Pourquoi mon alimentation n’est plus végéta*ienne ?

«Exister, c’est oser se jeter dans le monde.»
Simone de Beauvoir

 

Dans cette vidéo, je me suis ouverte tout grand à vous.
J’ai partagé un bout (délicat) de ma vie, me suis mise à nue, j’y ai fait preuve d’honnêteté, et – je pense que l’on peut dire – une certaine forme de courage.

Je l’ai fait pour mille raisons…
J’en avais envie.
J’avais envie de partager cette expérience.
Je souhaitais être authentique jusqu’au bout auprès de vous.
J’avais envie de dire, d’exprimer, d’Être pleinement Moi auprès de Vous.
Je voulais être libre de partager à nouveau mes découvertes gourmandes à l’extérieur & mes créations personnelles dans ma cuisine quotidienne.
J’ai eu l’idée folle que ce bout de mon histoire puisse servir à d’autres.
Qu’elle puisse aider, inspirer, rassurer/déculpabiliser, amène à réflexions, augmente la compassion des choix d’Autrui, élargisse la connaissance de tous
Je ressentais le besoin d’exprimer cette extraordinaire leçon que la Vie a déposée en moi.
Cette fantastique leçon… subtile oxymore de la Vie : celui d’une nécessité de modifier, revoir, repenser (légèrement) une des nombreuses aspects composant ma philosophie de Vie, du Vivant… afin que demeure un certain équilibre en moi doit.

J’ai conscience que mes actions & pensées sont l’objet de curiosité : cet état de fait découle logiquement & naturellement d’une mise en avant de toutes personnes à travers nos moyens actuels de partage sur la toile (blog, Instagram, YouTube, etc.).
C’est l’Humain qui veut cela : une certaine nature curieuse, où se distille avec plus ou moins de parcimonie un certain besoin d’inspiration, d’être rassurés, découvrir l’Autre pour mieux grandir Soi-même à travers.

J’espère que cette (longue) vidéo sera bénéfique pour un monde de demain où la relativité, la compassion, le concept de globalité & d’individualité, et le respect d’Autrui (et de Soi) seront plus présents.

 

 

Le contenu & plan de cette vidéo

  • Mon alimentation enfant
  • Comment / quand j’en suis venue à opter pour une alimentation végéta*ienne ?
  • Mon rapport avec le végéta*isme
  • Quand & comment j’en suis venue à remanger des produits animaux ?
  • Comment je vis ce changement physique & émotionnel ?
  • Comment cette expérience m’a fait grandir ?
  • FAQ

 

 

Si vous souhaitez laisser un commentaire, veillez – s’il vous plait – à regarder la vidéo dans son intégralité, et à parcourir les liens (articles / vidéos) cités en référence.
Faites preuve de compassion, de respect. S’il vous plait.

Je vous envoie Amour, douceur & sourire. À tous.

 


 

☁️ Les liens mentionnés + pour aller plus loin ☁️

♦ L’article «L’éclat d’une fée» ;
«Syndrome de l’intestin irritable» ♡ mon livre pour une vie gourmande & harmonieuse
Dossier sur le Chaudron Pastel «Conseils holistiques & naturels pour la colopathie fonctionnelle» ;
Dossier sur le Chaudron Pastel «Bio, végétarien, sain, équilibré ?» ;
FAQ n°12 et 13 pour les questions du végétarisme & crudivorisme ;
♦ L’article sur le Chaudron Pastel concernant la cuisson à basse température ;
Vidéo-interview de Mingtong Gu enseignant & thérapeute de MTC ;
Livre «Enlightened Eating: Nourishment for Body & Soul» de Caroline Marie Dupont ;
♦ La vidéo d’Alexis (Absol) – «Ma réponse aux vegans radicaux» ;
Témoignage de Candace – professeur de yoga – qui a suivi le GAPS diet pour guérir de la maladie de Lyme après plusieurs années de végétarisme (en anglais) ;
♦ Le livre Toxic de William Reymond ;
(Je précise qu’il existe des centaines d’autres ouvrages / reportages / documentaires sur ce sujet… ! Je n’indique là que cet ouvrage, car je l’ai mentionné dans ma vidéo :))

