Le nécessaire holistique & naturel pour voyager sain ✩

Partir en voyage, que ce soit pour 2 petits jours dans un joli coin de la province française, comme à l’autre bout du monde pour un long séjour exotique, une des étapes de la préparation de nos voyages est le choix des affaires que nous emporterons avec nous.

Concevoir sa valise, son sac, sa petite trousse de toilette, c’est commencer à voyager un peu.
On songe à ce qui nous sera nécessaire une fois arrivés pendant notre séjour : de quoi aurons-nous besoin ? Qu’aimerions-nous avoir ?
Il y a ces petits objets, pratiques & utiles qui font partie de notre quotidien que l’on doit penser à prendre : ce sont des indispensables qui découlent de la logique… comme le sont nos affaires de toilettes & nos vêtements.
Il y a également ces autres petits objets auxquels on ne pense pas forcément, car à la maison, nous n’en avons pas forcément besoin, mais ils peuvent se révéler efficaces là où nous irons : ce sont les petites choses que l’on doit rattacher à notre voyage, notre destination… comme du répulsif à moustique ou des chaussures de marche pour les randonnées dans de belles montagnes.
Puis, il y a aussi ces objets auxquels on pense encore moins : des objets qui nous serons précieux de par leurs rôles multiples : ce sont des objets qui nous aideront à faire de notre voyage un temps pour nous. Pour nous recentrer sur nous, notre vie, son sens. Des petites choses qui nous aideront à grandir, à mieux vivre nos plaies du cœur si le voyage nous en réserve, à outrepasser des peurs, à vivre plus intensément des moments extraordinaires, à nous aider à mieux nous connecter, prendre soin & développer nos différents plans, ainsi qu’à accompagner en douceur des maux & déséquilibres physiques si l’on y sera confronté… cela peut-être des huiles essentielles, des carnets magiques nous servant de journal, et d’autres trésors.

sac coton healthy

Il est fréquent que quelques heures après notre arrivée, ou le lendemain, on se rende compte qu’un petit détail nous a échappé lorsque nous préparions notre valise : «Oh, flûte ! Quel dommage…»
Ne pas culpabiliser, nous en vouloir, et regretter : l’oubli est fait, nous sommes loin de notre cocon, et un lieu nous tend les bras avec en son creux des expériences extraordinaires.
Nous y penserons pour la prochaine fois, le prochain voyage.
Une astuce précieuse pour éviter des oublis consiste nous créer une petite liste que l’on garderait en fichier word sur notre ordinateur, ou comme «mémo» dans une jolie application colorée sur notre téléphone.
C’est utile ces petites listes, ces mémos, nos agendas : je les utilise beaucoup personnellement. Cela me permet de noter quelque chose pour ne pas devoir à y repenser après, m’abandonner mieux à ce que je vis au quotidien, à mes consultations, mes articles, les merveilles qui ponctuent ma vie privée. Je sais que le jour venu, ou lorsque j’aurai besoin de revenir sur un sujet, une petite aide électronique m’y fera penser, ou me permettra de voir d’un coup d’œil l’information que je cherchais.

La partager avec vous.
Elle vous inspirera peut-être, vous aidera lors de vos préparatifs de voyage, vous insufflera douceur & croissance au cœur de vos odyssées de la vie.
J’ai créé une version récapitulative téléchargeable en format PDF pour que vous puissiez l’imprimer comme si vous souhaitez l’utiliser (dans la petite colonne à gauche – l’icône avec la flèche allant vers le haut).

Ce nécessaire à voyage combine des valeurs qui sont les miennes : holistique, sain & naturel autant que possible, respectueux de notre corps physique & celui de la planète, le tout parfumé d’une pointe de douceur pastel pour le côté «sensibilité». Sentez-vous libre de les adapter, modifier à vos propres valeurs, priorités & goûts ♥

IMG_3675

♡ Vêtements

3 petits mémos… et une réflexion introspective

Une manière simple de choisir nos vêtements est de combiner ces petits points :
♦ Des basiques qui nous seront indispensables : sous-vêtements, chaussettes, pantalons, robes / jupes, shorts, chaussures.
♦ Décliner cette liste en choisissant des intemporels dont nous aurons indifféremment de notre destination, et y ajouter ceux dont nous aurons absolument besoin une fois sur place selon la météo : maillot de bain, paréo, serviette de bain, shorts, petits hauts pour des températures douces ; gants de haute montagne, chaussettes de ski, pulls & sous-pulls, cache-oreille, bonnets pour les températures froides.
♦ «Minimaliste, c’est tout léger à porter & à penser» : nombreuses sont les personnes ayant l’impression qu’elles auront besoin des trois quarts de leur penderie une fois sur place (moi la première), mais ce n’est jamais le cas.
Essayer de s’en rappeler lorsqu’on empaquette nos affaires, surtout si notre voyage comporte plusieurs étapes différentes, et que l’on sera amené à refaire & défaire notre valise plusieurs fois durant le voyage.

Il est assez fréquent que les personnes ayant ce sentiment soient des personnes qui ne sont pas suffisamment ancrées, et ont besoin de se rattacher à des choses qu’elles connaissent pour se sentir «rassurer» : il s’agit là d’un mécanisme presque souvent inconscient, bien sûr, mais le simple fait de le mettre en lumière permet d’amorcer un processus pour l’outrepasser. La deuxième étape consiste à se donner entièrement & totalement au lieu où l’on est, et se connecter à ceux qui nous entourent, même les inconnus : que l’on soit dans un aéroport, un bus, au bord de la plage, dans un chalet de montagne, dans notre chambre tout seul la nuit dans le noir : s’ouvrir tout grand, et se souvenir qu’on fait partie de cet univers, qu’il fait partie de nous. On fusionne, on se fond, sans se perdre… On se souvient que l’Autre aussi a des sentiments, des peurs, des codes bien à lui, une vision différente de certaines choses, et qu’il est à sa manière extraordinaire. On perçoit mieux l’endroit où l’on est, on se rappelle que cet aéroport voit défiler des ballets de personne en transit, tous avec une histoire différente, on arrive à sentir ce qu’un arbre peut avoir été témoin de…
(On peut aussi ne pas désirer essayer de faire ce processus, et se cantonner à nous rattacher à nos ancres émotionnelles rassurantes si l’on souhaite aussi ♥)

 

