Mélanie Dufey sélectionnée pour La Miss Bio 2016 - Mouvement Colibris

Crème estivale subtile, puissante et douce

Melanie-6088

couverture

Subtilité.
Tout est dans la subtilité.
La subtilité, la douceur.
Quelque chose de subtil, de doux, peut être puissant.
Puissant, efficace, et fort.

Les apparences ne sont parfois pas le reflet de la réalité.
On se fit trop souvent aux apparences.
On ne devrait pas.
On devrait, parfois, prendre le temps de regarder ce qui se passe au-delà.
Dans l’arrière-plan.
Car, parfois…
Car, souvent…
Sont nichés des détails.
Des détails qui font toute la différence.
Car, parfois…
Car, souvent…
Des étincelles de magie nous y attendent.
Nous tendent les bras.
À nous de les saisir.
Et de s’en servir.

IMG_7663

Un soupçon de douceur.
Un détail de délicatesse.
Ont le pouvoir, la force, de transformer quelque chose.
Comme si ce détail était la touche ultime.
De magie.
Permettant de rendre une chose, un geste, une parole, une action, intensément puissante.

Mes amis disent de moi que j’ai le souci du détail.
Que, parfois, je pense, vois, sens des choses qu’ils n’avaient jamais vues.
Les personnes qui viennent me voir en Naturopathie sont parfois positivement bouleversées de voir que j’ai effleuré du doigt un souvenir. Un détail. Un point. Qui a fait vibrer un pan entier de leur coeur.
Permettant d’avancer. De comprendre. D’outrepasser. De grandir.

Un trait de caractère qui se reflète dans mes gestes, dans ma manière d’être, de faire, de vivre.
Subtilité.
Douceur.
Et puissance.
Peuvent aller de pair.
Et…
À dire vrai…
Chez moi, j’aime les mêler.
On dit de moi que c’est ce qui fait ma force.

montage-duo

Dans cette crème se glissent plusieurs subtilités.
Le résultat gustatif, et la texture très douce de cette crème cachent une étonnante puissance.
Une puissance nutritionnelle, mais aussi énergétique où la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) a sa place.

La première fois que j’ai réalisé cette recette, c’était au début de la vague de chaleur, au mois de juillet.
C’est en voyant la recette de David, Luise & Elsa sur leur blog The Green Kitchen Stories, qu’est née l’envie d’une crème de légumes estivale froide.
Lorsque la météo affiche des températures avoisinant les 25°C et en dessous, mes diners affichent souvent des crèmes, mousselines & purées onctueuses de légumes qui me servent de plat principal (que j’accompagne de pain essène ou non, avec différentes tartinades).
Je n’aime pas les textures des soupes.
Trop liquides, je les trouve tristes, même si elles sont délicieuses.
Toujours ce besoin de douceur. D’onctuosité.
Alors, je joue, j’alterne.
Avec des ingrédients permettant d’apporter une touche crémeuse, d’onctuosité, d’épaisseur.
Flocons de céréales ou de légumineuses, purées d’oléagineux (amandes blanches, cajou, et cacahuètes sont des valeurs sûres), lentilles corail…
Certains légumes, épais, denses et fibreux se suffisent à eux-mêmes. C’est le cas de beaucoup de légumes d’hiver (panais, patates douces).
La puissance du Vitamix donne la touche finale pour obtenir une texture absolument parfaite de douceur.

