Noël Pastel aux notes chocolatées & superaliments (3 cadeaux & prix plume à l’intérieur)

couverture

À mon cœur, Sol Semilla, c’est vraiment & sincèrement plus que des superaliments.
Au-delà de leurs produits, c’est une énergie réellement exceptionnelle.

La personnalité de chacun des membres au sein de Sol est étonnante.
Telle une mosaïque humaine, chacun est très différent.
De par leurs chemins de Vie.
De par leurs origines familiales.
De par leur manière spirituelle de vivre & d’exprimer leur jolie Lumière.
De par leurs personnalités.
Pourtant…
Au sein de cette diversité, une toile de fond.
Celle d’une grande tolérance.
Une attitude d’ouverture, d’accueil de l’Autre comme il est, sans jugement. Avec Amour.
À plusieurs reprises, en échangeant avec eux, j’ai vu des facettes de moi, que je ne connaissais pas.
Tapies dans l’ombre, ils me les reflétaient. Sans jugement. Avec Amour.
Moteur de croissance personnel.

Oui…
À mon cœur, à mon âme, Sol Semilla est un peu comme une seconde famille.
Tissés, noués à travers mes liens professionnels, des fils d’amour entremêlés.
Ou, peut-être est-ce l’inverse… ? Des fils professionnels dans un tissu d’Amour.

Aujourd’hui, j’ai eu envie de vous faire rencontrer 4 personnalités de chez Sol Semilla.
Découvrir qui se cache derrière cette jolie aventure.
Apprendre à connaître qui anime cette belle énergie.

Oh… Et, bien sûr, je vous retrouve à la fin, avec des jolies surprises… C’est Noël ♡

guirlande-rose

jean-francois

Jean-François peut être vu comme «la petite graine» de Sol.
Celui qui est à l’origine de toute cette belle aventure.
Il a commencé, il était seul.
Parti de rien, d’un point de vue matériel.
Avec, comme unique moteur, son Amour, ses origines péruviennes, et ses connaissances apprises dans son pays d’origine.
Jean-François, c’est de la sensibilité.
C’est une vie parfois difficile.
Jamais je ne l’ai entendu se plaindre, ou perdre Foi.
Toujours, en ses yeux, brille l’espoir.
Même dans les périodes les moins gaies.
Toujours, avec les clients, je l’ai vu raconter des histoires autour des superaliments dans la boutique.
Avec autant de passion dans sa voix, et dans son regard, comme si c’était la première fois qu’il la contait.
D’une grande humilité, il ne se met jamais en avant.
Si on passe en boutique, il ne dira jamais qu’il est le créateur de tout.
Qu’il est la petite graine qui a donné cette jolie forêt tropicale qui s’étend, peu à peu, toujours un peu plus, dans notre douce France, et commence à s’étendre au-delà des frontières (bonjour la Suisse ♥).

Jean-François Hämmerle, c’est un peu le «Papa» de Sol.
Je suis heureuse de vous le présenter.

Quel est ton rôle au sein de Sol Semilla ?
Je suis sur les marchés bio de Paris, quasiment tous les week-ends (Batignolles le samedi matin et Raspail le dimanche matin).
J’y présente les superaliments que je fais gouter au public… Car, c’est là que l’histoire a commencé il y a plus de 20 ans !
En semaine, ces derniers mois, je me suis concentré sur la boutique et le restaurant du canal St Martin dont nous venons de terminer certains aménagements qui vont nous permettre, j’espère, de réaliser plus aisément notre cuisine quotidienne.
Maintenant que tout est mis en place, je vais me recentrer sur l’écriture de textes, recettes, légendes, ainsi que sur la transmission & formation auprès des personnes de l’équipe Sol Semilla.

Je pense aussi participer plus activement à la recherche de financements dont notre activité a besoin.
Et puis… il y a aussi le Pérou où je souhaite retourner afin d’initier la mise en place d’une première « maison » Sol Semilla en Amérique du Sud !

Raconte-nous comment est né Sol Semilla… ?
En 1992, j’ai ressenti l’envie de créer une entreprise dont le développement soit lié à celui d’un mode de consommation et de rapports économiques harmonieux. Je venais de rentrer en France après avoir vécu près de 10 ans au Pérou.
La commercialisation de superaliments provenant de l’héritage amérindien me parut évidente pour de multiples raisons : la qualité intrinsèque de ces végétaux qui regorgent de nutriments, de couleurs et de saveurs, l’opportunité pour les producteurs de valoriser ce patrimoine en préservant les écosystèmes, l’émergence d’un commerce international alternatif dans ses choix de produits et leurs modes de transport.
C’est donc sur les marchés bio que j’ai commencé à présenter ces produits… à l’époque, on ne les nommait pas encore «superaliments» !

