Comment faire son chocolat blanc maison (vegan)

Il y a de plus en plus de monde qui se met au « fait-maison ».
Les machines à pain ont commencé à se vendre comme des petits pains (haha, elle était facile celle-là), il y a quelques années, puis ce fut le tour des yaourts maison avec les yaourtières… et bien d’autres gourmandises.

Personnellement, en cuisine, je fais partie des gens pour qui cuisiner n’est pas une corvée, mais un réel plaisir.
N’étant pas magicienne (quoique), et ne vivant pas dans un monde parallèle où les jours font 36 heures, j’ai peu de temps pour cuisiner.
Aussi, au quotidien, je privilégie une cuisine saine & gourmande, mais surtout rapide & simple.
Je réserve les plats longs à préparer le week-end, ou mes jours « off ».

Mais il y a aussi certains aliments que je ne fais pas moi-même.
En fait, il y a tout un tas d’aliments que l’on ne pense pas à réaliser soi-même, car on les considère comme des aliments basiques : la moutarde, la farine, le beurre, le fromage…
Et aussi le chocolat.
Un bon chocolat, ça ne s’invente pas, ça se crée, des gens en font leur métier, et c’est presque de l’art culinaire.

Et pourtant…
C’est si original d’aromatiser son beurre.
C’est tellement génial de réaliser son fromage maison.

… Alors, pourquoi ne pas réaliser son propre chocolat blanc maison ?
Je ne suis pas très fana de chocolat… sauf du cru de chez Öm, et du blanc.
La gamme des chocolats se décline presqu’à l’infini lorsqu’il s’agit du noir & de sa version au lait… mais le blanc reste en retrait, et se fait discret.
Et… Lorsqu’on sait de quoi il est composé, il parait si simple à faire…

Et, comme il est simple à faire, pourquoi ne pas le décliner à volonté ?
Outre une confiserie, il peut devenir joli, original, gourmand

Amusons-nous en :
– l’aromatisant avec des poudres de fruits comme de la poudre de framboise, de la poudre de banane, des myrtilles en poudre…
Ou plus simplement, avec une goutte d’huile essentielle (verveine, orange douce, menthe douce, citron, mandarine…)

– le colorant avec des colorants naturels comme le thé matcha (vert), de la spiruline (bleu), de la poudre de framboise (rose), du caramel en poudre (jaune)…
– le décorant avec des paillettes alimentaires de toutes les couleurs, ou des vermicelles multicolores pour une fête
– le rendant encore plus gourmand en ajoutant des graines, des noix, ou des fruits confits ou séchés

Pour réaliser son propre chocolat blanc maison, il nous faut obligatoirement :
– un moule en forme de tablette (vous pouvez en trouver ici, ou vous pouvez récupérer le fond en plastique du chocolat bio vendu par la marque la Vie Claire)
– du beurre de cacao bio
Veillez à ce qu’il soit de qualité alimentaire & filtré (c’est à dire de couleur blanche). J’ai pris le mien chez Aroma-zone.
– du sucre glace. Ne faites pas comme moi : n’essayez pas d’utiliser un sucrant liquide (sirop d’agave, riz ou érable), ou du sucre en poudre (canne) : ça ne marche pas.
En refroidissant, le sucrant liquide se retrouve séparé du beurre de cacao. Tandis que le sucre en poudre ne se mélange pas bien, et forme de gros morceaux / pâtés. Pas top-top.
Le sucre glace se mélange parfaitement au beurre de cacao.

Et, facultativement, pour de l’originalité & de la gourmandise en plus :
– un peu de poudre de lait végétal. Vous pouvez en trouver chez La Mandorle

– de la vanille
– des colorants, des arômes, des graines, des noix, des fruits confits…

Ingrédients : (pour 1 tablette de 100 gr)

  • 55 gr de beurre de cacao filtré (blanc)
  • 60 gr de sucre glace
  • 1 pointe de vanille en poudre – facultatif
  • 1/2 cac de poudre de lait végétal (soja ou autre) – facultatif

Pour du chocolat original :

  • votre arôme / colorant / paillettes alimentaires choisi (poudre de fruits, thé matcha, noisettes concassées…)

Préparation :

  1. Placez votre beurre de cacao dans un pot en verre (que vous aurez récupéré en finissant un pot à confiture, par exemple)
  2. Faites fondre au bain marie, et à feu très très doux le beurre de cacao.
    Ne vous inquiétez pas si cela semble prendre beaucoup de temps : il faut compter de 10 à 25 minutes.
  3. Une fois fondu : ajoutez le sucre glace.

    Si vous choisissez d’ajouter la vanille & le lait végétal en poudre (tous 2 facultatifs), versez-les également.
    Les poudres (colorants ou arômes) doivent être versées aussi à ce moment.
     
  4. A l’aide d’une spatule (ou d’une fourchette), mélangez jusqu’à ce que le mélange devienne homogène.
  5. Versez dans votre moule, et laissez refroidir complètement.
  6. Placez au frigo pendant minimum 6 heures.

Ce qu’il y a de chouette, c’est que l’on peut notamment doser la proportion des ingrédients comme on veut.
Le chocolat blanc du commerce contient plus de sucre que de beurre de cacao.

En le réalisant soi-même, on peut donc faire moitié beurre de cacao & moitié sucre, ou même mettre un peu plus de beurre de cacao que de sucre.

J’ai beaucoup aimé cette version maison.
Je la trouve meilleure, et bien moins écoeurante que les chocolats blancs du commerce (bio ou non bio).

Celui au thé matcha est délicatement parfumé : on sent bien la note de matché, c’est yummy.
Celui à la fraise est… simplement joli. La fraise ne se sent pas (flûte).
Peut-être qu’en rajoutant des morceaux de fraises séchés…

✤ ✤ ✤

Montrez-moi vos chocolats blancs sur les réseaux sociaux en utilisant le mot-magique (hashtag) : #chaudronpastel
Vos clins d’œil me font toujours plaisir

Je souhaite recevoir les lettres Pastel

Vous aimerez peut-être

96 commentaires

  1. Nathalie

    Bonjour
    Est ce qu’on peut utiliser de l’extrait de vanille ou gratter une gousse ? J’en ai ramené de l’île de la réunion et j’ai un gros bloc de beurre de cacao qu’on m’a rapporté d’ Abidjan
    Merci 😉

    dimanche 23, avril 2017 à 14h38
  2. nathalie

    Bonjour Mély,
    alors j’ai testé, ça marche effectivement très bien, pour le plus grand bonheur de ma fille qui est devenue vegan il y a peu (et qui se lamentait de ne plus pouvoir manger de chocolat blanc, le truc qu’elle aime le plus au monde lol).
    En revanche, je trouve qu’on sent pas mal les particules de sucre glace, comme s’il n’était pas totalement dilué, et à mon gout c’est encore très sucré. Je vais refaire un essai en laissant le tout au bain-marie une petite demi heure histoire que le sucre soit totalement dissout et ajouter des éclats de noix de cajou bio.
    Je déconseille le moule en silicone (le seul que j’avais sous la main et qui imite les mini tablettes), je trouve qu’on sent le goût de la matière, le beurre végétal absorbant les goûts et les odeurs de ce qui est à son contact, comme le beurre laitier.
    merci encore !

    mardi 25, avril 2017 à 10h39

Laisser un commentaire

Recevoir un mail si Mély me répond ?