✩ Délicates madeleines, reflet de la quintessence du nouveau Chaudron Pastel ✩

Une nouvelle ère…
… se dessine au devant.

Voici le nouveau Chaudron Pastel ♡
Né de l’imagination combinée de trois personnes.
Rendu vivant grâce au temps qui a tissé ces fragments ensemble, peu à peu.
Chaque détail a été pensé, repensé.
Les couleurs, le logo, les fonctionnalités, son arborescence.
Tout.

J’y ai mis tant de moi dedans.
Tant de moi.. pour vous.
Tant de choses… pour tous.

Aujourd’hui, j’ai plusieurs histoires à partager, à conter.
Les mots s’enchaîneront, se tisseront pour former une belle & grande histoire.
Celle de la naissance du nouveau Chaudron.
En elle, en chaque morceau, des bouts de moi.
De mon histoire, de mon passé, de mon présent, de mes aspirations futures pour cet univers Pastel.

couverture

Pour commencer, l’histoire du nouveau logo du Chaudron Pastel.
Car, mille détails se cachent en lui.

Une partie de moi s’y trouve.
Un fragment de mon âme, de mon cœur ont été peints à l’intérieur.
Un morceau de mon histoire, de la vision de la Vie que j’ai acquis… grâce à la Vie elle-même.

Ce petit nuage.
Rose.
Doux.
Qui rayonne.
D’étincelles de Vie, d’étincelles de magie.
Dans ce nuage… Mille symboles.

Beaucoup le savent, j’ai vécu, enfant, dans un des pays exotiques des mille & une nuits, où le Petit Prince a atterri.
Ce désert si grand, si beau, si chaud.
Incompris des Occidentaux qui n’ont jamais foulé ce sol brûlant de richesses insoupçonnées, et se permettent d’en faire fuser nombreuses critiques, basées sur des histoires entendues, lues & véhiculées par les médias, déformées pour faire sensation, faire parler.
En ce pays, les nuages, la pluie sont des bénédictions.
Salvateurs, essence de Vie, ils permettent la venue de traînées vertes pour quelques jours dans ce désert feu.

Dans ce nuage… Mille symboles.
Peu le savent, et pourtant beaucoup l’auront ressenti : j’ai vécu des choses difficiles dans mon passé.
Il y a eu cet enfer noir & froid.
Il y a eu ma mère & ma sœur envolées à 7 mois d’écart.
Il y a eu mon père à porter, adulte redevenu enfant pendant quelques mois, par ces trop grandes souffrances.
Et…
Il y a eu ce fragment de lumière, à l’intérieur de chacune d’elles.
Il y a eu cette étincelle de magie, qui s’est éveillée durant cet été.
La nature de ces événements en tant que tels n’a plus une réelle importance.
Ils en avaient, au moment où je les ai vécus.
Car, ces événements noirs & gris, cette zone de turbulence, ces nuages gris & lourds, doivent être vécus.
Intensément.
Ne pas les fuir, mais les ressentir, les accueillir, dans chaque parcelle de son Être.
Les raconter ici & maintenant serait leur prêter un rôle qu’ils n’ont plus.
Ils font partie de mon passé, et non de mon identité, de mon essence.
Seule l’expérience offerte en eux, les graines de croissance que j’ai su cueillir, et qui m’ont fait grandir ont de l’importance.
Et, il en est de même pour toutes nos expériences.
Elles ne sont pas nous.
En elles, un cadeau de la Vie, pour comprendre, grandir, évoluer.
Telles sont leurs rôles.

Ces graines de croissance, déposée par la Vie m’ont tant appris.
Appris à Être, simplement. À accueillir. Tout.

Je me souviens avec une grande netteté de ce ressenti, en moi, insufflé par une chose qui me dépasse, de cette étincelle déposée au creux de mon cœur, au sein de mon âme en cet été, période charnière.
Cette étincelle de magie, cette flamme de Vie.
Si petite, si fragile… et à la fois, si forte.
Une étincelle qui permet de voir au-delà.
D’elle, de cet été, sont nées d’autres étincelles.
Des dizaines, des centaines.
Elles ont grandi, se sont développées, affirmées.
Elles rayonnent, désormais.

Le tout formant un joli nuage.
Doux & rose.
Étincelant de Vie.

moi-tenant-plateau-nuage

Ce nuage doux & magique est aussi le reflet de mon métier.
À travers mes accompagnements en Naturopathie, j’accompagne.
Je prends la main des jolies âmes qui viennent à moi.
Je les guide sur leur chemin de Vie. Je glisse entre leurs mains, les outils de magie, ce qui leur convient, rien qu’à eux, qui leur permettront, d’avancer, pas à pas, vers un équilibre plus doux, plus sain, plus en cohérence avec leur Être.

Ce nuage doux & magique est aussi le reflet du Chaudron Pastel lui-même.
Car, l’alimentation est (infiniment) plus complexe, subtile, et belle qu’un ensemble de molécules impactant notre plan physique.
Chaque élément a un sens.
Les associations, aussi.
La synergie du Tout est magique.
La Nature est généreuse.
La main de l’Homme (ou des fées) peut la transmuter en une simple denrée brute & précieuse en le met le plus délicieux, subtile & nourrissant tous nos plans à la fois.

madeleines-moule-IMG_2678

Il était temps que Le Chaudron Pastel évolue.
Son essence n’était plus en accord avec ma propre essence.

