Mélanie Dufey sélectionnée pour La Miss Bio 2016 - Mouvement Colibris

Le petit déjeuner d’une fée…

Melanie-6088

Un matin.
L’été, le soleil fait son apparition tôt. L’air est doux, les couleurs du lever tirent vers des tons chauds…
L’hiver, on devine l’air froid dehors, en entendant le vent souffler. On se lève alors qu’il fait encore nuit…

Qu’il fasse jour, ou qu’il fasse nuit, que l’air soit chaud, ou que le vent glacial souffle, le matin reste mon moment préféré de la journée.
Nombreux sont les rituels matinaux.
Prendre sa douche, s’habiller, se coiffer…
Mais, je prends toujours du temps pour rêvasser, m’évader.
Je prolonge mes songes nocturnes.

C’est tellement important de prendre le temps, le matin, de se poser.
De commencer la journée doucement, tendrement.
C’est un geste d’amour que l’on effectue pour soi.
Les premières minutes de la journée signent l’état d’esprit de toute la journée à venir.
Il y a quelques années, j’étais la première à dire que « je n’avais pas le temps », et à décider que je préférais dormir 15 minutes de plus.
C’était il y a quelques années.
J’ai maintenant compris que ces 15 minutes peuvent être (très) précieuses.
On ne perd pas 15 minutes à rêvasser, à s’évader, à prendre son temps.
On gagne un état d’esprit positif, aimant, sur toute la journée.

Un des gestes d’amour que je m’offre le matin est mon petit déjeuner.
A l’image de Dame Nature, à l’image des saisons qui défilent, à l’image de mes états d’âme, mon repas préféré se fait l’écho de mes envies.
Déclinable à l’infini, ses bases sont les mêmes.

Suivez-moi, je vais vous faire découvrir mon trésor du matin.

Tourbillons de poussière d’étoiles

♦ La base de mon petit déjeuner reste la même.
Je mélange des farines « magiques » avec du lait végétal, et j’obtiens ainsi une sorte de crème, de bouillie.
Toutes les farines, ainsi que les poudres sont sans gluten, de qualité crues.
Farine de coco, mesquite, caroube, chocolat cru en poudre, farines « surnaturelles », et maca.
Ainsi, en fonction de mon envie du jour, je choisis les farines qui m’attirent le plus.
Je peux utiliser 2, 3, 4, et même 5 de ces merveilles en même temps.
Leurs doses varient également en fonction de mon appétit, et du nombre des merveilles que j’utilise.
J’écoute mes papilles, j’écoute mon cœur, et les laisse guider ma main mélanger ces merveilles avec un lait végétal.
Et touiller, touiller.
Jusqu’à obtenir une petite crème.
Je fais aussi varier la texture : plus il y a de lait, plus la crème sera liquide.

♦ A cela, j’ajoute deux huiles.
❀ L’huile de coco. En la glissant dans cette petite crème, au contact du lait sortant du frigidaire, elle se solidifie.
Et forme de petits éclats au goût coco.
Telles de précieuses pépites, elles fondent en bouche, et libèrent un petit goût de noix de coco divin…
Il suffit que, ce matin-là, j’ai utilisé du chocolat cru, pour que j’ai la sensation de déguster des petites truffes coco-cacao.
Divin.

IMG_7491 (1)

❀ Puis, j’ajoute une deuxième huile. Colza, ou chanvre, sont mes deux préférées.
Et, en fonction de mon profil naturopathique, et de mes habitudes alimentaires, ce sont celles qui me correspondent le mieux.
Cela tombe plutôt bien, car gustativement parlant, je les adore.
Mais… N’est-ce pas là la magie de la Vie ?
Lorsque l’on a appris à être à l’écoute de Soi, en harmonie avec nos papilles, l’intelligence de la Vie ne nous dicte-t-elle pas, naturellement, ce dont nous avons besoin ?
Dans mon bol, près d’un des rebords, je m’amuse alors à creuser un petit puits.
Un puits aux souhaits.
Et j’y verse ma deuxième huile (ainsi que mes souhaits du jour – ils finissent toujours pas se réaliser, un jour ou l’autre).
Je pourrai mélanger cette deuxième huile dans ma petite crème.
Pour fondre son goût, la cacher, la dissimuler.
Mais, je ne le fais pas.
Je choisis de pouvoir la déguster à la petite cuillère.
Les huiles végétales biologiques sont tellement riches…
Je ne parle pas de calories.
Je parle de goût.
Je parle de couleur.
Je parle d’odeur.
Je parle de qualités nutritionnelles.
Loin sont les huiles de qualité médiocre non biologiques, qui ont été désodorisées (se retrouvant ainsi sans goût et couleur), et vides de nutriments.

Vert, jaune poussin, dorée, couleur châtaigne, kaki, orange… Quelle magnifique palette.
Notes herbacées, de noix, pralinées, saveurs du Sud…
Une consommation de bons acides gras, c’est maximiser nos chances d’avoir une jolie peau, un système hormonal fonctionnant convenablement, et nourrir convenablement notre système nerveux (notre cerveau est composé de plus de 60% d’acides gras de type oméga 3).
Toutes les cellules de notre corps sont en partie (leur membrane) faites d’acides gras.
Toutes.
Bref, de bons acides gras, c’est assurer une bonne interaction, communication, échange avec toutes nos petites cellules.
De bons acides gras sont donc indispensable, pour notre Vie.
Et, l’ai-je déjà dit ?
Délicieuses & jolies.

Dans cette petite crème, j’y glisse aussi une banane.
Écrasée. Car, elles sont plus digestes sous cette forme.