En transit

Pendant que l’on se rend à destination, que l’on se déplace en avion, train ou voiture, des petites clés à retenir précieusement pour rendre cette étape plus douce :
Prévoir des vêtements confortables, très «doudou» : ces vêtements nous serviront non seulement pour le voyage en lui-même, mais également une fois que l’on sera arrivé sur place : nos fins de journées, nous pourrons nous glisser dans cette tenue aux vêtements doux au contact, chauds si besoin, et respectueux de notre peau.
Les matières comme le coton, le lin, le chanvre & le cachemire laissent respirer la peau, tandis que les fibres synthétiques ont l’effet contraire, et nous «coupent» de notre environnement. J’essaie de privilégier autant que possible des marques fabriquant leurs produits en France ou en Europe, des entreprises transparentes sur leurs conditions de fabrication, ou des petits artisans (comme ceux sur Etsy). Est-ce qu’un partage de mes marques & artisans «coup de cœur» vous intéresserait ? J’en connais peu, mais serai ravie de les partager. Aussi : je serai ravie d’avoir vos adresses si vous en avez, car j’aime toujours en découvrir de nouvelles ♥

♦ Si l’on prend l’avion : un pantalon de yoga, un pull épais, une écharpe douce & chaude, ainsi qu’une paire de baskets sont indispensables pour un voyage, car l’air conditionné y est fort dans en cabine.

♦ Toujours dans l’avion : si l’on porte des lentilles, on évitera de les mettre le jour du voyage, l’air étant extrêmement desséchant. Nos petites lunettes seront beaucoup plus agréables à porter.

pull doux et pendentif magique

 

Les chaussures

En chaussures, 3 paires suffisent à répondre à toutes les circonstances :
♦ Une paire de baskets pour nos ballades / excursions. Que l’on soit dans une région chaude ou qu’il fasse froid, on les trouvera toujours ! Parcourant de temps à autres Ulule depuis le Ulule Pastel, j’y ai récemment découvert le projet «INO air» souhaitant développer des chaussures légères pour l’été : fabriquées en France par une toute petite entreprise, elles ont un style épuré, et peuvent ainsi convenir aux hommes comme aux femmes… j’ai déjà hâte de revêtir ma petite paire commandée & personnalisée ♥

♦ Une paire de chaussures «habillées» de couleur neutre (marron, métal ou blanche), fermées ou ouvertes selon le climat : cela peut-être des petites bottines mignonnes ou des ballerines ouvertes.

♦ Une paire de chaussures ouvertes & confortables pour laisser nos petits pieds profiter de l’air doux ambiant… ou une paire de chaussures extrêmement chaudes pour contrer le froid.
Depuis plusieurs années, j’ai toujours une paire de Crocs chez moi : cette marque n’a pas une réputation très glamour, car on l’associe généralement à leur modèle de gros sabot fourré. Il en existe cependant d’autres, plus féminines : je les apprécie énormément, car elles sont confortables, laissent le pied respirer, sont résistantes à l’eau (on peut donc longer la plage, traverser les rivières, etc.), et ont l’avantage de pouvoir se laver à l’eau en un clin d’œil.
Elles ne sont cependant pas fabriquées en France, pour ceux qui se poseraient la question.
Pour la paire de chaussures chaudes, mon père m’a offert il y a 3 ans de cela, pour mon anniversaire, une paire de bottes Dubarry : nous avons longtemps hésité à les prendre, car c’est un sacré investissement, mais c’est, je pense, une des meilleures dépenses vestimentaires dans laquelle j’ai investi (ou que l’on m’a offert en l’occurrence ici) : cette marque étant spécialisée dans une gamme de vêtements pour la navigation par temps froid, elles sont extrêmement bien étanches, fourrées & très chaudes, et très résistantes : je n’ai portées qu’elles entre les mois d’octobre & mars de ces 3 derniers automnes / hivers, et elles sont comme neuves ♡

 

Accessoires

♦ Une paire de lunettes de soleil m’a longtemps paru inutile en France, après avoir vécu & grandi dans des pays où le soleil est beaucoup plus présent & écrasant.
C’est mon ophtalmologue qui, un jour, m’a convaincue d’investir dans une bonne paire de lunettes solaires après m’avoir fait prendre conscience que nos yeux, tout comme notre peau, sont sensibles aux rayons du soleil : nous savons tous qu’il faut respecter certaines règles afin de protéger notre peau des dommages que le soleil peut causer, mais nous ne songeons pas que nos yeux sont tout autant sensibles
Alors, les protéger.
La qualité des verres a une importance : il existe plusieurs types de protection, et selon si l’on est en ville, à la montagne (au ski), à la mer, ou à la campagne, le choix n’est pas le même.
Faisant partie de la catégorie des myopes depuis l’âge de 9 ans (comme une mignonne taupe), je suis habituée aux lunettes. Il y a quelques années, j’ai déniché un lunetier opticien pour lequel j’ai eu un coup de cœur, tant pour le modèle qui m’a permis de le découvrir, que pour leur histoire & leurs valeurs. Lafont a été créée en 1923, et cette petite entreprise française se transmet de génération en génération, fabriquant toutes leurs créations en France, et maîtrisant leur chaîne du début à la fin sans externaliser leur main d’œuvre. Ils ont quelques boutiques sur Paris, et certains de leurs modèles peuvent être commandés chez les opticiens de grande distribution.

♦ Si vous avez les cheveux mi-longs ou longs, il y a de fortes chances que vous ne vous déplaciez jamais sans chouchou, barrette, et autres petites pinces pour retenir vos cheveux, et les protéger du vent.
J’ai la chance incroyable d’avoir des cheveux qui ne s’emmêlent jamais (ou très rarement & sont alors faciles à démêler) tout en étant assez épais, et connais donc assez peu d’astuces pour les protéger contre les agressions extérieures (vent, soleil, sel, etc.), la protection & la nourriture «interne» via l’alimentation étant pour moi sans doute la meilleure de leurs clés de soin & beauté.
Je partage toutefois mes quelques maigres petites règles : lorsque je me déplace, j’attache généralement mes cheveux à l’aide de deux petites barrettes (que l’on peut trouver dans n’importe quel supermarché ou sur Etsy (ici de très jolies) de manière à ce qu’ils restent bien en place, sans être serrés (ce qui pourrait briser leur fibre capillaire).

lunettes soleil lafont (portrait)

 coiffure-R

 

♡ Cosmétique / Santé

J’ai une trousse de toilette très minimaliste.
Concernant les soins : si pendant de longues années, je me suis battue contre une peau accumulant plein de problèmes différents (et des cheveux à une nature un peu plus compliqué que maintenant), mon rituel quotidien comporte désormais extrêmement peu de produits, et j’en suis très heureuse ainsi, tant financièrement que pour le côté pratique & rapide. Concernant les cosmétiques : je suis assez coquette tout en étant adepte de la beauté «au naturel».