 


 

☁️ Ce que je porte ☁️

♦ Vêtement : pull Bompard marron (collection 2008)
♦ Bijoux : boucles d’oreilles perles – bague offerte pour mes 30 ans (création Tracy Matthews) – bague de famille
♦ Maquillage : 3 Fées + + «colorant mica poudre d’or» d’Aromazone + mascara Couleur Caramel + rouge à lèvres MAC Pâtisserie + gloss Balmshell (arrêté)
♥ Tableau se trouvant derrière moi : peinture originale réalisée par Angélique Guillemet ;

☁️ Musique ☁️

Subjective Thoughts 1 // Epidemicsound.com

 


 

☁️ On me trouve aussi ici ☁️

• Pinterest : @chaudronPastel
• Instagram : @chaudronPastel
• DePop : @chaudronPastel
• Foursquare : @chaudronPastel
• Livraddict : @chaudronPastel
• Twitter : @Chaudronpastel

 


 

Edit du 21 janvier 2017 – 17h00

Tous ceux qui poseront leur regard ici

J’ai été touchée, émue de lire vos mots.
Je les ai tous lus, un à un.
Certains m’ont émue aux larmes (littéralement), tellement ils m’ont touchés.
Vos témoignages, vos mots apaisants, bienveillants, encourageants, rassurants.
J’ai été sensible à ce que tant m’écrivent, se confient ici, à moi, des bouts d’eux, plus ou moins intimes, sensibles.
Avant de publier cette vidéo, j’ai toujours su dit que j’avais un lectorat en or… mais je ne soupçonnais pas à quel point.
Cette vidéo ayant été relayée par un grand nombre de personnes dont certaines ayant un lectorat, des nouvelles personnes commenceront (peut-être ?) à me suivre : je vous souhaite une belle découverte si vous êtes nouveaux ici. Sentez-vous libre de prendre & piocher ce dont vous avez envie, besoin, sur l’univers du Chaudron Pastel. Tout est à tous, ici ✩

Réaliser cette vidéo m’a demandée du temps, et une énergie considérable… mais outre le fait que j’en suis soulagée (cela faisait tant de temps que je voulais l’exprimer ici), je suis aussi heureuse.
Heureuse de voir, de savoir que son message principal a été compris : qu’au-delà du changement de mon alimentation, des graines de réflexion & croissance ont été semés au vent.

Même si je lis chacun de vos commentaires, je réponds rarement (le temps me manquant).
J’avais promis de répondre à chacune des questions que vous me poserez en commentaires (tant qu’elle n’implique pas un conseil thérapeutique personnel & précis – je n’en donne jamais en dehors de mes consultations, ceci afin de respecter un des fondements de la Naturopathie à savoir l’individualisation) : je répondrai donc, au fur et à mesure, à chaque question qui m’a été posée, même si je mettrai parfois du temps avant de revenir vers vous.
Et, au-delà de mes réponses, je tenais à venir déposer ici un grand «merci». D’être vous. D’être là.
Vous êtes infiniment plus précieux que vous ne le pensez, à mes yeux.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Share on Facebook317Tweet about this on Twitter0Pin on Pinterest0

Je souhaite recevoir les lettres Pastel

104 commentaires

  1. Samuel

    Bonjour,

    Je ne crois pas au hasard et me dit que si l’on est ouvert, c’est-à-dire à son écoute, l’on peut suivre une voie, une sorte de piste parce que c’est celle qui nous convient ou nous indique un changement qui pourrait nous convenir.

    Il y a quelque chose qui m’attriste beaucoup et qui semble être accentué par Internet, c’est la violence verbale, le jugement etc. Nous sommes obligé de parler tellement prudemment…! Mais aussi parce que, je m’en rends compte, cette violence peut être en nous, non pas que nous soyons mauvais, mais que les mots que l’on emploie peuvent blesser et que la structure même inhérente à nos phrases ont une orientation, un sens, qui peut blesser.