Les bananes sont connues de tous, et sont présentes tout partout autour du globe, et dans nos magasins, bio, et non bio.
Accusées (à tort) de faire grossir, et d’avoir un Indice Glycémique (IG) élevé, les bananes recèlent de qualités insoupçonnées.
Tellement nombreuses, que c’en est impressionnant.
Très (très) riches en potassium : un minéral important, surtout pour ceux qui ont la main lourde sur le sel, car il joue un rôle important d’équilibre hydrique avec le sodium. En d’autres termes : lorsqu’on consomme trop de sel (et donc de sodium), on a tendance à retenir trop d’eau (et donc à faire de la rétention d’eau, un des facteurs qui peut jouer sur l’hypertension). Le potassium permet de contre-balancer la quantité de sodium.
Elle contient aussi du tryptophane. Le tryptophane est converti par notre corps en sérotonine qui est un neurotransmetteur important dans la régulation de notre système nerveux. Il joue notamment un rôle dans la régulation de notre sommeil.
La banane est « alcalinisante« , et elle joue donc un rôle dans notre équilibre acide-basique.
Nos processus vitaux se déroulent convenablement uniquement si le pH de notre organisme est bien équilibré : ni trop acide, ni trop « alcalin ».
Or, dans notre société actuelle, les causes d’ »acidification » (qui font tendre notre organisme à un pH acide) sont nombreuses. Elles peuvent être internes (stress, alimentation, dérèglement de notre flore intestinale, maladie, prise de médicaments, tabac…), et externes (pollution, sédentarité, manque de sommeil…).
Pour « tamponner » (contre-balancer) cet excès d’acidité, la consommation d’aliments riches en minéraux alcalins (potassium, magnésium et calcium) est un des coups de pouces que l’on peut apporter à notre petit corps ♡

Une petite information supplémentaire sur les bananes :
peu mûres, elles contiennent plus d’amidon et bénéfiques en cas de diarrhée
mûres, elles sont plus riches en sucres rapides (fructose, glucose et saccharose), et seront pour le coup, plus utiles en cas de constipation (attention toutefois : les personnes atteintes du SII ne devront pas en consommer sous cette forme).
J’en consomme tous les jours, depuis plusieurs années, et je pense que je ne m’en lasserai pas.
J’adore leur note exotique, douce, légèrement sucrée.
Écrasées, elles ne sont pas du tout jolies, mais forment une bouillie que j’affectionne particulièrement.
Combinée à la farine de coco et/ou au chocolat cru, on obtient des notes tropicales qui, même au coeur de l’hiver, apporte chaleur, réconfort au plus profond de nous-mêmes.

Étoiles filantes

J’accompagne cette petite crème d’autres trésors de notre douce Dame Nature.
♦ Des fruits séchés.
Abricots, dattes, figues, pruneaux, raisins.
Ils sont bien nombreux.
Je les fais toujours pré-trempés dans de l’eau.
La veille au soir, avant de me coucher, je les verse dans un petit bol, et les recouvre d’eau.
Ils sont ainsi plus digestes.
La figue est celle que je préfère.
Ce que je raffole le plus, c’est lorsque je sens croquer toutes les petites graines qu’elle contient sous ma dent.
Je la trouve mignonne, et ne vois nullement en elle, un fruit tout rabougri.
Un petit fruit, qui, même séché, a un petit ventre tout rebondi, et rempli de petites pépites qui croquent sous la dent.
Sucrée, moelleuse, et croquante, tout à la fois.

figues

♦ Un oléagineux.
Amande, noisette, courge, tournesol, cajou, cacahuète, pistache, de Grenoble…
Il n’y a là que l’embarras du choix.
Le matin, je consomme toujours la même.
Des noix du Brésil.
Ouvrez grand vos oreilles vos yeux.
Il s’agit là d’une info yummy, saine & nutritionnelle qui vaut 100 fois son pesant d’or.

La noix du Brésil est l’aliment le plus concentré en sélénium, au monde.
Au monde.
Le sélénium est un oligo-élément qui a une vertu bien aimée de beaucoup de gens (tous ?).
Il a de (très) grandes vertus antioxydantes.
Il permet donc d’aider à lutter contre le vieillissement.
De notre peau, mais au-delà de l’aspect esthétique, c’est un précieux allié pour lutter contre les effets de l’âge de nos cellules (artères, cutané, capillaire…).
Une seule noix permet de couvrir notre AJR (Apport Journalier Recommandé) en sélénium (notre AJR en sélénium est de 55 µg, et une noix du Brésil en contient 95 µg).
Il existe bien d’autres sources de sélénium (germe de blé, huître, œuf, soja…), mais absolument aucune autre source n’en contient autant. Pour égaler l’apport d’une noix de Brésil, il faudrait consommer plus de 120 gr de germe de blé, 50 gr d’huîtres, 3 œufs ou 400 gr de soja.
Pourquoi passer à côté ?
Elles sont précieuses, mais aussi fragiles : choisissez celles qui ont encore leur petite peau brune (elle les protège, et permet de garder intactes leurs propriétés nutritives), et conservez-les au frais (frigidaire), dans des bocaux en verre.
Le matin, je veille toujours à en consommer une, deux, ou trois… en fonction de mon appétit, et de mon envie.

♦ Du pollen.
Cet aliment est un trésor à lui tout seul.
Vraiment.
Ces petites pelotes d’or…
Jolies pépites…
Cet aliment est tellement impressionnant de par sa richesse nutritionnelle, que des livres entiers lui ont été consacrés. J’en ai lu trois, dont un anglophone, et tous m’ont laissé encore plus passionnée & amoureuse de ces petites pelotes d’or.
Le pollen est l’un des aliments les plus complets au monde : rien que ça.
Il contient des antioxydants, 18 vitamines (toutes les B sauf la 12, la C, D et E), de la rutine (une enzyme ayant un pouvoir catalyseur), des caroténoïdes, tous les acides aminés essentiels. Il contient 25% de protéines. Et il est alcalin.
Bref, il n’y a pas que sa couleur or qui est précieuse.
Il existe de nombreux fabricants et distributeurs de pollen.
On en trouve du séché, frais, congelé, français, étranger, du bio, du non bio, fait à base de pollen récolté sur plusieurs types d’arbres. Des arbres spécifiques.

