Tartare de potimarron cru au tamari

14
Tags
Time
Jeudi 23 septembre 2010 à 07h09

Aujourd’hui, c’est le 1er jour de l’Automne !
Les feuilles vont (ou ont !) commencer par tomber.
Les forêts (ou rues de Paris) vont se voir recouvrir d’un manteau doré, orangé, rougeâtre, pourpre
Nos mirettes vont en avoir plein la vue :-)

Et, pour entamer l’Automne, je vous propose une recette avec… un légume d’automne !… même les couleurs correspondent à celle de l’Automne :-)

Vous aurez probablement eu vent du livre Variations Potimarron, sorti fin août.
Comme beaucoup des derniers livres parus chez les éditions La Plage.
Au début du livre, Cléa nous propose une mini leçon sur le potimarron.
On y apprend notamment, qu’en début de saison, il n’est pas nécessaire d’éplucher le potima
rron dont la peau est alors fine, et s’attendrit à la cuisson… Astuce utile à savoir, lorsqu’on veut, par exemple, l’utiliser en purée.

Parmi ces nombreuses astuces, elle nous dévoile plusieurs manières de le déguster : cuit en morceaux, en purée, et plus original : cru !

Consommé cru, Cléa nous conseille de l’éplucher, avant de le râper ; tandis que Valérie Cupillard, dans Légumes bio, mode d’emploi, déclare que l’on peut choisir : épluchée ou peau gardée, à condition que l’on soit en début de saison.

Pour le goûter cru, j’ai choisi une recette du livre Légumes bio, mode d’emploi de Valérie Cupillard.

Ingrédients : (pour 1 personne)

Préparation :

  1. Préparer la sauce :
    épluchez la gousse d’ail, écrasez la à la fourchette, dans une bol, versez l’huile d’olive & le tamari, et mélangez énergiquement pour obtenir un mélange homogène.
  2. Si vous avez un blender puissant comme le Vitamix (clic) :
    découpez votre tranche de potimarron, placez les morceaux dans le blender, et mettez la puissance la plus faible.
    Si vous n’avez pas de blender puissant : ôtez la peau, et râpez la tranche.
  3. Mettez votre potimarron râpé dans un petit bol, et tassez bien.
  4. Retournez le petit bol dans une assiette, saupoudrez de persil, et versez la sauce dessus.

Vous pouvez manger ce tartare de potimarron accompagné de ce que vous souhaitez.
La partie du petit bol pour obtenir un dôme est bien sûr, facultative :-) C’était juste pour la présentation.

Personnellement, j’y ai ajouté des haricots verts froids, et des morceaux de noix, le tout accompagné d’un steak de tofu, avec ma crème vanillée express en dessert.

J’ai testé avec la peau & sans la peau.
Avec la peau : de goût assez neutre & subtil, le potimarron est vraiment un légume doux en bouche.
C’est pour cela que je trouve l’association avec le tamari idéal : le tamari relève le potimarron, et le tout forme un mariage harmonieux & délicieux.

Sans la peau : le goût est quasiment identique à sa version avec peau.
Selon moi, la seule chose qui change est la texture : le potimarron épluché est toujours croquant, bien sûr, mais moins « craquant » (vous voyez ce que je veux dire ?).

PDF Télécharger - imprimer la recette
Note obtenue
  1. merci pour cette belle decouverte et partage.
    je me suis toujours interrogée quant a savoir si on pouvait le consommer cru et bien c’est chose faite.
    va falloir que je teste
    merci pour la recette

    bises gourmandes

    Delphine

  2. j’adore le potimarron cru et croquant, ça un gout de concombre, avec de l’huile de noix c pas mal aussi, ou encore avec de l’huile de pépins de courge, le tout parsemé de graines de courges torréfiées. Le tamari, ne masque t-il pas le goût délicat du potimarron?
    P.S: j’adore ton blender[norm-sourire]

  3. réponse à Leonine

    Bonjour :)
    je n’ai jamais essayé avec de l’huile de pépins de courge, mais je note ! Merci pour le tuyau :)

    Dans cette recette, le tamari relève bien le potimarron.
    Comme tu as déjà goûté au potimarron cru, tu sais qu’il est très doux en bouche, très subtil, et qu’il n’a pas un goût prononcé, ni fort.
    Comme le tamari est lui, bien relevé, ça donne un mélange doux/prononcé qui est intéressant.
    Mais, effectivement : il faut avoir la main légère sur le tamari, et ne pas en mettre beaucoup… Sinon, on noie complètement la subtilité du potimarron.

    Il faut trouver le juste équilibre :)

    PS : oui, il est génial :)
    Ce sont des gentils petits lutins qui me l’ont apporté… Gentils les lutins, non ? :)

  4. J’apprends lentement à aimer la courge crue, on y prend goût! Merci pour cette belle recette, j’en fais bientôt c’est sûr!

  5. merci pour ta réponse Mély.
    l’idée des haricots en fait un joli nid et pis ça fait un légumes en plus (les légumes y’en a jamais assez ds une assiette pour moi)
    Dis donc ils sont très gentils tes lutins, étant en panne de blender, je cherche à le remplacer. j’ai vu la pub du tien dans les magazines (genre, echocio, bio contact…) mais quand j’ai vu le prix sur le net ça m’a calmé.

  6. Chouette

    Pleins d’infos et d’idées là dedans, merci!

  7. Superbe idée de le manger cru. Perso, je n’épluche jamais le potimarron, même en fin de saison. Je le consomme habituellement cuit et le trouve délicieux aussi accompagné d’huile de sésame grillé.
    Délicieux en purée orange avec la patate douce et la carotte.

  8. Merci les filles : Mély qui relaye les bons plans de Cléa & Valérie Cuppillard, et aux blogueuses pour leurs commentaires…voilà qui permet de profiter des expériences des unes et des autres…Je m’en vais essayer cette judicieuse idée au plus vite !!

  9. Re bonjour Mély,

    J’ai aussi trouvé votre page FB !
    A bientôt.
    Anne

  10. belle recette, le potimarron cru c’est super bon ,moi je l’émince à l’extracteur sur la fonction broyage et non jus.
    C’est délicieux.
    Je ne suis pas étonnée que tu ai bien aimé cru.

  11. surprenant cette recette de potimarron cru, c’est la première fois que j’en vois,
    a essayer en tout cas
    bonne journée

  12. C’est tellement bon, le potimarron. Mais je n’en ai jamais mangé cru ! Ca donne envie de le faire en tartare. Ton assiette est tellement jolie. Allez hop, en marque-page ! :)

  13. super recette ca donne tres envie!!!!

  14. miam![note-livre]