Duo gourmand carotte & mesquite dans une mousseline

Le ciel d’été est gris, la pluie tombe.
Certes, ce n’est pas un temps d’été…
Se lamenter, râler, rouspéter contre la météo n’y changera rien.
Autant apprendre à voir & savourer des plaisirs simples.
Comme, entendre la pluie tomber au petit matin, tandis que l’on est bien au chaud, emmitouflée dans sa couette.
Le plaisir peut aussi passer par la cuisine, en préparant des plats réconfortants à souhait. Comme cette mousseline.

J’entend parler de la caroube depuis près de 2 ans, mais je n’en avais jamais acheté, ni goûter, pour la bonne raison qu’elle est bien souvent considérée comme un substitut du cacao.
Et, n’aimant pas le chocolat (sauf à petite dose & cru)… Je n’étais pas particulièrement attirée.

Mais, à force d’en entendre parler, ma curiosité de gourmande a fini par l’emporter & j’ai fini par acheter un petit paquet.

Aussitôt goûtée, aussitôt adoptée.
Et personnellement, je trouve que ça ne ressemble pas du tout au chocolat.
Le seul point commun serait l’aspect « cocoon » & chaud, à même titre que la cannelle ou la vanille.
Pour moi, la ressemblance s’arrête là.

D’où je sors cette recette ?
De mon imagination… Je l’ai fait un peu au hasard, en suivant mon instinct.

On peut aussi réaliser cette recette en version « crue » : elle sera d’autant plus chargée en nutriments, les  carottes n’ayant pas été cuites, auront conservé l’intégralité de leurs précieux nutriments. De plus, la cuisson des carottes font augmenter leur Indice Glycémique (IG) : nous avons donc tout à y gagner, d’un point de vue santé, pour la réaliser crue… et délicatement tiéde !
Pour cela, il faut que la magie du Vitamix puisse opérer…
Cliquer ici (clic) pour découvrir ce fabuleux robot.


Ingrédients : (pour 1 personne)

  • 2 grandes carottes ou 3 moyennes
  • 1 cas rase de purée d’amande blanche
  • 70 ml de lait de riz
  • 2 cac bien bombée de caroube

Préparation :

  1. Lavez & brosser les carottes. Découpez les 2 extrémités.
  2. Découpez les carottes en rondelles larges.
  3. Mettez vos les carottes à cuire dans un faitout, recouvrez les d’eau. Faites cuire environ 10 min, à couvert, à feu doux.
    Si vous avez un blender assez puissant : faites simplement réchauffer les carottes (mettez les dans le faitout, recouvrez les d’eau, et mettez le feu moyen. Au bout de 5 min, éteignez). En ne les cuisant pas, l’index glycémique des carottes restera bas.
  4. Dans un blender : versez la purée d’amande blanche, le lait de riz & la caroube.
  5. Une fois les carottes cuites, égouttez-les, et versez les dans le blender.
  6. Mixer… déguster.

Comment dire ?
… Un gros coup de coeur, tout simplement.

Besoin de douceur, de réconfort, de délicatesse.
Il y a de grandes chances que mêmes les gourmands qui d’habitude, ne sont pas fana de soupe, aimeront celle-ci. 

Le goût est surprenant & gourmand.
Le mélange de la carotte & de la caroube est un mariage réussi qui apporte beaucoup de réconfort.
On ne sent ni la purée d’amande blanche, ni le lait de riz, mais leur présence permet d’obtenir une texture moelleuse qui ne fait que renforcer le côté cocoon de cette mousseline.

Je souhaite recevoir les lettres Pastel

Vous aimerez peut-être

6 commentaires

  1. coriandre-et-cie

    oh ma melynette…
    tu sais l’envie que j’ai a cette heure ?
    c’est rentrer vite … retrouver mes fourneaux … et mon pot de caroube ! et tester … enfin me delecter de cette recette
    merci de tout ce que tu nous offres avec autant de douceur !!
    merci;)

    Dimanche 24, juillet 2011 à 22h24
  2. christel

    Bonsoir,
    Original et l’occasion de découvrir le caroube. Merci!

    Lundi 25, juillet 2011 à 20h09
  3. La perchee

    Un peu de couleur dans notre assiette a défaut d’en avoir le ciel!

    Lundi 25, juillet 2011 à 21h03
  4. Mlle Pigut

    Pour moi non plus la caroube n’est pas un substitut au cacao mais un ingrédient délicieux.
    C’est vrai qu’avec un été comme celui-ci on a envie de se « venger » sur les fourneaux, finalement tout a du positif, tu nous as offert cette superbe recette grâce au mauvais temps! J’ai vraiment envie de goûter très vite à cette recette surprenante!

    Mercredi 27, juillet 2011 à 16h25
  5. Nami no hana

    Mais je ne comprends pas… cette recette est plutôt une recette sucrée donc? Du moins c’est ce que j’ai envie de penser vu la douceur habituelle de la carotte… Ou alors le plat du goûter ou de n’importe quel moment de la journée que l’on ne classe pas?

    Vendredi 29, juillet 2011 à 15h48
  6. Mély

    @ Nami No Hana : dans la culture gastronomique de nombreux pays, il existe des plats salé / sucré (porc à l’ananas, confit d’oignons qui accompagne du foie gras, magret de canard au miel, chèvre chaud avec du miel & des figues, poulet & pommes au four…)

    Cultures gastronomiques mises à part, une attirance pour les goûts doux et/ou les épices type cannelle, vanille… suffit pour tenter cette mousseline.
    Accompagnée de ce que l’on désire à côté (un bon pain & des oeufs coque par exemple…) peut constituer un repas.
    Si l’on veut la prendre au goûter, pourquoi pas ? C’est selon tes papilles & tes envies.

    Vendredi 29, juillet 2011 à 20h17

Laisser un commentaire

Recevoir un mail si Mély me répond ?