La qualité d’un pollen peut varier énormément d’un pollen à l’autre (comment les abeilles sont traiter, comment le pollen a été récolté, conditionné…).
Les séchés sont à bouder : ils ont perdu plus de 60% de leurs nutriments.
Privilégiez les frais (Pollenergie en vend des frais).
J’ai trouvé mon bonheur chez un petit producteur du marché bio Raspail, qui se tient le dimanche matin, à Paris.
Il s’agit d’un tout petit couple de producteurs absolument adorables, et proposant une gamme de produits restreinte, mais d’une qualité incomparable.

Ils tiennent leur petit commerce avec Amour, et quelque part, c’est une qualité importante à mes yeux.
Quelques légumes, quelques fruits, des fromages au lait cru.
Du lait. Du vrai. Cru. Tellement frais, tellement vrai, tellement authentique, que la crème s’en détache… Vous en avez déjà vu du comme ça, vous ?
Quelques tartelettes aux notes originales.
Des oeufs. De cocottes heureuses. Tellement heureuses, qu’on retrouve encore des petites plumes sur les oeufs. Non tamponnés les oeufs.
Et son pollen…
Ha, son pollen…
Il fait des rubans de couleurs.
Son pollen frais fond dans la bouche…

Lorsque je le déguste, je songe à toutes ces gentilles abeilles.
A leur travail, à toutes les jolies fleurs qu’elles ont butinées pour que je puisse bénéficier de leurs pépites.
J’ai une pensée pour elles.
Quelque part, je me sens ainsi plus connectée au reste du monde.
Qui s’éveille.
Lentement.
En chaque matin.
Je pense au monde.
Chacun, dans son coin, chez soi, on s’éveille.
On se réveille.
On quitte nos songes, pour mieux plonger dans notre quotidien.

Prendre le temps.
De prolonger nos songes.
Nos rêves.
Dans notre Vie.
Éveillés.
Pour mieux se reconnecter à Soi.
Car, quelque part, nos songes, ne sont-ils pas l’image de notre Soi profond ?
Se reconnecter à la personne que l’on est.
S’ouvrir.
Oser.
Embrasser la Vie.
Écouter nos envies.

Voilà, aussi, pourquoi je chéris tellement mon petit-déjeuner.
Parce qu’il a le pouvoir de m’apporter ce dont j’ai besoin.
Nutritionnellement parlant, mais aussi, émotivement, et énergétiquement.
Et ça, quelque part, ça n’a pas de prix.

Ingrédients :

Une grande majorité des ingrédients suivants ont un article qui leur est dédié. Cliquez dessus pour les découvrir.

Suggestions d’une fée pour les mélanges de farines :
✿ 2 cac bombées de coco + 1 cac bombée de souchet + 1 cac bombée de lucuma + 1 cac rase de millet brun + 1 cac rase de maca
✿ 2 cac bombées de coco + 1 cac bombée de souchet + 1 cac bombée de caroube + 1 cac rase de millet brun
✿ 2 cac bombées de coco + 1 cac bombée de lucuma + 1 cac bombée de mesquite + 1 cac rase de cacao cru
✿ 2 cac bombées de coco + 1 cac bombée de caroube + 1 cac bombée de lucuma + 1 cac bombée de souchet + 1 cac rase de pépins de raisins
✿ 2 cac bombées de coco + 1 cac bombée de caroube + 1 cac de millet + 1 cac de mesquite + 1 cac de maca

✿ 2 cac bombées de coco + 1 cac bombée de souchet + 1 cac bombée de mesquite + 1 cac rase de millet brun + 1 cac rase de maca
✿ 2 cac bombées de coco + 1 cac de caroube + 1 cac bombée de mesquite + 1 cac rase de maca + 1 cac de lucuma

Préparation :

  1. Dans un petit bol, versez toutes les farines, l’huile de coco, et le lait végétal.
  2. Mélangez bien (à l’aide d’une fourchette ou d’une cuillère), jusqu’à ce que le mélange devienne homogène.
    En fonction des farines utilisées, il faudra mélanger plus ou moins longtemps.
  3. Pelez, et écrasez la banane à la fourchette.
    Incorporez-la à votre petite crème.
  4. Sur un des côtés de la petite crème obtenue, creusez un puits à souhaits.
  5. Versez-y une huile aux jolies couleurs dorées, de châtaigne, vert tendre, vert pomme…
  6. Dans 2 petits bols séparés, versez des pépites dorées de fleurs, récoltées par des abeilles heureuses, et des fruits séchés au soleil, ainsi que des noix.
  7. Rêvez. Aimez. Souriez. Soyez heureux.

 À la recherche d’une petite info sur le petit déjeuner de Fée ?
Une jolie astuce…

Voici une petite astuce bien utile pour rechercher une information facilement & rapidement parmi les commentaires : la fonction «recherche» permet d’accéder à toutes les fois où le mot-clé mentionné.
Pour cela :
• cliquez sur les boutons (Ctrl + F) en même temps,
• entrer votre mot-clé en le tapant sur le clavier (exemple : « lucuma », « pollen », « banane », « budwig »…)
• taper (Entrée)…
… et vous pourrez découvrir toutes les fois où ce mot-clé aura été cité, et mes réponses associées ❀
Bonne lecture & découverte des astuces.

 

 Ajout (féerique) du 12 septembre 2013

Depuis la publication de cet article, j’ai reçu de nombreuses questions en relation avec la Crème Budwig & le Miam Ô Fruits de France Guillain qui sont deux «classiques» en terme de petit déjeuner dans l’alimentation saine.
C’est donc tout naturellement que j’ai songé à ajouter cette partie : je suis sûre qu’elle ravira nombre d’entre vous, avides & curieux de connaître les différences entre ces 3 petits déjeuners.

petitdeffee_budwig_miamofruits

J’avais consacré un article sur la Crème Budwig de Kousmine ici (clic).
Quant au Miam Ô Fruits, vous pouvez retrouver sa recette ici (clic).