    Aussi, je comprends ce que tu dis vis-à-vis de l’écoute qui t’a conduite à remanger des produits animaux. Le fondement de la colère qui aurait pu être la mienne, à une époque pas si lointaine est que je ne peux pas autoriser à l’autre ce que je ne m’autorise pas puisque l’ouverture par laquelle je lui donne la liberté de s’épanouir ne peut exister si elle n’existe pas chez moi préalablement. Cette ouverture, c’est la place que l’on se donne à soi pour exister AVEC ce que nous sommes et non pas MALGRÉ ce que nous sommes, parce que dans le second car je le ressens comme une culpabilisation de vivre en tant qu’humain et dans le premier, de l’accepter.

    Avec le temps j’ai compris une chose, c’est que nous aspirons tous au bonheur et que les choix que nous faisons découle de cette aspiration. Bien sûr, tout le monde aujourd’hui peut prétendre connaître cette phrase, mais entre connaitre la phrase et la comprendre, l’intégrer, il y a un monde. Une fois, je lisais un livre qui reprenait quelques phrases clé de Confucius. Je devais être au tiers du livre quand je lis un passage qui disait, à peu près : intégrez cet enseignement avant d’aller en chercher un autre ( je ne sais pas si c’était si péremptoire, mais dans l’idée c’était ça ). Je n’ai pas encore passé ce passage dans le livre en 4 ou 5 ans. Cela n’est pas une indication à suivre, mais je souligne simplement le fait qu’entre lire une phrase et la comprendre il peut y avoir un monde.
    Ainsi, j’ai mis du temps à comprendre que l’autre ne cherche qu’à trouver son bonheur et, quand bien même il agit d’une façon nuisible pour l’autre, il est difficile de l’en vouloir si l’on ne le considère comme un être cherchant son bonheur. C’est ce que tu dis. Ce bonheur-là est une voie personnelle qui dépend de beaucoup de facteurs, comme tu l’expliques si bien dans cette vidéo. On ne choisit pas forcément, en tout cas pas dans l’intégralité, ce qui va nous rendre heureux ou pas, dans l’absolu, la majorité d’entre nous voudrait que son bonheur ne conduise pas à nuire à celui de l’autre, mais dans la réalité c’est impossible, on s’en rend bien compte tous les jours, Internet le démontre tout le temps. Même avec les meilleures intentions du monde, on fera souffrir, pour ce que l’on fait ou ce que l’on ne fait pas. J’ai aussi remarqué que j’allais en vouloir à l’autre d’être ce que je ne m’autorise pas à être. Le fait de me qualifier de végéta*ien ou végane me plaçait dans une position qui par elle-même pouvait justifier mes indispositions vis-à-vis d’autrui : il est différent, il fait d’autres choix, il s’autorise à être ce que j’ai cessé de m’autoriser à être, il ne culpabilise pas là où je culpabilisais ou culpabiliserais. Sa position semble donc menaçante : si je me rends compte que je n’aurais pas à culpabiliser de manger des animaux ? Si je me rends compte même que je peux en avoir besoin ? A quoi mes convictions tiendront-elles ? Tout mon nouveau monde ne va-t-il pas s’effondrer ? Quand j’ai cessé de m’identifier à mon alimentation, il n’y avait plus de monde à effondrer, ainsi, je devenais plus tolérant avec l’autre, plus ouvert, d’autant plus à mesure que je le devenais avec moi-même.

    dimanche 29, janvier 2017 à 20h49
  2. Sandra Cabeçadas

    Votre démarche est courageuse. Je ne suis pas en mesure de juger. Je suis de l’avis qu’il n’existe pas de régime miracle. L’univers est en constant changement, notre être, notre corps inclus. Il n’y a pas d’aliment bon ou mauvais L’alimentation consciente se base sur ce qui est bon pour moi en ce moment.
    En général, tout le monde à peur d’un changement, changer c’est chercher l’équilibre.
    J’espère que vous trouverez votre bonheur.
    Sandra

    dimanche 29, janvier 2017 à 22h55
  3. Thomas

    Je t’avoue que je me doutais de ta réponse.
    La viande est nécessaire aux personnes du groupe O. Peut-être connais tu le travail passionnant du Dr Peter J. d’Adamo – 4 groupes Sanguins – 4 régimes. Théorie selon laquelle le groupe sanguin conditionne les besoins vitaux de chaque individu. Pour ma part elle fonctionne à merveille lorsque je m’astreins à en appliquer les conseils. Je suis O+ comme toi et les protéines animales me sont indispensables.

