Velouté vert aux noix & au fromage de chèvre

Un velouté. Vert.
Vous voulez savoir quel est le légume principal de ce velouté ?
C’est exprès que je ne vous l’ai pas dit.
Ho… Ce n’est pas parce que je ne l’aime pas.
En fait, mis à part les choux de Bruxelles, il n’y a pas de légumes que je n’aime pas du tout (quoi que, je suis sûre qu’un jour, j’arriverai à trouver une recette pour sublimer les choux de Bruxelles).
Mais, comme tout le monde, il y a des légumes que je préfère plus que d’autres, et qui se retrouvent souvent dans ma cuisine (et dans mon assiette).

Pour en revenir à celui de cette recette : je ne le déteste pas, non.
Mais je n’en suis pas fana non plus. Il me laisse indifférente quoi.

Il y a un truc auquel je prend grand plaisir en cuisine, c’est d’essayer de trouver comment sublimer un ingrédient (dont les légumes).
Il y a toujours une association qui rendra un légume meilleur… voir qui pourra même en faire aimer un, alors qu’à la base, on n’en est pas fana du tout (ça a été le cas avec la carotte & mes 2 mousselines : ici & ).
Ce n’est pas tout de réaliser des recettes à tout va… Encore faut-il qu’elles soient bonnes pour nos papilles !
Bien sûr, en fonction des goûts de chacun, une recette que je trouverai délicieuse ne sera peut être pas à votre goût, et vice-versa… mais qu’importe !
Le plus important est d’aller au-delà des préjugés (« Pouah, les Y, c’est pas bon »)d’essayer, de trouver ses marques, de découvrir ses goûts
Apprendre des petites astuces, des bases, puis, hop, on s’envole pour découvrir par soi-même SA propre cuisine.

Bon, je ne vous fais pas poireauter plus longtemps (non, ce n’est pas le poireau !)…
Le légume de ce velouté est… le Brocolis.
Comme il est beaucoup moins aqueux qu’une courgette, lorsqu’on veut en faire un velouté ou une mousseline, on peut se passer d’y ajouter des flocons (riz ou autre), ou de la crème végétale pour l’épaissir.
Concernant sa préparation, voici une petite astuce que j’ai trouvé dans Légumes bio, mode d’emploi de Valérie Cupillard : vous pouvez tout à fait utiliser la tige de votre brocolis. Pour cela, il suffit juste de l’éplucher, et de la couper en tronçons. Dans un velouté, on ne voit pas la différence, et cela permet même de l’épaissir un peu.

Je l’ai parfumé tout simplement avec une bonne huile d’olive.
Pour aller avec, j’ai choisi de mettre un fromage au lait de chèvre que j’ai trouvé dans un magasin bio. C’est un fromage au lait de chèvre cru, aromatisé aux orties.
Vous pouvez le remplacer par n’importe quel fromage assez fort, avec un côté « rustique » (tomme de brebis, cantal salers…).
Sur le dessus, juste au moment de servir, je dépose quelques cerneaux de noix.

Ingrédients : (pour 1 personne)

  • un bouquet de brocolis moyen
  • 1 cas d’huile d’olive
  • 20 g de fromage râpé (chèvre ou autre avec une note rustique)
  • quelques cerneaux de noix de Grenoble

Préparation :

  1. Lavez votre brocolis.
  2. Coupez les bouquets de brocolis afin de ne garder que la tige. Mettez les dans une casserole.
  3. Pour la tige du brocolis :
    – épluchez la, coupez le premier tronçon (base) & jetez le.
    – pour le reste de la tige : coupez la tous les 1 à 2 cm, et mettez les avec les fleurs de brocolis.
      
  4. Faites cuire à la vapeur le brocolis durant 5 à 10 minutes (pas trop longtemps. Il faut arrêter la cuisson avant qu’il ne tourne au vert kaki, car il sera alors trop cuit, et sa saveur peut devenir trop fade).
  5. Egouttez, en réservant un peu d’eau.
  6. Dans un mixeur, versez l’huile d’olive, les bouquets de brocolis, et 2 à 3 cas d’eau de cuisson. Mixez.
     
  7. Ajoutez l’eau selon votre convenance (si vous aimez votre velouté plus ou moins liquide).
  8. Versez dans une assiette à soupe, parsemez de fromage râpé & disposez quelques cerneaux de noix.
      

Le caractère rustique du fromage se marie très bien avec la noix… pour contrebalancer la douceur du brocolis.
Tout est une question d’équilibre dans ce velouté ! Douceur, onctuosité… Touche de caractère

La texture est très onctueuse, c’est presque une mousseline.
Le croquant des noix ne fait que renforcer le contraste déjà existant au niveau gustatif. 

Je souhaite recevoir les lettres Pastel

Vous aimerez peut-être

8 commentaires

  1. cocotte et biscotte

    Ce petit velouté a l’air bien sympathique, mais, j’y ajouterai un peu plus d’eau afin de le rendre un peu moins épais…question de goûts. Merci pour cette recette qui change de l’ordinaire!

    jeudi 29, septembre 2011 à 21h51
  2. leonine

    ton velouté a l’air si « épais » qu’on dirait une purée. perso j’aime le brocolis en tarte, en gratin, en velouté mais j’ajoute de la crème ou du lait végé pour avoir une texture plus fluide. sinon, la tige, on adore la manger crue, comme pour le chou fleur, romanesco…

    vendredi 30, septembre 2011 à 11h30
  3. Delphine

    Il a l’air un peu épais pour un velouté, mais j’aime beaucoup la couleur !! Bises, bon week-end !
    Delphine :)

    vendredi 30, septembre 2011 à 18h48
  4. La fourmi

    Je trouve que c’est une bonne idée. Une façon de consommer le brocoli qui change une peu de l’ordinaire.

    vendredi 30, septembre 2011 à 23h47
  5. Françoise

    Dans ton velouté, tu as réuni exactement tout ce que j’aime… rien à ajouter ni retranché.. parfait ! Bonne soirée, Françoise

    dimanche 2, octobre 2011 à 22h29
  6. Le chant des cerises agitées

    Mamamia c’est très joli tout ça et ça a l’air délicieux!! Moi le brocolis est mon ami donc ça devrait encore plus m’enchanter tu vois!!! :) Et les choux de Bruxelles en crumble, je les tolère bien mais je penserai à toi si j’essaie d’en préparer la prochaine fois!! :) A tout bientôt

    lundi 3, octobre 2011 à 15h56
  7. Marlene

    Ce velouté est vraiment très bon, très doux et réconfortant, surtout pour un repas du soir (je l’ai volontairement préparé assez épais car c’est comme ça que je préfère les veloutés). Le goût « corsé » du fromage (je l’ai fait avec de la tomme de brebis) vient réveiller la douceur du velouté et les noix ajoutent un petit côté croquant très agréable.
    Merci Mély pour ces merveilleux petits plats que tu proposes, c’est toute la cuisine que j’aime, simple, saine et goûteuse. Grâce à tous tes conseils, j’apprends énormément de choses et j’ose enfin gouter à des aliments qui me tentaient jusqu’à présent mais dont je ne savais pas trop que faire et j’ai bien l’intention de poursuivre dans cette voie.
    Je crois que je vais tester ton potage aux lentilles dès demain car je raffole vraiment des lentilles et ici le beau temps de l’été se faisant désirer je vais me remonter le moral avec cette recette qui me parait bien chaleureuse.
    Bonne soirée

    mardi 26, juin 2012 à 21h14

Laisser un commentaire

Recevoir un mail si Mély me répond ?