Porridge aux saveurs printanières

♫ ♪ Mots écrits & inspirés au son des notes mélodieuses de Nuvole bianche de Ludovico Einaudi ♪ ♫

L’air du printemps.
Présent,
S’éveillant,
Se révélant,
Au creux d’un jour encore un peu froid, encore un peu gris.

Timide, il est discret, mais est perceptible si on sait l’écouter, si on prend le temps de nous relâcher dans les bras de l’air ambiant, dansant.
Chaque année, je sens, en «avance» le printemps.
Chaque année, je le sens timide, mais bien présent, se faufiler à travers un rayon de soleil, fissurer l’air glacial de fin février avec l’odeur des bourgeons, des arbres qui s’emplissent de sève, l’herbe qui troque son vert foncé pour un vert tendre.
Pendant de longues années, j’ai senti cette magie de la Nature qui s’éveille, sans la comprendre, car la date du calendrier indiquait toujours que l’on était encore au creux de notre hiver.
Puis, avec émerveillement & sourires, un jour, j’ai compris que cela avait un sens.
Le printemps commence 3 semaines avant la date qui figure & marque «officiellement» le printemps sur notre calendrier occidental… mais cette date ne reflète en réalité que l’équinoxe du printemps.
Chaque saison commence véritablement 3 semaines avant les dates inscrites de nos calendriers.

Ces petites boules de douceur, trouvées au creux d’une journée chaude & ensoleillée étaient bel & bien les prémices du réveil printanier.
Depuis…
Comme chaque année…
En coulisse…
Des milliers, des millions, des milliards de choses se passent sans qu’on puisse les voir avec nos 5 sens limités de par leur sensibilité affaiblie par notre rythme de vie trop souvent dense, et notre vie citadine pour ceux qui y demeurent.
En coulisse…
La sève qui remonte au cœur de l’arbre  : l’arbre revient à la Vie.
Les graines qui poussent dans la terre humidifiée, mais réchauffée au fil des jours.
L’axe de la Terre qui tourne, encore & toujours, arrivera bientôt sur son axe printanier.
Les oiseaux, les animaux, qui sentent poindre cette aube de Vie.

Bientôt, on oubliera pour quelques mois le froid.
Bientôt, les papillons, les fleurs, le vert des arbres, les mille couleurs parant & décorant la Nature bruisseront, chanteront, chuchoteront la Vie ♡

Dans 2 petits jours, je m’envolerai à l’Autre bout de la Planète.
Avant de partir, je tenais à vous déposer un bout de poésie, de gourmandise, ici.

L’aube du cycle de la Vie.
Se trouve en ce porridge fleuri.

couverture-sans-titre

 

 

Le sarrasin germé…
…un potentiel unique, riche & simple à la fois

Le sarrasin a ce petit quelque chose de fantastique.
Avec sa forme triangulaire & ses angles arrondis.
Croquant, craquant… il est aussi fondant.

Il voyage, lui aussi, beaucoup.
Galettes bretonnes de blé noir, pâtes japonaises connues sous le nom de «soba», blinis dans les pays de l’Est…
L’Homme l’utilise, le cuisine de plusieurs manières, étend les possibles, créé des synergies culturelles précieuses à se relayer & entretenir.
L’Ayurvéda classe le sarrasin comme la céréale la plus «yang» qui soit.
Toujours selon l’Ayurvéda, l’Homme occidental mangerait trop d’aliments classifiés comme «yin», et devrait donc régulièrement privilégier la consommation d’aliments «yang».
Le «yin» & le «yang» nous sont nécessaires, et il ne faut donc pas considérer les aliments «yin» comme négatifs : tout comme les acides gras saturés ne sont pas mauvais en tant que tels (c’est leur surconsommation qui l’est)…
Tout est une question d’harmonie, d’individualité également.

En Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC), l’énergie du printemps est rattachée à l’énergie de l’élément Bois où les germes & crudités ont leur place en cuisine.
Le sarrasin de ce porridge printanier sera donc germé.
Faire germer son sarrasin pour préparer un porridge peut sembler compliqué et/ou long, mais ce n’est là qu’une fausse idée découlant certainement du fait que l’on ne s’y est jamais essayé.
Et, comme bon nombre de choses culinaires nouvelles, elles semblent toujours plus compliquées ou impressionnantes qu’elles ne le sont.
Essayer, se lancer, prendre le temps, s’amuser… grandir, découvrir, savourer, s’émerveiller en enrichissant notre corps d’une multitude de bienfaits nutritionnelles

sarrasin cru

 