Les différences entre ces 3 petit-déjeuners résident en plusieurs points :

Gluten & lactose : le Miam Ô Fruits & le Petit Déj de Fée, ne contenant aucune céréale à gluten ou produits laitiers, ils sont tous deux dépourvus de gluten et/ou de lactose.
Les intolérants (ou les personnes sensibles) peuvent donc les consommer sans problème.
La recette initiale de la Crème Budwig contient du lactose (avec le fromage blanc), et peut contenir du gluten (si on utilise une céréale à gluten). Toutefois, l’association Kousmine France a revisité la recette initiale pour en proposer une qui soit exempt de gluten & lactose (clic).
Ainsi : tous les gourmands intolérants ou personnes sensibles pourront se régaler de l’un de ces 3 petits déjeuners sains.

Les acides gras
Il existe différentes familles d’acides gras : ils ont tous des rôles spécifiques, et impactent différemment notre santé, selon la quantité que l’on consomme & ceux que l’on consomme.
Aucun n’est à bannir totalement, car chacun joue un rôle qui lui est propre.
Les habitudes de consommation de notre société actuelle font qu’il y a une tendance à une surconsommation d’acides gras saturés : on devrait donc tendre à les diminuer, car ils favorisent de nombreux maux. Mais… eux aussi ont un précieux rôle, notamment dans la régulation de notre système hormonal (en tant que précurseurs du cholestérol & des triglycérides). Je conseille l’huile de coco dont les acides gras saturés sont bien particuliers (cliquez ici pour retrouver toutes ses richesses).
Oh… Bien sûr, il faut surtout mettre l’accent sur les acides gras «essentiels» (oméga 3 & oméga 6) : comme leur nom l’indique si bien, ils sont essentiels à la vie, et jouent un rôle important dans la régulation de beaucoup de nos systèmes (hormonal, nerveux, cellulaire…).
Quantité : le Miam Ô Fruits est celui qui contient le plus d’acides gras (que ce soit sous forme d’huile & d’oléagineux).
Il est vraiment important de consommer des bons acides gras quotidiennement : ils sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme.
Cependant, un excès et/ou une consommation en trop grande quantité peut être néfaste à certaines personnes, et ce pour plusieurs raisons seules ou croisées : les personnes ayant un foie en difficulté de par leur constitution Naturopathique et/ou leur hygiène de vie, de potentiels déséquilibres au niveau de notre système digestif…
L’idéal est donc de voir au cas par cas en fonction de chaque personne : votre Naturopathe pourra vous conseiller au mieux.
Qualité : le Miam Ô Fruits & la Crème Budwig préconisent toutes deux l’huile de lin et/ou de colza.
Or, pour certaines personnes, la consommation quotidienne de l’huile de lin peut provoquer des déséquilibres au niveau de la synthèse (transformation) de nos acides gras (notamment les précieux EPA DHA de type oméga 3, ainsi que les DGLA de type oméga 6, tous deux dérivés de leurs précurseurs respectifs, les ALA et les LA) : cela peut impacter sur plusieurs de nos systèmes (hormonal, nerveux…).
Dans mon Petit Déj’ de Fée, je recommande l’utilisation de l’huile de chanvre qui est la seule huile végétale qui convienne à tous, de par sa composition nutritionnelle exceptionnelle & unique.
En fonction de plusieurs paramètres (notre constitution Naturopathique, nos habitudes alimentaires, nos goûts, de potentiels déséquilibres…), une huile peut convenir à merveille à une personne, et pourra être néfaste à une autre personne…
La Nature est riche & variée : elle nous offre une grande variété de précieuses huiles.
En adaptant notre consommation d’huiles végétales à notre profil Naturopathique, on puise en elles les richesses nécessaires à nos propres besoins…
Du sur-mesure pour un maximum de bénéfices sur de nombreux plans (hormonal, beauté, équilibre cardio-vasculaire, soutien du foie…) ♥

Agrumes : le Miam Ô Fruits & la Crème Budwig utilisent toutes 2 des agrumes, notamment avec le jus de citron.
En fonction de notre constitution Naturopathique, ainsi que de la saison de l’année, les agrumes peuvent être consommés sans problème par certaines personnes, et éviter par d’autres.
J’ai choisi de ne pas en mettre dans le Petit Déj’ de Fée, pour éviter de créer ou d’accentuer de petits troubles chez les personnes pour qui les agrumes sont peu recommandables.

♦ L’apport nutritionnel : ces 3 petits déjeuners «santé» sont de réels concentrés en terme de nutriments (vitamines, minéraux & oligo-éléments).
Mais… Les céréales & les oléagineux du Miam Ô Fruits & de la Crème Budwig, n’ayant pas été grillées ou pré-trempées, contiennent encore l’acide phytique : un facteur anti-nutritionnel s’opposant à la digestion & l’assimilation des précieux nutriments contenus dans nos petits noix & graines (je parle de cette substance ici – clic).
Dans le Petit Déj de Fée, j’ai choisi de glisser des farines & poudres ne contenant pas d’acide phytique, et dont la concentration nutritionnelle est supérieure à celle des céréales & oléagineux : les farines surnaturelles, ainsi que la caroube, la mesquite, et la maca) apportent plus de nutriments et de protéines végétales.

♦ Les fibres : le Petit Déj de Fée est le petit déjeuner qui contient le plus de fibres, grâce à la farine de coco.
Les fibres de la farine de coco sont très douces pour nos intestins, et irritent beaucoup moins que les fibres contenues dans les oléagineux & céréales (crues) du Miam Ô Fruits & de la Crème Budwig.
Cette grande quantité de fibres douces permet de réguler, et d’entretenir un bon transit.

♦ Les pro et prébiotiques : seul le Petit Déj de Fée contient de précieux pro et prébiotiques grâce aux jolies petits grains de pollen frais.
Ces petites graines couleur or permettent de ré-ensemencer notre flore intestinale en douceur, et d’entretenir son équilibre au quotidien.

ig-petitdejfee

Je souhaite recevoir les lettres Pastel

Vous aimerez peut-être

151 commentaires

  1. Carole

    Bonjour Mély,
    J’aimerais beaucoup tester ce petit déjeuner qui me fait très envie mais je suis actuellement une diète sans aliments FODMAP. Penses-tu que les farines surnaturelles conviennent lors d’un tel régime?
    Merci d’avance pour ton aide.
    Excellente journée!

