Mon nouveau tatouage ✩ Fleurs féeriques

 

Nouveau tatouage.
Chacun a un rapport différent avec le tatouage, que ce soit par la manière dont ils le vivent (pour les tatoués), que pour la manière dont ils le voient (ceux qui ne le sont pas).
Joli, moche, réaliser en toute simplicité pour l’amour du dessin ou le faire en y glissant un symbole, des symboles.
J’estime que chacun a le droit de faire ce qu’il veut avec son corps du moment que l’on ne porte pas atteinte à sa santé physique & mentale, ou que l’on accepte les conséquences de nos actes pouvant entrainer des conséquences nocives (tel que la cigarette, une consommation d’alcool, de drogue, une mauvaise alimentation, et bien d’autres choses).

Ma relation aux tatouages est particulière : c’est la mienne, elle est unique, comme la vôtre l’est aussi.
Pour ma part, j’y vois un Art corporel : à mon sens, tous mes tatouages sont des bijoux de peau, des reflets de joyaux de mon âme.

 

Rite initiatique ✭ mon «rituel» de mes tatouages

À chaque fois où j’ai été me faire tatouer, j’ai voulu faire ce processus seule.
Je me suis toujours rendue seule au salon, et aucun de mes proches n’a vu les dessins avant qu’ils soient sur ma peau.
Ce procédé est important pour moi : c’est un moment à moi. Un processus très intime, où je tisse tous ces symboles si puissants & chers à mon cœur en moi, où ils se matérialisent sur moi.

Niveau soin : j’ai toujours suivi scrupuleusement les conseils de mes artistes tatoueurs (ils diffèrent parfois), sans me poser de questions. Ceci dit, si le sujet des soins vous intéresse, je vous recommande l’article de la jolie Lucile : suivant son Instagram depuis quelques mois, ce fût une surprise & une jolie coïncidence de voir apparaitre une photo du salon où j’étais quelques jours avant, et de suivre son aventure tandis que la mienne était encore toute fraiche.

 


 

Mon tatouage de Fleurs féeriques

 

Le dessin

Un bouquet de fleurs champêtres. En apparence.
Tant de gens s’arrêtent à l’apparence. Tant de gens effleurent la magie, la subtilité de la vie.
En réalité, un bouquet extraordinaire de symboles, de poésie.

Pissenlit.
Trèfle à 4 feuilles.
Fleurs de rhubarbe.
Pâquerette.
Zinnia.
Une Fée visible pour ceux qui auront su préserver leur âme d’enfants.

Beaucoup de d’herbes considérées comme «mauvaises».
Herbes folles, jolies herbes sauvages. Vous poussez seules, vous êtes dénigrées des Hommes…
… mais en chacune de vous, un peu de magie.
Un pissenlit, un vœu sous un souffle de poésie.
Un trèfle, la chance, jolie capacité à voir autrement la vie.
Pompons duveteux de rhubarbe, douceur maternelle éternelle.
Une pâquerette, tapis nacré d’été, souvenir d’enfance, évanescent, mais présent, de mon tendre Papa.
Zinnia, fleur souveraine, extraordinaire fleur parmi les reines.
Réunissant cette synergie si précieuse, unique, particulière… simple & extraordinaire à la fois… une Fée enrubannée.


 

 

 

La citation

 

«Fight for the fairy tales. They do exist.»

 

J’ai trouvé cette citation par hasard un matin tandis que je réalisais mon petit rituel de réveil, sur Pinterest.
Ce jour-là, je ne cherchais pas particulièrement un dessin ou même une citation, ou n’importe quel élément à me faire tatouer, je m’étais simplement connectée dessus comme beaucoup de matin pour regarder de jolies images & des citations inspirantes.
Puis.
J’ai vu cette citation.
Je suis restée à fixer cette citation pendant 5 bonnes minutes.
Je l’ai trouvée belle, puissante, et surtout… elle a vraiment raisonné en moi.
J’aurai du mal à vous décrire ce qui s’est passé au moment où je l’ai lue.
C’est un sentiment plus puissant qu’ «apprécier» ou «trouver jolie» une citation.
Quelque chose a vibré en moi, a raisonné, lui a fait écho, a été touché.

Je l’ai «piné» dans mon tableau «Souhaits futurs tattoos» (c’est un tableau secret visible par moi seule).
Je note en vrac les symboles que je souhaite ancrer sur ma peau, les dessins que je trouve jolis de manière purement esthétique, les artistes dans le monde que j’apprécie.
C’est un joli méli-mélo.
Et je laisse le temps au temps.
J’ai besoin de laisser passer du temps.
D’y revenir, de relire, de regarder à nouveau.
De laisser de côté ce tableau fouilli d’idées.
De laisser les idées germer, de laisser ces tatouages prendre vie (ou se défaire le temps passant – certains ne sont pas destinés à se matérialiser).
Je suis persuadée que chaque tatouage – outre ses symboles – a un temps qui lui est juste.
Pour l’un de mes tatouages, j’ai attendu 7 ans avant de le voir aboutir.
D’autres fois, en l’espace de 3 semaines, une volonté et l’idée sont nées.

