✭ L’Art Angélique ✩ Toiles illuminées de magie ✭

La vie a parfois le don de placer sur notre chemin des personnes extraordinaires de manière assez… atypique.
Rien ne prédisposait que je tombe amoureuse de ses peintures, que je sois éblouie par sa personne, que je sois profondément touchée par son talent.
Au début, rien ne prédisposait Angélique & moi à tisser une Amitié avec un grand «A».

Puis, la vie s’en est mêlée.
Elle fait merveilleusement bien les choses.

 

couverture-angelique-cp

 

 

Angélique, je l’ai découvert grâce au jour le plus magique de l’année…

Une poignée de semaines avant Noël 2014, je recevais un message d’une jeune femme me disant qu’elle souhaitait offrir une séance de Naturopathie à sa sœur Angélique pour Noël : un cadeau qui figurait sur la wishlist d’Angélique.
Touchée par cette démarche, j’ai bien sûr accepté.
Quelques semaines plus tard, j’ai commencé à accompagner Angélique en Naturopathie : nos deux chemins ont donc débuté sous des reflets purement professionnels.
Au cours de la réalisation de son bilan naturopathique, ma série de questions m’a amenée à découvrir qu’elle était artiste, et appréciait écrire sur son blog des petits billets pour exprimer & retracer l’essence de ses tableaux. Très humble, elle n’a fait que mentionner cela de manière furtive.
Elle travaillait alors en tant que bibliothécaire, et ses peintures attendaient donc patiemment ses heures de temps libre.
À l’issue de ce premier rendez-vous, j’ai repris l’e-mail qu’elle m’avait envoyé pour m’exposer ce qu’elle attendait de son accompagnement en Naturopathie, et ai vu qu’elle avait mentionné l’adresse de son blog dans le champ «votre site internet» du formulaire de prise de rendez-vous.
Intriguée, j’y suis allée.
J’ai survolé quelques pages, et me suis abonnée à son Instagram (il est assez courant que je «suive» les Instagram des personnes que je suis pour y puiser un peu de leurs essences, et veiller de loin sur leur parcours, leur avancée, avant de les laisser lorsque j’estime qu’elles ont pris leur envol).
C’est ainsi que, progressivement, au fil des jours, semaines, mois qui ont suivi, je suivais ces partages.
Des clins d’œil du quotidien, des fragments de ses toiles, des petits mots pleins de tendresse.
Je restais en retrait (je reste toujours en retrait sur les Instagram des personnes que je suis en Naturopathie, autant par pudeur que par respect de leurs vies privées), appréciant en silence ces morceaux de son quotidien.
Certains me faisaient sourire, d’autres m’étonnaient, tous me touchaient.
Au fil de nos séances de Naturopathie, je ne laissais rien transparaître, et restais neutre, comme le veut mon éthique de thérapeute et de professionnelle.
Mon cœur, lui, souriait intérieurement de cette belle personne.
Je voyais en elle un potentiel qu’elle ne semblait voir.
Elle manquait de confiance en elle, je la sentais tâtonner, errer, essayer avec une excessive prudence.
Je souris en écrivant ces lignes, car je sais qu’elle ignore tout ceci, et découvrira tout cela en même temps que vous.

Je ne compte plus les fois où je rencontre des Âmes merveilleuses dans le cadre de mes accompagnements en Naturopathie, et où les personnes ne soupçonnent pas ne serait-ce qu’un dixième de leur potentiel.
Nombreuses sont celles qui se sentent perdues, ignorent qui elles sont véritablement.
J’ignore pourquoi, mais j’ai toujours eu le potentiel de voir au-delà leurs failles, leurs faiblesses graines de croissance.
Je vois en Elles, à travers Elles.
Je vois le joyau qu’elles sont, le trésor qu’elles contiennent.
Je souris toujours, car je sais qu’un jour viendra où elles se révéleront, leurs pas de vie les y mèneront.