À ces débuts en 2007, c’était un simple blog culinaire.
Une jolie goutte de pluie parmi l’immensité de jolies gouttes d’eau de cet océan qu’est internet.
2011 fut sa première métamorphose : ce fût le temps où je lui ai dessiné des traits plus professionnels.
Je me souviens avec sourire de ce temps, pas réellement si éloigné que cela.
Un sentiment puissant m’habitait alors (et m’habite toujours).
Un sentiment au-delà de l’intellect, d’un but choisi, généré & déformé par le mental ou guidé par l’égo.
Un sentiment qui a dépassé les pensées de mon entourage, famille & amis, qui s’est toujours montré neutre, ouvert & accueillant, mais ne croyait pas à ce projet (un peu trop) fantastique.
Avec Amour & compassion, ils m’ont regardé faire, sans juger, mais sans y croire.
Avec Amour, compassion, puis… un sentiment mêlé d’émerveillement & d’étonnement, m’ont vue concrétiser mon rêve.

Ce rêve, chéri, né en mon âme & mon cœur, rendu visible & concret par mille magies.
Est là, au creux de mes mains.

moi-assiette-1024

 

Et, maintenant… Aujourd’hui.
Le sentiment de se sentir à l’étroit.
La volonté d’évoluer.
L’impression qu’il est temps, de continuer à cheminer, grandir, mais autrement.
De créer plus d’espace pour des jolis projets, dont les e-books Pastel seront les premiers à voir le jour.
Et, il y en a d’autres. Beaucoup d’autres, étalés sur 2015, 2016 et même 2017…

La magie qui mijote, doucement, dans ce grand Chaudron doux, dans cet univers Pastel revêt des couleurs différentes, des natures diverses & variées.
Mais, un lien les unit tous.
Un lien à la fois subtil & puisant.
Ce lien est la volonté de donner, de transmettre. De l’Amour, de la Vie, du bien-être.
D’apaiser, de guérir les maux avec des mots, une attitude, en étant.
D’aider à réveiller en chacun son étincelle de Vie, de magie, de la faire briller plus intensément.
D’apporter douceur, paix, tendresse & Amour dans un monde où la dureté est trop présente, et n’est en rien le reflet de ce qui nous habite réellement.
Parce que, tel est mon Chemin.
Parce que, tel est l’essence du Chaudron Pastel.

moi-assiette-entiere

 

Au cours de ce chemin, au cours de ces mois, années, Le Chaudron Pastel & moi avons vécu plein de belles histoires. Cette aventure m’a apportée plein de choses, m’a remplie de bonheur au-delà des espérances, et m’a, aussi, aidée sur mon propre chemin d’évolution personnelle & professionnelle.
Et…
Au cours de ce chemin, au cours de ces mois, années, Le Chaudron Pastel & moi avons aussi rencontré des épreuves. Des petites, et des (beaucoup) plus grandes.
Modeler cette magie n’est pas de tout repos, loin de là.
Peaufiner, travailler, échanger, construire… pour concrétiser ce rêve… des chutes, des écorchures, des doutes, des tiraillements, des remises en question ont dû être vécues.
Un peu comme la Vie.
Un peu comme le ciel ponctué de nuages & de soleil.
Et, en chacun de ces écorchures, ces blessures, ces chutes, ces hoquets de surprise, ces déchirements…
De la Lumière.
Pouvoir de transmuter, de grandir, d’évoluer, d’apprendre à composer avec ce qui est & ne peut être changé.

Ce chemin Pastel réalisé, c’est aussi apprendre à rester fidèle à Soi.
Mille fois, des invitations déguisées en bienveillance, ont ponctué mon chemin pour me tenter.
De trahir. De trahir mon âme, mon cœur, mon éthique.
Accéder à des richesses matérielles plus grandes en trahissant des fibres de mon Être.
Se fondre dans un moule imposé par les normes de notre société, pour mieux répondre au conventionnel, et être accepté d’un plus grand nombre.

Ne pas y céder.
Pour rester Soi, intègre.

On perd des choses. Des choses matérielles, des liens qui, au final n’étaient ni réels, ni profonds, ni essentiels.
On perd des choses qui, finalement, n’avaient pas d’importance, outre l’expérience apprise & acquise.
On y gagne beaucoup d’autres choses.
La paix, plus d’énergie, et la magie conservée en nous. Qui grandit, comme un encouragement à continuer à être soi.

madeleines-egouttoir-IMG_2687

Le Chaudron Pastel, c’est aussi des rencontres.
Beaucoup de rencontres, de liens créés.

Par le fil de mes accompagnements en Naturopathie, bien sûr.
Ce métier, si cher à mon cœur.
Qui m’a appris à travailler avec Amour, et apprendre à composer avec mes ressentis, mes émotions.
Apprendre à concilier professionnalisme avec ce que la femme que je suis ressent parfois au-delà du thérapeute que je suis (aussi).
L’Amour des Autres & le travail… délicat & subtil mélange formateur sur le plan émotionnel & spirituel.

Croisées de liens, de vies, de chemins, grâce à une immensément chaleureuse communauté formée… grâce à vous
A votre présence, votre soutien, silencieuse ou ancrée par des mots formulés & envoyés.
Je ne compte plus les fois où j’ai été émue par certains, par des gestes, des attentions.
Le temps me manque pour répondre à tous, mais mon cœur, lui, vibre toujours une réponse, celle d’un immense & éternel «merci».

Par le biais des partenariats Pastel, également.
Ne pas céder à des propositions qui trahiraient mon éthique, pourtant promesses de plus grande abondance matérielle.
Savoir lâcher prise lorsque des liens formés se défont par la brutalité d’incohérences & de frictions (et tenter de mettre de côté les émotions qui serrent le cœur par cette énergie si grande qu’on y a mis avec tant d’amour & de sourires. Là aussi, apprendre.).
Et, là encore, même au creux de son travail, de ces liens «si sérieux», rester Soi.

