notamment car contrairement à beaucoup d’autres ouvrages traitant du même sujet, on arrive très bien à réaliser des soins maison sans devoir investir dans la moitié du catalogue d’Aromazone si on n’en a pas envie ou les moyens. Jus de citron, yaourt, miel, oeuf, huile, un peu de son d’avoine, parfois des hydrolats ou de l’argile, et l’auteure arrive à nous proposer plein de chouettes recettes adaptées à nos besoins en termes de peaux et de cheveux.
• j’ai également fait du henné pendant environ 8 ans. Sans vouloir me vanter, j’ai acquis pas mal de connaissances en la matière (bien que je suis certaine que je peux encore apprendre plein de choses). Que ce soit en termes de marques, en termes de mélange (les ingrédients pour accentuer la couleur, ceux pour éviter l’effet séchant du henné), le type de matériel dans lequel enrubanner ses cheveux (plastique, serviette, papier alu ou à l’air libre), le temps de pose, les soins à faire après (shampooing ou non ?). Lorsque je creuse un sujet, je le creuse #consciencieuse 
J’ai finalement arrêté il y a 2 ans, après être tombée sur une photo de moi 6 mois avant que je fasse mon premier henné, émerveillée devant la couleur de mes cheveux (alors naturelle) qui étaient d’un châtain doré que j’avais oublié, et m’a donné envie de le retrouver. Car, au fil de mes hennés, indépendamment de celui que je choisissais (et des herbes que j’ajoutais plus éclaircir ou y mettre des reflets dorés), ils me fonçaient et/ou me donnaient des reflets d’un roux que je n’aimais pas (type violine ou ce roux-ci, bien loin du roux qui me faisait rêver ado).

Les soins que je vais donc partager sont ceux que je réalise et utilise aujourd’hui, et – tout comme les shampooings et après-shampooings sont susceptibles de changer :

♦ Élixir à la rose de The Innate Life
Ce sérum dit être «pour les cheveux secs, abimés et/ou frisés» est une de mes plus belles découvertes capillaires de ces dernières années.
Je l’utilise sur mes pointes et sur mes longueurs pour les nourrir et les protéger. Une goutte suffit amplement pour chaque application (voir deux gouttes si l’on a les cheveux plus épais que les miens) : ce sérum est donc ultra économique ! Je l’ai acheté en janvier 2017, et j’ai tout juste consommé un tiers du produit.
Ses + : vegan, 95% d’ingrédients biologiques, pluralité de ses utilisations (sérum pour les pointes, pour dompter ses frisottis, apporte de la brillance aux cheveux), contient des ingrédients qui se font rares dans les soins capillaires et dont l’efficacité est excellence pour les cheveux (huile de nigelle, neem), dure longtemps, économique.
Ses – : je n’en vois aucun.

♦ Masque H’Suan Wen Hua de Lush
Ce masque m’a littéralement sauvée d’une catastrophe capillaire certaine lorsque j’ai arrêté les produits capillaires au silicone en 2007 (pour plus d’informations, cette vidéo de Margaux vous sera utile – le lien arrive pile au passage où elle traite de ce point).
À l’époque, j’avais essayé quatre marques différentes de shampooings et après-shampooings, et mes cheveux ne ressemblaient clairement plus à rien. Ce masque, dès la première application, m’a redonné de très beaux cheveux : démêlés, brillants, volumineux, et doux ♥
Ses + : n’est pas testé sur les animaux, la composition qui est synergie que je trouve très chouette (banane, avocat, oeuf, huile d’olive, infusion d’épices (pour purifier le cuir chevelu)
Ses – : présence de parfum, présence de SLS, contient des parabens (fin de liste toutefois donc en faible quantité), n’est pas vegan car contient des œufs (personnellement, ce n’est pas un frein pour moi), le prix nettement supérieur en France (!)

