Galettes de blé noir & sa garniture d’hiver

Dans quelques jours, c’est la Chandeleur.
La Chandeleur se fête les 2 février de chaque année : soit 40 jours après Noël.
Pour les catholiques, c’est l’occasion de fêter la présentation de Jésus au temple.
C’est d’ailleurs pour cette raison que, selon la tradition catholique, on ne doit pas ranger la crèche de Noël avant cette date : la Chandeleur marquant la dernière fête du cycle de Noël.
Une tradition qui, je suis sûre, sera appréciée par nombre d’entre nous qui apprécions la magie de Noël.

Toutefois, le symbolisme de la Chandeleur ne se limite pas qu’à la présentation de Jésus au temple.
Les symboles liés à la Chandeleur sont multiples & nombre de ses origines sont bien antérieures au catholicisme.
Et parmi elles, il y en a une qui m’a particulièrement parlée… et que j’aimerai partager avec vous.
… Vous me suivez ? C’est parti !

Enfilez des lunettes magiques.
Regardez les crêpes avec un regard d’enfant… Que voyez-vous ?
Rondes. Dorées.
… Un soleil !
La Chandeleur est aussi annonciatrice d’un prochain printemps, après un hiver bien froid & gris, de part sa forme d’un joli soleil doré.
« Rosée à la Chandeleur, l’hiver à sa dernière heure »
Hé bien… Espérons qu’il y aura de la rosée qui perlera sur nos pelouses jeudi prochain !
Mais au vu de M. Météo, ça sera loin d’être le cas, bien au contraire… Les températures vont chuter, et il va faire froid… De la neige est même prévue pour la fin de la semaine.
… Ce n’est pas grave : les crêpes nous consoleront !

D’ailleurs, pour les becs salés, une alternative aux crêpes est les galettes.
Il ne faudrait pas confondre les deux : les galettes sont réalisées avec de la farine de sarrasin (appelée communément « blé noir »), alors que les crêpes sont réalisées avec de la farine de froment (du blé).

J’ai passé une grande partie de mes vacances d’été en Bretagne, étant enfant.
Ma mère étant Bretonne, on passait toujours quelques semaines chez ma grand-mère (celle-là même qui élevait des poules & des lapins).
Durant ces quelques semaines, je me régalais de crêpes & galettes.
Cela commençait dès le matin : je troquais mes céréales Choco Pops par des crêpes achetées à la boulangerie (en Bretagne, toutes les boulangeries vendent de très bonnes crêpes), et perdurait parfois le soir, lorsqu’on allait diner dans des crêperies.
Il y a crêperie & crêperie, voyez-vous.

Le goût des crêpes & galettes que l’on peut trouver en Bretagne n’a absolument rien à voir avec les crêpes à emporter que l’on peut trouver sur Paris, dont la pâte est beaucoup trop épaisse & grossière.
A mon arrivée à Paris, j’ai testé 3 ou 4 crêperies (si vous remontez dans mes articles de tests de restaurants, vous les retrouverez), mais je n’ai jamais pu retrouver la qualité des bonnes crêperies Bretonnes.
Oh, je ne dis pas qu’en Bretagne, il n’y a que des bonnes crêperies ! Mais, c’est là qu’on a le plus de chance de trouver les meilleurs krampouz (« crêpe » en breton).
Je me souviens encore des longues ballades que l’on faisait au bord de la mer, le long de la côte de granit rose autour de Ploumana’ch, Trébeurden, Trégastel.

L’air marin… Cet air iodé, ces jolis paysages aux teintes roses, l’amour d’une famille unie, les chasses aux mini-crabes le long des plages à la marée basse, les ballades déguisées en découvertes d’un monde fantastique si facilement crées par l’imagination des enfants… ne font que rendre meilleurs les galettes &crêpes dégustées après une journée bien remplie.

J’avoue que si mon palais est (très) difficile quant à la qualité des galettes, je ne sais savais absolument pas les préparer.
Jusqu’alors, la confection de galettes & crêpes maison était réservée à ma mère… et Dieu sait si elle savait bien les préparer.
Une amie d’enfance s’en souvient encore, et m’en parle toujours, plus de 20 ans après !
Pour la réalisation de mes premières galettes au sarrasin, je me suis inspirée du livre Assiettes Gourmandes de Valérie Cupillard, en adaptant les ingrédients avec ce que j’avais à la maison, et en suivant mes goûts.

