Petits & grands gâteaux ♡ Don de Soi

Un gâteau magique & des muffins fantastiques.
Du fond de son cœur, émerge de l’Amour,
Au bout de ses doigts, coule l’inspiration.
Les deux mêlés se matérialisent en une poésie culinaire.

Deux gourmandises saines & fleuries.
Nées d’Elle.
Pour Elle, pour Vous, pour tous.
Reflets de la cuisine poétique… celle qui nourrit infiniment plus en profondeur que nos cellules.
Car… souvenons-nous. Nous sommes un corps, un esprit & un cœur réunis.

 

Confectionner ces gourmandises saines & gourmandes, et les saupoudrer de poésie a été mon activité détente de ma journée d’hier qui fût très studieuse.
En fin de journée, je devais retrouver une amie & son compagnon sur le Champs de mars pour y pique-niquer, et admirer le feu d’artifice du 14 juillet.

Ce gâteau & ces muffins, je les ai conçus pour les offrir à cette amie.
Celle-là même qui adore partager des tasses de café avec moi.
Celle-là, aussi, qui m’a fait découvrir l’artiste qui a a/encré en moi mon tatouage magique.
Cette amie qui me fait sourire avec une pointe d’ironie & quelques pincées de sarcasmes, entourés de beaucoup de douceur, lorsque je traverse des nuages gris.
Cette amie à qui j’apporte, aussi, d’une multitude de manières (je ne sais détailler ce que j’apporte aux gens que j’aime & qui m’aiment – et je pense qu’ils ont plus de légitimité à l’exposer que je n’en ai – c’est donc intentionnellement que je tais ce que je pense pouvoir lui apporter).

La veille, je lui avais proposé de réaliser une recette pour elle.
Je lui avais envoyé une liste aux noms très «classiques» : on y trouvait des madeleines, des financiers, des muffins, un clafoutis, des truffes, etc.
Je lui ai demandé de choisir une recette… tout en précisant que pour chaque recette citée, celle-ci se verrait transformée par l’ajout de notes subtiles de poésie.
De la poésie que j’adapterai à elle.
À ses préférences gustatives, à ce que je sais être bon pour elle, pour son équilibre.
Que chaque «classique» proposé avait son alter ego poétique.
Qu’elle ne devait pas essayer de deviner ou de comprendre.
La surprise n’en serait que plus jolie.
Et, cette subtilité là, de toutes manières, ne peut se comprendre : elle peut simplement se ressentir.
Elle eut du mal à choisir, m’a-t-elle dit.
«Alors, j’en choisis deux, car c’est trop difficile, même en en choisissant deux. Parmi ces deux, je te laisserai choisir celle que tu voudras.»
Les deux m’inspiraient.
Elle a raison : c’est difficile de choisir.
Alors… Je n’ai pas choisi.
J’ai fait les deux.
Quand on aime, on ne compte jamais… c’est ce que l’on dit. C’est ma philosophie, aussi.

 

couverture-gateau-don-de-soi 

 

Cuisiner est une des activités qui me détend.
Mais beaucoup plus encore que celle de cuisiner… celle d’inventer, d’imaginer, de créer des recettes délicates combinant ma passion d’une cuisine saine & à la poésie de l’âme & du cœur : celle qui nourrit autant nos yeux de plaisir, que de subtilités gustatives légères fantastiques.
D’ailleurs, il y a quelques semaines, j’ai regroupées tous les articles de «Poésie culinaire» sur ce petit lien pour les retrouver plus facilement, pour s’y replonger plus aisément.

