Velouté de potimarron, saveur pain d’épices


Je vous ai déjà parlé du potimarron (ici), ce légume d’automne, que j’ai découvert dans le livre Variations Potimarron.

Au début du livre, avant de nous proposer un éventail de recettes allant des salées au sucrées, des simples au plus élaborées, Cléa (l’auteur), nous donne des astuces pour utiliser le potimarron.
Entre autre :
– pour le découper, placez-le la queue en haut, et tranchez le dans le sens de la hauteur.
Retirez les graines & la partie fibreuse à l’aide d’une cuillère à soupe.
– peau or not peau ? Cuit (en morceaux ou réduit en purée), nul besoin de l’éplucher : merci pour le gain de temps.
Cru : là, les avis divergent. Tandis que Cléa nous conseille de l’éplucher, Valérie Cupillard dit que l’on peut garder la peau, si elle est tendre (en début de saison).
– cuisson : tout dépend de comment on l’a découpé. Petits morceaux (dés ou râpés), ou tranche entière : le temps ne sera pas le même, et peut aller de 20 minutes à 1 heure.
Vous pouvez le cuir au four, ou dans une casserole à l’étouffée ou la vapeur douce.
– conservation : si le potimarron est entier, il peut se conserver plusieurs mois, à l’abri de la lumière, dans un endroit sec. Ne le placez pas au frigo.
Une fois le potimarron découpé, les tranches ne se gardent que quelques jours, au frigo.
Astuce super chouette : lorsque vous entamez un potimarron, vous pouvez le réduire en purée, et le congeler en petites quantités, dans des sacs individuels. Pratique, si un soi, il vous prend l’envie d’une purée ou d’un velouté… :-)

Cette recette est tirée de ma bible de cuisine santé, j’ai nommé : Bio, bon & gourmand de Valérie Cupillard.

Ingrédients : (pour 1 portion)

  • 1 potimarron (vous pourrez congeler le surplus de purée pour d’ultérieures recettes)
  • 1 oignon épluchée & découpé en dés
  • 1 cas d’huile d’olive
  • 2 pincées d’épices du mélange « pain d’épices » (la marque Cook en propose)
  • 1 cas d’huile de noix

Préparation :

  1. Découpez le potimarron en 2, dans le sens de la longueur.
  2. A l’aide d’une cuillère à soupe, retirez les graines & la partie fibreuse.
  3. Si la peau est tendre (début de saison), nul besoin de l’éplucher (la peau s’attendrira à la cuisson). Découpez le directement en gros dés.
  4. Placez les dés de potimarron dans votre faitout, recouvrez d’eau, fermer le couvercle, et faites cuire durant 15 à 25 minutes.
  5. Pendant que le potimarron cuit :
    mettez les dés d’oignons dans un petit faitout, et faites revenir lentement, avec l’huile d’olive, et le mélange d’épices.
  6. Une fois le potimarron cuit : récupérez le bouillon à part (petit bol), mettez les dés de potimarron cuit dans un blender, et mixer jusqu’à réduire en purée.
  7. Prélevez environ 150 gr de purée (congeler le restant en sachets individuels pour d’autres recettes), et mixer le avec les oignons, et un peu de bouillon (dosez selon la consistance que vous souhaitez avoir).
  8. Versez dans une assiette creuse, et ajoutez l’huile de noix en dernier (elle craint la cuisson).

Je n’aime pas le mélange sucré/salé, généralement.
Aussi, j’étais assez sceptique à l’utilisation du mélange d’épices « spécial pain d’épices ».
Mais… Ma curiosité l’a emportée.

Et vous savez quoi ?
J’ai bien fait…
Ce velouté est délicieux.
Il est vraiment dommage que les photos ne puissent pas lui rendre hommage…
C’est une caractéristique que j’apprécie beaucoup dans la cuisine de Valérie Cupillard : elle arrive à créer des recettes simples, nécessitant peu d’ingrédients, mais dont le mariage arrive à mettre en valeur chacun d’eux… pour obtenir quelque chose qui ravie nos papilles.