IMG_7721

En revanche, par temps chaud (au-delà de 25°C), une crème de légumes chaudes est tout de suite un peu moins attrayante.
Mon amie, la jolie Ellen du blog Saveurs Végétales a publié une recette de soupe qui m’a rappelé la recette de David, Luise & Elsa.
Incapable de suivre une recette à la lettre, j’ai réalisé quelques tests.
En variant les ingrédients, leur quantité.
J’ajuste, joue, peaufine, cherche la perfection.
Au fil de mes essais, j’ai fini par trouver ce que je cherchais.
Au fil de mes essais, j’ai fini par trouver une recette adaptée à mon goût.
Ma perfection.
Modelée pour correspondre à la plupart de mes besoins énergétiques en MTC en cette saison, si chaude.
Peaufinée avec douceur.
En fonction des amis venant diner chez moi, je modifie, à chaque fois, un ingrédient ou deux, afin qu’elle soit à leur goût.
Cette version est ma préférée, celle que j’utilise comme base.
Il me suffit de modifier un ou deux ingrédients (légumes, herbes aromatiques, épices…) pour correspondre au mieux à mes proches.

IMG_7643

Menthe
Il existe près d’une centaine d’espèces de menthes différentes.
Il y a quelques semaines, j’ai ramené 3 variétés de menthe des Journées des Plantes à Courson : menthe-ananas, menthe-banane, et menthe-fraise.
Suivant la variété utilisée, les huiles essentielles contenues sont variables, mais toutes contiennent du menthol et des éthers : les principes actifs ayant les propriétés dont on traitera ici.
Pour cette recette, j’utilise ma menthe-ananas (que vous pouvez voir aussi en photo, un peu plus bas), mais n’importe quelle variété peut convenir ici.

♦ La menthe permet de combattre la paresse stomacale (estomac) et intestinale, et aide donc à lutter contre les états de constipation, ou de transit trop lent.
♦ C’est une précieuse aide dans les cas de fermentations qui sont des gaz et/ou ballonnements (les gaz sont évacués, et les ballonnements ne le sont pas), et sont dûs à la mauvaise dégradation, digestion et métabolisme des glucides (sucres lents et/ou rapides contenus dans les céréales, mais aussi dans les légumineuses, surtout si elles sont mal préparées).
La menthe peut donc être une précieuse alliée pour soulager ces maux.
Bien sûr, en parallèle de la consommation d’aromates ayant les mêmes propriétés, il serait intéressant d’effectuer un travail sur la cause (ou les causes croisées) de ce qui est responsable de ces fermentations.

♦ Les principes actifs de la menthe sont à la fois cholagogues et cholérétiques.
Oui, je sais. Ces termes sont barbares.
Avant de vous les expliquer (car, outre leur aspect barbare, se cache quelque chose de physiquement très intéressant), un petit apparté sur notre foie & notre vésicule biliaire («VB» pour les intimes).
Un des (très) nombreux rôles physiques de notre foie est de produire de la bile.
La bile est importante : elle permet d’émulsionner (casser) les acides gras que l’on mange (et donc aide à mieux les digérer), permet de stimuler notre transit intestinal, et aide à synthétiser la vitamine K.
Or… Si c’est le foie qui fabrique notre bile, c’est notre VB qui la récolte, et la garde bien précieusement en attendant que notre corps en ait besoin.
Si vous le souhaitez, vous pouvez imaginer que notre bile est comme une petite rivière magique, et la VB un petit puits (magique, lui aussi, bien sûr).
Cette petite apparté faite, revenons-en à notre jolie menthe.
La menthe est cholérétique (augmente et excite la production de bile par notre foie) et cholagogue (facilite l’évacuation de la bile).
Elle est les deux à la fois, ce qui est rare pour un aliment, car généralement, c’est l’un ou l’autre !

♦ Une petite mise en garde : la menthe ne doit pas être consommé avec de la cannelle, ou de l’alœ vera.

IMG_7591

Concombre
♦ Le concombre a des propriétés dépuratives du sang.
La Nature étant bien faite, la période de l’année où notre corps est le plus à même à effectuer un travail dépuratif (ne jamais en faire un lorsqu’on est sous-vital), est par temps chaud : la saison du concombre.
Parfait.