Traitement capillaire de The Innate Life
Ce sérum dit être «hydratant, réparateur et favorisant la pousse». Je l’applique deux fois par mois environ sur mes racines, et je masse 5 minutes mon cuir chevelu avec soin. Je tresse ensuite mes cheveux (ou les ramène en chignon), et laisse appliquer mon soin pendant minimum 1 heure, et parfois dors avec. De la même marque que mon sérum à la rose, j’apprécie beaucoup ce masque, mais mon chouchou reste le sérum à la rose.
Vu la composition du produit, je pense que ce masque est plus nourrissant qu’hydratant (beaucoup confondent les deux… or ce sont deux propriétés différentes : pensez à vous. Si l’on vous donne un gâteau au chocolat alors que vous êtes assoiffée, ça vous fera une belle jambe. Et vice-versa : si l’on vous donne une bonbonne de la meilleure eau qui soit alors que vous êtes affamée, vous serez bien avancée).
Ses + : cruelty free, contient des ingrédients qui se font rares dans les soins capillaires et dont l’efficacité est excellence pour les cheveux (huile de moutarde, amla, brahmi, tulsi, extrait de nigelle, shikakaï)
Ses – : la mention «réparatrice» : lorsqu’une fibre capillaire est cassée, elle ne peut pas être réparée !

 

 

♡ Séchage, coiffage ♡

Le néant intersidéral… ou presque.
Comme je mentionnais au début : si j’adore prendre soin de mes cheveux en cherchant à trouver un produit qui me convienne mieux, en réalisant des soins, en posant des masques, et en mettant du sérum, je n’arrive pas à me résoudre à prendre du temps en termes de coiffage. Outre le fait que j’adore l’aspect un peu sauvage et naturel de mes cheveux, je pense que c’est aussi dû aux faits suivants : je suis peu patiente pour cela ; mes rares essais (tuto, conseils d’amis) ont donné des résultats décevants ; j’ai la chance d’avoir des cheveux qui ne s’emmêlent pas ; j’ignore tout des gestes simples à apporter aux cheveux qui ondulent naturellement sans casser leurs boucles.

Voici donc mes quelques habitudes en termes de coiffage :
♦ Je ne sèche jamais mes cheveux, même en plein hiver (et ne suis jamais tombée malade en faisant ça).
Je les laisse sécher naturellement, et en 30-45 minutes (10 dans les pays exotiques), ils sont secs.
♦ Je ne les peigne pas tous les jours : je les peigne uniquement lorsque je sors de la douche, après me les être lavés (environ tous les 3-5 jours).
Si je les peigne (ou les brosse), ils deviennent plus raides, perdent en volume, et deviennent plus fragiles. (D’ailleurs, si vous avez des conseils pour entretenir leurs ondulations naturelles sans que ce soit long ni compliqué, je suis preneuse !).
Avant d’aller dormir, je me fais une tresse pour éviter qu’ils s’emmêlent (ils sont faciles, mais ne poussons pas le bouchon trop loin).
J’utilise un peigne en plastique (aucune idée de la marque, je l’avais acheté lorsque j’habitais encore au Moyen-Orient, il DATE !), et en voyage, j’utilise ce petit peigne en corne.
J’ai essayé le peigne en bois (pour son côté éthique), mais les fibres du bois finissant pas se fissurer avec le temps, les cheveux se coincaient et se cassaient, et donc je suis retournée à mon peigne blanc acheté adolescente.
Il y a quelques années, j’avais également utilisé une brosse Mason Pearson, considérée comme la Rolls Royce des brosses, mais elle m’électrifiait les cheveux plus qu’autre chose, et le soin qu’il fallait lui apporter (la laver régulièrement, la faire sécher poils vers le bas, etc.) me demandait plus de temps que ce que j’étais prête à lui dédier.

Voilà, mes cheveux n’ont plus aucun secret pour vous. J’espère que vous avez fait de chouettes découvertes, que vous aurez appris des choses, ou que cet article vous aura simplement fait passer un bon moment en ma compagnie ♥
Promis, je reviendrai si j’ai des nouvelles perles à vous partager.

 

✤ ✤ ✤

Qu’utilisez-vous comme shampooing et après-shampooing pour vos cheveux ?
Auriez-vous des conseils pour mes propres cheveux (coupes, produits, coiffures faciles) ?