Les 10 premières années de cette aventure entrepreneuriales furent mouvementées, mais malgré quelques passages éprouvants, je retiens le sentiment d’avoir été porté par un projet assez puissant pour résister aux difficultés matérielles.
J’ai fait aussi de belles rencontres avec des personnes animées, comme moi, par l’envie de participer à l’évolution du monde dans lequel nous vivons.
Parmi ces rencontres, certaines ont été particulièrement fécondes pour donner un élan vers la continuité de cette belle aventure.

Je pense à mes amis et associés Rama, Charles, Marc et Jeff.

Une anecdote gourmande à partager ?
Nous sommes en rupture d’açaï en vrac et ne pouvons donc plus réaliser le dessert Bananacaï que nous proposons dans notre restaurant.
Nous avons trouvé une variante en remplaçant l’açai par l’urucum que nous mixons toujours avec des bananes, mais aussi avec du curcuma et un peu de poivre noir !

C’est évidemment différent, et très apprécié par ceux et celles qui ont gouté !
Du coup, pour honorer la jolie couleur de cette nouvelle invention culinaire due à un «hasard», nous avons nommé ce dessert riche en bêta-carotène « soleil dans mon corps » !

charles

Charles est typiquement le genre de personnes qui, lorsqu’on le rencontre pour la première fois, peut nous amener à se demander s’il n’est pas un peu fou… ou, au contraire, si ce n’est pas un génie.
On ne sait pas trop.
Notre ego pencherait pour l’option «un peu fou».
Et… notre âme sait, au fond… qu’il n’en est rien. Que ce serait plutôt le contraire…
Charles est un génie, animé d’une lumière intense.

Lorsque l’on va au-delà de son apparence qui peut paraitre un peu excentrique (pour une partie de la société), il est impossible de ne pas adorer Charles.
Animé par un enthousiasme semblable à celui qui anime un enfant, Charles arrive à la fois à être extrêmement sérieux de par ses actions, ses paroles, et son message… tout en ayant une attitude enjouée, enfantine, et riante.

De Charles, je sens une intense & profonde énergie.
Extrêmement généreux de par ce qu’il transmet, Charles… échangé avec lui, c’est toujours un moment à la fois léger, profond & ressourçant.

(Mmmmh… On est aussi «copains de chlorella»… addict tous les deux… Chuuut. C’est un secret.)

Quel est ton rôle au sein de Sol Semilla ?
J’en suis le gérant.

Sol Semilla & toi… Comment cette histoire a commencé ?
En 2006, j’ai rencontré Jean-François Hämmerle qui commercialisait déjà une bonne partie des superaliments que nous proposons aujourd’hui.
En entrant dans l’échoppe qu’il tenait à l’époque (près de notre lieu actuel dans le 10e), j’ai tout de suite perçu une démarche simple et sincère.
La sélection de plantes et la façon de les présenter m’a paru pertinente et j’ai eu envie de participer à cela. Je lui ai fait la proposition de développer la communication du projet et quelques mois plus tard, nous nous sommes associés.

Jean-François est un homme passionné qui m’a beaucoup inspiré sur la façon de créer le monde que nous souhaitons en agissant sur le plan économique et donc social.
Quelques mois après notre association, grâce à notre énergie et nos idées, on s’est rapidement mis à vendre de plus en plus et à se faire connaître.
Le chiffre d’affaires a commencé à grimper très rapidement. 

En plus de gérer la boutique et recevoir les clients le jour, on travaillait la nuit pour faire l’administratif, la comptabilité, les commandes, suivre les importations en cours, gérer la sous-traitance du conditionnement, faire les inventaires, etc…
Mais on n’avait pas plus d’argent pour nous non plus

On vivait alors à deux dans un appart de 25 m² (au-dessus de l’ancienne boutique), ce qui nous permettait d’intensifier l’expérience de ce partage quotidien, hebdomadaire et mensuel…
Tout ça laissait une place de moins en moins confortable à notre bel enthousiasme et à notre créativité du début…
Parallèlement, nous avons progressivement mis en place des systèmes de gestion.
Au fur et à mesure, leur utilisation permettait de mettre en évidence des points clés pour améliorer nos marges.
Et se poser pour écrire notre projet, son état financier actuel et notre but à partir de ces analyses a permis de faire nos premières prévisions et de monter nos premiers dossiers.
C’est comme ça qu’on a pu, un jour, monter un dossier pour le local du 23 rue Vinaigriers. 
J’avoue avoir été un peu étonné quand ils nous ont dit «oui»… Il y avait apparemment pas mal d’autres dossiers à l’agence.
Cela nous a redonné confiance pour nous lancer dans les travaux et se dire qu’on trouverait les moyens pour les financer.
Et avoir un petit bar, une petite cuisine dans la boutique. 
Réaliser notre rêve.
Des chiffres qu’on avait & de l’organisation nécessaire pour mettre en place de nos idées, a découlé un peu plus de confiance… confiance qui s’est étendue à ceux qui nous ont aidés à réaliser ces travaux.
Ça tombait bien, car les travaux se sont vite annoncés bien conséquents !