♦ Les pores de notre peau peuvent être vus comme des «mini-vessies» (oui, je sais, ce n’est pas très glamour, mais c’est ainsi) : nos pores effectuent un travail constant pour réguler notre température corporelle grâce au processus naturel de transpiration.
Or, plus on transpire, plus on perd des minéraux et oligo-éléments.
Le concombre est un des légumes les plus riches en eau, et contient
énormément de minéraux et d’oligo-éléments : c’est donc un légume idéal à consommer par temps chaud pour nous aider à contrebalancer la perte des nutriments durant le processus naturel de transpiration.

Avocat
♦ L’avocat est un aliment que je trouve merveilleux.
Je ne lui trouve que des qualités.
Tant nutritionnelles, que pour l’utilisation que l’on peut en faire en cuisine.
Avant de plonger dans ses possibilités gourmandes, et de découvrir les merveilles qu’il contient…
Prenons le temps.
Prenons le temps de le regarder.
Comme si on n’en avait jamais vu.
Comme si on posait notre regard pour la première fois.
Que voyez-vous ?
On dirait un œuf.

avocat

L’avocat a la forme d’un œuf.
Il a même un noyau, aussi rond, et placé au même endroit que l’est un jaune d’œuf.
Une sorte de mini-œuf végétal.
Et… Cette forme lui va bien.
Non pas qu’il contienne les mêmes nutriments qu’un œuf (absolument pas), mais car il contient, aussi, en lui, une grande richesse nutritionnelle qui sommeille… l’air de rien.

♦ L’avocat, c’est avant tout du gras.
Du bon gras.
(Après avoir vanté les mérites de la consommation des bons acides gras sur la santé ici, ou encore , vous aurez sans doute compris que, loin de devoir les fuir, on doit au contraire en consommer tous les jours ? La clé est seulement de choisir ceux qui nous correspondent le mieux, et qui conviennent le plus à nos habitudes alimentaires, et profil naturopathique.)
L’avocat contient essentiellement des acides gras de type oméga 9, que l’on appelle aussi mono-insaturés (70%).
Notre joli œuf végétal contient peu d’acides gras essentiels (10%) : on est donc bien loin de notre jolie huile de chanvre qui en contient près de 75%.
Mais… La Nature étant généreuse, riche, et merveilleuse, comme pour tous les autres groupes d’aliments (légumes, fruits, céréales, sources de protéines…), il est toujours bon d’alterner nos apports de bons gras.
Les oméga 3 sont importants, et essentiels (dois-je encore le répéter ?), et les oméga 9 sont aussi de bons acides gras, et on peut donc en consommer sporadiquement.

♦ Enfermé dans notre précieux œuf vert, l’avocat contient 3 petits trésors nutritionnels.
La Nature m’étonnera toujours.
Toujours.
Car, ses 3 trésors sont particulièrement intéressants lorsqu’on consomme une bonne portion d’acides gras.
C’est comme si la Nature nous avait offert un mini-kit sur-mesure.
Comme si elle avait empaqueté, et mis à notre disposition, un espèce de petit cadeau.
Une naturelle synergie nutritionnelle, où chaque élément, chaque nutriment se fond l’un avec l’autre, et marchent de concert :

- l’avocat contient une petite source de vitamine E (14 mg pour 100 g).
C’est relativement peu, comparé à d’autres sources (huile de germe de blé, huile de tournesol ou colza). Mais ce petit apport reste intéressant, surtout lorsqu’on sait que la vitamine E est une vitamine liposoluble (qui ne peut être assimilé par notre corps que grâce à l’apport d’un corps gras).

- un autre point commun avec les œufs (les vrais) : l’avocat contient de la lécithine.
La lécithine aide notre corps à mieux digérer, métaboliser, assimiler, et évacuer les corps gras que l’on consomme.
La lécithine peut être vue comme le meilleur ami des petits corps gras qui se baladeraient, et chemineraient dans notre corps : elle lui prend la main, et l’aide à mieux se diriger, et remplir ses fonctions… et une fois que le petit corps gras a fait son travail, hop… elle l’aide à gagner la sortie.
(C’est merveilleux quand on y pense, non ?)