Astuces pratiques pour le préparer

♦ Un soir, juste avant de nous coucher : glisser notre sarrasin dans un petit bol, et y verser de l’eau.
On évitera l’eau glacée ou trop froide, et privilégiera de l’eau légèrement tiède afin d’aider le sarrasin dans son processus de germination : plus le sarrasin sentira de la chaleur, plus il se croira au printemps… et aura envie de pousser pour rejoindre les doux rayons du soleil.
♦ Le lendemain matin, le rincer soigneusement à l’eau claire à l’aide d’une petite passoire.
On pourra observer qu’une partie de l’ea aura développé une substance un peu gélatineuse : c’est normal, elle partira au rinçage.
Il est prêt (oui, déjà).
Prêt à être mélangé avec plein d’autres jolies choses que l’on pourra choisir & changer au gré de nos envies & expérimentations (plus de détails plus loin).

sarrasin germe

Le processus de germination permet de rendre plus digeste les denrées (céréales, pseudo-céréales, légumineuses ou certaines noix) : la graine, au contact de l’eau tiédie, se réveille, et commence à germer, grandir… comme elle le ferait dans la nature, dans la terre, baignée par l’eau, réchauffée par le soleil.
Elle nous libère alors un large éventail de micro-nutriments, et se déleste de l’acide phytique (une substance s’opposant à l’assimilation des micro-nutriments de la graine par notre corps).
Durant ce processus, les glucides (sucres) complexes de la céréale commencent donc à se décomposer : au fil des minutes, heures, ces sucres complexes deviennent des glucides (sucres) plus simples… c’est ainsi que toutes les céréales germées ont un goût plus doux & légèrement plus sucrées que leur version non germée : car une grande partie d’elles-mêmes sont devenues des sucres plus simples avec ce goût caractéristique sucré.

Le sarrasin germé est idéal pour réaliser des porridges crus par temps doux & chaud : sans gluten, riche en fibres, protéines végétales, fer, magnésium, et vitamine B6… et personnalisable à volonté ♡

porridge-macro-ecriture

 

Personnaliser son porridge

Fruits séchés, touche délicate sucrée

Les fruits séchés servent à apporter une touche délicate & sucrée au porridge.
Tous peuvent être utilisés : datte, abricot, figue, aguaymanto, mûre, myrtille, pruneau, banane, etc.
On peut les glisser séchés ou prétrempés : pour cette dernière option, on pourra les faire pré-tremper avec le sarrasin.

J’ai choisi d’utiliser des cranberries, car frais, ils tendent à se parer de couleur rose / rouge… couleur de l’amour.
Couleur pour vous formuler un immense merci pour vos soutiens, gestes, contributions aux Éditions Pastel qui germent, se colorent au fil du temps.
Vous êtes déjà près de 100 à avoir donné, glisser, contribuer d’une étincelle à ce projet qui nous lie.
Cette graine d’amour, de poésie & de trésors nutritionnelles a encore besoin de vous pour continuer à se colorer, pousser, germer & voir le jour.
Tout repose désormais entre vos mains.

porridge pret - moi cuillere

 

Noix / oléagineux, touche ronde & onctueuse

Les noix / oléagineux apportent une touche ronde & onctueuse rendant le porridge crémeux.
Ils remplacent le lait végétal (qui n’apporterait pas autant de rondeur & d’onctuosité), ou les produits laitiers animaux (dont la consommation peut engendrer / potentialiser certains déséquilibres & prononcer certains maux, reflets de notre corps pour nous signaler des peines qu’il a ; et la surconsommation découler sur l’émergence de certains troubles sur le moyen & long terme).

Les noix / oléagineux apportent également des acides gras de type oméga 9, 6 et 3 (que l’on consomme trop rarement pour la majorité de la population) : chacune a un profil différent, et il est donc bon de les faire varier, voir même de les mélanger.
Amande, noisette, cajou, graines de chanvre, noix de Grenoble, graines de tournesol, graines de sésame, noix du Brésil, graines de courge : un large éventail s’offre à nous.
On en utilisera toujours avec parcimonie, car même si leur profil nutritionnel est très intéressant & leurs acides gras qualitativement intéressants, ils restent lourds à digérer de par leur densité nutritionnelle élevée.
La cuisine crue les utilise souvent en grande quantité, ce qui peut engendrer des troubles divers & variés (encombrement du foie et/ou des intestins, déséquilibres hormonaux) se répercutant notamment sur notre peau.
Dans nos porridges crus, le quart ou le tiers de notre portion de sarrasin est un bon équilibre.