    Bien à toi

    lundi 30, janvier 2017 à 11h28
    1. Mély

      @ Thomas : Bonjour ✩
      Oui, je connaissais ce « régime » des 4 groupes sanguins 😊
      Ma position reste la même que celle de tous les autres « courants » (décrit dans la vidéo).
      Belle journée, et merci pour ce petit mot ♡

      mardi 31, janvier 2017 à 7h31
  4. Jessica

    Mely, un très grand merci pour cette vidéo.

    J’ai lu et vu quelques témoignages sur l’arrêt de végéta*isme, et le tien est celui qui m’a vraiment appris quelque chose.

    Je suis végétarienne depuis 5 ans, suite à la découverte du syndrôme du colon irritable, et végétalienne depuis 3 ans. Tout allait bien, mais depuis 1 an et demi il y a certains symptômes du passé qui reviennent (sans aller jusqu’aux douleurs de ventre atroces). Mais la chose qui me préoccupait le plus était les protéines : ma naturopathe (qui est plus tournée vers l’ayuverda et la médecine chinoise d’ailleurs) me disait que je manquais de protéines (et n’a jamais voulu m’influencer à re-consommer des produits animaux), puis des analyses sanguines l’ont confirmé. Pourtant, mon alimentation était très équilibrée. J’ai donc recommencé à manger des oeufs (la chair animale me dégoûte visuellement…), et complété mon alimentation avec des protéines en poudre végétaliennes.

    J’avais l’intuition que j’avais un problème d’assimilation des protéines, mais je n’avais pas réussi à trouver d’informations dessus.

    Ta vidéo vient de me confirmer ce que je pensais, et vient de m’en expliquer la cause. C’est un grand soulagement pour moi, merci beaucoup Mely. Et merci pour toute cette bienveillance dans ton témoignage.

    mercredi 1, février 2017 à 5h05
  5. Gaëlle

    Bonjour Mély,
    Merci pour ton témoignage si touchant, tes mots sont si justes et rejoignent parfaitement mon mode de pensée. Je souffre d’endométriose pour ma part et comprends si bien les douleurs quotidiennes auxquelles tu dois faire face. Je ne suis moi même ni végétalienne, végétarienne ou vegane mais ma consommation de produits animaux reste cependant minime et responsable. J’ai moi même beaucoup de mal à assimiler nutriments, vitamines et minéraux et sais combien il est difficile de trouver l’alimentation qui convient à l’individu que nous sommes. Pour certain ça s’avère plus facile tandis que pour d’autres c’est un combat permanent. Et cela est d’autant plus crucial de trouver cette voie lorsqu’une maladie, une souffrance le nécessite. Ton message donne de l’espoir et comme toi j’espère un jour trouver les dysfonctionnements ou devrais je plutôt dire les bons mécanismes de mon corps et que mon travail quotidien finira par payer. Bravo pour ton parcours et pour ton courage.

    dimanche 12, février 2017 à 10h20
  6. s10

    Merci pour cette vidéo informative et très touchante…
    J’en suis arrivée exactement au même point que vous avec quasi les mêmes étapes et durées et je souffre également du même syndrome..
    Je suis heureuse de découvrir votre chaine et votre blog en ce doux matin…
    Il y a une autre chose que nous partageons : l’hyper sensibilité…
    Belle journée à vous et à votre compagnon…

    jeudi 16, février 2017 à 7h18
  7. s10

    Oop’s… je cherche votre article concernant les aliments Foodmaps.. Je cherche, je cherche mais ne trouve pas .. Grrr ;-)

    jeudi 16, février 2017 à 7h22
    1. Mély

      @ S10 : Bonjour ♡
      Il s’agit de cet article-ci (clic), dans la partie « Définition« .
      Mon livre (ici) qui paraitra le 22 février 2017 pourra aussi énormément vous aider.