- L’avocat contient aussi des fibres (6,7g pour 100 g) solubles et insolubles.
Lorsque l’on consomme un corps gras (huile, oléagineux, noix, fromage, beurre, oeuf…), l’apport de fibres permet de mieux digérer, et permet au corps gras de ne pas stagner le long de notre système digestif, et à être évacué plus rapidement.

♦ Cela faisait longtemps que je n’avais pas parlé de Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC).
(Vous pouvez retrouver les différents articles où je traite du sujet ici – clic)
Je ne pouvais pas faire l’impasse sur ce sujet passionnant avec l’avocat.
L’avocat fait partie des aliments qui conviennent aux personnes au profil longiligne (en Naturopathie, ce sont les personnes à la constitution «neuroarthritique», ainsi que ceux qui ont atteint le tempérament «respiratoire» ou «cérébral»), et devant construire leur «yin».
J’ai bien conscience que ces différents termes de vocabulaire peuvent en dérouter quelques-uns, mais j’ai tenu à partager cette petite information, pour ceux qui sont suivis par un Naturopathe, mes propres clients (bonjour !), et les différents thérapeutes de médecine douce qui me lisent (bonjour aussi !).

♦ L’avocat est une source de cuivre : un oligo-élément ayant un rôle important dans la construction, et le renouvellement de notre sang.
Je trouve ce point merveilleux, et amusant à la fois.
Car, en MTC, sur le plan énergétique, on considère également l’avocat comme un allié précieux & de taille lorsque l’on a besoin de soutenir la fabrication & le renouvellement de notre sang.

Les 2 derniers ingrédients de cette crème estivale sont l’eau de coco, et la chlorella.
La synergie des deux est un mélange créant une synergie incroyable.
Incroyable, car cette synergie est quasiment biologiquement identique à notre sang : la chlorella ayant une affinité avec notre hémoglobine, et l’eau de coco avec notre plasma sanguin (j’ai déjà parlé de cette similitude dans mon dernier article, et les articles dédiés à la chlorella et l’eau de coco).
Le bénéfice physique de les assembler tous les deux rejoint donc un des bénéfices de notre avocat : celui de nous aider à soutenir la fabrication et le renouvellement de notre sang.

IMG_7612

L’eau de coco & la chlorella agissant sur notre plan physique, et l’avocat soutenant précieusement notre plan énergétique.

J’ai toujours été émerveillée de voir que bon nombre de propriétés énergétiques, mises en avant par la MTC, médecine naturelle de plusieurs millénaires, rejoignent souvent, régulièrement, inlassablement, des propriétés appartenant sur le plan physique, et qui ont été chimiquement démontrées par notre médecine occidentale.
Je trouve intéressant de compléter, et d’enrichir chacune de mes recettes, et conseils en combinant les deux, quand cela est possible (il faut parfois effectuer un travail en amont sur le plan physique uniquement, avant de pouvoir atteindre le plan énergétique).

Les deux mêlés créé une synergie plus précise, plus subtile.
Plus puissante.

La puissance céée reste douce, car en parfaite adéquation avec ce qui nous correspond, et ce dont nous avons besoin.

Ingrédients :

  • 2 avocats
  • 1 grand concombre (non pelé)
  • 100 à 200 ml d’eau de coco (selon la consistance souhaitée)
  • 1 g de chlorella (ou de spiruline, sachant que cette dernière contient 3 fois moins de chlorophylle)
  • 2 à 4 feuilles de menthe
  • baies roses (facultatif)

Préparation :

  1. Lavez votre concombre. Évidez vos avocats.
  2. Dans votre mixeur, versez tous les ingrédients… et mixez !
    (Le Vitamix permet une texture particulièrement étonnante)