♦ Pour le maquillage, j’utilise principalement la marque Les 3 Fées : mon article «La beauté féerique… au naturel» décrit la majorité des produits que j’utilise chez ces 3 sœurs tenant cette petite entreprise familiale française, ainsi que mon rituel de soins.
Chacun de nous a son petit rituel beauté, et il sera différent selon notre hygiène de vie, nos goûts, nos atouts physiques, nos priorités, etc.
Le tout est de trouver ce qui nous convienne à nous, rien qu’à nous, et de nous amuser en le pratiquant, de le réaliser comme un geste pour prendre soin de nous, de notre fabuleux corps, visage, cette enveloppe physique qui porte notre cœur, partie qui nous constitue réellement ♡
Pour préparer son petit vanity beauté en voyage sans rien omettre : réaliser une petite liste de nos habitudes «beauté» de notre lever à notre coucher afin de n’oublier aucun petit objet.
Souvent, on éparpille nos habitudes en plusieurs endroits (douches, salle de bain, chambre, etc.), et ce détail peut nous aider à n’omettre aucun rituel.

♦ J’adore les petites trousses. Pas tant pour y glisser du maquillage, mais également pour y glisser tout autre trésor comme les huiles essentielles, des petits pots d’huile, de baume à lèvres fait maison, de quelques barrettes, de carrés de chocolat, d’un petit couteau suisse laguiole que m’a transmis ma maman, etc.
J’aime énormément les trousses Biotiful : ce jeu de mots fusionnant «bio» & «beautiful» (belle en anglais) a fait sourire ma sœur lorsqu’elle a découvert cette petite trousse, et me l’a offert me disant qu’elle avait été faite pour moi ♡ Elle m’a suivie depuis, et pendant plus de 5 ans, mais la fermeture éclair a rendu l’âme à la fin de notre séjour au Mexique… et je me suis empressée de m’en acheter une nouvelle.
J’aime aussi beaucoup les petites trousses des 3 Fées en leurs différents formats : rien que le nom me plait ✩

♦ L’huile de coco est une huile précieuse à emporter avec soi. Ou que l’on aille, qu’il fasse chaud ou froid. Elle nous servira à plusieurs titre : comme démaquillant, à glisser dans nos petits-déjeuners ou pour cuire des petits plats si l’on a la chance d’avoir une petite cuisine à disposition, et à étaler avec parcimonie sur notre peau en cas de légers coups de soleil. Ses acides gras étant stables à la chaleur & la température ambiante, c’est une des rares huiles combinant des propriétés cosmétiques & culinaires que l’on pourra prendre avec soi.

♦ Le gel d’aloe vera, conditionné en petit pot ou flacon pourra nous être utile à plus d’un titre : pour réhydrater nos cheveux si le climat est trop sec (parfait pour un avant-shampooing à laisser poser quelques minutes ou heures en se concentrant sur les longueurs, ainsi qu’à appliquer juste après le lavage de nos cheveux avec une grande parcimonie), certains l’utilisent pour hydrater & raffermir la peau de leur visage (ma peau ayant plus besoin d’être nourrie qu’hydrater, je ne pratique pas ce geste), et apaiser des coups de soleil assez virulents, ou comme simple soin après-solaire. Cette dernière utilisation est celle que j’utilise le plus : le gel d’aloe vera est une bénédiction de la Nature pour aider notre peau à se hâler délicatement et/ou à cicatriser de potentiels coups de soleil dont on n’aurait pas su se protéger.

♦ Le duo charbon végétal & propolis m’a aidée d’un grand secours au Mexique : c’est grâce à leur synergie, leur puissance d’action, et leur respect envers notre physiologie que j’ai pu accompagner mon corps en douceur & rapidement suite à l’intoxication alimentaire qui m’a foudroyée (le mot est juste & non exagéré…).
Le charbon végétal est le premier antipoison au monde, est aussi sans doute l’un des plus puissants, et cerise sur le gâteau : le plus naturel qu’il soit. Son rôle est simple : il chélate (emprisonne) dans notre système digestif toute substance indésirable (toxines, gaz, additif alimentaire, engrais, molécules de synthèse – sauf les parasites intestinaux), et aide notre corps ensuite à les évacuer via nos selles.
Il existe en gélules ou en poudre / granulés, et si les premières sont plus pratiques à emporter, je préfère conditionnée la poudre dans de plus petits flacons, certains fabricants glissant parfois d’autres substances dans leurs gélules. Il faut simplement veiller à très bien viser le petit flacon (et pour plus de sureté, on peut l’emballer individuellement dans un petit sac plastique) afin d’éviter toute fuite.
On doit le prendre à raison d’une cuillère à café par prise (diluée dans un verre d’eau / laisser reposer quelques minutes / se laver les dents après :)), en veillant à le prendre en dehors des repas (2 à 4 heures), et en dehors de tout médicament (4 heures au minimum), ces derniers étant aussi chélatés par cette petite poudre toute noire. À répéter 2 fois par jour pendant 2 à 4 jours en cas d’intoxication alimentaire.
La propolis aura un chapitre entier qui lui sera consacré dans La bible des superaliments, et nous pourrons donc nous plonger dans sa magie unique au fil de ces pages dédiées. En attendant, retenons que de par ses propriétés antiseptiques, antibactériennes, antifongiques & antivirales, elle aide notre corps à combattre de potentiels agents pathogènes qui substitueraient dans notre système digestif. Elle est à prendre en gélules à raison de 2 à 4 gélules par jour pendant 3 ou 4 jours.
(En dehors de ces 2 gestes «d’urgence», un travail léger ou profond sur notre flore intestinale, selon le profil Naturopathique de chacun, pourra être effectué à notre retour de voyage)
♦ Pour les personnes dont les voyages ont tendance à accélérer le transit de manière inconfortable, pensez à prendre un petit pot d’argile blanche avec vous : une eau ou lait d’argile le matin pourra aider votre confort digestif. La prise de cette petite poudre blanche ayant des contre-indications, et étant à individualiser au cas par cas : ces petits livres pourront vous être utiles si vous souhaitez vous pencher sur la question.

trousse biotiful

trousse 3 fees v2
aloe verra HV coco
argile-charbon-propolis-R

 

♡ Sac à main

J’aime beaucoup les sacs avec plein de poches, petits compartiments, fermetures éclair & petits recoins : j’utilise chacun d’eux pour y glisser des trésors aux différentes fonctions, et peux ainsi les retrouver en une fraction de seconde. J’utilise couramment un sac à main – avec des petits nœuds roses qui viennent rehausser la sobriété du marron foncé du nylon du dit sac – que j’aime combiner avec un petit sac à dos lorsque je suis en voyage.
Mon sac pourrait presque prétendre à être le petit jumeau de celui de Mary Poppins ♥

♦ L’essentiel (que l’on soit en voyage ou non) selon moi consiste à glisser : notre portefeuille avec notre permis, passeport, carte d’identité, carte bancaire & de l’argent liquide du pays où l’on se rend, ainsi qu’une carte sanguine si l’on en a une – ayant grandi dans des pays exotiques, j’ai ma petite carte sanguine dans mon portefeuille : pratique en cas d’accident, le corps médical sachant ainsi à quel groupe sanguin je fais partie.