Je souhaite recevoir les lettres Pastel

Vous aimerez peut-être

15 commentaires

  1. Mlle Pigut

    Super

    Encore une idée de recette tout à fait délicieuse, bravo!

    vendredi 15, octobre 2010 à 10h39
  2. coriandre-et-cie

    je vais de ce pas en chercher un dans mon potager et me mettre en cuisine … car franchement … le froid vient d’arriver et là … je n’y tiens plus ! j’ai FROID !!!!
    merci pour cette jolie recette Mély
    bonne journée à toi

    vendredi 15, octobre 2010 à 11h34
  3. Mathilde

    Alors un mariage divin, tu l’as dit…
    Il faut que j’essaye d’urgence (et que je répare mon imprimante pour éditer toutes ces sublimes recettes cueillies sur mes blogs chouchous, je prends du retard….mais pas de l’appétit…sourire)

    vendredi 15, octobre 2010 à 15h33
  4. mamieconte

    l’idée de l’huile de noix, est fort sympathique juste au moment de servir,
    j’aime moi aussi la soupe de potimarron, et j’essaierai ta recette la prochaine fois
    bon WE [note-livre]

    samedi 16, octobre 2010 à 7h37
  5. BenCo

    Heuu …

    Adepte invétéré de la basse température, je crois qu’ici le terme est légèrement « galvaudé »: on l’utilise principalement avec un four, généralement vapeur (ou muni d’un récipient d’eau afin de recréer un environnement humide), et elle se pratique généralement avec un contrôle assez précis de la température de cuisson.
    Ici, d’après ce que je vois on est sur « mijotage » où l’on monterait rapidement la température, pour ensuite la maintenir faible, genre réalisation de soupe. D’ailleurs, l’intérêt de la basse température à proprement parler, pour les légumes, est de remplacer un glaçage ou de conserver des intérêts gustatifs (voire nutritionnels, mais là la vapeur est meilleure), ou encore pour des raisons de recherches de perfections dans la gastronomie …
    A essayer aussi avec l’huile de noisette à la fin ;o)

    samedi 16, octobre 2010 à 22h25
  6. Alilo

    Hummm, totalement de saison !!!
    Bon dimanche, bisous

    dimanche 17, octobre 2010 à 8h30
  7. Mello

    Méli Mello

    Salut Mély, c’est Mello ^^ Je viens de découvrir ton blog, que je trouve charmant, et j’ai hâte de suivre et tester tes recettes. A bientôt [tulipe]

    mardi 26, octobre 2010 à 21h56
  8. misson

    diable

    Bonsoir,
    Délicieuse recette en effet. Petite variante ; je n’ai pas de faitout, alors, je cuis en général mon potimarron dans un diable, j’enlève ensuite la pulpe, garde un peu de peau (début de saison) et je suis ensuite la même recette. Avantage: rapide, le four fait tout. J’ajouteaussi parfois des petits raisons de Corinthe, mais cela augmente un peu le goût sucré.
    Bonne soirée et merci pour la recette
    sophie

    mercredi 27, octobre 2010 à 23h11
  9. Mutante

    hummm

    Je sens que je vais tester cette recette de potage la semaine prochaine!

    jeudi 25, novembre 2010 à 10h11
  10. moum007

    et moi qui me prend le chou (euh le potiron) a toujours vouloir l’éplucher!

    samedi 19, novembre 2011 à 9h27
  11. Lili Végétatout

    Oh ! Moi je ne suis pas sceptique du tout, au contraire ! L’idée d’associer épices à pain d’épices et potimarron me semble gourmande à souhait… Et j’ai justement un petit potimarron qui attend, youpi ^^

    lundi 2, janvier 2012 à 14h48
  12. Liberty mari

    miam vraiment très gourmand =D j’aime beaucoup beaucoup !!! très originale avec cette saveur pain d’épice !

    vendredi 20, janvier 2012 à 6h27
  13. Alaska

    En plus du mélange d’épices j’ai essayé un jour de mixer directement des tranches de pain d’épices (en les faisant tremper quelques minutes dans du lait avant) dans une crème de courges. C’est plus proche d’une purée que d’une soupe du coup mais c’est délicieux aussi ! J’y ajoute aussi du miel mais ça je pense que ça ne te plaira pas, tu n’as pas l’air d’apprécier le sucré salé autant que moi ;)

    dimanche 29, janvier 2012 à 14h54
  14. berthelot

    Bonjour Mély,
    je viens juste de réaliser ta recette auquel j’ai apporter quelques modif à mon gout ^^. J’ai pour ma part fais cuit le potimarron à la vapeur, et plutot que le jus (que je n’ai du coup pas) jai ajouter un peu le lait d’amande et d’eau ^^
    Moi qui n’aime pas habituellement la j’adore ^^

    samedi 17, novembre 2012 à 18h27
  15. martine

    Recette gourmande que je goûte ce soir.
    Merci pour la bonne idée.

    vendredi 11, octobre 2013 à 20h08

Laisser un commentaire

Recevoir un mail si Mély me répond ?