À la maison, il est rare que je me lance dans ce processus que j’aime pourtant tant : je le fais rarement pour moi, et Romain (♥) préfère (très) majoritairement une cuisine plus classique & traditionnelle : caractéristique d’ailleurs qui se retrouve en mon petit Papa, et que j’ai pu constater chez la plupart des hommes.
Avant de rencontrer Romain, je ne connaissais pas beaucoup d’autres manières d’exprimer l’Amour que je portais à Autrui. J’en connaissais quelques-unes, bien sûr, mais elles étaient peu nombreuses & me paraissaient bien fades pour refléter la profondeur & l’intensité de mes sentiments comparées à ma cuisine.
J’ai beaucoup appris, ainsi, depuis que nous partageons nos chemins de Vie, à donner,  à offrir différemment une partie de moi, à transmettre mon Amour, à matérialiser mes sentiments : un processus qui m’a énormément fait grandir & m’a enrichie, car parallèlement, je suis devenue plus réceptive aux différents langages d’Amour, et je comprends maintenant beaucoup d’autres paroles & actions d’Autrui (envers moi, ou que j’observe comme témoin dans les couples d’amis ou mes relations d’Amitié).

IMG_3610

(Photo tirée de ma recette de crème fouettée végétalienne – clic)

 

Aujourd’hui, la cuisine occupe toujours pour moi une immense place, et est une immense source de joie.
Ainsi, lorsque l’occasion s’y prête, j’adore me replonger dans ma cuisine poétique, si subtile, si légère & nourrissante à la fois.
C’est un processus que j’adore.
Lorsque je le pratique, j’ai la sensation que le temps s’arrête.
Vraiment.
Réellement.
Je ne réfléchis plus.
Plus rien n’existe en dehors de ma cuisine, de moi-même, et de ces ingrédients patientant que je les transforme.
Je me laisse guider. Par mon cœur. Les doigts font le reste.
Parfois, je les offre. À mes ami(e)s, à la famille.
D’autres fois, je les offre. À vous, ici, sur le Chaudron Pastel.
Ça revient un peu au même. Quelques mots tapotés sur le clavier en plus. Parfois quelques recherches. Une séance photo pour immortaliser le tout.
Quelle que soit sa finalité, mon processus créatif reste identique : léger, subtil, profond, irréfléchi, joyeux, lumineux.

Parfois, sur Pinterest ou dans des magazines, je vois des DIY (*) fabuleusement beaux («Do It Yourself» = travaux manuels de décoration ou autres comme ceux-ci).
Parfois, je regarde & écoute des musiciens ou des chanteurs créer une musique d’une manière telle qu’elle me transperce & m’élève, me fait pleurer, m’émeut, m’emplit d’énergie, ou m’apaise.
Parfois, j’observe des tableaux d’artistes avec tant d’émotions que j’en perds ma voix, et qu’un frisson me traverse & secoue mon âme de bonheur.
Mais, jamais, ô grand jamais, je les envie.
Car, j’ai conscience que chacun a un (ou plusieurs) don(s).

Il existe une grande diversité de dons.
Des dons artistiques : ce sont sans doute ceux qui sont le plus faciles à percevoir, car nous les percevons par un de nos sens (regarder, écouter, goûter, etc.), et qu’ils sont donc plus « réels » pour nous.
Il existe aussi d’autres dons, sans doute moins faciles à percevoir, mais qui n’en sont pas moins merveilleux à leurs manières : des dons mathématiques, psychologiques / émotionnels (IE élevée), architecturaux, du langage, géométrique, pédagogique, de gestion / assistanat, etc.
Chacun est très différent, mais notre société a tous besoin d’eux.
On peut en faire des métiers, ou ils peuvent encore imbiber nos relations avec nos amis, notre famille.

Créer, imaginer, cuisiner de la poésie. L’offrir.
Par delà les mots, la recette, des mots, des émotions, des idées, des germes de croissance de Soi.
Je pense que c’est ce que je fais de mieux au monde.
Je l’aime, et m’en satisfais.
Cela ne m’empêche pas, bien sûr, d’essayer de progresser dans d’autres domaines… mais je différencie «don» d’«aptitudes à faire progresser».
On peut apprendre & progresser à l’infini dans une multitude de domaines.
Mais, notre (ou nos) don(s) sont parfaits en chaque instant, à chaque moment de notre vie.
Notre don peut évoluer, changer, se métamorphoser… mais il ne peut jamais se parfaire, car il est en tout temps déjà parfait.

