La salade d’une sirène

Aujourd’hui, on va préparer quelque chose avec une salade.
Mais, pas n’importe laquelle.
Celle d’une sirène.

Dans le monde féerique, c’est ainsi qu’elle est appelée : « la salade des sirènes ».
… Vous y croyez, vous, aux fées ?
Aux fées, aux lutins, aux elfes, dryades, gnomes & autres créatures magiques ?
Enfants, on y croit tous plus ou moins.
On doute, un peu, parfois, en grandissant.
Rares sont les adultes qui ont su préserver leur âme d’enfant.
Mais, ils existent.
Antoine de St Exupéry en fait partie. J’ai beaucoup d’estime, pour cet homme, dont j’ai découvert la célèbre oeuvre « Le Petit Prince » très tardivement, à l’âge de 23 ans.
Avant de le lire, j’étais persuadée que je n’étais pas normale.
Je pensais être la seule, à avoir gardé, tout au fond de moi, une étincelle.
Celle de magie.
Un bout de mon âme d’enfant.
Là, tout au fond de moi.
De mon coeur.

Puis, à la lecture de ce livre, j’ai compris.
Que je n’étais pas la seule.
Que non seulement, je n’étais pas seule, mais que l’on était nombreux.
Sauf que.
Dans le monde dans lequel nous vivons, exposer cette facette de nous est mal vu, mal perçu.
Il faut être fort, il faut être dur, il faut avoir les reins solides, ne rien laisser montrer, paraître.

Je crois, qu’au contraire, savoir s’ouvrir, et montrer au monde sa beauté intérieure, sa sensibilité…
Savoir faire briller notre étincelle d’âme d’enfant, tapie, tout au fond de nous, est fabuleux, et est la preuve d’une très grande force.

« I believe in everything until it’s disproved.
So I believe in fairies, the myths, dragons.
It all exists, even if it’s in your minds.
Who’s to say that dreams and nightmares aren’t as real as the here and now ? »
(John Lennon)

Aujourd’hui donc, je vous propose une petite recette toute simple.
Rapide à préparer, elle ne nécessite aucune cuisson.
Elle convient aux végétaliens, aux intolérants au gluten, ainsi qu’à ceux qui pratiquent l’alimentation vivante.

On pourra la servir :
– en guise d’apéritif, en guise de dip, avec des petits légumes ou crackers
– en entrée, elle est idéale & originale en « millefeuilles » de légumes. On peut ainsi imaginer découper une pomme, ou une betterave crue en fines lamelles, et alterner une couche de chaque
– en accompagnement d’un plat de légumes & d’une part de féculents (pâtes, riz, pommes de terre, quinoa…) 

On évitera toutefois de la servir aux non-initiés de la cuisine bio, car son goût est très différent des goûts habituels.
Lorsqu’on la dégustera pour la première fois, on n’essaiera pas de la comparer à quelque chose que l’on connait déjà.
Il faut simplement s’ouvrir à l’inconnu.
Accepter d’avoir quelque chose en bouche de nouveau, et se concentrer uniquement sur la découverte gustative.

J’ai eu l’idée de partager cette petite recette très simple, en lisant le nouveau livre de Frédérique Chartrand « Je cuisine bio rapido presto » aux éditions Terre Vivante, où figure une recette de tartare d’algues.
Ce petit livre est destiné à tous ceux qui souhaitent se mettre à la cuisine bio, mais ne savent pas comment s’y prendre, et sont un peu perdus, tant sur le plan de l’organisation, que des idées.
L’auteur nous donne des pistes pour rendre la cuisine bio accessible à tous, même aux débutants.
J’ai beaucoup aimé cet ouvrage qui est un délice visuel avec de belles photos.
La très grande majorité des recettes sont végétariennes (seulement quelques-unes avec du poisson, et aucune avec de la viande), certaines sont aussi végétaliennes. Bref : tout le monde y trouvera son compte aisément.

Ce petit aparté fait, revenons-en à notre salade de sirène tartare d’algues.
En magasin bio, on trouve des petits pots de tartares d’algues déjà tout prêts.
S’il est vrai qu’ils sont vraiment délicieux, leur prix est vraiment très élevé.
Or, ils sont vraiment simples & rapides à réaliser, donc, pourquoi s’en passer ?

Il n’existe pas une recette de tartare, mais plusieurs, car chacun les adapte selon ses goûts :
– on peut ainsi alterner le type d’algues utilisées (laitue de mer, wakamé, dulse…)
– on peut en utiliser des fraiches (que l’on trouvera en rayon frais) ou des séchées (en paillettes, généralement)
– y ajouter de nombreux ingrédients : vinaigre, citron, huiles végétales, cornichon, câpres, purée d’amandes blanches, crème végétale liquide, poudre d’oléagineux, aromates, épices…

Si vous n’avez pas l’habitude d’en manger (et d’en faire), je vous conseille au début, de suivre une recette déjà toute prête (plutôt que d’inventer son propre mélange), car il est toujours difficile au début, de bien doser & d’obtenir une bonne recette avec les algues qui sont, tout de même, un ingrédient peu commun pour nos papilles.