Par d’autres rencontres.
Des rencontres dues à un «hasard» merveilleux mêlé à la croissance du Chaudron Pastel.
Car, si l’essence du Chaudron Pastel est le reflet de mon Être, pour le rendre visible & vivant, d’autres œuvrent en coulisse.

Nicolas, mon webmaster & webdesigner, depuis 3 ans, est présent.
En coulisse, il surveille.
En silence, il veille.
Dans l’ombre, il protège.
Dans l’ombre, son travail minutieux, conscencieux est si important.
Nicolas, c’est l’Ange Gardien du Chaudron Pastel.
Une présence discrète, mais intense à la fois.
Une présence bienveillante, protectrice, qui soutient & porte.
Je lui dois tant…

Audrey, ma graphiste, depuis quelques mois, est là.
Elle a su capter l’essence de l’histoire que je lui ai contée.
Celle d’un bout de ma vie personnelle, confiée pour qu’elle comprenne. Car chaque détail compte.
Elle a su transmuter l’idée imaginée par Nicolas, qui me connait si bien, de ce petit nuage doux qui rayonne de magie.
Le rendre vivant.
C’est elle, aussi, qui insufflera couleurs aux e-books Pastel qui prennent un peu plus Vie au fil des jours.
Elle arrive à voir en moi, en l’essence de ce que je fais, lorsque mes mots n’arrivent pas à formuler mes souhaits… elle arrive à les capter, et à les rendre visibles.
À chaque échange professionnel, chaque e-mail, chaque visioconférence, elle m’étonne.
Et, chaque jour qui passe, je remercie le «hasard» de la Vie de nous avoir liées.

Je vous dévoilerai début 2015 un premier clin d’œil de l’intérieur des e-books Pastel.
Un clin d’œil contenant les premiers aperçus ♥
J’ai beaucoup de choses à vous confier à leur sujet.
Plusieurs années que le souhait de leur insuffler Vie est en moi.
Plusieurs mois à y penser plus fort, à œuvrer dessus, rédiger, échanger, créer…
Et encore tant à faire.
J’ai hâte de dévoiler un fragment de leur essence, de partager un bout de leurs couleurs avec vous.
J’ai hâte de me confier à vous.

clin-doeil

Un bouquet de nouveautés
Outre l’aspect visuel du Chaudron Pastel qui a évolué, de grands & nombreux changements ont été opérés dans l’architecture pour rendre la navigation, les recherches & la lecture plus douce, fluide, et jolie ♥
♦ Les recettes ont désormais deux index distincts, et peuvent être parcourues par ingrédients ou par catégories.
♦ Voyez-vous la petite barre qui accompagne en douceur votre lecture à gauche ?
Elle vous offre 2 possibilités : celle d’imprimer la recette explorée pour pouvoir la réaliser chez vous (ou la glisser dans un petit classeur de cuisine), ainsi que de partager un coup de cœur pour une recette, une histoire nichée en un de mes articles, des jolies photos créées avec Amour & soin.
♦ Une petite barre de recherche a été ajoutée (la petite loupe tout en haut à droite).
Elle vous facilitera des recherches autour des thèmes souhaités.
Beaucoup de pages dans l’arborescence ont été mises à jour, retravaillées, peaufinées, et plus joliment illustré
Préparez-vous une petite boisson chaude, une polaire douce, lovez-vous dans cette ambiance chaleureuse, et prenez le temps de parcourir, de savourer.
J’y ai mis tant d’Amour… ♡

D’ailleurs, peut-être aurez-vous envie de préparer ces petites gourmandises saines, pour accompagner l’exploration de ce nouveau monde Pastel ?

J’ai conçu ces madeleines avec un Amour infini.
Un Amour pour vous.
Un Amour qui symbolise aussi la nouvelle vie du Chaudron Pastel.
En elles, aussi, un bel éventail de symboles

madeleines-assiette-rose-IMG_2715

 

La rose.
L’enfance, l’innocence… et notre âme d’enfant.

Ce n’est qu’à l’âge de 23 ans que j’ai lu pour la première fois Le Petit Prince.
Je m’en souviens comme si c’était hier.
J’étais en Bretagne. C’était l’été. Un soir.
Je venais d’acheter le livre l’après-midi même.
Je l’ai ouvert, pensant le commencer & en découvrir l’amorce, le début… et je l’ai, en réalité, lu d’une seule traite.
Sa lecture a été plus qu’un enchantement.
Cela a été une révélation.
À cette époque, je me sentais déjà Fée.
Mais je ne voulais pas grandir.
Je ne voulais pas devenir adulte, responsable, grande.
Car, pour moi, cela voulait dire quitter cette magie, que je sentais, en moi.
Car, pour moi, cela voulait dire détacher cette étincelle de féerie qui habitait mon âme.
Car, pour moi, cela voulait dire tuer une partie de moi, faire taire un trésor authentique & doux.

Lire ce livre…
Écrit par un adulte que j’estimais beaucoup…
Voir, sentir ces mots contenant infiniment plus que l’histoire simple que les enfants peuvent saisir.
Et comprenant ceci… J’ai compris que je n’étais pas seule.
Que dans ce monde, il existait d’autres jolies âmes. Qui avaient su grandir. Et conserver cette magie.

Soulagement. Intense.
Rien que de me replonger dans ce souvenir, je frissonne.

C’est grâce à ce livre que j’ai accepté de devenir adulte. À 23 ans.
Mes ailes de fée de sont déployées.
J’ai alors souhaité pouvoir, par ma présence, mes mots, mon travail, mes relations amicales & amoureuse, mes écrits… faire tout pour, à mon tour, révéler aux Autres leur magie propre, personnelle, leur trésor, en eux.