 

angelique-guillemet-5

 

 

De liens professionnels à une Amitié angélique & féerique

Plus le temps passait, plus mon envie d’acquérir une de ses toiles grandissait.
Un jour, je lui ai glissé un mot sous une de ses toiles partagées sur Instagram, lui demandant le prix d’une toile précise.
Le lendemain, dans ma boite aux lettres : un e-mail de sa part, respectant le ton professionnel & poétique (beaucoup le pensent, mais ces deux caractéristiques ne sont pas antinomiques) que j’avais utilisé pour lui demander ses renseignements avec des précisions sur la nature de sa toile, sa signification (toutes ces toiles ont une histoire), ainsi que son prix.
Quelques échanges d’e-mails plus tard, je m’étais décidée : ce tableau viendrait orner un mur de mon bureau.
C’est avec beaucoup de gentillesse qu’elle m’a proposé de m’envoyer ce tableau par courrier, avec multiples précautions & en choisissant un type d’envoi assurant protection.
J’ai cependant préféré aller chercher le tableau moi-même, voulant éviter tout risque.
Le 6 août 2015, je me suis rendue chez Angélique qui m’a gentiment & généreusement accueillie chez elle.
Elle m’a offert une boisson rafraîchissante à la rose, à la myrtille & au citron… et m’a confectionnée ce merveilleux goûter pour l’accompagner.
Et, c’est ainsi que notre Amitié est née.

 

angelique-guillemet-2

 

Bien du temps est passé depuis.
Notre germe d’Amitié n’a cessé de croître, de grandir, et continue chaque jour sa croissance.
Parallèlement à cette Amitié grandissante, dont je tairais certains aspects privés par pudeur et respect envers elle…
ce premier tableau que j’ai acquis d’elle a été ma petite bouture magique.
De cette jolie bouture a découlé ma décoration féerique qui, lentement et harmonieusement, s’est répandue sur les murs de mon mur, formant ma petite bulle de douceur inspirante & créatrice.

 

 

Angélique : découverte de son Art

Au-delà de son Art, c’est aussi ses mots, ses intentions, la lumière de son Être qui m’émeut & m’émerveille.
Peu d’artistes œuvrent avec autant de pureté, de lumière, de bienveillance, de conscience.
C’est rare, c’est précieux, c’est magique… c’est angélique.

La petite cerise sur le gâteau se trouvant en chacun de ses tableaux est… l’histoire qui y est rattachée.
Chacun de ses tableaux a une histoire, a un titre qui introduit de manière furtive les symboles cachés & précieux incrustés dans ses traits guidés.

montage-pinceaux-angelique

 

 

L’Arbre Pastel

Puis… il y a lui.
Ce tableau que je lui ai commandé.
Fait sur mesure, onze mois ont été nécessaires pour sa conception, pour qu’il prenne vie.
Afin qu’elle le crée, je lui avais écrit un poème.
Incapable de lui ordonner des couleurs, ou de l’emprisonner avec des exigences précises, j’ai écrit en mots mes émotions, les symboles que je souhaitais qu’il porte.

Le voici :

« Un tableau magique,
Un brin féerique,
Surtout magique.
Reflet de mon Être,
Miroir de mon Âme,
Extension de mon Cœur,
Enraciné dans le monde Vivant,
S’envolant dans le monde transparent de l’invisible
Le premier, trop peu effleuré par nous, Êtres magiques, un brin aériennes.
Le deuxième, palpable par nous, Êtres magiques, Femmes magnifiques.
Dansent le rose, chantent l’or. Mêlés, entremêlés, ils tissent sa fibre.
Mailles de son œuvre de Vie professionnelle, ils sont son habit de son Féminin tout entier, et la porte au-delà de son monde Pastel. »

Guidée par des êtres fantastiques, elle a fait naître en Art, en couleurs, et en magie mes mots.

 

arbre-pastel

 

 

Bijou de peau

Et.
Au-delà d’œuvres d’Art qui ornent les murs de mon chez-moi.
L’Art d’Angélique s’est e/ancré sur ma peau.
C’est elle qui a imaginé, conçu, imaginé, et a su rendre vie quatre leçons de vie.
C’est la seule & unique personne au monde qui connait les quatre symboles, leçons de vie que m’a offertes Coussinay la dernière semaine de sa vie terrestre.