♦ Une bouteille d’eau de la contenance souhaitée. J’ai découvert il y a un peu plus d’un an les bouteilles girly BKR combinant le respect de l’environnement & de notre santé (elles sont en verre), à l’aspect pratique (le verre est recouvert d’une petite robe en silicone les protégeant), et – cerise sur le gâteau – à l’aspect girly (tant de choix de couleurs !).
Avant de les découvrir, j’avais essayé d’autres marques (françaises & européennes) de gourdes en matériaux écologiques, mais la majorité fuyaient, ou n’étaient pas assez jolies pour moi (ce petit & dernier détail est optionnel, j’en conviens – quoique «C’est véritablement utile, puisque c’est joli» nous rappelle si sagement un Être extraordinaire). À l’heure actuelle, à ma connaissance, aucun site français ne permet de s’en procurer aisément – ce modèle d’un joli rose pâle sur Amazon faisant exception – et il faut donc commander sur le site américain avec des frais de port assez élevés.

♦ Pour le côté hygiénique : un petit bout de savon dans un petit pot (nous permettant ainsi d’éviter d’être pris au dépourvu dans les endroits qui en sont démunis), un gel antibactérien (pour les endroits n’ayant pas d’eau), et des mouchoirs pèsent 3 fois rien, et nous dépannerons régulièrement, surtout dans les pays minimalistes en terme d’hygiène.

♦ J’ai une trousse de taille moyenne où je glisse quelques objets de natures différentes : mon baume à lèvre, une lime à ongles de poche, un mini pilulier (pratique pour y glisser sa spiruline / chlorella ou tout autre superaliments ou complément en cachets), une brosse à dents de voyage & un mini-tube de dentifrice. J’ai pour habitude de me brosser les dents après tous les repas. Je ne pense pas m’avancer de trop en estimant que cette habitude est adoptée par la majorité, mais que peu l’applique le midi étant généralement au bureau ou à l’extérieur. À l’extérieur ou non, je ressens le besoin d’appliquer ce geste après chaque repas, et le fait d’avoir grandi dans des sociétés où le code culturel encourage chacun à avoir sa brosse à dents au bureau ou à l’école m’a permis de braver les regards curieux des débuts d’année scolaire (jamais chargé d’animosité, et dont certains finissaient par me rejoindre).

♦ Une mini-pochette avec 2 ou 3 huiles essentielles (plus de détails sur celles-ci plus loin).

♦ Un stylo, un critérium, et petit carnet : on a toujours besoin de ce petit trio pour remplir des chèques, échanger des numéros avec des personnes que l’on a rencontrées, y noter des découvertes merveilleuses, y coucher des souvenirs précieux, griffonner des adresses soufflées par des locaux, etc.
Mon petit Moleskine où se profile Le Petit Prince me suit partout, emplis de notes gribouillées au fil du temps, il contient plein de souvenirs & de pense-bêtes.

bouteille BKR

 

 

moleskine petit prince_MG_5024

 

 

♡ Lectures & écriture

♦ Amoureuse des livres depuis que j’ai été en âge de décrypter le sens des mots qui s’enchaînent, j’aime ce monde littéraire que je vois comme un monde parallèle à la portée de nos doigts. Un monde où se plonger… pour s’évader & rêver, pour grandir & apprendre, pour se délecter & savourer, pour voyager & étendre nos visions culturelles & historiques.
J’ai eu plusieurs phases littéraires : enfant, je ne lisais que des romans fantastiques, magiques, enveloppants aux horizons variés & extraordinaires dont Roal Dahl était mon auteur favori. En grandissant, j’ai ajusté ce goût de fantastique à mon âge en savourant des sagas fantastiques avant de me plonger dans mes études de Naturopathie. Se sont ensuite enchaînées 6 ans de lectures principalement dédiées au bien-être holistique. Cela fait environ un an que je suis peu à peu revenue à des lectures éclectiques combinant ma passion & mon métier, à des lectures fantastiques & féeriques.
Je lis généralement plusieurs livres en même temps pouvant combiner jusqu’à 4 ou 5 livres : il y a toujours un «livre de croissance» & un «livre de poussières d’étoiles» comme j’aime les appeler (le premier enrichit & élargit mes connaissances autour du bien-être holistique, tandis que le deuxième me fait voyager dans des mondes fantastiques).
Certains de livres sont des trésors à mes yeux, que ce soit ceux qui me relient au monde féerique ou ceux m’ayant aidée à élargir & enrichir mes cordes de Naturopathie : j’aime y replonger parfois, pour m’alléger l’esprit, ou me rappeler ces détails qui peuvent faire toute la différence. Je retrouve facilement ces endroits clés surlignés & colorés de ma main, parfois enrichis de petites annotations.
J’ai longtemps secrètement rêvé d’avoir une bibliothèque magique qui soit à l’image du sac de Mary Poppins : une bibliothèque dans laquelle je pourrais glisser tous mes trésors de mondes fantastiques, de petites graines de croissance, et qui tiendrait dans un minuscule espace.
Puis l’ère des liseuses & des tablettes a fait son apparition comme magie.
Après près d’un an d’hésitations, de recherches, de comparaisons, j’ai glissé sur ma wishlist du Père Noël une liseuse qui répondait à tous mes critères : une grande autonomie (entre 4 à 6 semaines), un grand confort de lecture (aucun souci comme peuvent l’avoir certains écrans électroniques), une mémoire titanesque (♥), la capacité de glisser des notes à certains endroits, et de surligner certains passages (♥ bis).
Il m’attendait au pied du sapin, accompagné d’une belle pochette & sombre pochette noire pour le protéger lors de mes transports, et lectures dans mes jardins de Paris ❀
J’ai ainsi pu lire 3 livres au Mexique dont un acheté sur place (le côté pratique de la commande instantanée faisant aussi partie de ses atouts), et un autre conseillé par plusieurs lectrices suite à ma lettre Pastel de Noël où je vous demandais vos coups de cœur & conseils littéraires. J’avais noté soigneusement tous vos partages, et y reviens régulièrement, merci ♡
Étendre les horizons pastel à ce monde littéraire fait partie de mes envies : des découvertes littéraires se retrouveront donc bien ici (entre autres)… pour mieux rêver & grandir ✩