 

 Pour réaliser un geste de colibri envers moi et me remercier de mes créations

Share on Facebook27Tweet about this on Twitter0Pin on Pinterest4

Je souhaite recevoir les lettres Pastel

Vous aimerez peut-être

23 commentaires

  1. adeline

    Moi j’utilise pour mes cheveux gras du rhassoul et de l’argan je dois dire que j’en suis contente mes cheveux non jamais ete aussi brillant ,doux sans etre cassant aussi . j’aime bien aussi les produits luch malgrer qui ne sont pas vraiment naturelle mais j’utilise que leur savon jai pris un pei de tout la derniere fois que jai ete au havre. enfet je l’ai ai connu la et on a un magasn en belgique je ne savais pas. sinon j’utilose que du 100% bio je ne serais pls passer a des marques industrielles. puis ce n’est pas mon mode de vie. . tu as une belle chevelure en tout cas. prend en soins . ici ke voudrais bien commencer des masques mais je vais regarder quoi comme masque ppour les cheveux gras. et j’essaie d’espacer les lavages . 2jours au moins je vois la differance. bisous melanie.

    mercredi 22, novembre 2017 à 6h20
  2. Kitty

    Super article, très complet ! bravo !
    Je me lave les cheveux avec le sweetie que j’aime beaucoup et je n’utilise que très peu d’après shampoing (généralement Lavera).
    Je me fais un masque maison 1 fois par semaine (huile végétale, gel d’aloe vera, et de la glycerine végétale)
    Je vais retenir l’Élixir à la rose de The Innate Life que je ne connaissais pas.
    Bonne journée

    mercredi 22, novembre 2017 à 8h35
  3. Angélique

    Coucou,

    Je tatonne toujours également pour trouver la routine qui convienne à mes cheveux. En ce moment j’utilise le shampoing solide de la marque Druydès. C’est le premier shampoing solide qui rempli tous mes critères (ne les alourdis pas, n’assèche pas les pointes, mousse bien, ne fond pas trop vite et a une composition irréprochable). C’est une petite marque française éthique qui vient de Bourgogne (ma région).
    Pour le coiffage, je suis devenu très minimaliste, pas de séchage, un démêlage juste après la douche, un peu de gel d’aloé vera chaque matin pour maintenir un effet froissé et c’est tout. Et depuis, plus de problème de cheveux électriques.

    Douce journée

    mercredi 22, novembre 2017 à 8h59
    1. Mély

      @ Angélique : Bonjour ♡
      Mille mercis pour cette découverte de Druydès ! Je n’en avais jamais entendu parler, et après une petite visite sur leur site, je suis très tentée ♥
      J’attends de finir un ou deux de mes shampooings solides, et je le prendrai pour le tester 😊
      Peux-tu me dire lequel tu utilises (il y en a 3 différents en version solide – hors section bébé) ?
      Merci 💕

      mercredi 22, novembre 2017 à 13h33
  4. Marie

    En terme de brosse à cheveux je me suis mise à la marque TEK vue dans l’une des vidéos de la chaine youtube HolisticHabits. J’ai espacé mes shampoings ( tout les 5 jours contre tout les jours avant ). J’utilise la marque Naturémoi sans silicone, sulfates, paraben, non testé sur les animaux. Et ensuite, après un brossage, une goutte d’huile sèche après le shampoing, un peu de sèche cheveux et c’est tout. Je les coiffe matin et soir.
    Un henné ou bain d’huile de coco de temps en temps, quand mes cheveux me le demande (pas souvent).
    3 fois par an une cure de gélules d’orties.
    Avant je faisais des tonnes de choses dessus, mais depuis, moins j’en fait mieux ils se portent ! En gros je les laisse tranquilles 😊.
    Merci pour ton article jolie Mély ! Une douce journée à toi 😘

    mercredi 22, novembre 2017 à 9h45
    1. Mély

      @ Marie : Bonjour 💛
      Grâce à ton commentaire, je viens de découvrir la marque Naturémoi : je ne la connaissais pas (mmh, la gamme au caramel beurre salé de Bretagne !).
      Lorsque je repère un produit qui me tente, j’attends toujours de finir le produit que j’ai en cours (ou au moins un flacon si j’en ai plusieurs comme présentement) avant de l’acheter : je me le garde donc précieusement pour dans quelques semaines. Merci beaucoup Marie 💚
      J’avais aussi essayé la brosse Tek (que j’avais préféré à Mason d’ailleurs !) (je l’ai malheureusement perdu en voyage…) : là encore, ton commentaire m’a permis de m’en rappeler… Elle limitait grandement la casse de mes cheveux. Du coup, si j’en retrouve une dans un magasin, je me laisserai peut-être tentée.
      Merci tout plein pour ton petit mot qui m’a donnée de jolies idées pour peaufiner mon rituel 💭✨