Ce trésor que nous avons tous.
Et que beaucoup ont délaissé, pour mieux répondre aux normes de notre société, pour tenter de se protéger de blessures infligées par la Vie, pour tenter d’être mieux acceptés par ce que l’on pense attendre de nous.
Et pour mille autres raisons à la fois, mêlées, plus ou moins inconsciemment, au fil du temps.

Nous sommes tous magnifiquement beaux & précieux à notre façon.
Des trésors de cœurs humains.
Peu s’en rendent compte.
Peu le savent.
Pris dans le tourbillon de vie d’un rythme (trop) effréné, imposé dans notre société.
On s’oublie. Soi.
On entasse. Plein de choses. Pas vraiment utiles. Encombrant, recouvrant notre trésor.
On devient coupé de soi.
De son cœur, de son âme, de son corps.
On n’est heureux que lorsque l’on vit des émotions que l’on considère comme positives, confondant alors nos émotions & notre véritable essence.

Le Petit Prince…
Il avait une étoile. Il avait une rose.
Il avait l’innocence de l’enfance.
Il m’a prêté sa rose.
Pour que je la fonde dans mes madeleines Pastel.

rose-enfance-avec-stylo-IMG_2612

 

La rose.
Le féminin, l’adulte.

La rose est aussi un des symboles du Féminin.
Celui qui brille dans mon ciel depuis ma naissance, jour de la fête des mères.

Être femme, adulte.
Et conserver son âme d’enfant.

Pouvoir être fragile & forte à la fois.
Accepter d’être fragile & forte à la fois.
Se poser en ce monde, s’afficher avec ses traits, parfois souvent brisant ainsi des critères conformes aux convenances, trop fades, grises, imposant un déguisement que je ne veux revêtir.
S’afficher nue aux yeux de tous ceux qui croisent notre chemin.

Difficile au début.
Effrayant, un peu.

Encouragée par la magie de cette étincelle nichée en mon cœur.
Soutenue, et parfois portée par mes amis & ceux qui me sont chers aux moments où je me sentais trop faible pour avancer seule.

La rose se développa.
Se transformant d’une enfance innocente, d’un bouton fragile.
En une femme forte & fragile à la fois. Une femme entière.

rose-femme-v1-IMG_2661

 

Le beurre de coco.
La magie, la féerie.

De la simple chair de noix de coco séchée.
Transformée en la plus simple & la plus délicieuse confiserie qui soit.

Un seul ingrédient, aucun sucrant.
Seules l’imagination, la féerie de l’imaginaire, la magie du monde de la gourmandise.

En la Nature, des trésors cachés & insoupçonnés.
Pouvoir voir en ces richesses végétales un monde à découvrir, transformer, transmuter.
En fabuleuse nourriture saine & gourmande en adéquation avec notre physiologie, la Vie battant en notre cœur, coulant en nos veines, remplissant notre Être au-delà de nos cellules physiques par sa composition poétique, colorée, cette synergie de magie & de féerie.

beurre-de-coco-IMG_2576

 

Une pêche, une poire.
Transmuter.

Fruit de l’été.
Fruit de l’automne.

Saison d’expansion, de chaleur.
Saison de déclin, de fraicheur.

Cycle de la Vie.

La Mort qui renaît en une autre Vie.
La Vie qui aboutit à la Mort.
Et, le cycle qui recommence.

Parfaite symphonie d’un Tout.

Là, encore, de nuages sombres peuvent naître des transmutations réellement magiques.

En chaque cycle, en chaque chose, une chance de voir au-delà.

peche-poire-IMG_2585

 

La vanille.
La quintessence de douceur.

La plus douce des épices.
Note ronde, crémeuse, faisant écho à des notes lactées, voluptueuses.
Comme un drap de soie crème que l’on revêtirait par une calme journée d’été.
Comme un gros pull de cachemire blanc dans lequel on se loverait dans une journée froide d’hiver.

Elle se marie avec tout. Le sucré, le salé, les notes d’été, d’hiver, les fruits, les légumes.
Elle s’accorde avec douceur avec tout ce qu’elle touche, comme une mère qui accepte son enfant avec sa perfection ponctuée d’imperfections.

Elle arrondit les notes fortes, elle adoucit les goûts prononcés, elle fait fondre la brutalité de certains ingrédients.

Épice universelle…
S’il devait y avoir une épice symbolisant la douceur que ce monde a tant besoin, ce serait elle.

vanille-IMG_2599

 

La menthe (fraise)
L’authenticité

Dans ce monde digital, où les médias, internet, et les différentes autres sources d’informations nous bombardent d’images, de sons, de feux d’artifices sensoriels, il est difficile de se trouver.

Faire la part des choses entre les normes sociétales, les convenances qui doivent être respectées, les normes physiques, esthétiques, psychologiques, émotionnelles, toutes plus ou moins imposées par l’inconscient collectif tissé par une histoire culturelle, des modes contemporaines, des groupes & sous-groupes auxquels on s’accroche, on tisse des liens, pour rester connectés, pour ne pas se retrouver seul, pour éviter de ressentir ce vide inconfortable en étant simplement avec soi-même.

Quête inconsciente d’être aimé, accepté, de ne pas être coupé des autres.
Quête qui rejoint une dimension plus grande & subtile si on l’étend à un plan spirituel : pouvoir ressentir cette connexion au Tout.

Être authentique.
Être Soi.