      jeudi 16, février 2017 à 7h31
  8. s10

    Un grand Merci …. <3

    lundi 20, février 2017 à 22h15
  9. Lisa

    Merci infiniment pour cette vidéo.
    Je suis tombée dessus dans une période d’incertitude quant à mon alimentation, où je ne sais plus trop comment ou ce que je dois manger. Et tout ce que vous dites fait écho en moi, je me retrouve dans votre parcours alimentaire.
    Je me sens plus sereine et vous me donnez de l’espoir :-)

    Je ne suis pas sûre d’être atteinte du SII, cependant mon système digestif (entre autres) me mène la vie dure parfois, et en attendant de pouvoir prendre une consultation, j’aimerais me procurer votre livre, qui par chance, vient de sortir ! Le seul problème est que je vis actuellement au Mexique, et le système de livraison est très aléatoire si on ne veut pas se ruiner. Je me demandais donc si vous aviez prévu de le sortir en e-book pour le rendre encore plus accessible ?
    Merci encore

    vendredi 24, février 2017 à 7h43
    1. Mély

      @ Lisa : Bonjour ♡
      Merci pour cet adorable mot : un « merci » bienveillant, et un bout de votre histoire ✭
      Oui, oui : il y a toujours de l’espoir. Il faut simplement parfois chercher pour trouver son chemin (et c’est parfois long)…
      Quant à la version numérique de mon livre : deux autres lectrices m’ayant posée la question, j’ai interrogé mon éditrice à ce sujet… et ai obtenu une réponse dans la journée 😊 Alors : mon livre est en train d’être préparé pour sortir en version numérique, et il devrait « sortir » sous cette version d’ici une dizaine de jours maximum !
      Je vous enverrai un petit mail personnellement pour vous en avertir.
      Belle journée Lisa ♥

      samedi 25, février 2017 à 8h22
  10. Séphora Schaffner

    Hello !
    J’ai 18 ans et je souffre également du sydrome de l’intestin irritable depuis des années. Ta vidéo me fait le plus grand bien ! Et m’aide à comprendre beaucoup de chose sur moi. Ta vidéo est un cadeau merci !

    mercredi 1, mars 2017 à 14h33
  11. antoine

    Bonjour
    Mon fils a eu ce « syndrome » en fait ce terme veux juste dire que le médecin ni comprend rien
    il a fallu 3 ans pour que mon fils face la bonne analyse et commencer un traitement
    test : blastocystis hominis
    c’est un parasyte tout peut petit
    il y a type dont 1 très pathogène

    il faut aller faire des analyses a l’hopital neker service MALADIE TROPICAL
    ca ce soigne ! nous avons vue toutes sorte de specialistes qui ne soccupait pas de ca !
    allez à l’hopital neker a paris service MALADIE TROPICAL
    bonne chance

    mercredi 17, mai 2017 à 17h48
  12. Megane

    Bonjour,
    Tout d’abord je vous ai découverte grâce à votre livre que j’ai acheté il y a quelque jours!! C’est un pure bonheur à lire et ENFIN des recettes pour le syndrôme SII.
    Je souffre également du SII, c’est très pénible a vivre j’adore toutes les légumineuse mais je ne peux pas en manger sinon je ballonne telle une femme enceinte! de voir que je suis pas la seule ça fait du bien.
    J’évite de manger trop de produit animaux en intégrant du tofu ou substitut du soja mais je ne sais pas si ça ne m’irrite pas également…
    J’en souffre également psychologiquement car je me sens à part et incomprise, je pense a manger très souvent, j’ai de temps en temps des compulsions ou je vais avoir envie de manger des noix ou autre mais je sais que ça ne va pas être bon pour moi car je vais tout de suite après me sentir ballonne et culpabiliser ou m’en vouloir…
    Je ne sais vraiment pas quoi faire j’ai eu recourt à l’Ayurvéda qui m’a bien aidée, j’ai aussi eu recourt à la naturopathie mais à part manger que des pâtes du riz du pain et des protéines animales ou des légumes vapeurs rien d’autres ne passent un vrai calvère….
    Merci pour cette vidéo que j’ai beaucoup apprécié regarder et qui m’a fait beaucoup de bien!