La recette d’origine propose une recette pour la pâte à galettes, ainsi qu’un accompagnement fait de purée de potimarron & de champignons de Paris… ce qui change des garnitures traditionnellement proposées, la Bretonne que je suis doit en convenir.
Vous pouvez réaliser la recette de la pâte à galette, et les garnir avec ce que vous souhaitez.

Pour la purée de potimarron, je vous invite à relire le début de cet article où je donne quelques astuces de préparation sur le potimarron.
Quant aux champignons de Paris : j’ai utilisé des champignons de Paris déjà lavés & émincés.
Bref, des champignons tout prêts… et bio, achetés chez Picard-surgelés qui proposent un choix assez vaste de légumes bio (à préparer ou déjà tout prêts).
Une petite astuce rapide à garder sous le coude, de temps à autre.

Cette recette ne contient ni gluten, ni lactose, ce qui les rend notamment plus digestes.
Comme je l’ai dit ici, j’adore le beurre, mais j’évite de l’utiliser pour la cuisson (n’en déplaise à 99,99% des Bretons qui liront ces lignes).
Il est toutefois indispensable d’utiliser une matière grasse pour la cuisson des galettes (afin qu’elles n’accrochent à la poële) : une huile d’olive peu parfumée a donc rempli ce rôle à merveille.

Il est important de laisser reposer sa pâte à crêpes (ou galettes). 30 minutes est le minimum, mais vous pouvez aller jusqu’à 12 heures.
Les plus gourmands et/ou pressés seront peut-être tentés de zapper cette étape, ou de la raccourcir, et c’est bien dommage, car ce temps de repos n’est pas sans importance, qu’on se le dise !

Ingrédients : (pour 10 à 15 galettes)

Pour la pâte à galettes :

  • 140 gr de farine de sarrasin
  • 40 gr de farine de lupin (ou de riz complet)
  • 30 gr de farine de châtaignes
  • 500 ml de lait de riz
  • 2 oeufs
  • huile (pour la cuisson dans la poële)

Pour la garniture : (n’hésitez pas à varier les garnitures de vos galettes, selon vos goûts)

  • 400 à 500 gr de purée de potimarron
  • 200 gr de champignons de Paris (déjà soigneusement lavés & émincés)

Préparation :

Pour les galettes :

  1. Mélangez les 3 farines ensemble.
  2. Ajoutez le lait de riz & les oeufs.
  3. Mélangez jusqu’à obtenir un mélange homogène.
    Vous pouvez utiliser un fouet (manuel ou électrique), ou utilisez un mixeur à vitesse minimum (n’ayant pas de fouet, c’est ce que j’ai fait).
  4. Ajoutez une pincée de sel + 1 cac d’huile d’olive.
  5. Laissez reposer la pâte au minimum 30 minutes.
    Pendant que la pâte repose, vous pouvez préparer la purée de potimarron & lavez + émincez les champignons, si ce n’est déjà fait.
  6. Dans une poële bien chaude (feu moyen / fort), versez un peu d’huile d’olive (ou de beurre, ou de margarine bio) afin de la graisser.
    Aidez-vous d’une feuille de sopalin pliée en 4 afin d’absorber l’excédent de graisse.
    NB : cette étape devra être renouvelée entre chaque galette, afin d’éviter qu’elles n’accrochent à la poële !
  7. Versez l’équivalent d’un louche dans la poële, et faites la pencher de tous les côtés, afin que la pâte se répartisse de manière homogène dans la poële.
    NB : en fonction de l’épaisseur & de la taille de votre poële, la quantité de pâte versez différera. Adaptez selon votre envie (épaisseur de la galette), ainsi que la taille de votre poële.
  8. Une fois que la 1er face est cuite (2 à 4 min), retournez la galette à l’aide d’une spatule, et attendez que la 2ème face cuisse (elle cuit plus rapidement).
  9. Continuez ainsi jusqu’à utiliser toute la pâte.

Pour la garniture : (à préparer en même temps que vos galettes cuisent)

  1. Pour la garniture de mes galettes : faites revenir vos lamelles de champignons (lavés & émincés) dans un petit faitout huilé, quelques minutes, jusqu’à ce qu’ils dorent légèrement.
  2. Assemblez vos galettes :
    – Versez un peu de purée de potimarron (chaude) sur votre galette, et étalez-la à l’aide d’une cuillère.
    – Ajoutez quelques lamelles de champignons.
    – Refermez votre galette en pliant les 4 bords vers le ventre.
    N’hésitez pas à varier avec les garnitures de votre choix (jambon, gruyère, oeuf, fromage de chèvre, oignon…)

Je suis satisfaite du goût & de la texture de mes galettes.
On retrouve bien sûr, le goût caractéristique du sarrasin.
Leur texture est quelque peu friable / cassante, comme toutes les galettes de blé noir. Cela vient du fait qu’elles sont exemptes de gluten (et donc sont beaucoup moins élastiques qu’une pâte à crêpes faite avec du froment / blé).