♦ L’écriture fait partie de moi. Intégralement. Même si cela n’a pas toujours été le cas, loin de là.
J’écris ici, et j’aime cela. J’écris aussi sur un autre blog, intime, et caché aux yeux de tous par un code secret. J’écris également dans des jolis carnets que j’utilise pour y coucher des mots, des émotions, des souvenirs, y coller des feuilles & des fleurs récoltées au cours de promenades, y agrafer des billets de cinéma ou de musée, y colorer des fleurs, soleil, nuages & cœur, et y glisser des articles de mes revues préférées.
C’est grâce à une amie que j’ai appris à prendre le temps de faire vivre un carnet magique, cette délicate amie m’ayant fait découvrir les jolis carnets Paperblanks aux couvertures colorées, dorées, et argentées. J’aime le mien, je trouve qu’elle l’a choisie à la perfection, car c’est celui que j’aurai certainement choisi moi-même : colorée & d’un tendre beige à la fois.
En voyage, comme à la maison, j’aime prendre le temps. Je ne l’ai pas souvent, pas autant que je le souhaiterai, mais des fois je choisis de ralentir, pour mieux savourer ces détails de la Vie qui sont précieux & visibles seulement si l’on prend le temps de les savourer, de les regarder, de les cueillir avec nos mains, puis, pour moi, de les retranscrire avec mes doigts & mon cœur sur ces pages blanches qui se colorent & prennent vie. Au cours de voyage, l’écriture me permet de m’aider encore plus à me recentrer sur moi, sur mon vécu, à l’étendre au-delà du plan émotionnel, pour frôler & côtoyer le plan spirituel, psychologique, celui des signes.

carnet magique

kindle

 

♡ Gourmandise / cuisine

En voyage, j’emporte avec moi des denrées saines & gourmandes qui accompagnent mon moment préféré de la journée, et permettent de vivre au mieux les jours où mes critères éthiques & qualitatifs ne sont pas au rendez-vous, ce qui peut-être assez fréquent selon les destinations vu ma sensibilité & mon degré d’exigence (totalement assumés, et respectés par mes proches, pour ma plus grande chance ♥).

Mon petit déjeuner fait toujours partie de ma valise. Toujours. Si je ne devais prendre qu’un élément de cette catégorie, ce serait celui-ci : même si les autres repas de la journée ne sont pas empreints de délicieuses denrées, je me serai délectée d’une synergie exceptionnelle au moment préférée de la journée, l’aube ♥
Je le conçois de manière à ce qu’il soit un corresponde à un repas complet, plein d’énergie, tout en étant extrêmement digeste, léger. Je le personnalise en fonction des saisons, de mes goûts du moment, et de mon avancée propre.
Tous les secrets de la conception de ce muesli féerique se trouvent ici

Un ou deux des superaliment(s) convenant le mieux au moment de notre voyage à notre profil permet de nous apporter & de réguler notre énergie, d’assurer un transit optimal, de contrer de potentiels petits maux, de nous apporter une petite dose de micronutriments & d’antioxydants, etc. Certains se déclinent sous forme de poudre & sont faciles à conditionner dans de tout petits flacons, et d’autres de gélules, tout aussi faciles à empaquetter dans une petite trousse et/ou dans notre sac à main.
Synergy Company propose un complexe intéressant de par la diversité des micro-nutriments qui le composent : je pense que cette synergie est utile sous forme de cure (ponctuelle donc), ou pour veiller à apporter une grande palette de micronutriments à notre corps dans les contrées & régions limitées en gourmandises saines. On le trouve difficilement en France : on peut soit le commander sur Amazon, soit directement via leur site américain.

♦ Une petite boite emplie de petits encas sains & gourmands sont parfaits pour les petits creux, les randonnées, et autres moments où une petite faim se fait sentir. On peut y glisser des fruits séchés, quelques noix et/ou graines, enrobées de cacao ou non. Chacun confectionnera sa petite boite selon ses préférences gustatives & son profil : la mienne contient des noix du Brésil, des petites mûres blanches, quelques figues, des noix de cajou, et un peu de fèves de cacao cru.

♦ Une cuisine sera parfois à notre disposition une fois arrivés sur notre lien de vacances : si cela est le cas, et selon la durée du séjour, je prends parfois mon Personal Blender, une sorte de cousin éloigné du Vitamix : infiniment moins puissant, il demeure pratique pour réaliser des crèmes de légumes, smoothies, sauces & pesto, etc.

♦ Ceux qui ont des soucis de transit – les voyages troublant bien des transit, dans un sens comme dans l’autre – pourront ajuster le leur en consommant régulièrement des pruneaux moelleux, des figues séchées & réhydratées ou saupoudrer leur petit déjeuner de farine de coco (en glisser dans un lait végétal fonctionne aussi) pour ceux ayant les intestins un peu paresseux, tandis que les intestins s’emballant un peu trop ralentiront le leur en douceur avec l’eau et/ou le lait d’argile (voir précédemment pour plus de détails).

♦ J’emporte toujours un petit bol hermétique en plus : mes «petits déjeuners en transit» dans l’avion, le train ou un bus sont ainsi honorés. J’y glisse un peu de mon muesli féerique, du lait végétal, un filet d’huile de coco (parfume ♥), et j’obtiens ainsi un muesli imbibé de l’onctuosité du lait : du moelleux à l’état pur, parfait pour savourer les paysages fantastiques qui défilent sous nos yeux

♦ Les autres petites choses que j’ai citées précédemment au fil de l’article : ma bouteille girly (j’ai craqué pour la rose avec son petit cœur jaune), de l’huile de coco (qui nourrit mon corps de l’intérieur & de l’extérieur donc).