J’ai choisi de mettre dans mon porridge la noix de cajou que j’affectionne énormément.
Pour sa douceur, sa blancheur nacrée, sa forme de demi-lune (mon âme sensible & de fée…), l’écho maternel & chaleureux qu’elle me procure.

Des suggestions de duo gourmands & équilibrés :
noisette / chanvre pour un côté praliné & un profil nutritionnel intéressant grâce au profil exceptionnel du chanvre.
amande / noix de Grenoble pour le côté gourmand & praliné des amandes qui s’allie à la présence des oméga 3 des noix de Grenoble (des acides gras de grande qualité & trop rares dans notre alimentation).
graines de sésame / graines de courge / noix de cajou pour le côté onctueux grâce à la cajou à laquelle se glissera la richesse en zinc de ces 3 denrées végétales… oligo-élément rare & précieux pour les végétaliens & vegan.

montage-avant-apres-vitamix

 

Superaliments en poudre, pour un soupçon de magie

Açaï, poudre de cacao cru, farines surnaturelles, caroube du Pérou ou méditerranéenne, acérola, maca, schisandra : une palette colorée & gustative s’offre à nous.
En découlera une multitude de saveurs variées, plus brutes ou douces, plus cacaotée, pralinée, vanillée ou teintée de caramel
Chacun pourra se laisser porter par ses envies du moment, la météo du jour, et les autres denrées (fruits séchés + noix / oléagineux) choisies.
C’est cela, aussi, s’amuser en cuisine : se laisser porter par ses intuitions, ses envies, sans suivre le fil exact d’une recette.
Pour mieux s’écouter, se laisser porter, s’approprier des connaissances découlant de nos expériences, ratées ou réussies.
Apprendre, retenir, grandir, s’enrichir ♥

Ici, j’ai choisi d’y glisser de la lucuma, de la caroube du Pérou & de la maca.
Lucuma, pour son symbole de l’amour maternel.
Cette présence qui donne, sans attendre en retour.
Cette chaleur qui donne par Amour pour l’Autre.
Des ces lignes qui s’impriment sur vos écrans à mes doigts dansant sur mon clavier.
Un lien subtil, mais bien réel.
Un lien tissé au fil du temps, qui m’a tant apporté, qui vous a apporté également.
Qui continuera, toujours, car tel est son dessein.

La caroube du Pérou, pour sa note caramel & sa richesse nutritionnelle.
J’aime sa force, son caractère tranché & doux à la fois.
La force d’une mère présente sachant œuvrer avec douceur.
Écho de la force du printemps qui doit se frayer un chemin pour émerger à la Vie,
Reflet de la douceur de cette saison en nos cœurs.

Maca, pour son symbole de l’énergie mêlant caractéristiques physiques & spirituels.
En elle se nichent plusieurs potentiels agissant sur notre plan physique avec un apport d’énergie intéressant & un effet adaptogène sur notre système hormonal.
On la prendra différemment en fonction du but recherché : elle est magique & précieuse, et devra toujours être utilisée comme telle.
Un chapitre entier lui sera consacré dans «La bible des superaliments».

Les 3 forment une synergie maternelle, miroir parfait de cette saison qui donne naissance à la Vie, qui embrase les forces contenues aux 4 coins de la Nature prête à s’éveiller, se parer de couleurs.

maca-lucuma-caroube

 

Pollen, des petits grains d’or

J’ai toujours été fascinée par ces petits grains d’or.
Imaginer ce qui s’y niche, à l’intérieur.
Imaginer la richesse nutritionnelle que chacun contient.
Imaginer le travail considérable que chacun d’eux a requis.

Ce potentiel de vie qui se niche au cœur des fleurs, récoltées par les abeilles.
Cette richesse unique… si unique & magique, que les Hommes n’ont, à ce jour, jamais su reproduire de manière synthétique en laboratoire…
Des dizaines, centaines, milliers d’heures de labeur, de vol, de soin par les abeilles.
Si j’ai pu, au début, me sentir coupable de participer à leur domestication que l’Homme en a fait, j’ai aujourd’hui, compris que le choix d’un apiculteur soigneux & conscient de son métier peut au contraire avoir un impact sur leur préservation si importante pour notre écosystème.