Derrière les murs de ciment, le plâtre et les faux plafonds, on a découvert en grattant les parois des pierres, des poutres en bois et des colonnes en métal… Au lieu de 4 semaines, c’est 5 mois qu’il a fallu pour tout rénover en passant par des périodes plus que difficiles !
En décembre 2007, c’était un cadeau immense que nous recevions de toute cette foi, de toute cette énergie, de ces quelques chiffres et de cette organisation qui a permis ça !
C’est aussi comme ça que nous avons pu quelques mois plus tard embaucher Nissa, notre première salariée. 
Ça a été un grand stress au début. J’avais souvent du mal à dormir en me demandant comment on allait payer son salaire à la fin du mois.
Finalement, on a pu payer tous ses salaires. 



Pour m’économiser quelques larmes, je vais faire un saut dans le temps, et prendre comme dernier exemple l’installation d’une partie de notre activité à Montreuil : nous y avons fait des travaux d’aménagements, pu équiper le bureau, acheter de la matière pour débuter l’activité… tout en payant nos premières charges et factures, et acheter du matériel pour équiper notre laboratoire.

Depuis… d’autres associés nous ont rejoints dans cette aventure que nous partageons donc ensemble avec Jeff et Joëlma, ainsi que Georges, Marie-Thérèse, Patricia et Maxime.

Aujourd’hui, pour financer le développement de notre activité, nous invitons ceux qui le souhaite à entrer à leur tour dans le capital de Sol Semilla que nous ouvrons.

Quels sont tes superaliments préférés / que consommes-tu à titre personnel ?
Mis à part le cacao (souvent sous forme de chocolat cru), je n’ai pas d’habitudes régulières.
Je crois que je n’ai jamais vraiment eu la démarche de faire des cures, car je suis trop gourmand pour ça et je préfère répondre à mes envies en me disant qu’elles viennent peut-être bien de ce que mon corps demande pour son bien-être.
En ce moment j’aime bien déjeuner avec la chlorella, je trouve son goût délicieux et c’est l’effet d’une véritable «douche de l’intérieur» que je ressens. C’est parfait pour me mettre les idées au clair et commencer la journée !
Aussi, lorsque l’envie me vient, je mets un peu d’acérola dans un verre ou dans une assiette.

Une anecdote gourmande à partager ?
Une ? Des centaines !
Pour commencer par la dernière : en voyant ma consommation, certains de mes collaborateurs m’ont menacé de mettre le stock de chlorelle sous clé !
Hé Mélanie, il t’en reste un peu pour moi ?
(«Je ne sais pas… Il se peut qu’il n’en reste plus beaucoup… Oups.»)

jeff

Jeff… On a collaboré ensemble durant plusieurs mois.
Je lui dois beaucoup.
Jeff a-d-o-r-e échanger, donner, transmettre, rencontrer, raconter.
Jeff s’épanouit dans les relations humaines : son poste de Directeur commercial & de communication lui va comme un gant !
C’est aussi une (immense) source d’idées qui fuse en tous sens.
Des fois, on se demande où il va chercher tout cela…
Puis, on comprend.
Que c’est la passion de son métier.
La passion des superaliments.
La passion de l’Amérique du Sud où il a vécu quelque temps.
L’Amour, aussi, pour sa merveilleuse épouse Joelma, Brésilienne.
Jeff, c’est comme un grand cœur au tendre qui aime tout le monde.
Je vous présente Jeff.

Quel est ton rôle au sein de Sol Semilla ?
Je suis le directeur commercial et de la communication de Sol Semilla.

Sol Semilla & toi… Comment cette histoire a commencé ?
C’est en 2007 que je croise par hasard Charles rue de la grange aux Belles. Cela devait faire plus de 7 ans que nous ne nous étions pas croisés après tant de bons moments passés au Batofar en 2000-2003…
Charles me conduit dans sa petite échoppe où la maca & la spiruline se vendaient dans des pots blancs.
Une ambiance cool : rien que, rentrer dans la boutique était un voyage en soi !
De là, il me donne un peu d’aloe vera, de la maca ainsi que du guarana.
À cette époque j’avais une agence de communication événementielle et j’accompagnais des marques sur des soirées. Alcoolisme mondain, etc…
L’aloe vera me faisait du bien, le guarana me permettait de travailler la nuit tout en gardant les pieds sur terre et la tête sur les épaules et gérer mes affaires la journée. Et c’est avec la maca que par la suite j’ai arrêté de fumer en remplaçant le rituel de la «clope café» du matin par un milk shake lait d’avoine & maca (aujourd’hui je fume de manière très occasionnelle, en soirée, ça me convient bien).