Chacun a un don merveilleux en lui.
Vous compris.
Alors…
N’oubliez jamais.
Prenez soin de vous.
Car vous êtes précieux.

 

muffins cafe sans cafe 2

 

 

Les muffins fleur d’oranger & café (sans café)

Cette amie aime le café.
Ce n’est qu’après avoir découvert l’Art du café, que nous nous sommes aperçues découvert de cette passion commune tandis que je lui racontais comment j’en étais arrivée à déguster un café de qualité pour la première fois (un pur « hasard »).
On découvre des coffee-shop ensemble, elle m’a énormément appris sur la culture du café, et je lui apprend mes découvertes de gemmes de café.
Mon amie a cependant une sensibilité à la caféine qui fait qu’elle ne peut en consommer l’après-midi & le soir, sous peine de ne pas pouvoir fermer l’œil de la nuit.
Voulant créer des petites gourmandises contenant un clin d’œil à notre Amitié & une de nos passions communes, je voulais créer des muffins au café
… tout en respectant son précieux petit corps & ne pas le violenter durant ses précieuses heures de sommeil.
Qu’à cela ne tienne : je créerai des muffins au café sans café (pour les Fées, tout est toujours possible ✩).
J’ai fait appel à deux ingrédients pour donner ce léger goût de café : un succédané de café en poudre (comme ceux-ci facilement trouvables en magasin bio) & des graines d’acacia torréfiées dont l’odeur & le goût rappellent celui du café (un ingrédient magique connus par les Fées uniquement… mais trouvables en ligne ou dans certaines épiceries fines).

Mon amie vouant un culte sans borne à la fleur d’oranger (des notes lui rappelant des souvenirs d’enfance), j’ai incorporé cette note parfumée & gustative en imbibant légèrement les muffins de quelques gouttes d’hydrolat de fleur d’oranger après leur cuisson en les faisant glisser dans leurs surfaces gonflées & craquelées (incorporée avant la cuisson, les molécules organoleptiques auraient été détruites avec la chaleur).

 

Ingrédients pour 8 muffins

  • 4 blancs d’œufs
  • 1 pincée de sel
  • 130 ml d’huile de coco liquide (fondue au bain-marie)
  • 150 gr de sucre glace de coco

    (réalisé maison à partir de sucre de coco mixé finement avec mon Vitamix… ou autre blender puissant)
  • 60 gr de farine de maïs
  • 80 gr de poudre d’amandes

    (idem : réalisé maison à partir d’amandes entières sèches avec mon Vitamix… infiniment moins onéreuse que la poudre d’amandes prête à l’emploi)
  • 2 cas de graines d’acacia torréfiées (trouvable sur internet ou dans certaines épiceries fines)
  • 1 cas rase de succédané de café
  • 2 cas d’hydrolat de fleurs d’oranger (Aromazone ou autre)
  • 1 cas de miel cristallisé (solide)

Préparation

  1. Battre les blancs d’œufs en neige avec la pincée de sel dans un grand récipient à bords larges & hauts (type saladier).
    Gardez-les de côté.
  2. Dans un saladier, versez le sucre glace, la farine de maïs, la poudre d’amandes, les graines d’acacia & le succédané de café.
    Mélangez jusqu’à ce que l’ensemble soit homogène.
  3. Ajoutez les blancs d’œufs en neige délicatement avec une cuillère.
    Mélangez un peu (toujours très délicatement afin de ne pas «briser» les blancs d’œufs en neige).
  4. Versez l’huile de coco, et mélangez (toujours délicatement) jusqu’à ce que le mélange devienne bien homogène.
  5. Versez la pâte dans vos moules à muffins en les remplissant jusqu’au bord (les muffins monteront un peu à la cuisson, et ce sans levure).
  6. Faites cuire dans un four préchauffé à 180°C pendant 25 minutes.
  7. Sortez vos muffins, et laissez reposer 30 minutes.
  8. Pendant qu’ils refroidissent : mélangez au bain-marie le miel & l’hydrolat de fleur d’oranger à feu très doux (cela permettra au miel de retrouver une consistance liquide, et de bien se mélanger avec l’hydrolat).
  9. Une fois les muffins refroidis & le mélange miel / hydrolat bien liquide : versez 1/2 cac d’hydrolat (pur) dans les interstices du sommet des muffins craquelés afin qu’il imbibe & parfumé bien le cœur de chaque muffin.
  10. Terminez par badigeonner vos muffins avec le mélange miel / hydrolat tiède.
  11. Ajoutez si vous le souhaitez quelques pétales de fleurs séchées.