Je reprendrai leurs trésors nutritionnels & gustatifs dans le premier ouvrage des Éditions Pastel : il existe différents pollens (multifloral, ciste, châtaignier, etc.)…
Se faisant l’écho des tons de la Nature, ils changent de couleurs, et se parent tour à tour d’un joli orangé, d’un délicat vert tendre, ou d’un jaune d’or franc…

Des grains d’or de la Nature se répandant dans nos bols de porridges,
Roulant, répandant des rubans de couleurs, des effluves de notes poétiques & subtiles.

pollens-2 types

 

Optionnel : un filet de sucrant liquide, des notes florales

Notre joli bol de porridge printanier peut s’étoffer d’une note sucrée, ainsi que de notes florales.

♦ Certains palais trouveront que le porridge ne sera pas assez sucré avec l’unique utilisation de fruits séchés.
L’ajout d’un sucrant liquide permet donc d’apporter une note sucrée plus nette : miel, nectar de coco, sirop d’agave, sirop de riz, sève de kitul, sirop d’érable, etc.
On peut le verser au moment du mixage, ou après : au moment de déguster notre porridge, sur le dessus, en un joli filet doré ou brun.

Le sirop de riz, la sève de kitul, le nectar de coco & le miel sont mes sucrants liquides préférés.
Dans ce porridge printanier, le miel était celui qui convenait le mieux de par son aspect symbolique & sa symbiose avec le pollen (tous les produits de la ruche créent ensemble une certaine symbiose pouvant être imitée comme aucun autre mariage).
Tous comme le pollen (ainsi que tous les autres produits de la ruche), le miel me fascine : tant de possibilités, de richesses, de saveurs.
Brutalité, douceur se mêlent en une gamme d’odeurs & de couleurs surprenantes ♥

miels-4 types

 

♦ Une note florale.
Sensible, un peu, trop.
Poète, un peu, jamais trop.

Je glisse des notes florales souvent : j’utilise beaucoup les fleurs en cuisine.
Sous forme d’hydrolats, de pétales séchés, de tisanes ou d’infusions, d’huile essentielle (plus rarement & toujours avec beaucoup de parcimonie), elles sont l’extension de mon âme sensible, amoureuse de la nature qui lie ma passion culinaire à mon cœur.

Elles ont leur place dans ce porridge faisant une Ode au printemps.
Elles ont leur place dans cet article faisant suite à celui-ci.

Pour teinter nos matins printaniers de douceur poétique, florale & subtile.
Car, en chacun de nous, au-delà des masques (trop) rudes qu’imposent certains codes de notre société, se trouve un morceau de notre âme d’enfant, des étincelles de sensibilité demandant & attendant d’être nourries.

Pour vous dire, à nouveau un «merci».
D’être ici.
D’être présents.
De prendre ce que vous avez à prendre.
De le faire votre, et peut-être, de le répandre à votre tour de manière directe (en le partageant), ou de manière indirecte (par votre manière d’être auprès de ceux qui vous aiment) ♥

fleurs 1

 

Ingrédients : (pour 2 portions moyennes)

  • 100 gr de sarrasin décortiqué cru
  • 30 à 40 gr de noix (cajou / amande, noisette, chanvre, graine de tournesol – sésame – courge, noix de Grenoble, noix du Brésil, etc.)
  • 3 cas de fruits séchés (cranberries / datte, abricot, figue, aguaymanto, mûre, etc.)
  • 1/2 cac de maca, lucuma et/ou caroube du Pérou ou tout autre superaliment (cacao cru, açaï, acérola, schisandra, etc.)
  • 2 cac de miel liquide (ou autre sucrant de votre choix : nectar de coco, sirop de riz, sirop d’érable, etc.)
  • 2 cas de pollen
  • (optionnel) hydrolat de rose ou de néroli fleur d’oranger, ou encore quelques fleurs séchées ou fraiches pour la décoration

Préparation :

  1. La veille au soir : mettez à tremper dans 2 bols d’eau séparés le sarrasin cru (dans le premier), les noix de cajou & les cranberries séchés (dans le deuxième).
    L’eau doit être légèrement tiède (sans être chaude) afin d’amorcer le processus de germination pour le sarrasin.
  2. Le matin : rincez le sarrasin, les noix de cajou & les cranberries dans une passoire (à trous resserrés) quelques secondes.
  3. Versez-les tous les 3 dans un mixeur, et ajoutez 100 ml d’eau minérale, l’hydrolat de rose, les superaliments choisis.
  4. Mixez jusqu’à obtenir une consistance homogène & crémeuse.
  5. Versez dans un petit bol, et ajoutez un filet de miel (ou autre sucrant liquide de votre choix), ainsi que les éléments de topping : miel frais, fleurs séchées ou fraiches, etc.

preparation-vitamix verse

Mercredi, je m’envolerai.
À l’autre bout de la planète.
Sur un sol que je ne connais pas, que l’on a choisi pour moi, un peu.
Une surprise, méritée après 4 ans & demi sans pause aucune.