Peu de temps après, je rencontre Jean-François Hämmerle avec qui nous avions des amis en communs.

Fin 2007 : je ferme mon agence pour voyager et je rencontre alors Joelma dont je tombe amoureux
On décide de voyager ensemble en Amérique du Sud pour trouver un lieu de vie, de partage et d’échanges. Au passage, je suis initié aux décoctions de griffe du chat de la maman de Joelma…
De retour en France et un mois après la naissance de Juma, notre fille, on va au salon Marjolaine et là un troisième ami en commun vivant entre Inde et France nous invite à passer voir des amis à lui qui ont une boutique rue des vinaigriers…
«Passez-les voir, vous allez bien vous entendre… Deux types super cools et intéressants qui font découvrir des plantes d’Amérique du Sud ».
On comprend que Charles et Jean François ont déménagé.
(sourire)
On y va aussitôt et l’envie de partager et collaborer nous excite au bout de 20 minutes (effet de la maca ?).
À cette époque, la boutique est fermée le dimanche… Joelma et moi proposons donc aux garçons de nous confier ce lien pour y créer un brunch bio aux aliments amérindiens.
Joelma cuisine, et j’accueille des personnes plus incroyables les unes que les autres…
Je m’occupe aussi des relations presse, mais c’est vraiment en boutique que j’ai pris du plaisir à découvrir tout ce potentiel que nous offre la Terre Mère et comment il est bon de partager ses connaissances. Je découvre aussi une autre manière de vivre à Paris et ça me plait.

Entre-temps Joelma et moi avons l’opportunité d’aller au Brésil gérer un éco lodge en forêt Atlantique dans l’État de Bahia. On aurait vraiment regretté de ne pas tenter l’aventure, mais ç’a été difficile de quitter les garçons, surtout que tout s’est joué à un billet d’avion offert Air France qu’on a pu utiliser pour le Pérou et qui nous a amenés à Salvador…
Bref… Là, une autre grande découverte pour moi : être immergé dans la langue natale de ma compagne, découvrir  et vivre la culture brésilienne, manger de l’acérola sur l’arbre, récolter l’açaï de notre fazenda, se balader en forêt de cacao ou sur des sentiers bordés d’urucum… Je me suis toujours senti connecté avec le projet à Paris, un peu comme si j’y suivais une formation…

Après avoir fait le tour de la gérance et de l’activité saisonnière, puis un passage à Sao Paulo, Charles me donne un point sur l’avancement de Sol Semilla et à distance j’accepte de m’occuper du développement commercial.
J’appelle alors les magasins Bio via Skype, je prépare les présentations, les argumentaires, tous les outils pour développer la marque, je suis super excité.
Première commande de Marie-Laure du marché du magasin Biocoop Greendy en plein été… Moment émouvant pour moi.
Je me dis que j’ai vraiment de la chance de démarcher et de rencontrer des personnes tellement intéressantes comme celles qui se sont lancées dans des aventures engagées. Puis la confiance de références comme Catherine Chalom des magasins le Retour à la terre.
On assiste à une véritable évolution et prise de conscience de l’alimentation et les acteurs du secteur sont des rencontres vraiment incroyables. C’est donc très épanouissant, d’avoir ces trésors entre les mains, de pouvoir les faire découvrir au public, d’accompagner les consommateurs dans leur consommation ludique et créative.
Actuellement (nous sommes depuis rentrés à Paris il y a près de 2 ans), je réalise souvent des dégustations de par mon poste (directeur commercial), et à nouveau je suis à la cantine avec Joelma car nous ouvrons tous les jeudis soir depuis fin octobre… et l’aventure continue !

As-tu des superaliments que tu préfères à d’autres à titre personnel ?
Ça dépend vraiment des périodes, de mes ressentis, de mon état physique et psychique.
J’ai la chance de les avoir tous à disposition dans ma cuisine et j’en mets 2 à 4 dans mon smoothie le matin.
En ce moment c’est klamath, acérola sur une base jus de pomme (avec du guarana parce que je travaille trop…).
La semaine dernière, j’étais plus sur une base de lait de riz avec cacao poudre et maca… dans lequel je rajoute presque toujours une banane.