J’adore la purée de potimarron, et je suis fana des champignons.
En revanche, j’ai trouvé que les associer avec cette recette de galettes était quelque peu dommage, et ne mettait pas assez en valeur la qualité des galettes.
J’opterai plutôt pour une garniture plus traditionnelle comme des complètes (jambon / oeuf / fromage), ou pour les végétariens : fromage de chèvre / noix / miel.

Oh… Et avant de vous quitter, j’aimerai partager avec vous un chouette lien rempli d’infos intéressantes sur la Chandeleur, que ce soit pour la curiosité de l’atmosphère de la Chandeleur, mais aussi le côté culinaire avec tout plein d’astuces super chouettes pour la réalisation des crêpes, leur conservation, comment les plier,…
C’est par ici !

Je souhaite recevoir les lettres Pastel

Vous aimerez peut-être

27 commentaires

  1. aupaysdesdelices

    miom miom ça a l’air délicieux. Moi je sais faire les crêpes sucrées mais les salées je ne me suis jamais trop aventurée… ta recette me plaît bien avec le sarrasin et la farine de châtaignes mais par contre la farine de lupin je n’ai pas dans mes placards! on en trouve facilement en magasins bio je suppose ?
    en tout cas tu as dû te régaler !

    lundi 30, janvier 2012 à 15h48
  2. LadyMilonguera

    Cette garniture d’hiver me plait beaucoup !

    lundi 30, janvier 2012 à 15h56
  3. May

    Miom !

    J’aime beaucoup l’idée que la Chandeleur est aussi annonciatrice du printemps. Je les regarderai d’une autre façon mes galettes.

    J’aime toujours autant tes articles remplies de (ta) vie. C’est chouette. Et comme je le te disais je-ne-sais-plus-où, je trouve tes photographies de plus en plus jolies de post en post. Ca aussi, c’est chouette.

    Bises

    lundi 30, janvier 2012 à 15h59
  4. Elisa Boelle

    Tu penses bien que ça me plait ! C’est vraie que les températures vont chuter… glagla… c’est que ça va être enfin l’hiver ;) Bisous

    lundi 30, janvier 2012 à 16h11
  5. Laurence

    Coucou Mely,
    J’ai fait des galettes aussi ce WE ( je ne suis pas bretonne mais nantaise … cependant la Bretagne est certainement ma région favorite de France et lorsque je vois des photos de la cote de granit rose, je craque … ), et voudrais savoir si elles ne contiennent jamais de farine de blé ? Moi, j’ai fait ça :
    – 180g de farine de sarrasin bio
    – 70g de farine de blé complete bio
    – 200 ml de lait aux 7 graines bio ( y’a des laits végétaux géniaux chez moi … la petite acidité de celui-la convenait a merveille a la pate des galettes )
    – 300ml d’eau
    – 1 petit oeuf bio
    – Sel
    – 3 tours de poivre du moulin
    De plus, il n’y a pas de lait normalement dis ? Je te demande en connaisseuse que tu sembles être car ma pate était belle, le gout génial mais on est loin de la recette traditionnelle non ? ;(
    Je t’envoie plein de bises ensoleillees de Californie.
    A bientôt.

    lundi 30, janvier 2012 à 17h53
  6. Tombouctou

    Bien que non bretonne, j’apprécie beaucoup les galettes !
    Je note la petite touche de farine de châtaignes : elle doit apporter une petite douceur agréable, et elle flatte mon ego cévenol. ^^

    lundi 30, janvier 2012 à 18h10
  7. Zelda

    Merci pour cette très jolie recette sans gluten en plus !
    Les crêpes, j’ai toujours adoré ça, et c’est vrai que les crêpes bretonnes sont les meilleures !
    Que de souvenirs tu as associés à ces galettes et aux paysages bretons !
    Je télécharge ta recette.
    Bises

    lundi 30, janvier 2012 à 20h11
  8. Saveursvégétales (Ellen)