Dans la légende de ce Pin-ci, j’y avais glissé : «Revoir le mot ‟fight“. Trouver un mot plus doux.»
Je porte une importance aux mots que j’exprime. À leur intonation, à leur sens, à ce qu’ils dégagent. J’essaie de toujours choisir des mots porteurs de douceur, d’amour. Légers ou puissants, je veille à ce qu’il y ait toujours un lien lumineux & pacifiste.
Au fil de mois (alors que les autres éléments floraux du tatouage germaient), je revenais régulièrement à la citation.
J’ai essayé de la traduire, et de trouver un mot plus pertinent en français pour le remplacer.
J’ai essayé de remplacer ce mot en conservant l’anglais, mais en lui trouvant un synonyme plus pacifiste.
Bref, j’ai essayé beaucoup de choses.
Mais, aucun substitut n’arrivait à me donner une réponse dont le résultat final de la phrase me satisfait.
Puis, j’ai compris.
J’ai compris pourquoi tous les autres sonnaient faux, et pourquoi ce mot-ci, ce mot précis était le mot parfait.

Si vous me suivez depuis quelque temps, vous devez savoir (ou avoir senti) que je suis une personne tendre, aimante, respectueuse d’autrui, et qui essaie plus que tout de communiquer, d’œuvrer avec douceur.
Passionnée par les fées, je suis fleur bleue, ultra archi sensible.
Mes amis disent de moi également que je suis dotée d’une force étonnante.
Fragile & forte : deux mots antinomiques qui me définissent bien.
Mais… aussi douce que je sois… je me suis battue, remuée, démenée pour arriver là où j’en suis aujourd’hui.
Et par «battue», je ne veux pas dire que j’ai voulu écraser d’autres personnes ou ai porté préjudice à d’Autres dans ce processus, pour être là où je suis aujourd’hui.
Par «battue», je veux dire que l’énergie que j’y ai apportée était colossale. L’intention, elle, bienveillante, et plein d’amour. Amour de la vie, de moi-même, des autres.
Dans ma vie personnelle & professionnelle, j’ai mis tout mon cœur, toute mon énergie, toute ma passion, toute la Foi de ma Vie pour bâtir ce que j’ai bâti.
Mes amitiés. Mes relations amoureuses. Mon métier.
J’ai été rejetée, blessée, moquée au cours de ma vie.
Mais aussi souvent que j’ai pu, je me suis relevée. Je n’ai pas fui, j’ai fait face. Et j’ai souri.
J’ai tout fait pour pardonner les rejets. J’ai tout fait pour ouvrir de nouveau tout grand mon cœur une fois que j’ai eu fini de le panser. J’ai tout fait pour ne pas prendre personnellement les moqueries, et renvoyer de l’amour.
Je ne mentirai pas : ce n’est pas facile chaque jour. C’est parfois très difficile.
Mais, c’est comme un muscle : ça s’entretient.
Avec de l’entrainement, au fil du temps, on y arrive plus souvent, on y arrive mieux.
Dans ce monde, c’est parfois difficile. La guerre, la politique, la pression sociétale que subissent les femmes, les viols, la maladie, l’injustice, les animaux réduits à un état misérable & considérer comme des produits de consommation, les enfants qui meurent de faim, les Français qui meurent de froid.
Tant d’injustice, de souffrance, de tristesse.
Dans notre monde, il est facile d’oublier le côté joli, précieux, magique & magnifique de la vie.
J’ai eu la «chance» de vivre un énorme traumatisme au début de ma vingtaine qui m’a en quelque sorte «réveillée» : c’est à partir de ce jour où j’ai vu la vie réellement autrement. Comme si je ne l’avais jamais vue auparavant.
C’est à partir de ce jour où j’ai vu de la beauté en toutes choses, où j’ai eu Foi en la vie, où j’ai décidé d’œuvrer, de conserver cette étincelle magique en moi.
Cette petite étincelle, nous l’avons tous en nous.
Elles sont toutes extraordinaires. Belles. Mais fragiles.
Elles sont tôt fait de disparaitre parmi ces folies actuelles.
Il est de notre devoir de les maintenir en nous, en vie. Pour nous maintenir nous-mêmes, en vie, de ce souffle si spécial.

Au final, cette citation était parfaite.
Au final, le mot «fight» était parfait pour moi.
Un subtil éclat «noir» dans ce dessin féerique naturel, dans cette jolie phrase dont le reste est léger, poétique & magique.