 

 

Astuces pour personnaliser

♦ Troquez les graines d’acacia torréfiées & le succédané de café par du chocolat ou du thé vert matcha en remplaçant respectivement par du cacao (en poudre non sucré – 3 cas) ou du thé matcha (en poudre – 2 cas rases)
♦ Enrichissez d’une épice de votre choix : vanille, cannelle, cardamome, c’est une question de choix & préférence personnelle !
La vanille & la cannelle se marient bien avec le café & le chocolat, tandis que la cardamome se marie mieux avec le thé matcha.
♦ Et si vos muffins contenaient en leurs cœurs une crème à la pistache… ?
Pour cela : dans un petit bol, mélangez 2 cas de purée de cajou (ou amandes blanches) à 2 cac bombées de purée de pistache, et ajoutez 1 cac d’éclats de pistaches (pistaches concassées au pilon), et ajoutez-les dans vos muffins (remplissez la moitié de vos moules à muffins, puis versez 1/2 cac du mélange « cœur pistache », puis recouvrez le moule avec de la pâte à muffins avant de les enfourner).
♦ Vous pouvez remplacer l’hydrolat de fleur d’oranger par de l’hydrolat de rose ou autre hydrolat alimentaire (pamplemousse, verveine, etc.).
♦ Les végétaliens pourront utiliser la technique désormais célèbre du «jus de pois chiche en boite» pour remplacer les blancs d’œufs.
Les blancs (ou jus de pois chiche) passant par une étape de cuisson dans cette recette, l’un ou l’autre fera parfaitement l’affaire.
Pour les recettes ne nécessitant pas une cuisson (mousse au chocolat ou meringue) : je préfère ne pas utiliser l’aquafaba, celle-ci étant extrêmement chargée en substances anti-trypsiques (plus d’informations sur ceux-ci ici) : cette astuce louable pour des aspects écologiques & éthiques, est nutritionnellement à éviter.

 

muffins cafe sans cafe

 

 

Clafoutis frangipane & fruits rouges

Si vous adorez les fruits rouges comme mon amie, ainsi que la richesse & la douceur de la note frangipane, ce clafoutis est pour vous : cette recette ne contient pas de pâte (feuilletée ou brisée – comme le sont les tartes aux fruits), l’allégeant quelque peu.
Éclectique, cette recette peut revêtir d’autres notes : pommes & praliné, ou banane & glaçage au chocolat… laissez-vous guider par les astuces pour personnaliser votre clafoutis gourmand aux fruits se trouvant ci-dessous ♥

 

Ingrédients (pour un moule carré de 20 cm – environ 9 à 16 parts)

  • 250 g de fruits rouges : seuls ou en mélange (framboises, fraises, myrtilles, cerises, etc.)
  • 2 œufs
  • 1 cac bombée de purée de cajou (ou d’amandes blanches)
  • 120 gr de sucre de coco
  • 110 gr de poudre d’amande
    (réalisé maison à partir d’amandes entières sèches avec mon Vitamix… infiniment moins onéreuse que la poudre d’amandes prête à l’emploi)
  • 2 cas rases de crème d’avoine (farine précuite : plus d’informations sur celles-ci ici)
  • 30 gr de fécule (arrow-root, fécule de maïs ou de pommes de terre, etc.)
  • 150 ml de crème de soja liquide (ou amande ou épeautre ou avoine – riz à éviter en raison de sa texture beaucoup trop dense)
  • beurre de coco liquide (fondue au préalable dans un bain-marie)
  • pétales de fleurs séchées

