Chroniques 08/17 📔 L’histoire de ma famille, ballade dans la ville (secrète) impériale, musée de la poupée

 

Dans cette série de vidéo de «Chroniques mensuelles», je réalise des souhaits que j’ai formulé en début du même mois… et vous emmène avec moi pour les réaliser.
J’espère que ces chroniques vous donneront des idées, inspirations, ou simplement de la joie à découvrir ces jolies choses.
♡ La vidéo du mois dernier : ✩ Juillet 2017 : Cuisinons Ayurvédique, Princesse Kaguya, I’m an INFJ… and you ? ✩

♡ La vidéo de toutes les chroniques : ✩ Toutes les chroniques mensuelles pastel
(Ho, et pour plus d’informations sur chacune des découvertes, pensez jeter un œil à la section « les liens utiles pour aller voir plus loin » en bas d’article : j’y regroupe un grand nombre d’informations pratiques à leurs sujets.)

 


Chroniques / août 2017

En ce mois d’août, j’ai passé beaucoup de temps dans la maison de campagne de ma famille puisque j’y étais jusqu’au 21 août. Grâce à mon activité (lien articles reconversion), j’ai la chance de pouvoir être indépendante géographiquement, et j’ai pour habitude de passer 4 à 6 semaines dans cette maison, chaque été. J’aime bien y séjourner, même si j’y travaille, tout y parait plus doux là-bas.
Je ne vous ai parlé que très peu de notre maison de famille : la seule fois où je l’ai évoqué, c’est dans un vieil article, avec une plume poétique mais donnant un rendu très vague (lien).
C’est donc assez naturellement que j’ai songé à dédier un des trois volets de ce mois à vous raconter l’histoire de ma famille… qui est très liée à cette maison.
Je me livre énormément à vous ici. Je vous parle de mes ancêtres, d’amour, de mon enfance, de la maladie de ma mère et de ma sœur.
Cette maison est un réel cocon pour moi. Un écrin de douceur où rien ne semble pouvoir m’atteindre, bâti il y a fort longtemps, détruit par la guerre, et reconstruit par la patience de l’amour, où chaque pièce semble nous conter souvenirs de voyages.

Saviez-vous pourquoi on appelle la ville de Compiègne «la ville impériale» ?
Elle compte un palais, et… peu de gens le savent, mais cette ville a été un endroit important pour chacun des rois depuis le 5e siècle : Clovis, le roi Dagobert (oui, celui qui a mis sa culotte à l’envers), Louis XIV, Louis XV et Louis XVI et tous les rois entre eux appréciaient tellement séjourner à Compiègne, qu’ils y allaient plusieurs fois par année (ce qui vaut une réputation que l’on pourrait rapprocher comme «résidence secondaire»).
J’y ai passé mon code de la route, et y ai travaillé pendant que je suivais mes études d’assistanat (avant ma reconversion donc). J’adore m’y balader : on y trouve encore des maisons en colombage, des boutiques indépendantes à foison, et il y a même 3 salons de thé cosy ♥ Je m’y suis rendue pour déjeuner dans l’un d’entre eux, vous montrer une boutique de fées (qui s’est avérée fermée jusqu’à fin août – ce n’est que partie remise), et le jardin du palais qui est extraordinairement beau, riche, varié et grand, le tout avec un rendu très naturel.

Saviez-vous qu’il existe un musée de la poupée à Paris ? Un endroit dédié à l’histoire des poupées à travers les siècles : changeantes à travers le temps, elles sont le reflet des enfances de nos mères, nos grands-mères, et de tous les enfants dont les yeux brillaient en entendant ces mots. J’ai été époustouflée de voir à quel point la culture de la poupée est riche, ces codes ont été (et sont toujours !) complexes, subtiles, et combien de méthodes l’Homme a inventées pour obtenir un matériau qui soit réaliste, malléable, joli, etc.
Je connaissais l’existence de ce musée depuis une dizaine d’année, et j’ai une chance incroyable d’y avoir été ce mois-ci précisément, car le musée ferme ses portes définitivement le 15 septembre 2017 (il existait depuis 1994). Il est peut-être encore temps de le visiter (selon votre temps de lecture de mon article) : s’il vous intéresse, et que vous en avez l’opportunité, allez-y, vous ne le regretterez pas ♥

 

♡ Les 3 volets de cette chronique ♡

0:00 – 10:10 ➜ L’histoire de ma famille ;
10:12- 19:41 ➜ Ballade dans Compiègne, ville impériale (salon de thé + jardin du palais) ;
19:43 – fin ➜ Musée de la poupée

 

 


☁️ Les liens utiles pour aller voir plus loin ☁️

♦ Mon article (publié en 2012) dédié à ma maison de famille, rapidement mentionné dans ma vidéo : clic ;
♦ Mon interview Podcast où je parle beaucoup de mon enfance en tant qu’expatriée + mon retour en France : clic ;
Chez Célestine, le salon de thé cosy à Compiègne / leur page Facebook.
4 rue des boucheries 60200 / 03 44 76 10 51.
Ouvert du mardi au samedi de 7h30 à 17h (fermé le dimanche & lundi).
Côté intolérances / choix alimentaires : le jour où j’y suis allée, il n’y avait pas de choix alternatif pour les boissons lactées (lait végétal), et je n’ai pas remarqué de choix sans gluten et sans lactose (peut-être un jour ?). Cependant, on peut aisément trouver certaines pauvres en FODMAPs.