    Miam les galettes de blé noir, quel régal…
    Je suis également fan de la bretagne, et entre autre de sa culture culinaire…les galettes de blé noir me rapellent aussi mon enfance, et des souvenirs gustatifs comme cela, au niveau du plaisir procuré, ça n’as pas d’égal.. :)
    Toujours est il qu’elles ont l’air vraiment délicieuses tes crèpes Mély ;)

    lundi 30, janvier 2012 à 20h21
  9. Mély

    @ Alice (aupaysdesdelices) : Bonjour, la farine de lupin fait sa coquine… Elle se trouve difficilement (mais peut-être son magasin bio en a ?).
    Quoiqu’il en soit : aucun problème, car dans cette recette, on peut la remplacer par de la farine de riz complet :-) Et, elle, se trouve très facilement dans tous magasins bio.

    @ Laurence : En ce qui concerne les crêpes & les galettes, je suis plus experte en qualité gustative, qu’en préparation :-)
    C’était mon 1er test de galette de sarrasin, et je dois dire que je suis très satisfaite du résultat.
    La recette traditionnelle des galettes au blé noir ?
    Il n’y en a pas.
    Ou plutôt si. Mais… Des milliers :-)
    Chaque famille a SA recette traditionnelle. Ainsi, certains metteront du lait (animal ou végétal), d’autres de l’eau, d’autres encore un peu de beurre. Et pour la farine, là aussi, tout est possible : certains mettront uniquement du sarrasin en clâmant haut & fort que c’est un crime de mettre autre chose, tandis que d’autres utilisent un mélange avec du blé…
    Il faut suivre une seule règle : écoutez son envie du moment, et du moment que c’est bon au palais, le reste suivra :-)

    lundi 30, janvier 2012 à 20h23
  10. Florence

    Miam miam…
    E si une douce tempête bretonne nous arrachait l’hiver : je suis pour des crêpes en T.shirt!!! Moi aussi, ça me rappelle mon enfance et les longues ballades en Bretagne, terre de mes marmitonnes de mères…

    Dis-moi : tu rajoute de la farine de châtaigne pour tes galettes salées? Pour le côté aéré??

    En tous cas, je suis venue incognito faire un tour chez les végète-en-rien et ça sent bon chez toi! Bravo pour ce blog…
    Ça annonce de très bonnes choses pour la suite! C’est toi qui animera les cours de cuisine de la 5è année Kieffer…!?

    Bon courage pour la suite…dans la cuisine de l’oncle Sam!!

    A très bientôt,
    Florence (S23) ; )

    lundi 30, janvier 2012 à 21h31
  11. Noémie

    J’aime bien quand tu nous racontes d’où ça vient… ça me plait les histoires et les traditions!!! Ta recette a l’air terriblement gourmande et me donne trop envie d’essayer! Je ne sais pas si je mangerai des crêpes jeudi, nous verrons bien, cette semaine c’est mamita qui me fait la cuisine! Pi tes photos de Bretagne sont très canons vraiment! Et pour la cuisson au beurre, j’aime quand la maman de ma meilleure copine bretonne les fait revenir une fois cuite dans du beurre salé, mais la cuisson au beurre c’est pôooo bien c’est toxique! donc les bretons hein, faut pas rester sur des traditions comme ça, c’est Mély qu’a raison!

    lundi 30, janvier 2012 à 21h52
  12. Le Citron

    Merci pour cette belle recette qui n’est pas sans me rappeler mes vacances en pays breton…

    mardi 31, janvier 2012 à 9h14
  13. belleble

    Chez nous, dans le Finistère Sud, on appelle les galettes des crêpes (en précisant « de sarrasin »), les galettes étant des crêpes de sarrasin épaisses.
    Et c’est une tradition à la maison, surtout depuis que je n’habite plus en Bretagne et que je ne peux donc plus aller aussi souvent dans mes crêperies préférées. D’ailleurs, c’est dans une de ces crêperies que j’ai appris qu’il fallait laisser reposer la pâte au sarrasin (100% sarrasin) pendant 6 heures à température ambiante ou 12 heures au frigo : la pâte commence ainsi à fermenter et prend son goût typique.
    Pour la cuisson, ici aussi, c’est à l’huile d’olive (le saindoux, cela ne me dit rien). Mais pour réchauffer, c’est toujours au beurre demi-sel et à feu doux. Ma garniture préférée : oeuf-comté-poitrine fumée. Ou fromage de chèvre-miel. Avec une belle salade verte. Ou en dessert, avec du chocolat fondu… Mmmh ! C’est malin, j’ai faim maintenant !