 

Ses prix

Angélique n’est désormais plus bibliothécaire, et vit de son Art.
Spontanés ou commandés, des tableaux germent au fil du temps dans son atelier.

Il y a environ un an & demi, elle a pris une décision qui m’a profondément émue : revoir à la baisse le prix de ses tableaux initialement basé sur les estimations faites par une spécialiste… ceci afin de rendre plus accessibles ses œuvres à tous.
Je trouve cela courageux, un peu fou, et terriblement doux pour notre monde qui en a besoin ♥

Afin de vous la présenter un peu plus, un peu mieux, j’ai eu l’idée & l’envie de lui donner la parole sous forme d’une jolie interview.

✤ ✤ ✤

 

angelique-en-train-de-peindre

 

Portrait d’Angélique

Quand as-tu commencé à peindre ?

J’ai toujours été fascinée par la création et je suis sensible à ce que l’on peut faire par soi-même : se faire confiance, prendre le temps de donner vie à quelque chose avec ses mains est épanouissant et procure un véritable sentiment d’accomplissement.
J’étais une enfant qui aimait se retirer dans son monde pour dessiner et imaginer des histoires avec ce que je trouvais dans la nature, de la terre, des crayons, des bouts de ficelle et de bois. C’est une exposition de peintures de Chagall visitée à l’âge de 7 ans qui m’a bouleversée artistiquement parlant et fait prendre conscience que l’on pouvait rendre visibles nos images intérieures. Cette rencontre artistique liée à cet amour pour la couleur et pour la fabrication maison m’a amenée à la peinture 7 années plus tard.
J’avais donc 14 ans lorsque j’ai commencé à peindre des gouaches d’après ce que je voyais sur l’écran noir de mes paupières en tentant de trouver le sommeil. Très vite j’ai pris des cours de peinture à l’huile en atelier et ce fut une révélation. Ils étaient fabuleux, riches et inspirants. On y écoutait de la musique, buvait des tisanes et échangeait sur notre pratique artistique, j’étais la plus jeune et l’ambiance d’atelier me ravissait ! J’y ai appris le dessin, la dorure, le modèle vivant, l’amour d’un métier, de la matière qu’est la peinture à l’huile et bien plus que cela. Ma pratique s’est intensifiée, je peignais en atelier, à la maison, en rentrant de cours, jusqu’à une heure avancée de la nuit et ce durant toute mon adolescence. Très tôt j’ai eu l’occasion de montrer mon travail en l’exposant dans des salons collectifs et marchés de création dans lesquels je trouvais des critiques constructives et beaucoup d’encouragements en vendant mes toiles, illustrations et des créations textiles que je confectionnais.

 

Comment travailles-tu ?

Je travaille seule depuis chez moi, aménageant mon temps entre mon bébé et mes projets. J’adore avoir plusieurs casquettes, faire plusieurs choses à la fois et toucher à tout, ce qui est vraiment très intéressant.
Dans le processus de création, je laisse une grande part à l’intuition et au hasard. Oui, souvent je ne sais pas ce que je vais faire. Je commence en partant d’une idée qui va me donner envie de créer (un motif, une fleur, une histoire, un rêve…) et c’est en recherchant, fouillant et manipulant la matière que les choses se font.
Le voyage jusqu’au résultat final est si riche ! Cela me fait pense à cette phrase de Nicolas Bouvier dans son récit de voyage Chroniques Japonaises : « C’est le propre des longs voyages que d’en ramener tout autre chose que ce que l’on allait y chercher ».