Se trouver.
Dénicher ses traits, ses trésors.
Ceux qui nous habitent, qui sont en nous, et en nous seuls.
Ceux que personne ne peut avoir, car ils sont nous.
Ils ne peuvent être copiés, calqués, dupliqués. La supercherie si elle ne se voit pas au premier coup d’œil, se sentira. Des autres, et de soi, aussi. Notre Âme, un jour, pleurera cette facticité, cachant un trésor, son trésor, autrement merveilleux & authentique.

Se trouver.
Dénicher ses traits, ses trésors.
Les frôler du bout du doigt.
Les sentir, rien qu’un peu.
Puis, petit à petit, en prendre soin.
Les chérir, de tout notre Être, même si on a un peu peur d’arrêter de suivre des habitudes ancrées & passées, même si on a peu peur du «qu’en dira-t-on ?», même si on a un peu peur de la réaction de ceux qui nous sont chers.

Se trouver.
Prendre soin de ses trésors, nos merveilles d’âme & de cœur.
Vivre pour eux.
Vivre grâce à eux.
Vivre, et les donner.
Autour de nous. Que ce cercle soit intimiste ou grand, n’a pas d’importance.
Seul l’impact du trésor de notre Être en a.
 
Parfois, il faudra briser des normes.
Parfois, il faut oser innover, s’affirmer, tout en continuant à respecter Autrui, la Vie, certains codes nécessaires aux échanges, le chemin de chacun, aussi.

La menthe.
Herbe aromatique, elle aussi connue de tous, tout autour de notre jolie Planète Bleue.
Certains l’apprécient, d’autres non.
Qu’importe.
Elle est parfaite en tant que telle, et peut transformer un met, ou simplement apporter une touche subtile qui fera la différence.

La menthe.
Les menthes.
Car, il en existe des dizaines, des centaines.
Si la menthe poivrée est la plus connue, il en existe des étonnantes.
Menthe-banane, menthe-chocolat, menthe-réglisse, menthe-ananas, menthe-citronnée, menthe-ananas, et bien d’autres.

Gamme de saveurs, d’odeurs merveilleuses.
Possibles uniquement en acceptant la différence, de cultiver sa propre unicité.

Mon choix s’est portée par la plus douce, fruitée, et celle qui m’a conquise, moi : la menthe fraise.

menthe-fraise-IMG_2604

 

Le cacao.
Pépite nutritionnelle à (re)penser.

Le chocolat.
Adoré par les petits, les grands.
Revisité des milliers de fois, par l’industrie agroalimentaire bas de gamme aux chefs étoilés.
Chocolat classique au lait ou noir, au chocolat original fourré de délices atypiques.

Parmi cette immense gamme chocolatée… 95% des cacaotiers cultivés sont des Trinitario ou des Forastero, deux variétés plus résistantes & productives que l’originelle, la Criollo.
De leurs fèves découlent une écrasante majorité de chocolats, des plus banaux aux créations gustatives & artistiques les plus belles & étonnantes, tous… cuits et/ou torréfiés.

La fève de cacao, en son sein, est logée une gamme impressionnante de nutriments que les températures trop élevées, inclus dans le processus de fabrication du chocolat conventionnel, détruisent.

Avoir à porter de main la possibilité de satisfaire notre gourmandise, notre amour pour le chocolat… tout en apportant une mine de trésors nutritionnels à notre corps.
Magnifique ♥

Une remise en question du processus de fabrication mondial serait nécessaire pour cela.
Colossal projet qui ferait voler en éclats un nombre monumental d’usines, de processus, d’habitudes de chefs.
Et nous apporteraient pourtant tant de bénéfices nutritionnels en continuant à nous satisfaire gustativement.

Les remises en cause peuvent briser des traditions, des coutumes, des habitudes ancrées en nous, en notre quotidien, en notre manière de penser, de voir, de percevoir, de vivre des événements, d’accueillir & de ressentir des émotions.

Les remises en cause sont parfois inconfortables à vivre.
Il est confortable de pouvoir se reposer sur des choses qui nous paraissent stables, intangibles, sûres.
Mais, rien ne l’est…
Tout est en constant mouvement, que l’on est conscience ou non, qu’on le veuille ou non, qu’on l’accepte ou non.

Se remettre en cause, soi.
Avec une attitude de douceur, de respect.
Sans se bousculer, jamais.
Et, sans jamais effectuer de pas en avant, si l’on ne se sent pas prêt.
La simple conscience que l’inconstance du monde est là, et que l’on doit composer avec elle.
Apprendre à se laisser porter, à élargir ses horizons de perception sensorielle, psychologiques, émotionnels, spirituels.
Apprendre que de la différence peut naître une croissance de soi, au détriment de la mort de l’ego qui échouera à avoir raison.

La remise en cause combinée à l’humilité est bénéfique pour l’avancée de chacun, toujours & encore dans une atmosphère d’Amour de Soi, des Autres, de son rythme.

Je me souviens comme si c’était hier du jour où j’ai déposé mon dossier d’inscription dans mon école de Naturopathie.
C’était un jour d’été, il faisait très chaud.
Le dossier devait comporter une lettre de motivation expliquant pourquoi on voulait s’y inscrire, et ce que représentait cette formation pour nous.
À la fin de cette lettre, j’ai écrit ces mots exacts (j’ai cherché ma lettre dans mes archives de dossier pour la retrouver, et la transcrire mots pour mots) :
« (…) Sans remettre en cause votre enseignement, j’ai conscience que votre formation ne suffira pas.
Si mon inscription est acceptée, si je réussis la formation, je ne devrai pas me reposer sur ce diplôme seul.
Durant le reste de ma vie, je devrai continuer à faire preuve de curiosité.
Il me faudra continuer à apprendre, à aller de l’avant vers toutes ces possibilités / branches / nouveaux concepts de la Nature. Il est primordial que je continue à me renseigner, découvrir et apprendre de nouveau, essayer de les décortiquer, de les remettre en question, de douter, de les tester, de lire différents auteurs traitant le même sujet, afin de voir différents points de vue.
Tout ce cheminement sera important pour moi, en tant que Naturopathe, mais aussi pour les personnes que j’accompagnerai (afin de pouvoir leur donner les meilleurs conseils qui soient). (…) »