Oui.
La douceur est puissance.
La puissance est douceur.
Les deux.
En mon cœur.
Se mêlent.
Pour les répandre.
Autour de moi.

fin

✤ ✤ ✤

Montrez-moi vos crèmes estivales sur les réseaux sociaux en utilisant le mot-magique (hashtag) : #chaudronpastel
Vos clins d’œil me font toujours plaisir

Je souhaite recevoir les lettres Pastel

Vous aimerez peut-être

21 commentaires

  1. angelby

    Bonjour Mély,

    La douceur des images évocatrices, le texte tout aussi doux et évocateur, et l’argumentation d’un professionnalisme puissant, tout y est, et c’est chaque fois le même plaisir des yeux et des papilles, avant de passer à la pratique, pour le mieux-être de toutes les petites fonctions qui nous maintiennent en santé et en beauté.
    Je transmets souvent, je partage avec joie et enthousiasme, je parle beaucoup de vous Mély tellement je suis convaincue, et je fais tester, bien sûr, autour d’une belle table.
    Merci beaucoup, et c’est vrai, je partage cet avis avec d’autres correspondantes, une présence à la télé, qui nous parle tellement cuisine traditionnelle et / ou revisitée, serait bienvenue sur le thème que vous développez avec « la force tranquille » de votre douce puissance , compétence, sensibilité, gentillesse , belle présence et beaux gestes, (pour la partie qui percera l’écran), il faut monter un projet Mély, il devrait y avoir une audience !
    A bientot, je vous embrasse.

    Excellente journée.

    Christiane

    Lundi 12, août 2013 à 9h55
  2. geneviève

    Mély tu es une fée sorcière !

    et en plus cette recette est faite pour moi… qui adore la rondeur des avocats… en forme et en bouche !
    Comme je ne peux jeter aucune graine… et bien je les plante et j’ai déjà donné plein de bébé avocats ! !
    Merci pour la poésie qui soigne les esprits.
    Merci pour la recette, mangée des yeux, mangée par le coeur… et par le corps !

    Lundi 12, août 2013 à 11h56
  3. moum007

    Voilà une crème qui donne envie !

    Lundi 12, août 2013 à 13h23
  4. Maud

    Oh ! C’est super ! J’adore les avocats, ce fruit est génial ! Ca a l’air vraiment bon.
    Surtout un gros coup de coeur pour ce petit bol !! Il est trop mignon <3 Merci Mély !

    Lundi 12, août 2013 à 14h02
  5. Lydie

    Très originale recette, pourrais-tu me dire pour combien de gourmands est faite cette recette ! Merci

    Lundi 12, août 2013 à 18h40
  6. Sweet Faery

    Je vois que l’eau de coco est ta chouchou du moment, quant à moi je cuisine beaucoup l’avocat ! Ta crème est à utiliser comme un dip ? Belle soirée !

    Lundi 12, août 2013 à 18h42
  7. Mély

    @ Angelby : ♡

    @ Geneviève : Quelle chouette idée… Il faut que je teste de planter, et faire pousser un avocat…!

    @ Maud : Il est très joli, effectivement. C’est un petit bol de la marque Bibol réalisé avec… des éclats de coquille d’œufs !

    @ Lydie : Bonjour,
    Ces proportions peuvent servir 1 à 4 personnes en fonction de l’appétit de chacun, et surtout, du contenu du reste du repas :)

    @ Sweet Faery : Bonjour,
    la réponse est dans mon article :)
    Je te remets un copier-coller du passage qui répond à ta question :
    « Lorsque la météo affiche des températures avoisinant les 25°C et en dessous, mes diners affichent souvent des crèmes, mousselines & purées onctueuses de légumes qui me servent de plat principal (que j’accompagne de pain essène ou non, avec différentes tartinades).
    Je n’aime pas les textures des soupes.
    Trop liquides, je les trouve tristes, même si elles sont délicieuses.
    Toujours ce besoin de douceur. D’onctuosité.
    Alors, je joue, j’alterne.
    Avec des ingrédients permettant d’apporter une touche crémeuse, d’onctuosité, d’épaisseur.
    Flocons de céréales ou de légumineuses, purées d’oléagineux (amandes blanches, cajou, et cacahuètes sont des valeurs sûres), lentilles corail… »

    –> je me sers donc de cette crème onctueuse (froide) comme remplacement à mes purées, mousselines et crèmes de légumes :)
    Un peu sur le même concept de soupe froide (gaspacho).