Dans deux petits jours, et pour 3 belles semaines, je quitterai ce sol français, que j’ai appris à aimer au fil du temps.
Bien qu’une immense joie m’habite à l’idée de m’envoler découvrir ses nouveaux horizons, pour y récolter des graines de croissance… mon petit cœur se serre (un peu) à l’idée de laisser, poser, m’éloigner de ce monde Pastel, de vous, des personnes que j’accompagne en Naturopathie.

Aimer tant ce que l’on fait… jusqu’à ce que cela imbibe notre cœur & notre âme.
Vivre le cœur battant en harmonie avec les heures qui défilent sur mille projets.
Une chance que je chéris. Chaque jour. Même si parfois, c’est dur de vivre à ce rythme.
Alors, accepter de lever le pied. Juste un peu. Pour moi. Pour ceux que j’aime.
Pour vous, aussi.
Car, depuis toujours,
Car, pour toujours,
Ici, se fera l’extension de mon âme,
Sur le Chaudron Pastel, se dessineront des rubans de mon histoire.
Je reviendrai vous déposer & partager les graines que j’aurai récoltées.

preparation-pollen saupoudre

✤ ✤ ✤

En attendant de nous retrouver ici sur Le Chaudron Pastel, j’ai prévu de poster régulièrement tout le long de mon séjour des clins d’œil poétiques sur Instagram, mon fameux petit carnet de petits bonheurs récoltés.
Savourer ensemble, la magie de la Vie, est & restera plus doux que de le savourer seul.

Une dernière chose.
Un petit cadeau printanier.
Un petit présent chocolaté pour Pâques.
Avec ces 2 petits codes :
♦ Avec le code «sol-pastel-printemps2015», Sol Semilla nous offre une réduction de –10% sur l’ensemble de sa boutique en ligne sans aucun minimum de commande (les frais de port sont offerts à partir de 65€).
Il est valable du 23 mars au 30 mars inclus.
Vous pouvez retrouver les articles Pastel que j’ai créés sur un certain nombre de leurs superaliments sur cette page : Sol Semilla Pastel.
♦ Frédéric Marr de Rrraw (ami de Sol Semilla) nous offre un magnifique code magique… qui restera toujours actif, tout au long de l’année.
Le code «rrrawpastel» nous donne droit à -10% sur l’ensemble de sa boutique en ligne.
Vous pouvez retrouver la richesse du cacao cru sur mon article cacaoté : «Les bienfaits du cacao cru».

fleurs 2

Se déposa en leurs cœurs,
Le germe d’une Vie.

Se nicha en leurs âmes,
Le premier battement d’une renaissance.

Le printemps 2015 est là,
Au creux de nos mains.
Contenu en mille symboles dans ce porridge,
Créé par une Fée pour des Âmes merveilleuses.
Conçu pour être partagé, lu, réalisé et/ou dégusté,
Que ces étincelles de poésie, de Vie,
Se déposent en chacun,
Y fassent germer mille trésors de magie.

✤ ✤ ✤

♡ Montrez-moi vos porridges printaniers sur les réseaux sociaux en utilisant le mot-magique (hashtag) : #chaudronpastel
Vos clins d’œil me font toujours plaisir ♡

Je souhaite recevoir les lettres Pastel

Vous aimerez peut-être

15 commentaires

  1. palou bobby

    Merci Mély
    pour ce partage printanier…
    Ça donne envie comme toujours.

    lundi 23, mars 2015 à 15h11
  2. Delphine

    Merci Mély pour cette dernière recette avant ton départ. Elle fait très envie.
    Peut-on remplacer le sarrasin germé par une autre graine?
    Je te souhaite un merveilleux voyage et donne nous des nouvelles régulièrement.
    A très bientôt.

    lundi 23, mars 2015 à 19h17
  3. marie-charlotte

    J’ai bien envie de tenter ta recette avec du goji !
    Et puis merci pour ton petit code magique, je vais profiter de pâques pour faire goûter du chocolat cru à ma petite famille !
    Bon voyage à toi…

    lundi 23, mars 2015 à 21h21
  4. Andrée

    Bonjour Mély,

    C’est vrai qu’elle est magnifique, la forêt de Fontainebleau! J’ai la chance d’habiter tout près et d’y faire des balades tous les lundis… parfois plus! :)

    J’en profite pour te remercier de toutes les découvertes alimentaires que j’ai faites grâce à toi! Merci aussi pour les explications détaillées que tu fournis sur chaque aliment ou superaliment!