      mercredi 22, novembre 2017 à 13h39
  5. Cécile

    Merci Mély pour ce beau partage! Je crois qu’on a exactement la même nature de cheveux, et, perso j’adore mes cheveux (même si j’aimerais qu’ils gardent leurs belles boucles un peu plus longtemps ;-) )…Ils ne voient pas non plus le sèche-cheveux, et ça je crois que c’est important pour leur bonne santé. Pour les après-shampoings, après plusieurs essais (infructueux) en bio, je suis passée à Apivita, une petite marque grecque assez naturelle qui se trouve dans quelques pharmacies en Belgique (je ne sais pas pour la France), et sinon sur Internet. Je reviens à leurs après-shampoings (et à leurs shampoings) encore et encore. La seule fois où j’ai un peu accentué mes boucles, cela a été le jour de mon mariage: je voulais juste une belle chevelure naturelle, ondulée. J’ai utilisé en complément la crème sans rinçage de René Furterer dans leur gamme pour les cheveux bouclés, que j’avais reçue en échantillon :-) Elle a fait le job, mais suis pas sûre de la composition naturelle, donc je n’ai pas réitéré l’expérience.

    mercredi 22, novembre 2017 à 10h51
    1. Mély

      @ Cécile : Merci jolie pour ton message ♡ Je vais guetter voir si je vois cette marque en France, j’aurai une pensée pour toi si c’est le cas ♥

      mercredi 22, novembre 2017 à 13h40
  6. claire

    Très sympa cet article, ça donne envie d’essayer le sérum, surtout avec tout les commentaires positifs sur le site!!!!!

    mercredi 22, novembre 2017 à 11h19
  7. Jennifer

    Coucou Mély 🌼,
    J’aurais pu décrire de la même façon ma nature de cheveux ! Tu sais trouver les mots ❤
    J’ai longtemps été fâchée avec les shampooings solides et j’ai découvert celui de chez Kardoune l’original. Quel coup de coeur, il est ayurvedique, active la pousse, mousse juste ce qu’il faut et rend mes cheveux propres et légers. Deux shampooings semaine suffisent et j’applique juste un peu d’huile de coco sur les longueurs avant shampooing. Je devrais essayer le sérum que tu nous as présenté,l’achètes tu via leur site internet ou profites tu de tes voyages à Londres pour l’acheter ? Pour la nuit j’enroule mes cheveux ainsi que ceux de ma fille (qui sont niveau bas du dos) dans un kardoune. Un ruban de coton qui empêche les cheveux de s’abîmer, de s’emmêler et les rend soyeux 👌 merci pour ce partage.Rien n’est futile du moment qu’il apporte du bonheur à ceux qui s’y interresse 😊
    Je t’embrasse fort.

    mercredi 22, novembre 2017 à 13h02
    1. Mély

      @ Jennifer : Bonjour ♥
      Ohlalala, quelle jolie découverte ce shampooing Kardoune ! J’ai reçu plusieurs commentaires qui m’ont permis de découvrir des références que je ne connaissais pas, et le tien me fait très envie (Ayurvédique + active-pousse = ❤️). Je me réjouis de l’acheter dans les prochaines semaines, et de le tester !

      Pour le sérum à la rose : je crois qu’il s’agit d’une marque américaine, et je l’achète donc par correspondance (il n’y a que Lush que j’achète sur le sol anglais 🇬🇧 💙).

      Merci pour ton petit mot de la fin : il m’a fait sourire, c’est adorable 💚

      mercredi 22, novembre 2017 à 13h44
  8. adeline

    Ha oui j’utilise aussi comme soin après le shampoing le vinaigre de fruit de la fermentation en cascade du Dr Niedermaier c’est un produit que j’adore encore meilleur que le vinaigre de cidre il est sans lactose sans gluten sans ogm bref un produit d’une pure exception. il est bon pour tout autre maux je l’utilise aussi en spray pour la gorge. Bref c’est un produit qui mérite d’être connu que j’affectionne beaucoup.