Je me fais souvent une super soupe au bureau et je saupoudre facilement de la spiruline ou de la «super soupe énergie» en poudre sur mes céréales ou salades.
Oups… j’oubliais ! Je suis un grand fan de cacao, ça me prend surtout l’après-midi : ça me rebooste à tous niveaux… souvent la fève ou le délice de cacao qui a un goût de praliné avec ses petites noisettes…

Une anecdote gourmande à partager ?
Quand je pense qu’il y a quelques années, je n’aimais pas le chocolat noir… j’ai compris aujourd’hui que tout le processus de torréfaction et préparations coupaient l’essence même du cacao qui est vraiment un aliment divin !
J’ai un souvenir particulier du Xoco Wok (wok de légumes avec pépites et pâte de cacao) que Joelma a préparé en live au Salon du Chocolat en 2012… Je l’ai trouvé juste incroyablement bon, j’ai voyagé en le goûtant, peut -être parce que je n’avais pas déjeuné ce jour-là, où alors l’excitation du Salon et ses 200 spectateurs…

joelma

Joelma, c’est l’essence même de la générosité.
J’ai très vu une personne capable de donner autant, sans jamais penser à elle.
Elle donne, donne, donne, donne.
De son temps, de son énergie, de son amour, de sourires.
J’adore entendre son rire, aussi.
S’il était possible de donner un son à des éclats du soleil, ils ressembleraient assurément aux rires de Joelma.

Ce que j’apprécie chez Joelma, au-delà de sa généreuse personne remplie d’Amour, c’est sa cuisine.
Tout ce qu’elle incarne (amour, générosité, intense énergie), on les retrouve dans ses plats.
Ses créations culinaires changent tous les jours.
Pourtant, chaque jour, c’est un nouveau poème, une nouvelle histoire, de nouvelles couleurs, nouvelles synergies.
Elle a appris beaucoup auprès de sa mère.
Dans ses plats, elle retransmet son savoir, sa passion pour son pays, berceau de ses superaliments.

De nombreux clients habitués formulant (très) régulièrement le souhait de voir Sol Semilla ouvert le soir…
Joelma a décidé d’étendre sa générosité en gardant ouverte sa délicieuse cantine le jeudi soir
On peut donc retrouver sa magie créatrice, tous les jeudis soirs (on peut aussi réserver pour s’assurer d’avoir une place, car leur nombre est restreint à 22 couverts).

Rencontrons Joelma…

Quel est ton rôle au sein de Sol Semilla ?
Je suis chef cuisinière la semaine et le jeudi soir où Sol Semilla est ouvert.

Sol Semilla & toi… Comment cette histoire a commencé ?
Jeff mon chéri, connaissait Charles et Jean-François Hämmerle depuis de longues années.
Avant de partir au Brésil pour un long voyage, nous nous sommes retrouvés tous les 4 : Charles et Jean-François Hämmerle proposaient une assiette avec des rondelles de banane, des graines germées, du beurre et des pépites de cacao, ainsi que de la poudre d’acérola et un sirop de yacon.
Les clients étaient reçus avec une petite boisson au maïs mauve ou un milk shake maca ou lucuma.
J’ai adoré la manière qu’ils recevaient & partageaient leur passion avec les visiteurs…
C’est à chaque fois un voyage hors du temps, plein de découvertes végétales.

Jeff & moi avons démarré l’aventure au sein de Sol Semilla en cuisine, le dimanche pour y faire des brunchs. Ça a tout de suite marché.
Nous sommes ensuite partis gérer un éco lodge en forêt Atlantique au Brésil en 2009 où je proposais une cuisine avec de la spiruline, mais aussi des plantes locales comme la coriandre et l’ail sauvage. On avait tous les ingrédients à portée de main dans les arbres pour faire le Xocolatl (la boisson ancestrale Aztèque : clous de girofle, piments, baie rose, poivre noir, cannelle et cacao cru que Mély a présenté ici).

Manger l’acérola dans l’arbre, cuisiner l’urucum comme le faisait ma maman, boire un jus fait chaque matin avec l’açaï récolté dans notre fazenda… des moments vraiment inoubliables. Les clients adoraient notre petit déjeuner «organic» et nos diners «expériences culinaires».
Après avoir passé 16 ans en France, cela m’a bien reconnectée à mes racines brésiliennes, si chères…
Quand nous sommes rentrés à Paris en 2011, Charles et Jean-François Hämmerle ont proposé à Jeff d’être le directeur commercial : ça m’a tout de suite donné envie de cuisiner dans la petite boutique que j’avais tant aimée de la rue des Vinaigriers, et de pouvoir exprimé ma propre cuisine et y poursuivre ce que ma mère m’avait transmis avec les plantes.
Charles et Jean François nous ont à nouveau accueillis à bras grands ouverts.
Il faut dire qu’on s’y sent vraiment bien et les clients sont toujours de belles rencontres…