    Mardi 13, août 2013 à 13h49
  8. Clémentine

    Encore un superbe article Mély ! Très intéressante le petit topo sur l’avocat et le renouvellement du sang ! J’étais déjà une grande amatrice de ce joli fruit, ça ne me donnera qu’une raison de plus pour céder à la tentation !

    Une belle journée à toi !

    Clémentine

    Mercredi 14, août 2013 à 11h52
  9. Noémie l'agitée

    Bonjour Mély,

    Quel bel article, réellement passionnant…
    Il est tout à la fois lui aussi, rempli de douceur et étonnement puissant… Cette recette fait très envie et rappelle la belle recette d’Ellen que j’ai pu tester et apprécier…

    En pleine cure pour mon foie, je ne peux que recevoir positivement ce genre d’informations qui ne font que soutenir mon travail vers le bien-être…

    Enfin, le détail… Oui, il accompagne l’essentiel et les petits riens dont je parlais il y a peu… car souvent, on oublie de faire attentions à ces petites choses de tous les jours, à ces détails qui pourtant sont la base de notre construction et de notre bien-être…

    Le début de l’émerveillement passe par l’observation des détails…

    Je t’embrasse

    Noémie

    Jeudi 15, août 2013 à 12h51
  10. charlotte

    Bonjour,
    Merci de nourrir mon amour de la cuisine consciente et gourmande à souhait! et cette recette me parle merveilleusement (encore une fois!)!
    Je cherche un ouvrage sur la MTC et les correspondances qu’elle fait avec les aliments, en aurais-tu un (ou plusieurs!) à me conseiller?
    J’en consulte pas mal mais je n’en trouve pas un qui me parle ou qui me semble assez fouillé…et la façon dont tu en parles me parait si juste, et… si joyeuse!
    Je te remercie

    Dimanche 25, août 2013 à 16h41
  11. Mély

    @ Charlotte : Bonjour :-)
    A ma connaissance, il existe 2 ou 3 livres sur l’alimentation en MTC en français, mais aucun ne m’a réellement satisfaite (je leur trouvé en effet, pas mal de lacunes : beaucoup de points que j’ai vu en cours n’y sont pas, et ils me paraissent essentiels).
    Sur les 3, j’ai une préférence pour l’un : même avec des omissions, et des détails trop techniques, et d’autres peu pertinents, c’est celui que je trouve le plus utile pour une approche.
    Je l’ai glissé, dans ma page « Coin Lecture ». Je ne sais pas si tu es familière avec cette page (peu de gens la connaissent en réalité). C’est loin d’être une simple page où j’y glisse en vrac plein d’ouvrages en tout genre…
    C’est une page « Bibliothèque » où j’ai mis, et choisis uniquement les livres pour lesquels j’ai eu des réels coups de cœur et/ou qui ont grandement participé à m’apprendre beaucoup de choses quand j’ai commencé à me passionner sur la cuisine saine & gourmande (il y a bientôt 10 ans).
    Ma (réelle) bibliothèque est bien plus fournie… mais sur cette page, j’y ai mis uniquement mes plus beaux coups de cœur :
    http://www.chaudron-pastel.fr/les-livres-que-je-conseille/
    Belle fin du mois d’août Charlotte ♡

    Dimanche 25, août 2013 à 17h10
  12. Caroline

    Bonjour Mély, tu n’épluches pas le concombre?!
    Récemment, je me suis offert un blender et la première fois que j’ai essayé de faire un gaspacho/velouté cru avec du concombre (et de la courgette), j’ai négligé de l’éplucher et le résultat au niveau texture était bof moyen!… mais un vitamix est peut-être plus puissant que le blender pour venir à bout de la peau du concombre?!
    En tout cas maintenant, je me régale avec un velouté concombre, courgette, avocat, avec concombre et courgette pelés!!
    J’aime bien assaisonner avec des épices et un soupçon de tamari!
    J’essayerai l’eau de coco à l’occasion!

