Far breton

DSCN1772

Encore une recette tirée de mon livre Desserts des Provinces Françaises.
Encore une fois, ce p’tit livre ne m’a pas déçue.

Ingrédients : (pour 4 personnes) attention les ingrédients sont pour 4 personnes… adaptez vos mesures en conséquence !

  • 100 gr de farine
  • 125 gr 150 gr de pruneaux
  • 75 gr de sucre
  • 50 cl de lait
  • 2 oeufs
  • 1 pincée de sel
  • 20 gr + 20 gr de beurre
  • 1 cuillère à soupe de rhum pas mis ! j’aime pas trop l’alcool dans les desserts
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille
  • 1 cuillère à café rase de cannelle


Préparation :

  1. Faire chauffer le lait jusqu’à ce qu’il bout. Retirer du feu.
  2. Dans une jatte, verser la farine, et y creuser un puit. Y verser les oeufs, le sucre et le sel. Mélanger jusqu’à obtention d’un mélanger homogène.
    DSCN1734
    DSCN1735
  3. Verser le lait chaud, petit à petit, tout en remuant pour bien mélanger. Attention aux grumeaux !
    DSCN1737
  4. Ajouter le rhum et l’extrait de vanille.
  5. Choisir un moule (le livre préconisait un moule à manqué en métal, mais vu les proportions, mon moule de 24 cm était trop grand. J’ai pris un moule en verre), et le beurrez généreusement avec 20 gr de beurre.
    DSCN1744
  6. Disposez les pruneaux, puis verser votre pâte dans votre moule.
  7. Saupoudrez de cannelle, et des 20 gr de beurre restant découpés en petits morceaux.
  8. Enfournez dans le four préchauffé à 200°C, et faites cuire 50 min à 1 h. Si le dessus noircit de trop, mettre un peu de papier aluminum jusqu’à la fin de la cuisson.

J’ai adoré ce gâteau ! Un légère croûte s’est formé tout autour… Légèrement croustillante et sucrée, un délice ! Sous cette fine croûte gourmande, j’ai découvert une délicieuse « crème » toute douce… Et très légèrement parfumée aux pruneaux… Un délice. Les pruneaux, eux, ont été rendu plus moelleux avec la cuisson : ils fondaient dans la bouche…

Je souhaite recevoir les lettres Pastel

Vous aimerez peut-être

4 commentaires

  1. Popeline

    C’est délicieux le far breton, nous aimons aussi beaucoup.
    Je prend toujours des pruneaux que je laisse macérer dans de l’eau de fleur d’oranger.
    Pourtant, il paraît que le vrai far breton ne contient aucun pruneau.

    Bisous

    mercredi 13, avril 2011 à 16h38
  2. Christelle

    Hi, Hi, hi , le far, je connais très très bien, et pour cause. D’ici peu, je posterai une recette de far au caramel (à tomber par terre, comme disent mes enfants).
    Bises
    Merci beaucoup, je vois que mon blog est dans ta liste. Et bien, je fais de même, comme ça les visites seront plus faciles. lol car je compte revenir souvent.
    Bonne journée.
    PS : ton blog me plait beaucoup.

    mercredi 13, avril 2011 à 16h39
  3. neovarda

    Far de chez moi

    Merci grace a toi j’ai renoué avec mes origines maternelles (bretonne) et ses saveurs exquises! :o)

    ca me rapelle l’artisan boulanger/patissier sur la route de saint Malo (pas loin de la petite maison secondaire que l’on a la bas) ou ma mere avait pour habitude de m’emmener deguster ma part de FAR ;o)

    Comme d’habitude mon far n’a pas aussi belle allure que le tien (encore un probleme de materiel certainement)
    mais le gout est bien au rdv!

    un DELICE!

    mercredi 13, avril 2011 à 16h39
  4. MaSpatule.com

    Ce far a l’air absolument divin. La croûte sur le dessus me donne l’eau à la bouche, je pense en préparer un très vite mais en doublant les quantités.

    Maud

    jeudi 7, juin 2012 à 16h03

Laisser un commentaire

Recevoir un mail si Mély me répond ?