Ces années d’études en Naturopathie ont été une parenthèse de ma vie où j’ai investi énormément de ma personne. Je travaillais, étudiais, révisais, et tentais de mettre en application ce qu’on nous apprenait.
Je faisais des recherches croisées de sources extérieures, diverses & variées, pour comparer, relier, rassembler.
Une période intense dédiée à acquérir des outils précieux, ceux de mon futur, ceux que j’utiliserai pour mes accompagnements, ceux que j’utiliserai pour bâtir un pan de ma vie professionnelle.

Une fois la formation terminée, et les 3 étapes de certification effectuées (un diplôme national, un autre européen, et un mémoire), je me suis retrouvée seule à devoir bâtir un monde Pastel.

À chaque étape, j’ai tenté, autant que possible, de faire preuve d’humilité.
À chaque étape, j’ai essayé de remettre en cause. Moi-même, et ce que j’avais mis en place, si cela ne fonctionnait pas comme je le souhaitais.
À chaque étape, j’écoutais ce que me murmurait la Vie, par le biais de conseils d’amis, de proches, de Nicolas, de «hasards» de la Vie, sans jamais me laisser influencer par des mots, des émotions, et toujours en étant centré sur mon cœur & mon âme.

Se remettre en cause.
En douceur, à son rythme.
Toujours avec le respect de Soi, de son chemin, et des Autres.

Accepter le changement, accepter de remettre en cause des délices de la Vie ancrée en notre histoire, en l’histoire de l’Homme depuis des siècles.

cacao-IMG_2607

 

Synergie du Tout.
Tous ensemble.
Merveille des merveilles.

Puis.
De chaque élément reliés, combinés, assemblés, ensemble…
Naquît une synergie à la fois douce, poétique, délicieuse, précieuse, et féerique.

Un Tout possible & créé par une belle articulation d’une symphonie sensorielle, symbolique & magique.
Une symphonie permise par la cohésion du Tout, par les pas d’un chemin de Vie.
Une nouvelle ère s’ouvre.
Une nouvelle ère douce, pastel, où la Lumière & les Ombres danseront ensemble, comme toujours, comme partout.
Où chaque élément a sa place.
Où, l’ensemble reflétera la Vie, si belle, si parfaite, en tout temps.
Car, en tout temps, de la Lumière.
Celle de la Vie.
Celle du Tout.
Celle de l’Amour.

Pour vous, pour moi, pour tous.

madeleines-nuages-gouttesIMG_2703

Ingrédients : (pour 12 madeleines)

  • 100 gr de farine de blé T80
  • 50 gr de sucre de coco
  • 1 pincée de bicarbonate de soude
  • 1/2 sachet de poudre à lever (j’ai utilisé celui de Natali qui est sans phosphate)
  • sel rose d’Himalaya
  • 80 ml de lait végétal (j’ai utilisé du lait de soja)
  • 10 gr de beurre de cacao
  • 30 gr d’huile de coco
  • 60 gr de purée de noix de cajou
  • 1 gousse de vanille
  • beurre de coco
  • 2 à 3 morceaux de pêche séchée
  • 1 goutte d’huile essentielle de rose
  • chocolat cru
  • 2 à 3 morceaux de poire séchée
  • quelques feuilles de menthe (fraise ou autre)

 

Préparation :

Quelques heures avant

  1. Dans un grand saladier, versez la farine, le sucre de coco, le bicarbonate de soude, la poudre à lever et le sel rose. Mélangez.
  2. Dans une casserole, faites chauffer à feu doux le lait de soja, la gousse de vanille (préalablement fendue dans le sens de la longueur), le beurre de cacao, et l’huile de coco.
  3. Remuez avec une cuillère en bois jusqu’à ce que le beurre de cacao & l’huile de coco soient fondus.
  4. Versez le liquide cacaoté, cocoté & vanillé (♥) sur le mélange sec (farine / sucre / levure / etc.).
  5. Ajoutez la purée de noix de cajou, et mélangez jusqu’à obtenir un mélange homogène.
  6. Laissez la pâte reposer à température ambiante environ 1 à 2 heures.

La cuisson & l’enrobage

  1. Huilez votre moule à madeleines avec de l’huile de coco, et versez dans le moule la pâte en remplissant chaque alvéole au trois quart (ne les remplissez pas entièrement, car elles vont gonfler).
  2. Dans chaque madeleine, versez un à deux morceaux de pêches et/ou de poires séchées.
  3. Mettez le moule au réfrigérateur pendant environ 30 minutes, et préchauffer votre four à 230°C pendant ce temps.
  4. 30 minutes plus tard : enfournez le moule, baissez à 180°C.
  5. Laissez cuire pendant environ 10 à 15 minutes, en surveillant vos madeleines.
  6. Démoulez vos madeleines, et laissez-les refroidir.
  7. Pour les madeleines coco / rose / pêche : faites chauffer au bain-marie le beurre de coco. Une fois fondu, versez une goutte d’huile essentielle de rose, et tremper les madeleines-pêches jusqu’à ce qu’il recouvre de moitié la madeleine.
    Pour les madeleines chocolat / menthe / poire : faites chauffer au bain-marie le chocolat cru. Une fois fondu : trempez les madeleines-poires jusqu’à ce qu’il recouvre de moitié la madeleine. Ajoutez une à deux feuilles de menthe sur le chocolat encore chaud, liquide & collant.

montage-duo-2-types-madeleines

Qu’en ces jolies madeleines,
Qu’en ces mots,
Qu’en ces pensées nées en mon esprit,
Que ces étincelles de mon cœur,
Que ces nuages rose & doux de mon âme,
Envoyées par l’espace, le temps,
Trouvent leurs voies vers vous, vers tous.
Qu’elles vous bercent de sourires, de chaleur, d’Amour, de Vie, et de Lumière.
Que cette magie, permise par la synergie du Tout,
Vous berce de douceur.