    Vendredi 8, mai 2015 à 18h56
  2. Mély

    @ Carole : Bonjour Jolie ♪

    C’est assez délicat de te répondre, le mieux est que tu poses la question pour chacun des aliments au thérapeute t’ayant conseillé de suivre ce régime (il a du réaliser d’autres étapes en amont comme la vérification du potentiel de suivre ce régime chez toi, un travail en profondeur sur la flore, le SN, etc.), car certains peuvent être tolérés & d’autres non, selon le profil de la personne.

    Douce journée ❀

    Samedi 9, mai 2015 à 8h43
  3. Ninelene

    Bonjour Mély! Alors, des nouvelles: je prends une banane, avec farines de coco et millet brun, huile de coco, d’un ensemble (chanvre-colza-noix-sésame), graines de courge et tournesol, amandes, et un fruit. Je me régale. Je mastique tant que je peux. Mais il me semble que je prends du ventre!!! Et cela alors même que je mange moins dans la journée.
    As-tu une idée sur les causes et les remèdes?
    Grand merci!
    Ninelene

    Mercredi 20, mai 2015 à 17h37
  4. Mély

    @ Ninelene : Bonjour ♪

    Il me manque beaucoup d’éléments & plusieurs zones d’ombre m’empêchent de vous répondre au mieux… Ainsi, si vous pouviez apporter un peu de lumière sur ces petits points, je pourrai y voir plus clair :
    • Qu’entendez-vous par « Mais il me semble que je prends du ventre » ?
    Avez-vous pris du poids (long terme) ?
    Ou avez-vous des ballonnements (gaz gardés) et/ou des flatulences (gaz évacués) ?
    • Il me faudrait les quantités exactes de chacun des ingrédients cités :)

    Pour finir mon petit mot : les réponses à ces deux questions m’aideront beaucoup, mais d’autres facteurs doivent être pris en compte (état de la flore intestinale, activités physique dans la semaine, composition des autres repas, etc.), et pour ces derniers, seuls votre thérapeute (ou vous-mêmes) pourraient les réunir pour assembler le tout.

    Belle soirée ✩

    Mercredi 20, mai 2015 à 18h17
  5. Ninelene

    Merci… je vous répondrai en privé alors, j’avoue avoir mis les proportions un peu au pifomètre… et n’ayant pas de naturopathe, je vais peut-être en contacter un…
    En tous cas qu’est-ce que c’est bon (j’en fais profiter les amis de passage, qui sont ravis!)!!
    Belle et lumineuse journée!

    Vendredi 22, mai 2015 à 10h40
  6. natasha

    Bonjour,

    Je viens de découvrir votre site il est très joli et très poétique.
    Je viens de me faire le petit déjeuner d’une fée à l’ingrédient prêt (j’ai mis 2cs de l’éveil du bouddha en farine invitée) c’était très bon. Mes hommes m’ont regardé bizzarement mais je me suis régalée.
    Merci encore

    Vendredi 12, juin 2015 à 8h26
  7. Laurine

    Bonjour Mély !

    Est il recommandé de poursuivre ce petit dejeuner magique pendant la grossesse et certaines farines sont elles plus recommandées que d’autres (notamment pour le fer) voire pas du tout ?

    Mardi 30, juin 2015 à 8h28
  8. Mély

    @ Laurine : Bonjour ♪
    Oui, tout à fait.
    Les oméga 3 étant très importants durant les 2 premiers trimestres, je conseillerai de privilégier l’huile de chanvre avant tout (et se tourner plus vers l’huile d’olive, de noix ou colza ensuite).
    Pour le fer : une supplémentation en spiruline (de qualité) peut-être bénéfique, et doit être adaptée à la future maman (quotidienne quotidienne & supplémentation potentielle en vitamine C à côté, cette vitamine étant importante pour aider notre corps à l’assimilation du fer).
    Bel été ♡

    Mercredi 1, juillet 2015 à 10h30
  9. laurie

    Bonjour Mély,

    J’étais à la recherche d’informations concernant la farine de chanvre et j’ai trouvé votre site (ou du moins mon chemin m’a mené ici).
    Je souhaite vous remercier pour toutes ces informations partagées, ces conseils… vous êtes une fée!

    Merci :D

    Laurie

    Lundi 28, septembre 2015 à 14h58
  10. Karine

    Ce petit déjeuner magique, je l’ai préparé et dégusté ce matin, un régal, et je me sens pleine d’énergie et de douceur! J’ai découvert ton univers il y a deux semaines en cherchant des recettes pour utiliser les farines et purées qui emplissaient mon placard, et j’ai déjà essayé une des sauces saines pour les pâtes qui était délicieuse. Merci!

    Jeudi 22, octobre 2015 à 12h21
  11. Marion

    Bonjour Mély,

    Décidement je suis une grande fan de ton site que je visite quasiment tous les jours en y découvrant chaque fois de petits trésors. J’adore relire tes articles même des mois après les avoirs lu car ils sont tellement riches d’informations que j’aime les avoirs bien ancrés.

    J’ai simplement deux petites questions sur les laits végétaux :

    * Quelle marque conseillerais-tu ? Il y en a tellement … pour la plupart ils sont composés à 97% d’est … est-ce normal ?

    * Quelles sont les laits que tu préfères nutritivement parlant ?

    (je rêve secrètement d’un article sur ces laits végétaux)

    Ps: j’attend avec impatience de pouvoir lire ton jolie projet sur les superaliments.