 

L’évolution de ton Art au fil du temps…

J’ai commencé par la peinture et j’ai ensuite expérimenté plusieurs médiums et techniques telles que la gravure, la couture, la broderie… J’aime créer des objets de décoration comme des mobiles ou des broches, mais je reviens souvent à la peinture à l’huile sur toile, car cette technique offre une richesse créative qui permet de mixer les mediums au gré de mes envies. La feuille d’or se retrouve souvent dans mon travail,de même que les collages de papiers et de matières.
Ma pratique artistique s’est peaufinée à mesure que je me découvrais et cheminais dans mon propre développement intérieur. Durant mes études j’ai eu l’opportunité de découvrir diverses techniques, d’explorer différents matériaux et ma patte s’est trouvée enrichie. En tant que créatrice je cherche aussi à développer ma sensibilité sur divers supports et mon esprit à autant soif de connaissances que d’expériences. Mes toutes premières peintures sont marquées par une touche vive, très spontanée, des couleurs pures et surtout des sujets influencés par des grands peintres tels que Matisse, Klimt, Picasso, Gauguin, Van Gogh ou Frida Kahlo… Par la suite j’ai alimenté mon travail par ce qui me passionne : la nature, la cuisine, l’illustration jeunesse, le design textile, les céramiques, les bijoux, les contes ou encore mes rêves qui sont source d’inspiration.
Mon univers se compose de plusieurs sujets que j’aime travailler selon les périodes que je vis : la représentation féminine, les paysages, le végétal avec les feuillages, les arbres… Aujourd’hui, il m’est difficile de définir mon art en le plaçant dans une catégorie, d’ailleurs, ce n’est pas ce que je souhaite… mais j’aime vraiment cette idée de créer et offrir un univers poétique, intemporel et sensible en puisant ici et là des éléments qui me touchent et m’inspirent… tout simplement.

 

Pour toi, quelle est la raison d’être de ton Art ?

C’est surtout dans les moments de doutes que je pense à la raison d’être de mon art. Je recherche une unité, une cohérence dans ce que je fais. À aimer explorer diverses techniques, on peut vite se perdre, mais finalement l’essentiel est là et relie l’ensemble de mon travail par le même fil rouge.
La toile est pour moi une surface magique, lieu de tous les possibles, sur laquelle je développe ma sensibilité en grande partie inspirée par la nature. Un peu à l’image de Matisse qui cherchait à exprimer le calme et le repos en créant un art de tranquillité, « quelque chose d’analogue à un bon fauteuil qui délasse des fatigues physiques », je suis de celles et ceux qui oeuvrent pour réenchanter le monde en le nuançant d’une poésie colorée.
Nous avons tous un don. Le mien est surement celui de rendre visible ce qui est caché et les mots de Georges Bernard Shaw illustrent à merveille cette idée : « L’art est un miroir magique que nous créons pour transformer les rêves invisibles en images visibles. »
J’ai eu le bonheur de découvrir assez tôt ma passion pour la peinture, ce qui m’a permis de l’expérimenter, pour finalement réaliser que cette fibre artistique est un cadeau que je dois vivre pleinement et partager pour me sentir épanouie. J’éprouve parfois de la difficulté à dire ce que je ressens avec des mots, bien que je les adore ! Il m’est plus aisé de communiquer par la peinture, j’imagine qu’ainsi je fais ma part en contribuant à révéler la beauté des choses, inspirer d’autres personnes et transmettre de belles vibrations colorées. J’aime profondément l’art, le design et l’artisanat dont certaines oeuvres peuvent m’émouvoir, me transformer et m’inspirer. L’art le pouvoir de toucher l’âme, de l’élever, j’aime l’idée de transmettre des émotions et d’y voir une façon magique d’agir positivement sur le monde.

 

Ton rêve de petite fille… et ton rêve de Femme d’aujourd’hui ?