Prenez le temps.
De les savourer.
Des savourer ces mots.
D’explorer ce nouvel univers,
Construits pour vous, pour tous.

L’Ombre,
La Lumière,
Les couleurs,
La Vie,
La Magie.

Je souhaite recevoir les lettres Pastel

Vous aimerez peut-être

25 commentaires

  1. Céline

    -Tu viens te coucher?
    -Attends…encore une histoire…

    Et la lune, depuis son trône lacté, en silence acquiesçait,
    en silence comprenait,
    en silence admirait,
    dans un croissant en sourire.

    mercredi 19, novembre 2014 à 22h11
  2. Agathe

    Merci Mély,
    cette note va droit au coeur.
    Merci pour la simplicité de tes mots à travers desquels chacun peut y voir un bout de soi, un bout de vie.
    Quelles belles nouvelles aventures aussi !
    Au plaisir de te lire.
    Agathe

    mercredi 19, novembre 2014 à 22h30
  3. Joanne

    Vos mots vibrent en moi ! <3 merci ! Et bravo pour ce magnifique premier nouvel article <3

    mercredi 19, novembre 2014 à 22h31
  4. Thibaud

    Oh tiens magnifique, je vais commencer ma journée au son de Sæglópur <3 !
    Je finis de traiter mes mails et je lis l'article :) En tout cas le nouveau site a l'air super ! Identité préservée, on n'est pas perdu, mais joli coup de jeune.

    jeudi 20, novembre 2014 à 8h01
  5. Anicette

    Merci Mély pour cette nouvelle recette qui ne demande qu’à être dégustée :-))) Et bravo pour les nouveautés du site, la petite barre de gauche va être des plus conviviales et des plus pratiques !!!
    Belle journée à toi et continue de nous enchanter.

    jeudi 20, novembre 2014 à 8h29
  6. Karen

    C’est beau, c’est doux, c’est magique comme ton chaudron d’où sort toutes tes bonnes choses ! Je t’aime fort belle Mély et je te souhaite tout plein de bonheurs petits et GROS !

    jeudi 20, novembre 2014 à 9h50
  7. Celine

    Merci Mély pour cette magie des mots et cette joie que chaque article insuffle.
    Le nouveau chaudron est beau et inspirant.
    Je ne me lasse pas de le découvrir et le redécouvrir,il m’accompagne sur mon cheminement personnel.
    Merci pour tout cela, et pour la sincérité et le coeur que tu distilles dans ton univers.
    Je suis ravie de pouvoir te lire de nouveau.

    Céline

    jeudi 20, novembre 2014 à 10h52
  8. Pauline

    C’est un délice de parcourir votre nouveau chaudron, de s’enivrer de chaque nouvelle saveur qu’il répand dans notre coeur et dans nos cuisines.
    Je pense à vous quand je prépare mon kéfir. Merci Mélanie et tous mes voeux de bonheur pour cette nouvelle aventure.

    jeudi 20, novembre 2014 à 12h09
  9. Emi P.

    Merci pour cet instant, guetté depuis hier après-midi, savouré ce midi.
    Merci pour le temps consacré à votre chaudron où bouillonnent la créativité, le partage, l’Amour.
    Merci d’être vous, Mély, pour nous rappeler que c’est bon d’être soi.
    A très bientôt, félicitations à Nicolas et Audrey pour leur contribution au nouveau Chaudron =)

    jeudi 20, novembre 2014 à 13h02
  10. MJeanne

    C’est tout simplement magique ! Merci Mély

    jeudi 20, novembre 2014 à 15h15
  11. Nathalie

    Quelle synchronicité…! Justement hier, je recherchais dans mes mails si je n’avais pas raté les dernières newsletter et me demandait si Mély n’était pas tombée dans son Chaudron!!
    Bravo pour tout ce travail, ces projets qui demandent de l’énergie, de la persévérance, de la conviction et la foi que tout est possible…
    Nouvelle étape vers l’abondance!
    Forcément accompagnée par une équipe qui te reflète!
    Je vais fêter ces retrouvailles avec ces belles madeleines!
    Merci pour tout (notamment tes précieux conseils qui j’appliquent toujours!)
    Nathalie

    jeudi 20, novembre 2014 à 16h01
  12. Sarah

    Emotions, tu me touches au coeur. Je ne suis pas toujours en capacités de recevoir ce que tu donnes, c’est tellement fort. Mais je reviens toujours dans ton chaudron. Tu m’apprends beaucoup. Merci d’être ce que tu es et de le partager. Bonne route.