    Marion

    Lundi 26, octobre 2015 à 21h42
  12. Mély

    @ Marion : Bonjour ♪

    Merci pour cet adorable mot ♡

    Les petites réponses :
    (1) Je n’ai pas de marques préférées (quoique j’adore la marque Oatly que l’on trouve très difficilement en France), mais plutôt des critères :
    - je privilégie les laits ayant été fabriqués en France (et c’est encore mieux si la céréale / oléagineux a aussi été produite en France) ;
    - qu’il n’y ai pas de sucrants (tous)
    - que le lait soit sans émulsifiant (gomme de guar / xanthane, etc.)
    - qu’il n’y a pas d’huile (tournesol ou autre)
    … mais il m’arrive parfois d’en acheter qui ne respecte pas ces critères non plus :-)

    (2) Gustativement parlant, j’alterne entre le lait d’avoine (le plus fréquemment), de riz, & d’amande (plus rare pour ce dernier).
    Côté nutritionnel : le lait d’amande est le seul alcalinisant…
    … mais, me concernant, je ne suis pas attentive aux laits pour cela, car ils sont tellement dilués, que l’impact sera infime sur une hygiène alimentaire globale & saine (ce qui est mon cas).
    Pour les personnes que j’encadre : je conseille généralement des laits en fonction de leurs profils & déséquilibres.

    Une ondée de douceur ✩

    Mardi 27, octobre 2015 à 8h20
  13. Zeinab

    J’ai longtemps hésité avant de commencer à me faire ces petits déjs. J’ai commencé ce matin et quel délice! Je me suis sentie à la fois donner des aliments bons au goût mais aussi des nutriments bons pour mon corps. Merci pour ce délicieux partage :)

    Lundi 16, novembre 2015 à 13h27
  14. Emilie

    Bonjour,

    Merci beaucoup pour cette recette, délicieuse et sans gluten, et pour toutes ces informations !
    J’ai une petite question : j’ai un problème de malabsorption du fructose, j’essaie donc d’éviter les aliments qui en contiennent : vous l’avez indiqué pour la mesquite, mais pas pour les autres (notamment lucuma, maca, pépin de raisin, banane…).
    Je voudrais savoir aussi lesquelles de ces poudres sont peu recommandées pour les intestins sensibles.

    Merci encore !

    Lundi 28, décembre 2015 à 11h09
  15. Mély

    @ Emilie : Bonjour

    Ayant le SII, je suis aussi (très) sensible au fructose, et donc compatis à votre trouble
    - Celles ne contenant pas (ou très peu) de fructose & pouvant donc convenir aux intestins sensibles à ce dernier : farine de coco, maca, farine de pépins de raisins, farine de millet, farine de caroube méditerranéenne.
    - Celles contenant du fructose & pouvant ne pas convenir aux intestins sensibles (à voir au cas par cas selon la sensibilité de chacun) : lucuma, poudre de baobab, mesquite.

    Concernant les bananes : les « non mûres » contiennent plus d’amidon & moins de fructose.
    Cependant, les « non mûres » (ou peu mûres) seront plus difficiles à digérer que les bananes bien mûres, l’amidon demandant plus de temps à être digérées que le fructose (chez les personnes saines).
    À voir donc au cas par cas pour cette dernière !

    Mardi 29, décembre 2015 à 8h51
  16. Mona

    Bonjour, votre site est une merveille et je l’ai découvert pile poil quand j’ai voulu commencer une alimentation saine pour améliorer mon hypothyroïdie (j’ai le rêve de pouvoir un jour me passer du levoth*x!). J’ai adoré ces recettes ptits dej. Est-ce que je peux préparer ces farines à l’avance et rajouter des graines de chia?

    Jeudi 14, janvier 2016 à 9h15
  17. pauline

    Bonjour Mély!
    Parmi les farines utilisables, celle de châtaigne est-elle intéressante nutritionnelllement?
    Merci d’avance!

    Samedi 6, février 2016 à 15h48
  18. Mély

    @ Pauline : Bonjour
    La farine de châtaigne fait partie des farines qu’il faut absolument cuire avant de pouvoir les consommer (pain, galette, bouillon pour épaissir une soupe, etc.), et ne peut donc être mangée crue au risque d’être indigeste, de ralentir notre digeste, ou de provoquer des maux digestifs.
    Belle journée
    (mini ps : j’ai bien reçu tes nombreux petits mots… je mets parfois du temps à répondre, étant parfois par monts & par vaux, mais je prends toujours le soin de répondre aux commentaires… Je les « valide » lorsque je sais que je peux y répondre dans la foulée. Un peu de patience parfois )

    Mardi 9, février 2016 à 9h57
  19. pauline

    Merci beaucoup pour l’information!
    Navrée d’avoir encombré comme j’ai parfois des soucis d’affichage je ne savais plus si mes messages étaient ou non envoyés.
    Encore merci!

    Mardi 9, février 2016 à 14h46
  20. Marie

    Quelle recette appétissante! Je pense la tester très prochainement. En attendant le matin reste une course contre la montre avec 3 enfants et un travail, je me prépare actuellement un grand bol avec de l’Alcamatin, une cuillère à café de miel, une banane en rondelles et quelques noix (amandes, cajou et noisettes). C’est très bon et consistant et j’aurai aimé connaître votre avis de naturopathe sur cette préparation Alcamatin. Trouvez vous que cela puisse être une bonne alternative nutritionnelle pour les personnes pressées ?

    Merci,
    Marie

    Mercredi 2, mars 2016 à 23h08
  21. Mély

    @ Marie : Bonjour
    Il est vrai qu’une vie de famille (qui plus est avec 3 enfants) en tant que femme active réduit grandement notre temps disponible que ce soit pour le petit déjeuner de fée, ou n’importe quel autre !
    L’alcamatin est une préparation infiniment plus intéressante que de « classiques » petit-déjeuners (céréales du commerce, pain de mie tartiné au beurre ou pâte pralinée célèbre, etc.)… un bon point donc !
    En revanche, elle contient des céréales « crues » (dont l’acide phytique est encore présent – plus d’informations ici – clic), donc reste moins intéressant que d’autres petits déjeuners plus sains.
    Belle journée Marie,

    Jeudi 3, mars 2016 à 11h09
  22. Grégory

    Bonjour Mély,

    Je suis impressionné par la qualité de ce blog, je viens tout juste de le découvrir. Il va direct dans « mes favoris » !!