    mardi 31, janvier 2012 à 10h31
  14. bullesdegourmandises

    Merci pour ce récap instructif sur la chandeleur qui nous a remis en mémoire des choses oubliées…Magnifiques photos de Bretagne qui nous rappelle notre jeunesse et toutes ces années passées à Erquy et ces crêpes inoubliables que nous y avons englouties.
    Ta recette nous donne envie d’essayer la farine de sarrasin, car fan de crêpes nous n’avons encore jamais tenté les galettes…il serait peut-être temps!!!
    Amitiés Gourmandes
    Sissi et Abrielle

    mardi 31, janvier 2012 à 11h15
  15. christel

    Bonjour,
    Ta recette est vraiment appétissante et tes photos sont très belles. Pour ce qui est de la farine de lupin j’en trouve chez Biocoop.
    Belle journée!

    mardi 31, janvier 2012 à 12h30
  16. Karen (cuisine saine)

    je suis d’avis de se consoler avec les crêpes :D

    mardi 31, janvier 2012 à 13h20
  17. Payette cuisine

    Superbes ces petites crêpes avec le lait de riz un régal!

    mardi 31, janvier 2012 à 17h16
  18. Delphine

    un plaisir de te lire… et heureusement qu’on a de bonnes crêpes pour se réchauffer, reste plus qu’à les faire…chez moi y neige!!!

    mardi 31, janvier 2012 à 17h44
  19. Coralie

    En voilà une bonne idée pour changer des crêpes au sarrasin ! Elles ont l’air trop bonnes ! Merci :-)

    mardi 31, janvier 2012 à 18h17
  20. Mnêmosunê

    Miam, miam !
    J’aime bien les galettes, mais, comme les crêpes, je ne sais pas les faire.
    Raison de plus pour essayer :)

    mardi 31, janvier 2012 à 20h42
  21. cookinglili

    En tant que petite bretonne d’origine la galette de sarrasin et moi est une grande histoire d’amour, elles sont superbes les tiennes et la garniture j’adore!

    mercredi 1, février 2012 à 8h43
  22. Cita

    AH! fée Mély….tu écris dans tes grimoires de si jolies histoires qu’à chaque volute de fumée sortant du chaudron pastel pour annoncer leur narration je me précipite bien décider à t’écouter et à rêver……Et en plus tu nous fais don de recettes….biz

    mercredi 1, février 2012 à 15h46
  23. leonine

    parait que la vrai recette de galette de sarrasin ne contient pas d’œufs!! tu n’as pas parlé de ta crêpière, elle est en fonte?? ou pas?? ceci dit, j’essaierai cette version car mes galettes 100% sarrasin ‘vegan) collent à la poêle (en fonte) tandis que je n’ai pas de mal a faire cuire les crêpes (vegan et non sucré)

    mercredi 1, février 2012 à 22h09
  24. Liberty mari

    mmhh super crêpe j’adore ta garniture miammmmmm !!!!

    jeudi 2, février 2012 à 5h22
  25. Mély

    @Leonine : Bonjour, ho, ton commentaire m’a permis de me rendre compte que j’avais oublié de mettre les photos de la préparation étape par étape !
    Donc pour te répondre : ma poële est faite en acier inox 10/18.
    Concernant ton problème de crêpe qui colle à la poële, ça me rappelle un problème que j’ai rencontré moi-même.
    Pour plus de détails, je t’invite à lire l’article de végébon sur ses crêpes :
    http://vegebon.wordpress.com/2011/05/22/crepes-sans-ingredients-bizarres/

    Elle explique qu’avec les pâte à crêpes sans gluten, il faut rajouter des éléments pour les réussir.
    Et ne pas oublier de bien respecter le temps de repos de minimum 30 min :-)

    jeudi 2, février 2012 à 8h04
  26. Flore

    Superbes cette recette !!! Ça donne faim et en plus ça me parait pas si gras comme l’on fait souvent lorsque l’on mange des crêpes.

    vendredi 3, février 2012 à 18h29
  27. Marie-Rose

    Très jolie recette qui aurait une jolie place dans notre concours Greenpan sur 750 Grammes.
    Belle journée,

    Marie-Rose

    dimanche 16, septembre 2012 à 7h16

Laisser un commentaire

Recevoir un mail si Mély me répond ?