Préparation

  1. Lavez vos fruits, séchez-les délicatement, et disposez-les dans votre moule carré préalablement huilé.
  2. Dans un saladier, battez les œufs avec le sucre & la purée d’oléagineux choisie (cajou ou amandes blanches), jusqu’à ce que le mélange blanchisse légèrement (environ 2-3 minutes).
  3. Ajoutez la crème liquide, puis la poudre d’amande, la crème d’avoine (farine précuite), et la fécule.
    Mélangez à nouveau jusqu’à obtenir un mélange homogène.
  4. Versez l’appareil à gâteau par-dessus les fruits rouges dans le moule.
  5. Faites cuire dans un four préchauffé à 180°C pendant 30 minutes environ.
  6. Retirez votre gâteau du four, et laissez-le refroidir.
  7. Une fois refroidi : procédez au glaçage au beurre de coco.
    À l’aide d’une cuillère ou d’une fourchette : étalez-le beurre de coco de manière la plus uniforme possible sur la surface du gâteau.
  8. Saupoudrez de quelques pétales de fleurs séchées.
  9. Laissez refroidir le gâteau au réfrigérateur (1 à 2 heures), de manière à ce que le beurre de coco se solidifie à nouveau.

 

 

Astuces pour personnaliser

Cerise, fraise, framboise, myrtille… le(s)quel(s) auront votre préférence ?
Tous se marieront à ravir avec ce clafoutis frangipane.
On peut même y glisser d’autres fruits plus aqueux (pomme, poire, pêche, prune, coing), ainsi que des bananes, à la condition que l’on aura fait perdre un peu d’eau de chacun avant de les glisser au fond du plat (quelques minutes de cuisson à basse température & un égouttage suffira).
♦ Si l’on souhaite avoir un goût de frangipane plus prononcé (se mariera mieux avec les fruits d’automne & d’hiver) : remplacez la purée d’amande blanche par de la complète, ou encore de la purée de noisette.
♦ Que diriez-vous d’un glaçage au chocolat… ? Parfait, par exemple, pour un clafoutis frangipane à la cerise.
Pour cela : faites fondre un peu de chocolat (cru ou non) au bain-marie, et ajoutez-y un peu de crème liquide préalablement réfrigérée (soja, riz, coco ou avoine) afin qu’elle soit plus épaisse.
Versez le sur votre gâteau, et répartissez uniformément (à l’aide du dos d’une cuillère ou d’un pinceau à pâtisserie par exemple).

 

 

clafoutis-frangipane-myrtille 

Hier matin encore, je ne pensais pas publier une recette aujourd’hui, et encore moins celles-ci.
Un hasard (celui de cuisiner), une envie (de partager), une passion ravivée (amoindrie au cours des derniers mois par un surplus de projets très cérébraux), une jolie coïncidence (l’avortement de l’intégralité de mon mot sur Instagram), quelques photos réalisées sur un coin de table avec mon smartphone…
Et voici le résultat.
Le format de cet article en a été modifié : plus court & concis, il n’en demeure pas moins poétique & spontané… d’ailleurs peut-être est-il plus poétique ?
J’espère qu’il vous plait (glissez-moi un mot en commentaires si vous souhaitez me faire part de votre avis).
À moi, il me plait.
De créer ainsi. Différemment, spontanément.
Tout en laissant le processus d’écriture aussi libre & léger que le processus de création.
Si vous aimez, il se pourrait que l’on voie fleurir ici plus régulièrement des articles…

 

With love, as always.