    Profite bien de ton voyage et reviens-nous des étoiles plein les yeux!

    lundi 23, mars 2015 à 21h33
  5. Mély

    @ Delphine : Bonjour,
    D’un point de vue théorique, « oui », on peut remplacer le sarrasin par une autre céréale ou pseudo-céréale : blé, avoine, orge, seigle, petit épeautre, quinoa, millet, etc.
    Cependant, pour plusieurs raisons (gustative et/ou processus de germination quasi nul pour certaines comme le riz), le sarrasin est celle qui se prête le mieux à ce petit porridge cru.
    Merveilleux tests en perspective avec lui ✩

    @ tous : merci ♡

    mardi 24, mars 2015 à 8h41
  6. Asaline

    Oh, cette recette me tente particulièrement, je la griffonne dans un carnet pour la réaliser prochainement ♡

    jeudi 26, mars 2015 à 18h45
  7. Marc | blog-sans-gluten.com

    Bonjour Mély,

    Quelle belle inspiration qui fera mon bonheur pour un petit-déjeuner réellement au service de la santé !
    J’en prends note pour le tester tout prochainement !!
    Ton blog et l’atmosphère qui y règne me plaisent particulièrement.
    Alors tout simplement, merci pour la richesse de tes partages !

    Amicalement,
    Marc

    jeudi 9, avril 2015 à 13h15
  8. Bérénice

    Coucou Mély, je voulais te dire que j’ai découvert ton blog il y a peu et je me régale de te lire.
    Tes photos sont magiques et tes articles pleins de poésie.
    J’espère que tout va bien au Mexique :)
    Bien à toi, Bérénice

    jeudi 9, avril 2015 à 21h08
  9. orianne

    Merci pour ce nouvel article encore d’une grande qualité :)
    Je suis dans un tournant au niveau de mon alimentation. J’écoute mon corps et lorsque je sens qu’un aliment me fait du bien, qu’il me recentre et m’allège alors je le note :)
    Et tes recettes m’aident beaucoup dans mes recherche de mieux-être, alors merci :)

    lundi 13, avril 2015 à 12h02
  10. Nathalie

    Bonjour,

    Merci pour cette recette, que j’ai testée ce matin. J’ai adoré et je me suis régalée avec toute cette douceur en bouche. Je faisais des porridges de sarrasin, mais cuits, et là j’avoue que le sarrasin cru m’a surprise. Je n’avais pas de superaliment à ma disposition, mais j’avais du lait de chanvre maison et j’ai ajouté une cuillère à café de cacao cru, de la noix de coco râpée, cannelle et un soupçon de vanille. Un pur délice tout doux ! Une très belle découverte !

    dimanche 3, mai 2015 à 9h40
  11. Dollyjessy

    Je t’avais dit que je viendrais faire un tour sur ton blog, en fait je l’avais déjà fait ! Tes photos sont jolies, et quel plaisir de trouver quelqu’un qui me surpasse en longueur d’article ahaha :) Format très original. A bientôt.

    jeudi 21, mai 2015 à 9h05
  12. pauline

    Je n’avais jamais mangé le sarrasin sous cette forme et… c’etait délicieux! Un petit déjeuner infiniment doux et digeste! A refaire! Merci Mély pour cet avant gout de printemps ( je prends un petit peu d’avance! )

    samedi 27, février 2016 à 18h19
  13. Yal

    Bonjour,
    J’aimerais savoir quel type de sarrasin acheté. Si c’est écrit juste « sarrasin décortiqué » est-ce bon?
    Il faut éviter le kasha, c’est cela (celui qui est grillé) ?
    Merci

    samedi 8, octobre 2016 à 13h33
    1. Mély

      @ Nathalie : Bonjour ✭
      Vous avez tout compris : il faut choisir le sarrasin décortiqué (qui est plus pâle que le « kasha », la version grillé du sarrasin décortiqué).
      Belle journée,

      dimanche 9, octobre 2016 à 7h39

Laisser un commentaire

Recevoir un mail si Mély me répond ?