On trouve les algues sous 2 formes en magasin bio :
fraiches (au rayon frais), elles sont conservées dans le sel, et il faut les rincer très soigneusement avant de pouvoir les préparer. La barquette se conserve environ 1 mois au frigo.
séchées (généralement sous forme de paillettes).
Ce n’est qu’une question de goût, mais je préfère utiliser des algues sous leur forme séchée.
Plusieurs fabricants proposent un mélange tout prêt appelé « mélange du pêcheur » qui regroupe 3 ou 4 variétés d’algues séchées mélangées.
Personnellement, je déconseille ce produit pour les novices en algues : certaines algues sont très fortes en goût, et peuvent déplaire à certains.
C’est mon cas : je n’aime pas du tout la wakamé (qui est présente dans ce type de mélange), alors que j’apprécie beaucoup la laitue de mer.
D’ailleurs, je conseille la laitue de mer à tous ceux qui veulent goûter & s’essayer aux algues en cuisine, car son goût est doux, et plait généralement plus facilement que d’autres.
Mais… C’est comme les légumes, les fruits, ou le parfum d’une glace : chacun a des goûts différents, il faut essayer :-) 

Ingrédients : (pour un petit bol)

  • 3 cas légèrement bombée de laitue de mer séchées en paillettes
  • 1/2 cac rase de moutarde
  • le jus d’un demi citron
  • 1 cac de purée d’amandes blanches
  • 2 cas d’avoine liquide (ou de crème de soja)
  • 1 cas d’huile d’olive

Préparation :

  1. Dans un petit bol, mélangez l’huile, la moutarde & le jus du citron jusqu’à obtenir un mélange homogène.
  2. Ajoutez la purée d’amandes blanches, et diluez bien.
  3. Ajoutez en dernier la laitue de mer en paillettes, mélangez bien, et laissez reposer 10 minutes (le temps qu’elles s’imbibent bien).

Ce petit tartare est vraiment bon.
J’adore le tartiner sur du pain frais fait maison, ou le déguster en dip avec des petits crakers.
Grâce au jus de citron, son goût est frais & légèrement acidulé, ce qui le rend parfait pour les soirées d’été qui se profilent.
La crème végétale & la purée d’amande apportent une pointe de douceur & d’onctuosité qui viennent équilibrer l’acidité du citron.

Je souhaite recevoir les lettres Pastel

Vous aimerez peut-être

36 commentaires

  1. Lulu

    Oh le tartare d’algues… ma grande découverte de cette année, avec son goût puissant et subtil à la fois, qui m’amène directement au bord de l’océan !
    Ici on le mange à la petite (ou grande !) cuiller, et même des amis non habitués (ma mère, souvent plutôt méfiante avec ces recettes bizarres :)) en sont tombés amoureux à la première bouchée.
    Le mien ressemble plus à celui de Val, avec câpres, cornichons, huile de noix et huile d’olive, et je n’ai pas envie de l’adoucir pour garder son goût mystérieux.
    Merci pour ce beau partage de ton âme d’enfant.. qui est là toute la vie !

    vendredi 23, novembre 2012 à 17h37
  2. Lulu

    PS : moi ma préférée pour l’instant, c’est le petit goémon, ou dulse… Je vais regoûter à la laitue de mer, je ne m’en sers pas souvent.

    vendredi 23, novembre 2012 à 17h39
  3. Anej

    J’avais testé une autre recette de tartare d’algue qui ne m’avait pas plu, beaucoup trop piquante (avec de l’ail, des câpres…). Mais celle-ci est bien meilleure! La purée d’amande l’adoucie… Bref très bonne recette! Je la referai ;)

    mercredi 13, février 2013 à 19h59
  4. Mély

    @ Anej : Bonjour,
    effectivement, ce petit tartare d’algues est absolument divin par sa synergie légèrement salée (les algues), acidulée (le citron), et le tout adoucie par la rondeur & le crémeux de la purée d’amandes… Une parfaite synergie pour une merveille nutritionnelle ✿

    jeudi 14, février 2013 à 12h50
  5. palou

    Découverte aujourd’hui des algues !! Entre autre la laitue de mer !
    hummm ! Merci Mély
    Il aurait été dommage de passer à côté de ce grand plaisir gustatif qui de plus est bon pour ma santé.

    lundi 31, mars 2014 à 21h09
  6. Cynthia

    Mon premier tartare d’algue.. mmmmh, une réussite gustative. Merci Mély

    dimanche 1, juin 2014 à 19h11

Laisser un commentaire

Recevoir un mail si Mély me répond ?