    mercredi 22, novembre 2017 à 15h22
  9. Angelique

    Mely :
    J’utilise celui pour cheveux normaux, je ne connais pas encore les autres qui existent depuis peu.
    Je viens de commander celui pour cheveux gras et je ne manquerai pas d’essayer le douceur ☁️ une prochaine fois ✨

    mercredi 22, novembre 2017 à 15h24
  10. Adeline

    Bonjour Mely,

    Et bien, que de produits ! J’avoue avoir un peu survolé ton article car personnellement, moins j’ai de chose à mettre sur mon corps et mieux je me porte.
    Pour ce qui est de la marque Lush, je ne supporte pas ces boutiques. Non pas pour les produits en eux-même ou la marque mais pour l’odeur : ça sent le parfum à 300m ! C’est pire que les enseignes de parfum / cosmétiques « classiques ». De manière générale, je ne supporte plus les odeurs de parfum chimique (cosmétique, lessive, produit vaisselle…). La solution : ne pas en utiliser ou faire moi-même.
    Pour revenir aux cheveux, j’alterne entre des shampoing au jaune d’œuf et des shampoing au rassoul, avec une goutte d’huile essentielle de Tea Tree. De l’huile de coco de temps en temps aussi, ce qui a calmé les démangeaisons que je pouvais avoir parfois. Des rinçages à l’eau entre les shampoing qui ont lieu au max une fois par semaine.
    Au contraire de toi, je ne me brosse pas les cheveux à la sortie de la douche pour éviter de les casser mais je les brosse tous les matins et tous les soirs afin de répartir le sébum sur les longueurs et donc les nourrir. J’ai remarqué que mes cheveux frisottes moins quand j’utilise une brosse en poil de sanglier plutôt qu’en plastique.
    Voilà plus de deux ans que je n’utilise plus du tout de produits chimiques pour mes cheveux et ils s’en portent à merveille ! (et mon porte-monnaie aussi).
    J’espère que tu pourras tirer quelques astuces de mon commentaire !

    mercredi 22, novembre 2017 à 23h08
  11. Emma

    Bonjour Mely,

    J’ai les cheveux très épais et très longs /ondulés, qui ne s’enmelent pas très facilement malgré les aléas.

    Pour ma part après avoir expérimenté pas mal de choses à mes risques et périls, je dois admettre que seule ma brosse de la marque japonaise Muji achetée en Angleterre ne m’abîme pas les cheveux au brossage et démêle parfaitement, l’enseigne fait aussi des peignes de tres bonne qualité, minimalistes et pratiques.

    Merci pour cet article ! 🌿
    Pensées de Suisse 🇨🇭

    jeudi 23, novembre 2017 à 1h30
  12. Francesca

    Bonjour!

    Cet article tombe à pic car je dois me racheter du shampoing!
    Depuis que je suis maman mes cheveux sont différents….Ils régressent très vite, ils sont cassants….en hiver mon cuir chevelu est très sec et ma peau se desquame ce qui est très disgracieux…..(l’huile de nigelle m’aide bien pour cela)
    Ou peut être est ce lié à l’age???!!! (j’ai 34 ans!!) En tout cas, c’est certain durant mes périodes de grossesse et post accouchement ils ont étés malmenée, je les ai perdus par poignets mais heureusement la nature a fait son travail et la perte s’est arrêtée.
    Côté shampoing j’ai bien quand ca mousse. J’ai envie d’essayer les shampoings ayurvédiques de chez Khadi mais en magasin ils sont un peu chers…En lisant les commentaires je me suis laissé tenter par les shampoing solides Kadoune et Druydès. L’huile de Rose me tente beaucoup! Ce produit se trouve t-il en France?