    samedi 27, mai 2017 à 22h16
    1. Mély

      @ Mégane : Bonjour ♡
      Merci pour cet adorable mot.
      Je comprends tout ceci : vos ressentis, vos doutes, votre incompréhension.
      J’apprécie aussi beaucoup les légumineuses, mais ai arrêté de les manger il y a un peu plus d’un an (ce à quoi j’étais le plus réactive avec l’ail & l’oignon).
      Juste une petite information au sujet du tofu : personnellement, je l’ai très mal toléré pendant environ 1 an & demi : je l’ai réintroduit à très petite dose (50g) une fois par semaine depuis 2-3 mois, et cela passe assez bien (mais je sens que je ne dois pas aller au-delà en quantité au risque d’avoir des réactions).
      J’espère que mon ouvrage vous aidera dans votre quête d’équilibre ✭

      dimanche 28, mai 2017 à 11h45
  13. Megane

    Merci beaucoup pour votre réponse !
    Oui je vais essayer plusieurs test pour voir ce à quoi je réagit le plus.
    Oui je le trouve fabuleux ce livre !! Si bien ecrit j’en suis totalement fan ! Merci encore mille fois !!

    dimanche 28, mai 2017 à 14h05
  14. Sebastien

    Je suis moi même sceptique sur l’efficacité du régime des 4 groupes sanguins, mais je suis par contre entièrement sur la même ligne d’idée que toi Mély ! Merci de t’être ouverte à nous sur cette page :)
    Continue ton blog, il est super !

    jeudi 1, juin 2017 à 10h32
  15. Laurence

    Bravo pour votre vidéo à l’heure où les critiques, la culpabilisation… bref la violence verbale règne sur internet.

    dimanche 2, juillet 2017 à 23h16
  16. Luna

    Bonjour,

    J’ai été diagnostiquée colopathe dès ma petite enfance.

    J’ai depuis pas mal d’années maintenant, d’énormes carences, surtout en fer, mais aussi en magnesium (anxiété, sommeil) et potassium (tachycardie).
    Ma dernière doc m’a très fortement encouragée à manger de la viande rouge au moins 2/3 fois par semaine, et à l’aide de compléments alimentaire, j’ai enfin commencé à éliminer ces carences (ma remontée en fer a été fulgurante, mais n’est maintenue que si je continue ce régime alimentaire).

    Pourquoi est-ce que j’assimilais si mal ces nutriments, lorsqu’ils étaient d’origine végétale uniquement ? C’est grâce à ta vidéo, que je viens de faire le lien entre ces deux données. Alors… un grand merci :’)

    mercredi 6, septembre 2017 à 14h59
  17. cecilia

    Formidable contenu; merci cela m’éclaire sur moi et les recherches a faire pour mon bien être car je souffre aussi d’un transit insuportable depuis quelques années maintenant, et aussi sur mon avenir professionnel qui tend vers la naturopathie. Petite question quelle formation de naturopathie avez vous suivi?
    Merci pour votre partage d’expérience, de connaissance et de douceurs ;)

    lundi 25, septembre 2017 à 21h39
    1. Mély

      @ Cécilia : Bonjour,
      J’ai répondu à cette question dans ma série « Reconversion » (clic).
      Vous pouvez aussi la trouver dans ma page « Consultation avec Mély » (clic).

      mercredi 27, septembre 2017 à 8h18
  18. Muriel

    Bonjour Mély,
    Merci pour cette belle vidéo où tu te livres à coeur ouvert. Je ne suis pas atteinte du SII mais de maladies auto-immune et n’assimile pas mes aliments d’où un poids catastrophique, fatigue et douleurs. Est-ce que tu penses que les fodmaps devraient aussi être évités pour moi ?
    Je précise que je remange un peu de viande et mange beaucoup dissocié. Peut-être est-ce aussi une partie du problème ?
    Encore un grand merci pour ton partage.
    Je te souhaite une merveilleuse journée.