La magie me fascine depuis mon jeune âge et j’ai toujours été attirée par la transformation de la matière. Par exemple, je reste toujours subjuguée devant l’art des verriers qui changent le sable en verre ou devant une sculpture en bronze à travers laquelle se devine tout le processus de création de l’oeuvre, de l’idée à la réalisation finale en passant toutes les étapes intermédiaires.
Petite fille, je m’imaginais sorcière avec des mains magiques métamorphosant la matière en or ! Je passais du temps à en inventer la recette dans mon journal de bord puis à expérimenter des potions avec toutes sortes de matériaux (terre, cailloux, bois, fer, eau de pluie, eau de mare…). Enfin je pensais qu’avec une incantation je parviendrais à obtenir la transformation espérée…
En grandissant, cette petite fille a transmis ses rêves et ses mains magiques à la femme que je suis aujourd’hui. Les rêves d’enfants sont précieux et nous guident quand l’adulte que nous devenons se sent parfois perdu. Mes rêves d’enfant sont ma boussole. Un jour un conteur m’a déposé au creux de l’oreille cette citation de la romancière Ursula K. Le Guin, pleine de bon sens : Un adulte créatif est un enfant qui a survécu.
Aujourd’hui cette petite sorcière est toujours en moi et mon rêve de femme est sensiblement le même que le sien. Cependant il a grandi, évolué et s’est ajusté à mon corps et esprit de femme. Je le formulerai ainsi : avec mes mains magiques, quelques pinceaux, des couleurs et des matériaux de choix, je rêve de transformer en or le coeur des gens, tout en apportant un peu de douceur et de lumière dans le monde.

 

Tes loisirs ?

Comme ma nature me porte à m’investir pleinement dans chacune de mes activités, mes loisirs sont souvent devenus des passions voire une activité professionnelle. Avec le temps et l’expérience, j’ai appris à faire la distinction entre ce qu’il était préférable de garder pour mon épanouissement personnel et ce que je pouvais offrir aux autres et en faire une profession. Dans ma palette de loisirs, on trouve plusieurs activités que j’aime profondément exercer :
La lecture : j’adore l’objet livre, les illustrations jeunesse et j’ai voulu en faire mon métier en devenant graphiste puis bibliothécaire jeunesse avant l’arrivée de mon bébé.
Le yoga et la méditation qui sont aussi arrivés au bon moment dans ma vie, au fil de ma pratique ces deux outils de transformation personnelle sont devenus indispensables pour éliminer des tensions physiques ainsi que des blocages psychiques. Ils me correspondent parfaitement pour vivre l’instant présent et nourrir ma créativité. Avant de tomber enceinte, je souhaitais me former en tant qu’enseignante de yoga, mais aujourd’hui je garde ce projet en germe pour plus tard.
Les plaisirs simples de la vie : parcourir un jardin en photographiant des motifs qui m’inspirent pour ma peinture, danser, cuisiner, boire du thé, et collectionner les théières, apprendre, contempler mon fils et la nature dans leurs moindres détails, écouter des contes, tirer les cartes et prendre soin de mon entourage avec des massages aux huiles essentielles.

 

Ton petit déjeuner ressemble à :

… un rituel sacré (oui!). Le petit-déjeuner est le moment tant attendu après le jeûne de la nuit ! Mon petit déjeuner est aussi copieux que savoureux, un instant ressourçant qui va colorer toute ma journée. Pour cela, il contient des ingrédients que je choisis avec l’énergie du jour et de la saison. La diversité, la créativité et la richesse gustative d’un petit déjeuner comptent beaucoup étant donné que c’est le repas de la journée que je préfère. Selon, le temps, selon l’humeur et mes envies du moment, mon petit déjeuner est froid (muesli) ou chaud (porridge):
– un muesli ou un porridge avec du lait d’amande ou de riz
– auquel j’ajoute des flocons d’avoine, d’épeautre ou d’autres
– des farines magiques qui correspondent aussi bien à mes papilles qu’à mon profil naturopathique et découvert grâce à Mélanie (avec qui je partage tant de points communs dont le goût des petits déjeuners de fée) : lucuma de soie, poudre de caroube du Pérou, farine de coco
– des oléagineux : amandes ou noix de cajou
– des dattes ou figues réhydratées
– du pollen
– fruits de saison
– une tisane/infusion
Je prends le temps de savourer en conscience ce repas et n’hésite pas à me réveiller plus tôt si j’ai un rendez-vous afin de ne pas faire l’impasse sur ce délicieux moment clé de ma journée.