    Merci et bonne journée!

    jeudi 23, novembre 2017 à 9h34
  13. Vero_lfb

    Merci Mély pour cet article, qui tombe pile au moment où je viens de changer de shampooing solide :)
    Celui de Secrets de Provence alourdissait également mes cheveux et ils regraissaient plus vite (j’ai d’ailleurs appris récemment grâce à Audrey du blog Happy & Green qu’il a en fait une base de savon et non de shampooing). En revanche, j’ai découvert celui de la marque Mobius, fabriqué artisanalement dans le nord et je le trouve fantastique ! Il remplace pour l’instant celui d’en Druydes qui est pourtant en tout en haut de ma liste :)

    lundi 27, novembre 2017 à 22h25
  14. Cristina

    Bonjour Mely,

    J’allais te recommander aussi le shampoing solide Druydès, mais je vois que c’est déjà fait.
    Je l’utilise depuis sa sortie en mai et je suis toujours au premier! Je dois dire que je me lave les cheveux seulement une fois par semaine, car j’ai la chance qu’ils ne s’engraissent pas. Et il faut absolument le garder sur une savonnière ouverte à trous.
    La liste des ingrédients est très courte, la plus courte que j’ai vu jusqu’à present, avec comme ingrédients phare les poudres ayurvédiques bringraj et shikakai.
    Depuis que je l’utilise c’est le bonheur, je peux me laver les cheveux sous la douche, c’est vite fait, plus besoin d’après shampoing pour les déméler et les cheveux sont soieux et le cuir chevelu me démange moins :-).
    Pour l’instant je n’ai testé que celui pour cheveux normaux.
    Bonne soirée

    mardi 28, novembre 2017 à 17h48
    1. Mély

      @ Cristina : Bonjour ♡
      Ton retour renforce mon envie de commencer par lui… !
      J’ai hâte de finir un de mes shampooings en cours pour l’utiliser 😊
      Merci pour ton passage et ton message 💚

      jeudi 30, novembre 2017 à 9h14
  15. Solena45

    Coucou Mély,

    Moi je suis adepte de la slowcosmétique, connais-tu? ils ont une plateforme qui regroupe tous les vendeurs portant la mention « Slowcosmétique », on y retrouve Lamazuna et Pachamamaï par exemple que tu cites dans ton article. J’ai également testé le Sweetie, très bien. Sinon je me fournis en shampooing solide localement avec des savonniers de l’île intense (La Réunion) où je réside actuellement. Prochainement je testerai celui de La Savonnerie du Cèdre au rhassoul, bonne réputation. En soin après shampooing, moi et mes filles on aime bcp la brume hydratante sans rinçage de Végétalement Provence (chaine de coiffeur végétal), sinon tout simplement du gel d’aloe vera, hydrate et en « froissant le cheveu » recrée l’ondulation. Bisous ensoleillés!! ;)

    mardi 28, novembre 2017 à 18h10
    1. Mély

      @ Solena : Bonjour 💛
      Merci pour cette découverte ! Je n’avais jamais entendu parler de Végétalement Provence, et après quelques pages visitées sur le site, le produit que tu as évoqué m’attire particulièrement 😊
      Je l’ai ajouté à ma liste pour Noël 🎄
      En revanche, je suis un peu déçue (et suspicieuse) du fait qu’ils ne listent pas l’intégralité de la composition du produit (ils indiquent juste les huiles essentielles) : j’apprécie lorsque les marques mettent le détail (en plus de propriétés actifs qui ont « la côte »).
      Merci encore 💚

      jeudi 30, novembre 2017 à 9h30
  16. Solena45

    Mély, tu trouveras la compo exacte sur ce blog:

    http://www.mylittlemakeup.com/2015/03/vegetalement-provence-hydratation-cheveux-secs-naturel.html

    J’ai vérifié, tout y est!! car prendre le flacon arrondi en photo, trop compliqué! ;)
    PS: ça sent très bon. Rien d’entêtant. C’est un spray crémeux en fait, je préfère le vaporiser dans ma main et répartir ensuite. J’avais peur qu’à 3, le flacon se vide rapidement, mais non… Acheté début juin (200ml) , et pas tout à fait terminé.
    Les shampooings aussi sont bien (Purifiant léger), mousse peu, donc un coup de main à prendre et sont économiques (1L = 1 an à 2 têtes). Testé par mes girls aux cheveux longs…
    Bises!

    jeudi 30, novembre 2017 à 10h02
    1. Mély

      @ Solena 45 : Oh, mille mercis ♡
      J’ai été regardé et lire l’article : la composition est vraiment très clean ! Je sais que je vais me l’offrir… ♥
      Merci aussi pour ton retour sur tes filles aux cheveux longs 😊

      lundi 4, décembre 2017 à 19h16

Laisser un commentaire

Recevoir un mail si Mély me répond ?