    Lundi 26, août 2013 à 8h30
  13. Mély

    @ Caroline : Bonjour,
    Non, je ne l’épluche pas (généralement, je conseille d’éviter de peler les fruits & légumes, sauf s’ils sont non bios, ou en cas de déséquilibres intestinaux, ou… si la peau est peu digeste (comme certaines courges).
    La texture est toute douce, et très onctueuse pour cette raison… une vraie petite crème :)

    Lundi 26, août 2013 à 17h29
  14. charlotte

    Merci pour la rapide et précise réponse,
    Belle journée à toi

    Mardi 27, août 2013 à 13h35
  15. Fabienne naturopathe

    Nous avons découvert votre blog sur l’express et nous sommes fans! Bonne continuation, l’équipe de naturo ;)

    Mercredi 28, août 2013 à 9h25
  16. Fontana Philomène

    Bonjour mely !
    Tout d’abord, ta crème à l’air délicieuse mais je n’est toujours pas de mixeur.
    J’aimerais donc acheter le vitamix avec l’offre partenaire que tu proposes, mais quand je clique sur le lien que tu as mis ( http://www.wismer.fr/marque-32-vitamix.html ) la page n’affiche rien !
    Donc si quelqu’un l’a déjà acheté, j’aimerais bien qu’on m’aide !
    Merci à tous d’avance ! :)

    Vendredi 30, août 2013 à 14h46
  17. Mély

    Bonjour Fontana,
    Je t’envoie de suite un petit mail (tu devrais le recevoir dans quelques minutes).
    Oui, plusieurs personnes ont déjà acheté le Vitamix, et tu peux encore l’acheter… :)
    A tout de suite par e-mail ✿

    Vendredi 30, août 2013 à 18h21
  18. Florence

    Bonjour Mély,
    J’ai une question qui a son importance pour moi. Avec un Vitamix, doit-on faire cuire ses légumes avant de le mixer, ou le Vitamix est-il capable de faire des purées ou veloutés sans cuisson des légumes préalable en fait-tout ?
    Merci !
    Florence

    Mardi 3, septembre 2013 à 18h20
  19. Mély

    @ Florence : Bonjour :)
    Sur cette page (clic), tu auras ta réponse… et beaucoup (beaucoup !) d’autres informations, et idées sur les réalisations qu’est capable le Vitamix :)

    Mercredi 4, septembre 2013 à 8h11
  20. Florence

    Merci Mély, j’ai pourtant lu cette page des dizaines de fois. Je pense que je suis littéralement « aveuglée » par les qualités du Vitamix (et les tiennes sans aucun doute !).
    Ou alors est-ce dû au fait que « je n’en crois pas mes yeux » ?!…

    Mercredi 4, septembre 2013 à 17h23
  21. Gaelle

    J’ai testé cette petite crème, recette suivie à la lettre ( je n’ai mis que 100ml d’eau de coco) mais je pense que la puissance de mon mixeur ne doit pas être suffisante pour faire une douce crème… j’ai eu un résultat plutôt liquide, que j’ai beaucoup apprécié malgré tout… j’ai rajouté sur le dessus quelques graines germées. Le jour où j’aurai un vitamix je comparerai la consistance ;-)

    Lundi 15, juin 2015 à 21h41

Laisser un commentaire

Recevoir un mail si Mély me répond ?