As-tu des superaliments que tu préfères à d’autres à titre personnel ?
Oui, je bois presque tout les jours de la griffe du chat.
Ma mère faisait une décoction avec la liane, j’utilise ici la poudre et c’est vraiment la plante avec laquelle j’ai le plus d’affinité.
J’adore aussi la maca, car elle m’équilibre bien.
J’adore cuisiner avec le cacao, l’acérola et l’açaï, car ce sont des fruits de chez moi, c’est délicieux. C’est super de pouvoir les préparer ici à Paris.
Et puis je bois toujours quelques petits verres de «Bleu comme toi» dans la journée, ça m’hydrate et me rafraichit bien… et c’est vraiment simple à préparer : de l’eau, de la klamath, des feuilles de menthe et 3 grains de cardamome dans la bouteille… On laisse infuser quelques minutes à quelques heures.

Une anecdote gourmande à partager ?
Oui, quand nous habitions à Itacaré, nous avions une petite forêt de cacao.
Là on s’y promenait avec les natifs et ils nous ont montré tous les usages du cacao. Ce qui m’a e le plus surpris c’est le miel de cacao, c’est un puissant aphrodisiaque et c’est surtout extrêmement délicieux ! Ça m’a donné des idées pour utiliser le cacao, j’adore par exemple faire des smoothies banane, cacao, maca et curcuma.

Comme cela, je ramène un peu de ma forêt amazonienne à Paris

guirlande-rose

Pour clore ces jolies rencontres, voici une courte vidéo de présentation de Sol Semilla que j’affectionne beaucoup.
On peut notamment y voir Charles (qui prend la parole), ainsi que Joelma, Thomas le responsable boutique (seconde 9), Carolina la «cuisinière week-end» (seconde 10) :

Avant de vous saupoudrer de surprises pour Noël, il me tenait à cœur de partager avec vous les produits que je préfère & que je consomme de manière régulière (voir quotidienne pour certains), et ceux avec lesquels je travaille régulièrement en Naturopathie dans le cadre de mes accompagnements (pour les découvrir plus en détails : cliquez sur leur nom pour (re)découvrir les articles dédiés à chacun) :

♦ Je pense que ça n’étonnera personne si je commence par la chlorella ?…
 Ma jolie poudre d’émeraude m’est très précieuse.
Son impact, physique & énergétique est extrêmement puissant.
Tellement puissant, qu’elle est à manier avec précaution, notamment pour certaines personnes (à voir au cas par cas, en fonction de son profil naturopathique).
♦ La caroube du Pérou est aussi appelée «mesquite».
Je la glisse souvent dans mon petit déjeuner de Fée.
Un côté «doudou», énergie Terre.
Elle est plus riche en protéines que sa cousine méditerranéenne avec laquelle elle est souvent confondue, et peut donc être intéressante pour les végéta*iens.
C’est aussi une source intéressante de calcium, magnésium, et de potassium.
Petit bonus : elle est même alcalinisante, et son IG est bas (25)…
 Merveilleuse.
♦ La maca se retrouve souvent dans mon petit déjeuner de Fée, elle aussi ♡
(Je n’ai, à ce jour, écrit encore aucun article sur cette délicieuse petite poudre)
♦ La lucuma a plus de propriétés énergétiques que d’intérêt nutritionnel…
D’une douceur absolue, c’est l’essence même de l’énergie «maternelle», de la tendresse.
De l’énergie pure & aérienne à l’état pur (mon étincelle Fée l’adore).
(Oui, je sais, elle est en rupture de stock… Mais, il m’était impossible de ne pas la citer, tellement je l’aime… Sol Semilla devrait en recevoir fin janvier)

panneau-recette

♦ La fève enrobée est un petit condensé de gourmandise & d’énergie (physique uniquement pour moi) à la fois.
Une manière extrêmement saine de se faire du bien, de se booster un peu, et d’y allier le côté gourmand.

♦ Le cacao sous toutes ces formes.
J’utilise la poudre pour réaliser mes tablettes de chocolat cru, ou de temps à autre dans mon petit déjeuner de Fée.
La poudre est géniale pour réaliser des truffes gourmandes & crues. Ellen de Saveurs Végétales est une fine chocolatière & créatrice pour cela (quelques-unes de ses créations ici).
Les pépites sont absolument géniales pour nos mueslis matinaux, nos granolas, et pour les glisser dans des pâtes de gâteaux, des cookies, ou des muffins. On peut aussi s’en servir en salé, dans des «xoco wok» : Joelma est experte en la matière… !
Le beurre & la pâte s’utilisent en salé, comme en sucré. Une manière formidable (pour les âmes d’enfant & de poètes) qui m’a été transmise par Jean-François : en râper un peu sur un plat, juste avant de le servir
Sur une salade, la pâte crée un contraste visuel étonnant, et gustatif également…