♦ Le musée de la poupée.
Impasse Berthaud 75003 Paris / Tél : 01 42 72 73 11.
Fermeture définitive le 15 septembre 2017 (après 23 ans !)
Tarifs : 8€ pour les adultes et 4 ou 6€ pour les enfants.


☁️ Musique ☁️

How will I cope // Epidemic Sound
In our hands // Epidemic Sound
All My Time// Epidemic Sound

 

☁️ On me trouve aussi ici ☁️

• Instagram : @chaudronPastel
• Pinterest : @chaudronPastel
• Twitter : @Chaudronpastel
• YouTube : @chaudronpastel
• Ma boutique DePop : @chaudronPastel
• Si vous souhaitez réaliser un geste de colibri envers mois : @chaudronpastel
• Mes restaurants préférés & testés sur Foursquare : @chaudronPastel

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Pin on Pinterest1

Je souhaite recevoir les lettres Pastel

8 commentaires

  1. Coconvert

    Magnifique vidéo très personnel merci Mély <3

    jeudi 7, septembre 2017 à 12h43
  2. Dominique

    Beaucoup d’amour dans cette vidéo. Merci, merci et encore merci Mély! <3<3<3

    jeudi 7, septembre 2017 à 20h11
  3. Solenn

    Merci Mély pour cette vidéo touchante, on dirait qu’on visite la maison d’une amie. Très belle maison avec une jolie histoire qui plus est. Elle me rappelle mon enfance avec le grain des photos de famille et les souvenirs exotiques. Ayant aussi vécu au Moyen Orient, en Afrique, en Turquie, en Pologne, nous avons rapporté aussi plein de jolis objets de ces pays. Des bouts de culture du monde.
    Cela doit sûrement apporter de l’équilibre, quand on a été expatriée longtemps et donc « déracinée » en quelque sens, d’avoir des racines aussi bien ancrées. J’ai moi-même été expatriée la majeure partie de ma vie (je le suis toujours…) et j’apprécie de retourner chez mon père, c’est un repère (re-père :-)
    Je suis très sensible aux mots et les tiens ont un vrai pouvoir magique sur le coeur et l’âme. Merci pour ces jolis partages.

    vendredi 8, septembre 2017 à 0h29
  4. Louise

    Merci beaucoup pour ce partage, plein d’émotions et de douceur.
    J’aime vraiment beaucoup ce format de chroniques.

    vendredi 8, septembre 2017 à 10h39
  5. Nad

    Merci pour cette belle vidéo !
    Quel parcours, tu nous fais partager ta vie intime…🏘💖
    Un article sur le deuil, toi qui a surmonté cette épreuve serait j’en suis sûre très appréciable !
    Tu trouves les mots avec douceur et sensibilité…✨

    vendredi 8, septembre 2017 à 15h44
  6. CamillesEthic

    Cette maison a un charme fou et doit avoir une âme puissante. Oui une vidéo sur le deuil serait intéressant, chaque individu passera un jour ou l’autre par cette étape et je pense qu’il faut l’anticiper pour mieux le vivre… j’ai perdu mes arrières grands parents je l’ai accepté facilement car je préférerais qu’ils partent plutôt qu’ils souffrent. Après c’est différent quand qq part alors qu’il n’est pas en âge, quand c’est accidentelle, une maladie… j’ai vécu aussi un deuil plutôt différent… le deuil d’un vivant comme j’aime bien le dire (l’abandon de mon père) c’est très difficile à accepter… Merci pour ce partage très riche.

    vendredi 8, septembre 2017 à 16h13
  7. Bouddha rieur

    C’est touchant la façon où un lieu peut raconter notre histoire. C’est très beau <3
    Il y a beaucoup d'amour dans tes articles donc merci, un grand merci qui vient du fond du coeur.

    C'est dommage et meme triste que ce musée ferme. Je le connais depuis longtemps, il m'a bercé tout au long de mon existence.

    vendredi 8, septembre 2017 à 16h59
  8. Alexandra - Beautés Sacrées

    Je suis ravie de t’avoir découverte davantage par le biais de cette vidéo. Je rejoins tes amies et en effet, je serai intéressée de voir des vidéos (ou articles) à propos du deuil.
    Le pur Pitta que je suis a regardé chaque détail de ta vidéo… :P J’ai pu voir que tu avais le petit live de mon fidèle ami, Alexandre Astier. ;)
    J’espère que nous aurons un jour l’occasion de nous croiser car nous avons beaucoup en commun..l’Inde, où j’ai vécu également…l’Ayurveda, que j’ai étudié (là-bas!)…la naturopathie…
    J’ai malheureusement quitté Paris pour vivre au vert, dans les belles Cévennes ensoleillées, mais j’aurai vraiment adoré te rencontrer et assister à l’un de tes ateliers Pastel. Au plaisir de te lire à nouveau.
    Je t’embrasse et je te souhaite une belle et douce semaine.
    Alexandra (Beautés Sacrées ;) )

    lundi 18, septembre 2017 à 13h01

Laisser un commentaire

Recevoir un mail si Mély me répond ?