    mardi 24, octobre 2017 à 11h09
    1. Mély

      @ Muriel : Bonjour jolie ♡
      J’aurai de la difficulté à te conseiller au mieux, n’ayant pas fait ton bilan complet au préalable.
      En tout cas, si tu n’as pas de SII, il n’y a pas de raison particulière à les éviter.
      Il faut plutôt te pencher sur d’autres pistes, liées à ta maladie auto-immune (l’ignorant, là aussi, je peux difficilement te conseiller, il existe tant de maladies auto-immunes !).
      Certains superaliments peuvent également t’aider… à voir au cas par cas ♥

      mardi 24, octobre 2017 à 15h41
  19. Michallet

    Bonjour Mély,
    Merci pour votre partage.
    Beaucoup de points ont résonné dans mon expérience de vie notamment le fait d’avoir testé des régimes sans viande à base de jus ou autres pour finalement revenir à ce qui est bon pour moi en écoutant comment mon corps réagi. Depuis que j’ai réintroduit de la viande y compris rouge mon syndrome du côlon irritable s’est très sensiblement atténué ce qui fait que je peux passer plusieurs jours voire semaines sans que mon côlon manifeste son irritation. Sans doute aussi moins de stress et moins d’irritation dans ma vie le tout en travaillant sur la conscience de ce qui est dans chaque instant, acte et décision de ma vie. Je ne suis pas un saint loin de là mais au moins je ne peux pas faire autrement que de le voir et la vie étant parfaite ces petites prises de conscience alimentent sans doute l’inconscient qui se charge de digérer et de renvoyer les messages que je n’entend pas encore ;-)
    Christian

    lundi 30, octobre 2017 à 8h04
    1. Mély

      @ Christian : Merci pour votre témoignage, et surtout, d’avoir pris le temps de l’écrire et le partager ici, avec nous ♥

      lundi 30, octobre 2017 à 17h25
  20. Adeline

    Bonjour Mély,

    Quelle jolie vidéo :-) Quelle douceur…

    Je t’ai découvert il y a quelques années. Grâce à toi j’ai découvert les 3 Fées notamment et peut-être bien la naturopathie aussi ! Et puis j’ai arrêté de te suivre.

    Je te redécouvre via cette vidéo. Elle fait du bien, il est bon d’entendre des phrases si douces. Ce que je reproche souvent aux végétariens / végétaliens / paléo et autres c’est de dire qu’ils détiennent toute la vérité et/ou de juger ceux qui ne suivent pas leur mouvement.

    Je n’ai jamais été attirée par le fait de me coller une étiquette sur le front. J’aime beaucoup quand tu nuances le fait « d’être végétarien » et « d’avoir une alimentation végétarienne ». Si je devais me définir ce serait plus par flexitarienne mais j’ai l’impression que ce mot a été inventer pour combler un vide, un besoin de mettre les gens dans des cases. Je n’aime pas ça. Nous ne sommes pas que le contenu de notre assiette, effectivement, même si on dit souvent « on est ce que l’on mange ».

    Merci pour toute cette douceur, ce vent frais qui a soufflé dans mon petit chez moi ce matin…

    mardi 14, novembre 2017 à 10h33
  21. Héraud

    Merci pour cette vidéo.

    Cela fait du bien d’entendre une personne qui prend en compte la particularité de chaque personne avant de « conseiller ».

    J’ai découvert cela avec l’Ayurvéda, et il me semble que c’est le plus important !

    Une petite question : Connaissez-vous une formation qui allie la Naturopathie et Ayurveda ?

    Bien à vous,

    Noémie

    vendredi 17, novembre 2017 à 11h45
    1. Mély

      @ Héraud : Bonjour ♡
      Merci pour ce message tout tendre ✩
      Pour votre question : je ne connais pas de telle formation. À mon avis, en France, en formation certifiée, cela n’existe pas.
      Peut-être à l’étranger ?
      Belle journée,