recette-chocolat-cru

Dans le cadre de mon métier de thérapeute, je suis souvent amenée, en Naturopathie, à conseiller certains superaliments de chez Sol Semilla que je n’utilise pas à titre personnel, car ils n’ont pas d’affinité particulière avec mon profil (et deux d’entre eux peuvent même mettre néfaste pour des raisons personnelles que je n’approfondirai pas).
Le guarana, l’urucum, l’acérola, et la spiruline reviennent de manière très régulière.
Leur spiruline est absolument exceptionnelle.
À mon sens, il s’agit de la meilleure spiruline sur le marché français à ma connaissance.
Tant au niveau gustatif (je suis capable de la manger à la petite cuillère), ainsi qu’énergétique, et qualitatif. J’ai pu vérifier ce dernier aspect, très important pour moi, pour m’assurer de la qualité des superaliments que je propose aux personnes que je suis, à être un peu embêtante en allant jusqu’à demander à Charles leur cahier des charges du processus de fabrication de leur spiruline… ainsi que son analyse B.E.V. – Bio Électronique de Vincent pour les thérapeutes & Naturopathes étant familier avec).

Et maintenant… place aux jolies surprises Pastel :

titre-cadeaux

IMG_8969

Charles & Jeff ont décidé de vous offrir 3 lots cacaotés à trois d’entre vous.
Quelle meilleure période que Noël pour découvrir le chocolat sous sa forme crue, et pour l’adopter & l’intégrer dans son quotidien gourmand ?
Ce lot est parfait pour confectionner des chocolats crus maison.
Cette recette est une excellente recette pouvant servir de base (clic), que l’on peut personnaliser à volonté. De nombreux lecteurs ont glissé des astuces, des idées : n’hésitez pas à parcourir les nombreux commentaires pour découvrir plein d’autres idées gourmandes !

Ces trois lots, d’une valeur de 53,50€ chacun, se composent de :
❀ 1 paquet de beurre de cacao cru
❀ 1 paquet de pâte de cacao cru
❀ 1 paquet de poudre de cacao cru
❀ 1 paquet de fèves de cacao cru
❀ 1 paquet de pépites / éclats de cacao cru

Pour participer, c’est tout simple : glissez-moi un petit mot en commentaire sous cet article, en me disant à quoi ressemblerait la meilleure tablette de chocolat, selon vos goûts ?
Une tablette de chocolat noir ? Au lait (version végétalienne possible) ? Blanc ?
Nature… Ou parfumée ?
Avec des morceaux ? D’amandes, de noisettes ou d’une autre noix ?
Avec de la vanille, de la cannelle ?… Ou peut-être un petit poivre ?
Des fleurs ? Une touche de rose (c’est pour moi !), de la fleur d’oranger ?
Quelques fruits… Orange, agrume, pomme, poire, fraise ?
Repoussez les limites de votre imagination : tout est possible ♡

Vous pouvez participer jusqu’au 24 décembre 2013 à 23h59.
Je tirerai au sort le (ou la) gagnant(e), et éditerai cet article pour révéler son nom. Le concours est réservé aux personnes résidant en France Métropolitaine uniquement, et à une seule participation par personne physique (songez à bien vérifier bien votre e-mail avant de valider votre commentaire).

(Petit ajout de dernière minute : la Suisse m’appelant pour des raisons professionnelles & de cœur fin janvier, je serai amenée à m’y rendre pour y donner des cours à Lausanne. Aussi… Si vous habitez dans les environs de Lausanne, et que vous êtes prêts à vous déplacer jusqu’au centre de Lausanne le vendredi 24 janvier, vous pouvez jouer : je vous apporterai le précieux paquet chocolaté moi-même si vous gagnez ♥ )

Résultat du concours : les 3 lots chocolatés offerts par Sol Semilla grâce à Charles & Jeff s’envoleront d’ici quelques heures dans les boîtes aux lettres de Gwenaelle (commentaire du 19/12 à 21h04), Walli (commentaire du 19/12 à 22h46), Tanira (commentaire du 20/12 à 11h28) qui ont été tirée au sort avec dcode… Félicitations à vous 3 :)
Merci à tous pour vos participations, vos petits mots : sachez que j’ai réellement pris plaisir à les dégustés, tous, un à un…
C’était comme un voyage culinaire extraordinaire de par sa diversité, et l’originalité de certaines réponses… Merci beaucoup à vous.