8-petit dejeuner

mix noix fruits seches

aide transit (argile figue pruneau farine coco)

 

♡ Huiles essentielles

Étant diplômée en Naturopathie mais pas en phytothérapie (terme réservé aux thérapeutes diplômés – différent de la phytologie que je peux pratiquer dans le cadre de mes suivis afin de personnaliser mes conseils), et la législation française étant extrêmement claire, exigeante & pointilleuse sur le sujet : les partages de cette catégorie ne devront pas être assimilés à des conseils thérapeutiques pouvant être appliqués à tous, mais plutôt comme des découvertes dans lesquelles puiser réflexions & idées d’expériences à soumettre à son thérapeute.

Les huiles essentielles m’ont toujours fascinée.
Avant même que j’entame mes études de Naturopathie (et que je connaisse même l’existence de celle-ci), j’étais attirée par elles : renfermant l’essence de trésors végétaux à une concentration extraordinaire, les huiles essentielles sont contenues dans de minuscules petits flacons pouvant nous faire penser à une action relativement faible. Or, si certaines ont un impact très doux (pour notre corps & notre psyché), elles contiennent toutes une action extrêmement puissante que l’on devra toujours doser avec parcimonie.
Pour l’utilisation des huiles essentielles : s’informer (avec l’avis d’un professionnel ou d’un ouvrage de qualité), tester avant une application cutanée – surtout sur le visage (avec un petit test préalable sur une petite zone sur nos bras par exemple) est vivement conseillé.
Concernant les doses : à voir au cas par cas, selon l’huile essentielle, et la manière dont nous l’utilisons (interne, externe, etc.).

J’utilise de temps à autre la phytologie dans le cadre de mes accompagnements en Naturopathie lorsque j’estime que le temps est bon, en adaptant mon choix de l’huile (ou des huiles) en fonction de son profil, du but recherché, etc.
À titre personnel, je les utilise aussi, plus ou moins souvent, en fonction des saisons, de mes humeurs, de mes besoins : j’ajuste mes choix, leurs utilisations au fil du temps qui passe, de mon évolution propre.
Je les utilise pour leur impact sur notre psyché & nos émotions, ainsi que pour leurs bienfaits sur notre plan physique, même si j’avoue les utiliser majoritairement pour nos deux plans plus subtils… l’essence des fleurs, des plantes, des résines sacrées m’apparaissant comme des trésors inestimables pour dénouer, accompagner, potentialiser un chemin de vie, un mouvement de l’avant, une guérison du cœur.
Voici celles que j’utilise & auxquelles je reviens assez régulièrement, et qui font partie de ma liste de voyage :

 

Physique :

Lemongrass : lorsque je me rends dans un endroit où il y aura des moustiques, je la prends avec moi, et l’utilise en usage externe, diluée dans un peu d’huile végétale sur les zones pouvant être exposées aux moustiques (bras, jambes).
Lavande aspic : une merveilleuse huile essentielle contrant les effets du venin & de certaines piqûres d’animaux & insectes indésirables.
Elle apaise les piqûres (moustiques inclus), et permet d’aider notre peau à désinflammer : elle m’a tellement soulagée au Mexique, le petit flacon de lemongrass étant presque vide dès notre arrivée… Appliquer pure (1 à 2 gouttes) directement sur la piqûre.
Gaulthérie : diluée dans un peu d’huile végétale, elle permet de soulager de potentielles courbatures, tendinites, etc. N’ayant pas de soucis d’équilibre acido-basique (ces signes étant généralement un signe de déséquilibre), je l’ai plus prise pour l’Être partageant ma vie, et la glisse dans le petit sac de mon père lorsqu’il part en voyage ♥
Lavande fine (ou vraie) : une bénédiction pour les coups de soleil que l’on n’aurait pas vu venir.
On peut la diluer dans l’huile de coco (ou une autre huile végétale), mais diluée dans du gel d’aloe vera, son potentiel de guérison sera décuplé. À appliquer 2 à 4 fois par jour selon le degré de la brûlure (en évitant bien sûr de continuer à s’exposer en se protégeant avec des manches longues, des pantalons, etc.)
Menthe poivrée : pour les digestions difficiles ou en cas de ballonnements, je glisse une goutte (une seule !) sur une cuillère à café de miel (ou sucrant liquide) – ne jamais la prendre pure.

 

Émotionnel / spirituel :

Mandarine rouge : la reine des huiles essentielles en cas de fortes angoisses & anxiétés, elle permet de nous aider à reprendre nos esprits, à revenir à nous & nous recentrer en évacuant doucement ces peurs (la mandarine «normale» ou verte sont différentes).
Rose : l’énergie féminine par excellence, je l’utilise en olfacto (retirer son petit bouchon, et la sentir simplement), ou je glisse une trace de goutte au niveau de ma poitrine (chakra du cœur) pour les moments où je désire m’ouvrir plus à mon environnement, à ceux qui m’entourent avec une attitude aimante.
Néroli / fleur d’oranger : tout comme la rose, elle est très chargée en énergie féminine avec une légère note maternelle, et est donc parfaite pour les moments où l’on a soit besoin d’être plus maternel(le) avec nous-mêmes, ou plus ouvert & disponible pour nos enfants, sans se laisser envahir par eux.
Lavande fine (ou vraie) : cette alliée des coups de soleil & brûlures a également des propriétés anti-stress intéressantes, et aide à favoriser le sommeil des enfants. Personnellement, si je l’ai longtemps utilisé en olfacto pour son odeur que j’appréciais (pour me «recentrer»), je l’utilise maintenant plus rarement, mais aime y revenir par période.
Benjoin : son odeur m’évoque un souvenir d’un enveloppement extrêmement doux & tendre, potentiel qui m’a aidée à franchir & vivre une période délicate émotionnellement lorsque ma sœur s’envola. Issue d’une résine, cette huile essentielle se retrouve aussi sous la mention «absolue». L’utiliser en olfacto suffit, dans les moments où l’on se sent paniqué, stressé, angoissé, ou simplement les périodes où l’on a besoin de ressentir de la douceur, comme si on avait envie de se lover dans une énorme bulle de coton toute chaude. Certaines personnes souffrant de pulsions pour le sucré peuvent aussi y retrouver une aide pour atténuer ces pulsions (en parallèle d’un travail sur la cause réelle de ses pulsions).
Menthe poivrée : en cas de fatigue, surmenage, décalage horaire (en vacances), ou simplement pour s’éclaircir l’esprit entre deux rendez-vous (chez nous), on peut l’utiliser en olfacto : elle nous aidera à nous donner un coup de «peps».
Encens : essence d’un certain lâcher-prise, celui lié à des schémas émotionnels (et non physiques), son odeur nous aide lors de notre cheminement & travail sur soi pour nous défaire des liens entravant notre avancée & envolée.
Verveine : ne l’ayant jamais utilisée personnellement, je la glisse ici, car j’aime son histoire & ses symboles. On la surnomme «plante solaire» : elle aiderait à combattre les dépressions (en parallèle d’un suivi thérapeutique adapté), aide à surmonter le passé, à mieux gérer le présent, à se libérer des limites que l’on s’impose, et nous aide à ouvrir de nouveaux horizons.
Calamus (Acore) : apaisante & relaxante, son énergie serait très liée au «chakra coronal» selon certaines sources, et elle nous aiderait donc à nous relier à notre Être lorsqu’on l’utiliserait avec parcimonie en olfacto avec les séances de méditation par exemple.