 

Ton superaliment favori :

Le cacao assurément ! Superaliment que je consomme chaque jour tant il me fait du bien, de la fève crue à la préparation plus élaborée comme une bonne tarte au chocolat entièrement maison, en passant pour la boisson chaude chocolatée ou le houmous au cacao
J’aime aussi saupoudrer mes repas ou jus-verts de spiruline, elle m’a été notamment d’une aide précieuse tout le long de ma grossesse.
Et enfin j’aime la délicatesse et l’aspect velours de la Lucuma qui enchante mes petits déjeuners, mes pauses gourmandes de la journée ou qui me réconforte le soir juste avant de me coucher.

 

Ta boisson chaude préférée :

Depuis mon enfance je consomme des tisanes et infusions, ces boissons constituent depuis lors, un rituel quotidien que je m’offre en variant les parfums et les composant suivant mes envies et besoins… J’ai une préférence pour les saveurs fleuries (comme la rose, la fleur d’oranger et la lavande) et les plantes/arbres tels que la verveine, le tilleul ou le romarin. Par ailleurs j’aime aussi déguster un bon thé vert de temps en temps et surtout lorsqu’il est agrémenté de fleurs de jasmin.

 

Une petite recette de toi ?

Avec plaisir ! Voici un petit jus avec ses précieux bienfaits que je réalise pour renouveler mon énergie et poursuivre ma journée dans les meilleures conditions. Après une journée bien remplie, il me redynamise moralement et énergétiquement tout en apportant une belle pause gustative. Il nous faut donc :
Une pomme, une petite betterave rouge crue, un demi-citron et un petit centimètre de gingembre. Passez le tout à l’extracteur à jus et savourez aussitôt.

 

✤ ✤ ✤

 

Les petits liens pour retrouver Angélique…

♦ Son site : Angelique Guillemet Art
Son Instagram : clic.
♦ Sa page Facebook : clic.
Sa boutique etsy : clic.
Son Flick : clic.
♦ Son Tumblr : clic.
Sa chaine YouTube : clic.

 

J’espère que cette découverte inspirante, colorée, et angélique vous a plu.
Ainsi que cette guirlande de questions féeriques et de réponses angéliques.
Je vous laisse avec une photo de moi ouvrant le cadre qui a protégé l’Arbre Pastel pour venir jusqu’à moi…
On se retrouve tout bientôt… ♡

(PS : l’Arbre Pastel, attendu patiemment, étant la dernière «pièce» de mon bureau, je vais pouvoir honorer ma promesse formulée ici auprès de vous)

 

ouvrir_moi-sourire

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Pin on Pinterest11

Je souhaite recevoir les lettres Pastel

Vous aimerez peut-être

2 commentaires

  1. Thalie

    Merci Mély pour cet article, ce beau partage. Cela réveille en moi des énergies endormies, en jachères. Ce tableau est magnifique ! Tellement toi ! J’ai adoré lire ton interview, découvrir un peu plus Angélique. Merci de tout coeur à vous deux.

    vendredi 28, octobre 2016 à 12h59
  2. Eve

    Merci pour ce moment de magie pure. L’art intuitif et la manière de procéder d’Angélique me parlent énormément. Être comme un jardinier, une magicienne des couleurs et des pinceaux, esquisser ses rêves sur une toile ou sur une feuille… L’art à la découverte de soi et de ses paysages intérieurs.
    Ce tableau est rayonnant. Je ne te connais qu’à travers tes mots, et pourtant, il est comme ton être : douceur et lumière ! Il me fait penser à l’arbre de vie des Celtes ou bien à Yggdrasil de la mythologie nordique, comme une metaphore de ce qu’on est dans toute sa richesse, avec tous les niveaux et les plans d’une personne…
    Je retourne à mon écriture, heureuse de cette rencontre virtuelle. Merci Mely (et Angélique) ♥
    Eve ☆♣♡

    vendredi 28, octobre 2016 à 21h32

Laisser un commentaire

Recevoir un mail si Mély me répond ?