    Quel super article ! Une vraie mine d’informations! Merci pour ce partage, je crois que ça va beaucoup m’aider, car comme beaucoup de monde ayant ces petits soucis d’intestins, on a tendance à se perdre et à ne plus savoir quoi manger.

    Et quelle poésie… ouah

    Bonne continuation

    Lundi 4, avril 2016 à 23h25
  23. Jennifer Da Silva

    Bonsoir Mély :)

    Je découvre petit à petit votre site et y apprends des tas de choses intéressantes :)

    Je souffre moi aussi du SII depuis un peu plus de 12 ans maintenant, aussi j’essaie de lire attentivement votre dossier car il semblerait que j’ai beaucoup de choses à revoir dans mon mode de vie et mon alimentation :)

    J’avais juste une petite question concernant la banane : si je ne me trompe pas, la banane est proposée dans la page dédiée au petit-déjeuner de fée, avec une précision expliquant que les personnes sujettes à la constipation doivent privilégier les bananes peu mûres qui faciliteront leur transit :

    (Une petite information supplémentaire sur les bananes : – peu mûres, elles contiennent plus d’amidon et bénéfiques en cas de constipation – mûres, elles sont plus riches en sucres rapides (fructose, glucose et saccharose), et seront pour le coup, plus utiles en cas de diarrhée))

    mais je lis sur la page décrivant les principales recommandations en matière d’alimentation qui me semblent expliquer le contraire :

    La banane (qui est un amylacé) peu mûre (riche en amidons) peut être consommée chez les personnes ayant un transit rapide (elle aide à ralentir ce dernier). En revanche, lorsqu’elle est trop mûre, la majorité de ses sucres deviennent du fructose, et elle doit donc être évitée par toutes les personnes atteintes du SII.

    Du coup j’aurais besoin de vos lumières ^^
    En cas de constipation, peut-on introduire la banane dans notre petit-déjeuner et si oui, peu mûre ou plutôt mure? Ou alors faut-il l’éviter à cause du fructose?

    Je vous remercie par avance et vous souhaite une douce nuit :)

    Samedi 23, avril 2016 à 23h51
    1. Mély

      @ Jennifer : Bonjour <3

      Merci Jennifer pour votre message : long, empreint de gentillesse & de délicatesse à formuler votre question (ô combien pertinente !).
      Votre commentaire & question m’ont permis de me rendre compte que j’avais laissé une erreur s’infiltrer dans l’article « Petit déjeuner de Fée » (les informations sur le dossier SII sont donc correctes) : la banane peu mûre est plus riche en amidon (et la banane bien mûre en sucres simples dont les FODMAPs), et est donc bénéfique en cas de transit rapide (la banane peu mûre donc, permettant de ralentir légèrement notre transit).
      Les bananes bien mûres sont à éviter en cas de SII.

      Enfin, je termine mon petit mot en m’excusant pour le délai de réponse : une coupure internet à mon domicile (où je travaille) rend mes différentes tâches un peu plus complexes & lentes à réaliser.

      Douce journée Jennifer <3

      Vendredi 29, avril 2016 à 8h54
  24. Marionette

    Bonjour,
    Je prends encore le temps de me balader par ici et découvrir ce site qui est pourtant dans mes signets depuis longtemps. L’ambiance y est décidément apaisante et réconfortante.
    Adepte du Miam, je l’ai abandonné petit à petit depuis mon arrivée en Laponie et me rends compte que je mange presque un petit déjeuner de féé…disons, avec les moyens du bord et la connaissance en moins. Après un hiver à manger beaucoup d’amandes, graines de tournesol etc. Mon corps me réclame de ralentir cette consommation alors que les derniers flocons tombent.
    Je vais essayer cette version à mon retour en France avec grande joie.
    Je me pose néanmoins la question de l’origine de toutes ces farines magiques. J’ai lu avec attention ton article sur les farines aussi…Je me dis que la consommation reste faible…j’essaye normalement d’éviter tous ces produits venus de l’autre bout du monde pour limiter mon propre impact d’une part mais aussi parce qu’au bout d’un moment, la production tourne souvent à la spoliation des terres et esclavage « moderne » des populations locales. (Tout comme ma liseuse est française et j’achète mes livres électroniques sur un site de librairie en ligne et pas sur Amazon par exemple).
    Je suis persuadée que tu as réfléchis à ces questions d’après tout ce que je lis dans ce joli chaudron, j’aimerai connaitre ton point de vue, si tu as le temps de le partager.
    Je te souhaite un très doux dimanche.

    Dimanche 1, mai 2016 à 9h51
    1. Mély

      @ Marionette : Bonjour *

      Merci pour ton (tes !) petits mots, délicieux à découvrir & lire <3
      La Laponie doit être si jolie… ma soeur rêvait d’y aller !

      Ta question est pertinente, et me l’ayant déjà posée, je me permets de te renvoyer ici (clic) où tu pourras lire une partie de mon point de vue sur le sujet de consommer des produits venus de loin.
      Concernant les farines surnaturelles, je rajouterai que concernant ceux de Sol Semilla : (1) ils sont achalandés en bâteau (empreinte carbone infiniment plus faible que l’avion) (2) ils prennent soin de choisir les producteurs, notamment pour favoriser l’aide & le développement économique de petits villages.
      Douce lecture.