    jeudi 20, novembre 2014 à 21h05
  13. babou

    Oh que de trésors partagés. Je n’ai qu’un souhait : que ta joie demeure. Merci pour ce bel article.
    Belle et douce soirée.
    Barbara

    jeudi 20, novembre 2014 à 22h36
  14. marie

    Quel joli chemin de l’ombre à la lumière
    Merci de ce partage Mademoiselle fée chérie
    Bises Doucoeur

    vendredi 21, novembre 2014 à 0h14
  15. Cynthia

    Touchée en plein coeur, comme à chaque fois. Que d’émotions à la lecture de ton article. Merci pour ces 1001 trésors..
    et Bravo pour ton nouveau Chaudron, c’est très réussi.
    Douce soirée Mély♥

    vendredi 21, novembre 2014 à 19h40
  16. F. Ellen

    Chère Mélanie,
    Bravo pour ce magnifique travail si esthétique et poétique…Ce logo te représente parfaitement ! il est tout doux, rayonnant, frais, gai et sucré ;) Et tes petites madeleines sont toutes mimi et donnent vraiment envie de croquer dedans ;) Longue vie à ton nouveau chaudron …

    dimanche 23, novembre 2014 à 11h05
  17. Marc | blog-sans-gluten.com

    Chère Mély,

    bravo et félicitations pour le nouveau design de ton site qui est encore plus agréable et doux que la précédente version (qui était déjà bien agréable à parcourir je trouve !).
    La poésie de ton texte et de tes photos me laissent bien admiratif !
    Bonne continuation à ton magnifique site !

    Très amicalement,
    Marc

    ps. dommage pour moi que ces belles madeleines ne soient pas sans gluten !

    lundi 24, novembre 2014 à 1h46
  18. Corine

    Bonjour Mély

    J’ai découvert ton blog le WE dernier et il faut absolument que je te dise à quel point je suis …. émerveillée ! Par ton professionnalisme, ta compréhension de la vie, de l’humain… bravo, tout simplement <3

    lundi 1, décembre 2014 à 12h06
  19. Bulles de Gourmandises

    Comme d’habitude sous le charme de ta plume et de ce nouveau Chaudron encore plus magique, encore plus beau, encore plus proche de nous… Longue vie à ce petit nuage plein de la quintessence de la Vie… plein d’Amour
    Bisous des Bulles :)

    mercredi 3, décembre 2014 à 13h46
  20. angélique

    Bravo Mély, j’ai les larmes aux yeux devant tant d’émotions.
    Beau travail, belle recette.

    mercredi 3, décembre 2014 à 22h30
  21. Lulu

    Coucou Mély,

    Un petit mot pour te féliciter pour ce gros travail dont je peux imaginer l’ampleur…
    J’aime beaucoup ton logo !
    Gros bisous, belle suite de route à toi et ton chaudron :)

    jeudi 4, décembre 2014 à 15h53
  22. Catherine Brochu

    Une recette qui demande beaucoup de travail, autant de travail qu’en a demandé la création de ce blogue, depuis ses tous débuts ; dans les deux cas, la récompense vaut vraiment les efforts investis. Hâte de voir les prochains articles. C’est vraiment génial parce qu’on découvre à chaque fois des nouvelles façons de prendre soin de soi…

    lundi 8, décembre 2014 à 16h32
  23. Véronique

    Merci ma douce Mély de nous offrir ton temps !!! Tant de travail mais tellement récompensé !!!!
    Bravo tendre fée pour ce nouveau Chaudron magnifique tout en douceur, bien à ton image !!
    Si tu savais à quel point je suis heureuse de te relire à nouveau !! Du bonheur, de la tendresse, de la douceur dans ma journée !! Merci de nous revenir en te dévoilant autant …
    J’ai réalisé tes délicieuses madeleines : exquises !!!!!
    Je profite de ce mot pour te remercier pour tes conseils qui se sont avérés très efficaces pour les soucis de santé de mon petit garçon ! Merci d’avoir pris du temps pour nous !!! Je crois te l’avoir déjà dit : il est fan de ton blog depuis longtemps et je lis souvent tes messages avec lui à côté (il a 9 ans et demi !) ; c’est un enfant calme et qui apprécie ta poésie …
    Merci douce Mély et bonne continuation.
    Passe d’excellentes fêtes de Noël à la campagne sans doute, entourée de tes proches.
    Je t’embrasse

    vendredi 19, décembre 2014 à 13h17
  24. Emeline

    Bonsoir Mély, voilà plusieurs soirs que je m’offre une petite bulle de bonheur, un moment privilégié en parcourant vos différents articles inspirés par votre plume si douce et si vivante…Je me suis laissée guider par le Petit Prince jusqu’à vous et ce soir cet article me remplit le coeur de roses et d’étoiles…La nuit sera douce.

    samedi 8, août 2015 à 0h30
  25. Marionette

    Prolonger son petit déjeuner décallé par un café (oui, pas très Naturo…mais définitivement synonyme de douceur et rondeur).
    Se blottir sous une couverture pour atténuer la fraîcheur que les rayons ne réchauffent pas encore tout à fait.
    Repousser un peu le tétris de ces mois à mettre en sacs et du matériel à abandonner.
    Plonger dans le chaudron: commencer par un pêle mêle de choses douces, résister à la tentation de télécharger immédiatement ce livre (en ayant une petite pensée pour le banquier), le référencer dans la liste des livres à lire….puis penser à l’offrir à elle, à lui.
    Découvrir de la jolie papèterie…lui plairait à elle aussi…se souvenir de ce petit carnet découvert dans l’univers londonien…encore une idée…
    Sauter de liens en liens, attérir sur des madeleines et un nouveau chaudron.
    Lire ces mots toujours pleins de douceur…qui résonnent étrangement, particulièrement…font naître émotions et espoir-confiance.
    Se connecter à cette douceur, à la lumière…
    Regarder le soleil et la nature qui s’éveille…

    dimanche 15, mai 2016 à 10h34

Laisser un commentaire

Recevoir un mail si Mély me répond ?