 

✤ ✤ ✤

♡ Partagez ces mots de douceur & de gourmandise autour de vous à travers des petits clics : Le Chaudron Pastel est un peu de moi, un peu de vous, et c’est grâce à chaque petit geste, pensée & parole qu’il peut grandir & se développer. Merci pour lui, merci de me soutenir dans mon travail & ma passion ♥

J’aime aussi (beaucoup) voir vos clins d’œil à travers vos réalisations : montez-moi vos mueslis sur les réseaux sociaux en utilisant le mot-magique (hashtag) : #chaudronpastel

Chacun de vos partages me fait toujours plaisir à découvrir ♡

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Je souhaite recevoir les lettres Pastel

Vous aimerez peut-être

22 commentaires

  1. Laurence

    Toujours un réel plaisir de te lire… merci!

    vendredi 15, juillet 2016 à 21h59
  2. MarYSoles13

    Que de jolies douceurs et de doux mots. Trouver le ou les dons en soi, telle est ma quête du moment. Sensibilité, ouverture des sens. Cet article m’inspire et il est essentiel de prendre soin de siens et de soi. MerSea Mély

    vendredi 15, juillet 2016 à 22h33
  3. Mnêmosunê

    Bonjour Mély,
    C’est toujours un plaisir pour moi de lire vos mots poétiques et puis quelles jolies recettes !
    Je vous souhaite une belle journée, à bientôt !

    samedi 16, juillet 2016 à 7h47
  4. sylvagnes

    Bonjour et merci de ce nouvel article.
    Quelle chance à votre amie, de vous compter dans ses amies.
    J’apprécierais de telles attentions.
    Je partage votre façon de vivre les vacances même si je parais en « décalage « par rapport aux autres
    Pouvez-vous m indiquer si le café est banni en ayurveda, en effet j’en consommais très peu, un grand mug le matin et un naturo me l a déconseillé; m’indiquant que la café met 7jours à être éliminé par le foie…
    Je m’abstiens donc mais parfois j’apprécierais une bonne tasse.
    Continuez vos articles FB et votre blog je vous y suis avec plaisir.
    Belle et lumineuse journée
    Sylvie

    samedi 16, juillet 2016 à 10h25
    1. Mély

      @ Sylvagnes : Bonjour ♪

      Merci pour ces mots empreints de douceur.
      Le café est effectivement déconseillé selon l’Ayurvéda, ainsi qu’en Naturopathie.
      Ceci étant dit, ces deux médecines sont des médecines holistiques, et si elles déconseillent certaines boissons ou aliments (café, soda, denrées alimentaires raffinées et/ou non bio, etc.), elles prennent également soin de :
      – distinguer ces aliments considérés comme « néfastes » sur une échelle : certains aliments (ou boissons) sont plus néfastes que d’autres, que ce soit pour une consommation occasionnelle ou sur le long terme.
      – veiller à accompagner chaque personne en générant le moins de frustration possible (une frustration entrainée par une interdiction – ou au contraire forcer à consommer d’autres denrées), si elles sont évidement conseillées pour un but précis tendant à une certaine harmonie physique… peuvent créer un léger déséquilibre pshychique (frustration accumulée).
      Bien entendu, les deux impacts (physique par le non-arrêt de la consommation d’une denrée néfaste / psychique par la frustration entrainée par un arrêt total & brusque sans transition) ne peuvent être comparés, mais les deux étant bels & bien réels, il convient à chaque thérapeute de les considérer, et d’accompagner chaque personne en ayant à l’esprit le rapport que ces deux conséquences peuvent avoir sur sa santé & son bien-être.
      Ainsi, sur une personne en bonne santé & ayant une hygiène alimentaire globalement saine, s’accorder ponctuellement des petits plaisirs « écarts » (café, pâtisserie maison non saine, part de pizza, petite poignet de bonbons ou de chips, soda, etc.) en les savourant (et donc sans culpabiliser) est tout à fait possible.

      Quant à la question du foie : j’ignore en toute sincérité le nombre de jours exact que notre foie met à évacuer la totalité des substances du café, mais je suis certaine de deux choses :
      – la première est que l’on est tous différent… ainsi si une personne met effectivement 7 jours, une autre pourra en mettre 15, et une troisième personne 3 jours.
      – la deuxième est que de nombreux aliments peuvent soutenir ou blesser notre foie, et on met souvent en avant ces aliments… en oubliant trop souvent que d’autres facteurs agissent sur notre foie à un autre degré, mais l’impacte réellement tout autant. Comme les émotions non exprimées, les frustrations, la colère, etc. Eux aussi doivent être pris en considération avec Amour & Lumière ♡

      Belle journée ❀

      mardi 26, juillet 2016 à 9h32
  5. Morwenna

    Je me gardais cet article comme petite douceur de mon samedi matin. Il a entièrement rempli son rôle. Merci pour cet impromptu plein de poésie .