huiles essentielles

J’espère que cet article vous a plu, et vous aura apporté plein de choses dans lesquelles puiser, pour vous aider à préparer vos voyages avec une dimension douce, holistique & naturelle… pour mieux en faire un temps pour vous, pour vous ressourcer & grandir ✩

✤ ✤ ✤

J’ai très envie d’aborder & de partager avec vous d’autres choses douces de la Vie
aux thématiques très différentes & autres que culinaires.
Cela vous plairait-il ?
Quel type de thématiques souhaitez-vous voir prendre vie, ici ?

Catégories :

Je souhaite recevoir les lettres Pastel

21 commentaires

  1. marie

    Cet article est un nouveau trésor pour les voyageurs :
    Qui donne envie de faire à nouveau sa valise :-D
    <3 MERCI <3
    Jolie Fée pour cet accompagnement pas à pas vers un voyage holistique et plein d'amour

    mardi 12, mai 2015 à 9h46
  2. Andrée

    Bonjour Mély

    J’aime beaucoup ton expression « les graines de croissance »! merci aussi pour les articles écolos et fabriqués en France!

    A lire tes billets pleins de poésie, je pensais que tu avais fait des études littéraires … il ne faut pas se fier aux apparences! ;)

    Je « pratique » aussi les listes lorsque je ne veux rien oublier, je fais suivre huiles essentielles, nécessaire à petit-déjeuner (dont tes « farines magiques »), mon Thermomix (en France) et mon Tribest. Je vais retenir les petites astuces supplémentaires, comme les petits pots, si j’en trouve.

    Merci encore pour tes billets …. un peu longs, certes, mais pleins de charme et de douceur et pour tout ce que j’apprends sur ton blog!

    mardi 12, mai 2015 à 9h51
  3. ❀ Fée Églantine ❀

    J’adoreeeee, je me rends compte que nous avons des sacs de Fée très similaire alliant raffinement et efficacité naturelle. ah ça me fait plaisir, me donne le sourire. J’aime aussi beaucoup ton exigence de qualité. En te lisant j’ai été cherché mon tout petit flacon précieux de néroli pour finir ma lecture et me retrouver dans un joli jardin qui m’ouvre à ma journée. J’aime aussi comment tu présente tes huiles essentielles.
    Tout en beauté précieuse, merci,
    Églantine

    mardi 12, mai 2015 à 10h14
  4. lunasungold purple

    Bonjour douce Fée,

    Que dire, déjà merci merci beaucoup pour cette douceur, ce voyage.
    Tes conseils sont distillés comme des petites étoiles. Ca fait toujours du bien de lire tes articles. Un baume de tendresse et de magie dans mon coeur

    mardi 12, mai 2015 à 11h41
  5. Anonyme

    Lors de ton prochain voyage… tu m’apprendras à faire ta coiffure à deux barrettes? Et tu me feras sentir L’HE de rose pour la première fois? Et je te raconterai mes indispensables à moi? Et je t’emmènerai au petit magasin où il y a des trousses en tissu *merveilleuses*…:)

    mardi 12, mai 2015 à 12h35
  6. Alpaga

    Chère Mély, Merci beaucoup pour cet article à la fois inspirant et très riche.
    Je me reconnais lorsque vous écrivez sur votre moment préféré, l’aube. Et comme vous, le repas que je préfère préparer et déguster et le petit-déjeuner. IL me tarde de découvrir une nouvelle recette magique !!
    C’est toujours un plaisir de venir lire les articles de votre blog.
    Je lirais avec beaucoup de plaisir et d’intérêt un article sur les marques et artisans que vous appréciez, de même qu’un article sur vos petits rituels.
    Une thématique qui trouverait toute sa place ici, selon moi, serait celle portant sur la spiritualité/méditation/yoga au sens large, c’est à dire les petits rituels et pratiques douces, pour accompagner notre quotidien.

    mardi 12, mai 2015 à 15h26
  7. { Asaline }

    J’adOre ton totebag ! Il est tout joli !
    (je suis une serial collectionneuse de totebag, je craque souvent !!)

    mardi 12, mai 2015 à 17h22
  8. Magali

    Merci encore Mély pour ces beaux articles pleins de poésie et d’astuces qui rendent notre quotidien ou nos voyages plus agréables… Prenant des cours d’aroma-phytothérapie afin de devenir thérapeute je ne peux que te conseiller de lire 2 ouvrages de Lydia Bosson qui depuis de nombreuses années a aussi une approche holistique mêlée à l’ayurveda, car l’impact psycho émotionnel des huiles essentielles et hydrolats est incroyable… Aussi je te conseille de lire L’aromathérapie énergétique et l’hydrolatherapie qui sont 2 ouvrages fabuleux…
    Pour la précision la verveine citronnée elle permet de tourner la page sur le plan émotionnel et ne devrait pas être appliquée sur la peau du fait de la présence de coumarines qui sont photosensibilisantes… La voie olfactive est à privilégier… Concernant les brûlures liées au soleil par exemple la lavande aspic est plus efficace que celle de haute Provence… Je vais m’arrêter là que je pourrais écrire un roman…
    Mille mercis encore pour tous tes conseils pastel.. Bien amicalement et au plaisir de te relire à nouveau ..

    mardi 12, mai 2015 à 19h28
  9. Christelle

    Merci pour ce mail ô combien utile!! et fantastique de petits conseils même pour le quotidien!
    J’aimerais volontiers que tu nous fasses part des adresses vestimentaires françaises ou européennes que tu utilises.
    Pour ma part je suis particulièrement réjouie de l’existence des jeans 1083, fabriqués en France à moins de 1083km de chez nous. Connais-tu?