On peut encore passer commande avec les -20%… mais plus que pour quelques heures (jusqu’au 25 à 23h59 !).
Joyeux Noël encore à toutes et à tous ♡
Passez de délicieux moments auprès des Êtres qui vous sont chers ✭

titre-promo

FB-fin-promo2

Et si vous souhaitez passer commande avant la fin du concours sans attendre d’en connaitre le résultat, à partir d’aujourd’hui jusqu’au 25 décembre inclus, une promotion Pastel donne droit à une réduction de – 20% sur tous les produits.
Le code magique est : «noelpastel».
À noter : les commandes passées entre le 20 décembre et le 25 seront expédiées le 30 décembre (et l’on peut donc prévoir une livraison pour le 2 ou 3 janvier).
Edit du 22/12 : Pour des raisons de gestion interne, cette promotion est uniquement valable sur le site internet de Sol Semilla (et non en boutique).

J’ai été vraiment heureuse de pouvoir vous faire découvrir des personnes que j’estime énormément.
Toutes, ayant un rôle si important dans cette merveilleuse aventure…
Au-delà de produits.
Au-delà d’un aspect qualitatif certain.
Une merveilleuse énergie.
Celle de l’Amour, du bien-être.
Avouez que, de nos jours, c’est bien rare…

Je suis aussi heureuse de pouvoir vous offrir ces jolis paquets chocolatés.
Heureuse de pouvoir rendre un peu plus accessibles leurs produits avec un prix un peu plus doux.
Que votre soirée soit douce.

Catégories :

Je souhaite recevoir les lettres Pastel

96 commentaires

  1. le fil de mariane

    Bonjour Mély,
    Merci beaucoup pour ces poétiques articles en cette belle semaine de Nöel, les idées menus et cadeaux sont plus savoureuses les unes que les autres, les bijoux si fins… !!
    Merci de nous faire découvrir toujours plus de produits, qu’il s’agisse de Sol Semilia ou d’autres ! Les cadeaux chocolatés sont de saison alors je tente ma chance ;-) ma tablette de rêve comporterait du chocolat cru avec peut être des petits bouts de mangue séchée ou de banane, avec une pointe de vanille… Voilà Mély, tout juste avant que les festivités et la magie de Noël débutent je te souhaite de magnifiques fêtes auprès des tiens qui te sont chers, et te remercie pour tout ce que tu nous fais partager.

    mardi 24, décembre 2013 à 15h31
  2. Marie-Jo

    Super article sur Sol Semilla, j’ai vraiment envie d’aller y goûter toutes leurs belles recettes !
    Concernant ma tablette de chocolat rêvée, elle serait au chocolat noir cru bien sûr avec quelques éclats de fèves de cacao cru et un brin de cannelle.
    Très belles fêtes de Noël !

    mardi 24, décembre 2013 à 16h23
  3. EricK

    Ici, se trouve une source d’inspiration inépuisable,
    Un plaisir sans cesse renouvelé.
    Sincères remerciements.
    Une folie de tablette : chocolat cru à la choucroute (subtil mélange entre le fondant sucré du chocolat et le côté acidulé du chou fermenté) ou alors chocolat cru avec figues, potimarron et noix de muscade…
    J’en salive !!!

    mardi 24, décembre 2013 à 22h49
  4. letourneur

    Mély, cela fait maintenant plusieurs semaines que j’ai fait connaissance de ton univers et par toi de Sol Semilia où j’espère pourvoir me rendre très prochainement pour enfin goûter les superaliments.
    Je sais qu’il est trop tard pour participer mais ça n’a pas d’importance, je souhaite simplement te poster enfin mon 1er commentaire… Je me sens particulièrement touchée par tous tes articles et je te remercie énormément de cette ouverture que tu m’as offerte sur « un autre monde » un monde de « magie »…
    Je vais profiter de l’offre pour faire quelques achats de ces merveilleux superaliments.
    Je te souhaite de belles fêtes de fin d’année entourée de ceux et celles qui te sont chers (même si je sais que certains, certaines ne sont plus auprès de toi).
    Florence

    mercredi 25, décembre 2013 à 15h56
  5. Gwenaelle

    Je viens de recevoir un mail de Sol Semilla m’indiquant que j’avais gagné et je suis ravie ! Merci beaucoup de m’avoir permis de remporter ce lot je vais m’en donner à coeur joie et me lancer dans la préparation de chocolats crus pour régaler mon chéri, ma belle famille et moi bien sûr ! ^^ Bonne continuation à toi et à Sol Semilla :)

    lundi 30, décembre 2013 à 17h19
  6. Anne

    Je viens de tester ta recette de chocolat cru maison et il fallait que je le dise : MERCI !!! C’est à tomber par terre !! Et pourtant je suis une grande fan de chocolat très dure à satisfaire… mais là je suis bluffée : je n’en ai jamais mangé d’aussi bons !
    Encore merci pour la découverte !

    jeudi 20, mars 2014 à 21h03

Laisser un commentaire

Recevoir un mail si Mély me répond ?