    Format différent ou non, il n’en demeure pas moins magique & inspiré. SI la plume te démange à nouveau de cette façon, inattendue, non planifiée, je serais ravie d’en lire à nouveau le résultat ici :).

    Et puis. Merci pour ce petit bijou de newsletter qui accompagnait si joliment cet article .

    Une belle journée à toi!

    samedi 16, juillet 2016 à 10h31
  6. Ekate

    Bonjour Mély,

    Très tentée par ce « généreux clafoutis » qui contient mes ingrédients préférés, je voudrais savoir s’il est possible de remplacer la crème d’avoine (farine précuite), et/ou l’arrow-root, que je n’ai pas dans mes placards, par de la crème d’orge (farine précuite). Merci pour ta réponse.
    Sinon, petite info pour ceux/celles qui n’ont pas de Vitamix ou autre blender haut de gamme : il est possible de faire son beurre de coco, hors de prix dans le commerce, selon la recette de Mély (encore merci), en 4 mn chrono avec le petit « BioChef NutriBoost Bullet Blender » ultra puissant : 900 w, et à 59 euros en promo actuellement chez vitality4life !
    PS : je n’ai pas d’actions chez le revendeur… mais j’ai fait l’affaire du siècle. A moi les purées d’oléagineux maison !!!

    samedi 16, juillet 2016 à 11h43
    1. Mély

      @ Ekate : Bonjour ♡

      On peut tout à fait substituer la crème d’avoine (farine précuite) par de la crème d’orge : le goût en sera légèrement modifié (et si l’on aime l’orge, ça sera très bien !).
      En revanche, je conseillerai d’acheter une fécule (maïs, arrow-root ou autre), car elle permet d’alléger l’appareil & d’obtenir une texture plus agréable.
      Mais… si on aime les textures denses / que l’on n’a pas peur d’obtenir une texture plus compacte, on peut la remplacer par de la farine.

      Merci pour ton petit mot au sujet du beurre de coco
      Je suis persuadée qu’il intéressera beaucoup de mes lecteurs ☺️
      La garantie, le pays de construction, et la puissance n’est pas équivalente à son grand frère, mais est tout aussi intéressante pour les plus petits budgets (comme le sont d’autres mixeurs également tels qu’Omniblend, etc.).
      C’est toujours agréable d’avoir des témoignages différents !

      samedi 16, juillet 2016 à 15h06
  7. Clémentine

    Merci Mély.

    samedi 16, juillet 2016 à 17h23
  8. Ekate

    Merci Mély pour ta réponse rapide. Je m’en doutais un peu : je garde la crème d’orge (IG bas), mais souhaite effectivement conserver la légèreté de ta recette, et vais racheter de l’arrow-root… et des MYRTILLES !!!
    Pour le blender, effectivement, a priori, ce n’est pas comparable en gamme. Je l’avais acheté en appoint (en guise de « Tribest », d’une trop petite contenance, et peu puissant à mon goût, et d’après nombre de commentaires), en attendant meilleure fortune. Or, j’ai été littéralement scotchée par sa polyvalence et ses performances ! Il remplit tous mes besoins. Du coup, je n’envisage plus de gros blender dans l’immédiat, la garantie étant de 2 ans. Je dirais que ce produit est un bon compromis entre le Tribest et le Vitamix, pour petit – ou grand budget.
    Merci encore pour ton blog très inspirant. A bientôt !

    samedi 16, juillet 2016 à 19h53
  9. eliane

    Bonjour Mély,

    MERCIIIIIIIIIIIII tu as véritablement un don, offrir de soi, créé pour offrir… J’adore et j’adhère.

    Tout ceci est beau et semble bien bon aussi.