      Lundi 2, mai 2016 à 8h08
  25. Marionette

    Bonjour,
    La réponse était donc cachée dans un article que je n’ai pas encore lu ;) . Je souhaité préciser ma pensée…et partager ma réflexion, en espérant qu’aucun de mes propos ne heurtera personne et en toute sincérité.
    Hier matin, en écrasant ma banane, je me disais que j’espérais que mon message n’était pas provocateur car j’avais oublié de préciser que j’ai mes nombreuses incohérences (parfois douloureuses): je mange des bananes et du chocolat, je bois du thé et du café, j’aime le poivre et le curry…Et depuis que j’ai décidé de retourner passer quelques mois en France, je dis que je rentre en train…mais quand est venu le moment de prendre des billets pour moi et mon nouveau compagnon à 4 pattes, je me suis retrouvée face à ma réalité économique (sans salaire depuis 18mois) et ai réservé un billet d’avion pour environ un quart du prix du train (dans une compagnie nationale, même pas low-cost que je ne prends jamais).
    Ce genre de constat me met en colère…comment inciter au changement de comportement avec de telles inepties financières?
    Avant d’être musher, j’ai travaillé 10 ans dans la protection de l’environnement…Dans une industrie puis une ONG où j’ai mesuré combien parfois certains étaient « perchés » loin des réalités sociales ou économiques ou même d’intérêt de la majorité de la population. (Soyons clairs: nous sommes tous perchés dans notre monde). Cette frustration de voir les choses changer à si petits pas quand le virage devrait être radical m’a poussé à quitter mon emploi et m’éloigner un peu.
    Ma vie ici m’a confrontée malgré tout à une certaine réalité : écroulé le mythe du pays vert et écolo, ébranlée, envolée mon alimentation en train de basculer végétalienne. Comment faire pour manger dans un pays où les légumes ne poussent pas? Qu’est-ce qui fait sens pour moi? Manger local même si c’est un élan tué par un chasseur voisin (ça fait plus sens pour moi de manger un animal chassé qu’élevé en batterie) ? Ou des tomates sous plastique pleines de pesticides en plein mois de décembre? Parce que tout simplement, l’offre n’existe pas. Le rayon légume de la supérette du village est un poème: les courgettes quand il y en a (environ 3) sont emballées sous film plastique une par une)…
    Bref, voilà je tenais à préciser ma pensée, mon interrogation. Je partage ton avis de « chacun fait ce qu’il peut selon ses priorités »…Un des miennes reste de diminuer mon empreinte alimentaire…je choisirais donc un nombre restreint de farine magique, et continuerai à me concentrer sur le local pour tout ce qui peut l’être, je pense, aujourd’hui à ce stade de ma réflexion. (Il est trés intéressant de savoir que Solsémilla préfère le transport en bateau!!).
    Encore une fois Mély, je te remercie de nous faire partager ton univers et souhaite m’offrir l’opportunité de te rencontrer lors d’un atelier autre moment pastel.
    Belle journée à toi ainsi que tous les invités de ce chaudron.

    Mardi 3, mai 2016 à 9h28
  26. Solènelamadeleine

    Bonjour Mély.
    Cela fait un petit moment que j’ai découvert avec plaisir votre site et j’ose enfin écrire un commentaire.
    Ce petit-déjeuner me plait beaucoup depuis longtemps et j’ai enfin sauté le pas il y a quelques jours!
    J’ai essayé le miam-ô-fruit mais je le trouvais trop gras, un peu strict sur les quantité et une demie banane me semblait faible. J’aime le sucré le matin et j’adore les fruits séchés!
    Du coup j’ai testé avec des dattes à la place des figues, des graines de chia à la place du pollen car je suis végane et je n’ai mis que la cuillère a café de coco niveau huile.
    Par contre j’aimerais savoir si la poudre de protéine de chanvre crue peut-être considérée comme une farine surnaturelle.
    Bonne et belle journée à vous et merci d’avoir partagé ce délicieux petit-déjeuné qui me donne la forme et le sourire pour toute la journée :)

    Jeudi 5, mai 2016 à 12h02
    1. Mély

      @ Solène : Bonjour *
      Merci pour ce retour bien plaisant à lire <3
      Oui, bien sûr : la poudre protéinée de chanvre peut être considérée comme une farine « surnaturelle » (toutes « farines » / « poudres » dont la composition nutritionnelle est très concentrée peut être décrite comme telle !).
      Très belle journée à toi <3

      Vendredi 6, mai 2016 à 14h57
  27. Clotilde

    Bonjour Mély,
    Je découvre ton blog depuis quelques jours, c’est un vrai bonheur ! J’adore te lire. Tes articles sont très instructifs et en même temps très doux, ou comment joindre l’utile à l’agréable :)
    J’ai une question sur le petit-déjeuner : n’est-il pas conseillé de privilégier les protéines à ce repas, plutôt que les glucides ? Prends-tu des protéines en poudre pour compléter tes apports chaque jour, et si oui, de quelle sorte ?
    Tu as peut-être déjà fait un article sur le sujet, si oui je m’en excuse… je n’ai pas encore lu tout ton blog :)
    Un grand merci !
    Clotilde

    Mercredi 18, mai 2016 à 21h56
    1. Mély

      @ Clotilde : Bonjour Clotilde *

      Merci pour cet adorable mot <3 Cela me touche de recevoir de temps à autre des retours aussi positifs : merci de formuler tes pensées <3
      Je ne prends pas des protéines en poudre pour compléter mes apports (mais pour ceux le souhaitant, je conseillerai la poudre protéinée de chanvre : la plus intéressante, complète, disponible & alcalinisante des poudres protéinées végétales).
      Concernant la question sur les protéines / glucides le matin, pour y répondre, plusieurs petits points :
      1°) Le premier : la qualité des glucides. Ce discours prônant les protéines (plutôt que les glucides) le matin aborde le sujet des glucides & du problème de leurs qualités (rapides, IG haut, raffinés, etc.). Si l’on consomme des glucides de qualité, ce problème n’en est donc pas un.
      2°) Pourquoi les protéines ? Cet article résume assez bien le but de privilégier des protéines plutôt que des glucides.
      Cependant, n’ayant pas de problème de motivation ou énergie (et ayant un sommeil de grande qualité), ce point ne me concerne pas non plus.
      Si l’on manque d’énergie dès le matin : le problème n’est pas tant une consommation de protéines / glucides… mais autre (il peut être multiple, un bilan naturopathique peut être nécessaire pour l’établir).

      J’espère que ces petits points t’auront éclairer quelque peu ?
      Belle journée *

      Mardi 24, mai 2016 à 8h23

Laisser un commentaire

Recevoir un mail si Mély me répond ?