 


 

 

 

Mon tatoueur artiste

J’ai trouvé cet artiste par «hasard» sur Instagram début mars.
Lorsque je suis tombée sur la galerie du salon «Désolée Papa», j’ai tout de suite eu un énorme coup de cœur.
Énorme.
Ce qui m’a aussi particulièrement touchée & interpellée, c’est la mention (lien) que chacun des tatouages que créent les artistes tatoueurs de ce salon soit des dessins «sur-mesure» qu’ils réalisent pour chaque client, et qu’aucun ne sera fait en double.
Un e-mail envoyé, et une réponse attentionnée de leur part plus tard, je me suis rendue dans le salon.
Julien m’a accueillie, et m’a écoutée avec beaucoup de patience. Il a été extraordinaire : il a su répondre à toutes mes questions, mes attentes, et m’a également conseillée sur la manière d’articuler mon tatouage sur ma peau (l’endroit) de manière à ce que cela donne un rendu harmonieux selon ma physiologie.
Il m’a promis de créer un dessin sur mesure en prenant en compte la longue lettre que je lui avais apportée.
Un vrai magicien soucieux & passionné par son métier ✩
J’ai réservé ma date, et ai compté les jours qui me séparaient du 3 mai, ce jour précieux où je verrai se matérialiser tous ces symboles qui étaient déjà en moi, invisibles, au creux de mon âme.

Un joli clin d’œil de la vie ?
Le salon lui-même. Bleu, rose, vert et jaune… pastel.
Tout n’est que douceur, tendresse, en couleurs, en mobilier.
Un petit cocon où l’on se sent en sécurité, écouté, respecté.

Par cet article, je ne souhaite persuader personne de se faire tatouer, mais si vous cherchez un endroit où concrétiser un projet de tatouage, je vous suggère Désolée Papa, et notamment Julien, artiste fantastique.

Heureuse, je le suis.
De voir chaque matin, chaque jour, chaque soir mon bouquet de fleurs féeriques me rappeler à quel point la vie est magique, plein de subtilité, que souvent tout est une question de point de vue, d’intention.

 

 

 

 

«My Body,
My Art.»

 


 

☁️ Mes autres tatouages ☁️

♦ Mon quatrième tatouage en article (poignet droit) //novembre 2015 ;
♦ Mon cinquième tatouage // septembre 2016 ;
♦ Mon sixième tatouage // septembre 2016 ;

 

☁️ Le tatoueur (extraordinaire) de mon 7e tatouage ☁️

Il s’agit de Julien du salon Désolée Papa.
Leur page Facebook ;
Leur Instagram ;
Adresse : 4 rue Bernard Palissy 75006 Paris
E-mail – contact : desoleepapa@gmail.com

 

☁️ Autre lien utile // tatouage ☁️

Article de Lucile – Ptite noisette, merveilleusement bien construit : «10 conseils tatouage crulety free».

 


 

☁️ Musique ☁️

All my time // Epidemic Sound
Inspiring Cinematic // Audiojungle

 

☁️ On me trouve aussi ici ☁️

• Instagram : @chaudronPastel
• DePop : @chaudronPastel
• Foursquare : @chaudronPastel
• Livraddict : @chaudronPastel
• Twitter : @Chaudronpastel
• Pinterest : @chaudronPastel

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Pin on Pinterest3

Je souhaite recevoir les lettres Pastel

Vous aimerez peut-être

7 commentaires

  1. Fleur de lotus

    Magnifique ♡

    lundi 22, mai 2017 à 23h02
  2. Fanny Indiana

    La beauté de cette vidéo! C’était très émouvant, ça m’a donné les larmes au yeux grâce à la beauté des images et la puissance des mots.
    Merci pour ce partage si intime Mély ❤

    mardi 23, mai 2017 à 13h12
  3. Choouquette13

    Magnifique tatouage pour une magnifique personne 💜

    dimanche 28, mai 2017 à 14h36
  4. Anne-Julie

    Très beau tatouage ! Je compte aussi me faire tatouer chez eux et je souhaiterais savoir si les règles d’hygiènes sont respectées ? C’est ce qu’il me stresse le plus dans l’acte :)
    Merci beaucoup,

    Anne-Julie

    mercredi 6, septembre 2017 à 9h41
    1. Mély

      @ Anne-Julie : Bonjour ♡
      Oui, bien sûr :)
      Le mieux est d’aller voir directement pour toi-même, et de poser toutes les questions nécessaires que tu souhaites connaitre :)

      mercredi 6, septembre 2017 à 23h16
  5. Manuela

    ça ne va pas être possible, si je tombe sous le charme du travail de tous les gens qui t’ont tatouée !
    Ses traits sont si fins, c’est sublime.
    La mention sur les mauvaises herbes m’a faite penser au travail de Christophe de Hody. Peut-être le connais tu … https://www.lechemindelanature.com/
    Rien à voir avec le tatouage :)
    <3

    vendredi 6, octobre 2017 à 16h54
    1. Mély

      @ Manuela : Re(bis, ter !) ♡
      Christophe & moi avons fait la même école (et je crois que nous étions quasiment en même temps dans nos études) : je connais son travail, mais ne le connais pas personnellement. Merci pour cette piqûre de rappel 😊

      samedi 7, octobre 2017 à 10h15

Laisser un commentaire

Recevoir un mail si Mély me répond ?