    mardi 12, mai 2015 à 19h52
  10. Thalie

    Chère Mély,
    Un grand merci pour cet article si complet, si profond pour tout ce qu’il dégage comme lumière.
    Il m’aide beaucoup, j’ai pris un grand plaisir à le lire.. Et j’attend les suivants avec impatience. Te lire est si enrichissant, si doux, si frais. Je rejoins alpaga et j’aimerais bien que tu nous parles de tes rituels, yoga, méditation…… Si tu souhaites le partager avec nous, bien sûr.
    Je te souhaite une jolie fin de semaine dans la douceur,
    Merci d’être là

    mardi 12, mai 2015 à 22h19
  11. Valérie

    Merci Mély pour cet article enrichissant, continue à faire de longs articles, moi j’adore; de bout en bout, j’y puise et j’y apprends à chaque fois.
    J’ai hâte de connaître la composition du muesli magique de voyage, ne sachant pas toujours comment avoir suffisamment d’énergie pour aborder mes journées.
    Je suis totalement pour des articles abordant « d’autres choses douces de la Vie ». Je serais très intéressée sur des sujets abordant ta pratique de la méditation et du yoga, ; sur ce qu’est la spiritualité pour toi; et pourquoi pas un article sur le thème des fées ? ;-)

    mardi 12, mai 2015 à 23h19
  12. Nolwenn

    Quel régal de lire tes mots Mély, ce billet regorge de bons conseils et de jolies choses. J’ai entendu beaucoup de bien du charbon végétal mais je ne l’ai pas encore testé en voyage, j’en glisserai une boîte la prochaine fois.
    Et pour répondre à ta question, oui je serai très intéressée pour que tu partages avec nous tes coups de coeur et adresses éthiques au possible en terme de mode/accessoires.
    Une belle journée à toi,

    mercredi 13, mai 2015 à 8h01
  13. Emmanuelle

    Bonjour Mély,
    Merci pour cet article rempli de jolies choses… Je m’apprête à faire nos valises pour nos premières vacances depuis la naissance de notre petit Martin et je crois que je vais m’en inspirer !
    Les adorables petites bouteilles en verre pastel sont également en vente sur le site de crudijus : http://crudijus.fr/shop/tous-les-produits/42-bouteille-verre-silicone-violette.html
    La mienne est toute rose, mais ils proposent deux autres couleurs.
    Très belle journée à vous Mély !

    mercredi 13, mai 2015 à 9h41
  14. Lise

    Bonjour,
    il y a des thématiques qui m’intéresseraient justement :
    – celles sur la beauté et l’esthétique : les cheveux, en prendre soin facilement et rapidement au quotidien et comment les coiffer ?
    – les ongles : en prendre soin au quotidien et trouver une alternatives aux vernis et dissolvant sans risquer de les fragiliser (les ex-rongeuses d’ongles me comprendront ^^)
    – le visage, les yeux, les dents, les pieds et le corps d’une manière générale :)
    C’est vaste comme thèmes mais je pense qu’il y a de quoi creuser, et j’aimerai vraiment de vrais bons conseils pour ces sujets :)
    Merci !

    mercredi 13, mai 2015 à 11h27
  15. Bérénice

    Merci Mély pour tous ces conseils. Ils me seront particulièrement utiles pour mon voyage au Mexique dans quelques semaines :)
    Pour ma part j’aime voyager minimaliste, me débrouiller avec peu.. Je note bien tes conseils pour les huiles essentielles, ça m’intéresse beaucoup ! Bonne journée :)

    jeudi 14, mai 2015 à 10h56
  16. madame lecture

    C’est un très bel article qui donne envie de partir loin. Pour les huiles essentielles, j’ajouterais que la menthe poivrée permet en application sur les tempes d’obtenir un soulagement complet lors de migraines (dues, par exemple, à la lumière trop forte ou encore dues à un bouleversement du régime alimentaire). Dans ma petit trousse de secours, l’eucalyptus radié trouve sa place en cas de rhume inopiné ainsi que l’origan pour les troubles intestinaux type turista (en plus du charbon).

    jeudi 14, mai 2015 à 12h41
  17. NatAmelia

    Très bel article ! On a beaucoup d’habitudes communes ! lol

    jeudi 14, mai 2015 à 14h53
  18. Sandrine

    Merci pour cet article incroyablement complet, à la fois pratique et poétique comme tu sais si bien le faire.

    jeudi 14, mai 2015 à 16h08
  19. Sarah

    Bonjour Mély,

    Super article et super pratique merci !
    Petite question pour l’apport en oméga 3…
    Comment faites vous lors de vos courts déplacements ou même lors de votre voyage au Mexique pour en consommer?
    Il est difficile de transporter une bouteille d’huile de chanvre pour un week-end de 3 jours ou pour un voyage de 3 semaines quand on sait qu’il n’y aura pas forcément de frigidaire dans la destination en question.
    Prenez-vous des compléments alimentaires de la marque bioph**x en oméga 3 pour pallier à ce manque ?

    Merci pour votre réponse.

    Très bonne fin de journée

    lundi 23, mai 2016 à 14h30
    1. Mély

      @ Sarah : Bonjour Sarah *
      Excellente & pertinente question :-)
      Pour mes voyages, qu’ils durent 3 jours ou 3 semaines, concernant les acides gras : je ne prends rien (pas d’huile, ni de compléments) : ayant une hygiène de vie très saine lorsque je suis chez moi, mon apport en acides gras (oméga 3, ratio 3/6, acides gras saturés… eux aussi importants !) est équilibré & suffisant.
      Je fais donc confiance à mon corps pour se « réguler » pendant ce séjour, plus ou moins long ou court, car même un séjour de 3 semaines ne peut suffire à entrainer une carence vu (1) mon profil (pas de problème spécifique lié à une carence en oméga 3) (2) mon hygiène de vie équilibré à la maison.
      J’espère avoir répondu à votre question… ?
      Très belle journée <3

      mardi 24, mai 2016 à 8h04
  20. Louise Amao

    Waouaw, je suis scotchée, cet article est au top ! Très, très complet je vais de ce pas m’en inspiré ! Bravo ! J’ai moi aussi rédigé un petit article mais uniquement sur la trousse de toilette de voyage au naturel, si ça t’interesse tu peux y jeter un oeil par ici : http://amaotourdumonde.com/trousse-de-toilette-au-naturel-voyage/
    Merci encore pour ce très bon article !

    lundi 17, octobre 2016 à 20h52

Laisser un commentaire

Recevoir un mail si Mély me répond ?