      samedi 18, novembre 2017 à 7h13
  22. Leloignée

    C’est une très bonne vidéo, – étant asperger j’ai été fortement gênée par contre par la musique en boucle derrière -; De formation naturopathe aussi, j’avais fait le choix de suivre trois écoles ce qui m’a permis aussi d’avoir une vision non catégorique… Après plus de 30 ans de TCA et de difficultés alimentaires ( liées à l’autisme mais aussi à mon histoire personnelle), je suis également dans un tâtonnement depuis 6 ans. Cela va faire 2 ans que je suis végétalienne, j’ai également des troubles digestifs très importants sans avoir posé de diagnostic, avec malaises, nausées… et je pense commencer à remettre des oeufs ( qu’un ami m’apporte de ses petites poules bienheureuses et qui ne passeront pas à la casserole), car ma b12 est très basse de par ce passif: elle est repassée de 130 à 230 mais peine à se maintenir malgré une supplémentation quotidienne et assez importante en B12 orale. J’ai testé différentes B12, et je ne veux pas de piqûres…je suis aussi souvent plus malades côté ORL depuis que je suis végétalienne et j’ai dû diminuer les fruits qui augmentaient ma colopathie…Je suis aussi persuadée que l’on peut être en bonne santé, aussi bien avec une alimentation omni mesurée, qu’une alimentation végétarienne.. j’ai plus de doute sur le végétalisme et l’on n’a pas encore assez de recul et d’études pour cela, il faudrait surveiller l’assiette et le mode de vie de tous pendant une très longue durée.. Mais aucun animal dans la nature même les herbivores ne consomment aucun produit animal, les vaches consomment beaucoup d’insectes , les chevaux, donc je pense qu’il est peut-être éthique de ne pas consommer d’animaux mais pas forcément physiologique. Si l’on arrivait chacun à trouver l’équilibre entre ses besoins, la vie que l’on mène, son état psychique, le respect culdes animaux et de l’environnement, cela serait très bon pour l’humanité… Pour ma part, je parle d’éco-responsabilité, je suis désengagée aussi de toute forme de  » pro »- ci ou cela, car j’ai bien expérimenté et observé aussi . Je ne pratique pas car mon autisme me met en difficulté de communication et de gestion dans la réalité mais je suis toujours à tenter comme toi de garder une logique basée sur les faits et garder en tête qu’il faut trouver une balance entre le respect de soi et de l’autre, par contre je suis moins encline à admirer les adeptes du fast food, pour moi dès qu’il y a quand même un choix qui amène à alimenter une filière qui entraîne beaucoup de souffrance ( animale ou environnementale) je ne peux pas l’encenser, pour moi il y a forcément un problème dans ce choix.. peut-être était-ce juste une image de caricature un peu  » choc » pour permettre aux gens après d’accepter des choix moins extrêmes mais qui pourtant ne sont pas les leurs, je ne sais pas… mais à mon avis si tout ne monde ne peut pas arrêter sur du long terme toute utilisation des animaux ( alimentairement et au quotidien), tout le monde peut réduire cette dernière et réfléchir à ses achats et des alternatives lorsqu’elles sont possibles .. lorsqu’elles n’y sont pas ou semblent trop compliquées à gérer pour la personne il faut analyser et à partir de là on peut émettre un avis, un conseil, accompagner… l’alimentation de toute façon est un point très sensible et un rien peut faire basculer la personne dans un extrême pour peu que les autres facteurs d’équilibres n’y soient pas .
    En tout cas j’apprécie tes formulations, et je te souhaite bon courage pour ton école.
    Je rajouterai que j’ai une amie praticienne ayurvédique très compétente qui a toujours tâtonné aussi mais c’est peut-être aussi le vice de notre siècle: trop de choix, et par la suite, le naturel et la capacité à répondre à ses vrais besoins disparaissent. Je pense pour ma part en rester au végétarisme… mais l’avenir le dira….. et ma santé aussi.

    mercredi 22, novembre 2017 à 15h52

Laisser un commentaire

Recevoir un mail si Mély me répond ?

Intéressé / concerné par le Syndrome de l’Intestin Irritable

Bonjour ♡

J’ai écrit un livre au sujet de ce syndrome.

Sorti en février 2017, c’est un magnifique ouvrage de 256 pages qui aborde le SII comme aucun livre ne l’a fait : de manière holistique & gourmande, en allant beaucoup plus en profondeur que l’alimentation elle-même.

Si ce dossier vous intéresse, je vous suggère fortement d’aller découvrir mon livre : vous en sortirez émerveillé & grandi…

Mély

En savoir plus