    Pourrais tu nous dire qu’elle a été le retour de ton amie sur le goût du café « sans café ?

    Je te souhaite une douce et belle journée ensoleillée.

    dimanche 17, juillet 2016 à 7h19
    1. Mély

      @ Eliane : Bonjour ✩
      Je vais laisser mon amie te répondre directement en commentaires (elle viendra déposer quelques mots pour te détailler son avis).
      Personnellement, je les ai goûtés, et j’ai aimé leur texture que j’ai trouvé légère. Quant au goût : on n’a – bien sûr – pas l’impression de boire du café, mais la note est là. Pas trop prononcée, mais bien présente. Elle rappelle d’ailleurs le caramel également : ainsi donc, je dirai que si l’on n’aime pas le café, on peut très bien apprécié ces muffins ♥

      lundi 18, juillet 2016 à 7h48
  10. Blu

    Bonjour,
    La lecture de cet article s’est faite sur le modèle des poupées russes avec tous ses liens insérés. J’ai donc passé une bonne partie de la matinée à naviguer ici. Un petit moment hors du temps, instigateur de pensées en cascades de dominos et d’émotions en colliers de perles chamarrées.
    L’article sur le SII m’a particulièrement touchée, et ce de beaucoup de manières, et je me suis inscrite à ta newsletter en regrettant de ne pas l’avoir fait plus tôt.
    Merci Mély.

    https://www.youtube.com/watch?v=lnbl94GZ6TM

    lundi 18, juillet 2016 à 12h45
  11. Mélodie

    Message à Eliane:

    Bonjour Eliane, pour répondre à ta question, j’ai adoré les muffins (et le clafoutis aussi d’ailleurs ;). Le goût du café est bien là, ce qui est assez surprenant, mais dans une note plus douce et ronde que dans les gâteaux et pâtisseries dits « saveur café ». Il s’agit juste d’un arôme, donc, mais tout de même bien présent et qui ajoute clairement un petit plus à ces muffins décidément magiques. En espérant avoir répondu à ta question :)

    mardi 19, juillet 2016 à 20h47
  12. la fée Papille

    Toujours un plaisir de lire tes articles,
    que de douceur dans les mots….
    et aussi dans tes gâteaux!!!
    Grosses bises petite fée

    samedi 23, juillet 2016 à 6h55
  13. Carolina - la théorie du bonheur

    Merci pour ces recettes appétissantes et tes mots si doux. Ton blog est une source d’inspiration et de réconfort !

    mercredi 17, août 2016 à 21h49
  14. Rachel

    Bonjour Mely,
    Je laisse un commentaire ici pour te remercier car grâce à toi j’ai pu profiter d’une remise pour l’achat de mon vitamix.
    Je cherche maintenant à utiliser au mieux cet appareil incroyable!
    Un grand merci :)
    Rachel

    samedi 1, octobre 2016 à 7h20
  15. rhinoplastie tunisie

    Merci pour les recettes; j’adore les gâteaux

    lundi 24, octobre 2016 à 15h17
  16. Perrine

    Quelle joli article ! Ces différentes façon de transmettre son Amour, je les découvre aussi petit à petit, et ce sont des découvertes douces et précieuses qui permettent de bien mieux comprendre ceux qui nous entourent. Comme toi, ma façon d’aimer, c’est de faire déguster de bons petits plats, toujours sortis de l’ordinaire, pleins de plaisir… Jusqu’à me rendre compte que parfois, mon Homme rêverait simplement d’un bon plat de pâtes et de knackis… Ahh, l’Amour, les hommes, tout cela fait réfléchir…

    mardi 25, octobre 2016 à 16h17
  17. jean-louis

    Merci pour cet article sur lequel je suis tombé par hasard car je ne connaissais pas ton blog.

    mercredi 26, octobre 2016 à 12h03
  18. Urgence Serrurier Paris 8

    J’adore ce que vous faites car je trouve ça très intéressant et j’adore vos recettes

    mercredi 16, novembre 2016 à 16h57

Laisser un commentaire

Recevoir un mail si Mély me répond ?